Ce site n'est plus à jour

Découvrez Fillon2017.fr
14 novembre 2014 5 14 /11 /novembre /2014 07:06

Malgré la tourmente, vous poursuivez votre campagne en vue des primaires en révélant vos propositions sur l'immigration. Rien n'a changé pour vous ?

Non. J’avance mes propositions pour redresser la France et je ne cederai pas aux tentatives de destabilisation.

Vous voulez mettre l’immigration au centre de votre projet présidentiel. Qu’est-ce qui vous a amené à lui donner cette place ?

Je vais vous raconter une histoire. J’étais à Sarcelles (Val d’Oise) il y a quelques mois. J’ai été invité dans un appartement où des retraités m’ont reçu très gentiment. Elles se sont installées à Sarcelles dans les années 60. Dans la conversation, je leur parle de l’école que je venais de visiter. En quelques secondes leur visage a changé. Pendant une heure, elles m’ont dit ce qu’elles avaient sur le cœur, l’angoisse de se faire agresser en rentrant chez elles, les heures passées dans le supermarché à se faire bousculer par des gens qui ne les respectent pas et les doublent pour aller payer aux caisses. Elles me disaient : « on n’est plus chez nous, on va être obligées de s’en aller ». Je ne veux pas que certains se sentent étrangers dans leur propre pays et que la xénophobie déchire la République.

Concrètement, que voulez-vous faire ?

Je veux que la politique d’immigration devienne, au même titre que la politique économique ou de défense, une politique d’Etat. C’est au peuple français de décider de son avenir, du visage qu’il veut donner à notre société. Je propose donc que le Parlement organise un débat chaque année sur la politique nationale d’immigration, sur le nombre d’immigrés que nous pouvons accueillir, les qualifications professionnelles qu’on veut privilégier et les régions du monde vers lesquelles on veut se tourner. La France n’a pas les mêmes contraintes que l’Allemagne. L’Allemagne a délivré cette année 800.000 titres de séjours pour compenser la baisse de sa démographie. Nous avons la démographie la plus dynamique de tous les pays européens donc nous n’avons pas besoin d’immigration pour compenser le vieillissement de la population. Nous nous avons le taux de chômage le plus élevé de tous les pays européens. Et une situation économique et sociale très dégradée. Nous ne sommes pas en mesure d’offrir un travail, un logement, un accès à toutes les prestations sociales à tous ceux qui aspirent à s’installer sur notre territoire. Nous sommes depuis un siècle et demi un pays d’immigration. Dans certaines parties de notre territoire, vivent un nombre très important de personnes étrangères ou d’origine étrangère avec des risques de plus en plus évidents de développement d’un communautarisme totalement contraire à ce qui fonde la République. Pour toutes ces raisons je veux qu’on inscrive dans la Constitution le principe que notre politique d’immigration dépend de la capacité d’accueil et d’intégration de la France.

Il faudra donc instaurer des quotas ?

Oui, au moins à titre d’objectifs et de références pour les services de l’Etat. Chaque année le Parlement fixera des quotas qui seront adaptés en fonction de la situation du pays. Et pour que le Parlement puisse fixer ces objectifs, il faut qu’il ait une connaissance précise du nombre de ressortissants étrangers, de leur origine et de leur répartition géographique.

Donc vous êtes favorable aux statistiques ethniques ?

Prendre en compte race ou ethnie serait contraire à notre tradition républicaine. Mais, comme dans d’autres pays, il faudra autoriser les statistiques d’origine (nationalité, origine géographique…), seul moyen de définir une politique d’Etat en matière d’immigration. Le comité présidé par Simone Veil l’a proposé en 2008. Nous avons besoin d’une vision précise de la diversité qui constitue la réalité sociale de notre pays. D’ailleurs ce débat au Parlement aurait beaucoup de vertu pédagogique. Il permettrait de démontrer que les craintes de nos concitoyens dans certains quartiers ne sont pas des fantasmes mais correspondent à une réalité démographique.

Ce débat serait suivi d’un vote ?

Bien sûr. Ensuite la décision du Parlement s’imposera aux services de l’Etat dans la mise en œuvre de la politique d’immigration.

Ce pilotage ne concernera que l’immigration économique du coup !

Non, pour moi il doit s’exercer d’une manière globale sur toutes les formes d’immigration. La politique d’accueil des étudiants ne pose pas de problème. Nous avons même augmenté le nombre d’étudiants étrangers pendant le dernier quinquennat contrairement à une idée reçue. Nous avions aussi augmenté l’immigration professionnelle. Le problème vient de l’immigration familiale qui représente près de la moitié du nombre d’entrées. IL faut d’abord s’occuper du rapprochement familial. Ce sont les personnes qui viennent en France parce qu’elles ont épousé un Français ou une Française. Et cela représente aujourd’hui la moitié de l’immigration familiale. Je propose que l’on durcisse les conditions de toute l’immigration familiale. Elle doit être conditionnée à une véritable évaluation des perspectives d’intégration de la famille en France. Le regroupement familial qui ne représente plus que 12% du total doit aussi être contrôlé. Je propose d’en rendre plus sévères les conditions en ce qui concerne les ressources, le logement, la durée de résidence du regroupant et la maitrise de la langue française par l’ensemble de la famille. L’Allemagne impose 600 heures d’apprentissage de la langue. Soit plus de deux fois plus que nous. Et 60h de cours d’orientation, d’instruction civique, de morale… Dix fois plus que nous. J’entends faire financer cet effort par une augmentation des taxes qui sont acquittés par les candidats à l’obtention d’un titre de séjour.

Ce sera suffisant pour limiter l’immigration familiale ?

L’immigration doit cesser d’être une charge. Je veux que les gens sachent à l’avance que l’on ne peut pas débarquer en France et aller tout de suite au guichet, chercher des aides sociales, des aides au logement et des allocations familiales. Il y a une nécessité absolue : rendre moins attractives les politiques sociales de notre pays. Je propose qu’on ne puisse pas avoir accès ni aux prestations d’aides sociales, ni aux allocations familiales, ni aux aides au logement moins de deux ans après l’arrivée régulière sur le territoire. Naturellement, pour les allocations où existe déjà une durée plus longue, elle sera maintenue.

Il y a aujourd’hui environ 200000 entrées par an. Compte tenu de la situation économique de la France, quel est le chiffre auquel il faudrait arriver ?

Je veux que le chiffre soit adapté à la situation économique de la France. Il faudrait que ce chiffre soit beaucoup plus faible. En Grande-Bretagne, ils sont passés de 230 000 en 2010 à 150 000 en 2012. Depuis 2005 nous avons mené une politique d’immigration choisie. Elle a eu des résultats contrastés, insuffisants bien sûr. Nous sommes passés pour l’immigration familiale de 88000 en 2007 à 81000 en 2012. Aujourd’hui elle a considérablement augmenté. +14% entre 2011 et 2013 !

Vous ne craignez pas d’avoir des difficultés avec la cour européenne des droits de l’homme ?

La France n’a pas de souci avec la convention européenne des droits de l’homme. Elle en a été à l’origine. En revanche, la France a un problème avec le gouvernement des juges européens. Je pense notamment à la question des syndicats dans l’armée, à celle de la GPA et bien sûr du regroupement familial. Il y a aujourd’hui suffisamment de pays européens qui ont un problème avec cette juridiction pour que la France pose la question de son fonctionnement. Si jamais nous n’étions pas entendus, ou qu’on nous refuse la discussion, à ce moment-là il faudrait brandir la menace d’un retrait-retour.

C’est-à-dire ?

La France se retire mais adhère immédiatement à nouveau avec des réserves sur tous les sujets qui nous posent problème. J’ajoute que la France doit se battre pour que l’Union européenne ne devienne pas membre de la CEDH. Car sinon cela impliquerait que toutes les décisions relevant de l’UE soient soumises au contrôle de la CEDH.

Comment imposerez-vous ce choix en France ?

Je l’intègre au cœur de mon projet présidentiel. Pour que l’élection présidentielle soit un choix clair sur ce sujet comme sur beaucoup d’autres.

Un rapport parlementaire a mis en lumière les dérives du droit d’asile. Que proposez-vous ?

L’asile est un droit sacré, constitutif de l’identité française. Le sacrifier serait contraire à toutes nos valeurs. Il n’en reste pas moins que 80% des demandes d’asile ne sont pas aujourd’hui justifiées. Malgré tout, les demandeurs définitivement déboutés restent sur le territoire national. Je propose qu’il n’y ait plus qu’un seul guichet pour leur accueil et que la durée de l’instruction des dossiers soit limitée à six mois comme nous le demande l’Europe. Je propose aussi la refonte totale de l’hébergement des demandeurs d’asile. Il doit se faire impérativement et uniquement dans des centres dédiés avec scolarisation des enfants et plus dans des hôtels pour un cout total exorbitants comme l’a montré ce rapport parlementaire. Une fois que les demandeurs auront été déboutés, leur éloignement doit être systématique. Le Royaume-Uni et l’Allemagne sont à peu près à 80% de reconduites à la frontière. Nous atteignons péniblement 20%. Il faut donc généraliser la rétention administrative. Les déboutés auront un mois pour quitter le territoire et s’ils ne l’ont pas fait, il faut les y contraindre. Ils seront placés dans un centre de rétention administrative puis reconduits à la frontière.

Comment comptez-vous lutter contre l’immigration illégale ?

Il faut un nouveau traité de Schengen. Ce que j’appelle un « Schengen + » pour une politique d’immigration maitrisée. La libre circulation des personnes en Europe est un progrès démocratique et il n’est pas question de revenir dessus. Mais pour mieux contrôler les frontières, je propose la création d’un corps de gardes-frontières européens. Je suggère aussi que la France prenne l’initiative d’une coopération renforcée avec les pays avec lesquels il y a réellement un problème c’est-à-dire l’Italie, l’Espagne, la Grèce et Malte.

Dans le nouveau traité, je veux qu’on introduise aussi la suspension temporaire de la participation à Schengen des pays qui seraient dans l’incapacité d’assurer le contrôle de leur frontière. Je veux pouvoir rétablir les contrôles à une frontière de manière temporaire pour lutter contre des afflux d’immigrés clandestins. Enfin, le retour des trois djihadistes dans notre pays a montré un véritable problème de fonctionnement de notre contrôle. Je propose qu’on investisse dans la mise à niveau des systèmes informatiques du Quai d’Orsay et du ministère de l’Intérieur de manière à ne plus jamais se trouver dans une situation comme celle-là.

Comment régler les problèmes posés par les populations roms ?

C’est un problème européen qui doit être pris en charge au niveau européen avec une politique sérieuse de réinsertion de ces minorités dans leur pays d’origine. Il faut déjà absolument éviter que la Roumaine et la Bulgarie entrent dans Schengen ! Nous avions mis en place une politique d’aide au retour qui n’était pas la panacée. Mais elle avait un avantage car elle permettait aux préfets d’organiser régulièrement des retours groupés. Cette politique a été supprimée.

Parce qu’ils revenaient en France!

J’en suis conscient ! Mais en même temps cette politique n’a pas été remplacée !

Faut-il supprimer l’aide médicale d’Etat ?

Il faut supprimer l’AME. La situation est insupportable. L’AME, c’est presque un milliard d’euros de dépenses, la fraude représentant une part non négligeable. Il faut créer à la place une dispense temporaire de frais de santé limitée aux urgences sanitaires, aux maladies graves ou contagieuses et subordonnée à deux conditions pour pouvoir en bénéficier : seuls des établissements agréés, dispensaires ou hôpitaux publics, accueilleraient ces malades et l’obtention de cette dispense doit être subordonnée au dépôt d’une demande de titre de séjour dans un délai de deux mois. Cela permettra à la préfecture d’examiner la situation de l’étranger au regard du droit de séjour en vue de son éloignement effectif du territoire.

Conservez-vous la franchise de 30 euros ?

Non. Ce dispositif est lourd à gérer et ne fonctionne pas. Ce sera sans franchise parce que ce sera limité à des cas d’urgence. En revanche, l’établissement qui assurera ces soins devra, pour obtenir le remboursement auprès de la sécurité sociale, veiller à ce que le malade fasse les démarches en matière de séjour ou, s’il ne l’a pas fait, alerter la préfecture.

Vous avez été l’un des premiers à dire que vous vouliez l’assimilation. Concrètement qu’est-ce que cela veut dire ?

L’intégration a fonctionné tant que la France avait la capacité d’accueil suffisante. Ce n’est plus le cas. Je veux durcir les conditions d’acquisition de la nationalité française. Si on veut être français et donc rejoindre la communauté des citoyens de notre pays, il faut pleinement adopter les valeurs qui fondent la Nation française. Aujourd’hui les modes d’accès à la nationalité française sont trop disparates et l’acquisition de la nationalité française est presque automatique par le mariage.

Je souhaite qu’il y ait un rapprochement de la procédure d’acquisition de la nationalité pour les personnes qui sont mariés à un Français avec la procédure applicable aux autres candidats à cette acquisition et que les conditions en termes d’assimilation soient rigoureusement respectées.

Nicolas Sarkozy explique que pour devenir citoyen il faut adopter le mode de vie français justement.

Il a raison mais je fais une claire distinction entre assimilation et intégration : l’intégration est nécessaire pour délivrer un titre de séjour durable à des étrangers désireux de s’établir en France. L’assimilation est une exigence pour ceux qui veulent acquérir la nationalité française. Donner la nationalité française à des personnes qui ne sont pas assimilées, c’est risquer de bouleverser la société française et de provoquer des tensions communautaires très fortes.

Estimez-vous comme Eric Zemmour que l’Islam et la République soient incompatibles ?

Non ! C’est exactement ce qu’on disait de la religion catholique, quasiment mot pour mot, en 1793. Il y a eu des décennies d’affrontements violents entre la République et la religion catholique avant que celle-ci n’accepte les valeurs et les principes de la République. On doit exiger la même chose de la religion musulmane avec des lignes rouges infranchissables : la stricte égalité entre les hommes et les femmes, le refus du racisme et de la violence et le respect inconditionnel de la laïcité. Il n’y a pas de place dans la République pour ceux qui franchissent ces lignes rouges.

Etes-vous hostile au port du voile à l’Université ?

Je suis contre l’interdiction des signes religieux à l’Université. On a interdit le voile à l’école pour protéger des mineures contre une décision dont elles n’ont pas la maîtrise. On ne va pas réglementer la tenue vestimentaire des adultes sauf si elle met en cause la sécurité publique, comme le voile intégral.

La France a renforcé sa législation pour lutter contre les Français partis faire le djihad en Syrie. Est-elle suffisant ?

J’ai voté la nouvelle loi. Je pense qu’elle va dans le bon sens. Il faut une meilleure communication entre services de renseignements en France et une plus grande coopération avec les autres Etats concernés, par exemple les Etats-Unis.

Peut-on aller jusqu’à leur interdire de revenir en France ?

Non, c’est impossible en droit international.

Eric Ciottti a décidé de supprimer le RSA à l’un deux. Est-ce pour vous une bonne décision ?

C’est évident !

Si François Hollande revenait à proposer le droit de voter des étrangers, y seriez-vous favorable ?

J’y suis totalement hostile. Je l’ai toujours été. Le droit de vote est un élément indissociable de la citoyenneté et de la nationalité.

Alain Juppé revendique une identité heureuse ! Est-ce un concept que vous pouvez partager ?

On doit tous avoir cet objectif de parvenir à une identité heureuse. Le problème c’est que pour les Français elle est très troublée. C’est une identité qu’il faut construire.

Partager cet article

Publié par François Fillon
commenter cet article

commentaires

Sorbay 27/11/2014 14:29

l'immigration n'est pas le seul problème de la France, vous pouvez aussi mettre au centre de votre projet présidentiel, la forte diminution des dépenses de l'Etat, en supprimant les départements purement et simplement, en supprimant les syndicats, afin qu'ils ne soient plus financé par l'Etat mais par les adhérents, la suppression d'une des 2 chambres, en diminuant les nombre de fonctionnaires, et surtout l'alignement des régimes des fonctionnaires sur le privé, la simplification de toutes les loi (égalité devant la loi identique pour tous et dans tous les domaines), en reformant la sécurité sociale, et les abus insupportable, voir en privatisant la sécurité sociale, en supprimant l'ISF, pour pouvoir garder chez nous, les plus compétant, les plus brillants, les plus capables. en reformant les milles feuilles administratif, etc etc....

MARCHAL 17/11/2014 11:46

Bonjour, je suis d'accord avec Julien c'est trop tard maintenant, mais bon courage, le monde politique est un monde impitoyable, continuez le combat - je ne suis pas à l'UMP mais j'aurai voté pour vous, je pense que vous avez les mains propres et que vous êtes un homme consensuel et que les français auraient tout à y gagner, je n'ai pas lu le fameux mais les affaires existent tout de même et c'est plus important que ce repas entre amis Continuez dans la ligne droite, vous y gagnerez COURAGE COURAGE

DUVIC 15/11/2014 19:08

Les Suisses n'acceptent des Immigrés que dans la mesure où les candidats possèdent 1 diplome
dans 1 domaine où ils sont dépourvus !!!! Le 1er contrat est de 4 ans ,renouvelable 1 fois.Au bout du 2ème contrat (8 ans) , la nationalité Suisse peut etre demandée.

Diane Lecomte 15/11/2014 12:54

Je redis ce que j'ai écrit dans mon précédent message qui n'a pas l'air d'avoir été enregistré :
Mr Fillon, vous auriez du conserver et faire vivre votre propre parti à l'Assemblée, distinctement de l"UMP, qui n'est plus ni crédible, ni audible et pire, plus honorable, polluée qu'elle est par de multiples magouilleurs. Vous auriez été, me semble-t-il, davantage craint et respécté . L'UMP ne vous apportera rien en terme de soutien et de bénéfice lors d'élections futures. Il y a trop de caïmans dans le même marigot comme on dit........

Diane Lecomte 15/11/2014 12:33

Je redis ce que j'ai écrit dans mon précédent message qui n'a pas l'air d'avoir été enregistré :
Mr Fillon, vous auriez du conserver et faire vivre votre propre parti à l'Assemblée, distinctement de l"UMP, qui n'est plus ni crédible, ni audible et pire, plus honorable, polluée qu'elle est par de multiples magouilleurs. Vous auriez été, me semble-t-il, davantage craint et respécté . L'UMP ne vous apportera rien en terme de soutien et de bénéfice lors d'élections futures. Il y a trop de caïmans dans le même marigot comme on dit........

Diane Lecomte 15/11/2014 11:45

Il me semble que Mr Fillon aurait eu tout intérêt a se démarquer de l"UMP après l'élection truquée en laissant vivre son propre parti avec son petit groupesûr rallié à ses valeurs. Il aurait échappé ainsi aux éclaboussures et miasmes qui suintent du parti "mère" qui n'est plus qu'un ramassis de magouilleurs pour beaucoup..Ce parti n"est plus crédible ni honorable , il y a trop de gens impliqués dans des affaires douteuses.
Et du coup aurait été plus craint et respecté qu'il ne l'est aujourdhui.
Bon courage et tenez bon.

ciesllik 15/11/2014 09:59

« On n'est plus chez-nous ». Il y aussi une vérité dans les dire de cette personne qui n'est pas la seule à avoir quitté son coin et souvent pour des raisons culturelles (religions) que les politiques ne semblent pas toujours bien comprendre. Et pourtant, il suffit de voir ce qui s'est passé en Europe avec la Yougoslavie même et de ce qui se passe dans le monde encore, comme la poudrière du moyen orient pour le comprendre.

Vous croyez que vous aller intégré une autre culture avec d’autres fondamentaux religieux, comme ça ? Il nous faudra des siècles, à moins que nous soyons nous même à terme soumis à leurs vérités, comme nous avons soumis les autres…

Monsieur Fillion, les religions sont humaines et quand vous faites le bilan ce qu’elles ont pu produire à l’échelle du monde, il n’y a pas eu plus pire exclusion des hommes et dans ce qu’ils sont : des hommes, qu’avec les religions. Notre histoire le démontre bien aussi.

Voilà pourquoi les français en ont très peur. Ils ont peur de la burqa car la burqa est synonyme de la soumission des femmes, donc de soumission des hommes. Les français qui se sont affranchis de plus de 1000 ans de soumission par la révolution et les droits de l’homme n’en veulent plus.

L’impact des religions est plus faible en Europe et bien vous avez moins de confits (de guerres). Sans faire de discrimination nous devons nous aussi rester vigilent, ne pas tolérer l’intolérable, être conscient de notre souveraineté. Quand on vient dans un pays on doit l’aimer et accepter sa culture, ses coutumes aussi. Cela porte un nom : la tolérance.

Sofia Dougha 14/11/2014 23:55

Je ne vous reconnais plus....vous comptez adherez au FN? Vous qui federiez au dela des clivages politiques et religieuse. Le vrai probleme c'est que nous sommes des fainéants, nous accusons le voisin de nos maux sans jamais nous remettre en question! Et les 35h par ci, et la retraite à 60ans par là, et la fiscalité lourde aux entreprises, et les fonctionnaires (et j'en suis!) qui se la coule douce, je peux en temoigner, et c'est la faute aux etrangers, et la demographie forte en France mais c'est grace aux francais bien sur! Non mais que vous arrive-t-il? Vous n'avez toujours pas compris que ce genre de question divisait? Changez de conseillers ou de communicants ils sont NULS!! Sarko a perdu à cause de cela! La FRANCE AU BOULOT!!

Signé une fille d'immigrés, fonctionnaire qui ne compte pas ses heures et qui est payée au grade et non au métier qu'elle fait!!
#agacée, vexée, choquée....déçue

Dom DELANDRE 17/11/2014 15:53

Ne faites pas d'amalgame. Oui il y a un problème avec l'immigration sociale qui met en danger notre pacte sociale, le bien vivre ensemble. OUI l'immigration professionnelle est une chance pour la France, la force de la nation française résultait jusqu'alors de l'apport successif de populations de culture différente qui clamaient un objectif commun: l'assimilation dans la république en gardant ses spécificités, cela malheureusement est de moins en moins le cas.
Lisez bien les propositions de F FILLON, il ne remet nullement en cause le bien fondé de l'immigration, il veut juste la réguler pour le bien de nous tous, français de "souche", français d'origine étrangère et futurs immigrants. Pour être acceptée et éviter les extrémismes l'immigration doit être régulée, c'est ce qui se pratique dans de très nombreux pays (Canada, Allemagne, Suisse..).
Concernant les fonctionnaires, acceptez d'être moins nombreux, cela vous permettra d'avoir des perspectives d'évolution de carrière, d'être mieux payés et mieux respectés
Les vérités sont parfois difficiles à entendre et à admettre mais elles sont nécessaires à l'adaptation de notre modèle social qui devra de toute manière évolué, autant le réformer par nous même que par la contrainte extérieure (cf la Grèce...)
Cordialement et garder l'espoir, la France a besoin de vous!

Piccot 14/11/2014 20:51

enfin un discours qui va dans le bon sens et sans tabous.! Merci.

bibi 14/11/2014 19:15

bon programme mais pourrez vous le réaliser ? qui aura le courage de vous suivre d admettre que vos idées sont excellentes respectueusement

Jean-Marc 14/11/2014 18:35

#PATIENTS ETRANGERS #POUTINE # POLITIQUE FISCALE # PERSPECTIVE
je suis soignant...
il faut faire payer les ardoises sanitaires dont les ressortissants viennent se faire soigner en France.
il faut infliger des amendes aux patients (et/ou restrictions aides sociales) a tous les patients contagieux ex tubers qui passent leur journée dans les lieux publiques Paris metro etc. sans porter leur masque... messieurs les politiques ecoutez le terrain..
sinon rien a voir : il me semble opportun de demander a Hollande de livrer rapidement les bateaux de guerre sans quoi il est probable qu une armada d engin de guerre russe (avion sous marin bateau) en lisiere des eaux territoriales ridiculise notre pays.
Poutine doit bien se marrer ...
quand sur certains theatres operationnels les soldats ont bien du mal a recuperer une paire de lacet on ne doit pas s'etonner de passer pour des branques...
l an prochain moi comme tous entrepreneurs nous paieront "volontairement" moins d'impots puisque nous avons decidé de moins travailler... le peuple laborieux a decider de faire payer cette politique fiscale : on s 'en fout on mangera une peu plus de patates...
Les syndicats comme vous le disiez sont bien les cocus de la politique de Hollande...
Quoiqu il en soit nous savons ou nous allons : au tas!! la pente est legere et les distractions mediatiques ne manquent pas sur le chemin...

m-p lagache 14/11/2014 18:10

Enfin des propos pleins de bon sens et de vraies valeurs sur un sujet très sensible.Merci François Fillon

Marc 14/11/2014 17:05

Merci.

brandenburg 14/11/2014 16:56

Courage mais arrétez de nous pomper l'air avec la république qui a toujours échoué en France sauf celle de de Gaulle et qui est redevenue un mot vide de sens servant d'alibi à toutes les impostures et lachetés!Par ailleurs,défendez avec plus de vigueur la famille traditionnelle sans concession.Quant à votre critique de l'Eglise catholique,elle est tout simplement ridicule , irresponsable et prouve votre ignorance crasse sur cette question:la lou de éséparation" en tre l'état et l'Eglise n'avait aucun lieu d'etre puisque dans les pays catholiques,JAMAIS l'Eglise et l'état n'ont été unis mais seulement dans les pays protestants comme l'angleterre où la reine-ou le roi-sont encore les chefs de l'église établie,anglicane!Arrérez de rabacher les aneries de votre livre d'histoire Isaac de vos études secondaires,sacré non d'un chien!

chamolt catherine 14/11/2014 16:31

très bon article. Mais il faut aller + loin et prévoir de supprimer toutes aides sociales aux 2eme, 3eme etc épouses des polygammes, la 1ère épouse seule doit être comptabilisée. Ainsi qu'aux femmes déguisées en Belfégor à la place de l'amende. Toucher au portefeuille est plus efficace !!!.Ne pas oublier d'envoyer l'armée dans les zones de non droit (750 !) afin de les nettoyer.

Charles Gancel 14/11/2014 16:23

La CEDH est l'une des branches du Conseil de l'Europe dont le plus gros contributeur financier est la Russie. On prendra donc ses leçons de démocratie avec une certaine tendresse.
A-t-on des données démographiques claires, quantitatives, sur qui fait des enfants en France, avant de se réjouir de notre natalité exceptionnelle? A ma connaissance c'est impossible.
Un jeune musulman déscolarisé qui deale dans la cage d'escalier d'une barre HLM de banlieue pose-t-il un problème d'immigration? Non. Il est Français. Il suffit pour cela de naître sur le territoire. De quoi parle-t-on réellement? D'acquisition de nationalité ou d'assimilation de Français à la culture française?
En 1963, de Gaulle s'inquiétait déjà des conséquences à long terme de l'immigration, maghrébine et Africaine, déjà massive à l'époque (on construisait beaucoup).. Il etait bien le seul.
Nous y sommes.

PL 14/11/2014 15:23

Bravo, continuez, et ne lâchez rien sur ce sujet explosif ! Il y en a assez de voir la France foulée aux pieds, bafouée et escroquée depuis des années par incurie et lâcheté de la part de nos gouvernants ! Les honnêtes citoyens, qui n'ont rien de raciste ni de xénophobe, n'en peuvent plus de l'aveuglement criminel de nos soi-disant politiques de l'immigration qui ne contrôlent plus rien depuis bien longtemps.

bertin jp 14/11/2014 14:57

L'IDENTITE HEUREUSE ET LES ENFANTS ADOPTES CHEZ LES COUPLES HOMOSEXUELS ?

JESUS a dit; "Celui qui scandalisera ces petits qui croient en moi,...... "
Je n'écris pas la suite......
Je me demande si nos élites sont responsables................
C'est terrible! surtout s'il s'agit des notres....enfin on croyait...
notre naiveté devient coupable!...

vauvillier 14/11/2014 14:52

bravo mr Fillon voila une position courageuse mais réaliste, il faut aussi réglementer l'acces de ces personnes aux heures d'ouverture des Hôpitaux, il es tellement facile de venir aux urgences apres et faute de guichet repartir sans payer en laissant une fausse adresse

Sarthe 14/11/2014 14:48

En grande partie votre plan est plus crédible que celui actuel, et j'y adhère. Pour l'immigration : trop c'est trop, le français n'en peut plus ! Je n'ai pas l'impression de vivre en France depuis quelques années !!!
quant aux allocations tant familiales, logement, naissance, scolarité il y a beaucoup à modifier. L'état, c'est à dire, nous, engraisse des assistés. La scolarité gratuite serait bien suffisante, et aucune prime, quand on fait des enfants on sait que l'on doit les assumer, personne ne nous y a obligé. et la CAF se verrait renforcée dans ses caisses.... Arrêter de verser après un certain nombre d'enfants .... 3 est déjà pas mal.

lefay chantal soreau 14/11/2014 14:33

je suis allee dans un grand magasin au mans la citee des glonnieres une arabe pour ne pas la citer ma rouler le chariot trois fois sur le pied et m a dit tu n es plus chez toi par contre nous nous sommes chez nous qu en pensez vous françois car nous nous connaissons

Laurie 14/11/2014 13:45

Je suis tout à fait d'accord avec vous Monsieur Fillon, il faut arrêter de recevoir chez nous des étrangers qui ne viennent que pour toucher des prestations familiales...Nous ne pouvons plus nous le permettre.
Vous avez raison de vouloir supprimer l'AME car elle coûte très cher à l'état, Il aurait mieux valu que les socialistes la suppriment plutôt que de raboter les prestations familiales des familles...Mais avec eux, on peut rêver. Dans quel état vont-ils nous rendre notre pays en 2017 ?

BONNIER 14/11/2014 11:52

Ayant entendu vos propositions faites dans votre interview au FIGAROT soyez sur que vous avez tout notre soutien.
Tenez bon car tous autant qu'ils sont ne font que sortir des élucubrations pour nuire a votre image de marque car vous êtes en tant que candidat a la présidentiel celui qui dérangera par son honnêteté

Balourdet 14/11/2014 11:47

Croyez-vous, monsieur Fillon, qu'il est encore temps de prendre des mesures pour maitriser l'immigration? Je devrais plutôt dire la bloquer. Depuis de nombreuses années, les hommes politiques sont responsables de cet état de fait, soit par incompétence, soit par volonté délibérée, soit par mauvais calcul. Aujourd'hui, le pire qui nous échoit n'est pas le nombre en soit, mais la qualité de tous ces gens qui font le forcing et viennent en France pour trois raisons : l'argent facile, se faire soigner gratuitement, installer l'islam et à terme la charia. Alors, je crois qu'il y a du grain à moudre, beaucoup de grain à moudre et si la commission européenne est responsable de cet état de fait, les politiques français ne le sont pas moins. Après avoir donné deux ans et demi de ma vie à la nation, après avoir travaillé donc cotisé et payé des impôts durant 49 ans, je vois avec effroi, à bientôt 80 ans, le malheur s'abattre sur moi, comme en 39!!!! Retraite en rade, sentiment de ne plus être chez moi en France, impôts sur impôts, taxes sur taxes, et ma retraite cadres pour laquelle j'ai cotisé à 16% durant des années qui flanche, ce qui m'amène à poser le problème de cette inique gestion paritaire. Question : allez-vous prendre vos décisions, si vous êtes élu Président, en continuant à consulter ces "partenaires sociaux" ineptes que sont CGT, FO, CFDT, et la suite...?

Olivier du Nord 14/11/2014 11:17

"Il est grand temps", c'est le commentaire qui revient le plus souvent dans les articles en ligne commentant votre position maintenant affirmée concernant l'immigration.

Le deuxième commentaire est "il ne l'a pas fait quand il était à Matignon, pourquoi le croirions-nous maintenant ?" Et le troisième : "il copie le programme du FN (parfois suivi de "je préfère l'original à la copie").

Je suis de droite depuis toujours et aujourd'hui adhérent de Force Républicaine car je suis persuadé que vous détenez le meilleur programme et que vous avez toutes les qualités pour l'appliquer en tant que chef de l'État, ce n'est donc pas moi qu'il faut convaincre. Il faut convaincre les sceptiques et ils sont hélas nombreux, trop nombreux. Ce n'est pas la droite qui copie le programme du FN, la droite s'est laissée dérober ses idées lentement, insidieusement, elle s'est gauchisée, et nous voyons aujourd'hui à qui ceci a profité.

Monsieur Fillon, je pense que le plus gros de votre travail va être de convaincre les sceptiques qui malheureusement ont quelques raisons de l'être.

À l'instar des Sarcellois que vous avez rencontrés, je vais régulièrement faire des courses dans une grande surface proche. Il y a dix ans, y croiser une femme voilée était rarissime, il est aujourd'hui exceptionnel de ne pas en croiser plusieurs (à la réflexion, non, ce n'est pas exceptionnel, c'est impossible). Nous le vivons mal, non pas parce que nous sommes racistes mais parce que nous avons un besoin légitime d'appartenance et de reconnaissance nationale. Oui, "ils" sont de plus en plus nombreux et nous le sommes de moins en moins.

J'en veux à la droite de ne pas avoir agi plus tôt. Pourquoi ? Pourquoi nous sommes-nous ainsi laissés déposséder de nos idées ? Pourquoi avoir attendu si longtemps alors que nous étions au pouvoir et que rien ni personne ne nous empêchait de prendre les élémentaires mesures pour freiner et contrôler cette immigration en roue libre ? Le mal est fait mais je veux croire qu'il est encore réparable. Maintenant que le FN est clairement un parti de gauche, la seule droite, c'est nous, c'est nous qui avons le devoir et la responsabilité de redresser le pays.

Avec tout mon respect et ma très haute considération.

bertin jp 17/11/2014 14:20

MOI, j'étais de gauche et d'accord avec MARCHAIS sur l'immigration !!!
La droite et la gauche socialo lui sont tombés dessus..!!!!!
IL EST TEMPS DE VOIR LA VERITE EN FACE !!!!
LES libéraux de WALL SRETT et LES socialos sont d'accord depuis lontemps !!!
Qu'en pensez vous ?

GILARDONE 14/11/2014 11:09

Bonjour Monsieur FILLON,
Bravo pour votre approche novatrice pour préparer la primaire 2016.
Vos propositions sont cohérentes et concrètes; un débat sur le fond fait du bien dans ce contexte politique délétère .. Cordialement Stéphane -un jeune quadra qui croit (encore) à la politique ;-)

Dom DELANDRE 14/11/2014 10:36

ça va encore faire jaser dans le Landerneau! F FILLON tend la main au FN, F FILLON irresponsable, la copie ne sera jamais meilleure que l'original etc...
Cela a au moins le mérite de la clarté et de mettre dans le débat public de vrais problèmes.

gbri 14/11/2014 10:27

C'est au parlement, donc au peuple, de décider des niveaux d'immigration, entièrement d'accord. Dans notre pays on a l'impression que les choses arrivent sans que personne ne l'ait voulu ! On se retrouve ainsi devant des situations inextricables. La pire de ces situations est sans doute le risque communautariste...entièrement d'accord avec votre distinction entre intégration et assimilation : seule l'assimilation fait réellement la nationalité.
Ce sera difficile d'expliquer ces notions délicates en peu de temps dans une émission de TV parce que le FN n'est jamais loin soit lui-même pour récupérer le débat, soit par ceux qui souhaitent confondre la droite et le FN...beaucoup de pédagogie...

RANVIAL 14/11/2014 10:18

Bonjour ,
Vous avez totalement raison
Respectueuses salutations .
Liliane Ranvial.

Pierre Bellenger 14/11/2014 09:51

En premier, c'est à la crise économique qu'il faut s'attaquer. 1929 est de retour, mais nous n'avons plus la possibilité d'utiliser la technique de Keynes pour y mettre fin. Tant que vous n'aurez pas compris que la vraie modernité, c'est que la monnaie devienne un outil de fonctionnement du Politique et de l'Economie, rien ne marchera. Nous nous accrochons à un passé absurde.

Martel Martine 14/11/2014 09:43

Pas un mot à rajouter,d'accord sur tpute la ligne...et je reste fidèle....

Stéphanie 14/11/2014 09:32

Très bien. Il faut revenir à des valeurs de base, il n'y rien d'autre à ajouter.
Cordialement,
Stéphanie

bertin jp 14/11/2014 09:30

ENFIN,ENFIN.......enfin..................
C'est un début.......modeste mais réel.............
Déjà BARBIER sur i-télé,l'homme de l'horizontalité à la Virginie Martin vous met
un carton jaune.............!!
C'est bon signe.!!!
JUPPE et son identité heureuse,JUPPE,l'homme droit dans ses bottes,qui
nous a menti,faute d'avoir suffisamment réfléchi,nous dit-il maintenant
aura droit à un carton vert du systéme.!!!LA DECEPTION EST A LA MESURE
DE L'ESPOIR.!!
Enfin ,bravo à vous .!!

bertin jp 14/11/2014 09:30

ENFIN,ENFIN.......enfin..................
C'est un début.......modeste mais réel.............
Déjà BARBIER sur i-télé,l'homme de l'horizontalité à la Virginie Martin vous met
un carton jaune.............!!
C'est bon signe.!!!
JUPPE et son identité heureuse,JUPPE,l'homme droit dans ses bottes,qui
nous a menti,faute d'avoir suffisamment réfléchi,nous dit-il maintenant
aura droit à un carton vert du systéme.!!!LA DECEPTION EST A LA MESURE
DE L'ESPOIR.!!
Enfin ,bravo à vous .!!

Lucius 14/11/2014 09:15

"A Rome, fais comme les Romains". L'on finira par revenir à ce vieil adage, le plus tôt sera sans doute le mieux.

Tessier 14/11/2014 08:25

Bonjour
je suis particulierement en accord sur toutes vos reponses donnees au sujet d'une immigration que nous devons reduire en France, tout n'est pas dû. ...
mais si vous etiez president mettriez vous en pratique veritablement tous les points évoqués?
Car nous sommes confrontes bien souvent qu'à des paroles mais pas d'actes....désolée de vous le présenter ainsi mais c'est un sujet que beaucoup évince dès qu'ils sont de l'autre côté et nous en avons assez de payer des taxes en sus à cause d'une immigration qui ne respecte pas la République.
Tenez parole au cas où .......
merci

alice 14/11/2014 08:24

BRAVO...100% D'ACCORD AVEC VOUS....ENFIN UN TRAVAIL SOLIDE CONSTRUIT PENSE REALISTE. CLAIR ..........SUR UN SUJET SENSIBLE .....OUI A UNE IMMIGRATION D'EFFORT ET NON DE CONFORT.............MERCI FRANCOIS FILLON...VOUS ETES VRAIMENT LE MEILLEUR...AVEC TOUTE MON ADMIRATION...!!!!.

tESTAS 14/11/2014 08:15

Bonjour

il est simplement triste que vous associez directement agression et immigration. Et l'individualisme et le combat pour la dignité sont des valeurs qui existent partout et nécessitent exigence de la part de tout le monde. Ces codes sont à enseigner mais faire une association directe n'est pas acceptable.

julien 14/11/2014 07:36

C est trop tard...

Mes vidéos

Fil Twitter

Recherche