Ce site n'est plus à jour

Découvrez Fillon2017.fr
16 décembre 2014 2 16 /12 /décembre /2014 15:07

Pour les terroristes pas de limite a l'horreur : une balle pour chaque enfant. Devant le carnage des talibans dans une école au Pakistan, j'éprouve dégoût et douleur. Contre la barbarie, la révolte doit être universelle. Le combat est moral, politique et militaire.

Partager cet article

Publié par François Fillon
commenter cet article

commentaires

mami 21/12/2014 21:18

Dégoût et douleur al quaida elle même a condamné ce carnage. Malheureusement en France peu de voix se sont élevé pour dénoncer cet événement. Je formule un voeux pour 2015 que l horreur est atteint son paroxisme en cette fin d année et que les hommes retrouvent la raison et qu'ils reapprenent à se parler. Merci m fillon pour votre reaction vous faites preuve d humanisme la ou hélas la majorité des politiques ne savent plus que polémiquer. Cordialement soufiane MAMI

mami 21/12/2014 21:18

Dégoût et douleur al quaida elle même a condamné ce carnage. Malheureusement en France peu de voix se sont élevé pour dénoncer cet événement. Je formule un voeux pour 2015 que l horreur est atteint son paroxisme en cette fin d année et que les hommes retrouvent la raison et qu'ils reapprenent à se parler. Merci m fillon pour votre reaction vous faites preuve d humanisme la ou hélas la majorité des politiques ne savent plus que polémiquer. Cordialement soufiane MAMI

gilles 20/12/2014 22:23

Tant quon n'y a pas été confronté, tout cela reste virtuel. Certains choix sont difficiles à faire.
Je me trouve confronté à la situation particulière d'un jeune salarié de mon service commercial qui fait une partie de ses cinq prières sur son tapis de prière posé dans un bureau commun dans un espace pourtant réduit. A la vue de tout le monde, pas gêné du tout.
Je me suis rappelé que je le voyais auparavant devant son PC et que je croyais qu'il chantonnait avec l'oreillette de son smartphone vissée dans son oreille comme beaucoup de jeunes le font en travaillant au bureau, mais en fait, en observant ses mouvements, je me suis aperçu avec le recul qu'il psalmodiait.
Un salarié bac + 4 qui se destine à devenir commercial export dans le B2B !
Expression orale très bonne, rédaction excellente, bref au dessus de la moyenne. Niveau de formation et d'éducation élevé. Tout juste un peu réservé dans ses actions et ses comportements pour l'instant. La seule chose que je puisse dire, c'est que sa progression n'avance pas assez vite, que ses arrêts maladies sont peut être un peu fréquents pour quelqu'un qui arrive en entreprise et qu'il s'affole assez rapidement quand il ne connait pas les compositions exactes du menu au restaurant à l'extérieur.
Donc, factuellement, pas de quoi appeler la DGSI.
Le pire dans tout cela, c'est que c'est moi et les autres salariés qui sont gênés, un peu comme lorsqu'on entre par erreur dans le vestiaire féminin à la piscine d'autant qu'il ne cesse pas son activité quand on passe à côté de lui comme s'il était dans son monde. Je me suis aperçu que les autres salariés qui le cotoient souhaitent faire quelque chose, mais n'osent pas et ont au moins une appréhension de lui en parler.
Avec la laïcité telle qu'elle est, nous allons vers un gros souci. Parce que la laïcité a été instaurée pour éviter toute influence irrationnelle dans nos décisions politiques, c'est à dire celle de la religion catholique romaine en 1905, donc exclus des affaires publiques. Le seul souci, c'est qe si dans les batiments publics, la laicité s'impose, dans l'entreprise, elle ne s'impose pas. Tout juste ai je le droit de bannir ce type de comportement personnel pendant les heures de travail parce qu'il ne travaille visiblement pas.
Jusqu'où ce comportement peut il aller ? Comment va t il réagir quand viendra le temps de mettre les pendules à l'heure avec lui ? Je me le demande.
Etre commercial, c'est comprendre ce que veut le client aux heures du client, pas s'isoler et imposer son emploi du temps et son mode de vie personnel. C'est le b-a ba.
En tant qu'employeur, je n'ai droit qu'à peu de choses, tout juste à expliquer que le temps de travail est le temps de travail. Et que dans le réglement intérieur, il n'y a pas de pause prévue.
Mais pour ce qui est des signes que l'on peut qualifier subjectivement d'ostentatoires et de déstabilisant pour une petite entreprise, rien à dire sans tomber dans la discrimination.
Au vu de l'actualité de ce Samdi après midi, tous les fantasmes sont possibles, surtout que nous sommes à quelques jours de Noel et je me souviens également de Noel 1994.

Après coup, on pourra dire que les signes étaient là. Mais tant que rien ne se produit, ce n'est que fantasme voire discrimination, je suis alarmiste pour rien, et en situation de faire un faux procès à un jeune que je viens d'embaucher.
Ce qui m'inquiète en fait, c'est l'influence sous laquel travaille ce jeune. Jusqu'où peut il aller alors que l'observation la plus élémentaire du fonctionnement du commerce et de l'entreprise devrait l'inciter à la prudence et à réserver ses pratiques pour la sphère personnelle.
Plus généralement, il faut que le politique s'empare de cette question. Car dans le flou qui existe, certains en profitent pour s'imposer aux autres.
Nous avons bien fini par bannir la cigarette des espaces publices fermés et de l'entreprise, pourquoi pas la religion ?
La religion est affaire personnelle et intime. C'est en tout cas ce que je pense. Tout comme la sérénité recommande qu'on ne parle pas politique dans l'entreprise, il serait logique que la religion reste affaire privée et qu'en particulier, les cinq prières ou celles qui tombent sur le lieu de travail ne s'imposent pas à l'entreprise.
Enfin, quand on voit la question des crêches ou les réactions face à la construction de minaret en France, on voit bien que cette question est complexe. Est-ce la laicité que les français souhaitent, ou est-ce qu'ils veulent repousser l'islam dans leur vie quotidienne, et garder leur culture ancestrale judéo chrétienne tout en maintenant la religion dans la sphère privée ?
Légiférer sur ce sujet, devient progressivement indispensable. Cela devient visible avec les actions qui sont menées à l'extérieur, et surtout celles qui sont menées à l'intérieur.
Bon courage.

Leclercq Yves 19/12/2014 05:45

Cette barbarie est malheureusement "humaine" et elle doit nous rappeler le risque potentiel de toute pensée totalitaire, qu'elle se réfère à une divinité muette ou à une théorie "scientifique".

Jean-Louis PETIT 17/12/2014 15:53

Combat moral et politique, certes, mais pas combat militaire ! ou alors, il faut envoyer des troupes au sol avec de puissants moyens Les frappes aériennes ne servent à rien L'hydre renaîtra de ses cendres Peut-être est-il bon de se souvenir que ce prurit qui affecte le monde musulman a une origine, le non-respect par Israël de ses frontières de 67 malgré une résolution de l'ONU ?

Bonnier 17/12/2014 12:14

Comment peut on s' attaquer à des enfants surtout dans ces conditions.
Tout cela est horrible et jusqu’où cette barbarie peut elle aller ,beaucoup de questions à se poser !!!..
Toutes ces nouvelles ne sont pas réjouissantes.
Monsieur Fillon je profite de ce petit message pour vous souhaiter de très Bonnes Fêtes de fin d' année ainsi qu' à vos proches .
Bien à vous.

alice 17/12/2014 12:11

..Infâme et abject...!!!!.....révoltante Barbarie....!!!!

Michel 16/12/2014 20:19

Ce soir, au Pakistan, des parents -probablement presque tous musulmans- souffrent. Quelle que soit notre religion, ils sont nos frères.

rousseau 16/12/2014 18:46

jeannette Bougrab . une femme d'honneur et de coeur ! à intégrer absolument dans votre équipe et votre prochain gouvernement ! je n'en dirais pas autant des autres femmes politiques !

Mes vidéos

Fil Twitter

Recherche