Ce site n'est plus à jour

Découvrez Fillon2017.fr
13 janvier 2015 2 13 /01 /janvier /2015 09:46

Revoir la matinale de France inter en intégralité :

L'interview de Patrick Cohen

Réponses aux questions des auditeurs

Il ne faut pas renoncer à nos valeurs pour lutter contre le terrorisme

Partager cet article

Publié par François Fillon
commenter cet article

commentaires

MENNESSIER 21/01/2015 09:30

Je pense que vous avez raté l'occasion de vous taire concernant la Syrie et Bachar el assad. voyez vous il y a quelques années les Syriens vivaient en paix sous...Bachar el assad. Toutes les communautés . Le savez vous ? A priori non . Depuis les petits jeux du Quatar, d'Israel, de la France, de la GB , des USA ont menés a des milliers de morts et ont déstabilisés la région. Un régime de transition dites vous ? Mais Monsieur nous ne sommes pas en Europe et on sait ou " vos régimes de transition " ont menés l'Irak, la Libye , voire l'Iran....

Dominique 17/01/2015 20:10

Bonsoir Monsieur Fillon
Je rejoins l'opinion de Gilles également.
Nous sommes en "guerre" mais chaque camp s'appuie sur des bases différentes.
De notre coté, il s'agit davantage de "valeurs": liberté, égalité, fraternité, laÏcité. Mais la définition de tous ces termes est loin d'être la même pour tout le monde. Nous parvenons à nous retrouver tout de même dans le principe du respect des lois de la République et la protection absolue de l'intégrité de la personne et de l'individu.
Dans le camp d'en face, il s'agit clairement d'une guerre liée à la religion( ou c'est vers cela que l'on veut nous entrainer), et leurs valeurs sont pratiquement opposées aux nôtres.
Nous recherchons la tolérance, eux prônent le combat.
Nous défendons la personne, eux prêchent le sacrifice de la vie et le martyr
Nous concevons une guerre classique avec ses lois (transparence, actes clairs et annoncés), eux optent pour la ruse, la dissimulation, les réseaux à bas bruit.
C'est une lutte sans fin qui s'annonce car c'est la confrontation de deux états d'esprit opposés et si elles sont sans doute nécessaires, je doute que les armes soient suffisantes.
Le chantier à venir est immense pour les politiques car il faudra déjà mettre de l'ordre dans nos idées dans le respect des sensibilités de chacun.
Et pour pouvoir les énoncer clairement.
Et, en attendant et à tout le moins, essayer de préserver notre sens de la dérision sans attiser ni provoquer inutilement.

Guedeney 17/01/2015 09:40

Pourquoi ne pas de mander que le drapeau français et le drapeau européen ne figurent dans tous les lieux publics, dès maintenant?

Robert 16/01/2015 18:26

Il y a un conflit entre la loi musulmane et la loi française. Il est nécessaire de répéter que seule la loi française est applicable SUR LE TERRITOIRE FRANÇAIS. Il ne nous reste qu'à montrer LA FORCE pour être respecté et que la loi française est la seule. Pas d'arrangements. Pas de concession. Nous qui avons été en classe et vécu avec des musulmans (dans un passé où nous n'avions pas ce genre de problème car ils sont nos amis) NOUS les connaissons bien. ILS restent musulmans. La nationalité française n'est acquise que par intérêt. Aussi, pourquoi ne pas faire comme aux USA, jurer fidélité à notre nation lors de l'acquisition de nationalité française. Je doute qu'ils l'accepte. Certains militaires musulmans ne veulent pas combattre d'autres musulmans y compris des terroristes. On n'a jamais condamné ces rapeurs qui ""crachent"" sur la france en des termes outrageux. On se demande pourquoi. Pourquoi n'utilisons nous pas la réciprocité ?? Ces gosses qui ne marquent pas la minute de silence ou crient de joie après la mort de nombreuses personnes '(y compris des musulmans) ne font que refléter ce que pensent ou disent leurs parents. Enfin, avoir permis de faire la prière dans la rue m'a privé de ma liberté de circuler. Mais les musulmans ne font pas tous la prière dans la rue puisqu'ils le peuvent chez eux sans se rendre à la mosquée. Il serait temps que les musulmans se séparent de leur vieux mollahs et qu'ils s'adaptent au XXI siècle. Il ont tout à gagner.

Robert Peillon 16/01/2015 12:12

Oui il est bon de revoir notre stratégie d’alliances en profitant de l’élan donné par la marche du 11 janvier qui a déjà poussé notre président à revoir sa position sur le rôle de notre armée. Sortir les armes est certainement l’urgence du moment mais résoudra difficilement le problème du terrorisme ainsi que celui des intégristes de tout poils. Il y a un large consensus sur les valeurs fondamentales de la République : Liberté Egalité Fraternité, mais il y a du travail à faire pour les décliner dans la vie quotidienne. Le rôle du politique est de promulguer les lois pour que chaque citoyen trouve son chemin acceptable par tous, ce qui n’est pas le cas actuellement. Oui pour intervenir au niveau de l’éduction nationale, mais sur quelles bases ? Trop de valeurs déclinées par la laïcité sont celles de la France de 2015 dans le cadre consensuel du moment, cela me semble un peu fragile, mieux vaut s’orienter vers des valeurs universelles et intemporelles. Trop de gens sont perdus et se tournent vers les orientations simplistes des intégristes. On voit maintenant poindre des intégristes laïques qui pour l’instant font du tapage pour des motifs bénins, tels que les crèches, mais attention aux dérives, elles peuvent arriver vite. Vincent Peillon, quand il était ministre de l’éducation nationale, avait souhaité faire de la laïcité une religion !

Pour illustrer le chemin à parcourir je donne l’exemple que j’ai entendu sur France Info le 15 janvier 2015 en ouvrant le poste à 12h30. Le présentateur interviewait une femme sur la diminution en France du recours à l’IVG, 40 ans après la loi Weil. Pour encourager l’IVG cette dernière et le présentateur ont proposés à plusieurs reprises « osez le féminisme » (seulement plus tard j’ai découvert que ces termes étaient le sigle d’une association). Sur le coup j’ai replacé spontanément ces termes politiquement corrects à leur vraie place, à savoir : « il faut que je me débarrasse de ce truc dans le ventre qui me perturbe ». Les intégristes musulmans font un grand pas de plus en disant « osez tuer un otage car Allah est grand » Si « la France se veut une référence, un exemple » (François Hollande, 15 janvier 2015), il y a du chemin à parcourir.
Monsieur Fillon, vous communiquez de bonnes idées mais on ne les entend pas. Si vous exploitez l’exemple ci-dessus cela va faire du bruit. Il suffit de choisir le bon moment et d’ajuster les « potentiomètres » au niveau sonore souhaité. Concertez vous avec Juppé pour régler le niveau et avec Sarkozy pour trouver le moyen de transmission audible et ainsi vous prouverez que vous savez rassembler.

Remarques :
Je suis pour l’IVG, mais pas avec la conception opportuniste des féministes.
Je suis pour la laïcité dans la mesure où elle correspond au plus petit dénominateur commun acceptable par tous aujourd’hui en France. N’oublions pas que Dieu a créé l’Homme à son image, que personne ne l’a vu, et que tous les Hommes sont différents. Restons donc humble pour déterminer qu’est-ce qui est bon ou mauvais pour chacun.

Philippe 14/01/2015 18:37

regarder video à 1:08:40 puis à 1:45:00

http://nationalisme-francais.com/pourquoi-nous-derangeons.html#comment-12

Pascal Laborie 14/01/2015 07:44

Il s'agit bien du principe de Lucifer d'Howard bloom et non Blum comme écrit précédemment
Désolé pour la faute orthographique
Restons pragmatiques et lucides face à la Vie
Seul Dieu a le pouvoir et celui qui pense manipuler est le premier d'entre-eux....
Amitiés à nouveau
Pascal

Pascal Laborie 14/01/2015 07:28

Monsieur Fillon
J'imagine que vous n'êtes pas dupe, après avoir occupé les fonctions de Premier Ministre.
Je suis persuadé que vous savez qui finance et manipule réellement le terrorisme et pour quelles raisons.
Nous serions certainement surpris nous même, gens du peuple, et consommateurs avant tout si nous avions la Vérité en face...
À qui profite le crime de la destruction des valeurs morales?
Ou est la réelle lutte pour le pouvoir et la domination sur les peuples?
Relisez "le principe de Lucifer" d'Howard Blum" et rajoutez-y une petite touche d'Armagedon...
On pourrait presque en rire s'il n'y avait pas autant de crimes et de morts dans la balance.
Décidément tout ceci est bien pathétique et j'ose espérer que les gouvernants ne font que bien jouer leur rôle d'acteurs.
Après tout, ceci est dans l'ordre des choses et tout croyant sais que telle est la volonté divine...ou la divine comédie.

Amitiés
Pascal

Francois Carmignola 13/01/2015 21:55

Merci et bravo ! Ce fut donc une occasion de parler du monde, de profiter de la présence des dirigeants européens pour les faire payer, et de se donner les moyens militaires et judiciaires de faire face à une situation de guerre par une critique claire et puissante de la réduction du budget de l'Armée.
Ne pas vouloir que l'armée soit utilisée dans le pays est aussi parfaitement intelligent, et contraire à toute démagogie. Ne pas insister hystériquement sur de nouvelle lois pareillement, et insister sur le maintien des libertés publiques.

Pour finir, parler en souriant de miséricorde, de pardon, de charité en souriant est parfaitement bien venu.

C'est clair, c'est précis, c'est à la hauteur du sujet.
Vous avez toute mon admiration .

rousseau 13/01/2015 21:08

trés bien Mr fillon !mais je ...vous invite à lire la lettre ouverte au président de la république de jean frédéric poisson , président du parti chrétien démocrate , je répète parti chrétien démocrate et vous encourage à vous rapprocher de cette formation politique ! quant aux gens de "charlie-hebdo" à trop vouloir manier l'humour et la dérision et de continuer dans le registre provocation ils ne font qu'attiser le sentiment d'humiliation et de vexation que peut ressentir en cette circonstance particulière , un certains nombre de musulmans et non d'islamistes ! aprés cela , il ne faudra plus venir pleurer et prendre la posture de l'éternelle victime de la liberté d'expression , subventionnée ,soit dit au passage, jusqu'à hauteur de 1 million d'euros ! non décidément malgré leur humour certes décapant, je ne me sens pas "charlie" ! la provoc a elle aussi ses limites !
il y a un moment donné c'est bon on a compris ...il faut savoir s'arréter et siffler la fin de la récré !

Jeanne Berthet 15/01/2015 01:13

Bonsoir Mr Fillon,
Gilles a raison,je ne sais quoi écrire de plus,sauf que la religion musulmane grignote un peu plus, de jour en jour , la laîcité ...n'est-il pas trop tard pour que l'enseignement scolaire reprenne ses droits et ses valeurs?...Puisque vous avez si bien soutenu hollande et son gouvernement pendant ce chaos , maintenant ,posez-vous la bonne question...la gauche n'est-elle pas responsable de ce qui se passe dans les collèges ,les lycées et nos chères écoles primaires..?j'ai une grande inquiètude a voir le religieux empiéter sur notre espace de liberté,de démocratie....je ne suis pas d'accord quand on invoque l'humiliation ,la vexation ,ressentis par les musulmans pour museler nos humoristes, faut-il s'abaisser et faire profil bas pour avoir la paix?croyez-vous que nous, catholiques,chrétiens, a qui l'état refuse la présence de crèches dans l'espace publique,qui sommes régulièrement caricaturés,traités de fanas ou de débiles sur les réseaux sociaux et les sites internets ,qui voyons notre religion méprisée par l'état,allons décider de commettre l'irréparable pour assouvir je ne sais quelle vengeance,au nom de Dieu ou de Jésus?....la religion musulmane est interprétée suivant le sens qui en est donné par le prédicateur,quelquefois, il est difficile de faire admettre la laîcité aux trop croyants qui alignent leur mode de vie sur l'enseignement du Coran.je vous l'ai déjà écrit ,je suis au cœur de ce problème ,si l'amour ne primait pas , si les valeurs que nous partageons ensemble n'étaient que du vent,la cohésion de ma famille reposerait sur du sable....les politiques ne savent pas ,ils ne sont pas confrontés à la réalité,vivre ensemble est possible mais faut-il encore éradiquer le mal à la racine....le mal s'est vouloir imposer "sa religion" le concept défini dans l'interprétation du Coran est souvent une soumission,soumission aux règles établies,soumission de l'autre que l'on dit non croyant... D'après la Bible dont les racines sont communes aux trois religions monothéistes devrait se trouver le point d'équilibre entre elles..,il faudrait interdire non pas les signes religieux comme ce qui est relatif aux bijoux,aux marques discrètes ,différentes, portés suivant sa foi et qui n'offensent personne ,mais les accoutrements obstentatoires qui marquent volontairement le besoin de s'imposer...Oui ,la religion appartient à la sphère privée et elle doit le rester....

gilles 13/01/2015 19:28

Je suis très partagé sur tout ce qui s'est passé depuis une semaine maintenant.
J'ai été très touché de notre capacité nationale à mettre 4 millions de personnes dans la rue pour la liberté d'expression. Extraordinaire.
Très touché de voir le professionnalisme de nos forces de sécurité et le calme de nos dirigeants. L'un explique peut être l'autre.
J'ai réalisé o combien les dessinateurs de C H avaient été seuls depuis 3 ans.
Mais il faut faire le bilan de la situation. Je pense que notre nation a mis le doigt sur une déchirure et les responsables politiques de tout bord ont une responsabilité forte pour les décisions qu'ils devront prendre.
Qu'on le veuille ou non, la liberté d'expression, c'est la possibilité laissée depuis 1789 aux pamphlétaires, humoristes de rire de tout et de faire des carricatures. Et cela va jusqu'à faire des carricatures religieuses pour certaines personnes dont je fais partie. Pour certains fidèles, la notion de blasphème reste bien présente dans les esprits. "Ils n'auraient pas dû etc...."
Cela me rappelle un peu ce grand film "Le nom de la rose" qui se passe au Moyen Age où le rire est jugé interdit par les ultras de la religion voire relevant du "satanique" ou du "diable" et où les tenants de l'orthodoxie catholique empoisonnent les pages d'un livre grec ancien qui décrit ou vante le rire pour tuer tout ceux qui osent le lire.
Rappeler que depuis 1789, la notion de "blasphème" n'existe plus, donc, c'est aller contre les tenants du "ils n'auraient pas dû".
Se pose également la question du vivre en public. Les hommes et les femmes de ce pays se sont battus pendant des siècles pour ne plus avoir à subir de diktat sur leurs tenues vestimentaires, et voilà que des fidèles arborent des signes religieux ou des tenues particulières dans l'espace public, ou dans les espaces collectifs au nom de leur appartenance à une communauté. Ils se cherchent des racines car leurs racines françaises ne sont pas suffisantes ?
Qui n'a pas ressenti de gêne en traversant des quartiers devenus propres à des communautés ?
Jusqu'à avoir l'impression que l'Etat a déserté ces quartiers ?
Même Fox News que je ne tiens pas particulièrement comme de la télévision de gauche parle des "No go zones" les quartiers où il est préférable que les non musulmans n'aillent pas et où une autre loi que la loi de république s'applique.
Je suis allé sur Fox news voir suite à une demande d'un ami américain qui me demandait si ce qui était décrit était vrai.
http://video.foxnews.com/v/3983087833001/france-no-go-zones-off-limits-to-non-muslims/?#sp=show-clips

http://video.foxnews.com/v/3985245160001/inside-look-at-the-rise-of-no-go-zones/?#sp=show-clips

On peut dire que Fox news force le trait, mais c'est une réalité qui existe et à laquelle nos gouvernants doivent faire face.
Que faisons nous collectivement ?
De même, nous avons défilé pour l'unité de notre pays, pour la liberté d'expression, pour dire notre colère et notre volonté aux terroristes. 4 millions de personnes !

Mais il ne faut pas oublier l'essentiel : Les deux jeunes qui ont exécuté, il n'y a pas d'autre mot, cet officier de police dans la rue étaient, français en plus d'être formés à l'utilisation d'armes automatiques visiblement déconnectés de l'humanité et de notre réalité. Ils étaient français. Comment est-ce possible ?
Sur Fox news, j'ai pu voir la vidéo intégrale de cette exécution et je ne donnerai pas le lien ici. Mais cette vidéo montrait deux jeunes entrain de courir vers une cible, deux jeunes qui tuaient dans leur course cet officier de police et terminaient leur course en arc de cercle pour revenir vers leur voiture, comme un joueur de foot revient sur son terrain après avoir qui marqué un but. Une barbarie et une déshumanité totale, mais cette violence et cette horreur a été commise par deux français. Pas par deux étrangers que l'on pourrait vouer aux gémonies. Deux français nés en France.
Qu'allez vous faire vous les politiques face à cette réalité ? Qu'allons nous faire nous les citoyens ?
Oui, la République s'est levée avec les 4 millions de personnes descendues dans la rue.
Oui, nous avons dit notre colère, notre volonté du vivre ensemble et notre volonté de la liberté d'expression.
Mais tout cela n'est qu'un début. Le vivre ensemble, cela se décline comment si l'un voit du blasphème et de l'attaque personnelle, là où d'autres voient de la liberté d'expression ?
La société française a réagi comme un corps blessé. Mais il faut refermer la plaie, la guérir et vite.
Enfin, on peut citer les paroles de l'abbé Pierre qui disait en gros que l'intégrisme donnait de l'espérance à ceux qui étaient en désespérance et qu'il fallait enlever les motifs de désepérance en donnant une autre espérance pour que l'intégrisme se tarisse chez nous.
Olivier Mazerolles a dit : "Arretons de parler des musulmans de France, des juifs de France. Est-ce qu'on dit de moi que je suis catholique de France ? Parlons des français musulmans, parlons des français juifs et des français catholiques".
la France est laique. Mais quelle est la limite entre le public, le collectif et le privé ?
Pour moi, la religion appartient à la sphère du privé. C'est plus fort et à mon avis plus sain que de dire que la religion n'appartient pas à la sphère du public.
Mais où commence le prosélytisme. Il s'agit de peur.

Il faut que les religions de France définissent elle même leurs espaces par rapport à l'espace public. Que l'état réinvestisse ces quartiers. C'est un secret pour personne.
Bref, le jour d'après, il y a beaucoup à faire. Et pas besoin d'être Fox News pour le dire.

Stéphanie 14/01/2015 18:57

Tout à fait d'accord avec vous.

theuveny 13/01/2015 18:07

bonjour,
ces jeunes qui partent vers une telle religion n'est-il pas un signe qu'ils ont besoin de valeurs spirituelles ?
et notre société moderne qui a tout remis en cause, ne manque-t-elle pas de spiritualité ?
liberté de la presse, oui, mais ne peut-on pas respecter la foi et les convictions profondes de certains ?
"il est des mots qui tuent plus que des armes"...
"whithout press freedom, there is no democraty"
but, "whitout spirit, there is no humanity"

cliquot 13/01/2015 16:55

Je ne partage ni vos idées ni celle du gouvernement actuel mais respect pour votre attitude lors de la séance du parlement de ce jour et celle de votre parti. Il est temps que les hommes politiques aient des attitudes responsables et marquent le consensus du peuple français sans arrière pensées électoralistes et partisanes. Respect pour ces moments particuliers qui marquent la spécificité du peuple français au delà des clivages politiques et philosophiques. Cordiales salutations anarcho-syndicalistes sans esprit de provocation de ma part. Monsieur Cliquot

Christine 13/01/2015 15:40

Bonjour Monsieur Fillon,

Nul besoin en effet d'empiler des lois, à chaque nouvelle situation, à part quelques modifications. Depuis les années 1970, on a eu les détournements d'avion, les poseurs de bombe à l'aveugle dans le métro et dans les rues. Maintenant, ce sont des attentats ciblés, presse, police, écoles ou magasins juifs. Demain ce sera quoi ? Les policiers ou les pompiers, j'en passe, se font caillasser dans les banlieues depuis des années, les voitures brûlées. Il faut en finir avec la repentance et la culture de l'excuse qui ne font qu'encourager même ceux qui auraient pu hésiter. La tâche est immense à la mesure du désastre, car il faut faire face aussi au terrorisme intellectuel de la gauche interdisant tout débat. Bien sincèrement.

Stéphanie 13/01/2015 14:35

Vu dans les informations aujourd'hui :
"Un élève du lycée technique et professionnel Blaise Pascal a été sérieusement blessé par trois camarades après avoir publié sur Facebook des messages rappelant "deux des valeurs de la République que sont la tolérance et la laïcité", à l'occasion d'un échange sur les attentats à Paris, a indiqué le proviseur lundi. "

Vous dites : "Il ne faut pas renoncer à nos valeurs pour lutter contre le terrorisme". Et bien c'est ce qu'a fait ce jeune garçon et après une mobilisation mondiale contre des attentas, il a été agressé.... ! Il a défendu des valeurs et il en a payé le prix !! Qu'en pensez-vous ? Que vont risquer les agresseurs ? Un rappel à l'ordre ? Un conseil de discipline ?
Ces agresseurs doivent être mis en prison pour comprendre que la tolérance et la fermeté françaises sont bien présentes.
Héla, je doute des sanctions. Et la vie va continuer....
C'est bien beau les grands discours mais certainement pas très efficace....
Vous les politiciens, n'êtes dans la vraie vie que quand il y a des drames dont on ne peut détourner les yeux. Pour le reste, il n'y a personne....
A bon entendeur...
Cordialement,

pascal chansard 13/01/2015 11:03

Proposition simple
Nous avons cédé du terrain aux religions en général et à l'islam en particulier. Nous devons, de toute urgence, reconquérir le terrain perdu et créer un conseil de la laïcité - adossé au conseil d'état - doté des pouvoirs pour la faire respecter à tout moment, en tous lieux; à commencer par l'école, la rue, et ce, quelle que soit la religion.

Francois Carmignola 13/01/2015 07:46

Monsieur Fillon vous avez encore une fois l'occasion de d'apaiser intelligemment: c'est votre rôle, c'est déjà votre pouvoir.
D'abord, les morts, quels qu'ils soient: il n'y a pas de liberté d'expression en cause, mais la liberté tout court, et il n'y a pas les innocents et les autres mais des innocents uniquement: nos ennemis n'ont aucune motivation justifiable. J'insiste sur l'importance des formulations rhétoriques sur ces sujets, il ne faut pas que vous tombiez dans un quelconque piège.

Ensuite, l'interlocuteur, celui que vient de mettre en valeur Laurent Vauquiez. "L'islam de France doit faire le choix de la République".
Qu'un responsable UMP de ce niveau (il est vrai qu'il n'a été nommé que récemment) puisse dire publiquement une telle bêtise doit vous montrer l'étendue du problème. Le parti auquel vous appartenez continue de se déshonorer et il vous faut sinon rattraper la chose, du moins montrer que vous avez d'autre forme d'expressions.

L'islam a une forme dégénérée, que certains ne veulent pas appeler "islamisme", mais que l'on peut appeler "terrorisme islamiste" bien que cela soit en débat. Que l'introduction du mot "Daesh" vise à supprimer la racine "islam" des désignations de notre ennemi montre l'étendue du problème.
Je crois qu'on peut se sortir de ces pièges tendu par toute la variété de nos adversaires et sachez qu'ils attendent que vous trébuchiez. Au delà de l'identification du péril, peut on vous conseiller de le conjurer en le rendant explicite: expliquez au gens de ne pas être dupe, ou intimidé, par les mots. Votre rôle est de maitriser les mots, justement.

Que dire à l'Islam de France ? Qu'il doit participer activement à lutter contre le crime en dénonçant les dérives religieuses qui y conduisent. (Cette formulation a t elle un sens ? Est elle maladroite ?).

Que dire aux juifs de France ? Qu'ils peuvent et doivent vivre comme si de rien n'était, car l'Etat les protège et les protégera. (Est ce assez ? )

La parole sage est ce dont nous avons besoin.

cieslik 12/01/2015 20:03

Les français ont montré leur unité face au terrorisme dont le seul objectif est de nous diviser, mais aussi vis à vis de leurs politiques. Le signe a été très fort et les répercussions se sont fait sentir jusqu'au Japon. Les Français ne veulent plus entendre parler de divisions, d'exclusions, de guerres. Ils veulent la paix et veulent vivre dans la liberté. Il faudra que nos politiques le comprennent et que ceux qui voudraient aller contre s'y abstiennent.

Noir 12/01/2015 19:25

Il faut absolument que la formidable mobilisation des Français et des Européens aboutissent sur un concenssuse pour mieux contrôler le terrorisme

JP 12/01/2015 18:16

C’est après réflexion que je ne suis pas allé à Paris ; je me suis contenté de montrer mon attachement au pacte républicain en répondant favorablement à l’appel du maire de ma ville.
Avec des motivations très diverses, les manifestants du 11 janvier étaient nombreux comme jamais en France. Ils étaient unanimes pour dénoncer les actes barbares. Mais ils apparaissent très divisés sur les causes et explications de ces actes.
Les manifestants sont tous pour la paix et la liberté ; avec quelle intensité 1. pour la liberté de la presse ? 2. pour la liberté de religion ? 3. pour la liberté de caricaturer ?
Je crois que plusieurs affaires terroristes mettent en cause le fondamentalisme religieux, en l'espèce musulman. Alors même que la religion musulmane ne fait aucune distinction entre le spirituel et le temporel, entre le religieux et le profane, le pari de « l’Islam de France » mérite d’être poursuivi sous réserve de plusieurs améliorations de nature à faciliter l’intégration. J’admets qu'en fait, plus de 80% des musulmans de France respectent la République, même si je me souviens de la déclaration d'un membre de votre gouvernement "je ne connais pas d'islam modéré" et que pour un musulman, la loi divine est la seule qui compte.
Je crois qu’indépendamment des mesures de police, le pouvoir doit se mettre en mesure d’identifier les causes du fondamentalisme, les petites et nombreuses provocations au nom d’Allah. Ce sujet difficile ne doit pas être esquivé.

Mes vidéos

Fil Twitter

Recherche