Ce site n'est plus à jour

Découvrez Fillon2017.fr
25 février 2015 3 25 /02 /février /2015 15:23

Je suis d'abord venu au Salon de l’agriculture pour dire aux éleveurs, aux agriculteurs que le projet politique que nous défendons consiste, d’une certaine manière, pour paraphraser Georges Pompidou, à « moins les emmerder ». Et c’est un normalien qui s’exprimait ainsi. C’est-à-dire à faire en sorte qu’il y ait moins de règlementation, de règlementation inutile, et qu’il y ait moins de contrôles humiliants.

 

Ensuite, je dis aux agriculteurs que leur activité, c’est une activité de pointe, ce n’est pas du folklore. C’est une activité qui est une des activités les plus prometteuses pour l’avenir de l’économie française, et donc ils ont besoin, au fond, du même mouvement de baisse des charges, d’amélioration de la compétitivité que je propose pour le reste de l’économie française, ce qui suppose la baisse des dépenses publiques.

 

La troisième chose que je dis aux agriculteurs, c’est que l'agriculture est une activité d’avenir, qui a donc besoin de recherche, d’innovation et de progrès. Je me bats contre tous ceux qui veulent interdire la recherche en matière agricole et qui veulent, au nom du principe de précaution, figer l’agriculture dans une situation comme il y a un siècle.

 

Et enfin la quatrième chose que je dis aux agriculteurs, c’est qu’ils ont besoin de l’Europe, plus que jamais, mais ils ont besoin d’une Europe qui soit agressive sur les marchés extérieurs. Le rôle de l’Europe, c’est de protéger nos agriculteurs et de les défendre dans la compétition internationale.

 

Message de performance à nos agriculteurs
Message de performance à nos agriculteurs
Message de performance à nos agriculteurs
Message de performance à nos agriculteurs
Message de performance à nos agriculteurs
Message de performance à nos agriculteurs
Message de performance à nos agriculteurs
Message de performance à nos agriculteurs
Message de performance à nos agriculteurs
Message de performance à nos agriculteurs
Message de performance à nos agriculteurs
Message de performance à nos agriculteurs

Partager cet article

Publié par François Fillon
commenter cet article

commentaires

JP 03/03/2015 17:36

Je ne savais pas qu'une réforme était intervenue au point de rendre insupportables les charges sociales et/ou fiscales des agriculteurs.
Mon information précise sur les revenus et charges des agriculteurs est certes ancienne. Mais ce que j'entends ou lis dans les medias -souvent en cas de difficultés conjoncturelles - est le plus souvent très superficiel et généralement peu crédible. Les revenus toujours en baisse...
Les agriculteurs exercent un métier difficile et à fortes contraintes, capitalistique (terres, bâtiments, matériels, animaux) avec des revenus aléatoires et relativement faibles. Cependant, pour ceux que je connais d'assez près, j'observe qu'à la retraite, ils se sont constitués un patrimoine non négligeable après avoir dû racheter la part de leurs collatéraux. C'est peut-être plus difficile pour ceux qui commencent aujourd'hui et qui doivent sans doute mieux prendre en compte la dimension écologiste. La vérité sur les agriculteurs est sans doute caractérisée par une grande diversité des situations ; la consultation du site européen décrivant les subventions versées aux exploitants agricoles en est une illustration. Je peux comprendre qu'il faut distinguer les grandes exploitations à caractère industriel de l'Aisne ou de la Beauce percevant d'importantes subventions européennes, et de petits éleveurs de moutons (sur le papier et ne mettant jamais les pieds dans la merde) en percevant beaucoup moins (argent de poche de Madame) et des agriculteurs à part entière dont c'est le métier et pour lesquels lesdites subventions sont un complément de prix indispensable. ..
Continuez à dire la vérité, et en matière d'agriculture, toute la vérité.

alice 03/03/2015 12:48

.....effectivement.......comme le disent tous les autres...
..Nicolas Sarkozy semble poussif et souffreteux...comme une vieille poule qui n'arrive plus à pondre des œufs......!!!!.....Le Pauvre homme...!!!!.....FONCEZ Monsieur Fillon...FONCEZ.....vous allez l'emporter...!!!!!

bibi 02/03/2015 11:32

je ne viens pas vous parlez des agriculteurs mais du projet de n Sarkozy réforme homéopathique qui ne donnerons rien sa seule idée se faire réélire la France les Français il sans moque ce matin sur RTL un journaliste allait dans votre sens il faut réformer en profondeur comme l avait fait de gaulle bon courage à vous

Dom Delandre 02/03/2015 10:00

Bonne analyse dans l'article du JDD. Effectivement ça passe ou ça casse!
Fendez l'armune cher F Fillon, vous êtes le candidat des idées, c'est votre arme.
Comme le dit la journaliste vous allez devoir faire des concessions, forcer votre nature si vous voulez continuer d'exister dans le brouhaha médiatique imposé par le duo Sarko-Juppe, MLP et la gauche.
Nous comptons sur vous.

gilles 02/03/2015 08:36

http://www.lefigaro.fr/politique/le-scan/citations/2015/03/01/25002-20150301ARTFIG00105-t-es-fou-disent-ses-proches-a-francois-fillon.php
Vous êtes les seul à avoir un programme. Sur la compétitivité et la création de richesses, il faut que vous refermiez la boucle pour bien vous démarquer de tous les politiciens.
J'ai vu l'interview de NS, à part réduire les dépenses publiques (ce qui est impossible d'un claquement de doigt) et les impots (belle arlésienne) sans augmenter massivement le temps de travail, c'est repartir dans les déficits abyssaux.
Nous sommes shootés aux déficits et à la dépense publique depuis 30 ans, pas facile d'en sortir.
Que fera NS des millions d'emplois qui dépendent de la dépense publique et donc des déficits ou des impots ??
La seule chose efficace que j'ai pu voir du quinquennat de NS, ou inefficace de F Hollande, c'est la (dé)fiscalisation des heures supplémentaires. Du déficit d'un côté, et des fermetures d'entreprises de l'autre.
La conclusion s'impose d'elle même, il faut augmenter massivement le temps de travail pour rétablier un peu de marge pour les entreprises tout en maintenant les sources de financement de notre système de protection sociale.
Franchement, que certains candidats sortent toujours les mêmes solutions, c'est dangereux électoralement.
Confirmé dans les sondages d'ailleurs.
Donc il faut un programme de rupture car c'es vers cela que se dirigeront les électeurs. S'il n'y a pas de programme de rupture chez un candidat républicain, les électeurs iront le chercher aux extremes.
Encore que programme de rupture, c'est plutôt un programme de bon sens qui est au dessus des partis.
Assez des lignes Maginot et autres débilités économiques.

Il faut que votre voix se fasse entendre plus fort. je ne suis pas inquiet, cela va venir. Continuer de marteler et d'imprimer votre marque. La mémoire électorale est un long chemin comme un subconscient qui va se révêler. Je demeure persuadé que la constance en politique est le chemin qui mène au succès, car les électeurs ont besoin de stabilité.

Michel 02/03/2015 05:59

Si j'en crois ma lecture de presse, Mr Fillon a été bien plus présent sur le terrain que ne le laissent penser les quelques articles de ce blog. Dommage que plusieurs de ses interventions n'apparaissent pas. Ou : ai je mal lu ?

Mes encouragements à celui qui affiche des projets résolus et crédibles sur nos deux questions majeures (enfin, ressenties comme essentielles, et prioritaires pour beaucoup, dont je suis): immigration et politique économique. Projet intéressant aussi -de la cohérence ! - en politique étrangère. Cordialement et meilleurs souhaits !

Josiane Toussaint 01/03/2015 17:40

Hors-sujet, mais une suggestion à l'interrogation dans JDD
Le débat entre la réforme prudente et ... le sursaut républicain ? Why not ?

gilles 27/02/2015 08:43

http://www.lefigaro.fr/vox/politique/2015/02/26/31001-20150226ARTFIG00245-francois-fillon-et-si-c-etait-lui.php
Il ne prend pas de risque, ce journaliste...
L'essentiel, est de labourer le territoire avec la même idée : Un projet et des idées claires.
Aucun des candidats alternatifs n'a actuellement de programme clair. Contre F Hollande, oui, mais pour le reste, c'est 0 risque et ce sera sans doute encore 100 % de promesses non tenues ou irréalisables.
Combien de fois en 30 ans n'avons nous eu de rasage gratis pour lendemain.
Quand je vois mon budget cumlé en lames de rasoir, depuis tout ce temps, je pense que cela ne fonctionnera plus.
Face au FN, il n'y a pas besoin de faire feu des mêmes litanies sur l'immigration, au contraire.
Il faut réaffirmer la République et le travail dans toutes ses formes dans un programme cohérent et profond.
C'est tout.

gilles 26/02/2015 22:06

Passage obligé...

leclercq carole 26/02/2015 18:34

entièrement d'accord avec vous

Balourdet 26/02/2015 18:04

En France, avant la main-mise de la commission européenne, nous avions énormément de normes dont beaucoup d'ailleurs étaient bonnes car élaborées par de vrais chercheurs et des entrepreneurs.
Depuis que la commission européenne à mis la main sur la normalisation au cours des années 90, cela a été une totale aberration : d'une part, cette commission de branques a repris nos normes en modifiant un peu leur texte, ce qui en a diminué la portée, mais elle s'est mise a en inventer une multitude absolument idiotes et de niveau moindre. Cela a eu pour résultat, au cours de ces années 90 de faire en sorte que les fabricants français qui élaboraient d'excellent produits ont vu ceux-ci devenir invendables car trop au-dessus du niveau de la norme européenne, au profit de gens de peu de compétence qui avait quasiment le mode de fabrication d'un produit ou matériel banal sous les yeux. Le résultat est que nous avons moins créé de produits et que la compétence a été battue en brêche! Par contre, en ce qui concerne la construction, on a vu l'effet inverse se produire : augmentation considérable du cout! Et que dire de la mise aux normes des aménagements internes aux entreprises dont beaucoup n'ont pu le faire et ont préféré jeter le gant....

gbri 26/02/2015 12:43

Oui vive la recherche dans tous les domaines ! Contre l'obscurantisme qui semble vouloir dominer. Exemple : on est contre la recherche sur les OGM mais on affirme qu'il faut faire quelque chose contre le réchauffement de la planète ! sans jamais se poser la question de ce que recouvre exactement cette notion.

ponant bleu 26/02/2015 10:33

bonjour monsieur fillon. j aime la remarque de g pompidou .j ajouterais ne pas se laisser emmerder par les technocrottes de gauche.salutations.

alice 25/02/2015 20:06

L’Agriculture…l’une des Gloires de La France que François Fillon est loin d’avoir oublié..
« ..tu sens bon la terre, ma terre…tu sens bon le chien mon chien….tu sens bon l’école p’tit frère….tu sens bon l’été mon refrain… »…Vive la beauté de notre campagne et son protecteur !

Rebiffé 25/02/2015 19:55

Toujours aussi juste dans ses analyses François Fillon.

BONNOT Ernestine 25/02/2015 16:39

Mr Le Premier Ministre =
Liberal de coeur et de convictions, vous me savez donc 100% hostile à toute nouvelle fiscalité
Je pense cependant que l'univers agricole pourrait etre un des tous premiers chantiers en matière d'écotaxe...
Il serait simple de surtaxer les longs trajets en bateau depuis l'autre bout de la planête de façon à rendre nos produits locaux juste un chouilla plus compétitifs (5%) que ceux produits qui en Argentine ou en Israel... et nous réouvririons des pans entiers de notre Agriculture...
ces taxes pourraient etre imaginées /régulées au niveau Européen (que le boeuf argentin arrive au Havre ou à Turin ou à Rotterdam ne me parait pas faire bcp de différence pour le consommateur européen )
L'Europe aurait alors mandat de négocier avec nos autres partenaires mondiaux, ALENA, Russie, Japon...d'éventuels accords de libre -échange si réciprocité et liberté d'accès aux marchés réciproques (cas du riz au Japon par ex...)

Tous mes voeux de courage et de succès vous accompagnent Mr Le Premier Ministre

Tres Haute Considération...

Ernestine

Michel Cuinier 25/02/2015 16:16

François FILLON, vous bossez, vous avez un programme, je vous suis entièrement...!
Les médias ne vous ont pas encore mis à l'honneur, ils préfèrent parler de ceux de notre camp qui annoncent déjà qu'ils voteront socialiste au second tour de 2017..
Le FN n'est PAS la solution..
Nous avons besoin de vous...!
Michel Cuinier/ Le Raincy

Leclercq Yves 25/02/2015 15:59

Je ne suis pas normalien, et je n'ai aucun scrupule à m'exprimer comme le fit Pompidou. J'étendrais même ce principe de moindre emmerdement à toute la France laborieuse. Une Révolution, quoi!
Merci à vous d'en dessiner les grands axes.

Mes vidéos

Fil Twitter

Recherche