Ce site n'est plus à jour

Découvrez Fillon2017.fr
6 mars 2015 5 06 /03 /mars /2015 19:36

Selon mon ami et député UMP du Val d'Oise, Jérôme Chartier, les hausses d'impôts depuis 2012 ont pesé 90 milliards en impact réel sur l'économie. A lire !!!

 

Le Figaro. - On considère en général qu'il y a eu 30 milliards de hausses fiscales sous Sarkozy et 30 sous Hollande. Ce n'est pas votre analyse. Quel mode de calcul avez-vous utilisé?

Jérôme CHARTIER. - Le PS a dit et répété en 2012 que Nicolas Sarkozy avait créé 600 milliards de déficits. J'ai utilisé le même mode de calcul: ce qui est retiré une année par une taxe en plus, cela se répercute aussi sur les années suivantes. En impact réel sur l'économie, il ne s'agit donc pas de 30 milliards de hausses, mais de plus de 80 milliards d'euros qui ne sont pas allés dans le porte-monnaie des Français, auxquels il faut ajouter un peu plus de 9 milliards ponctionnés sur la capacité de financement des entreprises. Les hausses des impôts et des déficits après 2008 sont une conséquence de la dépression mondiale qui a suivi la crise. Cela n'a rien à voir avec les trois premières années du quinquennat de François Hollande. Malgré un climat économique international bien meilleur, il a continué d'augmenter les impôts sans baisser les déficits! À ce rythme, on pourrait se retrouver avec 450 milliards de déficit et de hausses de taxes et d'impôts cumulées à la fin du quinquennat. Et tout cela sans crise financière et dans un contexte de reprise économique mondiale!

 

 

Vous dites qu'il y a eu 55 hausses décidées en trente mois par les socialistes. Sous les gouvernements Fillon, il y a aussi eu de nouvelles taxes.

Oui, mais pas de cette ampleur. Nous avons constaté qu'on arrivait à deux nouvelles taxes ou augmentations d'impôts par mois en moyenne. C'est énorme. Et ces décisions ont de plus considérablement accru l'iniquité fiscale. Le sentiment que certains payent tout et les autres rien remet en cause la relation entre les Français et l'impôt. Et d'ailleurs, si pour la première fois l'impôt rentre difficilement cette année dans les caisses de l'État, il ne faut pas aller chercher un autre motif. Mais le plus grave est le peu d'efforts accompli par cette majorité pour réduire la charge des dépenses publiques, alors que les Français se sont fait massacrer fiscalement pendant ce temps.

 

 

Que faut-il faire?

Le seul moyen de créer de l'investissement, qui est la condition de la croissance, c'est la baisse des impôts par la baisse de la dépense publique. On ne peut pas envoyer le message qu'on réduit seulement les impôts sans réduire la dépense publique. Il faut donc qu'on inscrive dans les principes généraux de la fiscalité qu'à toute réduction des déficits correspondra une baisse des impôts. Les Français constateront alors que la baisse des dépenses entraînera une baisse directe de leurs impôts. Ainsi, s'ils déplorent la fermeture d'un service public, ils verront aussi qu'elle correspond à une réduction directe de leur fiscalité.

 

 

Les collectivités locales doivent-elles faire un effort particulier?

Les régions et les départements ont beaucoup embauché, beaucoup dépensé. Aujourd'hui, elles sont en difficulté car l'État retire ses dotations. Les électeurs doivent savoir à quoi ils s'exposent en votant socialiste aux départementales. Ils acceptent de courir le risque de la hausse de la taxe insidieuse, qui fait florès au gouvernement et dans les collectivités locales de gauche.

 

 

Votre liste ressemble à un bric-à-brac de taxes en tout genre. Pourquoi ces données ne sont-elles pas plus facilement accessibles?

Ce fut l'une des difficultés de la tâche. Je souhaite que Bercy puisse présenter lors de chaque discussion de la loi de finances l'ensemble des taxes et impôts au fil de l'année, lissés en fonction de ce qu'ils ont effectivement rapporté. Aujourd'hui, même si on continue d'observer quelques tentatives de surestimation, il est de plus en plus illusoire de prétendre maquiller un budget et donc inutile de ne pas donner les vrais chiffres, le plus rapidement possible. Nous avons compilé l'ensemble des lois de finances et réalisé un travail de bénédictin. Mais qui portera ses fruits. Le gouvernement ne peut plus cacher l'ampleur de ce qu'il a prélevé dans la poche des Français.

90 milliards depuis 2012 : les vrais chiffres du matraquage fiscal selon Jérôme Chartier

Partager cet article

Publié par François Fillon
commenter cet article

commentaires

gilles 14/03/2015 15:01

Du concret. Je vais regarder cela en détail. Ce qui fait qu'une idéologie et une espérance prend corps, ce sont les mots qu'un leader met sur une solution à des événements concrets et que chacun arrive à entendre.

julien 10/03/2015 18:30

je discute avec un patron d auto ecole qui progresse dans son nombre de client candidat aux permis de conduire... il doit donc acheter une nouvelle voiture parce que ca fonctionne bien mais la loi Macron veut tout casser...
les parents seront instructeurs? certains ne savent déjà pas conduire... ceux qui proposent la location de ces voitures a double commandes feront un business juteux ...
de grace vous autres politiques ayez conscience du nombre d emplois qui vont encore disparaitre...
je travaille a l hopital (maigre salaire..) nous nous revolterons bientot...
vous autres politiques devez craindre le pire...
la rage est la...
depuis ces dernières semaines je n ai jamais de ma vie vu et entendu autant de haine des elites et autres personnalités...

rousseau 09/03/2015 11:15

enfin des chiffres et surtout la réalité des chiffres ! il ne sert à rien de crier " au loup au loup " comme Manuel Valls ou de parler de "Fnps " comme Nicolas Sarkozy . rien que du factuel c'est que les français veulent entendre et comprendre de la situation réelle du pays ! parfois l'homme politique doit se transformer en comptable devant le pays et arreter d'utiliser les éternelles rengaines usées jusqu'à la corde .la France doit comprendre ce qui l'attend à court terme il y a donc un devoir de vérité parfaitement rempli par le député jérome Chartier mème si cette vérité est dure à entendre ; c'est cela le véritable courage politique au delà de la politique politicienne et des rideaux de fumée . ! enfin le FN ne sera véritablement combattu et mis hors de danger non pas sur son idéologie politique mais sur la vacuité et la dangerosité de son programme économique ! continuez ainsi vous etes sur la bonne voie ! ...reste plus et ce n'est pas le moindre... à batir et proposer un véritable projet politique d'alternance !

plombier paris 08/03/2015 23:24

J'apprécie votre blog, n'hésitez pas a visiter le mien.
Cordialement

julien 08/03/2015 19:26

eh oui ...
le peuple et sans doute aussi les entreprises en ont marre des impots...
Devoir payer pour tout aussi c 'est bien l abstention ou le vote FN qui arrive a grand pas...
vous auriez du creer votre parti politique ... vous etiez audible... certes vous ll etes tjrs
mais bon...
les classes moyennes vont faire payer chers le matraquages fiscale .. le peuple se rejouis qu une grosse branlée et selon lui des poursuites judiciaires bien salées soient reservées aux traites al a patrie...
notre service de santé, nos armées et tous le reste se barre en couille... lamentable Diktat de Bruxelles and Co...

Partout dans le monde les desespérés (certes differents niveaux) se refugient dans la vindicte et la rage...
les dés sont jetés...avec violence en pleine tete des politiques...
Manuel Valls vient pleurer dans les medias : le FN en 2017... etonnant facon de se dedouaner de ce qui arrive...
le peuple mépriser veut tout casser... on mangera des patates ca ne nous changera pas apres tout la bourse etc on s 'en fout la premiere semaine du mois on est déja quasiment a decouvert...

Pat def 08/03/2015 14:10

Excellent l'hôpital qui se fout de la charité ! FF a été un premier ministre servile mais tout aussi responsable du déficit abyssal de cette période que NS

alice 06/03/2015 20:34

Excellente analyse…belle idée, merci Jérôme Chartier !…continuez à .détricoter, à la loupe « les fabuleux chandails 100% cachemire 24 fils» exposés par François Hollande et son équipe…. au final .. La France entière va découvrir grâce à votre bon travail..… qu’il s’agit de vulgaires t-shirts en polyester bas de gamme … !!!

Mes vidéos

Fil Twitter

Recherche