Ce site n'est plus à jour

Découvrez Fillon2017.fr
25 mars 2015 3 25 /03 /mars /2015 13:58

En ce début de semaine décisive pour obtenir une large victoire dimanche et enclencher la dynamique de l'alternance, je suis allé prêter main forte à nos candidats dans 3 départements qui peuvent basculer vers la droite et le centre : Gironde, Landes, Pyrenées-Atlantique.

2 journées de campagne retracées par Ouest-France :

 

 

 

Francois Fillon veut porter bonheur à Yves d’Amécourt

 

PESSAC - L’ancien Premier ministre est venu hier soir soutenir son ami viticulteur et les candidats de Gironde Positive en espérant leur porter chance.

Il s’est presque pris à rêver que tous les photographes et les cameramen qui, hier soir vers 19h30, se mettaient à courir, le faisaient pour le filmer.

Lui, Pierre Lothaire, champion de la droite bordelaise et même régionale. Le seul (avec son aslter ego Géraldine Amouroux) à s’épargner un second tour.

Mais non, les photographes et les cameramen se précipitaient vers Alain Juppé et François Fillon, qui, à pied arrivaient à la salle Bellegrave de Pessac pour la réunion publique de Gironde Positive.

Un meeting suivi par environ 700 militants qui y croient dur comme fer pour certains, qui font semblant d’y croire pour d’autres. Le maire centriste de Saint-Médard-en-Jalles, Jacques Mangon, en passe d’être élu sur son canton, est persuadé que « la droite et le centre infligent une terrible déculottée au PS ». Après tout, dans un meeting, l’essentiel est de mobiliser.

Alors, les orateurs ont mobilisé. Chacun à sa façon. Truculente avec Eddie Puyjalon (CPNT) et une ode à l’entrecôte qui a donné faim à toute la salle. Plus classique avec Yves Jégo, le vice-président de l’UDI. Franck Raynal, le maire de la commune, a décerné à François Fillon le titre de porte-bonheur puisqu’il était venu avant son succès municipal.

« Moi président »

Le héros de la soirée a également été Yves d’Amécourt, patron en danger de Gironde Positive. Nombre de candidats l’ont exhorté à rester cette semaine sur son canton XXXL. « C’est bien de penser à nous, aux autres, lui lance l’Arcachonnaise Yvette Maupilé. Mais concentre-toi sur ton canton. »

Galvanisé par l’assistance, Yves d’Amécourt n’a pas une seule fois évoqué son cas personnel mais, à deux ou trois reprises, s’est amusé à parodier François Hollande en lançant un « moi, président du Conseil général. »

Indifférent aux pronostics plutôt défavorables à son sacre dimanche prochain, le maire de Sauveterre-de-Guyenne a tracé les grandes lignes de ce qu’il souhaite faire au Conseil départemental. Et a confirmé son intention de ne pas remplacer 650 fonctionnaires à la retraite.

Yves d’Amécourt a en fait déroulé pour la Gironde ce qu’Alain Juppé et François Fillon ont proposé pour la France : libérer et déconcentrer les énergies, supprimer les carcans, proposer la justice sociale plutôt que l’assistanat. L’ancien Premier ministre de Nicolas Sarkozy dont la voix était au bord de la rupture, a parfois même profité du micro pour tester sa campagne des primaires en annonçant ce qu’il proposera pour réussir l’alternance en 2017.

Quelques minutes plus tôt, Alain Juppé avait lui aussi prononcé un discours de portée nationale. Les deux anciens locataires de Matignon, qui ont fait assaut d’amabilités entre eux, se retrouvent sur bien des ponts. Pour dénoncer l’échec du gouvernement socialiste et pour mettre en garde l’électorat contre le Front national. « Le FN n’est pas une solution, c’est un risque », a lancé le maire de Bordeaux.

 

 

Une écharpe Couleurs Landes pour Fillon

DAX - Hier après-midi, François Fillon a fait une halte dans les locaux de la permanence UMP de Dax, afin de galvaniser les binômes UMP-MoDem-UDI, en ballottage dans 13 cantons sur 15. L'ancien Premier ministre, qui a reçu un béret et une écharpe Couleurs Landes en guise de clin d'oeil de la part d'Arnaud Tauzin, a estimé que " pour la première fois depuis bien longtemps, il peut y avoir dimanche un basculement politique des Landes ".

" Plus de trente ans de pouvoir socialiste, c'est trop. La démocratie, c'est l'alternance. Je me souviens que les socialistes disaient au général De Gaulle, dix ans ça suffit. Avec Henri Emmanuelli, c'est trente-trois ans ! Aucun système qui dure trente-trois ans n'est exempt de graves critiques sur son fonctionnement démocratique. " Concernant l'importance du vote FN dans les Landes et l'attitude de la droite et du centre vis-à-vis de cet électorat, François Fillon a estimé que " la question qui est posée aujourd'hui à ceux qui ont voté Front national au premier tour est en premier lieu, est-ce que vous voulez qu'Henri Emmanuelli continue à diriger le département des Landes ? Et en second lieu, est-ce que vous avez mesuré le caractère absurde du programme du FN ? "

 

 

François Fillon plaide pour une alternance dans les Landes

L'ancien Premier Ministre est venu ce mardi après-midi soutenir les candidats Couleurs Landes à Dax. Selon lui, rien n'est jamais écrit d'avance en politique. Et dans l'intérêt de la démocratie, il y a de la place pour un succès de la droite et du centre, dimanche soir

Entre une réunion de campagne en Gironde et un meeting au Pays basque, François Fillon est venu soutenir ce mardi après-midi à Dax, au siège de l'UMP, les candidats Couleurs Landes (liste d'union UMP-UDI-Modem) encore engagés dans les élections départementales, sur treize cantons sur quinze, dont un duel avec le FN sur le canton des Grands Lacs. L'ancien Premier Ministre a d'abord rencontré et écouté les différents binômes présents, qu'il a trouvé très combatifs, d'Arnaud Tauzin et Pascale Requenna (Chalosse Tursan) à Julien Dubois et Martine Dedieu (Dax 2) en passant par Nicole Mascaras et Benoît de Valicourt (Dax 1).

"Il faut jouer la partie à fond", déclare de son côté François Fillon. "Pour la première fois depuis bien longtemps, il peut y avoir dimanche une vraie dynamique pour un basculement des Landes. Plus de trente ans de pouvoir socialiste, c'est trop. La démocratie, c'est l'alternance. Je me souviens que les socialistes disaient au général de Gaulle, dix ans ça suffit. Avec Henri Emmanuelli, c'est trente-trois ans! Aucun système qui dure trente-trois ans n'est exempt de graves critiques sur son fonctionnement démocratique."

Interrogé par ailleurs sur la position de la droite face au réservoir de voix FN, François Fillon a estimé par ailleurs qu'il n'y a "pas de voix FN, UMP ou PS mais les voix des Français". "La question qui est posée aujourd'hui à ceux qui ont voté Front national au premier tour est en premier lieu, est-ce que vous voulez qu'Henri Emmanuelli continue à diriger le département des Landes? Et en second lieu, est-ce que vous avez mesuré le caractère absurde du programme du FN? C'est un programme populiste comparable à celui de l'extrême gauche grecque, qui nous conduirait à une faillite, une mise sous tutelle des institutions financières de notre pays. La seule alternative crédible est celle incarnée par l'UMP et ses alliés, ici comme ailleurs." 

 

 

François Fillon est venu prêter main forte aux candidats UMP-UDI-MoDem

BIARRITZ - " Il faut que le département bascule ", a martelé, hier soir, François Fillon, devant les militants UMP-UDI-MoDem, dans un théâtre, dont les 150 sièges ne pouvaient accueillir tout le monde. Avant l'ex-Premier ministre, Florence Lasserre, Claude Olive et Max Brisson avaient pris la parole pour lui préciser que leur intention était bien de défaire la majorité en place depuis 2011. " Il faut une mobilisation totale, aux couleurs de l'union pour obtenir la majorité ", a expliqué Max Brisson à l'auditoire, lui rappelant que cette absence de vision commune avait été fatale à la droite, lors du scrutin précédent.

François Fillon a expliqué que l'élection de dimanche soir était la deuxième étape, après les municipales de 2014 et avant la présidentielle de 2017. " C'est pour cela qu'il faut, dimanche soir, une large victoire ".

 

 

 

En campagne pour l'alternance dans le Sud-Ouest
En campagne pour l'alternance dans le Sud-Ouest
En campagne pour l'alternance dans le Sud-Ouest
En campagne pour l'alternance dans le Sud-Ouest
En campagne pour l'alternance dans le Sud-Ouest
En campagne pour l'alternance dans le Sud-Ouest
En campagne pour l'alternance dans le Sud-Ouest
En campagne pour l'alternance dans le Sud-Ouest
En campagne pour l'alternance dans le Sud-Ouest
En campagne pour l'alternance dans le Sud-Ouest
En campagne pour l'alternance dans le Sud-Ouest
En campagne pour l'alternance dans le Sud-Ouest
En campagne pour l'alternance dans le Sud-Ouest
En campagne pour l'alternance dans le Sud-Ouest
En campagne pour l'alternance dans le Sud-Ouest

Partager cet article

Publié par François Fillon
commenter cet article

commentaires

bibi 26/03/2015 11:57

vous avez fait une excellente campagne c est agréable de vous voir sourire

Rebiffé 26/03/2015 09:51

Je( nous avec mon épouse) sommes avec vous à Force Républicaine et depuis très longtemps apprécions votre travail d'analyses réfléchies .
Depuis peu de temps nous sommes perturbés par la manifestation faite par mail par Alain Juppé que nous apprécions aussi pour solliciter des appuis en province afin de créer des cellules d'appui.
Ne serait il pas d'ores et déjà souhaitable de clarifier cette situation.
Deux hommes qui font de très près les mêmes analyses devraient pouvoir le faire clairement pour le plus grand bien de notre Pays.

Yves Leclercq 26/03/2015 09:11

Votre appui vigoureux à des candidats de la droite républicaine, dans des départements importants par leur démographie et leur économie, confirme qu'il n'y a pas d'élections d'intérêt uniquement local. Les petits ruisseaux font les grandes rivières. Vous semez, en cette occasion, la bonne parole de votre projet présidentiel.
La bascule à droite d'un département ne se justifie pas par l'ancienneté! Il nous faut nous convaincre que notre façon de gouverner est plus proche de la nature humaine, que celle de la gauche, surtout la française.
Merci d'avoir supprimé les pièges à malvoyants!

alice 26/03/2015 05:47

Merci François Fillon d’être la classe, l’élégance, la distinction « à la Française » et ce plein d’enthousiasme et de réelle innovation qui nous manquent tant et que nous attendons TOUS…….persévérez e vous triompherez…… !!!

Ternacle 26/03/2015 00:14

L'avenir de la France, c'est l'entente Fillon, Juppe, Jego, Bayrou

cieslik 25/03/2015 20:54

Ça fait plaisir de vous voir tous ensemble, le visage souriant. Nous ressentons l'équilibre et la sincérité.

Mes vidéos

Fil Twitter

Recherche