Ce site n'est plus à jour

Découvrez Fillon2017.fr
27 mars 2015 5 27 /03 /mars /2015 08:38

Interview parue ce vendredi dans le Parisien-Aujourd'hui.

 

On annonce une « vague bleue » dans les urnes dimanche. Ce sera la victoire de qui ? De toute l’UMP ou de Nicolas Sarkozy ?

François Fillon :  Ce sera d’abord la défaite de la gauche et le succès de nos candidats qui sont engagés sur le terrain. Ce sera la démonstration que l’UMP et le centre droit sont la seule alternative politique. Et pas le FN, même s’il progresse. Le fait que notre famille politique soit plus soudée que ces dernières années est un atout.

 

L’opposition a donc un patron ?

Avec Nicolas Sarkozy, l’UMP a un président qui compte dans le débat public. Mais ce serait réducteur pour les candidats de dire que ce sont les dirigeants nationaux qui font les élections locales. Et je rappelle que les municipales avaient été largement gagnées par l’UMP en 2014, malgré les difficultés que nous rencontrions.

 

En cas de bérézina pour le PS, François Hollande peut-il garder Manuel Valls ?

La lourde défaite de la gauche sera un coup de tonnerre politique. Mais on ne me fera jamais dire que le sort du gouvernement est suspendu à des élections locales. Pour autant, la colère doit être entendue. François Hollande ne propose pas des réformes puissantes pour sortir de la crise. Le pays est bloqué. La dissolution de l’Assemblée pourrait être une solution. Mais c’est au président de décider.

 

Vous pensez que son quinquennat est déjà fichu ?

Cela va être très difficile d’inverser la situation. Il faudrait des réformes radicales et courageuses. Je ne le vois pas prendre ce risque à deux ans de la présidentielle. Sa majorité est divisée, et son gouvernement paralysé.

 

Vous président, quel serait  votre plan de bataille contre le chômage ?

Ce qui est en cause, c’est le manque de compétitivité de l’économie française. Il faut engager une masse critique de réformes dans un délai très court pour déclencher une réaction en chaîne, en ayant recours aux ordonnances et à tout ce qui permet d’aller vite dans la Constitution, y compris au référendum. Il faut changer complètement de logiciel et libérer l’économie française : supprimer les 35 heures, en rendant obligatoires les accords d’entreprise, alléger le Code du travail, développer massivement l’alternance, supprimer les seuils sociaux, mettre en place la dégressivité des allocations du chômage…

 

Vous n’avez pas peur de mettre les Français dans la rue avec cette thérapie de choc ?

Si on continue comme ça, on aura 5, 6 voire 7 millions de chômeurs ! Et là, les Français vont vraiment descendre dans la rue. La présidentielle sera un moment de vérité. Je préconise un changement radical, et ma conviction, c’est que les Français l’attendent. En deux ans, on peut stopper la dégradation, en cinq ans reprendre le chemin de la croissance, et en dix ans être la première puissance européenne.

 

Faut-il, pour faire revenir les électeurs du FN, parler des repas dans les cantines, comme l’a fait Sarkozy  ?

Une partie des électeurs attend peut-être ce discours, mais ne cédons pas à une  surenchère qui conduirait à l’exclusion d’une partie de la communauté nationale. Sur le terrain, personne ne m’a parlé des menus dans les cantines scolaires. Il faut une grande fermeté vis-à-vis des communautarismes mais la liberté doit être respectée.

 

Sarkozy est convoqué mardi par les juges dans l'affaire des pénalités réglées par l'UMP, après l'invalidation de ses comptes de campagne de 2012...

Je n’ai aucun commentaire à faire sur ce sujet. C’est à la justice de se prononcer.

 

Vous étiez pourtant hostile à ce que le parti règle ces pénalités. Pour les Sarkozystes, vous êtes d’ailleurs à l’origine de cette affaire.

Cette affaire n’est pas née avec moi ! Il y a des lois pour tous qu’il faut respecter.

 

Craignez-vous des fraudes lors de la primaire de 2016 ?

Les choses sont bien engagées. Je pense qu’on a tourné la page de la triche et des comportements malhonnêtes. Mais je dis : attention à la mise en œuvre des primaires. C’est une grosse organisation que nous n’avons jamais pratiquée à droite, donc il faut l’anticiper.

 

Qu’est-ce qui vous différencie d’Alain Juppé  ?

Je suis dans une logique de rupture pour stopper la glissade du pays. Alain Juppé, et c’est tout à fait honorable, pense que la France est fragile, qu’il faut la réformer de façon plus prudente et consensuelle. C’est un débat sain et important que nous aurons ensemble.

 

Hollande répète que « la reprise est là ». C’est de la poudre aux yeux ?

C’est le président commentateur. Il commente, il commémore, il surjoue l’unité nationale, avec un certain brio d'ailleurs. Mais quel est l’apport du gouvernement Valls à la reprise de la croissance et à la baisse du chômage ? Zéro !

 

Une partie de l'UMP accuse l'exécutif de surfer sur le crash de l’A320 avant les élections...

Le gouvernement fait son devoir et c’est très bien que François Hollande accueille Mme Merkel et M. Rajoy. Mais face à ce genre d’accidents, les responsables politiques doivent faire preuve de pudeur. On n’attend pas du président de la République qu’il explique qu’on a retrouvé une boîte noire.

 

Vous êtes celui qui, à l’UMP, a le projet le plus abouti mais vous n’en récoltez pas les fruits dans les sondages. Vous vous dites quoi le matin pour vous motiver  ?

Que la France peut s’en sortir et j’ai des propositions pour agir ! Il me faut continuer à creuser mon sillon, c’est après qu’on sème les graines et qu’on les récolte.

 

Les « Républicains » comme nouveau nom pour l’UMP, vous approuvez  ?

Mon mouvement s’appelle Force républicaine, je ne peux en penser que du bien... Mais l’essentiel c’est que l’UMP devienne une force moderne qui projette la France vers l’avenir.

Interview au Parisien - Aujourd'hui : "Si on continue, les Français vont descendre dans la rue"

Partager cet article

Publié par François Fillon
commenter cet article

commentaires

M. Crepin 16/04/2015 14:19

oui monsieur le Premier Ministre, si ca continue les Français vont descendre dans la rue. S'ils descendent dans la rue ce sera du au sentiment de rétrécissement de notre liberté individuelle , de cet encadrement par la loi de nos moindres faits et gestes . Une loi parce qu'on est trop maigre, une loi pour interdire de fumer en voiture( endroit privé), des radars à tous les coins de rues, surtout la où il n'y a pas de dangers. Bref, le sentiment que tout ce qui n'est pas interdit est obligatoire. Vous avez rappelé Pompidou qui aurait dit " arretez d'emmerder les Français".
il avait raison. Revenons à la responsabilité individuel et sortons du collectivisme ambiant et rampant.

MEHATS 02/04/2015 15:18

Les électeurs ont encore le temps de se ressaisir mais cette victoire de la gauche dans le Sud-Ouest est beaucoup plus signifiante que sa défaite dans le reste du pays...
Bien que l’on nous rabâche la grande victoire, la fessée donnée aux socialistes, dans le Sud-Ouest, l’union de l’UMP et des centres plus ou moins mous reçoit une énorme gifle. Regardez la carte des régions : le Sud-Ouest est totalement rose bonbon.
Bien sûr, dans l’euphorie ambiante, aucun commentaire sur cette déconfiture, rien de rien. Silence radio obligatoire et la gauche compte les points avec bonheur. Tout le monde le sait, le Sud-Ouest est une terre socialiste.
Tout avait pourtant bien commencé au premier tour, les électeurs de droite étaient contents. Nombre de cantons voyaient dans l’addition des votes de « toutes les droites » avec celles du centre une force terrible, quelquefois plus de 65 % des voix. Tout n’était pourtant pas simple et certains anciens élus de l’UMP étaient battus dès le premier tour. Les fiefs socialistes résistaient assez bien et beaucoup pouvaient se maintenir au second tour – première chose imprévue.
Lire aussi : « C’est pas jour de gala, c’est la Bérézina… »
Dès ce premier tour passé, l’union de l’UMP centriste parlait moins fort, de nombreux cantons voyaient s’organiser des triangulaires. Ils parlaient moins fort aussi car nombre d’entre eux n’étaient pas au second tour – amère déconvenue. Quand même, l’arrogance de Juppé n’était pas éteinte ; il n’avait pas compris que les forces de droite, cocues par ses alliances avec Bayrou, votaient maintenant FN. Ailleurs, on entendait de tout, beaucoup moins qu’ils « allaient prendre le département », beaucoup plus qu’ils feraient « tout » pour y arriver. Entre ces deux tours, je restais perplexe, voyant les alliances de la gauche jusqu’à l’extrême gauche marxiste allègrement se mettre en place. Entendant aussi les plus au centre de l’union affirmer que « le ni-ni était une bêtise », que voter PS était salutaire pour la République – j’en passe et des beaucoup moins bonnes.
Ce qui devait arriver arriva : les socialistes ont fait le plein. Comme en 2012, ils ont bénéficié des voix des centristes comme le MoDem, et la prétendue union s’est fissurée. Les électeurs ont voté comme au premier tour. Dans les triangulaires où le PS était dernier, il a gagné ; dans les duels PS/FN, c’est le PS qui l’a emporté partout et les quelques duels PS/UMP ont souvent été une catastrophe. Résultat : les départements sont confortés à gauche. En Haute-Garonne, par exemple, il n’y a plus que quatre élus de centre droit et UMP (s’ils restent dans leurs partis respectifs après cette défaite) ! On a même vu des départements devenir bien plus à gauche qu’auparavant, là où, pourtant, la majorité des électeurs y est théoriquement à droite.
Ce désastre préfigure malheureusement ce qui pourrait se passer dans six mois aux régionales : des listes d’union de carpes et de lapins, fissurées de partout et cherchant à « ratisser » large… Les électeurs ont encore le temps de se ressaisir mais cette victoire de la gauche dans le Sud-Ouest est beaucoup plus signifiante que sa défaite dans le reste du pays…
Patrick Crasnier
Je souscrits complètement à cette analyse et nous sommes nombreux en Loire Atlantique pour penser que nous n'avons pas su saisir notre chance. La Loire Atlantique aurait dû basculer à droite, prendre un canton à la Gauche était accessible. Machecoul et Pontchâteau sont les deux victimes des prises de position suicidaire de Nicolas SARKOZY qui veut stupidement marqué JUPPE à la culotte. Le discours qui consiste à dire que c'est l'union UMP-UDI qui a permis d'engranger le maximum de voix n'est pas probant. Le problème c'est de faire
le choix clair que le socialisme est mort et pour gagner il faut faire l'union d'abord à droite et ensuite au
moment de gouverner avec le FN, ce sera comme Hollande pratique avec son extrême gauche.
Tant que SARKOZY refusera de regarder la vérité en face le Centre qui a peut-être raison sur le plan des idées
ne convaincra personne parce que sa gymnastique ni droite ni gauche n'a jamais marché. Giscard d'Estaing a
échoué et SARKOZY échouera.
De toute manière, il ne faut pas penser 2017 mais c'est aujourd'hui qu'il faut affirmer le refus de la démarche
politicienne de Hollande et non pas de tomber dans tous les pièges tendus par les communicants et les
médias. Les primaires c'est une machine à se déchirer entre gens de la Droite.
De toute manière, si c'est la ligne de conduite de Force Républicaine, je ne cotiserais pas, comme j'ai
suspendu ma cotisation à l'UMP à un vrai changement de cap de Sarkozy.
Je laissais ce matin que l'équipe dirigeante de Charlie Hebdo est en train d'éclater après avoir récolté plus de
30 M € en l'espace de 1 mois. Tant mieux, mais je me réjouis de ne pas avoir fait partie des millions de naïfs
qui sous le coup de l'émotion sont allés défiler et soutenir Charlie Hebdo. Personne n'a dit à ce moment-là le
pouvoir de nuisance de ce journal. On parle de nazisme et de FN, les Français se sont comportés comme des
moutons.
Pendant ce temps-là les socialistes se refont tranquillement une santé en faisant voter à tour de bras
n'importe quoi. La différence entre les électeurs qui votent FN et ceux qui votent UMP c'est l'engagement
sur les valeurs. Les questions économiques, les Français pensent que tous les partis font la même chose.
Au moment de la campagne 2017, les socialistes auront beau jeu de faire marche arrière pour élargir la base
des électeurs. Après les municipales, Valls a supprimé la 1ère tranche d'impôts et soit disant ristourné du tropperçu.
Les Français ne découvriront son impact qu'en octobre 2015 au moment de la feuille d'impôt Ce jourlà
trois millions de Français découvriront que le cadeau fait à 2 millions de foyer fiscaux qui étaient imposés
5 % sera compenser par les trois millions qui étaient taxés à 5% et le seront à 12.5%. Alors à la veille des
Régionales Valls sortira de son chapeau le dispositif pour corriger ce défaut… La modulation des allocations
familiales n'apparaîtra qu'en août (pendant les vacances) mais cela sera immédiatement corrigé par une
nouvelle allocation scolaire versée en catastrophe dès la fin août. C'est triste parce que c'est une gestion au
jour le jour, au gré des humeurs des Français et bien sûr particulièrement coûteuse puisque l'équilibre
budgétaire est toujours remis en cause.
L'école est en lambeaux et cela ne choque personne Que ce soit le Ministre lui-même qui révoque les
instituteurs délinquants. Cela veut dire que dans le quotidien les diktats syndicaux sont plus forts que la
morale. Les rectorats sont incapables de prendre des sanctions. Les programmes sont remis en question
chaque matin, la réforme des collèges est une nouvelle stupidité. Plus personne ne parle des conséquences
désastreuse de la réforme des rythmes scolaires. Mais pendant ce temps-là SARKOZY compte les points qu'il
marque à ses adversaires et déroute un peu plus les électeurs. La coupe sera pleine quand les conseillers qui
auront accepté d'être élus avec les voix du FN seront exclus de l'UMP. Bompart est toujours en vie et Guérini
a été bien réélu.
Je suis allé écouter François FILLON au Pouliquen, encore un petit effort et je soutiendrais exclusivement
FORCE REPUBLICAINE et aux régionales si il n'y a pas de candidat qui se recommande de ce parti, il n'y aura
pas d'autre choix que de voter FN. La politique s'est trop sérieux pour faire confiance aux élites parisiennes.

gilles 01/04/2015 10:48

http://immobilier.lefigaro.fr/article/impots-locaux-deux-mesures-qui-font-peur-aux-contribuables_9f30b138-d7c4-11e4-8789-649be609c2c0/

Taxation sur la clientèle d'en face sous la suggestion des ayatollahs de Bercy.
socialistes un jour, socialistes toujours.
Quelque part, que les taxes augmentent ne me choquent pas, à condition
1) que le travail soit libéré pour permettre aux huguenots que nous sommes de faire face à ces augmentations.
2) que nous n'ayons pas déjà subi depuis deux ans une saignée constante d'augmentation d'impôts.
De toute manière, on ne peut pas s'étonner de ce genre de mesures de la part d'un exécutif dont la majorité des membres, partis n'a connu de l'économie privée que peu de choses.
Je serai curieux de savoir le nombre de personnes, conseiller auprès de ceci, agence gouvernementale ou consulaire de cela, et le nombre de postes occupé dans le secteur concurrentiel sur le terrain dans leur jeunesse.
A mon avis, pas grand chose. D'où les positions sectaires que vous avez noté par le passé

Dranem128 29/03/2015 20:20

L'ensemble de l'UMP et du centre l'emporte ce soir. C'est une victoire collective que personne ne devra s'approprier mais au contraire partager avec modestie et pragmatisme.

Arthenice 29/03/2015 19:03

Vous avez le courage de dire la vérité.
Mais quel homme politique osera affronter 5 millions de fonctionnaires dans les rues ? Comment résoudre ce problème de fond qui alourdit toute l'économie ?

jean claude 29/03/2015 18:45

quand vous verra t on sur les médias ? il vous faut gagner les médias a votre cause , les intellectuels aussi ,connaissez vous guy milliére

CLERC 29/03/2015 16:02

Monsieur Fillon, ne vous laissez pas "enfumer" par le discours soi-disant rassembleur de N.S: En réalité sa stratégie, à peine voilée est par derrière, de diviser ceux qu'il craint. Il apporte certes beaucoup d'énergie personnelle mais peu de solutions énergiques et novatrices. En 2012 NS promettait de faire "exploser" F. Hollande au cours du duel télévisé... On a vu le résultat; qui pourrait bien se reproduire. Monsieur Fillon, n'hésitez pas à défendre haut et clair les solutions que vous proposez et que personne pour l'instant n'a officiellement contesté dans les familles de la droite et du centre. Enfin il faut combattre le F.N. non pas comme "parti anti-républicain" (si c'est le cas, il faut le dissoudre!) mais sur son programme fou qui conduirait à appauvrir les citoyens avec par exemple la perte de valeur de leur épargne.
On compte sur vous!

Dom DELANDRE 28/03/2015 20:42

La stratégie de F Fillon repose sur l'adhésion aux idées plutôt qu'aux comportements hâbleurs. Si les français sont cohérents ils devraient donc le soutenir puisqu'ils ne cessent de dénoncer la peopolisation de la vie politique.
Ce n'est toujours pas le cas donc soit ils sont schizophrènes soit ils n'adhèrent pas à son discours de liberté, de responsabilité et de mérite.
Les mois prochains nous apporteront une réponse.
Mais que les gens ne se trompent pas, l'échéance des primaires est cruciale pour l'avenir du pays, soit on met en place les conditions d'un changement radical qui permettra de remettre le pays sur de bons rails, soit une nouvelle fois on choisit la voie de la facilité qui nous conduira inexorablement sur le chemin du déclin.
En cela les primaires sont d'une grande importance.

jean claude 28/03/2015 19:33

vous avez vu la une de libé : droite antimusulman" bien sur la reflexion de N Sarkozy sur les menus de substition est stupide mais de la a généraliser , mr Fillon vous avez des voyoux au pouvoir qui jouent avec le feu , capable peut être de provoquer une guerre civile pour rester en place . Hélas pour certains la gentillesse est perçu comme de la faiblesse , alors n ayez pas peur de frapper fort si sur une affaire vous êtes sur de vos informations , car en face ils ne se géneront pas dans les 2 ans qui viennent

Olivier du Nord 28/03/2015 18:58

Vous n'êtes pas seulement le meilleur, vous êtes le seul. Le seul dont j'ai la conviction qu'il FERA ce qu'il s'engage à faire, pas par calcul politicien ou par souci de sa carrière mais parce qu'il souhaite plus que tout que la France relève la tête et qu'on s'en sorte enfin, tous.

Nicolas Sarkozy a la moitié de l'opinion contre lui et pense davantage à sa revanche sur Hollande qu'au pays, Alain Juppé (pour qui j'ai le plus grand respect) est trop âgé et trop tiède. Il n'y a que vous, monsieur Fillon, qui détenez toutes les clefs. Vous avez l'expérience, la fermeté, la constance, l'intelligence, le bon âge, le mépris de la démagogie, la connaissance de nos institutions, vous avez déjà rencontré les grands de ce monde et jouissez d'un crédit fort sur le plan international, vous représentez la France SÉRIEUSE, celle qui a envie de se remettre au travail et d'avancer sans regarder en arrière.

Continuez ! Nous sommes avec vous et nous croyons profondément en votre projet.

Avec ma très haute considération.

Dom DELANDRE 28/03/2015 23:18

analyse que je partage totalement Olivier du Nord, F Fillon c'est le meilleur! aidons dans sa quête!

rousseau 28/03/2015 14:19

Je crois que les réformes proposées sont celles qui conviennent sur le plan économique. Toutefois pour les faire accepter et gagner les primaires, il conviendrait de proposer parallèlement une modification de la constitution par référendum qui diminuerait par 2 le nombre des députés et sénateurs, qui mettrait de l'ordre dans les rémunérations de tous les élus et dans le système des frais professionnels. Commencer par le haut, les Français suivront.
De plus, il faut prévoir de modifier les programmes scolaires sans craindre d'ouvrir les placards pour y rechercher les pédagogies qui permettaient à nos anciens, simplement avec un certificat d'études, de lire, écrire sans fautes, compter, de connaître notre histoire chronologiquement et par la mise en valeur des "actes de bravoure", de savoir situer les villes, fleuves et départements etc ...
De plus les enfants apprenaient le goût de l'effort et du mérite, appréciaient le beau et le rêve au travers des lectures.
Dès aujourd'hui, il faudrait supprimer le jargon "Education Nationale" mortellement ennuyeux.
A l'école on pourrait enfin voir des enfants passionnés .....

Dom DELANDRE 28/03/2015 23:20

F Fillon propose un référendum pour diminuer le nombre de parlementaires juste après les présidentielles si il est élu. Il veut "passer" par le peuple car il connait trop les réticences des élus.

rousseau 28/03/2015 14:19

Je crois que les réformes proposées sont celles qui conviennent sur le plan économique. Toutefois pour les faire accepter et gagner les primaires, il conviendrait de proposer parallèlement une modification de la constitution par référendum qui diminuerait par 2 le nombre des députés et sénateurs, qui mettrait de l'ordre dans les rémunérations de tous les élus et dans le système des frais professionnels. Commencer par le haut, les Français suivront.
De plus, il faut prévoir de modifier les programmes scolaires sans craindre d'ouvrir les placards pour y rechercher les pédagogies qui permettaient à nos anciens, simplement avec un certificat d'études, de lire, écrire sans fautes, compter, de connaître notre histoire chronologiquement et par la mise en valeur des "actes de bravoure", de savoir situer les villes, fleuves et départements etc ...
De plus les enfants apprenaient le goût de l'effort et du mérite, appréciaient le beau et le rêve au travers des lectures.
Dès aujourd'hui, il faudrait supprimer le jargon "Education Nationale" mortellement ennuyeux.
A l'école on pourrait enfin voir des enfants passionnés .....

rousseau 28/03/2015 14:18

Je crois que les réformes proposées sont celles qui conviennent sur le plan économique. Toutefois pour les faire accepter et gagner les primaires, il conviendrait de proposer parallèlement une modification de la constitution par référendum qui diminuerait par 2 le nombre des députés et sénateurs, qui mettrait de l'ordre dans les rémunérations de tous les élus et dans le système des frais professionnels. Commencer par le haut, les Français suivront.
De plus, il faut prévoir de modifier les programmes scolaires sans craindre d'ouvrir les placards pour y rechercher les pédagogies qui permettaient à nos anciens, simplement avec un certificat d'études, de lire, écrire sans fautes, compter, de connaître notre histoire chronologiquement et par la mise en valeur des "actes de bravoure", de savoir situer les villes, fleuves et départements etc ...
De plus les enfants apprenaient le goût de l'effort et du mérite, appréciaient le beau et le rêve au travers des lectures.
Dès aujourd'hui, il faudrait supprimer le jargon "Education Nationale" mortellement ennuyeux.
A l'école on pourrait enfin voir des enfants passionnés .....

marrel 28/03/2015 09:33

Je suis d'accord avec François Fillon en ce qui concerne l'impérieuse nécessité de changer radicalement la donne économique du pays. Cela impose de dire la vérité aux français, très rapidement. Ils n'attendent que cela, quoi qu'en puisse penser Juppé. Et sans craindre les inévitables réactions protectionnistes des diverses corporations, réactions bien connues et qu'il faut avoir le courage de qualifier comme telles.
Allez y. Nous sommes nombreux à êtres convaincus que c'est la seule voie possible, tout le reste n'étant qu'un vaste enfumage propre à conforter l'argument FNPS sur lequel vogue le FN

ranvial.liliane 28/03/2015 09:30

Tout à fait d'accord avec vous . Continuez !!!!
Salutations les meilleures ;

ranvial.liliane 28/03/2015 09:29

Tout à fait d'accord avec vous . Grâce à vous je garde l'espoir que La France redevienne un grand pays ,pour que nos enfants et petits enfants puissent y vivre en paix et n'aient pas besoin de s'expatrier pour trouver un travail ;!
Je suis de tout cœur avec vous ;. Continuez !!!
Salutations les meilleures.

nic Nicole 28/03/2015 08:39

vu le score du FN ce n'est qu'une petite victoire celle de l'UMP pas celle de Sarkozy! preuve dans mon village de 1300 habitants c'est le FN qui est en tête devant l'UMP donc on espère les voix de gauche!
Walls fait son boulot donc pas de raison qu'il s'en aille!
mais pourquoi les médias sont contre vous Monsieur Fillon?

Grisez 28/03/2015 07:28

C'est bien connu , " c'est dans le dernier quart d'heure qu'on gagne " ( Clémenceau ? )
il faut donc tenir bon jusqu'au bout , contre tous vents contraires (ce que je ferai ) , et réfuter sans relâche les opinions du genre "collabo..;" ,ou "mollasson" , qui sont une traduction superficielle ,et tordue ... venant de cette Gauche qui a menti et menti (slogans ineptes du genre "Sarko dictateur " ) et NIE la crise mondiale pendant 5 ans ,pour la ressusciter sous Hollande ( alias Miroir Fumant ) , alors même que c'est lui qui l'entretient aujourdhui , et souligner sans relâche que le programme de 2007 était l'œuvre de F Fillon ,et a été exécuté en majeure partie ,et pour le plus grand bien du pays ( Universités , transports ,justice ,etc , et en pleine crise !)...Voilà
En prime ,pour les tendances frontistes , souligner que la France grande Nation ,ok ,mais Pas sans l'Europe ,sans laquelle , une fois réorganisée , aucun destin ne peut se concevoir . Les petits pays cités souvent en exemples sont sous le" parapluie " de l'UE ,et bénéficient de sa puissance ( 500 M de citoyens ,avec le 1er PIB mondial !).

Bréant 27/03/2015 23:38

Bravo Monsieur le Premier ministre, vous êtes le seul à avoir un programme ferme et courageux ,
personnellement je ne cesse de le dire sur le site du point, vous serez la surprise en 2017 et vous avez deux ans pour convaincre .
Je regarde régulièrement les sondages et sans bruit vous progressez , vous êtes loin de la politique
des podiums, de cette politique spectacle là, les Français la rejette !
Bon courage à vous , la France à besoin d'être remise sur les rails , vous êtes l'homme de la situation. .

Michel P. 27/03/2015 23:14

J'espère qu'avec Juppé ils pourront à eux deux nous sortir de cet état lamentable de la France à la suite du quinquennat de Hollande. Au diable le socialisme.!!!!

Dom DELANDRE 27/03/2015 21:37

suite... à titre personnel cela me convient parfaitement, mais peut être pas aux Français, avides de sensationnel, de mousse et de bruit.
Peut être faut il faire un petit effort, mais on ne se change, il ne faut pas car en général cela donne des catastrophes.
Depuis quelques interventions médiatiques j'ai le sentiment que F Fillon a plus de punch, plus de conviction dans ses propos.
En tout cas actuellement c'est vraiment le meilleur, avec un programme structuré énergique. A nous également de convaincre nos entourages de la pertinence de sa démarche. Adhérez à FR si cela n'est pas encore fait!

Dom DELANDRE 27/03/2015 21:32

A la lecture des différents commentaires on retient que sur le fond F Fillon est approuvé quasiment unanimement. Ce qui semble pêcher c'est la forme.
C'est vrai F Fillon n'est pas un bateleur d'estrade, un tribun sans vergogne. A

Dranem128 27/03/2015 21:18

Monsieur le Premier Ministre
J'invite tous ceux qui vous passent ces messages de soutien de faciliter la prise de parole et l'influence de Force Républicaine en vous rejoignant maintenant, à tout juste une année de choix essentiels pour le redressement, l'attractivité et la valorisation des superbes atouts de notre Pays. Avec vous nous irons sans doute plus vite vers le retour à la prospérité pour nos enfants. Beaucoup de français partagent votre courage et ils seront de plus en plus nombreux à vous le montrer.

jean claude 27/03/2015 20:47

c est peut être triste mais pour sortir du lot , il vous faudra un coup d éclat trés intélligent , car les médias et les français qui les croient ne réagissent qu a ça .Je défendais votre cause dans un journal , quelqu un m a répondu c est vrai , a droite c est le + intélligent et le seul a avoir un programme ,mais c est un mollasson . Souvenez vous de l agressivité calculé de Mitterand contre Seguin dans le débat sur Maastricht : " vous parlez au président de la république" et P Seguin c est retenu et c est Mitterand qui l a remporté .Je ne vous conseille pas d être malhonnéte , mais si quelque chose de grave se passe n ayez pas peur de frapper l opinion avant qu elle ne le relativise .C est la France et vous ne changerez pas sa mentalité d être réactif seulement aux injustices médiatisés , quand on a un but il faut savoir s adapter aux circonstances

viviane 27/03/2015 19:33

Je crois en la victoire de l'UMP. François Hollande ne proposera pas de vraies réformes pour les deux ans à venir puisque depuis 3 ans il ne l'a pas fait. Nous abordons le gouffre, nous craignons
le pire, Seul votre programme actuel satisfait vos adhérents et non adhérents.

nic Nicole 28/03/2015 08:41

tout à fait d'accord!

Moreau 27/03/2015 19:22

F.Fillon doit continuer à creuser son sillon comme il dit
Sa fiabilité est gage de sérieux et garant pour l'avenir de la droite

alice 27/03/2015 19:14

"La Victoire en chantant, nous ouvre la barrière, La Liberté guide nos pas....."
Vive Force Républicaine, Vive François Fillon !!!!!!

Lem 27/03/2015 18:14

Bravo Monsieur Fillon pour votre dévouement et soutien en faveur des Candidats aux élections Départementales. Mais attention, rien n'est gagné. Et de toute façon, même avec un fiasco complet, ils, les socialistes, n'auront jamais perdu. Pour votre avenir, il vous faut créer votre nouveau parti avec :" Force Républicaine" qui est un très beau nom, et vous allier avec les forces du Centre, toutes les forces centristes. Mais que chacun garde son identité.
Autrefois, nous avions plusieurs Partis dans la majorité ( RPF, UNR, MRP, Radicaux, Indépendants et Paysan) et chacun pouvait choisir son modèle. Car aujourd'hui, les personnels politiques veulent trop réduire et regrouper en un seul parti. Ce qui empêche le simple citoyen de s'identifier. D'où l'abstention. Car nous subissons la pensée unique et là, les médias en profite. Pour progresser, il faut de la diversité, être ouvert et au service des autres. Merci Monsieur Fillon d'aller en ce sens afin de redonner à la politique toutes ses lettres de noblesse aujourd'hui disparues.
Bien Cordialement.

Bertrand L 27/03/2015 17:47

Continuez à creuser votre sillon et à offrir une alternative crédible aux Français. Continuez !
Bertrand L
ps : je suis curieux de savoir comment vous élaborez votre programme,combien de personnes autour de vous y participent ?

Viviane 27/03/2015 16:26

Le sigle de Force Républicaine est bleu Monsieur le Président,
Changer le nom de l'UMP ne changera rien. Votre programme est courageux et ma confiance vous est accordée. Oui, soyez plus présent dans les médias. Merci à vous. Votre programme tel que le vôtre , lorsqu'il sera finalisé, le rassemblement d'un grand nombre pour une vague bleue vous sera acquis.

LAUNAY 27/03/2015 16:16

J ' adhère sur beaucoup de points aux propositions de réformes à mener dans l'urgence que préconise F . Fillon . cependant , il faut du charisme pour créer de l'envie : vous êtes l'inverse de N . Sarkozy : vous avez développé un programme crédible et vous restez dans l'ombre alors que , lui ,vend du vent avec un certain talent ! Il est temps de nous dire que vous existez vraiment :sortez de vos dossiers et montrez-vous au grand jour. Beaucoup, comme moi , attendent cela avec impatience . Ne laissez pas la place aux camelots de la politique ; les Français attendent désespérément l' homme qui leur dira "je vous ai compris ! "

nic Nicole 28/03/2015 08:43

les français ne vous connaissent: vite rendez vous visible pour gagner!

Benmark 27/03/2015 14:19

Vous êtes le seul à présenter un projet cohérent et courageux. Et surtout je vous sais en capacité de prendre des décisions difficiles. Aujourd'hui, la France n'a plus de pilote et le ci pilote est mentalement dérangé. Excusez cette analogie , mais c'est ce qui me vient à l'esprit après cet horrible drame.

bibi 27/03/2015 11:28

vague bleue pas sur de toute façon hollande ne bouchera pas il va falloir le supporter encore 2ans
continuait a vous faire entendre les Français et le médias finirons par comprendre votre programme 2017 Juppé trop vieux Sarkozy les Français n en veulent plus donc accrochez vous ça finira par payer

JC34 27/03/2015 11:12

Bravo continuez votre travail de fond, il finira par être entendu, compris et soutenu. même si les medias s'en font fort peu l'écho

JC34 27/03/2015 11:10

Bravo, continuez votre travail de fond,l'équité voudrait que l'on en parle plus souvent dans les medias
....Cela finira par être entendu compris et soutenu

radiguet 27/03/2015 11:10

Avec des dépenses publiques représentant 57% du PIB, la France est définitivement devenue un pays communiste: il ne faut donc pas s'ettonner que le pays tombe jour après jour comme tous les pays communistes, sans aucune exception...Après la chute du mur de Berlin, les ex pays communistes ont eu 2 choix pour se redresser: la thérapie de choc ou bien le redressement progressif. Ceux ayant opté pour la thérapie de choc se sont redressés beaucoup plus rapidement et ont rebâti une économie plus solide et pérenne que les autres: faisons la même chose ! mais pour cela, il faut des hommes politiques courageux avec un vrai programme structuré et des idées: vous êtes le seul Monsieur Fillon, merci de poursuivre votre combat pour nous tous et nos enfants. Bon courage Monsieur !

vauvillier georges 27/03/2015 11:03

bravo, au moins un projet sérieux les menus dans les cantines scolaire c'est du ressort des Maires, Les menus confessionnels sont interdit par le conseil d'etat

vauvillier georges 27/03/2015 10:59

nouveau nom UPF Union du peuple Français ce serai mieux et ca ne désignerait pas les autres comme non Républicain

marie 27/03/2015 10:22

bravo
sans bruit(peut etre pasassez) vous faites votre chemin
ne vous affichez plus avec juppe
il sait tout sur tout et surtout sur l islam alors qu il n a rien lu
il critique la bible qu il n a pas du comprendre qu il lise les psychanalystes, les talmudistes et les philosophes parlant de la bible
c est vraiment un has been
agnes verdier est una aide a aller chercher

jean claude 27/03/2015 23:11

Juppé a gros boulet a ses pieds ,1 ses déclarations a Tunis au début du printemps arabe : l islamisme et la démocratie sont compatibles , 2 et quand il était ministre des affaires étrangéres de Mitterand ,d avoir laissé s accomplir le génocide au Rwanda
(wikipedia affiche d ailleurs 1 énorme mensonge celui que Mitterand s est opposé au génocide , alors qu il a laissé faire et n a réagi que lorsque que ces amis hutus étaient pourchassés )

Yves Leclercq 27/03/2015 09:39

Le vote sanction est une réalité. La politique nationale influence nettement les élections locales. À part les maires des communes, les élus locaux sont inconnus des électeurs. Le député de la circonscription bénéficie de davantage de prestige.
La cohérence et le radicalisme de votre projet devraient finir par toucher les électeurs. Les médias, majoritairement hostiles, par idéologie, à vos idées, ne vous aident pas.
Il vaudrait mieux que les français n'en arrivent pas à descendre dans la rue. Elle n'a jamais rien fait de bon, en première intention. Nous devons faire l'économie d'une révolution.
Comme militant, j'ai sans hésitation souscrit au "sarkothon". Je me suis senti solidaire. Mais je ne le suis plus de tout.
Continuez, saisissez toutes les occasions de vous exprimer, comme vous le faites, en vérité, sans complaisance.

PARISOT 27/03/2015 09:34

Bravo François - vous êtes à mes yeux le plus crédible - Les Français ne sont pas dupes et le moment venu ils iront vers nous, enfin vers vous - courage.

gbri 27/03/2015 09:07

Entièrement d'accord, un président n'a pas à parler de boîte noire retrouvée, c'est ridicule, seulement Hollande ne recule jamais devant une démagogie, le compassionnel bon marché, c'est curieux le lendemain on ne l'a plus entendu...
Oui creuser un sillon de réflexion intellectuelle profonde et honnête c'est plus difficile, on vous soutient dans votre action et on fait connaître Force Républicaine autour de nous, pour que chacun vous lise directement.

Mes vidéos

Fil Twitter

Recherche