Ce site n'est plus à jour

Découvrez Fillon2017.fr
23 juin 2015 2 23 /06 /juin /2015 20:00

 

Mes amis,

 

 

En organisant ce rassemblement, je me posais des questions : Seriez-vous là ?

Serions-nous suffisamment nombreux pour être dignes de ceux qui appellent au secours ?

Je m’interrogeai et j’avais tort.

Vous êtes solidaires, généreux, vous êtes engagés.

Merci de tout cœur d’avoir répondu à notre appel !

Pour les chrétiens d’Orient, l’oubli est la pire des peines.

Nous sommes ensemble pour leur dire que Paris ne les oublie pas ; pour leur dire que des Français sont avec eux. 

Notre voix est là pour presser les gouvernements européens à agir; elle est là pour réveiller les consciences; notre voix est là pour rappeler que la France fut longtemps la nation protectrice des Chrétiens d’Orient mais aussi celle des élites du Levant qui aimaient le pays des lumières; notre voix est là pour susciter des soutiens en faveur des associations qui accueillent les réfugiés, soignent les blessés, scolarisent les enfants.

En Irak, au Liban, dans les camps de réfugiés, j’ai rencontré ces bénévoles et professionnels de l’action l’humanitaire, j’ai vu ces prêtres et ses sœurs qui travaillent dans des conditions extrêmes.

Ils sont formidables de courage, de dévouement : je voudrais ce soir, avec vous, leur rendre hommage.

Sur place les besoins sont immenses. Nos concitoyens doivent se mobiliser!

Ils doivent se tourner vers les associations qui œuvrent en Orient, ils peuvent dans leurs paroisses organiser des actions de solidarité.

Je recommande aux jeunes, dans leurs lycées, dans leurs universités, de parler, de mobiliser leurs amis.  

Ils se demandent parfois à quoi sert la politique, et bien elle sert à défendre des valeurs essentielles !

 

A cinq heures d’avion de Paris, on tue, on torture, on vend des femmes sur les marchés, on brule des bibliothèques, on détruit des églises.

Dans les villages de la plaine de Ninive, un « Convertissez-vous à l’Etat islamique, sinon vous mourrez par le glaive » éraille des hauts parleurs des pick-up surarmés.

Hommes, femmes, enfants prennent la route de l’exode; sur les places publiques gisent les corps des insoumis autour desquels les adolescents sont invités à jouer au djihad.

De quoi sont-ils coupables tous ces innocents, sommés de se parjurer, de fuir ou de mourir ? Ils ne sont coupables de rien, simplement d’être chrétiens et fidèles à leur foi !   

Faudrait-il devoir rappeler que derrière ce commerçant, ce professeur d’Ecole, ce paysan chrétien, ne se trouve pas le vassal d’un «croisé en arme», mais des êtres qui chérissent leur simple existence.

 

Depuis plusieurs années déjà les chrétiens d’Orient sont les otages d’une région minée par des guerres dont nous fûmes parfois les complices orgueilleux et naïfs, une région contaminée par des prêches toujours plus rigoristes. 

Humiliations, intimidations, obligations de se plier à la loi du plus fort, de choisir son camp… Les racines du drame ne datent pas d’aujourd’hui.

Mais avec l’Etat islamique, nous avons changé de monde.

On ne partage plus, on brise ! On ne négocie pas, on tue ! On ne cherche pas à sauver sa propre vie, on souhaite la mort, jusqu’à ce que le «califat règne sur la terre et impose à tous sa lecture de la Charia».

 

Le fanatisme islamiste n’épargne personne.

Dans les camps de réfugiés du Kurdistan Irakien, j’ai entendu les mots de ces musulmans épouvantés, outragés par ces assassins qui bafouent leur religion et enflamment l’Islam.

«Ce ne sont pas des musulmans, ces monstres ! ». « Ils n’ont rien à voir avec l’Islam » !

Mais dans ce cortège de détresse, j’ai vu une réalité que nous ne pouvons pas taire, une vérité que la France n’a pas le droit de refouler au nom de je ne sais quelle mauvaise conscience qui n’a pas lieu d’être: cette vérité, c’est que les chrétiens sont les premières cibles d’une épuration culturelle, spirituelle et humaine.

Leurs coutumes, leur foi, et, disons-le, le message bienveillant du Christ, doivent faire place nette au drapeau noir d’un nouvel ordre.

Les derniers vestiges d’une civilisation dans la civilisation arabo-musulmane sont en passe de disparaître, et avec eux ce sont tous les espoirs de la cohabitation, du dialogue inter-religieux qui s’effondrent.

La minorité chrétienne résiste, se bat, et son combat transcende sa propre cause, car ce qui est en jeu, c’est le combat de la pluralité, c’est le combat de la tolérance, c’est le combat pour la liberté de tous contre l’oppression.

 

Souvenons-nous du pasteur Martin Niemöller et de son terrible poème écrit en 1942… Qu’il me soit permis de l’actualiser.

 

«Lorsque les fanatiques ont chassé les chrétiens, je n’ai rien dit, je n’étais pas chrétien. Lorsqu’ils ont enfermé les Yazidis, les imams les plus sages, je n’ai rien dit, je n’étais ni Yazidis, ni théologien. Lorsqu’ils ont masqué le visage des femmes, je n’ai rien dit, j’étais un homme. Lorsqu’ils qu’ils ont créé leur califat, je n’ai rien dit, j’étais de l’Occident. Lorsqu’ils sont venus me menacer, il ne restait plus personne pour se battre avec moi.»

 

Oui, si par faiblesse, si par indifférence, personne ne se dressait pour les chrétiens d’Irak, de Syrie, de Lybie, du Nigéria, d’Erythrée et d’ailleurs, alors la liste des victimes s‘allongera car telle est la logique du totalitarisme.

Et plus cette logique intégriste et «purificatrice» avancera, plus notre monde se fermera.

Sunnites, chiites, juifs, chrétiens, chacun se recroquevillera sur sa communauté, sur son territoire, sur ses dogmes, et de l’autre côté de la méditerranée, l’Europe se repliera sur elle-même et s’abimera dans la peur et les affrontements identitaires.

Il en sera alors fini de ces passerelles qui nous lient, de ces cultures qui s’entrecroisent et nous rassemblent. Le temps des «tribus» sera revenu !

Quelle que soit sa religion, croyants ou athées, personne ne doit donc se taire et baisser les bras.    

 

L’issue du drame ne peut pas être, ne doit pas être, le départ de tous les Chrétiens de Syrie ou d’Irak !

Il faut combattre et démanteler l’Etat islamique puisqu’il est le fer de lance du fanatisme.

Il faut gagner cette guerre en s’en donnant vraiment les moyens.

La France fait son devoir et nos soldats méritent nos éloges.

Mais la lutte contre l’État islamique au Levant et en Irak ne peut pas réussir telle qu’elle est engagée, parce qu’elle ne rassemble pas la communauté internationale et qu’elle n’engage que les forces aériennes de l’OTAN en soutien aux kurdes, à la modeste armée irakienne et aux trop rares résistants syriens qui partagent nos valeurs.

Cette stratégie n’est pas inutile mais elle nous entraine dans une très longue guerre dont les chrétiens d’orient risquent ne jamais voir la fin.

Il faut changer de stratégie !

Il faut enrôler le monde contre une barbarie qui le menace.

Tous les états du proche Orient, l’Europe et les Etats Unis, mais aussi la Russie et l’Iran doivent conjuguer leurs efforts pour éradiquer l’Etat Islamique et son sinistre drapeau noir.

Ne pas associer l’Iran et la Russie, c’est se priver de toutes possibilités de résoudre cette crise car leur influence sur les mouvements chiites et sur l’évolution du régime de Damas est cruciale.  

En choisissant de privilégier le dialogue avec les seuls Etats sunnites, la France se prive de toute véritable influence. Il est temps qu’elle équilibre sa diplomatie et qu’elle amène sunnites et chiites à se parler et à agir ensemble pour détruire l’Etat islamique, en déployant ensemble des forces armées sur le terrain.

Le temps n’est pas à choisir nos alliés en fonction de nos intérêts commerciaux ou de notre conception idéale de la démocratie.

Le temps est à la mobilisation générale contre un danger mortel pour toutes les civilisations !

Le temps n’est pas non plus à l’organisation d’une croisade occidentale sous la bannière de l’OTAN pour réitérer le désastre de la guerre en Irak.  

Le temps est à la mobilisation générale, avec en première ligne les Etats du Proche Orient qui, seuls, peuvent combattre au sol les djihadistes sans provoquer cette réaction anti occidentale sur laquelle misent justement nos ennemis.

Ce sont ces Etats de la région qui sont les premiers concernés par cette crise, par ses crimes, par cet affront lancé à la haute spiritualité de l’Islam.

C’est à eux de s’engager !

Certains le font, mais la plupart sont sur leurs gardes et maintiennent plusieurs fers au feu.

La maison brule: il faut arrêter de jouer les uns contre les autres; il faut dissoudre ces fonds occultes qui financent les organisations fondamentalistes; il faut stopper toute participation au commerce direct ou indirect des produits pétroliers avec le prétendu état islamique en Irak, le Front el-Nosra et autres groupes associés à Al-Qaïda.  

 

La rivalité entre l’Arabie Saoudite et l’Iran, dont le Yémen est actuellement la proie, est meurtrière pour tous.

Au-delà de la question nucléaire iranienne qui n’est pas encore résolue, l’éventuel rétablissement des relations avec Téhéran doit déboucher aussi sur un dialogue avec Ryad.

Tant que ces deux puissances se défieront, l’Orient est voué à demeurer la poudrière du monde. 

 

Peut-on totalement éteindre cette poudrière sans faire avancer la paix israélo-palestinienne?

Non !

Les Etats-Unis et l’Europe doivent réenclencher et imposer un processus de dialogue.

A moyen terme, Israël n’a rien à gagner à un environnement empoisonné par un djihadisme antisémite, capable d’aggraver la situation sécuritaire des israéliens et de déstabiliser le Liban et la Jordanie.

Vous m’aurez compris, il faut frapper ensemble le fanatisme et il faut avoir l’audace de réfléchir ensemble à l’avenir du proche orient dont les peuples paient très chers nos erreurs passées.

 

Et puis, il y a l’urgence humanitaire.

On y répond dans les camps de réfugiés pour lesquels la communauté internationale doit amplifier ses aides car la Turquie, la Jordanie, le Liban, sont à bout de souffle.

 

 

L’urgence se joue aussi en Europe, et singulièrement en France, pour ces réfugiés persécutés qui ont droit à l’asile politique. 

Au premier rang d’entre eux, les Chrétiens d’Orient peuvent à juste titre réclamer notre protection.

 

La guerre en Syrie et la déstabilisation du Proche et Moyen Orient provoquent en Europe une forte croissance du nombre de demandeurs d’asile. Près de 500 000 en 2014, sans doute plus en 2015.

La tentation est forte de dire que nous n’avons pas les moyens de les accueillir et d’invoquer notre situation économique... Naturellement, il faut filtrer ces flux migratoires, mais les demandeurs d’asile ne sont pas des migrants comme les autres !

C’est la Convention de Genève qui régit leur situation et je n’hésite pas à dire que ce texte qui fait écho à la tradition multiséculaire de l’Eglise depuis le Moyen-Age est un des piliers de la civilisation européenne et de ses valeurs.

Notre devoir est d’en respecter l’esprit et la lettre.

Ne pas le faire ne serait pas seulement une violation de nos engagements internationaux, ce serait d’abord une faute morale.

L’effort qui est demandé à l’Europe est modeste par rapport à celui que consentent les pays limitrophes au premier rang desquels le Liban ou la Turquie qui accueillent plusieurs millions de réfugiés.

 

Depuis le tragique naufrage qui fit plus de 800 victimes en Méditerranée, l’Europe se cherche.

Plus les semaines passent, plus les querelles entre Etats membres ont quelque chose d’indécent face aux drames que vivent chaque jour les chrétiens d’Orient.

Puisque cette question est à nouveau à l’ordre du jour du Sommet des chefs d’Etat et de gouvernement  qui se réunit le 25 juin, après demain, j’en appelle au Président de la République, à la Chancelière allemande, Angela Merkel, au président du Conseil italien, Matteo Renzi et à tous ceux qui gouvernent l’Union européenne.

Je leur dis : « Prenez vos responsabilités, expliquez la situation à vos opinions publiques, ne vous perdez pas en arguties juridiques, mettez l’Europe en ordre de marche face à l’une des plus grandes catastrophes humanitaires qui se déroule à ses portes ».

 

*

Ici, dans cette salle, beaucoup ont de la famille et des compagnons qui souffrent de la guerre. Leur espérance est en danger, mais grâce à notre engagement collectif, elle vaincra.

Un jour mes amis, l’Etat islamique tombera, Al-Qaïda tombera, Boko Haram tombera…

Et ils tomberont parce que nous aurons été plus forts que ces organisations !

Ils tomberont parce que nos idéaux sont plus beaux que les leurs !

Ils tomberont parce qu’il existe en l’Homme un instinct de liberté et de bonheur que l’oppression ne peut éternellement étouffer !

Oui, ce jour-là viendra, mais faisons en sorte que les Chrétiens d’Orient voient ce jour et qu’ils puissent le vivre chez eux. 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le temps est à la mobilisation générale contre un danger mortel pour toutes les civilisations !
Le temps est à la mobilisation générale contre un danger mortel pour toutes les civilisations !

Partager cet article

Publié par François Fillon
commenter cet article

commentaires

mami 27/06/2015 18:32

C est un combat noble. Musulmans et chrétiens vivent ensemble dans cette partie du monde depuis 13 siècles et continueront à vivre ensemble. Je n ai jamais cru aux génération spontané Daech une bande de paysan surarmée qui met en déroute l armée régulière syrienne et irakienne pour tous les hommes doués d un minimum de sens critique tout ceci est inconcevable. Bravo m FILLON belle initiative tracer votre sillon en toute indépendance ne vous compromettez pas avec le lobby et vous réussirez votre entreprise

Espéranza 26/06/2015 18:22

Merci pour ce magnifique discours ! Enfin un homme politique qui s'engage, clairement, aux côtés des chrétiens d'Orient...
Oui, vous avez raison, Monsieur Fillon, nos valeurs, nos libertés, notre civilisation sont en grave danger ! Il faut que la communauté internationale se mobilise et se donne tous les moyens pour lutter contre ce terrorisme ignoble, avant que notre civilisation ne s'éteigne ! Le temps presse, bientôt, il sera trop tard...
Le poème du pasteur Martin Niemöller est toujours d'actualité, hélas ! Et notre indifférence risque de causer notre perte si nous ne nous réveillons-pas très vite...
Je précise que je n'appartiens à aucune formation politique car, aucune, à ce jour, n'a réussi à me convaincre. Peut-être que le Front Républicain va réussir là ou les autres ont échoué.

Valentin 26/06/2015 16:19

Ce qui s'est passé aujourd'hui dans l'Isère n'est que la conséquence de la politique de Sarkozy-Juppé et Hollande-Fabius au Proche-Orient, qui ont armé et entraîné les groupes islamistes pour combattre le régime laïc en Syrie.

lacroix 25/06/2015 18:06

Mes commentaires ne sont pas affichés
Que ce passe t'il?

lacroix 25/06/2015 18:02

Je suis intervenue Avant l'attentat meurtrier de Charlie Hebdo aupres de cet etat ism
lamique qui ne nous leurrons pas continue d'etaler ses tentacules dans le monde entier, en toute liberté et toute
impunité .
Je salue cette déclaration officielle d'un homme politique qui peut être tardivement, dénonce fermement ces viols, tortures, esclavages, attentats, assassinats au nom d'une religion exacerbée en fanatisme.
À quand une action mondiale afin d'éradiquer cet état et ses thèses d'un autre age. .
J'appuierai de toute mes forces ces réactions et actions.
Enfin un homme politique intervient.
je lui en saŕazza

Cieslik 24/06/2015 21:21

Toutes les religions ont généré des guerres car elles ont toujours soumis les hommes en cultivant leur égocentrisme (orgueil) . Qu'avons nous fait nous même avec les croisades, mais encore avant avec la destruction de la bibliothèque d'Alexandrie qui contenait plus de 700 000 parchemins ? Bien pour effacer la mémoire de l'antiquité ; quel dommage pour l'humanité. C'est ce qui nous menace avec l'Islam car religion et pouvoir ont toujours été ensemble. Quand à ceux qui ont ordonnés la destruction de la bibliothèque d'Alexandrie ainsi que la lapidation d'Hypatia qui faisait son possible pour la protéger on en a fait des Saints de notre monde... Mais enfin vive la laïcité et ça fait 60 ans que n'avons plus de guerre, bien parce que l'on a laissé de côté les religions !

Gilles 25/06/2015 18:12

Vous auriez raison en ce qui concerne les croisades si vous ne saviez pas que le Moyen Orient était terre chrétienne et que les croisades ont été organisées pour défendre les chrétiens. Peut-être qu'aujourd'hui pouvez-vous penser qu'en ne faisant rien on obéi à une tendance "pacifiste" ? Pourquoi donc vendre les armes et soutenir les régimes génocidaires ? On a connu cela dans un passé récent . Non ?! Trouvez- moi un argument selon lequel nous n'avons plus de guerre aujourd'hui ! peut être dans votre jardin, mais attendez un peu. Se dissimuler la vérité sous des arguments du passé relève un peu de la légèreté. Ceci dit cela ne m’empêche pas de prier très fort pour vous et ceux qui tiennent le même langage. Sachez qu'on vous aime.

Gilles

george L 24/06/2015 19:17

je ne pouvais malheureusement pas être a la soirée mais bravo et merci pour le duplex BFMTV qui nous a permis de vivre un peu l'événement et d'entendre des propos forts

de Vendeuvre 24/06/2015 16:17

Bravo pour ce discours plein d´énergie. La situation au Moyen Orient est simple : les Etats Unis et leurs amis anglais et israéliens ont organisé la destruction de l´Irak. Quelque peu usés par cette entreprise ils ont organisés celle de la Syrie mais cette fois par turcs, árabes, libanais, jordaniens interposés et armés par la France . Avant d´appeler à la croisade contre Daesch il aurait mieux valu ne pas armer les terroristes qui ont mis la Syrie à feu et à sang sans toutefois réussir à renverser le régime mais en faisant des centaines de milliers de victimes inocentes et des millions de réfugiés. Il est honteux, il est scandaleux que la France arme des terroristes, c´est au changement radical de la politique étrangère française, au remplacement du clown Fabius qu´ il faut travailler.
Salutations.
Vendeuvre

Herve de Menthiere 24/06/2015 10:06

Monsieur le Premier Ministre ,
Merci d'avoir été la voix de ceux qui sont sans voix ,d'avoir parlé avec tout votre cœur pour supporter nos frères Chrétiens d'Orient .Que la politique est belle quand elle est au service d une telle cause .
Merci pour votre larme ,signe de votre profonde humanité !
Fidèlement votre et en union de prières

jeanne de mieulle 24/06/2015 09:47

merci pour cette soirée intense, le décor, les intervenants, vous M.Fillon et le notre père en araméen chanté par s.marie Kerouz : émotion totale qui nous met en question.

moujeotte 24/06/2015 09:09

Merci de cette mobilisation ! Pour ceux qui ne pouvaient pas être présents hier soir, que faire concrètement ? Une ou des adresses pour agir, pour des dons ?

Caroline V.- AED 24/06/2015 15:12

Pour aider les chrétiens d'Orient, vous pouvez faire un don à l'Aide à l'Église en Détresse (AED), qui n'a de cesse depuis des années d'aider les chrétiens de Syrie et d'Irak. Nous aidons entre autres les réfugiés au Liban, en Jordanie et dans le Kurdistan Irakien. Pour être allée sur le terrain en Irak en février dernier, je peux vous assurer que le travail accompli sur place est formidable et indispensable.
Faire un don : www.aed-france.org

rousseau 24/06/2015 08:48

q'un homme politique tel que vous s'engage publiquement aux cotés des chrétiens d'orients et les assure de son soutien a un coté réconfortant et rassurant pour l' avenir ! de la grandeur et de l'élévation d'esprit et de la spiritualité voila ce qui manque terriblement à notre pays pour retrouver de la confiance . c'est un magnifique message d'espoir notamment vis à vis des jeunes dans une société ou l'on prone uniquement la réussite matérielle et marchande ! trés belle soirée émouvante qui redonne du sens à la vie en commun . c'est la grandeur de la France de restaurer et d'affirmer nos valeurs judéo chrétiennes occidentales fàce à la montée du péril islamiste dont nous avons peu conscience au travers le monde ! finie "l'esbrouffe" Sarkozy digne représentant de la société du fric et de la tièdeur d'un Juppé sans réelle conviction si ce n'est de s'adapter aux circonstances du moment ! le leader naturel de la droite et du centre s'appelle désormais François Fillon seul capable désormais de redonner de la grandeur à notre pays et sa place dans une Europe Unie faisant entendre sa voix ! merçi également aux autres leaders politiques présents , valérie Pécresse , jc Fromentin et Lagarde ! un grand merçi également pour l'analyse de l'excellent journaliste georges malbruneau sur la situation actuelle au moyen Orient ! français réveillez vous il est temps de sortir de la léthargie et de l'apathie générale ! Mr Fillon continuez , continuez et cont-inuez ainsi nous vous suivrons sur la route et le chemin traçé par vous .une suggestion ...instauration d'un service civique d'un an rémunéré à hauteur du RSA pour permettre à la jeune génération de s'impliquer , notamment dans des actions humanitaires telle que celle çi et éviter ainsi la désespérance plustot que la création des "emplois aidés" bidon ne résolvant rien ! il en va de l'honneur de la France de s'impliquer totalement dans ce combat pour la défense et la survie de l'Humanité !

nicole 23/06/2015 23:24

Merci Mr Fillon pour cette belle initiative. Des temoignages forts et une orchestration de Jerome Chartier bien menée.
Soyez assuré de nôtre soutien.
Fidèlement votre.

Mes vidéos

Fil Twitter

Recherche