Ce site n'est plus à jour

Découvrez Fillon2017.fr
22 juillet 2015 3 22 /07 /juillet /2015 17:48

 

Le "plan d'urgence" proposé par le gouvernement pour répondre à la crise de l'agriculture française et notamment des filières d'élevage est décevant. Si l'on ne peut que se réjouir des mesures de report d'échéances dont l'utilité n'est pas contestable, force est de constater qu'elles n'auront aucun effet sur la dimension structurelle de la crise agricole.

S'agissant du soutien des cours et des prix, le plan gouvernemental se réduit à une collection de vœux pieux. Le gouvernement reste muet sur la question pourtant décisive de la répartition des marges entre les trois composantes des filières que sont les producteurs, les transformateurs et les distributeurs.

Rien n'est proposé non plus pour améliorer les performances des filières d'élevage à l'exportation alors même que l'embargo russe a contribué à fragiliser encore plusieurs de ces filières.

Le gouvernement a tardé à prendre la mesure d'une crise qui s'est amorcée il y a plus de 9 mois avec la baisse des cours des produits agricoles. Son plan n'apporte aucune solution durable aux filières en crise. Je le regrette.

Je continuerai à dialoguer avec les principaux syndicats d'exploitants agricoles pour apporter le moment venu une réponse crédible à l'angoisse qui est aujourd'hui celle des producteurs et à l'inquiétude des habitants des zones rurales qui se savent solidaires des exploitants.

Partager cet article

Publié par François Fillon
commenter cet article

commentaires

bibi 18/08/2015 10:59

il y a longtemps que vous nous aviez prévenu mais personne ne vous écoute quel dommage

bertin jp 24/07/2015 14:37

Quand le ministre de l'agriculture parle......je ferme ma Télé...!

Qui c'est ce type ?
Il parait qu'il a déjà mangé son chapeau,cà ce voit,il a le regard revanchard.
Il parait qu'il se préoccuppe de l'abattage en Nouvelle zélande et mème du
marché chinois ....Quel homme !
A ce niveau de médiocrité,les commentaires sont inutiles.

Bertin jp

Lem 23/07/2015 11:51

Monsieur Fillon, bonjour,
C'est très bien de s'occuper de l'Agriculture aujourd'hui, mais cela fait 34 ans (depuis le 10 mai 1981) que cette profession souffre et que l'on ne s'occupe pas d'elle. Car les problèmes agricoles sont très complexes et très aggravés par certaines décisions de Bruxelles. Dans cette crise, il faut donner des liquidités immédiatement afin que les Agriculteurs puissent se désendetter. Les 600 millions d'euros sont déjà dépensés puisque les études montrent que l'endettement est d'un milliard. Ensuite, il faut les défendre au niveau de Bruxelles et ne pas laisser les technocrates décider à leur place. Puis faire un " Grenelle " de l'Agriculture avec participation des transformateurs et de l'agroalimentaire. Sinon, nous n'arriverons jamais à juguler tous les ennuis de cette profession. Mais pour cela, il faut que les politiques s'en occupent sérieusement. Problèmes très graves car c'est la terre qui nourrit l'homme. Merci Monsieur Fillon, de vous en préoccuper très très sérieusement.
Bien Cordialement.

Mes vidéos

Fil Twitter

Recherche