Ce site n'est plus à jour

Découvrez Fillon2017.fr
7 juillet 2015 2 07 /07 /juillet /2015 18:28

Revoir mon interview au micro dans la matinale de RTL

Pour que le gouvernement grec cesse de balader les gouvernements européens, il faut que des limites soient posées...

Partager cet article

Publié par François Fillon
commenter cet article

commentaires

Franck 09/07/2015 07:52

Pour rester optimiste. Winston Churchill clamait à son peuple en 1945, c'est votre victoire. Autrement dit, c'était la victoire des hommes, de tous ces hommes et femmes qui avaient souvent donné leur vie pour que les hommes restent libres.

C'est aussi l'une des clés de la résolution de la crise grecque et de celle de l'Europe des Nations. Seule la conscience, l'unité des hommes qui reposent sur l'équité peut y faire face. L'exigence que nous devons avoir avec le peuple grec doit être réciproque aux exigences que nous devons avoir avec nous même. Nous devons donc être clair avec nous même, si nous voulons être clair avec les autres. Clair signifie intègre.

L'éclatement de l'Europe n'est pas une solution, pas plus que l'exclusion du peuple grec de l'Europe. Il est temps de se reprendre et de se fixer des objectifs nouveaux pour l'Europe et ses nations que nous sommes. Des nouveaux défis nous attendent. La préservation de notre planète avec l'arrêt du gaspillage monstrueux, mais monstrueux des ressources en est l'un des plus important si nous voulons continuer à vivre, tout comme une meilleure maîtrise de la démographie qui devient inquiétante, d'ou cette pression planétaire.

Notre planète n'est pas extensible et la raison doit être à la hauteur de hauteur des enjeux. Puis pour revenir sur notre nation, une nation comme la France aussi bien située ne devrait pas avoir un tel niveau de chômage. La résolution du problème du chômage passera sans doute par la valorisation du travail, dont l'arrêt du gaspillage des ressources en est l'un des principaux défi. Si non, la planète va exploser, se déchirer pour ses ressources, son espace.

Produisons mieux, produisons au vrai prix pour ne pas jeter. Nos poubelles ont 4 fois plus de déchets que de nourriture consommée. Notre pays est éclairé la nuit comme en plein jour, nos villes sont visibles à plus de 40 km. Nous sommes devenus insatiables, mais insatiables et rien n'est assez bien, rien n'est suffisant. Ou est la liberté de l'homme ? La liberté de laisser sa fenêtre ouverte la nuit sans être irradié par la lumière électrique ? Celle de pouvoir contempler la voile lactée ?

Ou est le choix de l'homme ? La question est peut-être aussi la réponse à la crise grecque ? A cet assistanat que peut-être les hommes ne veulent plus, qui dans leur subconscience les interpellent ? Car elle les réduit dans ce qu'ils sont : des hommes.

Mais je reviens encore à ce dicton chinois : Si tu donnes un poisson à un homme il mangera un jour, si tu lui apprends à pêcher il mangera toute sa vie.

Autrement dit, il est donc temps de reprendre son destin en main avec de nouveaux défis, dont la préservation et une bien meilleure gestion de nos ressources sera un réel progrès pour l'humanité, plutôt que de se jeter sur ce qui peut en rester...

Mais bon courage à tous et si vous êtes un peu au large, prenez-le ...

Franck

De Vos Alain 08/07/2015 23:43

Quelles limites vous accordez-vous?

Francois Carmignola 08/07/2015 21:10

Fillon a hélas loupé la période.
La crise grecque s'est faite sans lui, et Merkel sans rien lâcher a tenu l'Europe.
Il n'y a plus d'espace pour le maintien de la Grèce: le Grexit sera catastrophique pour tous ceux (y compris Valls et Hollande) qui ne veulent pas l'envisager.
On se fout des chrétiens d'orient: la grèce est plus importante !

bibi 08/07/2015 15:42

le maillon faible fr hollande sans aucun doute il nous ridiculise nous les Français comment l union européenne va t elle pouvoir sortir la tête haute de cette crise ?

de Vendeuvre 08/07/2015 09:01

Ayant v´cu 25 ans au Brésil j´ai connu au moins trois monnaies diferentes : le cruzeiro, le cruzado enfin le real.
Mr.Hollande semble ignorer qu´il n´y a rien de plus simple que de changer de monnaie. Pourvu que, émerveillé par cette découverte, il n´entraine pas la France dans la voie du Brésil et de la Grèce !

Franck 08/07/2015 06:27

Beaucoup disent et sans doute à raison que nous sommes un monde d'assistés et un monde d'assisté est un monde soumis (soumis est le contraire de souverain). Ce n'est pas nouveau et cela fait partie même de notre culture chrétienne et il suffit d'ouvrir les yeux et d’un peu d’intégrité (une même balance avec les mêmes poids) pour le voir. Dans cette crise d’égocentrisme que nous traversons (crise de pays riches), les pays qui ont générés alors la réforme se sont les ceux qui ce ce sont remis en cause les plus facilement, mais nous avons du mal à le reconnaître et bien parce que notre intégrité est faible (deux poids, deux mesures).

Aujourd’hui, les enfants s’achètent un iphone avec l’argent du chômage. Un dicton chinois dit : Donnes à manger à un homme, il mangera un seul jour. Apprends-lui à pêcher, il mangera toute sa vie …

Puis il faut le dire, nous n’avons jamais aimé rendre l’argent que nous avons emprunté. Il suffit de regarder dans notre histoire avec ce nous avons fait avec les templiers, comme bien d’autres, dont les usuriers juifs. Voilà comment l’Europe peut éclater de nouveau ? Une faible conscience des hommes.

Franck

Mes vidéos

Fil Twitter

Recherche