Ce site n'est plus à jour

Découvrez Fillon2017.fr
30 août 2015 7 30 /08 /août /2015 20:02

 

Cette rentrée est la quatrième depuis l’élection présidentielle de 2012 et il faut oser dire que l’Education nationale n’est plus pilotée. Parents, enseignants, élus sont, après la succession de trois ministres, totalement découragés : découragés parce que l’école primaire a subi la réforme bâclée des rythmes scolaires ; découragés parce que le collège va être affaibli par un projet consistant à supprimer ce qui marche le mieux et à instaurer des programmes dénués de bon sens ; découragés parce que le mérite est en permanence dénigré au nom d’un égalitarisme rétrograde. La refondation de l’école promise par François Hollande ressemble plutôt à une démolition improvisée et le président de la République se sépare de son conseiller en charge de l'éducation le 31 août, à la veille de la rentrée !

 

Il faudra, si nous réussissons l’alternance en 2017, redonner espoir à l’école, lui fixer un cap et donc oser faire différemment : priorité absolue aux fondamentaux, confiance et autonomie accrues aux établissements, revalorisation du baccalauréat, développement de l’apprentissage, modernisation et valorisation de la fonction enseignante, levée des contraintes imposées à l'enseignement privé, évaluation sérieuse des établissements et du système éducatif. Regardons le monde : les pays qui obtiennent les meilleurs résultats scolaires ne sont pas ceux qui produisent en permanence des circulaires souvent contradictoires ou qui accroissent le nombre de leurs professeurs, mais ceux qui accordent une véritable confiance aux établissements scolaires et choisissent les bonnes méthodes d’apprentissage. Pourquoi n’en serions-nous pas capables ?

 

Je crois que l’éducation des enfants et des jeunes constitue l’un des sujets les plus attachants et les plus importants pour notre pays : l’enjeu, c’est de transmettre à chacun une culture et des valeurs solides permettant à tous de préparer leur vie personnelle, leur insertion professionnelle, leur participation à l’avenir de la Nation. C’est pourquoi je fais confiance aux enseignants pour assumer leur très belle mission. Je félicite les chefs d’établissement pour leur travail d’organisation de la rentrée et leurs lourdes charges de direction. J’encourage tous les élèves à apprendre avec la volonté de découvrir et de progresser et à développer leurs talents. Bonne rentrée !

Partager cet article

Publié par François Fillon
commenter cet article

commentaires

bibi 03/09/2015 14:26

l éducations aux parents l enseignement aux profs et arrêtons de changer sans arrêt de programme et revenons aux fondamentaux bon courage pour la suite

gilles 02/09/2015 18:03

http://www.lefigaro.fr/social/2015/09/02/09010-20150902ARTFIG00086-code-du-travail-les-propositions-choc-du-think-tank-du-ps.php
J'ai de plus en plus l'intime conviction qu'il doit y avoir des "bombes" économiques prêtes à exploser pour que le gouvernement Valls avance de telle façon à marche forcée vers les lois Macron 2, annoncent la réforme du code du travail et autant d'aggionarmento sur le dogme usuel socialiste.
Cela va taper dans leur électorat.
bizarre.

bertin jp 02/09/2015 09:23

Démolition improvisée ? .. Dénigrement du mérite . ?

Derniers coups de pioche rageurs de Belkacem pour la Démolition
d'un vieux monde réactionnaire qui subsiste au coeur même de
l'appareil de formation de la jeunesse.!
Un certain réveil du monde enseignant manipulé et instrumentalisé
depuis MAI 68 est insupportable au système .
Cohn bendit voit son bébé sombrer ! Réjouissons nous !
La manipulation des intellectuels prend fin !
Les médias et leurs animateurs propagandistes
vont devoir redoubler d'efforts.!
Fillon trouve progressivement le ton juste !

Cagnosc 01/09/2015 16:53

L’éducation
Il faut recentrer l’école sur la recherche de l’excellence, même pour les tâches les plus humbles. Ce la donnera l’occasion de valoriser chaque jour chaque enfant.
Bien sûr il faut donner des notes, y compris aux professeurs et aux écoles car on ne peut améliorer sûrement que ce qu’on mesure.
L’enseignement de la Morale tout au long des études, on en rêvait.
Mais à lire certains, l’axe général de cet enseignement serait : » On est tous Charlie » !!! Non, il faut se mobiliser pour que la crotte intellectuelle qui tient lieu de pensée au microcosme politico-médiatique ne se répande pas dans tout le pays

CUVILLIER Lucie 31/08/2015 15:08

Qu'attendez-vous pour organiser une manifestation nationale dénonçant les dernières mesures prises par la ministre de l'enseignement ? Ces mesures qui ne satisfont ni les enseignants ni les parents. Elles concernent les nouveaux horaires scolaires avec le mercredi matin beaucoup trop fatigant pour les petits et très couteux pour les communes .... les mesures concernant les programmes au collège et celles concernant les fondamentaux à l'école primaire mal enseignés, les devoirs sans notes.. et le fait que les élèves ne doivent plus apprendre par coeur, ni avoir de devoirs le soir .... L'école primaire aurait vraiment besoin d'être reprise en main. Malheureusement on se heurte à des syndicats enseignants complètement irresponsables et tout puissants...Plus l'enseignant aura de difficultés plus il sera près à se syndiquer (tel est le seul raisonnement de certains syndicats enseignants!)
Une manifestation pour l'école aura du succès surtout si elle est proposée par la droite...Force Républicaine.

bernard 37 31/08/2015 10:04

"Le trente et un... du mois d' Août...nous vîmes venir sous vent à nous..."* dans la rue menant à l'école confessionnelle catho de notre bourgade de Touraine un encombrement de voitures de parents d'élèves. à" Ste Marie" ((!) , ils sont associés à la pré-rentrée et consultés régulièrement.
Pourquoi les profs des écoles publiques, aussi mal payés que dans le privé, mais mal formés, mal considérés, mal traités, aveuglés par leur syndicat gauchiste, découragés ne font-ils pas les mêmes efforts?
Deux poids, deux mesures! Est-ce çà, la Laïcité à l'école, l'Égalité " Républicaine" ?

Les "caractères propres" pour les écoles confessionnelles qui peuvent pratiquer la catéchèse dans des crânes enfantins encore vierges d'obscurantisme, père Noël excepté, et l'école publique des Bayrou, des Darcos et des Belkacem où les enseignants doltoïsés laissent tout faire à des jeunes sans carcan parental, sans directives publiques sinon le laxisme communautarisme, la repentance et autre théorie des sept ou huit "genres" gauchistes qui s'imposent désormais aux deux sexes.
Restaurez la Laïcité à l'École, Monsieur Fillon! Il reste encore quelques Hussardes Noires de la Républiques prêtes à vous donner des pistes. Mme V. Pécresse pourrait prendre en charge ce sujet Majeur: la Laïcité à l'école et le retour aux valeurs de la République!
La Laïcité n'est pas un vilain mot, c'est une LIBERTÉ qui protège toutes les autres. La Laïcité doit redevenir le SOCLE de notre Nation. " L'État chez lui, les églises chez elles"! (Victor Hugo)
* Chanson enfantine " C'était pour aller à Bordeaux..." (Sic)

ROBERT Paul 31/08/2015 09:25

Soyez plus précis. Ainsi, de façon concrète, que signifie " confiance et autonomie accrues aux établissements " .
C'est bien proche de la langue de bois...ou de la démagogie !

Il FAUT supprimer le bac et le remplacer par un certificat de fin d'études secondaires délivré par l'établissement en fin de terminale .
L'entrée dans le supérieur se fera par concours à l'initiative des établissements.

Je vous demande de faire des propositions précises dans un ensemble de mesures cohérentes, d'en estimer le coût, l'intérêt qu'elles présentent, leur mode d'évaluation et aussi la faisabilité!

Paul ROBERT
ex-professeur d'Ecole Normale ( qu'il n'aurait pas fallu supprimer..)
ex-prof en CPGE militaires
Chef d'établissement pendant 27 ans ...

à votre disposition si vous le souhaitez.

rousseau 31/08/2015 09:16

sur ce sujet et à ce sujet, il faut surtout écouter les propositions de ....luc Ferry !

Charles Gancel 31/08/2015 09:02

Une occasion de rappeler qu'il faut lire d'urgence "Les déshérités" de François-Xavier Bellamy, réquisitoire contre les politiques mortelles pour l'écoles, qui n'ont pas commencé en 2012.

brandenburg 31/08/2015 08:21

Fort bien maiqs c'est d'abbord aux parents d"lever-faire monteer plis haut-et d'écuqueer-conduire vers l'extérieur-leurs enfants et il ne font que déléguer à l'écle ce rôle et ont le droit et même le devois de retirer cette délégation si nécessaire,faisant ainsi sentir leur poids aux chefs d''établissements puis à toute la hiérarchie;par ailleurs la loi n'interdit nullement à des parents qui le souhaitent de scolariser leurs enfants eux-mêmes ou en petits groupes de parents comme cela se fait de plus en plus ici ou là:il faut aussi dégraisser le mammouth en le vidant!Allez,courage quand même,vous êtes sur la bonne voie même si encore trop timorés!erlande.wordpress.com

Mes vidéos

Fil Twitter

Recherche