Ce site n'est plus à jour

Découvrez Fillon2017.fr
26 septembre 2015 6 26 /09 /septembre /2015 09:44

J'étais cette semaine l'invité de l'émission Bibliothèque Médicis, le rendez-vous de référence des livres etdes auteurs sur Public Sénat.

La publication d'un livre et en particulier de "FAIRE" est l'occasion de prendre du recul. C'est à cette exercice exigeant que je me suis livré pendant une heure sur le plateau de Jean-Pierre Elkabbach.

 

 

 

 

Partager cet article

Publié par François Fillon
commenter cet article

commentaires

chamouton 28/09/2015 22:27

Même si J.Pierre Elkabach, comme beaucoup d'autres journalistes, ne sortait pas de ses préjugés et de ses certitudes, il faut reconnaître qu'il vous a laissé développer votre projet et c'est l'essentiel. Encore merci pour vos propos pleins de bon sens et d'espoir. Ce que vous semez aujourd'hui portera ses fruits pour 2017. Amitiés. J.L Chamouton

rigaux 28/09/2015 20:46

Faire, j’ai apprécié ce livre

François Carmignola 27/09/2015 10:42

Remarquable prestation, le pauvre Elkabach qui est aussi, il faut le dire, le stressé inquisiteur d'Europe1, quand il n'est pas l'onctueux intellectuel de la bibliothèque, en bégayait.
Le discours de Fillon est étonnamment convaincant. Ca devrait faire boule de neige, dès que les gens vont se poser la question du pays.

de Vendeuvre 27/09/2015 06:42

Cher Monsieur,
outre ma profonde antipathie pour Mr.Elkabach, prototype du journaliste-fonctionnaire à la botte de l´état socialiste et sioniste, je trouve extrêmement choquant que la bibliotheque du Sénat, financée par les pauvres contribuables que nous sommes, soit fermée au public. Son accès devrait être gratuit et ele devrait contribuer à la culture générale des français et non pas au bien être de quelques journalistes au service du PS.

Dom DELANDRE 27/09/2015 00:03

remarquable émission, dommage qu'elle ne soit pas diffusé sur une chaine grand public.
F Fillon peut enfin développer ses idées dans une ambiance intelligente et sereine. Un format qui lui va fort bien et lui fait prendre de la hauteur.

gilles 26/09/2015 22:30

J'ai regardé l'émission. Je vais lire les deux livres. notamment celui de Sudir Hazareesingh ("Ce pays qui aime les idées"). Quant à vous, vous avez pris votre envol, c'est net. Bien joué.
Travaillez encore un peu votre expression, moins d'hésitation, moins d'impression de bégaiement, envoyez les phrases directes et avec de la hauteur comme vous savez le faire.

Je pense que 2017 est maintenant écrit et qu'il faut s'habituer à vous appeler M Le Président.
Il y a maintenant dix ans, après que vous vous soyez fait "remercier" du gouvernement, je ne me suis pas trompé quand j'ai commencé à commenter vos posts sur votre blog, et à penser que vous seriez le prochain premier ministre.

Je me méprends peut être, mais je le sens encore bien ce coup, là. Une voix différente, une rupture.
Gardez les pieds sur terre, et la tête dans les nuages.
Pensez bien maintenant à tout ce que vous ferez après le 7 Mai. Régionales, primaires, cela va aller vite. Votre avenir ne vous appartient plus, désormais.
Bon courage à vous

Olivier du Nord 26/09/2015 18:33

J'avais raté cette émission que je viens de regarder en entier et que j'ai trouvée fort plaisante. Votre position vis-à-vis des institutions est rarement évoquée, et pour cause. Sans vouloir tout changer (on ne peut pas tout faire en même temps), il faudrait quand même que vous la preniez en compte, au moins dans la façon dont elles fonctionnent.

Votre détermination semble grande et mieux que personne vous savez qu'elle est capitale dans le combat qui s'annonce. Tenez bon, nous sommes nombreux à CROIRE à vos idées et à votre honnêteté. Vous n'êtes peut-être pas l'homme providentiel – et je ne vous considère pas comme une idole – mais vous êtes peut-être bien celui qui peut remettre notre pays sur les rails.

Avec ma très haute considération.

alice 26/09/2015 12:24

LA FRANCE.....a grandement besoin.....d'un......" FRANCOIS LE MAGNIFIQUE".....de grâce......ne l'oubliez jamais.....jamais...!!!!!!!

Lambert 26/09/2015 11:50

Le temps des vacances est une calamité en France.
Il n'est pas sûr que les gens soient prêts à faire des efforts, le mythe des acquis sociaux à la vie dure.
Libéral est un gros mot pour des gens dont la culture économique est au zéro degré absolu. Autant d'obstacles à surmonter !

Lambert 26/09/2015 10:56

c'est à cet exercice....

Mes vidéos

Fil Twitter

Recherche