Ce site n'est plus à jour

Découvrez Fillon2017.fr
28 octobre 2015 3 28 /10 /octobre /2015 09:58

Reportage de France 3 Limousin, à l'occasion de mon déplacement dans La Creuse.

Partager cet article

Publié par François Fillon
commenter cet article

commentaires

reiller 14/11/2015 18:13

On est allé trop loin dans la protection dite vous. Sans doute, mais on est surtout allé trop loin dans la lutte contre le chômage, et les impôts.
Toutes les politiques de lutte contre le chômage n'ont visé qu'à augmenter les emplois publiques ,quasi publiques, ou à inciter le privé à conserver des emplois peu qualifiés. Rien visant à augmenter la productivité ,vue seulement comme destructrice d'emplois. Toutes ces politiques n'ont donc fait que freiner face aux évolutions imposées par la compétition internationale, mais ont été menées sous prétexte de protéger.
Les impôts sur les processus industriels sont trop lourds parce que la dépense publiques est peu productive, et non parce que cette dépense est trop forte: des pays à forte dépense publique s'en sortent bien, mais le service rendu est à la hauteur de la dépense. C'est donc un faux débat que celui du niveau de dépense publique. Mais plus d'efficacité publique à dépense donnée ,ce sont des emplois privés en moins Retour à la lutte contre le chômage!

JMP 03/11/2015 15:54

Suis hors sujet ..
a propos des idees de NS concernant les contraventions vitesse sur les autoroutes: N importe quoi ...!!!!
il serait plutot souhaitable de faire en sorte que l on puisse rouler sur nos autoroutes comme en Allemagne...(ou au Danemark ou la vitesse a ete "remontée") (au moins pour favoriser le secteur des livraisons....)

penda 02/11/2015 08:28

Fort de ses convictions et de ses prérogatives, Manuel Valls s’impose à l’Assemblée Nationale, clouant le bec à ses opposants et allant jusqu’à s’accorder le droit de refuser leur légitimité aux élus qui ne lui conviennent pas.

Déjà, Aristote avait, avant lui, dénoncé, les effets pervers de la démocratie(*) lorsqu’elle entrave par ses déviances populistes l’action du pouvoir. Mais qu’est-ce que le populisme ? C’est par exemple, faire croire à des malheureux que leurs difficultés viennent de l’Euro et affirmer que dans des pays qui n’ont pas cette monnaie, comme le Danemark, la Suède ou l’Angleterre, on peut vivre, avec moins de chômage, mieux qu’en France : le Premier ministre dénonce cela.

Le Parti socialiste affaibli et divisé n’étant plus capable, à lui seul, de barrer la route au Front National, Manuel Valls cherche donc à former une coalition avec ceux qui, bien qu’adversaires (mais pas ennemis**) sont censés partager des valeurs républicaines communes.

J’écoutais, hier, sur France Info, M. Alain Juppé parler de la Syrie. Nonobstant le phrasé et le timbre de voix, j’avais l’impression d’écouter Laurent Fabius. Sur ce sujet comme sur d’autres, M. Juppé est bien plus proche de la social-démocratie européo-atlantiste de François Hollande que de Nicolas Sarkozy. La concordance des visions politiques entre « Les Républicains », version Juppé, et ceux du Centre et du PS, saute aux yeux et rend l’idée de « Front Républicain », chère à Manuel Valls, tout à fait plausible.

Bien que ce ne soit pas le cas de tous les leaders de droite, M. Juppé et les centristes ne sont pas si loin de M. Valls et des socialistes éclairés qu’ils ne puissent, au nom de la république en danger, faire une sorte d’Union Sacrée. Si le « Front Républicain » était une force capable de gagner les élections, cela ferait de cette coalition (et de celui qui en prendrait la tête) un faiseur de Roi à la prochaine présidentielle.

Depuis Nicolas Sarkozy en 2007, puis François Hollande en 2012, l’élection d’Alain Juppé en 2017 puis celle de Manuel Valls en 2022 permettrait de renouer avec la désormais tradition démocratique française : l’alternance « République recherche « Charlie » désespérément »

* « Démocratie corruptrice de la République »
**Christiane Taubira

penda 30/10/2015 13:12

Quand la République se fout de la gueule du citoyen….

L’article 4 de la Constitution précise : « Les partis et groupements politiques concourent à l’expression du suffrage. Ils forment et exercent leur activité librement. Ils doivent respecter les principes de la souveraineté nationale et de la démocratie »

Question : Le Front National répond-t-il aux conditions de l’article 4 de la constitution ?
Non répond le Chef du Gouvernement ! A une élue du FN : « Vous n’êtes ni la République ni la France »*

Il appartient au Président de la République de pallier l’ambiguïté qui consiste à donner droit au citoyen d’élire un député, dont le Premier ministre conteste, en plein hémicycle, la légitimité. Un tel manque de respect du citoyen contrevient au principe du suffrage universel.

L’article 5 de la Constitution donne au Président mission de « veiller au respect de la Constitution. Il assure, par son arbitrage, le fonctionnement régulier des pouvoirs publics ainsi que la continuité de l'État »

A moins de laisser se déliter la démocratie française jusqu’au point de non-retour, il est urgent, que le Président Hollande demande au Conseil Constitutionnel de statuer sur la légitimité des élus et en particulier ceux du Front National. Si les élus du FN ne sont « Ni de la République ni de la France » il y a imposture à laisser des citoyens voter pour eux.




*A Marion Marechal le Pen le 10 mars 2015 : « Alors Madame, jusqu'au bout, je mènerai campagne pour vous stigmatiser et pour vous dire que vous n'êtes ni la République, ni la France »…. « Hors de question de laisser la FN remporter une région »

Aussel 29/10/2015 14:03

Un peu tôt pour savoir qui a "assassiné la France

Aussel 29/10/2015 14:01

Tout va bien C'est un chemin de petits pas.

Aussel 29/10/2015 13:53

Val remarquable ce matin. Sauf qu'il faut garder Assad.

DUFLOT Michel 28/10/2015 17:25

Bonjour - Tout à fait d'accord avec votre livre "Faire" A mon avis trop peu de Français connaissent vos intentions, votre programme. Il faut absolument le faire connaître car, comme vous le dites page 293 la crise de confiance grandissante des Français les pousse au mépris et vers le FN. Sachant qu'il est bien plus difficile de retrouver une confiance perdue que d'en faire une nouvelle, vous aurez du mal à décider les Français à revoter pour FR, surtout si SARKOZY est le candidat car il a beaucoup déçu et n'a plus la confiance de la majorité des gens de droite.
Comme tout à chacun j'ai idée de ce qu'il faudrait faire en priorité. Il faudrait pouvoir s'en entretenir plus longtemps mais la toute 1ère priorité est de montrer l'exemple et de ne pas décevoir sitôt élu ! J'aimerais que beaucoup, comme moi, vous fassent confiance et que vous gagniez les primaires.
Respectueusement - Michel DUFLOT - 59242 TEMPLEUVE - michelduflot@orange.fr

Mes vidéos

Fil Twitter

Recherche