Ce site n'est plus à jour

Découvrez Fillon2017.fr
18 novembre 2015 3 18 /11 /novembre /2015 18:18

Revoir la matinale "terriroire d'infos" de Public Senat et Sud Radio.

Le temps est au rassemblement du pays

Partager cet article

Publié par François Fillon
commenter cet article

commentaires

GRAND EVELYN 26/11/2015 14:38

Bonjour Mr FILLON,

Suite aux évènements actuels, il nous semble urgent d'agir afin d'éviter le dérapage dangereux des votants français vers le FN.

Les points suivant devraient être clairement évoqués dans vos discours et programmes en cours pour 2016 :

- Rétablir le "non droit au sol" d'une façon définitive dans notre pays

- En aucune façon autoriser le port du foulard et de la Burka , hijab, Niqab,sur notre sol ...car cela n'est pas du tout respecté et même s'accentue ouvertement sur notre sol.

- Ne pas tolérer des embauches ( exemple RATP de personnes qui mettent en avant leur religion )

- Expulser quand il faut et ou il faut les fautifs et provocants qui cherchent avant tout à déstabiliser notre pays.

- Nous avons le devoir lorsque nous visitons un pays de respecter leurs règles et mode de vie, sans rien leur imposer.

- Pays d'accueil , oui, en maitrisant totalement nos moyens et la disponibilité de la FRANCE à cet effet.

- Nous n'avons pas à nous laisser imposer quoi que ce soit par cette religion...

Sincèrement,

Evelyn et Noël GRAND

GIRAUD 21/11/2015 11:54

Notre pays a besoin de réalisme et de courage politique. Le gouvernement actuel a démontré jusqu'ici que les recettes d'hier ne fonctionnent plus. L'ère Jospin doit définitivement être enterrée. Il faut réagir vite tant sur le plan militaire qu'économique. Force est de constater que notre gouvernement actuel s'est trompé sur bon nombre de points y compris sur les alliances face à la menace de Daesh. La stratégie diplomatique et militaire face à ce qui est très justement appelée une guerre comme l'a indiqué à de nombreuses fois François FILLON est un fiasco. Ce qui en dit long sur la maturité de nos dirigeants actuels. En espérant que cette majorité actuelle acceptera enfin les solutions que proposent les Républicains, nous devons nous efforcer de ne pas oublier le le sort dramatique auquel sont confrontées toutes les familles

reiller 23/11/2015 17:55

Je vous comprends mal: pourquoi voulez vous que notre politique au moyen orient dépende des idéologies internes; et quel parti est le moins enclin historiquement à s'allier avec l'ex URSS? Ici il semble bien que c'est la haine des tyrans qui a guidé l'inaction de notre exécutif, mais qui a bombardé la Lybie pour la même raison?
D'où la question; pourquoi sommes nous ainsi à la merci des sentiments , ce qui vous en conviendrez n'est pas bien raisonnable, ni recommandable.
M. Fillon fait preuve de réflexion et de réalisme, mais n'est-on pas en droit d'attendre la même chose de tous nos politiques quelque soit leur bord déclaré?

reiller 21/11/2015 09:51

Belle lucidité sur la situation internationale.
Reste à faire le même travail sur la situation interne; et à se demander pourquoi nous en sommes à ce degré d'impuissance publique. Car si le gouvernement actuel jette aux orties le pacte de stabilité c'est parce qu'il ne se croit pas capable de réformes structurelles prometteuses de succès économiques, et qu'il ne lui reste donc que le clientélisme habituel pour espérer être réélu.

Cette impuissance publique n'est-elle pas le fruit de l'alliance objective de la fonction publique au sens large, des centrales syndicales, et des élus sensés nous représenter: les salariés de l'état y sont partout bien nombreux, avec leurs codes, mode de pensée,et avantages acquis. Nous sommes en démocratie, on ne peut donc pas tout dire si l'on veut être élu, cela explique peut être des silences; mais espérer de vraies réformes dans ce contexte avant que la situation ne devienne dramatique aux yeux du peuple, me parait utopique.

Charles Bryp 19/11/2015 09:59

Bonjour,

Comment peut-on faire confiance à des hommes politiques qui, à droite comme à gauche, ont laissé se produire :
• L'organisation de groupes de guerilleros sur le sol d'un état de droit ou qui se prétend comme tel et qui en est à "soigner" les droits de minorités minuscules (LGBT) au lieu de s'occuper des premières nécessités (paix, travail, familles) de la population. En déplumant les services de la police et de la défense, Sarkozy, Fillon, Hollande, Valls, Le Drian assument la responsabilité de cet état de fait. En consentant à perdre son temps sur des débats idiots, à droite comme à gauche, on a mobilisé les moyens publics sur des sujets inutiles au détriment des urgences.....Et ils concourent pourtant tous à la présidentielle de 2017.
• Des attentats aussi meurtriers que les "coups de main" constatés quand les états bombardent Raqqa, à savoir des actes de guerre.
• L'émergence de partis politiques national-socialistes sur le sol français (FN) qui utilisent quelques vérités élémentaires pour se porter au pouvoir, alors qu'ils n'en ont pas la moindre capacité et que leurs représentants capables de gérer une nation sont en nombre misérable.
• La mise en place de circuits financiers gigantesques de racket et de revente qui alimentent Daech, alors même que la France s'étiole dans une crise économique sans fin : http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2015/11/19/esclavage-rancons-petrole-pillage-comment-se-finance-l-etat-islamique_4812961_4355770.html
• La mise en place de réseaux franc-maçons dans l'administration publique ET dans les circuits financiers...
• La mise en place de lois (Cf Luc Chatel et la promotion de la théorie du genre) qui aboutissent aux trafics humains (sperme en vente libre sur le net, GPA, PMA) par combinaison de lois européennes sur la non discrimination.
• L'émergence d'une Europe inconsistante et remplacée de fait par des alliances de circonstance....selon les guerres...
• Une morale individuelle consumériste totalement incompatible avec le respect des lois, de l’autre, puisqu’elle pousse à acheter ses biens en Chine, alors que l’économie française se meurt ; morale suicidaire….

Oui, comment les hommes politiques qui ont laissé faire tout cela arrivent ils à se recycler aussi facilement et prétendre au pouvoir de nouveau, alors qu'un salarié ordinaire, un petit malfrat et c..... est fiché à vie pour avoir crié "Allah Ouakbar".

Ne doit-on pas plutôt parler de haute trahison collective ?

Et quelles preuves avons-nous que tout cela ne va pas recommencer ?

CB

Martine LACROIX 19/11/2015 09:51

Merci Monsieur FILLON pour vos propos mesurés mais sans complaisance de ce matin car la campagne de presse caricaturant les députés de droite me désespère !!!! Vous vous souvenez sûrement du comportement des socialistes à votre égard ! Assez de leurs leçons de morale d' indignés de salon ! Ne vous COUCHEZ pas devant eux ! Que fait Bartolone au perchoir ??? Quand le premier ministre cessera-t-il ses vociférations ?
Bien à vous
Martine LACROIX

Anicet 19/11/2015 08:31

MR Fillon,

IL vous faut demander un changement au niveau du gouvernement, c'est URGENT

François Carmignola 19/11/2015 08:07

Merci ! Vous parlez d'action ! Et vous conspuez les "élucubrations législatives" ! Et vous voulez faire la guerre ! Et bien vous parlez bien.
Bravo : vous êtes donc le seul à parler convenablement des choses. Vous êtes le président.

GIRAUD 18/11/2015 23:58

La France est aujourd'hui exposée à ce qu'elle a toujours délaissé depuis de nombreuses décennies, à savoir son identité nationale. L'Europe elle même, la reine mère a toujours procrée et couvé cette lancinante montée de ce radicalisme radical dont on est aujourd'hui dans la totale contradiction pour s’entendre sur une quelconque appellation tellement la religion musulmane est pluricellulaire. Nous payons ces années de laxisme, doublées par l'angélisme des mairies de gauche enclines à accueillir à tout va les populations étrangères au nom d'un pluralisme dit culturel. Quelle naïveté, et quelle lâcheté de la part des élus de la république, alors que leurs propres concitoyens très souvent aux ressources modestes s’évertuaient à décrier la situation. Quel décalage entre cette réalité et la représentativité de nos responsables politiques. Quelle distance abyssale entre notre quotidien et l'inertie de nos institutions. Aujourd'hui il est encore temps de réagir face à ce qui est appelé presque communément, "une guerre". Notre président de région après avoir compris qu'il n'était plus dans la petite cour de recréation de sa Corrèze fait ami ami avec le belliqueux désigné par Obama ...en l'occurrence Poutine. Il a fallu tout ce temps pour qu'il comprenne que l'issue favorable devait passer par la "terrible gouvernance de la Russie". Encore les vieux démons de son idéologie angélique et atlantiste.Vivement l'après!

gilles 18/11/2015 22:20

Je suis contre la déchéance de la nationalité française. Y aurait il des français bi nationaux et des français , français ?
C'est un argument populiste qui rappelle des temps honteux de notre histoire où les politiques voulaient juger de la "vraie" nationalité d'un français au nom de ses parents, de ses grand parents etc...
A la procédure de naturalisation d'être éventuellement plus sélective et de vérifier la véritable volonté de devenir ou ne pas devenir français.
Une fois français, il est simplement logique de juger des actes et de condamner lourdement pour atteinte à la sureté de l'Etat ou de crime comme tout français et d'être enfermé le temps du conflit.
Pendant la 1e guerre mondiale, pendant la 2e, pendant les guerres d'Indochine, d'Algérie etc..., il y a eu des français qui ont eu à répondre de leurs actes de traitrise contre la nation et en ont subi les conséquences.
Mata Hari a été fusillée, d'autres ont été mis en prison le temps du conflit ou pour une durée supérieure au conflit.
Mais traiter de la déchéance de la nationalité, c'est insinuer dans les esprits, qu'il y a possibilité de revenir en arrière, et qu'il y a des sous français que l'on peut éventuellement rétrograder du fait de leurs origines par rapport à des français à part entière qu'on ne pourrait pas rétrograder.
Alors que la question à traiter est celle des actes punissables par la peine (ou le chatiment) approprié qui doit être proportionnelle à la violation de la loi.
En France, ce n'est pas la peine de mort, mais la peine de prison, de sureté, voire de perpétuité.
Je pense d'ailleurs, c'est mon opinion, que la prison est pire que la mort selon le sentiment qu'éprouvent ces fous sans pitié et sans humanité.

jean claude 18/11/2015 21:20

on va voir si notre pays a du génie car Christian Estrosi ne s est pas trompé , l énnemi est déja dans notre pays , alors si on ne révise pas trés vite les problémes d immigration , nous serons noyés

jean claude 18/11/2015 21:17

bonjour , Dieu vous bénisse et je vous passe une info qui ces jours ci pourrait sembler anodine
http://www.ladepeche.fr/article/2015/11/18/2219786-supporters-turcs-sifflent-minute-silence-crient-allah-akbar.html

Lem 18/11/2015 21:15

Monsieur Fillon, bonsoir,
Je viens souvent sur votre site car c'est l'endroit où l'on peut s'exprimer. Et, l'on devrait vous en remercier très vivement. En tout cas, moi, je le fait. Je vous dis Merci de nous donner cette fenêtre de discussions. Par contre, comme nombreux commentateurs de ce site, je souhaiterai parfois que vous nous donniez réponses aux commentaires exprimés. Car, aujourd'hui, dans les turbulences actuelles, personnellement, je suis choqué et un peu perdu par tous ces discours et autres symboles diffusés, analysés et discutés à longueur de temps par l'ensemble des politiques et des médias. Ces instants de grand deuil ne devraient-il pas être respecté ? Habituellement, dans les familles, c'est le silence devant la mort. Pour le monde politico-médiatique, c'est plutôt le brouhaha.
Je comprends qu'il y un besoin d'analyse, mais est-ce utile de ne parler que de cela ? Au contraire, j'ai peur et je pense que ce brouhaha permanent devient une incitation. Car, maintenant, ce n'est plus de l'information, c'est de l'intoxication. Et de plus, tous les autres sujets préoccupants deviennent inexistants. Que l'on parle des attentats, d'accord, mais que l'on parle de tout ce qui nous préoccupe à côté aussi. Et il y en des sujets préoccupant pour notre avenir et celui de nos enfants. Est-il utile de les rappeler ? Le chômage, le développement durable, les guerres et la faim dans le monde, les relations internationales, la construction Européenne et sa relance, notre économie et ses déficits, notre organisation territoriale, cela aussi préoccupe les Français. Merci à vous Monsieur Fillon, de redonner du sens et de la hauteur à l'analyse des événements dans vos interventions médiatiques. Verbiager ne fait pas avancer. C'est de l'action dans la discrétion qu'il faut. Merci.
Bien Cordialement.

marianne 18/11/2015 20:47

Tous en viennent à ce que vous prônez depuis de longs mois ...espérons maintenant que les actes forts suivent rapidement et que du temps ne sera pas encore perdu en parlotte ... tous les médias qui vous recevaient avec commisération et ironie devront changer de ton... on peut déjà le constater et je m'en réjoui ...

ponant bleu 18/11/2015 19:55

bonsoir m fillon.je vous ecouterais demain car il est agreable d entendre la verite et ne pas subir la recuperation politique de hollande et ses copains sur les evenements.cela fait des mois que vous alertez hollande sur ce qu il fallait faire et je l ai indique sur un blog de ouest-france.salutations.

Dom DELANDRE 18/11/2015 19:13

Soyez à la hauteur de la gravité de la situation.
Union nationale ne veut pas dire soumission et non débat mais évitons les petites phrases politiciennes, ne serait ce que par respect pour les victimes et leurs familles.
Votre cohérence et votre position pragmatique vis à vis de la Russie et de la Syrie vous rendent crédible. F Hollande est en train de se "convertir", c'est un premier pas. Halte à l'angélisme. L'ennemi, l'Etat Islamique, est enfin désigné et doit être éradiqué par tous les moyens.
Je vous fais confiance.

Franck 18/11/2015 18:55

Que de temps perdu, et la misère s'est installée, dans bien des facettes. Il va nous falloir beaucoup de courage et de la constance pour résoudre nos problèmes économiques comme ceux de la sauvagerie qu'il ne faut pas laisser s'étendre. Pour diriger notre pays, il va falloir désormais une main de fer, surtout ne pas céder l'inadmissible, ne pas tolérer l'intolérable. Bon courage à tous les dirigeants responsables, bon courage à tous, bon courage à la France, à une France plus que jamais responsable.

Mes vidéos

Fil Twitter

Recherche