Ce site n'est plus à jour

Découvrez Fillon2017.fr
12 mai 2009 2 12 /05 /mai /2009 18:21

François Fillon, Premier ministre, répond à Jean Pierre Door, député du Loiret, sur la réforme de l'hôpital (version vidéo et version écrite intégrale) à l'occasion des questions d'actualité à l'Assemblée Nationale le mardi 12 mai 09.


Réponse du Premier Ministre François FILLON
à une question de Jean-Pierre DOOR (UMP)
lors des Questions d’actualité à l’Assemblée nationale
Mardi 12 mai 2009

‑ "Monsieur le président,
Mesdames et Messieurs les députés,
Monsieur le député,


L'objectif de la réforme de l'hôpital c'est de garantir la qualité des soins partout et pour tous. Et, pour y parvenir, chacun comprend bien qu'on a besoin d'améliorer en permanence la gestion de l'hôpital. C'est le sens de la réforme que vous avez votée en première lecture, qui prévoit la clarification des responsabilités - Il faut que le directeur soit en mesure de conduire le projet de l'établissement et assume pleinement ses responsabilités - Réforme qui prévoit ensuite le renforcement des coopérations - qui est la seule manière de concilier la présence sur le territoire de l'offre de soins et en même temps la qualité - et enfin une meilleure coordination entre tous les acteurs de la santé. Personne ne pourra contester qu'il y a encore beaucoup de progrès à faire s'agissant de cette coopération.

Eh bien, je veux vous dire, monsieur le député, que sur tous ces points, le Gouvernement ne déviera pas de sa route, et je suis convaincu que le Sénat saura tenir le cap qui a été fixé par le Gouvernement et par l'Assemblée nationale.

Pour autant, il n'est pas question de marginaliser les médecins dans la gestion de l'hôpital. Ils ont naturellement leur mot à dire dans leurs domaines de compétences. Et c'est particulièrement vrai pour les Centres hospitaliers universitaires qui sont à la fois des hôpitaux, des universités et des centres de recherche. Eh bien, je vous indique, monsieur le député, que conformément aux recommandations du rapport Marescaux, le Gouvernement déposera au Sénat un amendement qui prévoit de placer à côté du directeur - pour l'assister dans les décisions qu'il prend - un représentant de chacune des communautés que je viens d'évoquer. De la même façon, le Gouvernement souhaite que les directeurs de CHU soient nommés de façon conjointe par le ministre de la Santé et par le ministre en charge de l'Enseignement supérieur et de la Recherche.

Voilà, monsieur le député, ces décisions ne remettent en rien en cause la volonté du Gouvernement de faire en sorte que le directeur soit bien le patron de l'hôpital demain, parce que nous avons besoin d'une gouvernance efficace pour améliorer l'offre de soins. Et aujourd'hui, ceux qui défendent l'hôpital, ce sont ceux qui défendent l'amélioration permanente de la gestion de l'hôpital, parce qu'il n'y aura jamais d'amélioration de la qualité des soins dans une gestion hospitalière qui ne serait pas optimale.


Partager cet article

Publié par François Fillon - dans TRIBUNES ET DISCOURS
commenter cet article

commentaires

Jean-Marc 13/05/2009 15:14

apres trois nuits en réanimation, epuisé au point que j'etais incapable hier de venir vous dire a quel point je souhaite que vous fassiez cette reforme de l'hopital et de l'ensemble du système de santé. il faut tout reprendre:  il n'ya surtotu pas que les medecins dans l'hopital: et s'il y a bien du personnel soucieux de l'economie ce sont les aides soignants et infirmiers , pendant le cursus les formateurs meme s'il ne font pas part du "couts" le mentionne suffisament pour que cela soit fortement ancré dans les habitudes de travail.le souci essentiel c'est que vous avez certainement dans vos organismes de conseil plus de medecin et y compris à la Dhos etc. par ailleurs il faut reconsiderer la creation des lits de médecine il faut favoriser la convalescence et hospitalisation a domicile(moins infections "nosocomiales"). la chirurgie ambulatoire et les nouvelles technologies couteront moins cheres dans le temps que 200 ou 300 lits qui ne seront pas utilent du fait des avances technologiques presentes ou futures (ainsi on peut déjà admettre que la pluspart des laborantins* seront remplacés par de appareils qu grace a deux gouttes de sang (actuellement la pluspart des samu sont equipes d'appareils gros  comme les preiers téléphones qui permettent de faire un bilan quasiment complet en moins de 5 minutes), qui dans vos ministères a appréhendé a cette situation, reclassement professionnels etc(meme si c'est pour 2016)?vous allez a priori choisir Claude ALLEGRE d'apres son" CV" c'est homme est un bosseur.. esperons que vous preniez aussi l'avis de gens de terrain ;) . il y a tant a faire... faut il supprimer les secteurs privés dans les hopitaux publiques ou est-ce au medecin de ce secteur de rémunérer les infirmières qui travallent dans ces secteurs avec du matériel publique... etc etc* je sais qu'il n'est pas plaisantt de lire ce genre de vérité lais c'est la rancon de l'evolution technologique.j'entends parler de gandrange mais une partie des salariés n'a t il pas été "replacé".vous devriez evaluer le cout de l'absentéisme et arrets de travail dans le secteur public ! perso en 20 ans de boite pas un seul arret a oui je travaille dans le secteur privé... Bien à vous( désolé si orthographe/syntaxe defaillantes)

raslan 13/05/2009 11:56

Le directeur pour diriger, les médecins pour soigner, chacun doit assumer sa responsabilité c’est comme ça devra fonctionner les hôpitauxla cme doit être cmc (commission médicale consultative) comme il y a 20 ansALAIN

Mes vidéos

Fil Twitter

Recherche