Ce site n'est plus à jour

Découvrez Fillon2017.fr
12 juin 2009 5 12 /06 /juin /2009 17:29

François Fillon, Premier ministre, fait le point avec la presse sur la politique du gouvernement contre l'insécurité et sur les sujets d'actualité (en vidéo) à l'occasion d'un déplacement à Aulnay-sous-Bois, le vendredi 12 juin.

Partager cet article

Publié par François Fillon - dans TRIBUNES ET DISCOURS
commenter cet article

commentaires

Korrigan 15/06/2009 23:32

hello, a propos des licences téléphonie ... il serait tout de meme souhaitable que l'acces a l'identification des numéros de téléphones mobile ne soit pas facturée _ n'est  il pas lamentable que les forces de l'ordre doivent payer 20 €uros pour identifier le propriétaire d'un numéro... quel est l'idiot ...qui a bien pu signer les precedents accords sans se rendre compte de ce genre d'abérration ??? Merci

Lazarevitch 15/06/2009 13:39

Monsieur le Premier Ministre, je souhaite vous faire part de la réflexion que vos régulières déclarations sur l'âge de la retraite m'inspirent:nous avons le même âge, vous êtes un homme, je suis une femme, nous travaillons depuis environ 30 ans, nous aimons notre travail, nous souhaitons contribuer à une juste répartition des richesses de notre pays, nous avons élevé nos enfants dans le respect de chacun, le goût de l'effort et la joie de la découverte.vous avez bénéficié pour tout cela de l'aide précieuse de votre femme, de vos nombreux collaborateurs et de moyens financiers qui permmettent de rendre la gestion de la vie quoitienne harmonieuse, de bénéficier d'un logement et de loisirs confortables. Cet environnement présente l'avantage de vous permettre de vous consacrer sereinement et entièrement à la conduite de votre mission professionnelle. Vous avez cet avantage que je n'ai pas, comme beaucoup d'autres femmes comme moi qui n'ont pas abdiqué après le disparition du conjoint et continué seule à gérer la vie quotidienne, la vie professionnelle, et l'éducation des enfants, avec des moyens financiers réduits, des soucis de santé parfois graves et la volonté de poursuivre dignement son chemin.Poursuivre ce chemin est plus ou moins fatiguant selon les parcours de vie et de métiers, je comprends trés bien que vous souhaitiez travailler le plus longtemps possible avec le sourire qui vous caractérise. Permettez moi de vous suggérer que la charge n'est pas forcément bien partagée et qu'à âge égal, un homme et une femme ne ressentent pas forcément la même peine, le ravage des années est plus perceptible chez les femmes précaires que chez les hommes ministres.respectueuses saluationsAnne Lazarevitchconsultante en santé publique

Mes vidéos

Fil Twitter

Recherche