Ce site n'est plus à jour

Découvrez Fillon2017.fr
20 août 2009 4 20 /08 /août /2009 13:34

François Fillon, Premier ministre, s'est rendu dans les Côtes d'Armor afin d'annoncer des mesures contre la prolifération des algues vertes le jeudi 20 août 2009.

Partager cet article

Publié par François Fillon - dans TRIBUNES ET DISCOURS
commenter cet article

commentaires

sommer 01/06/2010 16:13



monsieur le 1er ministre,


 


j'aime la bretagne ou j'y ai investi...pas loin de la baie de st michel en greve ...


ou en sommes nous aujourd'hui ? ci joint copie de ouest france.


l'etat ? les communes ? la region ? NOUS ? allons devoir payer une enorme facture alors que les agriculteurs continuent leur production des années 60/70 !


s'il vous plait, FAITES CESSER CELA ! orientez les vers une production de qualité, respectueuse de leur "produit" de leurs "clients" et de l'environnement !!!


tout est lié ! on ne peut pas dire qu'on ne sait pas .... avant qu'il ne soit trop tard,agissons ensemble non pas uniquement sur les consequences (les algues ) mais sur LES CAUSES !!!


ouest france : vendredi 28 mai 2010



Le coût du ramassage a explosé



Les coûts de ramassage et de traitement pour les collectivités bretonnes sont passés de 345.063 à 809.027 euros entre 2007 et 2009, tandis que les volumes ramassés augmentaient de 27.150 à
60.642 m3, précise la chambre qui vient de lancer un contrôle sur ce dossier.
Le contrôle porte sur les huit communes bretonnes les plus touchées par les marées vertes (80% du volume collecté en Bretagne), quatre dans les Côtes d'Armor (Hillion, Binic,
Plestin-en-Grève, Saint-Michel-en-Grève) et quatre dans le Finistère (Plomodiern, Plonévez-Porzay, La Forêt-Fouesnant, Concarneau).
La note souligne que le plan national anti-algues présenté en janvier va induire une "augmentation prévisible des dépenses", avec ses exigences de ramassage systématique des
ulves, d'équipement des collecteurs, de cessation progressive des épandages, d'interdiction de stockage et de traitement dans stations contrôlées.
Alors que commence la campagne de ramassage, les élus de la seule baie de Saint-Michel-en-Grève estiment que les dépenses liées aux algues vertes vont passer de 400.000 euros en 2009 à 1,4
million d'euros en 2010 pour cette seule baie, dont 1,1 million à leur charge.








bien respectueusement,


MARTINE GEOFFROY


une citoyenne fiere d'etre française, libre et fraternelle.



François BLANC 17/09/2009 09:06

BONJOUR la prolifération des alges vertes vients de la surcharges des eaux en nitrates et autres engrais ,ceci est du , en partie , à l'épendage des lisiers des porcheries , bien que limité , il serai possible de se servir de cet engrais naturel et chimiquement connu pour sa valeur , pour amander les grandes cultures du centre de la france ; le transport des lisier nétant pas plus couteux que celui des engrais solides de plus le produit est gratuit ; cela éviterais le traitement sur site trés cher . mais se sont les coopératives agricoles qui vendent les engrais ! trouvez l' erreur .... 

de robert 29/08/2009 07:48

Bonjour;Quant on lit les commentaires il apparait 2 voies:-la solution administrative dest axes et impots qui ne satisferont personne et ne font pas disparaitre le problème!-la solution scientifique qui élimine le problème mais là il faut faire preuve d'innovation et de volontarismeAu pays du TGV ,du pont de Millau ,d'Arianne,de l'EPR le choix est vite fait ;mais arrétons la communication(une ballade sur la plage) pour passer à l'ACTION.

rinnert 24/08/2009 14:45

monsieur  Fillonvous aussi vous allez vous attaquer aux algues vertes, pourquoi cherchez vous des solutions quand elles existent déjà? mais en France on fait la sourde oreillela fermentation en anaerobie est depuis longtemps utilisée en CH -De -Aut, pour le traitement des fumiers et lisiers.je suis à votre disposition pour vous faire parvenir les liens nécessaires,si cela vous intéressePS: je ne suis pas  vendeur, mais utilisateur depuis 4 ans des MO efficaces salutations distinguées

Bertomeu 23/08/2009 10:09

J'ai vu un documentaire où l'on parlait  d'utiliser des engrais , de l'urine et du fer pour rendre à nouveau une mer poissonneuse en forçant la production de planctonA mon avis ce problème d'algues vertes devrais être confié à ces specialistes Il suffirait de rééquilibrer les apports  et ce serait tout benéfice pour les pêcheurs 

marc vanderbeken 22/08/2009 18:39

Comme le problème des algues bleue-vertes est un problème mondial, plusieurs se sont penchées sur la prolifération des cyanobactéries.Une apparente réussite a été réalise récemment a la ville de La tuque au Québec, ou On a éliminé les algues bleues a l'aide d'un appareil ultrasonique développé par le centre de recherche Musilab du Cegep de Drummondville et sera commercialise par la compagnie EZ-ALGAE.
http://www.lechodelatuque.com/article-i366415-Le-lac-StLouis-debarrasse-de-ses-algues-bleues.html
http://www.lechodelatuque.com/article-i362111-Nouvelle-tentative-au-lac-StLouis.html
Malgré le fait que l’appareil est dans la phase expérimentale, les premiers succès sont encourageants.
La disparition des algues bleues qui couvraient presque le lac entier a permis la réapparition de lenticules d’eau, espèce qui permet de diminuer le taux de phosphore dans un lac.
Une éventuelle coopération internationale sur la recherche pourrait ouvrir d’autres possibilités

clement 20/08/2009 17:06

bonjour,ok pour la prise en charge par l etat,enfin bref le contribuable!mais pour ne plus avoir d algues vertes la solution doit etres prise a la source,c est a dire l agriculture et l elevage et les particuliers qui possède des jardins.le ramassage en mer est utopique.un jour il faudrat choisir entre agriculture et tourisme !clement un restaurateur des cotes d armor

de saint martin gerard 20/08/2009 16:28

bonjour monsieur le ministre,polueur payeur,encore une taxe,les socialistes reglent les problemes avec des taxes vous le savez bien,pourquoi suivre encore cette voie.donnez nous les moyens d'utiliser l'energie propre en obligeant les industriels à fabriquer le materiel pour,à des prix abordables,c'est la voie qu'il faut suivre et non celles des taxes.polueur payeur,les gents qui ont les moyens peuvent payer et continuront à poluer,pour les autres ils n'ont pas trop le choix,manque de moyens pour s'acheter des vehicules propres (prix eleves)et equipements"ecolos"hors de prix pour des petits et moyens salaires.le pouvoir d'achat va encore etre affaiblit par des taxes sur des produits indispensables et encore une fois nous sommes touche de pleins fouet ,nous,les "petits gents".sortez ds la rue et allez voir ce qui s'y passe et arretez de demander des solutions à des gents pour qui 1 euros ne represente rien.à croire que nous ne vivons pas dans le meme monde,j'ai beaucoup de respect pour votre politique et votre gestion de la crise,mais là c'est trop,si c'est ça le changement ...nicolas hulot utilise quel moyen de transport pour aller faire ses reportages,c'est tellement facile de faire de l'ecologie quand on a les moyens...monsieur le ministre,voiçi l'avis d'une personne qui croit en son pays et ses dirigeants...respectueusementde saint martin gerard

Mes vidéos

Fil Twitter

Recherche