Ce site n'est plus à jour

Découvrez Fillon2017.fr
22 mai 2007 2 22 /05 /mai /2007 14:39

 

 

 Messieurs les Présidents, mes chers amis,

 

Je vous reçois à Matignon avec émotion, car je suis un parlementaire qui connaît quasiment chacun d’entre-vous.

J’ai, en effet, le privilège d’avoir siégé 17 ans à l’Assemblée Nationale dont je salue le Président Ollier, et un peu plus de deux ans au Sénat. Je veux vous dire, Monsieur le Président du Sénat, tout l’honneur que j’ai à vous avoir à mes côtés, ainsi que mes collègues sénateurs, qui, eux         aussi, ont une réelle responsabilité dans cette campagne en raison de leur influence et de leur poids politique dans nos départements.

Je suis également heureux d’accueillir les présidents de groupe, Bernard Accoyer et Josselin de Rohan qui ont joué un rôle si important pour assurer la cohésion de la majorité autour de la candidature de Nicolas Sarkozy. J’adresse aussi à Jacques Peletier, président du groupe RDSE, la bienvenue et mes remerciements.

Mes amis,

Je sais d’où je viens et avec quels amis j’ai parcouru tout ce chemin.

Mais je n’ai pas voulu vous réunir pour le seul plaisir de vous retrouver…

Je vous ai réuni, car je vais mener la bataille des législatives avec vous.

Et je ne vais pas la conduire avec le seul statut de responsable de la majorité…

Je vais la conduire directement sur le terrain en étant moi-même candidat aux législatives.

J’estime que la morale comme le courage politique me l’imposent.

A mes yeux, le premier ministre doit être un élu du peuple car ma légitimité c’est aussi celle qui m’est, depuis toujours, accordée par mes électeurs.

Je l’ai toujours pensé ainsi, et ce n’est pas maintenant que je vais changer de point de vue.

Vous allez aller à la bataille, et j’ai donc bien l’intention d’y aller comme vous et avec vous !

Mes amis,

Le 6 mai, la victoire de Nicolas Sarkozy que nous espérions tous est arrivée, et vous y avez fortement contribué.

Cette victoire n’est pas comme les autres.

Ce n’est pas une victoire par défaut.

Ce n’est pas une victoire fondée sur un rejet mais une franche adhésion.

Après le 21 avril 2002, la déroute des régionales, le rejet du traité constitutionnel européen, les Français ont manifesté une étonnante volonté de construire autre chose et autrement.

Par son amplitude démocratique et sa clarté politique, le succès de Nicolas Sarkozy constitue une occasion historique de transformer la France en profondeur.

Je dis bien historique, car nous l’avons emporté avec un projet de rupture, un projet précis.

De ce fait, nous avons entre nos mains un mandat clair, et, par là même, la chance de pouvoir changer d’époque.

J’ai souvent eu le sentiment que notre pays était entré dans le nouveau siècle avec l’esprit et les pratiques de l’ancien.

Une métamorphose est désormais possible.

Nous avons aussi la chance de pouvoir redonner plus de souffle et plus de cœur à la politique.

 

La chance de pouvoir bousculer les résistances et les tabous qui figent la société française depuis des décennies.

La chance de pouvoir imprimer des valeurs : celles du travail et du mérite, celles de l’effort et du courage, celles de la responsabilité et du respect.

Cette opportunité est décisive car - et c’est bien là tout son drame - la gauche n’a pas seulement perdu une élection, elle a, par son refus d’ouvrir les yeux sur le monde, par son conservatisme borné, perdu la bataille idéologique.

Elle a perdu la bataille des valeurs.

Pour tout dire, elle a perdu son magister intellectuel et moral.

A nous de démontrer qu’une autre façon d’être, d’agir, de penser, peuvent être les ressorts d’une France nouvelle.

Nous avons enfin la chance, mes chers amis, de pouvoir nous attaquer aux racines des problèmes qui handicapent notre pays depuis 25 ans.

Sur l’emploi, sur l’égalité des chances, sur la sécurité, sur la réforme de l’Etat, sur l’Europe, sur l’identité nationale, nous pouvons aller au fond des choses.

C’est dire que nous pouvons réorienter fortement le cours de notre destin national.

Je suis sûr que vous l’avez ressenti sur le terrain comme moi : aujourd’hui, les Français ne nous regardent plus tout à fait de la même façon. Ils se disent : « ceux là, ils vont peut être changer le pays ! ». Au nom du Président de la république et au nom des conditions nettes et franches de sa victoire, je vous demande donc de situer cette campagne législative au niveau ou elle doit être : c'est-à-dire à son plus haut niveau politique.

Notre devoir est de nous montrer à la hauteur d’une formidable attente.

Cette attente exigeait un choc politique immédiat.

Un choc démontrant que l’élection de Nicolas Sarkozy bousculait tout, y compris les vieux clivages politiques qui plaisent tant à la gauche.

Dans sa défaite, la gauche attendait la droite classique au pouvoir pour remonter la pente aux législatives.

Elle escomptait encore et toujours nous diaboliser, nous stigmatiser, nous caricaturer.

La gauche attendait une vieille droite, crispée, dogmatique, la voici devant une droite et un centre modernes et conquérants !

Une droite et un centre modernes, sûrs d’eux-mêmes, rassemblant tous les Français quelles que soient leurs sensibilités politiques, une droite et un centre modernes décidés à réconcilier dans une synthèse nouvelle, la liberté économique et la justice sociale, la croissance et le développement durable, la fierté nationale et l’engagement européen, l’identité française et l’universalisme.

Oui, la gauche attendait, espérait, que nous retombions dans les clichés et les habitudes d’autrefois, et voilà que la nomination du  gouvernement annonce avec fracas une nouvelle donne politique.

C’est un gouvernement qui respecte la parité entre les hommes et les femmes.

Cette parité légitime et nécessaire, tout le monde en parlait, et la gauche n’était pas la moins avare de conseils en la matière…  Eh bien voici que c’est nous qui l’avons concrétisée, et vous pouvez en être fiers.

La nomination de Rachida Dati, au poste de garde des sceaux, ministre de la justice, a un sens qui honore la France républicaine que j’aime et que je veux. C’est la France du mérite, c’est la France riche de ses différences et qui mobilise tous ses talents.

C’est un gouvernement resserré car lorsque la tâche est aussi exigeante il faut une équipe de mission.

Une équipe où la collégialité ne soit pas simplement un mot mais une réalité de tous les instants.

Une équipe où le débat soit possible.

Une équipe qui assume collectivement les décisions stratégiques dont elle a débattu.

C’est un gage d’efficacité et de modernité.

Je suis fier que, dans ce domaine aussi, nous innovions.

 

C’est un gouvernement qui place au premier rang de ses priorités l’écologie, le développement et l’aménagement durable. C’est une révolution qui va nous permettre de passer de l’époque des colloques et de la prise de conscience à celle de l’action.

C’est enfin un gouvernement d’ouverture.

Il faut beaucoup de force et de grandeur pour ne pas céder à la tentation partisane lorsque la victoire est là.

Et cette force, Nicolas Sarkozy l’a eu.

Il faut aussi être animé par un profond sens de l’intérêt général pour ne pas se limiter à son camp quand vous avez la possibilité d’imposer vos vues à ceux qui vous ont combattu autrefois.

Ce sens de l’intérêt général, Nicolas Sarkozy l’a eu, et, avec lui, vous l’incarnez plus que n’importe qui, et vous en serez les interprètes dans chacune de vos circonscriptions.

Cette ouverture est le symbole d’une profonde recomposition politique et intellectuelle que nous avons décidé de provoquer. Nous l’avons réalisée comme aucun autre gouvernement ne l’avait réalisé.

D’Alain Juppé à Bernard Kouchner, d’Hervé Morin à Eric Besson, nous avons bousculé toutes les frontières partisanes. La gauche hurle au débauchage et se déchaîne sur ses propres amis d’hier.

Il y a un mois, le parti socialiste proposait de gouverner avec le centre. Aujourd’hui, il insulte celles et ceux qui ont eu le courage de nous rejoindre.

Ce qui était une bonne idée hier lorsqu’elle venait de la gauche, est désormais une manœuvre et une hérésie car elle vient de la droite.

Cette mauvaise foi et cette agressivité sont la preuve que nous ne sommes pas dans le gadget mais dans une très sérieuse remise en cause des clivages intellectuels et politiques.

 L’ouverture est une chance pour notre famille politique, pour notre gouvernement, et surtout pour notre pays.

Nos concitoyens attendent de leurs responsables politiques qu’ils cessent de manier l’exclusive et qu’ils pratiquent le dialogue, la synthèse, le travail d’équipe.

Eh bien c’est ce nous voulons faire avec cette large majorité présidentielle qui rassemble gaullistes, centristes, libéraux, radicaux, personnalités de gauche, mais aussi nos amis de l’UDF qui, avec responsabilité et hauteur de vue, nous ont rejoint pour amplifier notre dynamique.

Cette ouverture s’effectue dans la diversité mais s’engage aussi dans la clarté. Ceux qui nous rejoignent le font sur un projet que nous avons porté durant la campagne.

C’est un projet fondé sur la vérité.

La vérité sur les défis considérables que nous lance la mondialisation.

La vérité sur l’état de notre pays qui, en bien des domaines, a décroché par rapport aux grandes nations.

La vérité sur la nécessité de nous retrousser les manches si nous voulons vivre debout et non à genoux.

C’est un projet dont la clarté nous impose un devoir : celui de l’accomplir.

Nous avons trois priorités immédiates qui seront, je l’espère, au cœur de vos travaux législatifs durant la session extraordinaire du parlement.

La première, c’est la sécurité des Français. Face à la violence et la délinquance il ne faut pas céder d’un millimètre. Face à la violence et la délinquance nous allons faire ce que nous avons dit !  La question des mineurs délinquants et celle des multirécidivistes seront traitées dès le mois de juillet.

La seconde priorité, c’est la revalorisation du travail.

Le temps des hésitations est fini !

Nous visons, d’ici cinq ans, le plein emploi et nous sommes bien décidés à nous en donner les moyens.

Nous l’avons dit et nous le ferons tout de suite : nous allons libérer les heures supplémentaires.

A l’automne, tous ceux qui veulent travailler plus pour gagner plus le pourront ! Cette mesure, vous le savez, c’est plus qu’une mesure technique, c’est une révolution culturelle !

En France, la valeur travail est de retour ! C’est elle qui nous permettra d’aller à la conquête de la croissance ; c’est elle qui nous permettra de sortir de la paupérisation salariale ; c’est elle qui nous permettra de financer notre pacte social.

Dans un même élan nous vous proposerons de défiscaliser le travail étudiant, de favoriser le cumul entre l’emploi et la retraite, de prévoir la déduction des intérêts d’emprunts immobiliers, de supprimer les droits de succession, d’instaurer le bouclier fiscal à 50% de l’ensemble des revenus et l’investissement direct dans le capital des PME.

Il s’agit de provoquer un choc de confiance du même ordre que celui qui avait permis en 1958 d’initier une longue période de prospérité restée dans l’histoire comme « les trente glorieuses ».

Cette dynamique économique, sera complétée par une réforme fondamentale : celle de nos universités.

Depuis plus de vingt ans, rien n’a bougé en la matière.

La France a décroché sur le plan universitaire et scientifique.

Les universités françaises qui étaient les meilleures du monde ont disparu dans la profondeur des classements internationaux.

La démocratisation de l’enseignement supérieur est venue se briser sur le mur de l’échec qui frappe près de 50% de nos étudiants de première année de licence.

Le temps de l’action est venu !

En libérant le travail, en redonnant toute sa place à la recherche et à l’innovation, nous allons créer un « choc de croissance » qui constituera le socle à partir duquel la poursuite des réformes s’enclenchera.

L’une d’entre-elles est d’actualité : c’est celle du service minimum.

Sur cette question, je souhaite, avec le Président de la république, une solution qui réponde à l’attente des Français. Le droit de grève est indiscutable, mais la continuité du service public ne l’est pas moins.

Vous me connaissez : je suis un homme d’écoute, je ne suis pas un idéologue ! Mais je suis aussi un réformateur décidé. Décidé à tenir nos engagements. Décidés à toujours choisir l’intérêt général contre les intérêts particuliers si légitimes soient ils !

L’élection présidentielle nous a donné un mandat qui n’est pas contestable.

J’en serai, avec vous, le garant.

Dans cette campagne, je vous invite à vous présenter comme les acteurs fidèles de ce mandat.

Vous le savez tout comme moi, les Français ne supportent plus les renoncements, les capitulations devant une pensée unique qui n’a réussi qu’à accroitre les injustices et les inégalités qu’elle prétendait combattre.

Notre feuille de route est claire. Nous allons l’appliquer ! 

Mes chers amis,

Une nouvelle campagne électorale a commencé.

Elle exige une mobilisation totale.

Elle exige de ne pas céder à la facilité et au triomphalisme.

Elle exige que nous allions au devant de ceux que notre victoire a ébranlés ou, bien à tort, inquiétés.

Elle exige que nous allions au devant de tous les électeurs avec la volonté de convaincre et non pas de vaincre.

Car il ne s’agit pas de battre une France contre une autre.

Il s’agit au contraire d’entraîner dans notre sillage toutes les bonnes volontés.

Face aux appels dérisoires à la « résistance », nous allons inviter les Français à construire une espérance commune.

Face à ceux qui, à gauche, rêvent d’une cohabitation stérile, nous allons rassembler une majorité claire et ouverte à tous les talents.

Les Français ont voté pour une rupture, dites leur que nous la concrétiserons !

Les Français ont voté pour le changement, dites leurs que nous allons l’engager !

 

Les Français ont voté pour des réformes, dites leur que nous allons réformer !

Les Français ont voté pour réhabiliter le travail, dites leur que nous allons le réhabiliter !

Les Français ont voté pour l’identité de la France, dites leur que nous allons la ranimer !

Les Français ont voté pour l’autorité de l’Etat, dites leur que nous allons la restaurer !

Les Français ont voté pour que le défi de l’environnement soit relevé, dites leur que nous sommes décidés à être à la hauteur de l’enjeu.

Les Français ont voté pour une transformation de notre pacte social qui redonne à la justice et à l’égalité des chances une crédibilité aujourd’hui en faillite. Dites leur que nous allons le transformer !

Les Français ont voté pour que la voix de la France soit respectée en Europe et influente dans le monde. Dès à présent, des initiatives ont été prises par le Président de la république pour replacer notre pays au cœur de l’Union européenne. Dites à nos concitoyens que nous ferons entendre la voix de notre nation partout où les valeurs qu’incarne la France sont attendues !

Vous êtes les candidats du changement et de l’espoir. Le projet présidentiel dont vous êtes, chacun dans votre circonscription, le porte-parole, est un projet de rassemblement et d’audace.

Le Président de la République a besoin d’une majorité décidée et créative.

Il a donc besoin de vous.

Vous pouvez compter sur moi : je vais m’engager totalement car j’ai la certitude que vous en ferez autant.

Ensemble, nous allons aller chercher la victoire.

 

Partager cet article

Publié par Francois Fillon - dans TRIBUNES ET DISCOURS
commenter cet article

commentaires

Cantin Samuel 20/12/2007 14:30

J'ai reconnu un de mes collègues sur ce site qui vous a envoyé une copie de sa lettre qu'il a écrit au président de la république.Je me suis toujours posé la question, mais ou sont les 53 % qui ont votés pour Mr Sarkozy.Autour de moi je n’entends que des gens qui se plaignent et critiquent le président à qui mieux mieux à croire qu’il est de bon ton de le critiquer, mais ou sont les autres qui ont voté pour lui ?Enfin je suis heureux de voir que je ne suis pas seul et je suis heureux de voir qu’une personne pas très éloignée me rejoint dans ce domaine.La plus part de mes amis sont de gauches voir même certains encore plus et ils savent pour qui j’ai voté aux dernières élections présidentielles.Vous imaginez à chaque fois qu’il y a une conversation politique, étant surement le seul ayant voté pour Mr Sarkozy je me sens seul très seul... Mais je ne me sens pas coupable même si certains d’entre eux essai de me le faire passer !!Heureusement pour moi je n’ai jamais choisi mes amis pour leurs idées politiques, ce sont d’abord leur qualités qui m’intéressent et je pense que c’est exactement le reflet de l’ouverture de Mr Sarkozy. Pour tout avouer c’est la première fois de ma vie que je votais aux élections présidentiel car c’est le seul candidat qui m’a vraiment séduit et convaincu depuis c’est dernière 30 années.Mon cœur est à droite car je suis pour la liberté d’entreprendre et à ce propos, pourriez-vous revoir la proposition de loi  1195 qui devrait permettre aux aides soignantes de passer au statu libérale ?Voici l’adresse :     http://www.assemblee-nationale.fr/12/propositions/pion1195.aspLes infirmières ont cette possibilité depuis des décennies, il serait aussi peut être temps d’envisager quelque chose pour les aides soignantes.Ma femme est une aide soignante comme vous l’aurez deviné, et elle fait parti des gens qui aiment leur métiers et je suis sur qu’elle serait heureuse de pouvoir s’établir à son compte.Voila je vous souhaite une heureuse aventure à la tête de l’état car si ce n’en n’est pas une alors je ne vois pas ce que ça pourrait être d’autre car nous imaginons votre passion et votre engagement à vous toutes et à vous tous.CordialementSamuel Cantin 

TREILLARD 09/09/2007 20:56

Ce commentaire est hors-sujet mais il est légitime de le faire.C'est avec grande tristesse que j'ai appris la mort de l'ancien Premier Ministre Pierre Messmer, Président de Présence et Action du Gaullisme.En 1992, il m'a honoré en étant mon parrain aux amis de l'Institut permettant ainsi l'entrée des jeunes dans cette association.Dans un courrier il m'a encouragé depuis longtemps d'être porte-drapeau du milieu associatif. Il nous a transmis par ses actions les valeurs du devoir et le respect du drapeau.J'ai toujours partagé ses combats.Sa disparition est celle du dernier Premier Ministre Gaulliste de la Cinquième République et Compagnon du Général De GAULLE.Ce compagnon de la libération va beaucoup nous manquer.Il faudrait que de nombreux prétendants gaullistes se référent à lui aux lieux de trahir nos valeurs.Monsieur le Président Ministre, Monsieur le Président, les vrai gaullistes ne vous oublieront jamais !Olivier TREILLARDDélégué de l'Association Patriotique Présence Fidélité Gaulliste Rhône-Alpes etMembre du directoire.Porte-drapeau du milieu associatif.Ancien Administrateur des amis du Centre d'Histoire de la Résistance et Déportation de LYON100, rue Bossuet69006 LYON06.60.36.66.48gaullisterhonealpes@hotmail.fr

David Barthe 31/07/2007 21:39


Aristote, dans sa Politique précise : « En démocratie, les pauvres sont rois parce qu’ils sont en plus grand nombre, et parce que la volonté du plus grand nombre a force de loi. »

Le droit constitutionnel nous montre que la démocratie est « une organisation interne de l’Etat par laquelle l’origine et l’exercice du pouvoir politique incombent au peuple, cette organisation permettant au peuple gouverné de gouverner à son tour par le biais de ses représentants élus ».
Le fait que la démocratie puisse être définie avec beaucoup de précision ne signifie pas qu’elle fonctionne réellement. Une brève incursion dans l’histoire des idées politiques conduit à deux observations souvent écartées sous prétexte que le monde change. La première pour rappeler que la démocratie est apparue dans Athènes, vers le Ve siècle avant J.-C. ; elle supposait la participation de tous les hommes libres au gouvernement de la cité.

Cependant, c’est la seconde observation, à Rome, continuatrice des Grecs, le système démocratique n’est pas parvenu à s’imposer.
L’expérience confirme qu’une démocratie politique qui ne repose pas sur une démocratie économique et culturelle ne sert pas à grand-chose. Le pouvoir démocratique est, par sa nature, toujours provisoire. Il dépend de la stabilité des élections, du flux des idéologies et des intérêts de classes. On peut voir en lui une sorte de baromètre organique qui enregistre les variations de la volonté politique de la société.
Le système électoral est le seul moyen au sens d”‘outil”, permettant au peuple de s’exprimer par l’intermédiaire de ses représentants. Le pouvoir des urnes est irrémédiable et intransigeant. L’échéance électorale qui vient de s’achever montre les limites du système. Chaque système a ses propres limites ; la démocratie peut s’exprimer, reste à modifier les règles de calcul. Car chaque sytème revient à un système mathématique. Le Président Nicolas Sarkozy souhaite changer les règles en ajoutant un “petit peu plus de proportionnelle” dans le système électoral français.
Au vu des résultats il est grand temps de “bousculer” les règles tout en conservant le système : il est étrange que des partis que ne représentent qu’une faible partie de la population soient excessivement représentés à l’Assemblée et d’autres partis que ont rassemblé des foules non représentés.
En conclusion, bougeons les règles.

jean-marc 19/06/2007 10:28

AU PAS CAMARADE_BORLOO LE BOUC EMISSAIRE TROP FACILE_DELINQUANCE ROUTIERE "STUPEFIANTE"
je rentre du travail et j'entends sur France info des allusions a de  petites phrases assassines de notre propre camp..messieurs les Députés quand allez vous fermer vos grandes bouches!!!??
oui les mauvais perdants !vous ne pouvez vous en prendre qu'a vous meme! tant qu'on n'a pas fait de porte à porte !quand on n'a pas le charisme ! on ne peut s'en prendre qu'a soi-même ! vous aviez le "suffrage" historique de Nicolas  SARKOZY ,vous n'avez pas su entretenir ce feu  ,cet enthousiasme, c'est facile de taper sur Borloo mais il n'a pas menti !c'est tout à son honneur !
la TVA "sociale" : rien n'est defini !...
j'entends dire que les patients devraient payer  3, 4 euros si prise de sang radio et consultation  oui et alors c'est pas grand chose ! un loustic explique que les gens modestes vont devoir encore mettre la main a la poche ,oui et alors! quand il s'agit de s'acheter un paquet de cigarette,jouer au loto il n'y a pas de probleme !du reste, les fumeurs devraient payer leur mutuelle plus cher: un dosage de nicotine  serait un bon test . la  recette engrangée par les mutuelles serait "rendue" à l'etat ...il faut bien se rendre compte du cout d'une chimiotherapie ou examens labo et radio(scanner ,etc...oui c'est un infirmier en oncologie qui vous le dit !)-il faut "vendre "les medicaments à l'unité dans les pharmacies(le cas en Grande-Bretagne !??)la vaccination doit etre un acte fait par les infirmiers,les gens qui ont ete vaccinés l'an passé peuvent l'etre cette année ! il faut arreter le psychotage et la frilosité ...on peut quasiment affirmer que dix actes infirmiers coutent moins chers qu'une consultation médicale(et puis pour une fois on reconnaitra le travail des paramedicaux)!concernant la delinquance routiere avec l'usage de stupefiant il faut faire payer de fortes amendes (j'espere de tout coeur que les tests de salive temoins de l'usage de stups feront ..un tabac!!) http://www.20minutes.fr/article/165380/20070618-France-Drogues-au-volant-Alliot-Marie-lance-une-campagne-de-depistage-salivaire.php (a ce titre a propos de la delinquance routiere et un drame de decembre dernier ,un mail vers vous Monsieur Fillon !
bien à vous tous

DaniÚle 17/06/2007 21:55

Bonsoir François Fillon  (Premier Ministre)
Je suis déçue ce soir car je viens d'apprendre qu'Alain Juppé n'avait pas été réélu, mais c'est surtout parce que vous avez dit que les ministres non réélus devraient quitter le gouvernement, mais dans votre gouvernement il y a bien des ministres qui n'étaient pas candidat. Je pense qu'Alain Juppé devrait rester au gouvernement, surtout qu'il y a quand même obtenu plus de 49% de voix.
 
 
 

jean-marc 17/06/2007 10:38

je reviens sur mon Commentaire n° 50 du 26/05/2007 , l'etat pourrait s'associer avec des sociétes de service de géolocalisation et vendre (proposer) aux transporteurs etrangers cette option de géolocalisation !!! ??tout le monde s'y retrouve et "ca affine le péage"
 
 BON  VOTE
 

DaniÚle 15/06/2007 20:14

En parlant de Christian Vanneste, dans la voix du Nord : http://blogs.lavoixdunord.fr/elections/index.php?2007/06/15/80-mellick-vanneste-delebarre&cos=1
 
"...Apparemment, pour le parti au pouvoir, mieux vaut être condamné pour propos homophobes que de se montrer fidèle à François Bayrou. ".....
 
.....Ce qui permet à Christian Vanneste de déclarer, sur son blog : « Je veux aussi constater que les agitations médiatico-parisiennes et l’activisme de groupuscules n’ont fait que renforcer le choix des électeurs en faveur du courage en politique et de la liberté d’expression. » Ben tiens.
 
Je dis  " continue à bafouer la loi sur son blog".
 
J'espère pour cette 10 ème circonscription du Nord que  les électrices et les électeurs voteront pour Najat Azmy, car Christian Vanneste ne mérite pas d'être réélu, et je suis choquée de voir que l'UMP n'a pas mis de candidat dans cette circonscription.
 
Pour les autres j'espère qu'il n'y aura pas trop de députés socialistes élus.

Jean Loup 14/06/2007 00:50

Monsieur le Premier Ministre
 
Merci de défendre avec autant d'acharnement notre démocratie.
Vous avez été élu député et vous avez nommé Premier Ministre. Félicitation.
 
Connaissez vous le principe de la séparation des trois pouvoirs dans une démocratie?
Ne voyez vous pas dans ce cumul, ministre-député, une manifestation anti-démocratique?
Je suis d'accord avec vous lorsque que vous dites qu'un Premier Ministre doit être un élu du peuple, étant donné son rôle et ses responsabilités.
Dois-je vous rappelez  que vous avez été nommé par le Président de la République?
Certes cela vous donne droit à revendiquer une certaine légitimité indirecte, étant donné que votre nominateur est élu au suffrage universel.
Mais pour pouvoir un jour espérer être élu Premier Ministre, il vous faudra changer la Constitution.
En aucun cas le fait d'avoir été élu député ne légitimera votre place au sein du gouvernement.
Ne serait ce que d'un point de vue purement matériel, comment ferez vous (ainsi que vos collègues ministres-députés) à l'Assemblée Nationale durant les scéances "de questions adressées au gouvernement"?vous ferez les questions et les réponses?!!!Ne trouvez vous pas cette situation particulièrement ubuesque et anti-démocratique?
Alors les personnes qui voteront nos futures lois seront les mêmes qui auront été à leurs origines?
Il faut faire un choix, être député ou ministre.Faire parti de l'exécutif ou du législatif.
Ce choix vous est imposé par la démocratie et par la République.Le Parlement doit être indépendant et autonome afin de garantir et préserver nos droits fondamentaux ainsi que notre souveraineté.
Je vous félicite vous avez réussi à faire de la France une nouvelle démocratie, dans laquelle l'ensemble des acteurs politiques sont dirigés par et pour un seul homme.
J'attends avec impatience les futures réformes constitutionnelles.
 A demi étonné je m'effondrerais en larme tout en agitant un mouchoir blanc pour dire adieu à notre belle démocratie...
 
 

Hawa 13/06/2007 23:56

Allez-vous donner une chance à Rama Yade? Cette femme si courageuse et pleine de conviction intégrera t'elle le gouvernement? Je pense sincérement qu'elle a sa place. Faites ce que le gauche n'a pas su faire depuis tant d'années. Je tiens à vous dire que grâce à Rama Yade beaucoup de personnes issues des des minorités visibles ont voté pour Monsieur Sarkozy, elle a su convaincre beaucoup de jeunes. Je vous remercie d'avance. 

Sharcoux 09/06/2007 18:05

Vanneste...
Jamais dans ma vie un homme politique n'a suscité tant d'indignation de ma part et le peu de respect qu'il montre à la condition homosexuelle se reflète maintenant dans le peu de respect que je lui porte. Depuis que j'ai vu il y à déjà presque 1 an son slogan de "courage et bon sens", j'ai cherché à en savoir plus sur son blog. La première fois que je lui ai posé une question, j'ai eu immédiatement une réponse qui était à coté de la plaque vis à vis de ma question (sur la rigueur du raisonnement qui lui à permit de déduire que son comportement amoureux est supérieur au mien). Après sa réponse qui ne pouvait satisfaire un scientifique comme moi en quête de logique (qui est évidement la définition la plus proche de "bon sens"), j'ai tenté d'autres questions sur le fond et la forme... et il ne m'a plus jamais répondu... Depuis ce moment là, les propos venant de lui n'ont cessé de dépasser chaque jour de plus en plus l'entendement. Chaque propos recueillis par les média et chaque article qu'il écrivait sur son blog sur le sujet de l'homosexualité témoignait de 2 choses fondamentales, 2 défauts qui sont atrocement préjudiciables en politique. La première comme chacun le sais, il n'a visiblement que peu de connaissance sur le sujet de l'homosexualité. Or il me semble que l'attitude la plus rationnelle quand on s'exprime sur un sujet peu connu est soit de se renseigner avant de parler soit de se taire en déclarant ses connaissances modestes sur le sujet, l'un ou l'autre. La deuxième... est que j'ai remarquer beaucoup d'orgueil et de suffisance. Cela me parait me sauter aux yeux à chaque déclaration, chaque article de son blog (ces articles sont d'ailleurs insultants et déplacés puisque qu'il traite les homosexuels de Khmers Roses et n'hésite pas à proclamer la fonction de député supérieure à celle de militant pour la cause homosexuelle, bravo pour le respect). Un homme intelligent, ce n'est pas spécialement un homme au QI élevé pour moi; c'est un homme qui sache constamment remettre ses savoir en cause et apprendre (sans se laisser enfermer dans les vieux concepts de l'homosexualité obsolètes autant sur le plans scientifique que le plan sociale aujourd'hui). J'ai admiré beaucoup de professeurs dans mon université dont l'intelligence étaient non seulement élevé mais aussi et surtout pour leur humilité et leur respect envers tous. Vu le tollé d'indignation, je n'aurais jamais crus ce qu'il arrive aujourd'hui... ses soutiens de ses partisans se font finalement plus nombreux que ce que l'on peu imaginer pour un homme aux "idées" pareilles mais ses soutiens officiels sont intolérables dans un état de droit pour un député qui ne respecte pas la loi, continue à ne pas respecter la loi, le fait de façon fier et arrogante. Peu de gens se rendent compte de la proximité des "idées" de C.Vanneste avec les idéologies nazi... en 2007... on en est encore là, à parler de guérison et de traitement d'homosexuels? Justifions nous nos lois, en 2007, par motif religieux et dogmatiques? De tel individu sont dangereux et ne mérite pas qu'on les traite avec respect et surtout pas dans une démocratie. La justice, l'égalité, la tolérance, la Laïcité ne sont pas des mots flottant dans les airs comme si c'était de simple point de vues.... ce sont des principes, des principes de base pour vivre ensembles de le respect de la diversité. Ce député utilise la peur de la différence et à maintenant une grande probabilité de gagner son siège à nouveau. Je ne cesserai de me battre contre un telle parodie de la démocratie Laïque. J'espère que la loi le condamnera une nouvelle fois et réussira à remettre cet homme à sa place, loin de la politique.

Emmeline 03/06/2007 13:52

Monsieur,Je m'étonne beaucoup de voir tant de messages idolâtres sur ce blog ("votre mission relève du sacerdoce" "je vous admire tant"...). Ce blog modère les commentaires, nous dit-on. Rien que de normal, mais la plupart des blogs politiques précisent que tous les messages sont publiés, sauf s'ils sont à caractère injurieux. Rien de tel sur le vôtre, où la modération semble relever de l'arbitraire le plus absolu.Je me demande si j'y verrai un jour le mien (envoyé il y a déjà une semaine), où je m'étonnais (déjà, et entre autres choses) du triplement en 2 ans (200(-2007) du patrimoine de M. Sarkozy, Président de la République... J'en profite pour remarquer que votre réponse disant que les suppléants "sont là pour que les parlementaires puissent participer au gouvernement" est fausse, ils sont là en cas de défection IMPREVUE desdits parlementaires ! Merci de ne pas tout mélanger... Et comme il est probable que vous soyez reconduit à votre poste après le 17 juin, il eût été à tout le moins honnête que vous cédiez directement la place à votre suppléant.

Francois Fillon 03/06/2007 21:45

Vous vous trompez. le rôle des suppléants est de remplacer les députés ou les sénateurs en cas de décès ou de nomination au gouvernement. Notre régime est un régime semi parlementaire dans lequel le gouvernement est composé pour l'essentiel de parlementaires.Mon blog est très peu modéré. Seuls les messages injurieux sont en effet supprimés.

DaniÚle 02/06/2007 01:54

Je suis choquée par le reportage de TF1 qui nous a montré lors de votre meeting à Lille, des banderoles sur lesquelles on pouvait lire :
Christian Vanneste le courage du bon sens
Donc je constate qu'il a votre soutien.  
Soutenir un député condamné et confirmé en appel pour homophobie (Loi halde votée par l'UMP), qui depuis plus d'un an que je visite son blog, presque à chaque page, cette loi est encore bafouée.
Il valide des commentaires également qui dit que les femmes qui avortent sont des meurtrières.
Même au deuxième tour, il n'est pas question que je votre pour le candidat UMP,  et j'espère que beaucoup de personnes seront réalistes et voteront pour le candidat du Mouvement démocrate comme je le ferai et pour le 12ème arrondissement de Paris Jean-Luc Romero qui y  vit depuis 25 ans et qui connaît les problèmes que rencontrent les habitants.
Nicolas Sarkozy avait promis que si Christian Vanneste était condamné il serait exclu de l'UMP, il ne l'a pas fait donc il a menti.
En ce moment, il nous dit je ne vous mentirai pas, vous pensez qu'on peu le croire, moi j'en doute.
Un bouclier fiscal, c'est peut-être bien, mais dans le même temps  une franchise médicale ce n'est pas juste.
Ce que vous avez fait pour la réforme des retraites c'est très bien, contnuez.

nativelle 01/06/2007 08:10

-3em année que des discutions très discrètes, entre la Préfecture, la DIREN, la communauté de commune et les maires au sujet de l’installation des gens du voyage dans la ZNIEFF de type 1 à Cabourg Varaville vont bon train sans que les riverains et les personnes qui ont le plus à voir avec cette zone naturelle humide en soit informés. -3em année que les vaches de l’agriculteur vont brouter parmi les excréments des gens du voyage, la ferraille qui traîne et les déchets. -3em année que l’on va laisser faire du feu sur des plantes protégées au niveau national. -3em année que la ferme isolée va subir des dégâts non remboursés vols, pillages, dégradations des bâtiments, d’énormes problèmes d’arrivée de l’électricité sans même que EDF ne daigne répondre aux différents courriers. JAMAIS VU j'ai téléphoné à la gendarmerie mais rien c'est normal ça aussi -3em année ou personne ne va apporter de soutient à cette personne âgée de + de 90 ans à qui d’année en année on démolit le moral autant que sa ferme ISOLÉE de toute habitations voyez l'insécurité INCROYABLE merci M le préfet surtout ne répondez pas vous vous êtes bien débarrassé du problème -3em année que la ZNIEFF de type 1 va endurer une pollution irréversible javel, acide, sacs poubelles directement versés dans les fossés... -3em année que l’on va dire c’est du provisoire, on va chercher un endroit plus approprié -Dans ce pays que nous aimons, ont nous obligent à respecter des lois, ont nous demandent d’être des citoyens models, à coté de cela, certains haut responsables ferment les yeux sur le non-respect des droits de l’homme et le non-respect de l’environnement, les DIREN, ont autre chose à faire que de s’occuper des zone naturelles d’intérêts écologique, faunistique et floristique. Aujourd’hui, en plus de la pollution, ont construit dans cette ZNIEFF de type 1 Alors pourquoi des ZNIEFF, pourquoi des DIREN ? En plus complètement sourdes. Elections de 2007 M le président a dit tout va changer Depuis les présidentiels, je crois que je n'ai jamais autant entendu parlé environnement qu'aujourd'hui (développement durable, eau, énergie, j'en passe et des meilleurs). on nous parle de réunions, de décisions, avec des gens comme Nicolas Hulot et bien d'autre, on voit le sourire de ministre tout nouvellement élus. Un peut comme si tout allé changer d'un seul coup. Franchement, je crois que l'on nous prend vraiment pour des pingouins pour ne pas dire pour des c.... CELA VA FAIRE 3 ANS QUE L'ON POLLUE UNE ZNIEFF à CABOURG VARAVILLE et le préfet ne répond même plus à nos mails sans êtes parano mes boites aux lettres ne fonctionnent plus c'est certainement la nouvelle liberté d'expression les gens du voyage brûlent des plantes protégées sous les yeux de la DIREN, ils se débarrassent des sacs poubelles en les jetant directement dans les fossés, ils pèchent à l'eau de javel, en septembre je peux vous dire que ça flotte dans la ZNIEFF et les élus nettoient que-dalle, Depuis 3 ans c'est un peut comme si c'était un détail sans importance Mais pourtant, c'est gens du nouveau gouvernement il étaient la!, ils ont fait quoi? Mais le plus grave dans tout cela c'est ceux qui sont en dessous les grands décideurs on ne va pas les changer ceux la pourtant ce sont bien eux qui sont responsables des messages jetés dans la corbeille car le sujet est peut intéressants, ou copain de tel préfet, ou trop embarrassant etc. Plus de 3 ans qu'un préfet, qu'un sous préfet, qu'un président de communauté de commune, que des maires traînent des pieds pour trouvé un terrain, ils attendent la date fatidique du 18 août ou la, on ne pourra plus rien faire, ils seront obliger de placé le camp des gens du voyage dans cette Zone humide, non seulement cela va coûté la peau des fesses aux habitants de cette communauté mais ce sera la fin d'une Zone, exceptionnelle au point de vue de la faune que de la flore. le président de la république, le premier ministre (aujourd'hui c'est qui?) la DIREN et des dizaines d'autres nous ont répondu pour nous faire plaisir (je transmet votre courrier au préfet du Calvados) Le tribunal administratif ma demandé 900 € pour continuer à défendre ces causes; il a falu que je face une lettre d'excuses!!!!! au tribunal pour ne pas payé aujourd'hui il y en a franchement ras le bol, pas de la pollution, puisque à parement c'est normal mais de tous ces discours qui font plus de mal que toute cette merde qui flotte dans les cours d'eau. Alors messieurs STOPPEZ, arrêtez vos discours publicitaires, le jour ou vous ferrez vraiment quelque chose pour l'environnement je crois que l'on sera tous mort. retour à http://perso.orange.fr/varaville.cabourg/

Bernard Brunel-Debet 31/05/2007 21:39

je suis extrémement choqué par vos attaques contre le Président Jacques Chirac, l'homme qui a sauvé l'honneur de l'Occident pendant que certains maintenant au pouvoir ne songeaient qu'à soutenir les Etats Unis dans leur guerre criminelle contre l'Irak.
Attaquer Chirac et recruter Besson ... pas besoin d'autres commentaires. J'espère que je ne subirai pas de représailles...

Francois Fillon 01/06/2007 08:58

Je n'ai en aucune façon attaqué Jacques Chirac. J'ai dit que Nicolas Sarkozy avait gagné à la loyale, en étant meilleur que ses éventuels concurrents. N'est ce pas la vérité?

DaniÚle 30/05/2007 18:16

Bonjour Monsieur le Premier Ministre
 
Christian Vanneste qui n'apparait pas dans la liste UMP des élections législatives des 10 et 17 juin. Sur le site du CNI, il n'est pas non plus inscrit qu'il est député CNI/UMP, mais seulement CNI et pourtant sur son blog : Par ailleurs, vous pouvez retrouver là un article sur mon suppléant, Christian DESMET.Christian Vanneste, le candidat CNI investi par l’UMP pour les législatives dans la 10e circonscription .....
http://vanneste.over-blog.org/article-6693477-6.html
 
Ce que pense Nicolas Sarkoy Président de la République. Je suis d'accord avec ce qu'à dit Nicolas Sarkozy dans l'émission : J'ai une question à vous poser, même si je suis pour l'ouverture du mariage et de l'adoption aux homosexuels. Ses réponses sont à l'opposé de ce qu'a dit, de ce que continue à dire Christian Vanneste ou son cabinet parlementaire et ses quelques soutiens sur son blog et j'ai beaucoup de mal à comprendre pourquoi ce député condamné et confirmé en appel n'a pas été exclu de l'UMP, alors que l'exclusion de Georges Frêches a été réclamée par l'UMP, c'est la même chose dans un cas c'est l'homophobie (Halde), dans l'autre c'est le racisme(Halde).
 
Sa présence à Matignon récemment a choqué beaucoup de personnes (des homosexuels, des hétérosexuels (dont moi)

SdeM 28/05/2007 22:08

Monsieur Fillon,Madame Ségolène vient d'annoncer ce28  Mai, au journal de 20 h, que votre gouvernement ne tenait pas les engagements de M. Sarkozy. En effet, les médias ont annoncé que ce n'était pas la totalité des intérêts de l'emprunt pour l'achat d'un logement qui seraient déduits. Et voilà ce qui est écrit page 11, chapitre 8 du programme présidentiel de N. Sarkozy, distribué dans toutes les boîtes aux lettres: "Je vous permettrai notamment de déduire de votre impôt sur le revenu les intérêts de votre emprunt immobilier."Je pense que peut-être une mise au point ou une modification semble nécessaire car là, je donne raison à Madame Royale; et si j'en crois "les blogs", je suis loin d'être la seule.

Z 28/05/2007 20:02

Floué, pas tenir vos promesses ...il me semble avoir entendu ces mots dans la bouche de Madame ROYAL???

MARCLET Nicole 28/05/2007 17:54

Monsieur Le Premier Ministre
Comment pouvez-vous être à la fois un premier ministre et un député????????
 
 

Francois Fillon 28/05/2007 18:15

C'est justement pour que les parlementaires puissent siéger au gouvernement que la constitution a prévu des suppléants!!!

Sylvain Mercier 27/05/2007 09:06

Monsieur le Premier Ministre,
Qu'avez-vous avez prévu, pour les travailleurs indépendants, comme système équivalent aux heures suplémentaires non chargés et non fiscalisées des travailleurs salariés ?
Qu'en est-il de la réforme du régime spécial de retraite des parlemntaires ?
Pourquoi, dans le cadre de l'autonomie des universités, ne laissez-vous pas à celles-ci le libre choix des droits d'inscriptions et la possibilité d'appliquer ou non la sélection à l'ntrée ?
Cordialement,
Sylvain Mercier

Jean Venuat 26/05/2007 19:03

Ici dans la nièvre, depuis le 12 aout 2006
Malgré le débat sur le réchauffement climatique et le protocole de Kyoto
Deux sociétés ont déposer un dossier en vue d’ouvrir sur les communes de Lucenay les Aix et Cossaye une mine de charbon avec sur le site une centrale thermique.
Ce projet est soutenu par les élus socialistes et communistes locaux en dépit d’un rapport alarmiste réalisé par SOFREMINES mais non publié à ce jour.
Pour exemple, vous pouvez consulter le blog du député socialiste Christian Paul : http://www.christianpaul2007.fr/spip.php?article17
En effet le fameux rapport SOFREMINES établit en 2003 à la demande du conseil régional et toujours pas rendu public, que dit-il, quelques extraits du résumé qu’il est déjà difficile de se procurer.
Mine à ciel ouvert 
« Ce projet est non acceptable du point de vue de l’environnement »
Ä mine souterraine
 

 
 

-         « méthode de foudroyage ou sous-cavage : écartée à cause du risque de feu
-         méthode de longue taille foudroyée avec soutènement marchant : ne peut être adaptée à ce gisement car :
¬ trop morcelé
¬ sécurité (risque de feu)
¬niveaux d’investissements importants et risques financiers liés au risque de feu
méthode des chambres et piliers : + coûteuse à la tonne produite. Seulement 25 à 65% de la veine exploitée est ainsi récupérée »
Ä mine souterraine par chambres et piliers
 

« Permet de récupérer 25 M t de charbon soit 10% de la ressource géologique. »
 

Autres caractéristiques minières
 

Ä « présence de méthane (une mine souterraine traditionnelle sera forcément grisouteuse) »
 

A noter que dans ce dernier cas l’expression qui convient est : piller le gisement pour en récupérer……....10%.
 

A quand la publication complète du rapport réalisé avec l’argent du contribuable ?
 

Dans cette affaire les habitants du site ont été manipulés !
 

Les a t-on informer seulement de l’existence de ce rapport ?
 

La réponse est non.
 

Les élus socialistes qui ont soutenu ce projet de mine devront rendre des comptes à la population.
 

 
 

Pour plus d’information consulter le site : http://www.adsn58.fr/
 

L'ADSN (Association de Défense du Sud Nivernais) est le fruit d'un collectif de riverains motivés pour lutter contre l'implantation d'une mine de charbon et la création d'une centrale thermique au charbon
 

N’hésitez pas à consulter et vous exprimer sur le blog consacré à ce sujet : http://veriteminecharbon.unblog.fr/
 
 

 

jean-marc 26/05/2007 01:09

Taxe transport étrangers_balises communicantes force de police,douanes.
 je fais un Hors-sujet mais en voyant le nombre de camion etrangers..dans les bouchons (plus que de francais 35 heures charges,etc ??) 
j'aimerai savoir si vous comptez toujours mettre en application la taxe pour les transporteurs etrangers!?? j'ai remarqué qu'a l'etranger des reflexions portent sur des systemes de telepeages..
à l'entrée du territoire ,ne serait il pas possible de "louer des balises " selon des forfaits "interactifs" .
Il s'agirait d'une balise "facturante" et communiquante (pour les controles avec les forces de police mobile ,douanes! )equipements lecteur/comparateur memoire balise et "serveur forfaits".
la balise pourrait utiliser les connexions des radars fixes (qui doivent etre sous-utilisées ??)
le forfait serait "ponctionné"selon  le type de route et la periode(heures week-end) . une signaletique(voyant ) indiquant le type de coût de la voie empreinté , une led couleur sur la balise ,une radio multilingue !
 Forfait rechargeable par internet par la societe ,qui se devrait de fournir le descriptif de cargaison (tonnage etc ) la verification mobile "passive" (a distance )ou physique(bizarrement, le chauffeur ne connait pas un mot de Francais lors d'un controle routier..) activant un systeme d'amende en cas de non conformités aux déclarations! je suppose que vous avez des spécialistes qui reffléchisent à tout cela mais bon ..!!
bien à vous(pour une fois je ne fais pas dans le RFID parce que les puces rfid dans ce genre d'application ne me semblent pas suffisament "subtiles").
Bien à vous
 
 

SIL 25/05/2007 22:14

LE FANTOMAS DE L’ÉLYSEE OU L'ESPRIT D'OUVERTURE
une enquête du Tigre sur http://republicoin.blogspot.com

J’ai promis à mes lecteurs de ne pas trop m’attaquer, sauf cas de haute trahison, aux hommes et femmes qui s’évertuent à incarner nos institutions démocratiques et encore moins au Président(e) de la République. Ça tombe bien puisque le petit billet qui suit tient plus de la douceur que de l’aigreur.

J’ai remarqué en effet que depuis le début de la campagne présidentielle et ce jusqu’à présent, j’avais la fâcheuse tendance, pour un mec se disant de gauche, à défendre quasi systématiquement mon bon Nicolas. Alors certes si je tape plus fort sur mon camp, c’est bien d’une part pour le réveiller et d’autre part parce que je suis moi aussi atteint de ce syndrome qui porte à être plus dur avec ses proches qu’avec ceux dont on s’en bat les oeufs. Du coup, j’ai commencé par prendre la tendance à défendre mon bon Nico, pour un signe plutôt positif.

Le problème c’est, comme je le disais plus haut, le coté systématique. Alors après m’être sondé les voies corticales, j’ai fini par comprendre. Il y a de la sympathie dans mon côté avocat de la défense, une sympathie qui remonte à loin, à l’enfance. Nicolas Sarkozy me fait penser à Louis de Funès. Or j’adore Louis de Funès. Sa taille, son front, ses mimiques, ses tiques, sa grandiloquence toute française, son côté faux dur, je brasse de l’air et tout le reste me fait penser au commissaire Juve traquant Fantomas. Et j’avoue même que cinq ans d’épisodes « des aventures du commissaire Juve » à l’Elysée, ce n’est pas pour me déplaire.

Mais qui donc, est Fantomas ?

Commissaire SIL

Gillou 25/05/2007 15:24

Nous avons voté pour aussi :
"travailler plus pour gagner plus"
Pourquoi nos députés / sénateurs et personnes qui siègent dans un hémicycle type "conseil économique et social" ne serainet pas rémunérés au temps de présence, avec un minimum de présence. Au moins cela éviterait que des élus (es)  ne soient présents que dans de rares moments.
Puisque vous voulez donnez plus de pouvoir aux divers assemblées.

Maria Angel 25/05/2007 12:48

Bonjour Monsieur le Premier Ministre. Pourriez vous clarifier mes connaissances en science politique ? En fait je suis surprise de voir que vous vous présentez pour sièger à l'assemblée nationale, je pensais qu'il était impossible de cumuler les mandats de ministre avec un autre mandat. Je me suis donc trompée ? y-a-t'il des textes auxquels je peux me référer pour clarifier mes connaissances ?
 
Merci.
 
Maria angel, étudiante à sciences po lille.

Francois Fillon 25/05/2007 20:38

MariaDans toutes les démocratie les ministres sont principalement des parlementaires. C'est pour cela que la constitution a prévu un suppléant qui siège au Parlement pendant qu'un député ou un sénateur occupe une fonction gouvernementale

jean-marc 25/05/2007 09:08

TECHNOPHILE _ORDINATEUR_ MACHINE A ECRIRE_ ADRENALINE_ ARRET DE TRAVAIL_COEUR A L'OUVRAGE_ PASSION.
@ guimtrandy fabien Commentaire n° 45, oui il s'agit la du  gouvernement du 21 ieme siecle ,avec enfin j'espere l'utilisation de technologies"modernes" ,que les decideurs soient enfin ceux qui s'y connaissent !et ceux qui y croient !(a priori "on a de la chance"  ,j'ai discuté avec  A (journaliste politique qui du temps du RPR a beaucoup fait pour le RPR...) il semble "qu'independamment" de sa courtoisie et de ses dossiers "bétonnés", Monsieur Fillon  en plus technophile.
voici un an ou deux ,la femme d'un collegue a fait une mission dans une administration et a demandé un ordinateur :le supérieur "local "était ébahi de constater qu'elle avait en une semaine recupere un retard de traitement de 2mois"  .ne vous inquietez pas pour la  machine a ecrire ,elle a reintegré sa place dès la mission de la remplacante terminé ....!-((
hier (je suis infirmier) je cautionne forcement les revendications de mes collegues, en meme temps du fait du manque de recrutement (ben oui entre le bassin, le massage cardiaque ,la bonne dose d'adrenaline pour le patient (et l'infirmier)personne ne se bouscule !j'entendais hier sur LCI 10 soignants pour le service (souvent pour 30 patients dans le public)nous nous sommes 10 toutes equipes confondues jour, apres midi, nuit pour 50 à 60 patients ..on peut se plaindre??!! mais nous avons surtout une super organisation sommes tres informatisés(et encore on pourrait faire mieux mais...)et surtout l'arret de travail n'est pas le sport detente dans la boite...
donc oui votre politique nous ressemble,malgré les difficultées le coeur est à l'ouvrage, la passion nous anime! (je suis adherent ump mais pour l'instant ,pas de message du "milieu" du panier pour nous mobiliser !)
 
 

guimtrandy fabien 24/05/2007 15:51

 
Monsieur le Premier ministre,vous avez avancé (par et avec notre Président) comme principal argument de campagne que vous tiendriez vos promesses, toutes vos promesses! Déjà, avec le dossier des impôts, et de la déduction des intérêts d'emprunts, un retour en arrière se profile : pourquoi limiter ces déductions à des conditions de délais ou de périodes s'il s'agit de favoriser la consommation et de soutenir l'économie? nous sommes plus nombreux à pouvoir déduire aujourd'hui que les éventuels futurs acheteurs de votre quinquennat!Ainsi que tous l'avaient bien compris, il n'y avait aucune restriction dans votre discours, juste la possibilité de déduire pour le plus grand nombre les intérêts de nos impots.
Beaucoup d'espoirs de changements reposent sur vous et votre capacité avec votre équipe à changer des schémas éculés de fonctionnement, vos électeurs seront plus exigeants et moins cléments que vos adversaires s'ils ont le sentiment d'être floués, y compris sur ce types de détails, pourtant tellement symboliques
Nous comptons sur vous (j'avais 13 ans en mai 81) pour enfin sortir du 20ième siècle et de mai 68 avec son lot de défaitisme et de vieille modernité devenue  le symbole de l'immobilisme et du déclin.
Vous nous ressemblez et nous représentez,cette tranche d'age nés entre 1950 et 1990, et nous avons l'opportunité de construire notre 21ième siècle, ne le ratons pas, ne nous décevez pas

DaniÚle 24/05/2007 15:49

Réponse au commentaire n° 12 posté par: Martin Isabelle le 23/05/2007 - 10:29:27
Isabelle Martin ce mot : "vannestophobie!" n'est pas dans le dictionnaire de l'Académie Française et Christian Vanneste et son cabinet parlementaire nie l'existence du mot "homophobie" parce qu'il ne l'est pas,  le cabinet parlementaire a même écrit : si le Petit Larousse ajoute des mots sans réfléchir etc.
Parlons de l'homophobie, des injures, des insultes  homophobes qu'on trouve sur presque tous les sujets du blog de ce député condamné et confirmé en appel et qui se présente aux élections législatives en disant qu'il fait partie de la majorité présidentielle.
Savez-vous que Christian Vanneste qui accepte les propos homophobes sur son blog a porté plainte contre Jean-Luc Romero voir : http://romero2008.hautetfort.com/archive/2007/02/28/christian-vanneste-me-fait-convoquer-par-la-police….html  
et : http://romero2008.hautetfort.com/archive/2007/03/17/vanneste-regle-ses-comptes….html#more

Les nouvelles 24/05/2007 14:59

Encore une mise ˆ jour spŽcialement dŽdiŽe aux (Ž)lecteurs de la Sarthe dans le journal "Les Nouvelles" : le duel Franois Fillon / StŽphane le Foll va passionner la campagne des lŽgislatives.

RV sur le blog ouvert ˆ tous les commentaires : http://lesnouvellesfillon.wordpress.com

Plus la campagne sera commentŽe et relayŽe, mieux la dŽmocratie s'en portera !

Jean Pierre Chevrier 24/05/2007 14:23

Bienvenue à Jacques Attali.
Toutes les bonnes volontés sont bienvenues dès lors où elles respectent le projet Présidentiel.
 

luxe power 24/05/2007 13:51

heu ok mais j'ai rien compristraduction plise

Busson 24/05/2007 12:03

Bonjour Monsieur le premier ministreje crois qu'il est important de conserver ce blog car celui-ci est une première en matière de communication entre le premier ministre et le peuple jamais de mémoire cela avait été faitLa gauche en avait rêvé Fillon l'a faitJe pense que ce blog doit rester actif et ce malgrès votre travail a MatignonNous savons tous ici que votre rapporteur filtre et heureusement d'ailleurs les postes et que toutes les réponses ne sont pas le fait de Mr Fillon lui mêmeNous restons des sarthois humbles mais malgrès tout très fierSarthoisement votre

Jean Pierre Chevrier 24/05/2007 11:20

@ Jean Claude Mailly  ( FO)
Je ne crois pas qu'il y ait un problème de méthode chez le Premier Ministre et essayer de le diviser avec le Président de la république ne sert à rien.
Les syndicats sont appelés à réfléchir sur les solutions qu'ils ont à proposer.
Avec trois mois pour le service Minimum et jusqu' à la fin de l'année pour le contrat de travail ils ont largement le temps de réféchir et leur refus démontre simplement qu'ils n'ont pas d'idées novatrices et performantes et qu'ils sont très largement responsables de la perte de pouvoir d'achat constante des salariés et aussi du chômage du aux blocages qu'ils ont eux même créés.
C'est un salarié qui vous le dit et pas un patron ...
Mais encore Mr Mailly faudrait il écouter les salariés plutôt que les permanents de vos syndicats.

Emmanuel 24/05/2007 11:03

DOSSIER GDF = Tout est possible
Mais le plus judicieux semble vraiment de séparer Infrastructure et commercialisation au clients finaux (l'opérateur). LEs infrastructures (réseau, puits de stockage de GAZ, terminaux) sont stratégiques pour la france et donc devraient rester publique (même les fusionner avec RTE transport EDF). Qd à la partie commercialisation elle peut être privatisée et se confronter à la concurrence.  Ainsi la promesse de garder la partie stratégique publique est maintenue, l'efficacité de la concurrence et l'ouverture au marché est maintenue. Bon maintenant avec qui fusionner l'opérateur de GAZ (Suez ou EDF?) le plus offrant? et comment nationnaliser les infrastructures SUEZ et EDF. Est-ce qu'un terminal méthanier est de l'infrastructure ou alors comme une centrale nucléaire considéré comme un centre de production/transformation d'énergie alors que les puits de stockages sont des réserves stratégiques de matière première. Quid du site de stockage de TOTAL à Lacq...Comment l'état peut mettre la main dessus. Le pb est de trouver un expert qui défend les intérêts stratégiques et politiques de l'Etat alors que vos conseillers ont des intérêts contraires (libéreaux à la petite semelle ou les direction général de GDF et de SUEZ).  
En tout cas, ce dossier permettra de prouver votre indépendance, le respect de l'intérêt de la France, l'efficacité de la mise en concurrence, l'intérêt du consomateur....Et même de donner des gages à la CGT.
Ce dossier est emblématique.
Vive la France intelligente.
 

Jean Pierre Chevrier 24/05/2007 10:54

@ Manicamp
Bonjour,
Il y a autant d'applications possibles que d'établissements.
François Fillon va débloquer ce barrage ce qui libérera de nombreuses opportunités pour meilleur pouvoir d'achat.
Mais effectivement tout dépend de la masse de travail et aussi des périodes rouges et des périodes creuses.Mais en tout cas il n' y aura plus de buttoir législatif.
Après c'est un problème de pragmatisme à l'intérieur des entreprises et des administrations pour les fonctionnaires. 

Manicamp 24/05/2007 10:23

Question dont personne n'a su me répondre : détaxer les heures supplémentaires pour travailler plus. Je suis archi pour mais .... et dans la fonction publique ? Le principe aujourd'hui est de "récupérer" ses heures supplémentaires mais moi ça m'ait complétement égal d'arriver le lendemain à 9h00 au lieu de 8h00. Ce que je veux c'est être payé plus pour le travail que j'ai fourni en plus !Donc que va faire le gouvernement ?

Jean Pierre Chevrier 24/05/2007 09:28

@ Cristian Bois
Je retire toutes les méchancetés que j'ai pu dire et remercie le personnel de Matignon pour son efficacité : Le Premier Ministre m'a effectivement répondu et dans un délai très court.
Test concluant : c'est vraiment une  Formule 1 !
 

jean-marc 24/05/2007 09:00

votre boite mail,doit etre submergée ! un nouveau mail vers vous contenant un synopsis proposition inédite (reflexion)de gestion minute des etablissements de Santé.bien à vous et bon courage !-)

gold31 24/05/2007 08:53

Face à la nébuleuse des candidatures , tous partis confondus , pour ces législatives , je vous suggère monsieur le Premier Ministre que quelques soient nos candidats  , la présence sur leur affiche ou tracts de la photo de notre Président Nicolas Sarkozy soit mise en totale évidence .Faute de quoi , les français pourront sans y prendre garde se tromper de nom  , ou confondre les uns et les autres !Ce sont des règles simples  de la communication , mais parfois trop souvent oubliées , au profit de l' ego personnel  de certains candidats .Toutes mes félicitations , pour votre nomination , monsieur le Premier Minstre .gold31

Travailleur du matin 24/05/2007 07:29

Monsieur Fillon,
mon amie et moi venons d'acheter notre résidence principale (nous sommes primo-accédents) dont nous avons signé l'acte fin décembre 2006.
Nous apprenons aujourd'hui que seuls ceux qui ont acheté leur résidence principale à partir du 6 mai 2007 pourront déduire les intérêts de leur crédit immobilier. Nous trouvons cela particulièrement injuste,d'autant plus que c'était un argument important de nicolas sarkozy... pour qui nous avons voté.
Cette mesure devrait être étendue au moins à l'année précédant l'élection.
Nous nous estimons "trahi" par ce revirement de dernière minute et les électeurs que nous sommes s'en souviendront.
à bon entendeur salut.

DaniÚle 24/05/2007 01:10

Félicitations pour votre poste de Premier Ministre. Je ne suis pas sûre que vous ayez le temps de continuer votre blog, je le regretterai.
 

jean-baptiste 23/05/2007 23:37

monsieur le premier ministre,vous vous demandez certainement si vous pourrez continuer à tenir votre blog ; je pense qu'il faudrait vous poser la question autrement : par quel moyen les français - internautes - peuvent-ils vous faire part de leurs réflexions ? (la communication n'est pas "que" descendante !).Par exemple, je voudrais vous dire que votre insistance pour que les ministres qui se présentent aux législatives soient élus est tout à fait inadaptée au contexte, pour les raisons suivantes :- on vous demande de prendre les meilleures compétences au gouvernement : si c'est le cas, il est contreproductif de les soumettre à cette contrainte de réussite- ensuite, tous les ministres ne se présentent pas : il n'y a donc pas les mêmes contraintes pour tous- enfin, une circonscription n'est pas représentative de la France et perdre une élection locale n'a pas une signification politique nationaleMaintenant, si tous les ministres se présentent dans des circonscriptions "gagnées d'avance", ceci n'ajoute rien à leur légitimité...!!!

Hérétique 23/05/2007 23:07

Et si on n'est pas d'accord avec votre politique ? On sera publié ici ?Bon, cela dit, si vous continuez votre blog tout en étant 1er ministre, je vous tirerai mon chapeau.

Cyril Jandia 23/05/2007 21:32

Cher Monsieur le Premier Ministre,
Vous trouverez ci-dessous la lettre au Président de la République que j'ai écrite ce jour.
J'ai pensé que vous seriez intéressé d'être mis en copie.
Sincèrement et respectueusement,
Cyril
Cher Monsieur le Président,
C'est avec une grande joie que je vous écris. Je veux vous dire mon affection et mon admiration. Par cette lettre, je veux aussi partager avec vous mon sentiment sur ce qui s'est passé ce 6 mai.
Je crois profondément en deux choses : la première, c'est que nous allons vivre le renouveau français ; la seconde, c'est que vous et votre équipe incarnez ce renouveau et allez en faire une réalité pour notre pays.
Je suis l'un de ces millions de français qui se lèvent tôt et travaillent dur pour offrir une vie digne, avec du sens, à leurs enfants ; une vie la plus belle possible. J'aime mon pays et j'en suis fier. J'ai conscience de la chance formidable d'être né,d'avoir grandi en France, de vivre en France, d'être Français de papiers et de coeur.
Je suis le fils d'un ouvrier antillais (martinique) et d'une petite secrétaire Havraise. L'amour pour mon pays, pour son histoire, pour sa langue, pour nos plus grands esprits, pour nos plus grandes oeuvres dans les arts et les sciences, je le dois à mes parents.
Tout n'a pas toujours été facile. En 1982, mon père a perdu son emploi et est resté longtemps sans travail. Mes parents, mon frère, et moi avons connu les services sociaux. J'ai vu mes parents se battre pour ne pas être jetés dans la rue. Oui, ils se sont battus pour leurs enfants.
J'ai aujourd'hui 37 ans. J'ai un métier passionnant. Je suis informaticien dans un grand groupe de services français. J'ai choisi mon métier à l'age de 15 ans. J'ai un bon salaire et je travaille avec des gens intelligents très impliqués dans ce qu'ils font. Nous aimons notre travail dans lequel rien n'est jamais acquis. Mais c'est précisément cela qui nous motive.
Je suis le plus heureux papa d'un très beau petit garçon de 5 ans : Lysian. Enfin, j'ai une bonne santé. Vraiment, non, je ne peux pas me plaindre. Mais cette conscience d'être en quelque sorte "privilégié" ne veut pas dire que je suis indifférent aux destinées de la France. Bien au contraire : je veux tout simplement que la France reste le plus beau pays du monde, dans lequel mon fils grandira.
Votre tâche est immense. Les défis sont nombreux et difficiles, et tous de très grande importance pour la France et sa position dans l'Europe et le monde.
Mais sachez, Monsieur le Président, que je n'écris pas ceci à la légère. Ces cinq derniers mois, je vous ai observé attentivement. J'ai écouté la quasi totalité de vos discours à travers la France. Vos idées et convictions sont aussi les miennes. Beaucoup de vos discours m'ont touché profondément. Aussi, la dernière lettre de Guy Môquet, lue par cette jeune fille à la télévision le jour où vous êtes devenu notre Président, a fait couler mes larmes. Par cet hommage que vous avez décidé de rendre à nos martyrs, vous avez touché mon coeur.
Oui, vous avez su parler à votre peuple avec votre intelligence, votre savoir, *et* votre coeur. L'intelligence et le savoir ne sont pas les ennemis du coeur. Les premiers sont au service de ce dernier.Voilà la vérité. Voilà le message de la France au monde. "Je suis née pour partager l'amour." - Cette phrase fut décisive en ce qui me concerne : à la seconde où je l'ai entendue dans l'un de vos discours, j'ai su que quelque chose se passait. Cette chose, c'est qu'un grand homme, une belle âme, avait choisi de parler *réellement* différemment aux Français : vous, Monsieur le Président.
Vous avez reconnu ce qui est vraiment l'âme de la France. Vous avez trouvé votre peuple. Et votre peuple vous a trouvé. Ainsi, j'ai voté pour vous aux deux tours, sans une fraction de seconde d'hésitation.
Continuez d'être courageux, déterminé, pédagogue, à notre écoute, et vous ferez définitivement de la France le pays le plus beau du monde aux yeux de ce monde lui-même. Vous êtes en train d'écrire une des plus belles pages de notre histoire.
Vous pouvez restez en contact avec moi à cette addresse :
cjandia@gmail.com
Vive la République ! Vive la France !
Cyril

Jean-Baptiste LELANDAIS 23/05/2007 21:18

Monsieur le premier ministre,

En tant que membre de votre club de réflexion France.9 jeunes, je suis bien entendu ravi de cette nomination. Heureux pour notre majorité qui a un bon premier ministre et heureux pour les français qui ne sont pas tombés sur un homme dénué de tout engagement politique et toute ambition pour notre Nation.
Comme vous l\\\'avez dit, il est temps d\\\'agir. Les législatives constituent la première étape de ce grand mouvement.

Et c\\\'est là, peut-être, que la gauche a un argument des plus pénétrables. Très hypocrite, très formaliste mais constitutionnellement valable, l\\\'argument circule déjà dans certaines facultés de droit : les candidatures des membres de l\\\'actuel gouvernement en tant que parlementaires ne constituent-elles pas une forme d\\\'empiètement des pouvoirs ? Une forme d\\\'atteinte à la séparation des pouvoirs ?
En d\\\'autres termes, si l\\\'UMP gagne les législatives et que les membres actuels du gouvernement remportent un siège, le gouvernement ne sera-t-il pas juge et partie en représentant à la fois l\\\'exécutif et le législatif ?

Personnellement, je trouve l\\\'arguement discutable et surtout très hypocrite.
Néanmoins, j\\\'aurais aimé avoir votre avis sur la question.

En vous remerciant et vous félicitant pour tout ce que vous avez fait pour la France et pour tout ce que vous ferez lors de la prochaine législature en tant que chef du gouvernement.

Mélissa 23/05/2007 20:48

Votre texte est vraiment émouvant.

Christian BOIS 23/05/2007 19:48

Vous n'avez pas de chance Jean-Pierre Chevrier !
Le Premier Ministre, à Matignon, a répondu à mon mail, par l'intermédiaire de ses Services...

CORNY Cyril 23/05/2007 19:36

Monsieur le Premier Ministre,
Au soir du 06 Mai, un immense espoir s'est crée pour la République Française avec l'élection de Nicolas SARKOZY. Cette victoire nette est celle des valeurs de la France. Pendant des mois, nous nous sommes battus pour convaincre des millions de français avec nos actions et avec nos moyens à partir du projet présidentiel de l'UMP. Nous avons réussis et nous pouvons en être très fiers.
Désormais, le projet du Président Nicolas SARKOZY doit s'appuyer avec une majorité forte et large à l'Assemblée Nationale. Nous devons donc, tous ensemble, mener une seconde action, celle de la majorité présidentielle car il faut bien le rappeller, sans notre majorité, le projet concret et audacieux de Nicolas SARKOZY ne pourra pas s'appliquer et la France se retrouvera dans un profond blocage politique.
Monsieur le Premier Ministre, nous croyons en vous, nous croyons en vos grandes compétences politique qui mènera à un avenir nouveau, à un avenir où tout sera désormais possible avec notre Président de la République. Je suis certain que vous ne nous décevrez pas.
Plus que tout, vive la République ! Vive la France !
CORNY Cyril

giroud 23/05/2007 18:44

Monsieur Fillon,
Attention à vos propos dédaigneux envers F.Hollande et ce qui représente...un parti dans l'opposition et quelques dizaines de millions de Français et Françaises derriere ...
Votre victoire est nette et sans contestation mais attention à ne pas dénigrer par vos propos une population qui se lève tôt aussi, souhaite s'en sortir mais avec des valeurs qui ne vous ressemble pas.
Vous nous faites pas rever...
Attention au reveil qui risque d'être douloureux !!
Giroud

Carole 23/05/2007 18:11

Bonjour Monsieur le Premier ministre
Après avoir eu la chance de vous à plusieurs reprises (angers lors de votre réunion publique ou à Nantes après un meeting d'un certain Nicolas Sarkozy), je voulais vous souhaiter bon courage pour votre nouvelle fonction. On sait tous que la tâche est dure mais que vous faîte ça pour le bien de la france. Montrez à ceux qui ne croient pas en vous qu'il est possible de réussir en france. Les gens en ont assez de cette fatalité. et je dis ça je parle de ce chômage. j'ai voté pour vous comme 53.06% des gens qui ce sont exprimés... alors courage monsieur. on croit en vous et aux français.
amicalement

damocles 23/05/2007 18:06

M. Fillon, M. le Premier Ministre,
Je joins ma voix virtuelle au choeur des bloggeurs citoyens pour vous dire que l'élection du nouveau Président, puis votre nomination au poste de Premier Ministre, ainsi que la formation du nouveau gouvernement ont été vécu par énormément de français, dont mes proches et moi-même, comme une révolution politique attendue, souhaitée, provoquée. On lit d'ailleurs ici et là que vous avez d'ores et déjà "dépoussiéré" le Conseil des Ministres, première victime heureuse de votre plumeau républicain. Vous disiez ce matin que vous alliez former avec Nicolas Sarkozy une équipe comme l'on n'en a jamais vu : j'en suis persuadé, et je m'en réjouis sans pudeur pour la France.
Concernant votre blog, tout en étant conscient de la charge de travail qui vous échoit et du rythme de vie qu'elle suppose, cela pourrait rester un lien précieux entre vous et nous. Vous pourriez même, ainsi que le suggérait Koz, qui dans un commentaire à votre précédent billet , imiter Tony Blair dans son utilisation de Dailymotion... et nous livrer sous forme d'éditos vidéos ici même vos sensations, enthousiasmes, ou coups de sang de Premier Ministre, sans pour autant heurter les académismes du site de Matignon.
Je conçois cependant qu'au regard des enjeux de l'action qui vous attend, ce problème très corporatiste ne vous apparaisse quelque peu secondaire. N'y voyez qu'une marque de notre attachement.
Tous mes voeux de réussite vous accompagnent, à la fois pour les législatives, mais aussi pour les réformes dont les échéances baliseront les mois à venir. Et d'avance, MERCI.

Mes vidéos

Fil Twitter

Recherche