Ce site n'est plus à jour

Découvrez Fillon2017.fr
16 juin 2014 1 16 /06 /juin /2014 15:42

 

Depuis six jours, les usagers de la SNCF sont les otages d’une minorité de grévistes qui se fiche de l’intérêt général. Aujourd’hui, des milliers de bacheliers sont les victimes d’un corporatisme archaïque qui méprise l’avenir de ces jeunes lycéens.

 

La culture du «chacun pour soi» est en train de détruire la SNCF, de miner la confiance des Français à l’égard de leurs services publics et elle menace des pans entiers de notre économie qui est déjà mal en point.

 

J’accuse cette minorité de grévistes et certains de leurs syndicats de jouer la politique du pire pour de faux motifs car le risque de privatisation de la SNCF n’est pas à l’ordre du jour.

 

J’accuse le gouvernement d’improvisation sur son projet. Il est perdant sur tous les fronts. D’un côté, en tentant de restaurer le monopole de la SNCF sur ses réseaux, il a ouvert une boite de pandore dans laquelle s’engouffrent tous les conservatismes ; de l’autre côté, son projet bloque la modernisation nécessaire du transport ferroviaire qui a besoin de s’ouvrir à d’autres opérateurs européens.  

 

Ce conflit est le reflet d’un pays en panne, sans perspectives capables de transcender les intérêts catégoriels. Il est à l’image d’un pouvoir flottant qui est devenu la cible des revendications les plus radicales.

Partager cet article

Publié par François Fillon
commenter cet article

commentaires

guy 21/06/2014 12:38


Mr l'ex premier ministre,


Je vous trouve très critique sur le gouvernement de gauche quand vous êtiez au pouvoir il y en a eu aussi des conflits avec la SNCF et vous avez toujours plié de mémoire. Je n'aime pas la gauche
non plus car je suis du centre. Mais je crois que le gouvernement ne peu pas tout faire le conflit de la SNCF est un conflit d'une entreprise ce n'est pas le gouvernement qui est à la tête de
l'entreprise.


Il faudrait peut être aussi que les syndicats arrête leur petite guerre des chefs et pleure à chaque réforme. Quand vous voyez que ces syndicats font condamnéedes entreprises car des enseignes
font travailler des gens après 21h je l'es trouve très c...ns alors laisser les gens bosser comme bon leurs s'emble Mr les syndicats.


 

Rodier Danielle 19/06/2014 16:06

Bon courage il y a du travail pour redonner confiance au parti j habite Mandelieu aide Monsieur Henri Leroy depuis toujours Un homme intelligent vous avez des affinites Danielle Rodier

VB 19/06/2014 08:53


Pourquoi utilisez le terme usager ? il faut dire clients de la SNCF


La SNCF devrait s'inquitéter pour ses clients. Ils ont payé leur titre de transport, et sont traités d'une manière inadmissible quand on voit les quais et les trains
surchargés. 


D'ailleurs, est-ce secure de laisser partir ces trains surchargés ?

AUBRY-SCIARLI 18/06/2014 19:04


Monsieur le Président


"la politique du pire" dites-vous ? nous en sommes tous conscients et ce dans tous les domaines depuis l'élection de François Hollande.


Jusqu'où allons nous "descendre" ? Le droit de grève existe mais il est insupportable de prendre les transports en commun en ce moment. Les gens deviennent agressifs ce qui augmente
beaucoup de risques. Une heure de transport donc deux A & retour se transforment en ce moment à près de quatre heures Aller & Retour !!!!!


Comme moi vous êtes au courant de la vidéo du POINT !!!! un conducteur de train a donc évité le pire pendant que d'autres se désaltéraient à l'alcool. Le syndicalisme n'a rien à voir dans
ce genre de situation.


Pour finir je pose la question : les médecins, infirmiers et autres personnes du corps médical font grève mais assure le service. Ce n'est pas un chirurgien qui refusera un opération
urgente, ce n'est pas un infirmier qui assurera pas les premiers soins d'urgence. Alors n'avons nous pas ici des attitudes de personnes qui se sentent responsables ?


Que rajouter des forces de police qui ont leurs syndicats aussi mais lorsque mission est commandée elle est exécutée. Que dire encore d'un problème si les pompiers ne se déplacaient pas
????


Oui nous sommes tous en otage par des grèves menées par des personnes qui ont certainement voté pour François Hollande.


Respectueusement, Viviane


 


 


 

Anne 18/06/2014 18:25


J'avoue ne pas avoir les éléments pour juger de la pertinence de la réforme. Toutefois, si cette réforme représente un progrès par rapport à la situation actuelle, il serait souhaitable que l'UMP
la vote (moyennant quelques amendements ?). Que Mr Chatel , a peine intronisé, tienne des propos semblant supporter les grevistes de la CGT-cheminots  et de Sud-rail est incompréhensible et
même désespérant.


Quand la droite comprendra-t-elle que les français souhaitent une opposition constructive mais pas systématique ? ... et la majorité des français souhaiterait sans doute une union droite-gauche
pour les reformes le cas écheant... Voyez le résultat du sondage du Figaro aujourd'hui : 82 % des sondés souhaitent que l'UMP vote la reforme !


A quand un projet argumenté et une ligne lisible à l'UMP ? Il faudra voter pour le candidat qui ira dans ce sens à l'automne ...


En attendant, je vous assure de tout mon soutien et j'apprécie votre travail de fond


Anne

housse smartphone 18/06/2014 17:46


Il y a un équilibre à trouver en tout, que ce soit dans les revendications des grévistes (ou dans la manière de communiquer) ou les prises de décisions de Luc Chatel. Aller et revenir est aussi
dommageable  que ne pas revenir sur un mouvement. En tout, ce sont les usagers qui ne sont pas prêts d'aller et venir comme ils le voudraient...

PAPI85 17/06/2014 21:40


Et vous,vous n'avez rien fait contre ces catégories de privilégiers..........

bibi 17/06/2014 16:40


pagaille au gouvernement  pagaille à la sncf


pagaille à l ump luc chatel prend la parole tous les jours


qui est à la tete de l ump ? LUI?


j espérais que le calme étais revenu il n en ai rien  dommage pour vous. vous vous laissez déborder par ce copeiste et sarkozyte

nic 17/06/2014 16:30


Que proposez vous pour régler ce conflit?

Christine 17/06/2014 15:06


Bonjour Monsieur Fillon,


On ne comprend pas en quoi cette réforme fera économiser tant de milliards, en rajoutant une super-structure. La SNCF, malgré un vernis de modernité, ne semble pas avoir évolué depuis 1945, avec
ses innombrables X et ses énarques, ses chefs, sous-chefs, adjoints au sous-chefs, etc. Je n'approuve pas cette grève mais je peux comprendre que certains cheminots soient exaspérés par cette
hiérarchie arrogante, pesante et étouffante. La RATP semble avoir fait plus de progrès de ce côté-là. Bien sincèrement.

bernard37 17/06/2014 14:59


Le ministère vient de donner l'information qu'il y a 14% de grévistes ce matin alors que cette grève politique insane  est rejetée selon un autre sondage de ce jour, par 76% des Français.


14% de gauchistes jusqu'auboutistes  et des attentats contre le matériel SNCF et bientôt contre les hommes.


Mitraillage des isolateurs de caténaires, mise hors service d'aiguillages,bientôt,  comme il y a quleques temps, pose de fer à béton sur les caténaires par les ultra-gauchistes de haute
corrèze, îl serait temps d'arrêter..... et d'arrêter les c..ries de ces chefs de l'UMP qui veulent tous être chefs....jusqu'à soutenir hollande et son projet, pour se faire remarquer.


 Le soleil d'Austerlitz brille ailleurs qu'à l'UMP. Laissez les Jupé et autres Chatel s'entre-déchirer et quittez ce cloaque. Le dernier à sortir éteindra la lumière,
mais il sera bien seul!


PS: Lire la rubrique de G.W.Goldnadel ( Secrétaire National de l'UMP)    



http://www.lefigaro.fr/vox/societe/2014/06/16/31003-20140616ARTFIG00245-le-requisitoire-de-goldnadel-contre-les-privilegies-de-la-sncf.php

gilles 17/06/2014 14:33


http://www.lefigaro.fr/vox/economie/2014/06/17/31007-20140617ARTFIG00103-la-greve-sncf-pour-les-nuls.php


Et voilà, enfin une 1e explication. A défaut d'une autre, c'est quansd même un début de clarté.


En fait, la droite devrait être contre, du fait que cela stoppe la concurrence et fait perdurer tous les avantages régimes spéciaux et autres tarifs préférentiels. C'est pourquoi la réforme
actuelle va avantager la SNCF qui comme EDF, sera la seule à décider des tarifs pour les compagnies ferroviaires étrangères. Adieu la concurrence et l'amélioration des performances de la SNCF
pour les clients.


Et les syndicats sont contre, parce qu'en réintégrant RFF dans la SNCF, ils veulent que l'Etat apure la dette de RFF et donc la fasse payer par les contribuables. Mais si on considère que la
dette RFF, c'est la dette TGV... fortement aggravée par le Grenelle de l'environnement et le tout TGV, on comprend un peu pourquoi ils ne sont pas contents non plus.


Bref, droite gauche, casseroles et défence d'intérêts sectoriels, pas joli, joli tout cela.


En tout état de cause, les clients, (c'est à dire nous), on s'en balance...


 

bertin jp 17/06/2014 14:18


 


LE SERVICE PUBLIC,LES SOCIETES NATIONALES,....ET LA GAUCHE,


 


Depuis 1981,et notamment le gouvernement Fabius,la gauche aura été,


le pire adversaire de la nation.


Nationalisations et dénationnalisations,doublement juteuses pour les


gros actionnaires privés,démagogie sociale avec les contrats solidarité de départ


à 55 ans en retraite,Décidément 1981 année noire pour le Pays!


Et puis on remet  çà en 1997;Jospin/strauss-kahn offrent à leurs copains


des pans entiers des sociétés nationales,avec l'inévitable démagogie sociale


(35 H),pour mieux assurer la destruction .... de la NATION!


Scandale du crédit lyonnais,mis sous le boisseau,..et combien d'autres


ou le contribuable a financé les agissements anti-nationaux de ses dirigeants!


Et si le triumviirat,examinait de près,les agissements de certains de nos


oligarques,très souvent de GAUCHE !


Quant au pays il est dans les dettes,et la dépendance à la finance internationale


Et si nous ajoutons le désastre sociétal et identitaire,on mesure la tàche !


LA GAUCHE ,LE PIRE ADVERSAIRE DU PAYS ET DU PEUPLE!

cusin 17/06/2014 13:10


Quand on assiste aux commentaires contradictoires de Chatel et Bertrand sur ces grèves de nantis,il en découle une interrogation toute simple:mais que vient donc faire F.Fillon dans ce vaisseau
fantome de l'UMP ?


 

gilles 17/06/2014 12:03


http://www.lefigaro.fr/politique/le-scan/citations/2014/06/17/25002-20140617ARTFIG00085-jean-marie-le-guen-met-en-garde-les-frondeurs-ces-soi-disant-socialistes.php


Je comprends sa position relativement à la nouvelle doctrine du gouvernement et sa politique de l'offre.


Mais, cela dit, on ne peut pas en vouloir à certains députés issus des rangs des fonctionnaires, un brin un peu sectaires certes, mais qui dans leur fronde, restent conformes à ce qu'ils ont
promis, ce pourquoi ils ont été élus et F Hollande avec en 2012.


Souvenons nous : En 2012, "Je n'aime pas les riches", "mon ennemi, c'est la finance", pas de problème de compétitivité.


Puis en Octobre 2012, il y avait deux compétitivités, la compétititvité cout et la compétitivité hors cout. Et en 2014, un CICE, puis une politique de l'offre.


Comme depuis 30 ans, les socialistes se font élire sur une base déconnectée de la réalité, avec pour résultat 3 ans plus tard, un FN triomphant et une doctrine complètement déboussolée.


Enfin, ils ont encore un peu de temps, la politique de l'offres, c'est dans les mots parce dans les actes, c'est loin, loin loin.


 

wurry colette 17/06/2014 11:38


l'ump me déçoit chaque jour davantage .Luc CHATEL commet une grosse faute en ne soutenant pas VALS dans cette épreuve de force des sud rail et cgt .sarkosy n'a jamais fait mieux en essayant de
limiter le droit de grève ,que ferait il aujourd'hui de mieux je me le drmande son retour dans ces conditions restent hypothétiques belle occasion de rater pour l'ump ? je reste plus que jamais
hostile à son intention de se représenter     colette wurry 96 ans 

moujeotte 17/06/2014 09:19


Il serait bon aussi que les équipes dirigeantes de la SNCF et de RFF soient constitués avec de véritables entrepreneurs et non pas quasi exclusdes d'anciens "hauts" fonctionnaires pour
donner une dynamique industrielle et de société de services.

alice 17/06/2014 07:49


"Sans La Musique La Vie serait une erreur" Nietzsche......il nous faut impérativement  agir et protéger les intermittents du Spectacle, porte drapeaux de La Culture, ne les oublions jamais
jamais !!!.....La Culture c'est Le Progrès !!!................................alice

gilles 17/06/2014 00:08


peut être. On n'y comprend rien. Pour moi, c'est entre l'Etat et effectivement les conservatismes.


Et l'Etat n'est pas sans tache sur ce point. Car Il me semble que le Grenelle de l'environnement a plongé RFF dans le rouge sérieux, le tout TGV au nom de l'écologie.


Bref, vous avez pas mal de choses à expliquer aussi.


Parce que personnellement, j'y ai renoncé.

Leclercq Carole 16/06/2014 22:22


Une fois de plus : toujours d'accord avec vos analyses...

Eh, François ,Bellenger Pierre 16/06/2014 21:53


On a tellement désinstruit le peuple pour qu'il ne comprenne rien à la politique, que ça se retourne maintenant contre ceux qui ont mené cette desinstruction? En réalité, nous ne sommes plus en
Démocratie, nous sommes sous la dictature de la Finance, installée à Bruxelles, et cautionnée par 27 Démocraties en peau de lapin?

FrancoisCarmignola 16/06/2014 21:39


Critique au combien complète et profonde. 


Il y a maintenant une voix unique qui porte. Le souffle, et bientôt le passage du sabre. 

vauvillier 16/06/2014 21:35


restaurer le monopole c'est desavouer les signatairs des traites européns, de nous méme a mr Jospin qui est le signataire de cet accord qui prevoit l'arrivée d'investisseurs,sur les
reseaux ferres de toute l'uroppe;su l'ensemble des reseaux 

bertin jp 16/06/2014 21:20


 


   GREVE SNCF .....     ET DES INTERMITTENTS DU SPECTABLE!


Gréve sncf,vous avez sans doute raison,


gréve des intermittents,qui bénéficie du soutien massif de la presse


de gauche,ne mérite-t-elle pas un commentaire critique ?


Les sociétés  de production et de réalisation sont les grands bénéficiaires


de ce financement public de leurs salariés !Ces fonctionnements étranges


ne méritent-t-ils pas des éclaircissements! Sous le drapeau de la culture


beaucoup d'argent public fait la fortune de certaines personnes bien pensantes,


Il est vrai que cette élite très paillette,nous fait bénéficier de ses lumières!!


De vrais gens de gauche en somme!

gerard 16/06/2014 18:49


il serait toutefois souhaitable que l'ump soit unie sur ce sujet. ce n'est pas le cas et c'est très dommageable. souhaitons que demain un conces=nssus sera trouvé. cordialement.

Thithi 16/06/2014 18:39


"son projet bloque la modernisation nécessaire du
transport ferroviaire qui a besoin de s’ouvrir à d’autres opérateurs européens" --> pourtant la réforme, loin de remettre un "monopole", s'inspire fortement du moèdle allemand qui fonctionne
de la même façon (une holding de tête, une partie réseaux et une autre mobilités), et il y a plus d'une centaine d'entreprises ferroviaires concurrentes de la DB (dont des filiales françaises) en
Allemagne !

Henry Wallez 16/06/2014 18:28


Improvisations...pays en panne... ben oui, fallait pas attendre de miracles ...et il y en a encore pour quelques années ! Elle est belle la France ! Avec des gens compérents il est possible de
règler des litiges sans paralyser le pays ! Mais bon...


Henry Wallez   

Ganier 16/06/2014 17:59


Bonjour,


Il n'en reste pas moins que les mots ont un sens et que si "les bacheliers" l'étaient vraiment(titulaires du Bac) ,ils n'auraient donc pas besoin de se déplacer pour passer les
épreuves.
C'est dommage de reprendre cette erreur de com de tous les mauvais commentateurs de ces  derniers jours... .


Cordialement

Sabine Guerry 16/06/2014 17:57


La SNCF qui vend depuis 5 ans des billets de premières aux passagers des TER dans la Région PACA, alors qu'il n'y a plus de Premières.


Evidemment, le remboursement est impossible.


 


S


 


 

Balourdet 16/06/2014 17:36


A partir du moment où il ne restera plus rien de la France, ces syndicats subsisteront-ils?


Il y a belle lurette qu'ils ne devraient plus avoir droit à la parole car ils ne représentent rien hormis un pouvoir de nuire au travers d'une rémanence du communisme!


Seule, la CFDT pourrait éventuelleùent prétendre être intégrée dans le débat, mais elle ne représente, elle aussi, qu'une petite minorité parmi les salariés non cadres.


Il doit bien exister un moyen de faire en sorte qu'émergent un ou deux syndicats capables de faire table rase de la politique politicienne et de discuter autour d'une table de grands sujets tels
que celui de la SNCF sans déclencher de suite une grève!


Il doit bien exister un moyen de limiter ce "droit de grève" totalement dévoyé par les jusqu'auboutistes en fixant, par exemple, un minimum de grévistes effectifs dans une profession donnée
(exemple les conducteurs de trains) faute de quoi, ce droit serait refusé.


En tout cas, les dirigeants politiques et ceux qui prétendent à cette situation doivent d'urgence plancher sur cette question car, très vite à présent, le pays sera totalement bloqué par la
fonction publique qui se tiendra raide contre vents et marées sur la masse considérable de ses "avantages acquis" dont beaucoup sont devenus depuis longtemps obsolètes, sans motivation réelle!


Malheureusement, tous les dirigeants, anciens ou encore en activité, ont capitulé régulièrement devant ce syndicalisme d'état
anti-national!


 

Charles Gancel 16/06/2014 17:36


Le syndicalisme français, dès le début du 20ème siècle, se décrit lui-même comme anarcho-syndicaliste (M. Rocard, 2011). Ses valeurs, sa mythologie et sa culture sont la déstabilisation, le
mouvement ouvrier révolutionnaire, la lutte des classes, et cela que le gouvernement soit de droite ou de gauche. Le compromis socio-économique gagnant est pour lui une trahison.


On disait de Chirac "Debout devant Bush, couché devant Blondel". Voyons ce que Vals fera face au rail et aux intermittents. Mais laissons-lui le bénéfice du doute. Nous saurons vite.  

alice 16/06/2014 17:35


« De Charybde en
Scylla », ce changement de Premier Ministre !!!!....Manuel Valls devait être « l’Arme Fatale », celle par laquelle une « consolidation » devait se
faire !!!...Nous constatons le brillant résultat !!!...........jusqu’où et jusqu’à quand cette « descente en Enfer »….. ?.........alice

Henri Grangier 16/06/2014 17:34


Depuis trop longtemps tous les gouvernements cautionnent par leur faiblesse les "corporatismes archaïques qui méprisent l'avenir"
et particulièrement ceux qui appartiennent à la sphère publique.


 


On feint de découvrir seulement aujourd'hui que ça ne peut pas durer. 

PILLARD 16/06/2014 17:33


Il serait plus que souhaitable que l'UMP ne s'exprime sur ces sujets que d'une seule voix afin d'éviter cette cacophonie de Luc Chatel

dom delandre 16/06/2014 17:31


rebelote! c'est reparti, pas de cap précis, ce matin CHATEL dit ne pas voter le texte puis quelques minutes plus tard BERTRAND affirme le contraire!


l'implosion approche pour le pire ou le meilleur??!!

Mes vidéos

Fil Twitter

Recherche