Ce site n'est plus à jour

Découvrez Fillon2017.fr
10 novembre 2010 3 10 /11 /novembre /2010 17:10

 


François Fillon rappelle que l’intérêt national commande que les Services de Renseignement aient des moyens d’action, des moyens d’action pour lutter contre le terrorisme, des moyens d’action pour lutter contre l’espionnage, des moyens d’action pour lutter contre la criminalité organisée, et cela, dans le strict respect des libertés publiques, lors des questions au gouvernement à l'Assemblée Nationale le 10 novembre 2010.
 

Monsieur le Président,

Mesdames et Messieurs les députés,

Monsieur le Président AYRAULT,

 

Avec tout le respect que je vous dois et toute l’amitié que je vous porte, je pense que vous vous êtes seulement trompé d’époque. Vous parlez d’un Président de la République qui écoutait tout Paris. Ce qui d’ailleurs avait occasionné un tel scandale, que la majorité de l’époque avait cru nécessaire de faire voter une loi, la loi de  1991, dont je veille, avec le ministre de l’Intérieur, scrupuleusement à l’application. Cette loi de 1991 a créé une Commission nationale de contrôle des interceptions de sécurité ; cette commission nationale est une commission indépendante, je veux dire qu’elle fait son travail avec beaucoup d’efficacité, et je suis très attentif à ce que l’on mette en œuvre les recommandations qu’elle nous fait régulièrement au vu des travaux de contrôle qui sont les siens, et vous le savez bien, puisque dans cette commission siègent des parlementaires.

 

La vérité, Monsieur le député AYRAULT, c’est qu'il n’y a pas de complot, il n’y a que l’intérêt national. Et l’intérêt national commande que les Services de Renseignement aient des moyens d’action, des moyens d’action pour lutter contre le terrorisme, des moyens d’action pour lutter contre l’espionnage, des moyens d’action pour lutter contre la criminalité organisée, et cela, dans le strict respect des libertés publiques. Ce strict respect des libertés publiques qui impose que les interceptions et toutes les données qui s’y rattachent soient strictement limitées, et soient contrôlées de façon étroite.

 

Voilà quelle est la ligne de conduite du Gouvernement, tout le reste, Monsieur AYRAULT, ce ne sont que fantasmes.

Partager cet article

Publié par François Fillon
commenter cet article

commentaires

Louis Beaudet 15/11/2010 11:56



Félicitations pour votre reconduction au poste de premier ministre.



valérie Caillens 14/11/2010 11:25



Bonjour Monsieur le premier Ministre,


C'est la première fois que je vais sur un blog et que j'écris à un homme politique, mais mon coeur et ma raison tiennent à vous féliciter et vous dire que la France a besoin d'un  premier
ministre comme vous.


Je manage une équipe de 11 commerciaux, et je reconnais dans vos actes un réel chef d'entreprise = la France a besoin d'avoir des manageurs responsables et non des hommes politiques
démagos qui navigeunt en fonction des sondages , des médias .


je suis mutée avec joie en Nouvelle Calédonie en décembre , si vous avez besoin d'une "grognarde" qui n'a jamais fait de politique mais qui reconnait en vous de vrai valeur de civisme,
authenticité, courage et honneur , je me ferai une joie d'apporter ma contribution dans ce TOM


RESPECTUEUSEMENT


VALERIE CAILLENS



WOLF Gérard 14/11/2010 09:27



Il n'y a pas de complot, mais l'intéret national, quelque soit le futur, je tiens à apporter mon total soutien, à François FILLON



Gaulois62 13/11/2010 17:56



Je ne connais pas les services secrets. Mais je connais un peu l'administration fiscale et lorsque celle-ci pratique la discrimination envers les célibataires de France en leur refusant la
déduction des frais de double résidence parce qu'ils sont célibataires, je crie au complot comme les membres de la commission FOUQUET. L'intérêt national est peut-être de faire respecter la loi
notamment l'article 432-7 du code pénal. Si vous ne me croyez pas, allez donc rencontrer Monsieur le Médiateur de la République. Je lui ai transmis un dossier à ce sujet. Faute d'obtenir justice
dans mon propre pays, je suis obligé de m'adresser à la Cour Européenne des droits de l'homme pour faire condamner la France qui de ce fait ne respecte pas ses engagements européens.



GUY VALLEE 13/11/2010 10:38



je n'ai pas pour habitude de cirer les bottes a quelqu'un , entre autre , et permettez moi ,vous , monsieur le premier ministre ,je vous trouve tres bien a votre place ,  que vous
resterez a votre place a matignon ,en esperant qu'en 2012 vous voir a l'elysee mais pas comme invite , mais comme le premier des francais , bravo monsieur le premier ministre et
portez vous , la france a besoin de vous 



Ju'âne Pedro 13/11/2010 09:57



Bonjour m'sieu Fillon !


Il faut bien reconnaître que Miterrand , lui, était à l'écoute des français !


Savoir ce que pense de sa politique, le peuple, c'est normal, non?


D'ailleurs, le gouvernement ne se prive pas de commander des sondages,dans le noble but de rester à l'écoute de l'électeur.


Oui, être à l'écoute des uns et des autres pour mieux vivre ensemble !


L'essentiel n'est-il pas de se comprendre !


Ecoutons nous, avec ou sans micro !


Les français parlent aux français !


Perso, je reste à l'écoute !


A bientôt !


Ju'âne Pedro, soudeur !


 


 


 


 


 



feuillardet 10/11/2010 21:20



C'est toujours un grand plaisir de vous entendre parler clair et vrai. Nous avons besoin de vous Monsieur le Premier ministre vous seul, qui avez toutes les qualités et les capacités pour mener
à leur terme toutes les tâches indispensables, que vous avez entreprises.


Vous avez toute ma confiance et mon soutien total.  



gilles 10/11/2010 20:18



Remaniement : Je rigole. Tout est écrit depuis 2005.


Cela dit, partir en Octobre 2011 serait pas mal aussi pour prêcher la bonne parole


 



Seignez 10/11/2010 20:06



Bravo, Monsieur le Premier Ministre car vous avez le courage de dire qu'il faut donner à notre pays les moyens de préserver sa sécurité, sa tranquilité et sa beauté.



Jean-Jacques SIMON 10/11/2010 19:44



Bravo François FILLON,  je souhaite de tout coeur que vous continuez les réformes indispensable. Le 01-01-2007 je vous souhaitais une bonne année en prévoyant
que l'année suivante je présenterai mes voeux au 1er Ministre. Je n'ai pas changé d'avis. je vous soutiens.  très respectueuses mais chaleureuses  salutations.  Je vous
ai écris (par poste) la 1ere fois en 2002lorsque aux Affaires Sociales vous tentiez une 1ere réforme des retraites, et c'est sur votre avis que j'ai été fait Chevalier de la Légion
d'Honneur. Encore Merci  .Jean-Jacques Simon                        



Mes vidéos

Fil Twitter

Recherche