Ce site n'est plus à jour

Découvrez Fillon2017.fr
5 mars 2010 5 05 /03 /mars /2010 08:01

François Fillon visite le salon de international de l'agriculture le 4 mars 2010.

Partager cet article

Publié par François Fillon - dans INTERVIEWS
commenter cet article

commentaires

Nc 14/03/2010 01:13


Allez va, si l'industrie de l'agriculture est startégique, comment fait on pour vendre nos froçmages à l'esport. Je n'ai pas parlé du jambon, ni du charal.

Allons vois, et si nos produits étaient mieux vendus ailleurs ?

Cordialement,


colomar jean-marc 11/03/2010 09:46


Certes, l'agriculture est trés importante pour l'économie française mais n'est-il pas tout aussi essentiel de ne point desespérer l'immense tissu des trés petites entreprises du secteur
libéral en particulier. Ces libéraux se sentent floués par l'annonce tant attendue de la suppression de cet impôt imbécile et inique qu'est la taxe
professionnelle; taxe aussitôt remplacée par une autre qui nous coutera aussi cher! sommes nous des citoyens de seconde classe; les centaines de milliers d'emplois qu'assure notre
activité sont ils moins utiles à notre sociétés? Nous nous estimons trahis et trompés. Notre travail va continuer à alimenter le puits sans fond des finances locales et bien souvent les délires
mégalomaniaques des néo féodaux issus de la décentralisation à la Française. Est ce là monsieur le premier ministre un signe de la rupture tant souhaitée? Pour ma part , je me prends pour la
première fois de ma vie à attendre la retraite et me dirige vers l'abstention Dimanche comme bien de mes confrères libéraux.


Denocq 09/03/2010 17:10


Monsieur le Premier Ministre, avec tout le respect que je vous dois, je tiens à vous dire mon indignation face vos dernières déclaration concernant les 35 heures. Non, je ne suis pas pro M Aubry,
mais oui, je suis pour la défense des ouvriers qui ont retrouvé un peu d'espace de vie, de loisirs et de vie familiale grace à cette mesure. J'ai vécu, cadre dans le social, le passage au 39 h et à
l'époque, les pires catastrophes ont aussi été annoncées ! La reflexion sur les organisations qu'entraine chaque amélioration recherchée des conditions de travail et de vie du plus grand nombre est
toujours bénéfique au gain de productivité, est toujours économiquement bénéfique, faut il encore que les bénéfices en soient équitablement partagés ! J'ai pratiqué, jusqu'en 2009, 70 heures par
semaine, un métier de passion, mais je n'imposerai pour rien au monde mon choix à celui qui n'a pas eu cette chance et travaille par obligation alimentaire tout en y mettant toute la fierté de
faire correctement son travail.
Le gain de productivité des 35h a bénéficié surtout financièrement aux patrons qui n'ont pas embauché pour compenser, les ouvriers eux, ont amélioré leurs performances au travail pour enfin
travailler pour vivre et non pas vivre pour travailler. Contrairement à la culpabilisation ambiante concernant le travail, la France est devant l'Allemagne en nombre d'heures annuelles travaillées.
Il y aura toujours des professions, notamment les indépendantes, qui feront plus, mais par choix. Le choix du salariat ou de l'indépendance ne doit pas opposer les uns aux autres. Tout le monde ne
peut pas être bac+5, entrepreneur, Enarque, ou ingénieur ! Tout le monde ne peut être passionné par les poulets à emballer à longueur de chaine, ou les toilettes des entreprises à nettoyer tous les
soirs, ou les travaux de maçonnerie ou de logistique qui vous cassent le dos. Que ces gens là puissent au moins, en rentrant chez eux ne pas être trop épuisés et esperer vivre humainement un peu de
leur vie !! En général d'ailleurs ils coutent moins cher que les autres aux régimes de retraite car ils décèdent plus jeunes.
Je vous recommande le livre de Florence Aubenas "Le quai de Ouistreham", moi une cadre retraitée de l'ex ANPE qui sait de quoi elle parle


BOUDIER - OMONT 08/03/2010 19:56



Cher Premier Minsitre,
je suis fière d'appartenir à la frande famille de l'UMP et je trouve que vous êtes en osmose avec le peuple français qui se reconnait à travers vous et vos démarches intellectuelles et politiques
car : vous n'avez jamais été aussi populaire.
Je vous admire.
Une professeur qui aime la France , son gouvernement et son premier ministre.



boisbault 08/03/2010 17:10


dommage qu'une part de sadisme lui fait aimer la souffrance animale (corridas)




André Guidi 06/03/2010 14:31



Monsieur le Premier Ministre de la France,


je salue la vision stratégique pour l'agriculture Française prônée par le Président de la République et votre gouvernement ainsi que l'initiative des prêts-relais qui permet à nos agriculteurs de
surmonter la crise malgré la baisse de la demande mondiale.

Salutations dévouées et respectueuses.

André Guidi



Jean-Marc 06/03/2010 13:10


Félicitations au Président quant à sa réunion publique avec les agriculteurs(dommage qu'elle n'ait été retransmisse que sur LCP)_ les journaliste qui ne pensent qu'a décortiquer le
"il est arrivé et telle heure et il a touché la corne d'une vache...." très franchement on en a rien a foutre ...idem qu'il soit venu au debut ou a la fin. Alors je reviens la dessus
Présidentiable ou pas debrouillez vous pour que l'un deux vous deux soit aux manettes de l'Europe parce que beaucoup de blabla mais peu d'energie à faire une Europe forte.

je suis fils de paysan, je me souviens des larmes de ma mere lorsqu'hier (plus de 20 ans) nous jettions des milliers de litres de laits, a priori nous sommes dans un cas similaire: celui
qui bosse ne gagne pas le fruit de son labeur... je n'aborderai pas le cas des traders...
Alors oui notre pays doit se ressaisir, il faut absolument reprendre certains secteurs EX: nous vendons des Centrales nucléaires mais lorsque l'on sait que la grosse marmite pour faire la
vapeur est fabriquée au japon(et c'est la seule fonderie au monde a faire cette grosse casserole.. ben on peut se demander pourquoi aolrs que l'on a de nombreux chomeurs que l'on recupère de
l'acier etc etc pourquoi le japon serait le seul a fabriquer cette cuve...)
nous avons perdu un savoir faire... dans tous les secteurs le savoir faire se perd, les centraliens et tout le tintouin nous mettent dans la mouise.. demain je discuterai avec "Google".
tres franchement j'en suis dégouté... mais pourquoi les elites se sentent  ils si pretentiteux d'idées qu'ils n'ont pas ??? parce qu'ils vous
cotoient ???
hier on m'a mis en contact avec des "sous directeurs" afin que je propose mes idées finalement on m'ecoute un peu et puis rien, je reviens vers le "facilitateur" , il me dit: ben oui Jean-Marc
c'est ça la France: le gars que tu as en face de toi il est la pour Deux ans pourquoi il se decarsserait a faire progresser la société... il attend la fin de ses deux ans.. je réponds mais si dans
deux ans sa boite coule parceque j'ai fait développé mes brevets par Google.. ben tu sais il s'en fout il ne sera plus la....
triste réalité: il faudrait de nombreuses carottes pour faire avancer ce pays , ces sociétes conduites en parti par des anes... la carotte devrait etre offerte en rentrant à l'étable... idem pour
de nombreux fonctionnaires: n'aviez vous pas parlé de salaire au mérite????
Bien à vous

petit message aux journalistes: demain parce que vous sacrifiez la cohésion nationale vous risquer de perdre vos propres emplois parce que vous n'informez vous faites c'est du
pseudosensationnalisme ,  méritez vous que l'on se penche sur le paiement de vos publications qui seront dépassées par le web.. il est pourtant si simple de monnayer vos articles ou
vidéoweb...
La nature humaine est solidaire, on le voit bien dans l'aide a autrui lors de la tempête Xynthia alors que diable, faites un peu d'introsception et dynamisez notre nation... à force de
fomenter cette sinistrose vous vous en étoufferez.. "les vacance"s au ski ne desemplissent pas : tout ne doit pas aller si mal... désolé pour le style mais j'ai travaillé cette
nuit  ...


SEDAT 05/03/2010 19:14


Bjr Monsieur le Premier Ministre François Fillon...!

L'agriculture est la base de la culture,et il nous faut la sauver par un grand "Varenne de l'Agriculture"...!
Salutations,Reynaldo. 



Caroline Morard 05/03/2010 09:22




Alors que l’imminence de l’échéance électorale attise les appétits de partis donc les critiques acerbes de l'opposition, l’accueil formidablement chaleureux et populaire que vous avez reçu au
salon met au jour la vérité.
Là où l’opposition dénonce « mépris » ou «abandon » de l’exécutif  envers le monde agricole l’échange nourri, hier, avec les exposants figure tout le contraire c'est-à-dire
écoute, confiance et respect mutuel.Vous
avez placé cette matinée sous le sceau de la fidélité et du pragmatisme optant pour la solidarité et le dialogue dans la recherche de solutions concrètes face aux besoins et préoccupations
légitimes de la profession.



De mémoire de Premier ministre, on a connu accueil plus hostile. Chacun se souvient de l’arrivée chahutée de Lionel Jospin en 2001. Il avait alors été pris à partie par des éleveurs qui l’avaient
copieusement hué sous des jets d’œufs. C’est là le dernier souvenir d’une visite d’un Premier ministre socialiste, il y a plus flatteur pour un parti qui prétend avoir le monopole de
l’attachement à la terre et aux paysans.La
veille, la prestation de Mme Aubry dans les allées du salon ne laissera pas non plus un souvenir impérissable aux agriculteurs par l'honnêteté de son attention à leur égard. La première
secrétaire s’est surtout appliquée à torpiller l’action du gouvernement auprès des présidents sur les stands régionaux avec certains arrières pensées électorales un peu trop voyantes.



Alors que le gouvernement s'engage inlassablement dans la voie de la responsabilité comme en témoignent les instruments financiers très puissants mobilisés en faveur des exploitations sinistrées
par la tempête Xynthia,  l'opposition s'entête dans celle de la controverse avec ses oublis, ses outrances et ses défaillances.


 



Mes vidéos

Fil Twitter

Recherche