Ce site n'est plus à jour

Découvrez Fillon2017.fr
27 janvier 2010 3 27 /01 /janvier /2010 11:48

François Fillon répond à l'opposition sur la nomination d'Henri Proglio à l'occasion des questions d'actualité le 26 janvier 2010.
 

Monsieur le président,

Mesdames et Messieurs les députés,

 

Ce qui est formidable avec le Parti socialiste, c'est qu'il ne voulait pas de la réforme de la Constitution, qui n'était pas suffisante à ses yeux, mais qu'il en réclame en permanence l'application anticipée.

 

La vérité c'est que si cette majorité n'avait pas voté, avec quelques personnalités éclairées, la révision de la Constitution, jamais la question de la nomination des responsables des grandes entreprises publiques n'aurait été posée au Parlement. Alors, commencez par remercier cette majorité d'avoir eu le courage de réformer la Constitution !

 

Deuxièmement, reconnaissez que le Président de la République n'était pas obligé de demander que les commissions parlementaires entendent Monsieur PROGLIO, puisque les textes n'étaient pas encore votés. Il l'a fait parce qu'il a voulu que de façon anticipée, le Parlement puisse auditionner le futur président d'EDF.

 

Enfin, mesdames et messieurs les députés, il y a quelques instants, j'entendais sur une télévision le responsable du plus grand syndicat d'EDF s'exprimer quant à la nomination de Monsieur PROGLIO et à sa double casquette. Eh bien, je suis frappé par la différence de ton et de responsabilité entre les organisations syndicales d'EDF et de Véolia et les propos qui sont tenus sur ces bancs.

 

 

Partager cet article

Publié par François Fillon - dans TRIBUNES ET DISCOURS
commenter cet article

commentaires

Militant 04/02/2010 08:52




L'image est floue mais le coeur y est


Venant de toute la France, ils sont là, plus de 1400, des grognons, des pensifs, des souriants, des bavards insouciants. Un cadreur me demande de dessiner la
trajectoire de sa caméra…


Quelques vaillants militants hommes et femmes bénévoles expriment par un signe de connivence quasi imperceptible le fait que « le PM arrive ».


Une avalanche  de décibels tonne son entrée... d'un seul homme, les 1400 se lèvent. Bien que perché, le cadreur qui n'a pas anticipé la hauteur de ces têtes
levées perd son objectif…


une pagaille honore la profession des journalistes et pigistes qui triment et chassent  l'image.
Le service de "protection" qui assure 24/24 témoigne d'une sorte de calme, flegme efficace et attentif , un peu à l’image de celui qu'il protège.Lorsque vient le temps de sa parole, il est ovationné, mais  il ne se plie à aucun temps mort : sans doute pressé par le
temps, il enchaine.
J'entends les mots, la direction qu'il faut prendre même si parfois a cause des difficultés de la vie le moral n’est pas là, le souhait, l’engagement politique pour changer le monde est
persistant chez les militants.


Je comprends qu’il faut panser les plaies de politiques égoïstes et partisanes d’hier  


 L’électrochoc qu’il faudra prescrire  sera sans doute insupportable
pour certains élus accrochés à leur bastion –vivier électoral (privilèges ?), je suppose que comme c’est le peuple qui paie la facture, il aura son mot à dire ?


J’entends le développement des nouvelles technologies dont la fibre optique est le  neurone (synapse)  des échanges vifs nécessaires au progrès ( proximité affective, Télésanté, culture, échanges sociaux , etc.).


 


 



LILI 03/02/2010 21:13


Pour moi simple française lamda réforme signifie changement en vue d'une amélioration.   Or, vos réformes n'ont fait qu'empirer la vie quotidienne de la plupart des français.

Vous voulez réduire les dépenses du pays.....Ne  pouvez vous pas commencer par réduire  les dépenses de votre gouvernement; du train de vie des ministres et autres députés.  Le
Président souhaitait  AVOIR UN MINIMUM DE MINISTRES , résultat ils n'ont jamais été si nombreux et le nombre de sécrétaires, sous-sécrétaires, assistants etc   n'a  jamais été
si nombreux.  Ne pouvez-vous commencer par balayer devant votre porte avant de serrer la ceinture de tous les français ? Cela ferait pourtant un bon effet sur le français de base que nous
sommes....    

J'espère que ces paroles ne seront pas considérées  comme injurieuses quoi qu'avec vous l'on ne sache jamais comment vont être les réactions. !


Patrice Cardot 02/02/2010 16:15


Monsieur le Premier ministre,

C'est en citoyen éclairé qui dispose d'un blog ouvert à d'autres contributions que les miennes que je me permets de venir vers vous pour vous encourager à poursuivre votre action, avec le sens des
responsabilités et de l'intérêt général qui est le votre, ce courage politique, cette intégrité, et cet attachement viscéral aux principes de la démocratie et aux valeurs de notre République qui
vous honrorent et qui inspirent notre respect autant que notre estime ; qualités que vous partagez avec un homme politique que vous aimiez et qui mérite toute notre estime : je veux
parler de Philippe Séguin !

Je me permets d'appeler votre attention sur la réforme de la Constitution que vous avez mené à bien, sous l'impulsion du Président de la République !

Après une analyse fine de la question, il en ressort qu'elle a produit un texte qui pêche encore cruellement par défaut sur un registre pourtant essentiel du pacte politique et social qui
lie une Constitution et une Nation : celui de la sécurité nationale !

L'organisation de l'Etat en matière de Défense nationale, d'une part, et de sécurité intérieure, d'autre part, ne résume pas ce que devrait être l'organisation de l'Etat sur un registre dont la
stratégie nationale requiert une très grande rigueur dans l'établissement de l'architecture de l'Etat y afférent !

Par ailleurs, j'appelle votre attention sur le fait que les dites lacunes devraient être corrigées pour assurer la compatibilité de notre Constitution avec le traité de Lisbonne en la matière !

Aucun juriste et constitutionnaliste n'a jugé bon, semble-t-il, d'appeler l'attention du gouvernement et du Parlement sur cette question fondamentale !

Je le déplore, ayant moi-même examiné et soulevé cette question avant même que M. le Premier ministre E. Balladur fianlise son rapport sur la modernisation des institutions de la Vème République,
sans être juriste de profession ! 

Peut-être conviendrait-il qu'une analyse un peu plus experte soit menée dans les enceintes appropriées, en veillant à ce que les " experts" soient vraiment des experts ?

Avec l'espoir que vous parveniez à mener à bien les réformes nécessaires à la modernisation de l'Etat et de la Nation sans sacrifier l'expertise publique sur la table des externalisations de
mauvais alois,

je vous prie d'agréer, Monsieur le Premier ministre, l'assurance de ma très haute considération et de ma très sincère estime.

Patrice Cardot


André Guidi 28/01/2010 10:20


M. le Premier Ministre de la France,

  il y avait de nombreux motifs, en dehors des postures de façade et d'opposition systématique et primaire,  pour voter la réforme constitionnelle dont notamment ce sur quoi s'était
engagé le candidat Sarkozy dans son livre c'est à dire la réduction à deux des mandats présidentiels par une même personne, c'est ce que n'ont pas manqué de faire Jack Lang, juriste de formation et
le PRG.

Salutations respectueuses.

André Guidi  


Jean-Marc 27/01/2010 16:39


Monsieur Proglio semble pointu qu'on le laisse travailler... les salaires paraissent choquants ...un joueur de foot en mérite bien moins... pourtant nombreux vont aux matchs...
le PS s'assoit sur le banc et jette  de petits cailloux qui rebondissent sur l'angoisse de la fin de mois difficile des Francais dont je fais partis _ oui nos salaires sont justes et mérités
parce que comme beaucoup jamais de ma vie je ne me suis arrèté  (pourtant dans ma boite, l'avenir est sombre).
Nos salaires paraissent dérisoires par rapport aux salaires de Monsieur Proglio mais c'est la loi du marché et qu'importe... qu'on nous laisse travailler et nous indigner surtout faces aux abus des
prix pratiqués par certains... et devant le taux d'imposition dans les régions pour offrir des voyages et jouer "du pipot" en amérique du sud...
sans quoi, risque de s'amplifier ce que j'observe depuis peu: de nombreuses personnes ne désirent plus faire d'effort pour travailler... surtout les anciens qui se démotivent par exemple pour
former des jeunes dont le diplome n'est pas tout lorsque l'on a pas d'expérience( par exemple dans le domaine de la santé...).
Je n'ai pas bien suivi mais à propos du conseil général des communauté de communes et tout le tintoin si vous pouviez nous faire un package que paie moins de monde a couper des rubans et baisser
nos impots : eh ben ce serait chouette... je ne vis pas loin d 'un conseil général lorsque je vois le monde qui passe a 12 h pour aller déjeuner et ne se pressent pas de reprendre le boulot parfois
plus d'1h30 plus tard je me dis mais qu'est ce que ce toupeau de gens peut bien faire de ses journées dire que c'est moi qui les paient... je me trompe forcement...
Dire que dans mon service certains collègues de jour ont a peine le temps de déjeuner...
oui la prise en compte de la pénibilité sera quelque chose a revoir: ceux qui glandent pourront bien travailler jusqu'a  65 ans... et ceux qui partent du fait de leur statut d'ex
fonctionnaires ne devraient pas pouvoir retravailler tant qu'il touchent leur retraite... enfin bon je dis cela... certes je ne suis rien...


Mes vidéos

Fil Twitter

Recherche