Ce site n'est plus à jour

Découvrez Fillon2017.fr
14 octobre 2013 1 14 /10 /octobre /2013 20:35

 

C'est l'un des messages que j'ai delivrés ce soir sur le plateau du journal de 20H de TF1.

Revoir mon interview :


 

 

Extraits :

"La victoire du Front national dans un canton de gauche, détenu par la gauche depuis 1945 est le résultat d'un ras-le-bol sans précédent"

"Les Français sont assommés par les impôts, ils ont le sentiment que le chômage ne baissera jamais, l'insécurité est un vrai sujet, et c'est le moment que le garde des Sceaux choisit pour proposer des textes qui vont dans le sens d'une moins grande sévérité"

"Ça fait des mois que je tire le signal d'alarme, en disant que les impôts sont un noeud coulant qui est en train d'étrangler l'économie française et la classe moyenne. Personne ne veut entendre, le gouvernement continue inlassablement à augmenter les impôts et il provoque ce sentiment de rejet - pas seulement à Brignoles - qui est extrêmement puissant."

"Puisque le gouvernement ne veut rien entendre, la seule façon d’exiger l’arrêt de l’augmentation des impôts, c’est de faire des élections municipales un référendum anti-impôts".

"Ce que j’ai dit, c’est que le Front national n’est pas un parti. C’est le front du refus, le front des oubliés qui expriment une colère et une violence, sans le début du commencement d’un programme. Mais en même temps, on ne peut pas exclure, jeter l’anathème, mépriser des milliers et des milliers d’électeurs qui choisissent de voter pour le Front national. Il faut leur parler et leur proposer un vrai projet de redressement national qui soit basé sur le progrès et sur le fait qu’on remette la République à l’endroit".

"Tous les les gens qui me connaissent savent que jamais je ne proposerais une alliance avec le Front national".

"On est dans une crise nationale de longue durée. On n’est jamais sorti dans notre histoire d’une crise comme celle-là sans un rassemblement très large des Français. Face à des responsables politiques qui parfois se voilent la face sur la réalité de la montée du Front national, j’ai simplement eu raison".

"Les Français attendent aujourd’hui qu’on leur propose une nouvelle politique (...) Si on est bloqué sur ce passé, alors, ils pourront avoir des raisons d’aller vers le Front national. Les relations entre moi et Nicolas Sarkozy pendant cinq ans, c’est un sujet pour les historiens, ce n’est pas un sujet pour construire un projet politique".

Partager cet article

Publié par François Fillon
commenter cet article

commentaires

EBA 19/11/2013 19:39


Si l'ensemble des futures minicipalités était élu sur le seul programme "arrêt de l'augmentation des impôts", il n'est pas certain que la vie démocratique s'en trouve enrichie...

TANAZACQ Lionel 02/11/2013 17:50


Bonjour Monsieur Fillon.


A tous les niveaux les Français crient leur ras le bol, nous en avons marre de cette "chianlie " comme aurait dit notre grand timonier qui doit se retourner dans sa tombe à voir où la France en
est arrivée. Au moment où j'écris ces lignes, les bonnets rouges de Quimper sont aux prises avec les forces de l'ordre devant la préfecture. En 68, mouvement estudiantin dont je faisais parti,
c'était les jeunes qui voulaient un changement de société, aujourd'hui c'est l'ensemble des français qui souhaite que cela change.Assez de cette équipe qui nous mène droit dans le mur, on promet
un jour, on fait le contraire le lendemain. Nous sommes la risée de l'Europe. Trop de taxes à tous les niveaux, nos entreprises ne peuvent plus prendre de parts de marché à l'international, nos
jeunes diplômés vont se "vendre" à l'étranger, nos agriculteurs longtemps en tête de peloton en europe sont maintenant dépassés par les allemands et les espagnols. Je pourrais continuer cette
litanie en parlant des routiers, des pêcheurs, etc, etc...


Monsieur Fillon, vous avez décidé de mener un combat auquel je crois, la route sera longue d'ici 2017 mais ne lâchez rien. Il faut que cela change et il ne faut pas non plus que la France tombe
aux mains des extrêmes. Je vous fais confiance.


Mes respectueuses salutations.

tanguy dominique 26/10/2013 11:38


Soutiendrez vous les municipalités UMP qui gèrent leurs communes comme les socialistes gèrent la France   .... sans tenir compte de la crise.


ne faudrait il pas créer un "LABEL" pour les candidats s'engageant à baisser la fiscalité locale !!!!! (économie des ronds points....)


SINON  puisqu' il est impossible de sortir la France par le haut  pourquoi pas en sortir par le bas....


De sensibilité  "gaullisme social"  je pourrais à la limite rejoindre  Bleu Marine


pour favoriser la "chienlit"

gilles 26/10/2013 06:34


Dans les villes où il y aura des listes FN, cela va êtrre un carton plein.


L'UMP paiera l'absence de retrait de N Sarkozy campé par la main mise JF Coppé comme marionettre de NS sans doute avec la promesse d'être premeir ministre en cas de retour et vpus qui représentez
le renouveau de l'opposition, affaibli par cette division.


Le PS lui se fera pulvériser par san manque de résultats économiques et pour cause.


L'inversion de la courbe de chomage n'aura pas lieu ou sera obtenue pour une poignée de semaines à coups de contorsion statistiques et de dispositifs ultra aidés qui arriveront à bout de souffle
faute de financement.


Le président, son gouvernement appuyé par le discours du parti au pouvoir continuent impertubables dans un dogme qui face à la réalité économique fait froid dansd le dos. Si les dispositifs
sociaux contra cycliques sont normaux en période de crise, ils ne sont que des amortisseurs pour éviter l'explosion de la misère, de la violence et l'explosion politique tout court dans notre
pays. Ces amortisseurs doivent rester marginaux parce qu'ils coutent cher et que nous avons peu de moyens, moyens qu'il faut mettre dans tout ce qui ressemble à de l'investissement près du
terrain pour obtenir des résultats.


Le combat doit être ailleurs, dans la compétitivité du secteur marchand, c'est à dire la restauration des marges des entreprises et de TOUTES les entreprises, pas seulement celles qui font du
dévloppement durable ou de la nouvelle technologie. Les entreprises allemandes, espagnoles sont à plus de 40 % de marge brute, les anglaises sont à 35 et y vont aussi, les françaiss sont à 28 %
et se cassent la gu.....


Restaurer les marges quand l'économie flanche, cela veut dire diminuer la masse salariale et augmenter la productivité. Pour diminuer la masse salariale massivement, il faut diminuer les salaires
ou les charges et augmenter le temps de travail.


Ce qui m'impressionne, c'est que ce disoours est inaudible dans les médias pour l'instant.


Chiffres du chomage en forte baisse au mois d'Aout, grannde victoire du gouvernement, malgré des regards immédiatement incrédules et sopçonneux sur ces chiffres.


Forte remontée des chiffres au mois de Septembre ? C'est normal à cause du bug informatique du mois d'Aout dit le ministre du travail.


Imprerssionante cette facilité de sémantique et o combien dangereuse pour les urnes.


Pourquoi personne ne réagit en face ?


Cette sémantique me fait penser à une période très sombre de notre histoire, où les gouvernants d'alors parlaient de la défense élastique à l'Est pour masquer un enfoncement des lignes sur le
champ de bataille et une raclée monumentale.


J'ai entendu F Hollande qui commençait à préparer les esprits. Il a osé indiqué que ce serait les chiffres des chomeurs de Novembre et Décembre sur lesquels on verrait l'inversion de la courbe,
cad qu'on ne verrait descendre les statistiques qu'en Déc et en Janvier. C'est une escroquerie monumentale.


35 heures, "j'aime pas les riches", "mon ennemi c'est la finance", "faire payer autant les entreprises que les particuliers au nom de la justice sociale", tout cela en pleine crise économique
mondiale n'est plus de l'incompétence, ni du dogme politique. C'est devenu criminel comme discours. Cela ramène aux heures les plus sombres de notre histoire, où une clique d'opportunistes
avaient réussi à l'occasion d'un cataclysme géopolitique accentué par l'imprévoyane de la classe politique modérée, à mettre la main sur les pouvoirs. Dans cette période, pour garfer le pouvoir,
la pratique de la division par la distribution de prébendes à une minorité de privilégiés face à une majorité affamée ont mis le pays par terre, amené une France à se battre contre une autre. A
la sortie, c'esdt devant une cour de justice que ses responsables politiques ont été traduits pour canaliser la soif de vengeance de tout un pays.


De F Hollande à JM Ayrault en passant par B Hamon, H Désir et toute une population politique rompue à toutes les règles médiatiques de discours ambivalents, c'est le même discours qu'on entend en
permanence pour masquer la défaite économique de notre pays à grande échelle et ce avant que nous ne basdculions dans la crise politique.


 


Face à cela, il faut muscler votre discours face au PS pour que les médias vous entendent. Criminel, c'est le terme qu'on n'entend pas et qu'on doit entendre dans les médias à propos des
dirigeants actuels et des discours socialistes . Croyez moi, je vois ici bas la catastrophe arriver. Criminel, c'est le discours qu'on doit entendre face aux escroqueries et aux
mensonges socialistes pour prendre rendez vous avec le futur quand les urnes vont commencer à parler. Criminel parce qu'il faut dire aux socialistes qu'il faudra juger ces politiques dogmatiques
et sourds aux souffrances des uns et aveugles aux mécanismes économiques? Criminels parce qu'il faut que les français entendent par la dureté du discours qu'on assiste à une erreur économique
monumentale actuellement.


Parallèlement, il faut côté pouvoir politique, que vous preniez le pouvoir à l'UMP pour qu'l n'y ait plus qu'une voix forte de l'opposition crédible et de l'alternance afin de vous permettre de
prendre le pouvoir tout court.


Sinon, c'est un remake de 1993 95 et de l'épisode Balladur CHirac qui a laissé des traces pendant plus de 10 ans auquel on assistera. Mais cette fois, il faudra compter sur la vague FN. Cea sera
un remake des périodes lesp lus sombres de notre histoire au monde économique.

JPWK 25/10/2013 20:03


http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2013/10/25/97001-20131025FILWWW00519-gendarmeriesituation-difficiledirecteur.php


 


Bonjour monsieur le Premier Ministre,


" Les locaux de Gendarmerie dont les logememnts de fonction devraient par décrêt devenir Propriété de l'Etat leurs besoins énergétiques à charge des collectivités locales ".


JPWK

Anne 25/10/2013 15:37


... et çà continue avec le hold-up sur l'épargne (augmentation de la CSG) voté hier à l'Assemblée. Je suis surtout outrée par le caractère rétroactif de cette mesure. Est-ce bien légal ?


Mais, il ne faut plus s'étonner de rien, quand on a entendu récemment (à propos de l'affaire Leonarda), Mr Bartolone, président de l'Assemblée, minimiser le caractère impératif de la loi....


Est ce que l'UMP a prévu un recours à propos du caractère rétroactif du prelévement d ela CSG sur les comptes d'épargne ?


Avec tout mon soutien pour votre action présente et future
Anne 


 

Jean-marc 24/10/2013 14:10


@leriche com helas x3 je pense que c'est trop tard... quels
politiques dans vos circonscriptions bat la campagne ? F Fillon soutient certains candidats... mais ailleurs qu en est il? ici dans ma commune le candidat PS devrait se voir proposer un poste de
ministre s'il remporte la ville (+ de 40000 habitants)...la com de ce candidat PS est très importante pour frapper les esprits des habitants de la commune...un petit passage  de Walls et hop
il majorera "ses" suffrages.


Monsieur Fillon vous risquez d'avoir un planning très chargé... car vous etes seul populaire aucun autre de droite n a votre aura...

lacrampe 24/10/2013 07:56


Monsieur Fillon,


Comme vous avez raison sur le matraquage fiscale de ce gouvernement, hier soir encore une taxe supplementaire  que dis je une retroactivité de la taxe CSG RDS à 15,5% sur les PEA PEL
Assurance vie Le gouvernement ne respecte meme pas les grands principes de notre droit la non rétroactivité, puisque cette mesure sera aplicable au 24 septembre 2Q013 pour la loi de finance 2014.
Comment aujourd'hui s'opposer à de telles pratique remettant en cause le fondement meme de notre Droit?


 

LEROUGE A. 23/10/2013 17:40


OUI vous avez raison, les Français déçus de la droite et de la gauche se réfugient vers le front national. J'entendes les cris de détresse de certains travailleurs exerçant au smic qui se lèvent
le matin pour aller travailler, qui paient leur loyer, leurs charges, et qui n'ont presque plus pour se nourrir, donc ils se nourrissent avec des produits à bas prix....ils ne font plus aucun
économie, au contraire il ne leur reste pas un centime à la fin du mois... certains ouvre un dossier de surendettement.. et viennent devant le TI pour demander la P.R.P. Tous ces Français sont
déçus de la droite et de la gauche. Ils crient leur désarroi.. que cela fait 40 ans qu'ils subissent cette situation... ( voilà ce que j'entends couramment ) et ils savent dire également que les
bénéficiaires du RSA sont plus heureux qu'eux ....car ils sont aidés par la Croix Rouge, les tarifs sociaux, edf, gdf, tél. carte CMU, banque alimentaire...il y a vraiment un cri de détresse
lancé de tout leur coeur pour ces citoyens qui n'en peuvent plus par l'augmentation du coût de la consommation, des impôts directs et indirects. Cher Monsieur Fillon, vous devez, tout comme moi,
entendre ces cris de détresse lors de vos permanences, à paris, en sarthe ou ailleurs. Les Français de la classe moyenne eux aussi sont déçus par la montée incessante des impôts, du coût de la
vie. Que pouvons nous faire pour redonner confiance aux Français ? Excellente journée à vous. Bien amicalement.

Leriche 22/10/2013 13:30


Bonjour,


 Vous n'êtes pas sans savoir ce que le gouvernement Hollande ponctionne les Français !


Aujourd'hui encore, on nous annonce des prélèvements énormes sur nos épargnes avec effet rétroactif !!!


Comment est-il possible de réagir après une telle nouvelle ? 


Cela commence à faire beaucoup.


 Et que faites-vous ? Qu'envisagez-vous de faire pour que de tels procédés ne soient pas appliqués ?


On ne vous entend pas. D'ailleurs, on n'entend aucune contradiction de la part des politiques des partis adverses au PS !!


C'est un comble !


J'ai toujours voté à droite. J'appréciais beaucoup Mr Sarkozy, et était déçue qu'il ne soit pas réélu.


Mais quand je constate que l'on n'est pas défendu, qu'on nous laisse à la merci de gouvernants incompétents et qui profitent de leur statut pour nous appauvrir, je ne vois malheureusement qu'une
solution , voter pour leFN qui, seul, ose encore affronter la réalité !


 Il est grand temps de réagir ! A quand la révolte pour sauver ce qui reste de la France ?


 Nelly Leriche

Dominique 22/10/2013 11:33


Le problème pour les impôts, ce n'est pas tant d'en payer (au pro rata de ce qu'on gagne), c'est l'usage que l'on en fait.


Le problème, c'est aussi à coté des l'impôts classiques, qui sont visibles, l'existence d'impôts invisibles comme la TVA ou appliqué aux couches supérieures de l'économie ( impôts sur les
sociétés, charges sociales, taxes de toute sortes) et qui se répercutent inévitablement sur les prix des biens et des services de base payés par le consommateur et provoquant un renchérissement
de la vie pour tout le monde.


Lorsque l'on vit en France, on profite de plein de choses dont on ne se rend même plus compte. L'air que l'on respire, l'eau que l'on boit, les aliments que l'on peut y trouver, le logement, les
routes, les transports , les soins médicaux, la scolarisation, les associations, l'ordre public, la sécurité...Tout ceci n'est pas gratuit et a un coût pour le pays. C'est pourquoi toute personne
vivant en France, définitivement ou passagèrement, se doit,même symboliquement, de participer à l'impôt, avant même de pouvoir voter. Trop de largesse ou de gratuité finit par nous rendre
inconscients ou irrésponsables. Il faut donc un impôt pour tous, même minime. Le seul problème que je vois est celui du recouvrement car il faut envoyer les formulaires,  calculer et
collecter les sommes .. Cela occasionne des frais de personnel, de courrier , d'affranchissement etc...Et si le coût de tout cela est plus important que l'impôt lui même qui doit quand même
rester symbolique pour les plus faibles,la question se pose de son utilité.


Dominique

Franck Cieslik 21/10/2013 12:16


Je suis chef d'entreprise, en plus de 20-25 ans les gouvernements successifs nous ont dépouillé de nos fonds propres par une fiscalité
exagérée qui sont nos moyens d'embaucher sereinement, de pouvoir viser sur le moyen et plus long terme. Il faut savoir ce que l’on veut, avoir des entreprises fortes ou des entreprises faibles
qui vivotent, soumises à une pression fiscale  et administrative.


Les pouvoirs publics n’ont pas l’air de s’en rendre bien compte, mais enfin on fait avec, mais jusqu’au moment ou peut-être aurons-nous un
chômage, une précarité plus qu’insoutenable, si ce n’est déjà pas le cas, des entreprises françaises de moins en moins souveraines. On a vraiment l’impression que nos politiques sont depuis
longtemps inconscients, qu’ils ont des œillères ou sont bien incompétents et sectaires, loin d’une politique attentive et démocratique.


FC

vigouroux 20/10/2013 12:35


Bonjour Mr Fillon,


je suis vraiment maheureux de vous le dire mais je crois que ce sera très dur pour vous d'être élu. Delors avait refusé de se présenter parce que je cite:"je demanderais aux français de faire
bien trop d'effort et jamais ils n'accepteront". Balladur avait dit la même chose, "ce sera très très dur de rétablir la France". Dans ce pays, quand vous dites la vérité, on ne vote pas pour
vous. 


Hollande nous démontre au moins une chose, taxer à tour de bras tue tout le système. Un employé payé 1500 € par mois revient à 4500€ pour son employeur. Et les socialistes continuent, ils ont
même voulu enlever 2 dates chrétiennes au calendrier pour les remplacer par le laid et le kippour! On n'est de moins en moins en france, je croyais pourtant que ceux qui viennent chez nous
devaient adopter notre mode de vie, il me semblait que c'était çà la nationalité française... Mais au nom de la diversité, nous devons accepter le halal, les prières dans les rues, on nous cite
même les dates du ramadan aux actualités, mais pas celle du carême...


Hollande va tuer la france. Et le système va exploser. C'est, je crois, quasiment inévitable. Vive les cas sociaux qui ne travaillent pas et vivent de la caf. Les roumains qui après 2 ans de
présence sur le territoire ne parlent toujours pas notre langue mais percoivent le rsa. La burga, qu'il ne faut pas contrôler si on ne veut pas voir un commisariat se faire caillasser par 200
français d'aujourd'hui (vive la république) et un président qui nous dit qu'il comprend ces gens.


Nous somme tout près de la guerre civile. Personnellement, j'hésite désormais à voter FN.


Cordialement

Olympe 20/10/2013 12:00


Je suggererais une réforme de l'impôt sur le revenu


Au revenue net on déduirait les frais de garde des enfants justifiés * et on ajouterait l'ensemble des prestations percues directement ou indirectement (cantine, garderie  ou bus 
gratuit, APL, allocations diverses, réduction sur de tarifs ordinaires d'énergie ou bons d'achat, participation de l'Etat ou de l'employeur à certaines dépenses). Soit un revenu réellement perçu
R.


Un minimum de ressources permettant de couvrir  les dépenses vitales serait fixé en fonction des charges de famille soit M. (Joyeux débat : un abonnement téléphonique ou à Canal + est-il
vraiment indispensable?)


Le montant R-M serait soumis à l'imôt sur le revenu par tranche.


Toutefois, dans sa grande sagesse, le législateur accepterait de ne pas mettre en recouvrement les premières impositions pour donner un peu plus au citoyen pour ses loisirs, ses sorties etc et ce
manque à gagner s'appelerait le bouclier social.


Cette mesure permettrait de rendre beaucoup plus transparent le débat sur la fiscalité et l'effort des concitoyensau titre de la solidarité et répondrait à  la question que beaucoup se
posent  : vaut-il mieux travailler ou être assisté.


De plus la centralisation nationale des informations de prestations sociales et fiscales permettrait sans doute de déceler les abus et les fraudes


* je proposerais la déduction des frais de garde des enfants justifiés  car il n'est pas reconnu qu'il faut beaucoup plus de renoncements et de courage pour un couple travaillant à 2 pour
concilier la vie professionnelle et rien que la garde (sans parler de l'éducation) des enfants par rapport à un couple dont l'un ne travaille pas ou une mère isolée dont la mère, le
concubin  etc assure la garde des enfants

lecanu 19/10/2013 15:18


bonjour M FILLON


je viens de  lire votre discours sur l europe je pense que le president europeen n a pas assez de pouvoir quand au reste l europe que vous souhaitez  c est pour quelle année 2050? il
faudrait que cela arrive bien avant peu etre que quelqu un comme vous pourrez accelerer les choses ? respectueusement

POMPIDOU 18/10/2013 20:14


Cher François Fillon,


Les hausses d'impôts, directs et indirects, sont une des raisons de ce vote contestataire contre lesquelles vous avez raison de vous élever.


Mais les ratés de la politique sécuritaire et sociale du PS seront à prendre en compte dans le plus que probable rejet des candidats de gauche aux prochaines municipales.


La communication du FN est déficiente et le résultat de Brignolles ne sera pas suivi de l'effet tant attendu par le parti d'extrême-droite.


Vous allez publier un livre en 2014. Vous m'en voyez sincèrement ravi. Livrez-vous y avec la plus grande sincérité. Je vous lirai avec la plus grande et vigilante attention.


Bien cordialement.


 

gilles 18/10/2013 18:51


http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2013/10/18/97002-20131018FILWWW00468-hollande-celebre-l-esprit-d-entreprise.php


Je ne verrai pas de mes yeux dans mon quotidien, le contraire de ce qu'il affiche depuis 18 mois, ce serait presque risible, cet élan de poésie libérale dans les paroles de notre Président.
Depuis le 1er jour de sa candidature, le 1er jour de son mandat, la suppression de la défiscalisation et décharge des heures supp, en passant par la remontée de tout ce qui était taxe invisible,
forfait social et j'en passe, les socialistes n'ont fait qu'appliquer avec leur hargne dogmatique, la destruction méthodique des énergies des entrepreneurs et cadres dirigeants des petites
entreprises par leur outils "j'aime pas les riches", "mon ennemi, c'est la finance"


Ce qui se prépare actuellement est un véritable naufrage industriel. Les PME partent l'une après l'autre vers les tribunaux de commerce. Elles ne font pas de bruit, car par nature, le dirigeant
d'une entreprise en cas de difficulté prend sur lui et porte un sentiment d'échec voire de honte.


Pour les PME et les commerces, c'est la double peine qui se propage actuellement. D'un côté, les augmentations d'impôts et de charge sont inventées régulièrement et ne sont pas compensées sur les
salaires intermédiaires par le CICI qui, il faut le rappeler ne s'applique que sur les salaires inférieures à 2,5 fois le SMIC. De l'autre, le moteur de la consommation s'est arrêté (demander à
tous les restaurants et petits commerces ce qui leur est arrivé depuis 6 mois) effondrant l'activité base d'une industrie. Hé oui, notre pays est shooté à la consommation via une politique de la
demande qui ne s'est jamais interrompue.


Alors voir François Hollande vanter l'esprit d'entreprise, qu'il vienne partager mon quotidien qui commence tous les matins par deux heures de paperasses et de démarche socialement positives et
obligatoires, mais totalement inutile en matière de rentrée de commande ou d'innovation.


Pour l'instant, pas de politique de l'offre dans notre pays, trop douloureuse pour notre pays sous perfusion de déficit depuis des années comme un morphinomane.


En matière de plan social et de disparition d'entreprises, j'ai le sentiment que pour l'industrie de France, le pire est à venir dans le tissu des classes moyennes d'entreprise.


Bon courage


 

Courant 18/10/2013 12:56


Monsieur Fillon,


J'ai apprécié votre derniere intervention télévisée.Vous avez dirigé l'entreprise France et à ce titre j'espere que dans votre projet vous tiendrez compte d'un certain nombre de préalables que
les français attendent en dehors des grandes questions debattues depuis 20 ans (chomage,sécurités etc).Ces préalables portent d'abord sur ce que vous me permettrez d'appeler la
"Nomenclatura"française".Les français attendent:Moitié moins de ministres et des gens competents,moitié moins de senateurs,moitié moins de conseillers regionaux et autres.L'exemple devant venir
de haut.Les français attendent que l'on traque systematiquement la gabegie des dépenses.pourquoi pas un "Ministre des économies" pour ce grain à moudre à commencer par faire respecter les les
mises en garde de la cour des comptes.Autre préalable pour lequel je vous indique que je n'ai jamais voté front national:Les français attendent un arret pur et simple de la politique
d'immigration actuelle sans pour autant etre xénophobes.Je vis en province et je sens monter la colère.Les emplatres sur une jambe de bois ne peuvent plus continuer.Je sais que de nombreux votes
iront à celui qui aura le courage d'annoncer et surtout d'appliquer ces mesures.

Dom DELANDRE 18/10/2013 12:03


Bonjour M FILLON


Vouloir faire des élections municipales un référendum contre le délire fiscal du gouvernement est il judicieux?


Ce scrutin reste naturellement local et parfois apolitique en particulier dans les communes rurales, les électeurs votent alors plus pour l'homme ou la femme que pour l'étiquette politique.


Dans certaines grandes villes, il existe même des maires de gauche bons gestionnaires (si ça peut exister cf G COLLOMB à Lyon , mais est il véritablement de gauche ? ), comme il existe de très
mauvais gestionnaires de droite. Enfin en cas de succés de l'UMP, celui ci sera mis au crédit de l'appareil du parti et donc de son mentor NS.


Une nouvelle fois, j'épouve quelques difficultés de compréhension quant à votre stratégie politique, je ne suis pas le seul, puisque dans le dernier sondage paru dans PARIS
MATCH, vous enregistrez une perte de 13 points de bonne opinion.


Il semble urgent de proposer et ne pas uniquement établir des constats et de commenter.


Parlons de la désindustrialisation, de la fuite de nos forces vives, parlons de l'EUROPE, de notre place dans celle ci, d'harmonisation fiscale et sociale qui devient indispensable, et qui
éviterait le dumping social dont nos entreprises sont victimes (cf la filière viande bretonne). Ce qui naturellement ne nous exause pas d'un bilan de nos propres erreurs hexagonales.


Cessons de situer le débat uniquement sur les thèmes favoris du FN, démontons son programme économique totalement débile et irréaliste, plus collectiviste que celui de MELENCHON.


Tracez votre chemin avec cohérence, humilité, fermeté mais sans arrogance, bref soyez vous même !


Respectueusement

Bruno ANEL 18/10/2013 08:26


Monsieur le Premier Ministre, vous m'avez profondément déçu. Je croyais voir en vous un homme de centre-droit aux convictions républicaines affirmées. Bien que je ne vote pas à droite, je me
disais que peut-être un jour je pourrais voter pour vous.


Votre prise de position en faveur d'un vote pour le "moins sectaire" -fort ambigüe- montre que vous êtes un politicien comme les autres, prêt à toutes les concéssions pour être élu. Chassez sur
les terres de Sarkozy, mais ne comptes plus sur moi.

fredi maque 17/10/2013 23:01


 


M. Fillon.


Ce qui n'a pas marché dans nos grandes villes, comme Paris ou Marseille, était-il nécessairre de l'importer dans nos campagnes ?


http://www.fdesouche.com/418029-la-maire-de-niort-porte-plainte-contre-une-fausse-rumeur-du-9-3

mercier jean 17/10/2013 19:48


Qu'attend Mr Fillon pour prendre position sur l'expulsion de la famille kosovar , incluse la jeune lycéenne.


Sans réaction , ni de mr Fillon ou de l'UMP, il ne faut pas etre surpris que le FN marque des points

Gautier 17/10/2013 19:32


Monsieur FILLON


Faire de ces éléctions un rempart contre la pression fiscale est surement une bonne initiative,mais le plus intelligent je pense est de construire un programme novateur pour le redressement de
notre pays.Depuis trop longtemps ce pays vit au dessus de ces moyens, trop de social sans aucune contrepartie , trop de depenses non justifiées, lorsqu'une societe privée est gerée de cette sorte
, elle dépose le bilan rapidement.


Dans un premier temps il me semble necessaire de créer un nouveau parti, L'UMP reste pour de nombreux Francais le parti de Nicolas Sarkosy, Homme qui à laissé de nombreuses blessures morale à une
cetaine population de la droite modérée, dont je fais parti.


Dans ce programme novateur , il serait interessant de revenir sur certaines orientations;


- Baisse des impots sur les sociétés et les menages , compensation par une chasse sans aucune concession aux fraudeurs du fisc 


-Retour sur la semaine des 35 heures, la plupart des salariés , lors de la mise en place de ces 35 heures etaient contre cette proposition de lois , leurs seule exigences de l'epoque etait une
augmentation de leurs pouvoirs d'achat.


Retour sur la retraite à 65 ans 


Fin du mille feuilles etatique , region , departement, commune


Suppression des sous prefectures 


ECT.......


Redonner à la France l'envie!!!!


Ne rien cacher aux Francais de la situation actuelle et à venir


Bien sincerement

gilles 17/10/2013 17:36


Ce qui choque dans l'affaire Leonarda, c'est le fait qu'un service judiciaire et policier débarque dans une enceinte ou dans un cadre scolaire. J'aimerais bien qu'on m'explique ce qui empêche un
autre moment, pour remplir cette mission si elle est justifiée.


Enfin, je pense que notre pays doit repenser ses capacités de formation et d'intégration. Soit on est dehors, soit on est dedans.


Je suis de sensiblité de droite, mais pour l'avoir pratiqué sur des personnes données obtues et perdues, je crois fondamentalement à l'élévation par la formation, et par  l'enseignement, dès
lors qu'un but clair avec des jalons fermes sont mis en face de l'enseignement. Appliquée à l'immigration, c'est un formidable levier de croissance. La grandeur de notre pays dans les moments les
plus graves de notre histoire a été batie par des héros français d'adoption.


Les premiers résistants ont été des arméniens, la brigade française de la 2e DB qui est entrée dans Paris était espagnole, tout au long de notre histoire, ces héros français par adoption ont tous
été au bout de leur engagement. Et plus près de nous, notre équipe de foot a été chamionne d'Europe puis championne du monde avec des fils ou petits fils d'immigrés.


Parce que renvoyer une adolescente de 15 ans qui apparemment serait présente depuis plus de 5 ans en France, c'est la balancer dans un pays inconnu avec une langue inconnue, c'est à dire au
milieu des loups.


Bien souvent, le pays vers qui on renvoie ne reconnait même plus ces arrivants. C'est dire de l'absurdité aveugle d'un tel système.


Je vous souhaite bon courage à vous les politiques pour marcher avec de tels boulets que sont ces procédures d'expulsion.

michandre 17/10/2013 16:06


Débats déviés par l'univers communiquant


Ma remarque ne porte pas sur le fond de vos propos. Je constate que (en gros et j'exagère un peu) sur 7'44", on vous interroge 5' sur le FN et presque tout le reste sur la rivalité évec NS.


En tout respect pour la presse, est-il normal que des grands prêtres décident seuls des sujets devant être traités. Même si, heureusement, vous avez pu "placer" quelques mots sur ceux que vous
souhaitiez aborder.


A méditer à mon sens si des primaires  doivent intervenir. Que le débat ne soit pas ainsi décentré. Et qu'ils soit conduit par des femmes ou des hommes respectant nos priorités.

gilles 17/10/2013 12:07


http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2013/10/17/97002-20131017FILWWW00374-apple-augmente-ses-prix-en-france.php


Typique que la situation économique relative de notre pays qui est vu comme ayant plus de pouvoir d'achat que les autres pays et que l'Allemagne notamment.


J'ai pu discuter lors d'une réunion aux USA avec un distributeur de petites sociétés industrielles. Pour la petite histoire, nous sommes la seule société française parmi les sociétés représentées
qui sont toutes allemandes sauf une autre qui est américaine.


Les commerciaux allemands m'ont tous dit ; "Les français sont ceux qui ont le meilleur pouvoir d'achat et d'ailleurs, le premier débouché des produits allemands après la Chine, c'est ... la
France".


Du pouvoir d'achat financé par crédit, déficit et destruction d'entreprises, qui financent l'industrie allemande. Une politique de la demande en France qui finance une politique de l'offre en
Allemagne. Pas mal, non ? Sauf que les allemands ne veulent pas financer nos déficits privés ou publics.


Je voulais dire aussi : parmi les sociétés allemandes présentes sur place, il y a même une filiale de GDF-Suez, mais elle est allemande. Raison demandée au commercial allemand ?


"C'est moins cher d'avoir un commercial international salarié allemand que le même français."


Quand j'ai parlé niveau de salaire chargé, et que j'ai énoncé le cout en France avec les charges d'un salarié au Smic (environ 3 000 $ par mois), celui d'un salarié qualifié (BTS 4 000 $ par
mois) etc..., ils ont éclaté de rire, et m'ont dit que les fluxs d'échanges commerciaux étaient donc logiques.


Pas mal, hein mon job !


Je pense que ce que nous constatons en Bretagne est révélateur d'un phénomène plus grand qui ne fait que commercer par la Bretagne parce que cette région industrielle est excentrée par rapport à
l'Europe. Mais je pense que sans politique massive dans notre pays en faveur de l'offre (et non plus de la demande), tout va tomber.


Et pour l'instant, vu les impots, vu les ponctions qui arrivent encore sur la pénibilité et la dépendance, on est encore dans la politique de la demande ou plus parler plus simplement, l'Etat
Providence.

jc 17/10/2013 10:53


quand je vois l'ecroulement de la Bretagne non détecté par le 1° ministre ni par celui de l'agricultute qui n'habitent pourtant pas trés loin et sont obligés de faire une réunion d'urgence
montrant leur incompétence  ,voilà un beau sujet pour l'ump,silence radio,seule  marine  Lepenen avait parlé dimanche à la télé et cette pauvre  maire UMP qui passant à
la télé s'en prend plein la tete  par une syndicaliste( elle ne doit pas savoir que les syndicats sont toujours chouchoutés par ce gouvernement) vaut mieux eviter et suivre le mouvement
comme l'a si bien fait le parti socialiste dans l'opposition .donc un boulevard pour l'UMP et personne pour s'y engouffrer il est grand temps d'y penser Bonne journée

jc 17/10/2013 08:59


l' ancien président de la république a dit devant des millions de telespectateurs qu'il ne reviendrait pas en politique si il fait le contraire ce sera un menteur et je ne voterai pas pour lui
car il y en a déja assez au pouvoir actuel.La loi pour la gauche c'est quand c'est elle qui l'a fait et quand ça  l'arrange  autrement on  cherche un fusible pour annuler une
décision ou se défausser comme en d'autres temps pas si lointains .Autre sujet le gouvernement veut taxer ,d'aprés certains médias ,rétoactivement depuis 1996 ;l'epargne (PEA ,PEL,ASSURANCE VIE
)au taux actuel de 15,5 monsieur Fillon vous ne pouvez pas laisser de tels agissements se produire si cela se confirme. bonne chance dans votre action actuelle.

CERDAN 16/10/2013 23:14


J'AI ENTENDU VOS COMMENTAIRES IMPUTANT LE MECONTANTEMENT DES FRANCAIS A L'AUGMENTATION DES IMPOTS PAR LE GOUVERNEMENT DE GAUCHE


Je suis retraité, divorcé, comme les veufs je bénéficiais d'une 1/2  part suplementaire pour le calcul deu montant de mon imosition. Vos réformes MONSIEUR FILLON ET NON LE GOUVERNEMENT DE
GAUCHE A SUPRIME CET AVANTAGE


Mes impots pour les revenus de 2010 ETAIENT DE 425€


                 pour les revenus de
2011                  725€ 1ere tranche de la mise en place de votre réforme


                pour les revenus de
2012                  1010€ 2em tranche


                pour les revenus de
2013                  120€ DEPLUS ME SERONT APLIQUES 3em tranche


  Mes revenus sont les memes, n'ont pas augmentés et ne sont constitués que du versement de ma retraite.


VOUS MENTEZ MONSIEUR FILLON


j'ai toujours voté à gauche sauf la fatidique fois ou j'ai voté pour Mr CHIRAC


Je suis insastifait de la politique menée actuellement car ELLE N'EST PAS DE GAUCHE, je l'ai fait savoir au député de mon departement.


 JE N'AI PLUS CONFIANCE EN NOS HOMMES POLITIQUES JE NE VOTERAI QUE BLANC TANT QUE VOUS AGIREZ DE DROITE OU DE GAUCHE SANS AUCUN EGARD POUR LES PLUS FAIBLES.


JAMAIS JE NE VOTERAI POUR L'EXTREME DROITE


 


 


 


 

Catherine WATANABE 16/10/2013 16:22


Monsieur le Premier Ministre,


 Au moment ou l'inventaire du quinquennat de Nicolas Sarkozy doit etre publié, bilan que vous avez vous-meme plus ou moins dressé en evoquant une analyse trop conjoncturelle de la
crise (à mettre au passif), cet inventaire évitera sans doute la véritable raison de l'échec de NS à la dernière élection présidentielle , à savoir son style , sa façon d'étre plus que son
action. Et cela n'a pas été encore compris !  Se pose aussi la question de la relation entre le Pdt de la République et son premier Ministre , tandem délicat sous la 5ème République. Le
bilan de vos relations n'est certes plus à l'ordre du jour mais on peut encore se demander si Nicolas Sarkozy vous a choisi comme1er Ministre en2007 , c'est sans doute qu'il vous faisait
confiance et appréciait vos compétences et votre personnalité.


Alors autant pour vous!


Si le Front National  remporte un récent succès électoral (et probablement aux prochaines élections locales) , n'est-ce pas un mal pour un bien afin de provoquer un sursaut de
conscience politique et un rejet de l'overdose fiscale ? Pour ma part, je vous ai suffisament entendu lors de vos réunions parisiennes mettre en pièces ce front du refus sans programme de
gouvernement cohérent et réaliste; je témoigne ainsi de votre sincérité ( récemment mise en cause).


Le projet économique que vous élaborez s'apparente à une thérapie de choc: dérèglementer, débloquer la société française , restaurer un dialogue social (avec les syndicats comme cela se
pratique en Allemagne ou ils ne cassent pas la croissance!). Il y a là une véritable révolution intellectuelle à mettre en oeuvre. Une tempete qui décoiffera ,Ah oui : mettre un terme à cette
spirale infernale et incessante de revendications, d'accès aux droits (sans la moindre obligation en retour) , responsabiliser ( au lieu d'assister ). Enfin rendre à la société civile la place
qui lui revient dans cette réflexion globale  et etre pragamatique en s'inspirant de modèles extérieurs adaptables en F rance (ex: indemnisation du chomage en Grande-Bretagne).


Trés cordialement


Catherine WATANABE

jc 16/10/2013 13:35


il faut demander à tous les candidats UMP de ne pas augmenter au maximum les impots fonciers et locaux plus que l'inflation réelle annuelle pendant tout leur mandat .Bonne  chance

joiel MARC 16/10/2013 12:31


bjr monsieur FILLON


j'ai pensé que vous pourriez marteler votre message de l'assomoir fiscal en faisant fabriquer des sticker à mettre sur tous lse courriers envoyés par vos sympathisants et les autres aussi pas
forcément adhérents à la force républicaine mais ulcérés par l'assomoir fiscal. les facteurs le verraient, les destinataires des courriers aussi , particuliers et salariés des
administration 


ces stickers pourraient être obtenus à partir de votre blog et distribués largement gratuitement de préférence , "l'assomoir fiscal ça apauvri la France", l'assomoir fiscal ça suffit,
l'assomoir fiscal c'est un manque de projet pour la france,, l'assomoir fiscal il faut changer,l'assomoir fiscal ce n'est pas normal, et autres versions à ilmaginer

REPUBLIQUE 16/10/2013 11:33


Francois FILLON a tout a fait raison lorsqu'il affirme que le gouvernement fait exactement le contraire de ce qu'il faudrait faire en matière d'économie.On apprend ces dernières heures que les
pays européens ,notamment du sud,qui étaient en difficulté (Italie,Espagne,Grèce,Irlande...)sont en train de gagner leur pari et déposent à Bruxelles des projets de budget pour 2014 qui baissent
les impots et diminuent les dépenses de ces états de manière drastique.Tout l'inverse de ce que fait la France...On voit trés bien ce qui va se passer quand ces pays vont avoir retrouvé toute
leur compétitivité et recommenceront à venir concurrencer les produits français qui seront totalement hors du marché du fait des charges pesant sur les entreprises françaises et de la baisse du
pouvoir d'achat des citoyens français écrasés par l'augmentation des prélèvements sous forme d'impots et de taxes diverses.


Il faut informer les français dans tous les médias de ce qui va se passer.Le gouvernement actuel a refusé de prendre les mesures nécessaires ,notamment en réduisants les charges de l'Etat et en
faisant les réformes nécessaires.Que les autres Etats européens ont maintenant faites!Ce gouvernement nous conduit à la catastrophe....


Saint-Cyr sur Loire .INDRE et LOIRE.

TRICOIRE 16/10/2013 11:04


N'oubliez pas, François, que la classe politique, si elle veut être requalifiée, doit passer d'abord par l'exemple! Nos élus doivent se serrer la ceinture très fortement, abandonner privilèges,
acquis excessifs avant de pouvoir réformer pour le bien commun en liberté, équité, solidarité. A mon sens trop d'élus, trop d'administrations et d'administratifs tuent le pays à petit feu depuis
trop longtemps. De tout coeur, j'espère que vous aurez le courage, la lucidité et l'audace, pour reconduire le pays vers plus d'ouverture et de zénitude !

gaetan 16/10/2013 09:21


http://www.lefigaro.fr/emploi/2013/10/15/09005-20131015ARTFIG00441-les-nouvelles-mesures-d-encadrement-des-stages-passent-mal-dans-les-entreprises.php


Plus on encadre les stages, moins on aura de stages. Je rappelle qu'il ne peut y avoir stage que si il y a 3 (et pas 2) protagonistes :


1) Le candidat au stage


2) L'entreprise


3) L'organisme de formation


 


Si je comprends bien que le 1 est demander et le 2 offreur de stage et qu'il y a rapport de force donc il peut y avoir abus, je rappelle que le 3) est là pour veiller à ce que le stage est bien
un maillon de la formation et pas un travail déguisé. Mais que foutent ceux qui accordent des conventions de stage pourries à des entreprises qui ne le sont pas moins ? C'est eux qu'il
conviendrait de sanctionner pas les entreprises.


Parce que le côté pervers de la loi (rémunération minimum etc...), c'est aussi de mettre des batons dans les roues à des entreprises.


A titre personnel, je ne prends plus de stagiaire depuis que les fameux 436 euros sont obligatoires. Dans une petite PME, nous n'avons pratiquement pas de temps pour encadrer de stagiaire.
Inconvénient, à part le sujet, et des conversations le soir, ils sont un peu seuls, mais gros avantage, ils ont une autonomie très grande. Tous les ans, nous accédions aux demandes des
établissements d'enseignement supérieurs pour caser leurs stagiaires qui se retrouvaient sans stage.


Quant la loi sur l'indemnité minimum est passée, j'ai été choqué par le texte de la convention relative à la rémunération, qui imposait quasiment les armes à la main, la rémunération.


J'ai alors été douché en voyant le comportement d'une stagiaire à qui j'avais confié une étude pour déterminer des règles de calcul de cout de transport de produits vers l'étranger.


Travail de bureau pas fatigant pour un sou, thème intéressant, stagiaire plongée au coeur du commerce international au sein d'une PME et dont le fruit aurait pu être intéressant pour notre petite
entreprise. Je dis aurais pu, car la stagiaire en question ne nous a rendu qu'un travail insipide et parallèlement, passait son temps sur google mail avec son petit copain.


Ce n'est pas la première fois que cela arrivait. PME+autonomie+stage très près du terrain par rapport aux enjeux, je n'étais pas surpris du peu de résultat. En général, nous tirions simplement
quelques idées de ces stages.


Mais la rémunération obligatoire minimum a été le coup de grace. Cela a signé l'arrêt définitif des stages dans mon entreprise.

vauvillier georges 15/10/2013 23:25


bonjour , mr Fillon beaucoup de nos adherents ,sympathisants hesitent a nous soutenir dans les elections de mars , ils sentent une division entre Mr Copé et vous , Une apparition commune à la
télé ,avec pour théme les municipales, seraient ,un message porteur qui demontrerait que nous sommes tous unis pour gagner ce SCRUTIN ET PAR VOIE DE CONS2QUENCE LES SENATORIALES qui suivent
,alors pourra commencer la restauration de notre pays ,les réparations nécéssaires. Ensuite viendra le temps des presidentielles et nous serons a vos cotés G Vauvillier candidat aux municipales
de Fontenilles 31470, en terre d'occitanie ,de socialisme, en un mot d'obscurentisme

François 15/10/2013 17:46


Monsieur le Premier ministre,


C'est une très bonne idée, les petits Colbert du gouvernement et du château ne veulent pas appliquer la logique d'un budget, dépenses / recettes et sont liés par leur appartenance à la
Fonction Publique, principale bénéficiaire de la manne et source de leur électorat.


En réalité ils financent des pertes par de la ressource fiscale complémentaire et, sur le plan des pratiques bancaires, pourraient être taxés de soutien abusif.


Vous avez néanmoins le risque de vous faire rappeler vos propos de début de votre fonction quant à l'état de faillite de la France.


Bien respectueusement à vous,


François.

lecanu 15/10/2013 16:51


bonjour, M FILLON


hier soir nous avons retrouvé  le fr FILLON que beaucoup de francais aiment


j espère de tout coeur que les municipales vous donnerons raison si non les jounalistes se feront une joie de reprendre votre phase pour une foix ce matin M HORTEFFEUX n a  pas dit de mal de
vous les autres vont ils suivrent? IL SERAIT TEMPS 

gilles 15/10/2013 16:10


http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2013/10/15/20002-20131015ARTFIG00320-defaillances-d-entreprises-les-pires-chiffres-trimestriels-depuis-20-ans.php


Les chiffres sont encore pire que je ne pensais.


Le premier qui dit qu'on est en sortie de récession ou en reprise, n'a rien compris.


Pendant au moins 10 ans malheureusement si ce n'est plus, nous allons être en permanence dansd ce qu'on appelle la croissance molle, c'est à dire une succession de récession et de rebond (et pas
de reprise).


Il suffit de regarder le prix du baril de pétrole, des matières premières en général pour comprendre. A défaut celui du carburant à la pompe, cela parle tout seul.


Notre modèle de dévaloppement économique est basé sur une énergie disponible à volonté, et de l'innovation.


 

MARTIN 15/10/2013 15:59


J'approuve tout à fait vos propos et votre analyse sur le Front national. Concernant les relations avec Nicolas Sarkosy, les journalistes aiment bien regarder dans le "rétoviseur " pour faire
de la " bavache "mais nous savons et nous vous suivons dans ce sens, qu'il faut balayer tous ces quiproquos et aller de l'avant, proposer autre chose et surtout des idées nouvelles.C'est
pour cela que je suis '" fillionniste ".


 

Maryvonne BOUMARD 15/10/2013 15:12


Monsieur le Premier Ministre,


Suite aux matraquages des impôts dont nous sommes victimes par le gouvernement "Hollande" et toute sa clique, nous avons été surpris que nous faisions parti des riches. Nous sommes pourtant des
Français bien moyens. Si vous revenez au pouvoir, Mr Fillon, comme nous le souhaitons, reviendrez-vous aux prélèvements logiques du précédent gouvernement que vous dirigiez ? AU SECOURS !!! On
n'en peu plus ! TROP C'EST TROP !!!Respectueuse considération des sympathisants de PONTCHATEAU(44) proches de Mr le Député Christophe PRIOU.

lionel 15/10/2013 13:23


Monsieur le Premier Ministre,


Je vous ai bien entendu hier soir sur TF1 et vous avez raison sur la nécessité absolue de stopper le matracage fiscal ; mais vous ne serez crédible là-dessus (comme sur tant d'autres sujets) qu'à
partir du moment où vous ferez votre mea-culpa.


Depuis 30 ans, le recours aux hausses d'impôts, pour financer les promesses de campagne et la lâcheté des politiques, est une tradition ; mais votre gouvernement a accéléré le mouvement avec une
violence impressionnante. 2 exemples :


• Vous supprimez la Taxe Professionnelle pour la remplacer par la CET ; pour 80% des entreprises ; pour 10%, c'est neutre ; pour 10%, c'est dramatique. Le cout de la TP était de 7000 € pour mon
entreprise ; le coût de la CET est de 48 000 € !!! On ne multiplie pas un impôt par 7 du jour au lendemain, c'est criminel !


• Etant en train de divorcer, j'ai découvert avec stupéfaction qu'il y avait une taxe sur le malheur d'une famille qui s'appelle le Droit de partage. C'est déjà choquant en soi, mais avec vous,
elle est passée de 1,1% à 2,5%. On n'augmente pas une taxe de 150%, ni vu ni connu !


Voici, 2 exemples parmi tant d'autres. Evidemment que c'est bien pire avec Hollande ; mais cela n'empêche que de grâce, reconnaissez que c'était de terribles erreurs et dîtes haut et fort "Plus
jamais çà".

gilles 15/10/2013 12:30


Vous manquez tous de contact avec la réalité. Je ne vous fais pas de procès, mais vous manquez cruellement de lien avec le terrain. Pas facile, je le reconnais, mais c'est vital pour marquer des
points.


5290 : C'est le nombre de PME qui ont chuté au mois d'Aout .


C'est le plus haut chiffre depuis 20 ans. Ce triste record vient de tomber.


50 000 emplois de détruits en un mois, petits commerces, restaurants etc.... si des petits boulots disparaissent, c'est dire ce qui est entrain de se passer.

brillaud 15/10/2013 11:59


Merci M. le Premier Ministre !! pour vos interventions et interviews presse écrite ! d'accord avec vous pour "décoiffer" on veut voir grandir avec impatience des ateliers de travail et de
réflexion, même en province ! Vous aurez beaucoup de demandes de participation !


De la réflexion, du travail, de l'imagination, bref de la liberté dans la pensée et dans l'action !

. Holl 15/10/2013 10:50


M. Fillon


dans votre interview de TF 1 vous pouviez dire  aussi que votre solidarité affchée avec N.S. en 1909 s'expliquait par la grave crise de 2008


( alors que maintenant nous sommes en sortie de crise, et qu'en france on y arrive que très péniblement )

Dupuy Philippe 15/10/2013 10:37


Faire des prochaines municipales un "référendum" à portée nationale me semble un peu hazardeux. Les municipales restent une élection locale, où les candidats sont connus des électeurs dans la
plupart des communes, ce qui n'est pas toujours le cas pour les législatives ou d'autres élections.


Dans la "longue marche" entreprise par F. Fillon pour le redressement du pays, il ne doit pas se tromper de cible et de communication. On risque de ne retenir que cette "petite phrase" le soir de
l'élection, et comptons sur les média pour cela, au cas où les résultats escomptés ne seraient pas à la hauteur de nos espérances.

François Grimeaux 15/10/2013 10:15


Bonjour M Fillon,


Pour diverses raisons vous avez mon estime (pondération- sens de l'Etat qui a contenu votre relation avec l'ex Président-votre expérience- votre action lors des tricheries UMP )


j'aimerais cependant que vous me précisiez comment , d'un côté vous comptiez alléger la pression fiscale et de l'autre dire la vérité aux Français, donc serrer les boulons compte
tenu du niveau de la dette et du déficit.. j'y perçois une contradiction .. n'avez vous pas dit la vérité en son temps en parlant de comptes publics au bord de la faillite.


Diminuer l'appétit de l'Etat trop consommateur de pouvoir d'achat est un des leviers mais la vérité c'est aussi d'annoncer la poursuite de la contribution des agents économiques


 


je vous précise que je ne suis plus adhérent de l'UMP depuis 2 ans environ ni d'aucun autre parti d'aileurs.


Vous avez ma confiance


Bien sincèrement


F Grimeaux


 


 


 


 


 


 

Perso BOUTS Laurent 15/10/2013 10:12





Bonjour Monsieur FILLON,


Pour une fois la droite sociale est bien représentée.


Je regrette que l’on ne parle que de crise financière et jamais de crise des banlieues.


Alors que l’humain devrait être au cœur des débats.


Si je pouvais avec mes petits moyens développer cette idée, et améliorer les relations entre les générations,  j’en serai très heureux.


Certains enfants n’ont rien à faire à l’école et d’autres ne s’amélioreront pas en étant enfermé en prison.  Alors pourquoi ne pas imaginer une structure intermédiaire entre les deux.


Merci à vous de nous représenter.


Laurent de St Maur

Perso BOUTS Laurent 15/10/2013 10:11





Bonjour Monsieur FILLON,


Pour une fois la droite sociale est bien représentée.


Je regrette que l’on ne parle que de crise financière et jamais de crise des banlieues.


Alors que l’humain devrait être au cœur des débats.


Si je pouvais avec mes petits moyens développer cette idée, et améliorer les relations entre les générations,  j’en serai très heureux.


Certains enfants n’ont rien à faire à l’école et d’autres ne s’amélioreront pas en étant enfermé en prison.  Alors pourquoi ne pas imaginer une structure intermédiaire entre les deux.


Merci à vous de nous représenter.


Laurent de St Maur

alice 15/10/2013 09:06


...BRAVO....BRAVO......VOUS AVEZ ETE PARFAIT......".FRANCOIS FILLON OU L'EXCELLENCE FRANCAISE"......MERCI....MERCI....D' ETRE LA   MERCI  !!!!...ALICE

Mes vidéos

Fil Twitter

Recherche