Ce site n'est plus à jour

Découvrez Fillon2017.fr
14 avril 2011 4 14 /04 /avril /2011 10:01

 

François FILLON a annoncé l'annulation des autorisations qui ont été données en matière d’exploration et d’exploitation de gisements de gaz de schiste en réponse à une question de Christian JACOB du Groupe UMP lors des questions au Gouvernement à l'Assemblée nationale le Mercredi 13 avril 2011.
 

Monsieur le Président,

Mesdames et messieurs les députés,

 

 

Je veux d’abord dire qu’il est légitime que notre pays conduise des recherches sur la question de savoir s’il y a des gisements d’énergie qui peuvent être exploités dans notre pays. Et je veux dire aussi qu’il est légitime que nos concitoyens soient inquiets, s’agissant des autorisations qui ont été données en matière d’exploration et d’exploitation de gisements de gaz de schiste, compte tenu des méthodes qui sont actuellement employées pour exploiter ces gisements de gaz de schiste, et compte tenu de l’expérience de nombreux autres pays, et en particulier des Etats-Unis.

 

Je veux dire que les autorisations qui ont été données l’ont été dans des conditions qui ne sont pas satisfaisantes. Il n’y a pas eu assez de concertation et il n’y a pas eu assez d’information, j’en prends, en tant que chef du Gouvernement, ma part de responsabilité. Et je considère qu’aujourd’hui, pour qu’il n’y ait aucun doute dans le débat entre les Français et le Gouvernement sur ce sujet, il faut tout remettre à plat. Et donc, il faut annuler les autorisations qui ont déjà été données. Il y a des propositions de loi qui ont été déposées dans ce sens. C’est la meilleure façon d’aller vite : le Gouvernement les soutiendra.

 

Mais en même temps, mesdames et messieurs les députés, je ne veux pas que nous fermions la porte à toute possibilité d’exploiter avec d’autres techniques demain ces gisements. Et c’est la raison pour laquelle j’ai demandé au Conseil général du ministère de l’Industrie et au Conseil général du ministère de l’Environnement de conduire une mission de recherche scientifique sur les possibilités d’exploiter demain ces gisements avec d’autres technologies. J’ai décidé de prolonger cette mission afin que la recherche scientifique soit conduite jusqu’à son terme.

 

Mesdames et messieurs les députés, il n’est pas question de sacrifier notre environnement mais il n’est pas question non plus de fermer la porte à des progrès technologiques qui permettraient demain d’accéder à de nouvelles ressources énergétiques.

 

 

Partager cet article

Publié par François Fillon - dans TRIBUNES ET DISCOURS
commenter cet article

commentaires

Mes vidéos

Fil Twitter

Recherche