Ce site n'est plus à jour

Découvrez Fillon2017.fr
1 mars 2011 2 01 /03 /mars /2011 18:54

 

François Fillon rappelle que la laïcité est un des principes fondateurs de notre République lors des questions au gouvernement à l'Assemblée nationale le mardi 1er mars 2011.
 

Monsieur le Président,

Mesdames et messieurs les députés,

Monsieur le ministre Hervé de Charette

 

 

Le débat qu'il y a lieu d'ouvrir dans notre pays, c'est le débat sur la laïcité. La laïcité est un des principes fondateurs de notre République, la laïcité française est ouverte. La laïcité est d'une certaine façon une déclinaison du principe même de la liberté. La laïcité c'est d'abord la liberté de vivre sa foi, tranquillement et dignement. La laïcité c'est ensuite la liberté de ne pas croire. La laïcité c'est la neutralité de l'Etat. La laïcité c'est enfin le respect des autres, c'est-à-dire, le respect des règles du pacte républicain qui permettent de vivre en harmonie.

 

Est-ce qu'il est nécessaire de réévaluer le principe de laïcité et son application pour tenir compte des évolutions de la société française ?

 

La réponse que nous apportons, c'est oui, et en particulier, parce qu'il faut tenir compte d'un fait, qui est l'augmentation du nombre de nos concitoyens de confession musulmane.

Et, il est nécessaire que nos concitoyens d'origine musulmane puissent vivre leur foi librement et dignement. Et chacun sait ici que ça n'est pas toujours le cas, et que ça n'est pas partout le cas sur le territoire de la République.

Et donc, la question des lieux de culte est une question légitime, que nous avons le devoir d’aider nos concitoyens d’origine musulmane à résoudre. Ensuite, la question du respect du pacte républicain, ce pacte républicain qui n’est pas compatible avec le communautarisme, c’est une question qui doit être posée sans tabou et sans stigmatisation, comme nous l’avons fait d’ailleurs en prenant nos responsabilités sur la question du voile intégral. Célébrer, monsieur de Charette, les mérites de la laïcité au moment où souffle un vent de liberté dans le monde arabe, c’est en réalité être utile à tous ceux qui souhaitent dégager un équilibre entre le temporel et le spirituel. Débattre de la laïcité, monsieur de Charette, ça n’est pas être à contre-courant de l’Histoire mais c’est au contraire apporter des réponses à la quête d’identité et de liberté des peuples.

 

Partager cet article

Publié par François Fillon - dans TRIBUNES ET DISCOURS
commenter cet article

commentaires

Lilian LE FALHER 09/03/2011 07:36



Monsieur le Premier Ministre,


Converti a l'Islam depuis plus de 15 ans, je n'ai pas compris votre intervention a l'Assemblee Nationale et surtout le qualificatif employe pour definir les Francais qui comme moi ont choisi
l'Islam comme religion. Je me revendique d'origine bretonne du cote de mon grand pere paternel, italien de par ma grand mere paternelle et ch'ti du cote de mes grands parents maternels... j'ai
beau cherche, je ne trouve personne dans mon arbre geealogique qui puisse vous permettre de me qualifier d'origine musulmane. Cette expression est un non sens qui vient dans le contexte actuel
attiser un peu plus les tensions et la stigmatisation des musulmans qui de par ce qualificatif de "concitoyens d'origine musulmane" sont forcement "d'ailleurs", francais certes mais differents,
etrangers.

Je voudrais si possible que vous me repondiez a cette question :


"Avez-vous consciemment utiliser cette expression ou etait-ce votre inconsient qui automatiquement aurait fait l'amalgame entre musulman et etranger ?"


 



mazzorana alexandre 09/03/2011 07:21



la laïcité comme la république est une et indivisible



raslan 03/03/2011 11:38



oui d'accord avec vous , mais quand on entend copé parler et l'invitation de zemmour on a envie de rendre la carte ump


amitiées


alain



Kassandra 03/03/2011 07:48



Il est temps d'en parler et de veiller à renforcer la laicité et l'égalité des sexes !


Ce n'est pas aux français à s'adapter aux coutumes religieuses, aux cultures arriérées et sexistes,  mais aux étrangers d'évoluer s'ils veulent vivre en France !


Concernant le principe d'égalité entre les sexes : quand allez-vous sanctionner toutes les entreprises qui continuenrt à rémunérer à la baisse les salaires des femmes ? A quoi servent les
lois si VOUS ne les faites pas applliquer ?



Le Tollec eugène 02/03/2011 12:49



Monsieur


OK pour la laïcité ,simple instrument de gouvernance..


Mais de là à islamiser ce pays ,il y a un gouffre de culture..


Je ne suis pas d'accord avec cette philosophie d'état,qui par laïcité ,baigne dans un laxisme généralisé.


Monsieur ,ce pays n'a jamais été musulman,nos campagnes sont  encore couvertes d'églises,de chapelles et non de mosquées (avec ou sans minaret).


Je veux bien laïcité au niveau de l'état républicain, pour gouverner l'état mais pas les consciences ni la foi des gens  et des peuples premiers qui ont fondé cet espace.


Monsieur je refuse ,nous refusons la mainmise de cet Islam sur nos vies.


Notre laïcité va engendre un choc des cultures!


Une dernière chose ,arrêtons la soumission aux propos et à la pensée socialiste,toute la pensée d'état est soumise aux théories de la Gauche!



MARIANE 02/03/2011 12:04



Effectivement M. FILLON, la laïcité est un des principes fondateurs de notre république. Je suis contre les débats sur l'islam comme beaucoup de français. Appliquons nos principes qui tous les
jours sont bafoués.



Mes vidéos

Fil Twitter

Recherche