Ce site n'est plus à jour

Découvrez Fillon2017.fr
26 janvier 2011 3 26 /01 /janvier /2011 17:44

 

 

François Fillon rappelle qu'il n'y a eu aucune exportation de matériel de maintien de l'ordre vers la Tunisie ni au mois de décembre, ni au mois de janvier 2010-2011, lors des questions au gouvernement à l'Assemblée nationale le 26 janvier 2011.

 

Monsieur le Président,

Mesdames et Messieurs les députés,

 

Les accusations que vous portez depuis deux jours sont des accusations sans fondement, qui déshonorent ceux qui les portent, et je vais m’en expliquer.

 

Premièrement, il n’y a eu aucune exportation de matériel de maintien de l’ordre - et nous ne parlons pas d’armes évidemment -, il n’y a eu aucune exportation de matériel de maintien de l’ordre ni au mois de décembre, ni au mois de janvier 2010 et 2011.

 

Deuxièmement, les exportations de matériel de maintien de l’ordre, dans notre pays, ne sont pas soumises à la même procédure d’autorisation que les exportations d’armes, et vous le savez très bien. Ce sont des exportations qui sont contrôlées par les Douanes, ce sont des exportations qui, en l’occurrence, ont fait l’objet normalement d’un contrôle des Douanes, qui ont constaté que le contenu des envois d’entreprises françaises au gouvernement tunisien n’était pas conforme aux documents et aux autorisations qui avaient été donnés et donc ces armes ont été bloquées. Ces matériels de maintien de l’ordre : il s’agissait en l’occurrence de grenades lacrymogènes, il s’agissait d’uniformes de police et il s’agissait de matraques.

 

Maintenant, j'aimerais que le Parti socialiste, avant de poser des questions comme celle-là et d'accuser comme l'ont fait hier les députés socialistes, le Gouvernement d'avoir autorisé des exportations d'armes - j'ai même entendu parler d'armes à feu hier - en Tunisie, fasse preuve d'un peu plus de prudence et regarde ce qui s'est passé dans les années précédentes.

 

Entre 1997 et 2002, ont été livrés au ministère de l'Intérieur tunisien des grenades éblouissantes, des grenades fumigènes, des grenades à main fulgurantes, des pistolets calibre 9 millimètres, des pistolets automatiques, des fusils d'assaut automatiques. Voulez vous que je continue la liste ? Mais je vais en ajouter : à destination de la Présidence de la République des fusils semi automatiques, des fusils à pompe à répétition, des gilets pare-balles et des menottes en plastique. Et bien, nous n'avons pas pratiqué ces exportations à destination de la Tunisie dans la période que vous évoquez. Vous devriez avoir honte de proférer des accusations comme celles-là, elles sont déshonorantes pour vous et elles ne servent pas la France.

Partager cet article

Publié par François Fillon - dans TRIBUNES ET DISCOURS
commenter cet article

commentaires

TOTO 08/02/2011 17:20



Il ne maquerai plus qu' ça



Corentin 27/01/2011 13:49



Monsieur le Premier ministre,


Que répondez-vous à Jean-Marc Ayrault qui soutient que pour exporter des grenades lacrymogènes à l'étranger, la société Sofexi a dû remplir un formulaire AEPE (autorisation d'exportation de
poudres et explosifs), et que ce formulaire Cerfa n° 13375*01, contient plusieurs exemplaires destinés aux ministères de l'Intérieur, de la Défense et des Finances?


Merci de votre réponse






germe jocelyne 26/01/2011 19:10



Monsieur Le Premier Ministre


J'ai entendue en direct votre réponse à l'assemblée,nous devons être trés trés prudent dans nos paroles et nos actes,la colère monte en Egypte et aprés quel pays va s'y joindre,pour être chaque
jour auprés des habitants je peux vous confirmé qu'il ne faut pas trop faire monté la colére dans nos banlieues, en tant que bénévole et présidente d'une association je sais qu'il nous faut
beaucoup de diplomatie et de volonté pour écouté chaque jour et essayer de dialogué pour maintenir un lien social, alors je vous dit à tous même si c'est la campagne électoral vous devez
réfléchir et mêttre vos égaux de cotés pour maintenir la paix dans nos quartiers.



Mes vidéos

Fil Twitter

Recherche