Ce site n'est plus à jour

Découvrez Fillon2017.fr
23 mars 2010 2 23 /03 /mars /2010 20:13

François Fillon fixe les priorités de l'action du gouvernement pour les prochaines semaines lors des questions au gouvernement à l'Assemblée Nationale le mardi 23 mars 2010.

"Monsieur le Président,

Mesdames et Messieurs les députés,

Monsieur le Président Copé,

 

Gouverner la France, c'est difficile, et nous ne sommes pas les premiers à en faire l'expérience. Et ça l'est encore plus lorsque notre pays est confronté à une crise économique et financière aussi brutale que celle que nous avons connue.

 

Nous avons subi une défaite électorale, et cela signifie clairement que nous n'avons pas su convaincre. Nous devons examiner cette situation avec beaucoup d'humilité, et nous devons ensemble ajuster ce qui doit l'être. Mais il y a une chose que je veux dire devant l'Assemblée nationale, c'est qu'avec le Président de la République, nous ne transigerons pas sur la nécessité de moderniser notre pays. Nous sommes 65 millions de Français dans un monde de 6 milliards d'êtres humains, et notre devoir, c'est d'adapter notre organisation économique et sociale pour protéger les Français, pour protéger leur mode de vie, et pour protéger leur prospérité.

 

Et dans ce contexte, l'action du Gouvernement pour les prochaines semaines s'orientera, monsieur le Président, autour de trois priorités.

 

La première priorité, c'est la croissance et l'emploi. Nous devons ajuster nos dispositifs de lutte contre le chômage, d'autant que celui-ci s'inversera dans la deuxième partie de 2010, comme l'ensemble des prévisionnistes nous le disent. Nous devons voter dans les meilleures conditions la loi de modernisation de l'agriculture, parce que c'est un des éléments de réponse importants à la crise très grave que rencontre l'agriculture française. Nous devons mettre en œuvre très rapidement les investissements d'avenir. Et je veux dire que je serai intransigeant sur l'affectation des 35 milliards d'euros que vous avez votés et aux priorités qui ont été décidées par le Gouvernement et par la majorité parlementaire. Et puis nous devons amplifier les mesures en faveur du renforcement de la compétitivité de notre économie. Et dans cet esprit, je voudrais indiquer que les décisions que nous allons prendre en matière de développement durable doivent être mieux coordonnées avec l'ensemble des pays européens pour ne pas creuser le déficit de compétitivité avec notre voisin allemand.

 

Notre deuxième priorité, c'est la réduction des déficits, c'est une priorité absolue dans un contexte de crise financière en Europe. Cela signifie que nous allons poursuivre la tenue des dépenses de l'Etat, la révision générale des politiques publiques, et que nous continuerons à ne pas remplacer un fonctionnaire sur deux partant à la retraite, parce que c'est une nécessité absolue pour lutter contre les déficits.

 

Nous soumettrons au Parlement la réforme de l'organisation territoriale. Et enfin, nous allons engager ensemble une réflexion que j'espère la plus consensuelle possible, pour faire en sorte que nos régimes de retraites puissent être financés d'une façon qui soit juste et d'une façon qui soit efficace.

 

Enfin, nous voulons agir pour les deux piliers de notre pacte républicain que sont la sécurité et la laïcité et l'égalité entre les hommes et les femmes. Sur la sécurité, il faut incontestablement inventer de nouvelles formes de lutte contre la délinquance et contre la violence qui s'adaptent, elles, en permanence à nos décisions. Et sur la laïcité, il faut trancher cette question qui est un symbole, qui est la question du voile intégral.

 

Voilà, Monsieur le Président du groupe UMP les priorités qui sont celles du Gouvernement.

 

Je voudrais remercier la majorité de son soutien, et je voudrais dire, qu'avec le Président de la République, nous mettrons notre point d'honneur à respecter nos engagements. Parce que l'honneur d'un responsable politique, c'est le courage et c’est le respect de la vérité.

 

Partager cet article

Publié par François Fillon - dans TRIBUNES ET DISCOURS
commenter cet article

commentaires

kelte 14/05/2010 20:40



Ce qui  désigne le sens et l’existence
du peuple Français


c’est la gouvernance fraternelle, détenue par le peuple
lui-même.


 


Cette autorité souveraine marchant avec les siècles,


nourrissait une base sociale simple.


 


Les différentes générations pouvaient vivre librement dans une nature
respectée


Tous avaient ce droit, l’égalité


 


La liberté coule dans le sang du peuple Français



heudier roland 09/04/2010 10:20



Monsieur FILLON


  L, I . S . F est un impoy injuste, car la propriete est comme une entreprise elle emploie beaucoup de main d'oeuvre ( jardinage-entretien-reparation-gardienage-etc )et souvent avec peu ou
pas de revenus.


  Cette activite est imposée a l  I.S.F et n'est pas outil de travail. INJUSTE qui impose lourdement des retraites qui ayant de par leur profession de petites retraites (
commercant-agricvulteur ) ont economiser et achete de l'immobilier pour ce constituer une retraite meilleure.


  Cette impots injuste propulse beaucoup de francais de situation moyenne vers des prelevement fiscaux abusif en regard de leur revenus et qui ne beneficie pas d'aucun bouclier


     50% D'IMPOTS SUR 1.000.000 € DE REVENU est SUPORTABLE


     50% D'IMPOTS SUR    60.000 € DE REVENU est INSUPORTABLE


          I . S . F - BOUCLIER =  INFUSTICE


     Impots sur le revenu avec tranche progressice  JUSTICE


    QUI AURA LE COURAGE DE CETTE REFORME


     Un Francais qui souhaite plus de JUSTICE



Gérard FARDEAU 05/04/2010 10:14



Monsieur le Premier Ministre.


Vous êtes déjà un très bon pédagogue, mais il faudrait que la majorité, vous, Monsieur le Président fassiez encore beaucoup, beaucoup plus de pédagogie.


Aujourd'hui diriger une Entreprise, être Artisan, Commerçant, devient littéralement impossible, ajoutons les réglementations, les droits des salariés impossibles à mettre en oeuvre sans un avocat
spécialisé et encore, un massacre des Employeurs aux prudhommes : qui est assez stupide pour créer une Entreprise créer des Emplois, ne rien gagner, mettre en caution tous ses biens, n'avoir
droit à aucune protection de revenu.


Il ne faut pas chercher pourquoi, ceux qui peuvent quittent la France.


Personne ne va créer une Entreprise de manufacturage dans ses conditions.


Il faudrait une association non politique subventionnée par des dons, qui alerte l'opignon avec des affiches 4 x 3 sur la dérive populiste de la gauche irresponsable, qui l'ouvre que pour se
faire remarquer et n'a aucune offre à faire pour séduire des industriels pour s'implanter en France.


Tout le monde est révolté de voir fermer les Entreprises, il y a des raisons que vous connaissez, mais personne ne peut l'expliquer au Français, ça laisse le champ aux démago de gauche comme de
droite.


Il faudrait une association genre, il faut sauver nos emplois, avec bien sur aucun homme politique dedans, pour expliquer le phénomène et ouvrir
un débat et prendre la gauche à contre pieds et la mettre le nez dans son manque d'idées et montrer aux yeux de tous qu'elle joue contre l'emploi à des bûts électoraux, car elle utilisent des
moyens totalement anti-emplois Français.


Je suis sur qu'il y a comme pendant la deuxième guerre mondiale des partisans pour sauver les emplois et le travail en France ?


Posons-nous la question, à qui profite le crime, moins d'emplois, plus de gauche, plus d'impôts, moins d'emplois, plus d'impôts etc .............


Bravo pour votre courage, mais il faut rendre coup pour coup à la démagogie populiste de gauche, faire des reportages sur les artisans, PMI, PME, sur pourquoi on ne veut plus se développer, plus
embaucher, pourquoi on es dégoûté, pourquoi, on est pieds et mains ficelés.


Je pense qu'il faut cette force neutre pour faire cette éducation.


Des gens veulent plus d'immigrés, sont-ils prêts à les loger chez-eux se porter caution, La France a-t-elle les moyens ?


Merci de stopper le harcèlement routier de contrôle radars, les gens ne roulent pas vite, pour 5 à 10 km/h de plus on est des délinquants, ces contrôles se payent lors des élections, pas de
pénalisations pour les chauffards qui collent de trop près, pas de contrôles du port des lunettes, pas de contrôles de pollution, de la pression de pneus ?


Merci de faire des campagnes de communication à la télé sur la façon de circuler autour des ronds points, c'est la catastrophe, merci de mettre des PV au
gens qui ne mettent pas leurs feux de croisement par temps de pluie, brouillard et tombée de la nuit.


Les forêts sont pleines d'arbres de la tempête de 1999, entre les délinquants, les RMISTES, les demandeurs d'emplois, il y a peut-être quelque chose à faire, comme l'entretien des chemins de
randonneurs.


Vous savez certainement tout ça, mais la communication, c'est la répétition.


Monsieur le premier Ministre, recevez toute ma considération.


Un petit chef d'Entreprise qui vient de ne pas se suicider après un décision scandaleuse des Prudhommes, de la Cour d'appel, avec la collaboration de la médecine du trvavail, une entente des
avocats dans le dos de la victime : l'Entreprise.


Pour moi, et pour tous les autres Chefs d'Entreprises à qui j'ai raconté mon histoire, je n'ai reçu d'eux la même histoire que la mienne, on est des sous-citoyens sans droit et bon au massacre,
on se venge sur nous comme si on était des vedettes du top 50 des grandes fortunes, alors qu'on passe souvent des mois, à ne pas prendre de salaire.


Avec maplus haute considération.


Gérard FARDEAU



bayrak satışı 02/04/2010 18:27



Merci pour le partage. Félicitations pour un très beau site



Mathieu 31/03/2010 11:46



Monsieur le ministre,


Dans les priorités au gouvernement, il y a la réduction de la dette publique. C'est effectivement un point majeur, sur lequel d'ailleurs Mr le président avait été élu. Certes, la réduction des
dépenses est bien évidemment le moyen principal et nécessaire pour atteindre ce but. Cependant, dans un premier temps, ne faudrait-il pas d'abord considérer le problème purement comptable du
décallage entre les recettes de l'état et ses dépenses réelles, quelles que soient celles-ci ? Je m'explique: chaque année fiscale, par exemple 2009, l'état fait des dépenses dans et hors budjet,
qui devraient, si le monde était parfait, être entièrement couvertes par ses recettes fiscales pour cette même année (et perçues l'année suivante). Or, le montant de l'impôt se semble pas
directement dépendre des dépenses réellement effectuées, c'est plutôt un fixe décidé à l'avance et soumis aux aléas politiques. Par conséquent, ne pourrait-on pas, dans un premier temps des
réformes, prévoir un ajustement "automatique" du (ou des) taux d'imposition pour coller exactement aux dépenses effectuées par l'état pour une année fiscale donnée ? De cette manière, il devient
impossible d'acroitre la dette par "mauvaise gestion budgétaire". Cependant, une mauvaise gestion aura pour conséquence immdiate (1 an, donc très court électoralement) l'augmentation des impôts,
et à l'inverse une bonne gestion aura pour conséquence une diminution immédiate des impôts. De plus, celà évite qu'un gouvernement paye en terme de dette de longue durée (et d'image) pour les
dépenses d'un gouvernement précédent (et d'un bord différent, probablement).



laura Linet 29/03/2010 09:23


Un lien intéressant pour illustrer mon précédent message :

http://www.latribune.fr/journal/edition-du-2703/evenement/392442/immobilier-apres-la-reprise-la-rechute-.html

Voir le graph. 


Laura Linet 29/03/2010 09:20


Travailler plus pour gagner plus, mais pourquoi faire Monsieur Fillon ?

Un chiffre, calculé par le courtier en crédit Empruntis, est révélateur des difficultés que rencontre la classe moyenne à devenir propriétaire :

- Avec des mensualités de 1.000 euros pour un emprunt sur 25 ans et 10.000 euros d'apport, un ménage pouvait acheter un logement de 132 mètres carrés en 1998, 54 en 2008 et 69 aujourd'hui.

Preuve pour ces deux derniers chiffres que la baisse des taux est loin d'avoir compensé la flambée de l'immobilier !

L'accession à la propriété devient de plus en plus difficile. Je sais que l'on parle de reprise mais à y regarder de près, seuls les logements en Sellier ont encore la faveur des français.

Quand allez-vous pencher sérieusement sur cette bulle immobilière qui occasionne de grands mécontentements ?


caroline 25/03/2010 21:08


Face à l’Hypocrisie et la trivialité des accusations proferées
par l’opposition à l’encontre du gouvernement dans sa volonté d’harmoniser les dispositifs de fiscalité écologique au niveau européen, nous devons rétablir quelques verités.

La taxe Carbone, fruit de cette formidable ambition collective qu’est le Grenelle de l’environnement est un engagement sans précédent pris par la Majorité pour répondre au défi écologique imposé à
nos sociétés.

A moins d’une mauvaise fois confondante ou d’une mémoire défaillante, il est acquis que cette responsabilité gouvernementale a été parfaitement assumée et cet engagement scrupuleusement tenu. Le
projet de loi de Finances approuvé par les deux assemblées avait institué la taxe carbone et la compensation forfaitaire associée pour les contribuables.

L’ajournement final de ce dispositif est à mettre au seul crédit du parti socialiste et à sa stratégie hérétique d’opposition systématique à l’action du gouvernement. En s'affranchissant de l'avis
général de la représentation nationale et en saisissant délibérément le Conseil Constitutionnel, le parti socialiste a porté un coup d’arret fatal à la solidarité nationale en faveur de
l’environnement.

Crier aujourd'hui au "crime" relève de la pure calomnie et de la grave imposture. Cette charge collective du parti socialiste contre la Majorité prouve une nouvelle fois le peu de dignité et
d'honnêteté intellectuelle de son jeu politique.


Jérôme 24/03/2010 16:57


Monsieur Filon

A quand le contact officiel avec les extrat-terrestres?
Pour ce délai et inhibition?


LEY 24/03/2010 11:06



Monsieur le Premier Ministre, je vous écris pour vous dire que vous avez raison de continuer le combat entamé depuis trois ans : il ne s'agit pas que nousayons des problèmes comme ceux que
rencontre la Grèce - il est tempsde le dire aux Socialistes, d'ailleurs, qui en rajoutent dans la démagogie sans penser à notre avenir
"Se serrer la ceinture "aujourd'hui devrait permettre d'assainir la situation financière de notre pays
Il y aura des mécontents, mais il faut tenir bon et continuer à l'expliquer à nos concitoyens
tout le monde rêve d'un monde meilleur, avec plus de justice sociale et de richesses nationales, ce ne sont pas des mots réservés à la Gauche et il ne faut pas hésiter à le dire et le redire
Pourquoi, par ailleurs, ne s'interroge-t-on pas sur les raisons qui semblent avoir poussé les Français dans la discussion sur l'identité nationale? Ces Français ne sont pas des sous-citoyens, leur
opinion traduit quelque chose qu'il faut voir et auquel il faudrait apporter une écoute, voire des solutions
Nous sommes le pays de Voltaire et de la libération de la pensée, et vous avez raison de lutter contre tous les esclavages et toutes les discriminations
J'attends de l'Etat plus de confiance en soi, plus de cohérence dans la pensée et plus de pédagogie : essayez de ne plus écouter ceux qui stigmatisent sans cesse les décisions que vous devez
prendre etr demandez-leur régulièrement plutôt ce qu'ils comptent faire concrètement pour vous aider dans la tâche de sauvegarder la nation, sa cohésion et ses richesses matéreilles et
intellectuelles
Jean-Paul disait "N'ayez pas peur", appliquons-le dans notre vie citoyenne, arrêtons de nous culpabiliser, nous faison ainsi le lit de la gauche dans ce qu'elle a de pire : tout casser de ce qui
existe pour construire un monde totalitaire et reservé à une élite bien pensante


chanal nadine 24/03/2010 10:46


Bonjour Monsieur

J'aimerai savoir ce que compte faire notre gouvernement pour les 300 églises Catholiques  profanées par an. J'insiste sur le "profané".......
Rien de cela ne transpire dans les nouvelles contrairement aux autres religions que j'aurai la délicatesse de ne pas nommer, même si régulièrement nous avons le droit d'être malmenés. Que
nomme-t-on discrimination ? Il serait temps de vous apercevoir que les petits français souffrent !!!!!

Merci Monsieur le Ministre


Nadine CHANAL




yanick DEBUS 24/03/2010 08:13


voila ce matin une bonne nouvelle .Suppression de la taxe carbone ! mauvaise nouvelle, la machine a perdre 2012 est enclanchée .(de Villepin ) ca rappelle 1981 quand chirac s'est opposé a giscard
...


Gérard WOLF 23/03/2010 23:25


Il faut quand même considérer que ces élections n'étaient que des élections régionales, et non un choix de socièté. La gauche était déja largement en place, et certains présidents de
région ont travailler honorablement ce qui fait qu'il était pratiquement impossible de les ecarter. Les écologistes sont des gauchistes de diversion,et ils l'ont une nouvelle fois prouvé.
Le reproche à faire dans certaines régions à L' UMP c'est  d'être plus près d'un "very smart" Club service refermé sur lui même en ne cherchant pas de nouveaux militants et 
s'éloignant toujours un peu plus de la population. La lutte contre la délinquance, est une priorité, et nos valeurs de droite et de notre république, doivent être appliqués et le voile
intégral interdit. Nous avons perdu une bataille, nous n'avons pas perdu la guerre.


Mes vidéos

Fil Twitter

Recherche