Ce site n'est plus à jour

Découvrez Fillon2017.fr
7 septembre 2011 3 07 /09 /septembre /2011 20:00

 


 

François FILLON rend hommage aux soldats français à l'occasion d'une question de Yves NICOLIN (Groupe UMP) sur la Libye lors des questions au Gouvernement à l'Assemblée nationale le mercredi 7 septembre 2011.

 

Monsieur le Président,

Mesdames et messieurs les Députés,

L’été ne nous a pas apporté beaucoup de bonnes nouvelles mais il nous a apporté celle de la victoire des insurgés libyens, du peuple libyen contre la dictature. Et je voudrais ici d’abord rendre hommage à tous les combattants libyens et nous savons qu’il y a eu beaucoup de pertes dans leur rang, qui sont ceux qui par leur courage et par leur volonté ont obtenu la chute du dictateur KADHAFI. Mais je voudrais associer à cet hommage les soldats français, les soldats de l’ensemble des pays de la coalition qui ont pris aussi des risques pour faire en sorte que le droit international soit respecté. Enfin je voudrais remercier tous ceux qui sur ces bancs, dans la majorité comme dans l’opposition ont apporté leur soutien à l’initiative du Président de la République et du Gouvernement d’intervenir en particulier pour sauver la ville de Benghazi du massacre permettant ainsi à la rébellion de s’installer dans la durée, de s’armer et d’entreprendre la reconquête du pays. Alors aujourd’hui vous l’avez dit même si nous restons vigilants sur quelques combats qui demeurent et si nous nous interrogeons sur le sort du colonel KADHAFI, dont nous souhaitons qu’il soit jugé, et sur le plan national en Libye et par les juridictions internationales ; l’essentiel maintenant c’est d’aider le peuple libyen a organiser la transition vers la démocratie, la mise en place d’institution respectueuse du droit international, respectueuse des droits des personnes et c’est la reconstruction de ce pays. C’est dans cet esprit que nous avons tenu à Paris à l’initiative du Président de la République une conférence la semaine dernière qui a rassemblé plus de 60 pays, que nous avons décidé immédiatement le déblocage de 15 milliards de dollars d’avoirs libyens qui seront immédiatement mis à disposition du CNT pour qu’il engage les dépenses nécessaires à la reconstruction. Nous avons passé un accord avec le CNT sur une coopération immédiate en matière de reconstruction d’écoles et en matière de logements d’urgence. Le CNT s’est engagé sur un calendrier précis, sur la mise en place de rendez-vous démocratiques, sur la mise en place d’une assemblée constituante, et nous allons naturellement être très vigilants sur la mise en œuvre de ces engagements. Je crois que ce qui s‘est passé en Libye, grâce d’abord au peuple libyen, mais grâce aussi au soutien que nous lui avons apporté, permet aujourd’hui d’envisager des changements très profonds dans le monde arabo musulman. La situation qui prévaut aujourd’hui en Syrie est une situation qui est inacceptable, qui n’est pas tenable et ce qui s’est passé en Libye devrait faire réfléchir le Président ASSAD. De la même façon, ce qui vient de se passer en Libye et le fait que les occidentaux aient été au côté des révolutionnaires libyens doit permettre d’engager une discussion sur la résolution du problème israélo palestinien dans un contexte qui n’est plus un contexte d’affrontement nord sud, qui n’est plus le contexte de l’affrontement des civilisations. Tout cela nous le devons au courage du peuple libyen, mais nous le devons aussi à la clairvoyance du Président de la République et au courage des soldats français.

 

 

Partager cet article

Publié par François Fillon - dans TRIBUNES ET DISCOURS
commenter cet article

commentaires

Mes vidéos

Fil Twitter

Recherche