Ce site n'est plus à jour

Découvrez Fillon2017.fr
11 octobre 2010 1 11 /10 /octobre /2010 11:40

 


François Fillon rappelle que c'est l'honneur du Président de la République et du Gouvernement que de proposer de sauver notre régime de retraites en passant à 62 ans.
 

Monsieur le président,

Mesdames et Messieurs les sénateurs,

Madame la sénatrice,

Vous m’interrogez sur le respect des engagements. En 1993, le gouvernement d’Edouard Balladur a choisi d’allonger à 40 annuités la durée de cotisation pour une retraite à taux plein. Vous avez combattu cette réforme, vous vous êtes engagés à l’abroger.

 

En 1997, vous êtes arrivés au pouvoir : en cinq ans, vous n’avez pas trouvé une journée pour le faire.

En 2003, vous avez combattu la réforme des retraites que cette majorité a portée et qu’avec Jean-Pierre Raffarin, j’ai eu l’honneur de défendre. Vous l’avez combattue avec beaucoup de vigueur, comme aujourd’hui d’ailleurs, et vous avez répété maintes et maintes fois : le jour où nous serons au pouvoir, nous abrogerons cette retraite et nous reviendrons aux 37 annuités et demie. Aujourd’hui, lorsque l’on lit les propositions du Parti socialiste, on constate avec intérêt que l’allongement de la durée de cotisation est intégré désormais dans ce que doit être une bonne réforme des retraites.

En 2007, vous avez combattu avec beaucoup d’énergie la réforme des régimes spéciaux. Cherchons dans les documents que vous produisez, une seule fois la mention à la réforme des régimes spéciaux et au retour en arrière que vous feriez, si demain vous étiez au pouvoir.

 

 

Vous nous dites que le système est injuste. Vous avez, à chaque élection, depuis le milieu des années 80, promis de régler la question des longues carrières, ceux qui commencent à travailler à 14, à 15 et à 16 ans, jamais vous ne l’avez fait ! C’est cette majorité, avec la CFDT, qui l’a réalisé.

 

Vous nous dites aujourd’hui que pour financer la réforme des retraites, il faudrait taxer un peu plus le capital, les stock-options. Mais que ne l’avez-vous fait lorsque vous étiez au pouvoir ! Non seulement les stock-options n’étaient pas taxées, mais en 2000, vous avez pris, sous l’autorité de Laurent Fabius, une décision qui aboutissait à réduire le poids de la fiscalité sur les stock-options. Alors, ne venez pas nous parler du respect des engagements. La vérité c’est que sur les retraites, vous avez toujours promis ce que vous n’avez jamais fait.

Et c’est l’honneur du Président de la République et du Gouvernement que de proposer aujourd’hui de sauver notre régime de retraites en passant à 62 ans, parce que c’est la seule manière d’assurer le paiement des pensions de nos concitoyens à l’avenir.

Partager cet article

Publié par François Fillon - dans TRIBUNES ET DISCOURS
commenter cet article

commentaires

courrier jacqueline 24/11/2010 19:24



 beaucoup de beaux discours; mais ou sont les statistiques de tous ceux qui meurent avant 60 ans;et tous ceux 2 ou 3 ans après,? VOUS NOUS FAITES la pub que nous allons devenir des
centenaires mais avec les restritions sur la santé; l'allongement  du travail  ne vous en faite pas les comptes serons meilleurs;et vous les nantis   qui avez la bonne vie et
les sous pour une bonne retraite avec de quoi vous payer une bonne mutuelle   pas de problème!!!n'est pas  la solidarité est toujours demandé a ceux d'en bas



yves 10/11/2010 11:22



JE SUIS DE GAUCHE ET POURTANT j 'approuve totalement l'amendement Mariton pour lmaintenir l'avantage fiscal pour le mariage - C EST BON POUR L EDUCATION DE NOS ENFANTS et ça limit l'éducation
monoparentale



pettera 05/11/2010 18:36



je ne vois pas  la continuité indispensable des réformes, autrement qu'avec François Fillon , lui qui incarne la droiture  dans tous les domaines que personne ne pourra égaler
et  la France a besoin de  tel homme



Stéphane 04/11/2010 16:29



Monsieur le premier ministre,


 


J'aime le personnage, son attitude, sa stature, sa discrétion et par dessus tout, sa "cardinale" fantaisie que je partage même si je dois confesser une attirance particulière pour la discrétion
violette de nos évêques...


Bien à vous, Monsieur Fillon, restez vous même, bon pied bon oeil...


Stéphane


 



germe jocelyne 23/10/2010 12:46



 MONSIEUR fRANCOIS fILLON, MONSIEUR Le Premier Ministre


Actuelement on ne parle que de la réforme des  retraites, pourtant la vie continue dans les quartiers,je suis présidente bénévole d'une association de quartier classé en zone ZUS,
chaque jour on motive les habitants à recherché du travail pour rentré dans la vie active,les associations surtout les petites la seule possibilée que nous avons et l'emploi de CAE où
CUI,aujourd'hui l'enveloppe est vide il faut attendre janvier 2011 pour la nouvelle enveloppe,comment on fait pour expliqueé aux habitants que l'on à motivé à prendre un contrat aidé que celui çi
ne seras pas renouvellé et pour ceux qui espéré en avoir un d'attendre janvier,mon association na pas de directeur,ni secrétaire, je fait 30 à 35 heure de bénévolat semaine, et il faut être sur
le terrain chaque jour pour comprendre la situation, une visite express d'un membre du gouvernement ne peux pas comprendre et il voit ca que l'on veux bien lui montré, j'espère Monsieur Le
PREMIER MINISTRE avoir une réponse pour la transmêttre aux habitants et avoir la possibilité de continuer a les motivé et à mon niveau ne pas baisser les bras, sans les associations surtout les
petites et leur bénévole qui le ferais un représentant de l'état en bénévolat je ne pense pas, recevez Monsieur Le Premier Ministre mes salutations



LEROY 22/10/2010 10:16



Bonjour,


Agée de 53 ans, j’ai eu en 2003 un cancer bronchique – 6 mois de traitement – 1 an d’arrêt de travail. Considérée comme guérie en début d’année j’ai maintenant un cancer du sein et dois subir
l’ablation du sein.  En toute objectivité croyez-vous que j’ai envie de travailler jusqu’à 62 ans.  


Cordialement



guerder 20/10/2010 20:46



mr fillon,une petite question,voila a la télévision vous avez dit quil falait a tous pris ralonger l'age de la retraite,pour avoir une retraite décente.trouvez vous normal j ai travailler 42ans
dans la siderrugie service continue.je recois 996euros par mois.trouvez vous ce montant decent.aprés calcul de mes cotisations(alllocation chomage,securité
sociale,vieillesse,assedic,décés,csg,etc..)ou et passé tout cette somme cotisée depuis tant d'année.il faudrai controler les caisses qui perçoivent ces montants



Jacques Rambaldi 20/10/2010 14:26



Proposition pour aider au financement des retraites: je rappelle que le capital est rémunéré aptès soustraction des provisions pour amortrissements et provisions diverses.Ne peut-on pas
prélever un certain pourcentage sur ces sommes pour alimenter un fonds complémentaire de retraite ?



BEURDOUCHE Charles 20/10/2010 12:33



Monsieur le premier ministre,


 


Je suis pour une réforme de la retraite mais je trouve que celle que vous proposée manque  de clarté.


 


Pourquoi fixer un age plutôt qu'une durée de cotisation?


 


Quelle sont les mesures incitant les entreprises à réduire la pénibilité des postes de travail les plus exposés ?


 


Quelle sont les mesures prisent pour réduire les coûts de fonctionnement des organismes gérant les retraites ?


 


Avez vous la volonté de réformer les régimes spéciaux, et notamment ceux financés par de l'argent public ?


 


Il me semble que "l’honneur du Président de la République et du Gouvernement " aurais beaucoup gagné à une
réforme simultanée (voir précédant) des régimes des représentants politiques.


 


Respectueusement


 


Charles BEURDOUCHE



Francis 16/10/2010 13:17



M le Premier Ministre,


Cette fois ci, ne lachez SURTOUT rien !!


Pas comme DDV sur le CPE !


Gardez le cap, ne cédez pas à la pressions des syndicats totalement arriérés, passéïstes, à des années lumière de la réalité !


Si je peux me permettre un petit bémol, ce qui choque énormément de personnes, est la retraite des élus, en particulier celle des anciens Présidents, des anciens ministres, sénateurs, etc..


Un geste FORT aiderait, j'en suis persuadé, à faire passer la réforme en cours plus facilement.


Cordialement


 



pourlaréformedesretraites 13/10/2010 15:00



En réponse à mr Recht Claude,


Pour une réforme en profondeur de notre régime de retraites, vous parlez de privilèges ! Aujourd'hui, Sachez lorsque vous citez des corporations telles : EDF RATP SNCF, que les taux moyens des
retraites dans ces corporations est supérieur à la moyenne nationale et que les avantages (diverses et variés) de ces corporations si ce ne sont pas des privilèges je ne sais comment nous
pouvons les appeller !


Nombre de demandeurs d'emploi pourraient crier "halte aux avantages" de ces corporations !!!! et la répartition des valeurs de tous ces privilèges ne pouraient -elles servir à créer des
emplois !!!


Quand à l'armée (la seule corporation à n'avoir pas de syndicats pour la représenter !! et donc à ne jamais manifester ! Elle !!!), les allongements de service sont applicables à cette
corporation tout autant qu'à celles de la SNCF ou de l'éducation Nationale et les bénéficiaires de cet allongement, bien heureux de pouvoir travailler plus longtemps dans leur grande
majorité, vous ne les verrez pas sous les banderoles des syndicalistes !!!


Quelle vision avez vous de la notion de travail au travers de ces revendications de temps d'arrêt définitif de l'activité professionnelle ? y compris chez les "séniors", (même s'ils cessent leur
activité) dont les postes ne pourront (soyons réalistes !) de toute façon pas être délégués à un débutant ! L'expérience s'acquiert dans la durée ! On ne peut confier un poste de cadre à un
débutant tout comme on ne peut confier un poste d'agent de maîtrise à quelqu'un sortant des bans de l'école ! si diplômé soit -il ! Tout chef d'entreprise vous le dira !


L'absentéisme des plus jeunes en entreprise ne va pas dans le sens de la véracité de vos dires ! Il est déplorable de voir (au travers de la mobilisation des lycéens notamment) que la notion
d'implication au travail et la valeur travail n'est à ce jour plus du tout celle qu'avaient nos séniors !!! Ne pas avoir démarré dans l'activité professionnelle et oser revendiquer un âge de
départ en retraite nous sommes devant un NON SENS des plus incohérents qui soient !


Négliger dans notre société en pleine mutation de prendre en compte la notion de compétences, de formation du personnel (grâce au formidable appui générationnel des plus anciens dans chaque
corporation) c'est se priver, priver la nation toute entière de toute la richesse de son économie, de tout un savoir faire inestimable que maitrisent les professionnels les plus âgés !


Parler d'un âge identique pour tous de départ en retraite est une abération !  nous n'avons pas tous la même durée de cotisation, les mêmes parcours de vie, les mêmes contraintes (je suis
une femme cependant !!) et cet aspect ne ferait que renforcer le sentiment inégalitaire entre les actifs !!!


Pour ma part, si ma santé me le permet et si je ne suis pas en déambulateur !!! je veux bien exercer mon activité de formatrice jusqu'à des âges avancés ... pourquoi pas plus de 75 ans !!! Mais
il est vrai que tout le monde n'est pas passionné par son travail ! Dommage pour la société !


Ch Quéraud - Pour une réforme en profondeur de nos retraites


 



CAP 13/10/2010 08:44



Concernant les jeunes, il serait souhaitable d'inciter les entreprises du batimeent a embaucher des jeunes combien de jeunes en apprentissage  (CAP) trouvent un maitre de stage ? peu ainsi a
coté de chez moi CAP electricien 7 jeunes 1 seul trouve un patron le fils d'un entrepreneur : il serait souhaitable d'informer correctement les patrons: meme si le gamin est souvent accroché a
son portable et fume le "joint", a du mal a savoir compter..; pour tirer un cable c'est une aide, il apprend tot ou tard, financièrement c'est interessant pour le patron!


MAM sur BFM bonne expression...



Leprince 12/10/2010 22:00



Mr Fillon, vous vous foutez de nous en parlant de la longévité de la vie, mais en quel état ?


A partir de 60 ans, les gens de ma conditions (paramédical de nuit) sont sciés par l'age ( difficulés par rapport au poids), personne dans votre gouvernement n'est en capacité de savoir ce qu'est
"la charge de travail" ou ne veut voir, autisme gouvernemental bien en conformité avec bine sûr le MEDEF



DT 12/10/2010 21:56



Bonjour,


Depuis 1991 les partenaires sociaux n'ont pas réussi à s'entendre sur un projet de réforme des retraites ! Au bout d'un moment tout Etat se doit de siffler la fin de la récré !


Maintenant que le projet d'Etat plaise ou ne plaise pas aux partenaires sociaux stériles (Patrons et Syndicats de Fonktionnaires), c'est trop dommage ! Rien ne les empêchait de proposer mieux et
depuis lontemps ! Mais on attend toujours !


Est ce la faute de l'Etat et du Gouvernement ? Pourquoi les partenaires sociaux ne sont ils pas blâmés pour leur stérilité, après tout ne sont ils pas les premiers
responsables  ?


Cordialement


DT



herlant guy 12/10/2010 17:19



cher premier ministre,


ne rien lacher:


ado la CGT m'a fait descendre dans la rue contre la venue du general Ridway


plus tard pour" la paix au vietnam"


en 1958, contre la" dictature" et le "pouvoir militaire"...elle a fait de moi un gaulliste.



Recht Claude 12/10/2010 09:49



REFORME des retraites totalement STUPIDE ET IRRÉFLÉCHI Pour la simple et bonne raison que nos jeunes 18, 25 ans n’ont déjà pas de travail. Jusqu’à quel age devront-ils cotiser eux ???? 80
,85 ans ?


Et pourquoi avoir réformé "sous silence " la medecine du travail ? car bizarrement notre gouvernement voulait soit disant tenir compte de la pénibilité. Ils ne connaissent absolument rien au
monde du travail.


L’amendement est essentiellement l’amendement 730, déposé par le gouvernement, qui transforme le service de santé au travail, qui était un service protecteur des salariés, en un service
protecteur des entreprises. C’est ça tenir compte de la pénibilité ?


Pourquoi ne pas demander a une entreprise d’embaucher un plus jeune ou jeune rentrant dans la vie active pour un senior parti a la retraite a 60 ans ?


Que du bénéfice pour nos entreprise car le coût d’un jeune est moindre par rapport a un senior. Autre bénéfice, un jeune est plus productif, et a moins de problèmes de santé.


Et bénéfice pour l’emploi, car moins de chômeurs, et des cotisations pour nos caisses et une relance de l’économie.


Il faut remettre en cause les privilèges. Le régime spécifique sur les retraites et sans exception.


Ne pas que voir les entreprises comme EDF, la RATP ou la SNCF.


Pourquoi ne sont pas évoqués l’armée, les députés, les sénateurs,nos politique dans l’ensemble, les policiers etc……..


Que tout le monde profite de sa retraite au même age 60 ans pour tous. Refuser un mandat, que ce soit pour une présidence, un élu, nos politiques etc….. au-dessus de 60 ans.


Il n’y a qu’à regarder nos hémicycles pour en être convaincu, nos politiques d’un certain age, qui ne servent plus que de bibelot et prennent la poussière inutilement, et ont un coût pharaonique
pour le contribuable.


Remettre en cause le cumul des retraites, les surpensions de retraites de tout les fonctionnaires expatrié, ceci sans exception.


Remettre en cause la loi proposé par Mr Debré et voté a l’unanimité " gauche, droite confondu" sans grande fanfare et peu médiatisé , sur les retraites des députés non réélus.


Avec la politique de Mr Sarkozy, vous demanderez un jour a nos senior d’aller au travail en déambulateur.


Notre gouvernement ne fait qu’aggraver la situation du chômage, avec des statistiques sur le nombre de chômeurs en France totalement erroné et il le sait. La gauche comme la droite devrait
arrêter leurs hypocrisie, et prendre en compte les emplois précaire, les personnes faisant des stages qui ne font plus parti des demandeurs d’emploi, les personnes arrivant en fin de droit, les
Rmistes etc……


Nous avons en France plus de 7 millions de chômeurs.


Alors demandez a nos senior de travailler jusqu’à 62 ou 63 ans n’est-il pas TOTALEMENT STUPIDE ET IRRÉFLÉCHI ????????


Et dire que nos politiques sortent de l’ENA pour en arriver a des conclusion comme celles-ci E.N.A pour certain et pas les moindre c’est L’ÉCOLE NATIONALE DES ABRUTIS



réformette 12/10/2010 07:21



Monsieur le Premier Ministre,


Votre réforme est un emplâtre sur une jambe de bois !


Les vieux d'aujourd'hui sont nés des politiques natalistes ruineuses  de politicards qui croyaient que les babies booms permettraient de faire tourner les usines, satisfaire des
consommateurs exigeants et des générations de contribuables disciplinés. Hélas, le grand capital apréfèré exploiter  les immigrés que l'Etat à fait venir par millions en dégageant les
français de souche (jugés trop couteux par le patronnat) des entreprises pour la case chômage.


Les immigrés étant devenus à leur tour trop coûteux, le patronnat préfèrent délocaliser pour profiter des esclaves du tiers-monde qui eux aussi un jour, nous l'espérons avant que la France ne
rejoigne le top ten des pays les plus pauvres du monde,  deviendront trop couteux...


Aujourd'hui, le travailleur immigré comme le Français de souche croupissent dans le RMI ou RSA ! Leurs enfants à bac++ bossent lorsqu'ils ont de la chance chez Mc Do à temps partiel !


Donc votre réforme sur les retraites est plus que pathétique, elle prouve que vous n'avez aucune ambition, aucun culot, aucun courage pour changer ce pays de fond en comble ! Vous nous encouragez
pas à travailler mais à partir le plus tôt possible à la retraite pour échapper à des conditions de travail iniques, la précarité, les bas salaires !



ley 12/10/2010 00:57



Merci M Fillon de rappeler l'incurie, la lacheté et le populisme des socialistes


Je vous en prie, monsieur le Premier Ministre, ne cédez pas cette fois-ci aux jeubes et à la pression de toute part : si vous cédez c'en est fait des réformes urgentissimes dont la France a le
plus besoin


je n'ai pas envie que mon pays recule ou qu'il soit acculé à la faillite à cause d'inconscients criminels qui font semblant de de rien comprendre ou entendre de ce que vous faites avec cette
réforme des retraites


Et les jeunes là dedans? Je suis partagée entre le sourire et le degoût pour cette prise de position des syndicats d'étudiants ou de lycéens : connaissent-ils l'avenir dans trente ou quarante
ans? alors que nous ne pouvons rien prévoir à 3 ou 5 ans?


en les écoutant, j'ai eu l'impression d'entendre de vieux frileux qui haïssent le travail et n'ont pas le courage d'affronter l'avenir, aussi dur soit-il


je pensais que la jeunesse est soource de progrès et de vigueur: là je vois des paresseux dans leur cocon de confort et de certitudes idéologiques d'un autre temps


On a emmené les enfants manifester le 2 octobre, je propose qu'on mette dans la rue tous les écoliers et les collégiens, voire les femmes enceintes pour fairre nombre dans la manif demain: on ne
saurait s'y prendre trop à l'avance!!!


Résistez, demandez à l'uMP et à tous ceux qui partagent votre vision des choses d'organiser une contre manifestation pour montrer qu'il existe une autre France


Résistons en pensant à toutes les dépenses et les pertes économiques générées par ces grèves illimitées : on voudrait accroître les difficultés de notre pays on ne s'y prendrait pas mieux


je me mets à haïr ces inconscients qui ne pensent qu'à eux et qui n'en ont rien à faire de leur pays et de son avenir


je me mets à haÎR ces syndicats qui ne représentent qu'une petite minorité des salariés de France, qui veulent gagner à tout prix sans penser à l'avenir des futurs retraités : la CGT et consorts
ira-t-ele financer de sa poche les pertes de revenus et de chiffre d'affaires de ceux qui travaillent vraiment?


Résistez sinon c'est la porte ouverte à la déréliction


pourquoi les syndicats sont-ils si pressés de gagner puisqu'ils pensent que les socialistes vont gagner en 2012 et tout abolir??


pourquoi ce gâchis de temps d'énergie et d'argent alors qu'ils peuvent tout changer dans moins de deux ans pour une réforme entrant en vigueur en 2018?


Résistez sinon je vais sombrer dans le désespoir alors que je comptais vraiment sur vous et le président de la république pour faire avancer les choses


merci de penser à tous les français et pas seulement à ceux qui veulent ruiner le pays et paralyser la france, comme si elle en avait encore les moyens


S Ley Le Pecq



Mlle Véronique Archer 11/10/2010 13:26



 


Bonjour,


La spécialité du Parti Socialiste et de la gauche en général en France, c'est de donner des leçons sur tout et rien sans jamais s'assurer qu'elle devrait au préalable balayer devant sa porte
d'une part, sans jamais proposer de projet alternatif fiable d'autre part.


Excellente réponse donc de Monsieur Fillon.


 


Mademoiselle Véronique Archer



Mes vidéos

Fil Twitter

Recherche