Ce site n'est plus à jour

Découvrez Fillon2017.fr
30 mai 2013 4 30 /05 /mai /2013 18:39
L'augmentation continue du chômage est le résultat d'une politique qui a étouffé la productivité française et démobilisé les entrepreneurs et les investisseurs. Les emplois d'avenir et les contrats de génération ne sont que des petites digues face à la vague du chômage et de la récession. Le Président de la République doit ouvrir les yeux et arrêter de se satisfaire de son action et de ses outils de pacotille. La situation est grave et il est temps de lancer une thérapie de choc pour sortir la France de sa déprime.

Partager cet article

Publié par François Fillon
commenter cet article

commentaires

YOUSFI 07/06/2013 11:02


la france est en crise de productivité, de rentabilité et cela depuis...., le chômage s'accentu, les produits français n'ont pas la quote (que ce soit à l'intérieur du pays ni à l'étranger),
nos exportation ne couvre même pas le 1/3 de nos importations: tous cela est grave, et le plus grave c'est que nos gouvernements succéssives n'ont jamais été à la hauteur pour relever le défis de
la compététivité.


pour faire éveillé et tirer vers le haut la France: on a besoin vraiment d'un leader courageu, carismatique qui peu entamer des vrais restructuration de l'economie nationale mais
pas des petites rafistolage comme c'est le cas actuel:


je pense que François Fillon sera vraiment l'homme de la France.


mohamed YOUSFI


ingénieur hospitalier

ber075 07/06/2013 06:08


mr le 1er ministre,


je vous ai écouté à l'émission des proles et des actes. Certains aspects de votre discours économique réflètent un diagnostique économique complétement erronné.


Vous continuez de concett avec le medef et la comission de demander une réduction des charges sociales. C'est complétement utopique et démagogique. Déficit cumulté de la sécu 160Milliards
d'Euros. A ce titre la gestion de la Cades par votre gouvernement a été pointé par la cour des des comptes et ne témoigne par d'un grand courage politique. Déficit de l'assurance chomage 20 M des
retraites d'ici 2017: 20Millars. Il est totalement irresponsable de proner des baisses de charges. Un rapport Ump avait recommandé une hausse de la crds que vous avit refusé. Pour votre rengaine
contre les 35 h, je cois qu'il faudrait passer à autre chose..Les allégements dits fillons et Aubry ont complétement sabordé de projet Aubry de réduction du temps de travail. la réforme du temps
de travail a été assez ratée et dénaturée en France et vous en avez largement une part de responsabilité. Vous n'etes pas allé au bout des préconisations des réformes pour les collectivités
territoriales. Bref je pense qu'il y a encore une réelle reflexion à voir sur votre programme économique avant que celui-ci devienne crédible..

Christine 05/06/2013 11:45


Bonjour Monsieur Fillon,


Je suis d'accord avec certains commentaires qui regrettent que votre mouvement Force Républicaine soit inactif pour l'instant, mais sans doute est-ce plus difficile que prévu de créer une
nouvelle dynamique. En ce qui concerne les retraites, sans doute allez-vous vous exprimer à ce sujet jeudi soir : pourquoi votre gouvernement n'a pas étudié le système par points. Tant de cotisations, tant de points. Le système par répartition a vécu avec la validation de trimestres (très généreux). De plus cela rendrait un peu d'équité
entre privés et fonctionnaires.

tom 04/06/2013 19:54


bonjour Mr Fillon,


pouvez vous confirmer votre présence a la réunion du Bilderberg qui se déroule a Watford du 06 au 9 juin 2013 ou vovotre venue est officialisée par le Group Bilderberg?


liste des participants officiels : http://vigiinfos.canalblog.com/

François Fillon 05/06/2013 00:20



oui présence confirmée



Gold31 03/06/2013 19:36


M. Fillon, depuis la dissolution de votre groupe à l'assemblée, et sous le prétexte sans doute louable de ménager Jean-François Copé, vous êtes devenu totalement inaudible auprès de l'opinion,
vous qui jouissiez pourtant de 60% d'opinions favorables auprès des français, tous partis confondus.


Je le regrette, tout comme je regrette la légèreté avec laquelle vous avez répondu: "rester à mon écoute" (je vous cite) alors que je mettais à votre disposition mes quelques 1 million
d'internautes, à travers mon site.


C'est dommage. Car la gauche aura toujours cet avantage sur nous, de mettre en valeur leurs chevaliers du net.


Vous réussirez donc tout seul. Je vous le souhaite de tout coeur.


Gold31

BONHOMME Geneviève 03/06/2013 13:35


D’accord avec votre constat, concernant le gouvernement actuel. Le manque de lisibilité sur l’avenir paralyse l’activité. Aussi
longtemps que les réformes inévitables n’auront pas été faites ( retraites, compétitivité des entreprises, etc...), et qu’on ne saura pas à quoi s’attendre, tant au niveau ressources qu’au niveau
impôts et charges, les entreprises, tout comme les particuliers n’investiront pas s’ils ne sont pas sûrs de pouvoir rembourser les prêts qu’ils auront contractés. Mais, il me semble que, d’une
certaine manière, la situation est la même à l’UMP. Aussi longtemps que la situation ne sera pas clarifiée quant à la direction de l’UMP, beaucoup de sympathisants n’adhèreront pas sans savoir où
ils mettent les pieds. Car la fracture est grande et la méfiance profonde entre les deux tendances. Finalement n’aurait-il pas été plus sain et plus constructif de construire quelque chose de
nouveau, en dehors de l’UMP ? FORCE REPUBLICAINE aurait peut-être attiré de nouveaux adhérents, qui ne savent plus vers qui se diriger. La tendance Coppé, qui a réussi à se maintenir à la
tête de l’UMP ne leur inspire que de la méfiance. Je crains qu’actuellement et pour longtemps encore, l’UMP soit paralysée. Or, même si une primaire ouverte pour désigner notre candidat à la
Présidence est une bonne option, encore faut-il qu’il ait une majorité pour gouverner. Et malheureusement, la droite est à terre, et ne peut y prétendre. Suis-je trop pessimiste ? J’espère
que oui et que vous allez nous sortir de ce guêpier.

Gaetan 03/06/2013 11:49


http://www.lefigaro.fr/politique/2013/06/02/01002-20130602ARTFIG00180-la-branche-famille-de-la-secu-est-en-realite-structurellement-beneficiaire.php


 


çà, c'est lamentable. Les familles paient en fait pour les systèmes de retraite déficitaires.


Une attaque frontale des familles. La solidarité, mon c....


Avec les socialistes, c'est toujours la même odeur nauséabonde. Faisons payer les autres, les riches. Sauf que pour chaque français, les riches ce n'est jamais eux.


 

de Lagabbe 03/06/2013 10:23


Ok pour l'analyse, mais concrètement, que faites vous sur les allocations familiales, le quotient familiale, le statut des auto-entrepreneurs ?

gilles 02/06/2013 18:13


ben m...


Je ne m'attendais pas un tel déferlement de commentaires. la température est visiblement entrain de monter très fortement. Et cela va s'accentuer avec le chomage.


Je demeure toujours persuadé avec mon expérience de dirigeant de PME à l'export que nous sommes écrasés par la tenaille des prix de vente capés par les BRIC et les matières premières qui ne
cessent d'augmenter sous la même pression de ces BRIC qui consomment de plus en plus. Nous n'aurons donc au mieux qu'une croissance molle, le temps qu'une innovation de masse ne s'affirme pour
qu'avec la même énergie matière première, nous produisons plus. SOuvenons nous de la 1e révolution industrielle, puis de la 2e, ce sont les machines à vapeur puis les moteurs à essance qui nous
ont donné pendant 150 ans la prééminence de nos sociétés occidentales et notre modèle social.


Avant 1830, qu'étions nous au milieu des autres nations ?


Et il faut entre 20 et 70 ans pour qu'une innovation arrive, une fois les maquettes imaginées, d'où le danger à écouter tous les démagogues UMP et PS qui disent qu'il suffit d'une alternance
pour que tout redevienne comme avant.


Il faut un message clairvoyant. Ce qui a défini le gaulisme, c'est le 18 Juin, face à une stupeur, un fatalisme, une voix a fait entendre un espoir basé sur un fait "la force mécanique" qui
allait pouvoir être utilisée pour retourner la victoire en notre faveur.


C'est çà le gaullisme et pas autre chose.


Si la richesse crée en 1 an, 1 mois, 1 semaine entre le prix des produits et les matières premières a diminué sous la pression des pays émergents, alors, il faut travailler plus longtemps en 1
an, 1 mois .... et une semaine.


A ce propos, savez vous que si la semaine des allemands est de 39 heures, chaque salarié allemand peut travailler plus longtemps par semaine, gratuitement !!!, pour l'entreprise pour
inscrire ces heures gratuites au profit de sa retraite future. Un excellent reportage de France 5. C'est fou cette distorsion de concurrence. D'un côté, l'entreprise allemande peut faire
travailler ses jeunes gratuitement en échange de points retraote. Et nous, nous en sommes au carcan des 35 heures.


Je comprends pourquoi certains confrères allemands me disent qu'ils sont à la semaine de 41 h 30 voire 45 heures.


Vous avez un tapis rouge qui se déroule pour votre émission "Des paroles et des actes", monsieur le prochain président.


Tapez fort avec des arguments et donnez nous une voie, une espérance.

lecanu 02/06/2013 10:25


bonjour M FILLON


qui a semé la pagaille pour la primaire à paris


un jeune copeiste pour semer le doute pour un prochain vote


antoine ruffenac   ancien maire du havre qui sans le dire franchement une alliance avec le front national pour la conquete de sa ville ne l aurais pas dérangé lui aussi copeiste

Riffard 02/06/2013 09:21


je soutiens Mr Fillon dans toutes ces actions mais malheureusement je trouve Mr Fillon un peu trop doux vis a vis du gouvernement Hollande ,je pense plus offensif surtout apres tous ces projets
néfaste pour la france le Cas Taubira devrait passe en premier ou est L'UMP dans ce le combat de la théorie de genre ?du mur des cons? aucune sanction a ces magistrats gauchistes et là l'UMP se
bagarre a Paris..... lamentable il faut un patron et là je trouve que Mr Sarkozy n'agit plus il traite mr Fillon et Copé de tous les noms mais croit il être elu sur les ruines de l'Ump ?? depuis
peu j'envisage de passer aux extémes le FN ce serait peut etre déja fait si sur l 'economie et le racisme sont trop extéme et me font peur


amicalement Pierre

Titou2012 01/06/2013 19:35


Bonjour M Fillon,


J'espère que cet article retiendra votre attention, car les derniers que je vous ai proposé n'ont pas été oublié, cat j'y relatais votre "accord" avec JF COPE pour faire entériner par les
militants le principe d'un nouvea uvote en septembre 2013......Pourquoi faire appel aux militants ? les instances de l'UMP dont vous même ne sont elles pas digne de décider d'un nouveau vote ou
pas qui donnera certainement à JF COPE, et laissera à la ête du 1er aprti de l'opposition u_n homme qui a volé les résultats en novembre 2012, et qui aujourd'hui, est honni par une grande
majorité des français. Je suis très déçu, et je ne suis pas le seul


voyez ci dessous ce que déclare m Wauquiez, qui lui ose défier JF Cope


Approuvez-vous l'accord entre MM. Copé et Fillon, le 27 mai, visant à fairetrancher par les militants l'idée d'une nouvelle élection à la présidence de l'UMP ?


Laurent Wauquiez : Non, je ne peux pas cautionner cet accord, qui met la poussière sous le tapis. Il me pose un problème de sincérité. Pour moi, il y a un principe simple : on
ne peut pas construire de légitimité démocratique sur une
élection irrégulière. Je n'ai pas changé d'avis depuis la crise de notre parti : c'est une règle de transparence.


L'accord vise-t-il à faire enterrer par les militants le vote prévu
en septembre ?


Oui, car au-delà des apparences, nous ne donnons pas vraiment le choix aux militants en limitant le débat au vote de septembre 2013. Nous devrions plutôt leurdemander s'ils sont satisfaits du fonctionnement actuel de l'UMP et s'ils souhaitent que rien ne change pendant trois ans.

Jean 01/06/2013 11:34


L'urgence est que ce gouvernement change, rapidement, les choses ne peuvent plus durer ainsi, tout dégringolle à haute vitesse, il n'y a qu'à voir les chiffres du chômage....et je ne parle pas du
reste.


Vous aurez tout mon soutien pour la prochaine étape politique, même si celle ci semble bien lointaine.


Jean

Bertrand Laulanne 01/06/2013 00:09


François Hollande s'est fichu de la tête des Français pendant la campagne et... il continue ("le chômage va baisser fin 2013..."!!!!! ?????). Ceux qui s'expriment le plus bruyamment à l'UMP sont
des gens sans mandat électoral, qui expriment des idées proches de l'extrême droite. Le leader de l'UMP n'a pas de crédibilité aux yeux des Français compte tenu de son élection indigne d'un parti
politique en démocratie.


Nous avons plus que jamais besoin d'entendre votre voix dans le débat public. Nous avons besoin de vous pour construire un projet pour la France. J'enrage de ne pas vous voir à la tête de l'UMP.
Je comprends bien votre volonté de maintenir l'unité de l'UMP mais la pilule Copé est très dure à avaler. Il ne peut pas incarner un projet de renouveau car il n'est pas légitime. J'espère que
les adhérents de l'UMP vous surprendront et demanderont une autre élection, et qu'elle sera cette fois-ci honnête et transparente. Si une telle élection  a lieu vous la gagnerez. Vous saurez
ensuite tendre la main à vos adversaires, unifier et réformer le parti, incarner pleinement l'espoir de renouveau.


Amicalement, Bertrand L

Dumagny 31/05/2013 21:05


la situation s'aggrave, le bateau coule et Hollande comme les musiciens sur le Titanic, continue sa sérénade comme si de rien n'était, hors du temps et de la réalité ; la société ne pourra pas
rester longtemps sans réaction face aux difficultés grandissantes et à un gouvernement complètement incompétent ; beaucoup de souffrances autour de nous, toujours calculer chaque euro pour faire
ses courses,et des petits entrepreneurs qui se battent contre des murs d'indifférence pour essayer de survivre ; vous êtes Mr FILLON un de nos rares espoirs ;on attend beaucoup de vous et de
votre conviction à faire passer vos idées qui sont réalistes et crédibles ; bien à vous

lecanu 31/05/2013 17:59


M FILLON


oui votre commentaire est juste


mais il est grand temps d avoir un leader à L UMP quand on voit se qui se passe à paris pour la primaire  pour les municipales de 2014 ce leader doit est quelqu un de lucide sur tout les
problèmes qui ai le courage de tenir tete  à tout  le monde prenait la tete de ce parti avant qu il ne se ridiculise encore un peu plus si se n est pas trop tard et la parole dans les
mediats trés rapidement respectueusement


 

Deguisement 31/05/2013 16:17


Que j'aime lire ces mots et je vous en remercie, mais M.Hollande a-t-il vraiment
avantage à suivre vos excellentes suggestions? J'espère avoir tort mais  en laissant l'Europe le critiquer , il peut jouer sur un reflexe xénophobe qui pousserait certains vers le FN, et
ainsi diviserait la  droite selon le vieux principe : diviser pour mieux regner. Quant à ces emplois d'avenir ( drole de nom...), qu'il ne se hate guère à mettre en route , j'espère que ce
n'est pas pour le faire juste avant les élections municipales pour mieux tromper les électeurs. Parlant avec de modestes commerçants de province , tous se plaignent d'énormes augmentatation
d'impots, malgré des chiffres d'affaire peu réjouissants, certains pensent sérieusement tout abandonner .    Espérons donc que j'exagère 

fred 31/05/2013 15:48


La lutte contre le chômage est hautement politique...perdre de vue que ce sont les entreprises qui créent la croissance et les emplois c'est se fourvoyer..il faut desserrer les contraintes à
l'embauche comme les coût du travail, les 35 h, l'inattractivite du travail compare à l'assistance..il faudrait des accords d'emploi état, syndicats et patronat...mettre en face des 500000 offres
non pourvues des formations idoines..mieux utiliser les milliards de la formation vers l'emploi...la gauche engluée dans l'idéologie ne peu faire cela...du pragmatisme en lieu et place de
l'idéologie..dommage qu'en 5 ans on ne vous a pas laisse votre chance ,la France en serait changée dans la dureee par le gaullisme social que vous avez chevillé au corps...

fred 31/05/2013 15:38


C'est vrai, la gauche est pulvérisée par la réalité qu'elle a longtemps méconnue.


Face à une croissance inexistante voire une récession, la lutte contre le chômage ne peut qu'être politique


Libérons le travail par une vraie des coûts du travail, rendons le travail plus incitatif que 


L'assistanat par la dégressivité des allocations chômage, la lutte impitoyale contre l'écono


mie souterraine..mettons en face des 500000 offres non pourvues de vraies formations, refonte totale 


De la formation professionnelle plus axée sur l'employabilite...déclarons la lutte contre le faux chomage en le rendant le travail attractif en mettant fin aux contraintes et autres 35 h...

GOBERT 31/05/2013 11:10


Monsieur Hollande se berce d'illusions quand il prétend faire baisser le chômage avant la fin 2013. Ce ne sont pas les "mesurettes" qui sont créées qui vont changer grand chose. La France est en
récession et rien n'est fait par ce gouvernement pour contrecarrer cet état de fait. Bruxelles commence à montrer les dents et Hollande prend les remarques de l'Union européenne par dessus la
jambe. Je n'augure rien de bon pour l'avenir de notre pays.

lesot 31/05/2013 10:24


bonjour


un des marchés les plus morts est celui de l'immobilier


avoir allongé à 30 ans la période d'exonération de toute plus value , avoir assimilé la vente d'un bien immobilier à un revenu alors que l'un est récurrent et l'autre exceptionnel, taxer à plus
de 40 % les plus values immobilières est un non sens économique voir une méconnaissance profonde du marché de l'Immobilier.


le résultat est navrant :


* plus de vente sauf celles des résidences principales


* plus d'investisseur sur le marché, alors que c'étaient eux qui permettaient le renouvellement du parc


c'est trés triste et affligeant de constater tous les jours le déclin de ce marché avec ceux qui lui sont connexes. 


pourtant ne dit-on pas "quand l'immobilier va tout va" ..........


 


quels sont vos projets dans ce domaine?


cordialement


François Lesot 

gaetan 31/05/2013 09:31


Il y a malheureusement beaucoup plus que lui qui n'ouvre pas les yeux. Tout un système, une nomenclatura enfermée dans ses privilèges de société des années 70 et vue par le prisme déformant du
fonctionnarisme et du dirigisme d'état bloque tout un pays par ses lois stupides.


J'ai assisté cette semaine, à une réunion de chefs d'entreprises à laquelle participait, le préfet, sous préfet, le maire et le député local.


A un chef d'entreprise qui indiquait qu'il fallait réformer le système des indemnités de rupture de contrat de travail,selon les recommandations convergentes du FMI, de l'OCDE, de la commission
européenne, j'ai entendu médusé le préfet répondre : "On modifie le code du travail en période de croissance, pas en période de récession".


Incroyable et bien représentatif de la pensée unique de l'oligarchie énarque et colbertiste qui nous dirige : c'est donc bien l'emploi qu'il faut privilégier, pas l'entreprise.


Peu importe que les PME disparaissent et avec elles les emplois. Il est préférable de freiner les licenciements tel un chateau de sable face à la marée qui monte, quitte à emporter avec elle
toutes les PME, qui si elles avaient pu dégraisser immédiatement, seraient encore là demain matin pour réembaucher dès qu'elles pourront.


J'ai entendu un chef d'entreprise également, dire "Je me fais concurrencer sur les marchés publics par les étrangers, maintenant, je les emploie comme sous traitant, plus jamais, je n'embaucherai
un seul CDI"


Il y a une pensée unique et une prise d'otage des TPE par une réalité économique bien tangible. Ce qui tue notre pays, ce n'est pas la récession, c'est la domination d'une nomenklatura assise sur
ses privilèges digne de l'ancien régime.


Car si les entraves étaient levées, en 6 mois, le pays repartirait.

camille 31/05/2013 09:20


Monsieur le Premier Ministre


Personne je crois n'est plus dupe de l'incapacité des gouvernants actuels, à commencer par le premier d'entre eux, élu par accident et grâce à une campagne calamiteuse à droite où chacun pense
(comme à gauche) à la place qu'il va pouvoir conquérir plutôt qu'à un engagement sincère et désintéressé, traiter les VRAIS problèmes et la spirale nous attire chaque jour un peu plus vers le
fond. 


Mais que faites vous, vous Hommes d'Etat qui avez l'expérience et la vision de ce qu'il faut faire? Vous a-t-on entendu sur la suppression de l'apprentissage à 14 ans ratifiée par le Sénat (loi
mise en oeuvre par votre gouvernement)? NON


Je vous l'ai déjà écrit (mais je pense que ces réactions se perdent dans le désert de vos conseillers) les français sont prêts à faire des efforts (ne voyez vous pas ces petites gens qui
acceptent de réduire leur salaire, renoncer à leur sacro sainte RTT) pour autant que ces efforts soient lisibles (c'est à dire qu'on voit qu'ils serviront à remettre le pays dans les rails) et
surtout équitables (même si c'est "anecdotique", quel mauvais effet de voir des patrons s'octroyer des rémunérations grasses quand on ponctionne les contribuables lambda qui eux n'iront pas en
Belgique ou au Luxembourg).


Vous êtes dans l'opposition ; vous avez le recul et le temps pour bâtir un programme (oui de larmes et de sang il faut avoir le courage de le dire) pour nous remettre en situation de progrès mais
vous devez commencer par recouvrer LA crédibilité car l'endettement n'est pas le fruit de M. Hollande mais celui de la classe politique quelle qu'elle soit qui a manqué de
courage depuis 40 ans et a allègrement creusé le déficit.


Dès lors que tous les pays développés ont un déficit du même ordre (si j'excepte les "extrêmes" comme la Grèce mais qui est un épi-phénomène à l'échelle du globe) il n'y a plus de problème de
déficit, sinon de stopper son aggravation. L'urgence n'est donc pas de le réduire, mais de doter le pays des moyens de son développement performant, quite à accroître encore "raisonnablement"
ledit déficit. C'est ce qu'a voulu faire M. Hollande avec le CICE sauf qu'il s'est complètement planté sur la manière et ce seront encore 20 milliards de jetés au caniveau qui n'enrichiront pas
ceux qu'on imagine.


Monsieur le Premier Ministre je ne sais pas comment vous envisagez les choses mais si vous voulez être crédible pour 2017 vous avez du chemin à faire.


Commencer par faire oublier que vous avez été le "second" de N. Sarkozy dont l'image est écornée (même si cela est injuste au regard du résultat de la "mission") et n'est pas
porteuse.


Vous créer une image d'homme d'état avec un programme clair, sans faux semblants (les français sont peut être des veaux mais pas des idiots), des réformes courageuses (personne
en privé ne conteste l'augmentation de la durée de cotisation qui est juste mais chacun s'insurge contre les régimes spéciaux à commencer par ceux qui nous gouvernent se sont votés de faço inique
et insultante).


Ne pas craindre pas la rue, voyez comme M. Hollande s'en moque et fait donner la charge contre ses compatriotes ; si vous êtes juste et équitable vous serez soutenu.


Faire sortir les abstentionistes (dont je serai si rien ne change) pour voter et éviter qu'ils ne soient à chaque consultation plus nombreux, laissant le champ libre aux extrêmes
(ce qui fait les délices du PS).


Ne pas avoir peur du parler vrai et notamment sur la politique migratoire, le respect de nos institutions ; nous ne pouvons plus faire ce que nous avons fait depuis 50 ans ;
traiter le sort de nos pauvres avant d'accueillir ceux des autres, c'est d'un bon sens que personne ne saurait rejeter. De même que chaque citoyen a des devoirs vis à vis de la société et que
justice doit être rendue chaque fois qu'il y est contrevenu, en équité, avec courage. Que ceux qui ne se reconnaissent pas dans cela ne s'étonnent pas que la patrie ne les retiennent pas.


Le pays est toujours derrière celui défend ses valeurs pour autant qu'il soit digne et respectable.


Quelle honte que toutes ces "affaires" qui salissent tout un chacun qui aujourd'hui a un peu de pouvoir (de droite comme de gauche), déshonorent la France et la mettent au niveau de nations
corrompues, jetant le doute et la suspicion général.


Il y a beaucoup à faire Monsieur le Premier Ministre mais vous n'êtes pas seul, vous avez notre confiance, vous êtes en situation favorable.


Reste à transformer cela en reconquête AVEC les français ; sans eux il n'est rien qui puisse se faire


Votre dévoué

Corinne de Pau 31/05/2013 09:06


Bonjour Monsieur,


Voici longtemps, que je ne vous ai pas écrit, ( depuis les problèmes à l'UMP ) qui m'ont " fascinés",


je vous écrit pour vous demander de pouvoir compter sur vous pour 2017, vous pouvez y arriver Monsieur Fillon, tout le monde le sait. Nous comptons sur vous !!


Cordialement,


Corinne.

André CHOUK 31/05/2013 08:51


A la lecture d'une demande d'une nouvelle période de 100 jours pour l'An 2 du quinquénat du Président de la République normal (cf interview ex. candidate à la Présidence !), une seule conclusion
s'impose: l'équipe actuelle se complait dans ce qui est pris pour un laboratoire, un bac à sable. La France est moquée chez nos partenaires européens (groupe PPE). Les gauches européennes
affichent également un sourire de plus en plus grand. Que font les militants de base, les administrés résidents en france?


Tout cela est tout bonnement désespérant car chacun de nous constate les mensonges et la mauvaise foi flagrante (moi Président j'inverse la courbe du chômage d'ici fin 2013 ... avec un tour de
magie?). Au diable le florilège des 60 points de la campagne électorale et au (vrai) boulot.


 


Par cela, les Français ne dépriment plus par nature mais par constatation et cela peut s'avérer lourd de conséquences.

jean-François Chaussier 31/05/2013 08:27





Il y a unanimité sur le constat, mais à droite comme à gauche il n’y a aucune perspective d’avenir qui se dessine, acceptée, portée et adhérée. La gauche est dans l’idéologie et la démagogie et
la droite entretient la confusion du leadership à la tête de notre mouvement à cause d’ambitions personnelles et l’incohérence stratégique du discourt et de l’action qui en résulte. La
conséquence est la neutralisation de notre mouvement au bénéfice de la gauche et c’est un comble. Il faut arrêter les négociations interminables et à répétition de coin de porte et mettre à la
tête de notre mouvement une autorité investie du vote solennel des militants, sinon c’est notre perdition et notre responsabilité pour la France qui est engagée.

Sceptique 31/05/2013 07:14


Elle est annoncée, la thérapie de choc: sacquer un peu plus les classes moyennes, s'en prendre par des procès aux ennemis de classe, même ex-amis, essayer de déconsidérer encore plus Nicolas
Sarkozy et ses hommes.


En attendant la fin du psychodrame, la France et les français toucheront le fond. Heureusement, en majorité, ils ne sont pas tentés par une novelle révolution.

gaby 31/05/2013 01:19


le constat de l 'incompétence de ce gouvernement   aveuglé par son ideologie d'une  autre époque ; ne suffit pas  a rassurer l'opposition ,


de grace soyez + offensif les  Français n'en peuvent plus  ...... a cela s'ajoute  la propagande orchestré par les medias complaisants ... qui baillonne la moitié de la france

PHILIPPE SVL 31/05/2013 01:04


Monsieur le premier ministre;


Je partage tout à fait votre analyse.  La courbe du chômage ne sera pas inversé d'ici la fin de l'année 2013 comme ose le prétendre M. Hollande. Comment peut-il mentir ainsi aux français
alors que tout prouve le contraire ! Pourquoi ne dénoncez-vous pas les mensonges répétées de ce personnage et des siens ? Les journalistes sont-ils de connivence avec ce président et ce
gouvernement pour que l'on ne dise pas la vérité aux français ?  L'UMP. doit montrer  dans un premier temps son unité, sa volonté de retrouver de la crédibilité près des français et se
montrer incisif en attanquant sur tous les fronts ce président et ce gouvernement de gauche. Bon nombre de français croient en vous et j'en fais partie. Nous avons besoin d'un chef de gueurre et
vous en avez les capacités. L'année 2014 doit être celle du début de la reconquête au travers des élections municipales (je travaille déjà pour cela) et européennes. Nous nous devons de
réussir aux élections municipales pour faire basculer le Sénat à droite au mois de septembre. L'unité doit être de mise. Si je puis me permettre...montrez-vous plus présent ! Merci pour
ce que vous faîtes déjà.

PAT 30/05/2013 23:41


1 AN DE PERDU , RETARD QUI SERA DIFFICILE OU IMPOSSIBLE A RATTRAPER : LES REFORMES NECESSAIRES POUR RELANCER LA COMPETITIVITE DES ENTREPRISES ET REDUIRE LES DEFICITS NE SONT PAS AU
RENDEZ-VOUS . C'est trop facile de ne pas réduire les dépenses et d'augmenter les impôts et les cotisations sociales pour tenter de colmater les déficits et surtout remplir les
poches de la classe politique, quand la France sera en faillite, ils pourront partir en exil dans les paradis fiscaux , ils n'ont pas les mêmes inquiétudes que la France d'en bas, ils ont le
POUVOIR et l'ARGENT, ils se moquent bien des soucis des citoyennes et citoyens, ce qui les intéresse c'est leur cote de popularité et il faut surtout attendre 2017 pour les juger , surtout les
laisser nous ponctionner encore pendant 4 ans, il faut qu'ils puissent remplir leurs coffres, ils n'avaient plus le pouvoir depuis 10 ans, donc plus assez d'argent...Quelques hausses: cotisation
de retraite, taxe de 20 % sur l'indemnité de rupture conventionnelle,les PV de stationnement, l'impôt sur le revenu, taxes sur le tabac, tva à 7% et au 01 janvier prochain à 10 %, taxe Poids
lourds en octobre prochain,etc  On nous fait croire que ces ponctions sont nécessaires et que en contrepartie, nouspouvons avoir des aides, des aides "bidons" car trop difficiles à
mettre en oeuvre pour les petites entreprises : exemple, aide à l'embauche d'un chômeur de plus de 45 ans en contrat de professionnalisation= 4000€ d'aides versées par  pole emploi , en
contrpartie une obligation de formation =150jours minimum soit 17000€ et à peine 2300€ remboursés par l'organisme collecteur desbudgets formation. De qui se moque-t-on ? des entreprises qui
créent des emplois et veulent aider des chômeurs à leur reconversion ? Les formations sont hors de prix et les aides ridicules donc inutiles, et le pire dans tout ça c'est que la publicité
pour informer les entreprises de ces aides qui servent à rien aggrave encore le déficit... Un cercle vicieux ou une spirale infernale la gestion de l'ETAT oui, ce doit être ça le VICE des
politiques et l'ENFER pour tous les autres 

rousseau 30/05/2013 23:24


vous parlez de la vague du chomage et de la récéssion j'aurais parlé également de la montée de la vague de la révolte sociale !..... (manifpourtous ,ledroitd"entreprendrepourtous,etc) mais
le bon docteur hollande est bien plus qu'un simple généraliste autiste, il est aussi un spécialiste (hec et ena) schizophrène bien incapable , perdu dans ses propres lubies et contradictions
 , d'appliquer une quelconque thérapie de choc pour éviter que le pays ne sombre dans la déprime ou la folie totale !  une lueur d'espoir peut etre avec l'ambulancier fillon ,
formé aux premier secours par le samu social ayant son brevet de secourisme européen  depuis quelques années déja ,se préparant à reprendre le volant de l'ambulance avant qu'elle ne
termine sa course folle dans le fossé du déficit public  ou pire encore dans le ravin béant de la dette !...gare aux nids de poule sur la route le chemin est encore long pour arriver aux
urgences sans encombres   ! de la maitrise , de la maitrise !  .... au passage , n'oubliez pas la tente à oxygène et changez de vitesse sans ralentir l'allure  !

gaetan 30/05/2013 22:28


http://www.lefigaro.fr/politique/2013/05/30/01002-20130530ARTFIG00727-chomage-hollande-croit-toujours-a-l-embellie-fin-2013.php


Je crois surtout qu'il est buté, derrière son visage de clown souriant. "Culbuto" était un de ses surnoms.


Il est très dangereux, de ce fait.


Il n'y a qu'une seule chose qui me fasse rire au milieu de mon désespoir. C'est qu'à répéter qu'il inversera la courbe de chomage dans 6 mois, "Moi président", "la courbe de chomage va
s'inverser", il s'enferre dans son mensonge.


Martine Aubry a été criminelle de faire les 35 heures, F Hollande est entrain de devenir criminel d'appliquer son dogme à la classe moyenne de ce pays.


Il leur en cuira.


 

pascal humbert 30/05/2013 22:19


Monsieur,


Je vous estime et vous respecte.


Je n'ai pas compris que la théoie du genre ait fait son apparition sous votre gouvernement.


Vous devez prendre position très fermement contre.


Beacoup apprécieront.


P Humbert

genevieve franklin 30/05/2013 21:53


Que j'aime lire ces mots et je vous en remercie, mais M.Hollande a-t-il vraiment avantage à suivre vos excellentes suggestions? J'espère avoir tort mais  en laissant l'Europe le critiquer ,
il peut jouer sur un reflexe xénophobe qui pousserait certains vers le FN, et ainsi diviserait la  droite selon le vieux principe : diviser pour mieux regner. Quant à ces emplois d'avenir (
drole de nom...), qu'il ne se hate guère à mettre en route , j'espère que ce n'est pas pour le faire juste avant les élections municipales pour mieux tromper les électeurs. Parlant avec de
modestes commerçants de province , tous se plaignent d'énormes augmentatation d'impots, malgré des chiffres d'affaire peu réjouissants, certains pensent sérieusement tout abandonner .  
 Espérons donc que j'exagère 

cumenal 30/05/2013 20:49


Monsieur le Premier Ministre , partage totalement votre discours sur ce sujet et fais partie des français qui en ont assez de voir les rapports arrivés à "l' Eysée ou à Matignon "rangés dans des
tiroirs ; à quoi servent les rapports de la Cour des Comptes!!!??? pourquoil e rapport de mr Jacques Atali  réalisé durant la présidence de mr Nicolas Sarkozy a -t-il été mis aux
oubliettes...? Dans ce magnifique pays qu'est la France , nous avons les idées , les hommes pour les porter avec succès mais nous avons une administration des plus collectivistes existantes en
Europe qui dégoûte tous ces entrepreneurs ... Pourquoi aussi les métiers manuels sont- ils dévalorisés dans ce pays et que nous somme obligés de faire appel à de plus en plus à des
 étrangers??? De l' éducation nationale à la simplicité administrative , tout est à revoir dans ce pays et nous compterons sur des hommes de votre charisme pour entreprendre de vraies
réformes dans ce pays .Bien respectueusement. JP CUMENAL.

BOUCHER 30/05/2013 20:39


Monsieur le 1 ministre


Je suis tout à fait votre raisonnement, mais, je crois que les sirènes de BRUXELLES et autres ne doivent pas arriver aux oreilles de notre Président normal. Actuellement, il est plus interéssé à
faire le tour des popotes en vue de remonter sa courbe de popularité, mais en vain.....

serge 30/05/2013 20:38


Oui, la solution faire réfèrundum.

Henri Grangier 30/05/2013 20:26


Le chômage, "priorité des priorités" depuis l'élection de... François Mitterrand.


Tant que le travail sera taxé à hauteur de quasi 50% et la misère subventionnée avec l'argent prélevé sur le
travail, le travail reculera pendant que la misère augmentera. L'idée de TVA sociale allait dans le bon sens mais d'une timidité à pleurer.


 


Je crois l'Etat incapable d'une "thérapie de choc" puisque c'est lui qui vampirise l'énergie des travailleurs et
des entrepreneurs.

RobertMUNSDELLYuFungLAM 30/05/2013 20:21


Pourquoi Nicolas SARKOZY et vous même n'ont pas pu avoir une forte croissance et le plein emploi? Pourquoi François HOLLLANDE a aggravé la situation (croissance nulle, voire négative en
récession, chômage de masse)?


Ceci a été prévu par la plupart des économistes notamment Robert MUNSDELL à Hong Kong, Milton FRIEDMAN aux US avant sa disparution, Jean Jacques ROSA et Jacques SAPIR en France.


Voilà l'UMPS n'ont pas écouté mon plan B lors du référendum du traité européen : sortir de l'euro. L'euro n'est pas une zone optimale et la faiblesse de la productivité en France affaiblit la
croissance et le chômage s'expose. Mais en Allemagne, c'est une pénurie de la main d'oeuvre. Le problème est linguistique car les français ne parlent pas de l'allemand et ne peuvent aller
travailler en Allemagne. Aux US, un chômeur déménage d'un état en forte taux de chômage et aller dans un autre état en faible taux de chômage.


L'Allemagne doit supprimer la maîtrise de la langue allemande comme critère pour entrer dans les écoles ou les universités.


Il n'y a plus de légitimité de l'Europe et il faut mettre fin l'euro et l'Europe immédiatement. 


Ne confonderiez pas avec le programme du FN. L'avenir de la France est dans le commerce international et l'immigration choisie. Les barrières douanières doivent être baissées et supprimé dans le
cas des zones franches comme Hong Kong, Singapour. Mais il faut appliquer la réciprocité comme ce que suggère Hervé MARITON.


L'immigration choisie doit être pratiquée comme au Canada, en Australie. La France ne peut pas accueillir toute la misère du monde. L'ouverture de la frontière à n'importe de qui venant des pays
de l'est a prouvé son échec. Allez voir dans la gare de l'est. Les enfants sont entraînés pour voler et faire la mendicité.


Il n'y a pas d'Europe possible quand l'Allemagne refuse la création de la monnaie. *


Pour l'instant, les propositions des élus UMP sont très loins de la théorie économique monétaire. Il faut abandonner le dogme europe et euro. l'UMP doit organiser les cours économie monétaire
pour expliquer aux élus et les militants comment fonctionne la zone monétaire optimale. Jean François COPE a fait cela quand il était président de generationfrance.fr. Mais après, il a changé le
discours et on ne comprends plus rien sa politique. Il faut peut être créer un nouveau mouvement generationverite.fr pour mettre fin ce mensonge du siècle : l'euro nous protège, l'euro c'est la
prospérité, c'est l'emploi,... 

Anicet 30/05/2013 20:07


monsieur Fillon,


 


François Hollande est dans l'URGENCE, il est urgent de dégager cette bande de nuls, car après le GAY, la FRANCE va rencontrer le TRISTE.

Mes vidéos

Fil Twitter

Recherche