Ce site n'est plus à jour

Découvrez Fillon2017.fr
6 mars 2014 4 06 /03 /mars /2014 07:37

Retrouvez en ligne l'interview parue ce matin dans le quotidien Sud-Ouest à l'occasion de mon déplacement du jour en Gironde.

 

Le conseiller Buisson enregistrait donc les réunions de travail à l’Elysée. Que cela vous inspire-t-il et quelles conséquences cela peut-il avoir ?

C’est répugnant, contraire à toute éthique du service de l’Etat.

Jean-François Copé vient de proposer deux lois surprenantes en réponse aux attaques dont il fait l’objet. Peut-il rester président de l’UMP jusqu’au congrès de 2015 ?

Je ne veux pas alimenter la polémique. Toute mon attention et mon énergie sont consacrées à soutenir nos candidats aux élections municipales.

Jusqu’où faut-il se montrer intransigeant vis-à-vis de la Russie à propos de l’Ukraine ?

La situation en Ukraine est dangereuse pour le continent européen, mais parler d’un retour à la guerre froide est délirant ! Il est fondamental de refuser tout compromis sur le plan des frontières. Le principe de l’unité de l’Ukraine et du processus démocratique est indiscutable mais la diversité des opinions et des populations doivent être prises en compte. L’Union européenne, l’Ukraine et la Russie doivent se mettre autour de la table pour discuter ensemble des conditions dans lesquelles des garanties peuvent être données aux populations russophones. C'est la seule solution. Pour le moment, on est en train de créer, par une série  de maladresses de part et d’autre, un climat d’affrontement entre l’Europe et la Russie qui est inquiétant.

Il n’y a donc pas de risque de guerre ?

Je ne le crois pas. Les Russes ne sont pas irresponsables. Il faut leur parler avec fermeté et respect. En 2008, en Géorgie, Nicolas Sarkozy avait réussi à les convaincre de renoncer à la force. Les Américains devraient être plus prudents. Les propos qu'ils tiennent depuis quelques jours sont inutilement agressifs et assez contre-productifs car ils provoquent un raidissement de la Russie. Pour moi, le principal espoir dans cette crise vient des européens, et notamment de Mme Merkel. Elle  tient un discours à la fois ferme sur les principes et réaliste qui peut déboucher sur des solutions concrètes.

Et François Hollande joue-t-il la bonne partition ?

Il cherche le bon ton. Le gouvernement et sa majorité ont tendance à considérer que le Président Poutine n’est pas fréquentable alors que la géopolitique commande de discuter avec lui. Un peu plus de psychologie à l’égard des Russes de la part des dirigeants européens permettrait d’aplanir nombre de difficultés.

Proclameriez-vous encore votre amitié envers Poutine, comme lors de votre visite à Moscou en septembre 2013 ?

C’est une formule d’usage dans les relations internationales. Nos relations sont franches et anciennes. Il se trouve qu’il a été, comme Premier ministre de Russie, mon interlocuteur pendant quatre ans. Nous avons travaillé ensemble et négocié beaucoup d’accords favorables à nos deux pays. Les discussions sont toujours dures avec lui, mais il écoute et respecte les engagements pris. C'est le dirigeant d’un grand pays avec lequel la France a beaucoup amélioré ses relations. Plus généralement, notre nation et l’Europe ont tout intérêt à ancrer la Russie à l'Ouest. L’avenir du continent européen en dépend. 

Êtes-vous toujours décidé à voter le pacte de responsabilité ?

Si François Hollande avait imposé rapidement et sans contrepartie, la baisse des charges qu’il a proposée, il y aurait pu avoir un effet financier et psychologique sur l’économie française. La perspective de cet effet est en train de se diluer. Les discussions s’éternisent; on voit bien que le résultat sera complexe et décevant. S’il y a dix milliards d’allègements supplémentaires, si nos entreprises y voient un ballon d’oxygène, je suis cependant prêt à soutenir ce pacte. Ce sera mieux que rien. En revanche, voter la confiance à ce gouvernement me parait inenvisageable car trop d’erreurs économiques ont été commises depuis 20 mois.

Justement, ne faudrait-il pas un nouveau gouvernement, voire un nouveau Premier ministre, pour accompagner ce pacte de responsabilité ?

Ce n’est pas à moi de le dire. Je constate que le gouvernement est totalement décrédibilisé et je ne vois pas comment il peut retrouver de l’autorité sans des changements profonds, de personnes mais surtout de politique. Quand un Premier ministre recule une fois, il y a un doute qui s’installe. Quand il recule plusieurs fois et quand la majorité s’éparpille, ça devient vraiment difficile. Lorsque les Français sentent que le gouvernement vacille, toutes les revendications catégorielles se réveillent. Cela va aller de mal en pis. Il est probable que les élections municipales révèleront le divorce entre les citoyens et le pouvoir actuel qui a flanqué la France au bord de la récession. Le remaniement gouvernemental semble inéluctable même s’il est un peu vain, car le premier responsable de l’échec est le Président de la République !

Etes-vous toujours décidé à vous présenter aux primaires ?

Ce n’est pas un sujet d’actualité, mais j’ai l’habitude d’aller au bout de mes convictions. La crise est plus profonde que beaucoup de responsables politiques ne l’entendent. Pour moi, la seule façon de redresser la France, c’est d’engager une politique économique de rupture avec ce que nous avons fait depuis ces 30 dernières années. Il faut dire la vérité, travailler plus, dépenser moins, innover davantage. Je me suis attelé à ce projet de rassemblement national pour le redressement économique. Il reste trois ans. Je mènerai ce travail à son terme.

Nicolas Sarkozy parait déterminé à revenir en politique pour être candidat…

Il a semblé nous dire le contraire il y a quelques jours en Allemagne…

Souhaitez-vous la victoire de François Bayrou à Pau ?

Oui, entre la municipalité socialiste actuelle et François Bayrou, je préfère François Bayrou qui mène une liste rassemblant l’UMP et le centre. Le candidat UMP est mon ami mas il n’était pas en mesure de l’emporter à Pau. Il y a une alliance de raison entre l’UMP et le centre, et je la soutiens ! François Bayrou a eu tort d’appuyer la candidature de Hollande, mais il a l’envergure pour gagner et servir Pau.

Même réponse, à priori, pour Alain Juppé à Bordeaux ?

Non seulement je souhaite la victoire d’Alain Juppé, mais j’ai beaucoup de respect et d’admiration pour le travail qu’il a fait pour Bordeaux. J’ai la conviction que son bilan est largement reconnu, au-delà des clivages politiques.

Souhaitez-vous qu’il joue un rôle politique national ?

Avec Alain, nous n’avons pas toujours été d’accord sur tout par le passé, mais nous avons toujours partagé les mêmes valeurs. Je n’ai jamais eu d’inimité personnelle avec lui. C’est un homme d’Etat, loyal et honnête, animé par l’intérêt du pays. Nous partageons la même éthique de la vie politique. Même dans les moments difficiles, nous avons toujours gardé le contact.

Donc vous n’envisagez pas d’être concurrents lors d’une primaire…

Tout est envisageable. Je ne sais pas si nous avons les mêmes analyses sur tous les sujets. Par exemple, je ne sais pas s’il est en accord avec moi sur cette volonté de rupture économique que je défends. En tout cas, s’il devait y avoir compétition, elle porterait uniquement sur le fond.

Le conseiller Buisson enregistrait donc les réunions de travail à l’Elysée. Que cela vous inspire-t-il et quelles conséquences cela peut-il avoir ?

C’est répugnant, contraire à toute éthique du service de l’Etat.

 

 

1482021_4503764_800x400-SO.jpg


Partager cet article

Publié par François Fillon
commenter cet article

commentaires

jjcc 09/04/2014 15:48


si j'ai bien compris ,un responsable UMP au niveau du caniveau, et des membres du gouvernement qui décapitent leurs prédecesseurs en oubliant qu'ils en faisaient parti, pauvre politique!!!

CHAMBON 09/04/2014 14:19


Courage ! Je t'ai toujours apprécié, depuis St Michel des Perrais, où j'étais le condisciple de Jean-Michel, ton cousin.


Ton parcours est exemplaire, ta rupture avec le Président, Monsieur Jacques Chirac, était justifiée et ton abnégation envers le Président, Monsieur Sarkozy, était digne de respect.


Nous attendons un Président pour la france. Fonce !

schafer 09/03/2014 15:35


Une vraie rupture  sur le plan économique est effectivement nécessaire et urgente. Le pacte de Hollande va dans le bon sens. Il reconnaît enfin, avec 18 mois de retard, l'importance de
l'entreprise comme seule source de richesse pour un pays, et son rôle capital pour créer de l'emploi. Cependant, Hollande n'a pas encore compris que, pour financer ce pacte, il lui faut faire des
économies dans la gestion de l'Etat et surtout des collectivités locales. Et que ce n'est pas en serrant les boulons qu'il y arrivera mais en tranchant avec de grosses réformes de structures. Il
fau que l'UMP soit le moteur de ces transformatins.

Denis SARDA 08/03/2014 18:20


 
                
  
  
  GRACE AUX SOCIALITES, NOUS ALLONS CONNAITRE LE BONHEUR :
  Les impôts vont diminuer : mais lesquels ?
  Taxe foncière ? Taxe mobilière ? Impôt sur le revenu ?
  En 2013, ils ont augmenté, mais ce n'était pas de leur faute !
  Les dépenses vont diminuer : mais lesquelles ?
  Moins de Ministres ? Moins de Députés ? Moins de Fonctionnaires et agents Territoriaux  ? etc
  En 2013 elles ont augmenté, plus de fonctionnaires, des emplois aidés etc. mais ce n'était pas de leur faute !
  Pour l'instant, nous ne voyons que des gesticulations et des manipulations.
  Par exemple à quelques jour des Municipales, comme par hasard COPE, SARKOZY sont dans le collimateur de la Justice.
  Il leur était impossible d'attendre que les élections soient passées.
  Cela fait oublier que la Pauvre FRANCE est devenue après la Grèce, l'Espagne et le Portugal en 2009.
  Le mauvais élève de l'Europe en 2014.
  Tous les Français ne sont pas des imbéciles pour avaler ces manipulations.
  Pour montrer que que la ficelle est un peu trop grosse, le 23 Mars ils ont la possibilité d'aller vôter en masse
  pour les candidats  U.M.P.
  Envoyer à vos amis qui ne sont pas imbéciles pour tout avaler
      

Pius Albrecht Wetzel 08/03/2014 16:07


UMP - il est Midi passé, faut virer Sarkopé


Les élections municipales dans quelques jours - qu'attendez vous pour sauver le navire ?


Copé : Au repos ! Sarkozy : Remerciements pour l'ensemble de son oeuvre et meilleures voeux pour une retraite paisible et durable ! Juppé et Fillon : entente cordiale pour une mission de
secours d'urgence pour remettre de l'ordre dans la maison (comptes, statuts, programme). Faites le, et lundi le monde politique aura un autre visage !


 

Bernard Cousin 07/03/2014 22:47


Je suis d'accord avec vous 


Nous avons besoin d'hommes comme vous Monsieur Fillon


Tenez bon


Bernard

Arnaud de Vendeuvre 07/03/2014 22:34


Monsieur,


la désinformation générale pratiquée par les médias occidentaux sur un sujet aussi grave que le drame syrien va de pair avec celle pratiquée par les médias français sur la seule véritable cause
de nos graves difficultés :  le niveau absurde des dépenses publiques et des impots et taxes.Quand annoncerez vous la fermeure d´une dizaine de ministères inutiles et le renvoi dans
leurs foyers de la cohorte des parasites qui nous empêchent de  faire travailler les jeunes? pour une fois je suis d´accord avec Copé il faut révéler qui sont les actionnaires et
propriétaires des médias français.


Salutations.

gilles 07/03/2014 19:12


Et bien contrairement à ce que tout le monde pense, je crois qe le climat est super.... pour vous permettre de prendre le contrôle de l'UMP aux prochaines élections. C'est quand déjà ?


Novembre 2015. C'est loin, mais c'est proche à l'échelle du temps judiciaire.


NS est scotché aujourd'hui dans une affaire de plus, JF Coppé a une image durablement affectée par la sortie médiatique assez maladroite qu'il a fait suite à la non moins maladresse
commise pendant la campagne.


J'imagine la tête d'un adhérent UMP qui a renfloué les caisses de l'UMP et qui s'aperçoit en fait qu'il a payé indirectement les amis de JF Coppé.


A suivre. Mais je pense qu'un coin d'horizon vient de s'ouvrir devant vous.


Allez, si je peux, j'essaierai de venir vous voir demain.

jean-pierre bertin 07/03/2014 12:21


 


       L'EMPIRE ET SON VALET,


 


     MR Tony Blair a trouvé un successeur,en la personne de MR HOLLANDE.


     N'oubliant aucune occasion de montrer sa soumission ,de proposer


     ses services,ignorant délibérément les intérèts fondamentaux du pays,


     MR hollande-Homais,continue sur le plan internationnal la politique


     engagée sur le plan intérieur:


                                 
*Démolition des valeurs fondamentales


                                  *Démolition économique, et dépendance financière


                                  *Intégration transatlantique et dépendance stratégique  


 


   Il sera difficile pour les Etats-unis de trouver un meilleur Sujet!


   Ira-t-il jusquà servir d'amorce à une guerre en europe avec la Russie ,


   redonnant ainsi à l'Empire un nouveau souffle ?


  Heureusement,il existe des dirigeants européens infiniment plus responsables


  que MR hollande.

Dominique 07/03/2014 12:13


Une rupture économique? peut-être, oui, mais pas seulement. Je suis surprise de constater pour cette élection municipale et dans nos communes de la France d'en bas, l'émergence d'une quantité de
nouvelles listes "d'ouverture", ou "apolitiques",ou "sans étiquettes" témoigant du ras le bol de ce clivage droite-gauche dont les francais ont plus qu'assez. Avec, en plus la prise en compte des
votes blancs et la future réforme territoriale, on a l'impression qu'une lame de fond est en train de monter qui risque d'aboutir à un résultat complètement indifférencié, sans couleur politique,
où un chat aura bien du mal à retrouver ses petits...Je suis curieuse de savoir quel sera le résultat de ces élections, s'il est si lisible que cela et quels commentaires en seront faits.


Dominique

francois 07/03/2014 11:26


S'agissant de l'affaire bygmalion - copé, pourquoi l'ump ne propose-t-elle pas pour y voir clair devant l'opinion un audit indépendant du montant des facturations des meetings de la campagne
2012, avec un benchmark des prestations comparables réalisées dans le passé à l'occasion d'autres campagnes électorales organisées par l'ump (dont presidentielle 2007).


Cet audit devrait égalemen tintégrer  les frais acquittés par la société bygmalion pour ces prestations pour avoir une idée de la marge réalisée : bygmalion devrait ainsi ouvrir ses livres à
l'auditeur, ce qu'elle devrait accepter si elle n'a rien à se reprocher ... 


Ce serait une réponse bien plus adaptée que la "déclaration solennelle" surréaliste faite sans concertation par M Coppé  et jugée comme telle à bon escient par l'ensemble des médias, et
probablement par la quasi totalité des français.


Je ne regrette absolument pas d'avoir contribué à l'appel au don de 11 M€ permettant à l'ump de faire face à l'annulation des comptes de campagne de 2012, mais j'aimerais y voir clair sur les
allégations du journal le point, qui ont fait réagir par ailleurs le député ump Tardy !

BONHOMME Geneviève 07/03/2014 11:25


Monsieur Fillon,


Jour après jour, les évènements se chargent de nous éclairer, si nous ne l’avions pas discerné nous-mêmes, sur le sens moral de beaucoup de nos politiques, qu’ils soient de droite ou de gauche.
Le "sens moral", un gros mot pour les bobos et les inconscients égocentriques de tous bords qui sous prétexte de modernité, sont prêts à jeter aux orties toutes ces belles valeurs de tolérance,
de respect de l’autre qui ne sont pour eux que du ringardisme. Pourtant, il existe des politiciens honnêtes et qui oeuvrent pour le bien commun. Ce ne sont pas, malheureusement ceux dont on parle
le plus. Monsieur Fillon, vos analyses sont toujours d’une grande justesse, avec le souci de rassembler plutôt que de diviser. C’est vraiment ce dont les français ont besoin, car le découragement
les guette. SVP, ne nous décevez pas, vous faites partie de ces politiques honnêtes dont les français rêvent. Nous espérons que les circonstances, en 2017, vous seront favorables et vous
permettrons de l’emporter pour redonner confiance aux français. Merci de votre engagement dans la bataille car l’ambiance qui règne à l’UMP n’est pas idéale et ce ne sera pas facile.


 


Geneviève BONHOMME 

POMPIDOU 06/03/2014 18:29


Cher François Fillon,


La mesure de vos propos est bienvenue dans un climat politique et international tendu.


Avec ma bien cordiale sympathie.

bibi 06/03/2014 18:19


rupture oui en 2017? c est loin


comment allez vous réagir apres les municipales


d abord les finances de l ump comment faire plier m copé ?


ensuite les enregistrements de m buisson nous savions tous comment m sarkozy parlais de ses ministres et pendant tout se temps m hollande fait se qu il veut

Bernard37 06/03/2014 17:26


La rupture avec le processus de destruction de notre Nation, oui! Mais comment?


L'Ukraine après la Georgie, on voit derrière ces mouvements séparatistes, la main des américano-européanistes,. Ça ressemble fort à ce qui se passait dans les années 50.


 On parlait français dans l'intelligentsia russe avant les soviets et votre position n'est pas anti Poutine. C'est heureux, mais peut-être faudrait-il soutenir un peu plus ce dirigeant
courageux qui se bat seul pour son pays, et aussi contre l'islam sunnite, en Tchétchénie et ailleurs?  Ils hurlent plus fort que la moyenne, les  socialistes , amis que font Fabius et
Tera Nova pour exiger que leur allié commun avec les US, la Turquie, libére Chypre qu'elle occupe depuis les années 70?


Autre sujet: les enregistrements Buisson.


Ce comportement est certes condamnable, qui consiste à enregistrer un "ami" à son insu. Mais qui est le plus condamnable: Buisson, ou l'administration judiciaire - Taubira, donc- qui a laissé
"fuiter" ces bandes , saisies lors d'iune perquisition policière, ou ce journal qui a accepté de servir la gauche au pouvoir en publiant ces discussions confidentielles et privées ?


Monsieur le Premier Ministre, il y a en france des dizaines de millions de Citoyens indignés, qui lisent et écrivent dans des milliers de blogs, pour dire leur ras le bol de la pire
politique péhesse, de la politique du pire président que la France n'ait jamais eu... et rien ne change. Injustices, insécurité, incohérences du pouvoir hollandiste, attaques incessantes des
communautarismes contre nos libertés et notre laïcité,  tout s'aggrave . Qui fédèrera ce mécontentement Républicain, Laïc et Citoyen dans  mouvement rassembleur, fédérateur, unitaire,
majoritaire?


Vous, Mr Fillion, pouvez être cet homme là. Faites vite, la Patrie est en grand danger.   

RADIGUET 06/03/2014 10:57


La rupture doit être totale avec la politique irresponsable de dépenses publiques menée à la fois par la gauche mais aussi par la droite (Monsieur Chirac était-il de droite ? j'en doute fort !).
Le financement de ces dépenses publiques inconsidérées pèse lourdement sur les ménages dont le pouvoir d'achat ne cesse de se détériorer et surtout sur les entreprises dont les marges sont
dorénavant les plus faibles d'Europe: comment alors s'étoner  qu'elles n'embauchent plus, rognent sur les salaires et n'investissent plus !? Les entreprises Françaises sont très malades et,
partant, le pays. Il faut donc une politique de rupture très sévère et un choc positif pour remettre ce pays en route ! Je compte sur vous, Monsieur FILLON, pour avoir le courage de mener cette
politique totalement indispensable ! Bonne chance

gerard 06/03/2014 10:19


militants  UMP, adhérents  à Force Républicaine, nous sommes abattus par ces affaires. vous savez que nous approuvons régulièrement vos analyses, mais nous sommes fatigués de l'ampleur
médiatique d'autant plus que les médias sont en très grande majorité de gauche. ils relaient sans cesse ces informations. question posée: pendant ce temps on ne parle pas de cette jeune fille
infiltrée dans la manif pour tous, des craintes de Bruxelles (Moscovici  pour seule défense c'est de dire comme ce matin c'est la faute à Fillon).


nous avons besoin de vous entendre ainsi que Monsieur Juppé pour que l'unité de l'UMP soit préservée et ensuite en comité interne prendre des décisions radicales.


vous avez notre soutien malgré cette période de doute et de découragement.

alice 06/03/2014 10:17


...les chiens aboient,...MAIS..... La Caravane passe......!!!........alice

Yves Leclercq 06/03/2014 10:05


Je ne partage pas votre optimisme à propos des intentions de Vladimir Poutine , de ses manoeuvres pour reconstituer l'Empire Russe ou la vraie URSS. Quant aux imprudences de Patrick Buisson,
elles ne bouleversent pas la connaissance. Le film "La Conquête" n'avait rien caché du caractère de notre cher Président Nicolas Sarkozy. Les grands hommes sont rarement autrement. Et "IL" avait
affaire à forte partie.L'Histoire lui rendra justice. Le travail de mobilisation autour d'un programme pour 2017 est une nécessité. 

jc 06/03/2014 09:36


Avec les médias(95%pro hollande )que m.coppé a attaqués en demandant qu'ils aient moins d'avantages nous avons une attaque en règle contre la droite sur les affaires et on ne parle pas de la
france sous surveillance de l'europe pour son déficit etc etc...du nouveau calcul de l' insee pour faire plaisir à la gauche ,du million et demi de français non pris en compte pour le chomage (
SDF ,étudiants etc...) De plus gérer l'attaque des médias sur les factures de l'UMP de cette façon c'est du n'importe quoi ;il falait montrer tous les comptes  à" livre ouvert" esperer que
les autres partis en face autant et porter plainte contre les accusateurs.quand a l'affaire Buisson celui qui s'est fait avoir c'est l'ancien président c'est a lui de gérer ce problème et a vous
l'UMP de renvoyer dans son précarré la cassandre de s socialistes.

LC 06/03/2014 09:09


CONCERNANT BUISSON je suis scandalisée par lui , mais aussi par la PERSONNE QUI N AVAIT PAS LE COURRAGE DE PARLER A SES MINISTRES DE SON GOUVERNEMENT DIRCTEMENT MAIS. Cela me fait penser aux
canans des personnes chez leurs coiffeur. POUR LA RUSSIE il faut les laisser faire car l UKRAINE  veut régler ses probleme elle meme.Nous ne pouvons pas sauver le monde , voyeons dejà chez
nous. Cordialement

Mes vidéos

Fil Twitter

Recherche