Ce site n'est plus à jour

Découvrez Fillon2017.fr
26 janvier 2014 7 26 /01 /janvier /2014 18:44

Interview parue ce lundi dans le journal Le Figaro

 


Fig-24janv01.jpg

 

A quoi attribuez-vous la chute de Manuel Valls dans les sondages ?

Manuel Valls est un illusionniste, qui bondit sur les faits divers et instrumentalise les polémiques de façon parfois indécente. Il a pu faire illusion pendant dix-huit mois mais maintenant il est au pied du mur : les statistiques sont mauvaises.  Les Français ont besoin de gouvernants plus modestes, plus humbles, plus efficaces. Ceux qui sont dans la communication finissent toujours par se brûler les ailes.

 

Que pensez-vous de son attitude dans l'affaire Dieudonné ?

Il faut distinguer deux choses. Dieudonné tient des propos abjects, racistes et antisémites, contraires à la loi de la République. A partir du moment où il refusait de se conformer à la loi et où il récidivait, il était normal d'interdire ses spectacles. Il devait être condamné. Il aurait même dû l'être plus tôt. Ce que je reproche au ministre de l'Intérieur, c'est d'en avoir fait des tonnes pour se faire sa propre promotion. Du coup, il a fait celle de Dieudonné.

 

Votre gouvernement n'aurait-il pas dû agir ?

Il y a un problème de fonctionnement général de la Justice qui vient de loin et qui va au-delà de la question des moyens. Elle a tendance à établir ses propres priorités en décalage avec la société. Ce qui valait pour mon gouvernement est encore plus vrai pour le gouvernement actuel. On a l'impression que le Garde des Sceaux considère la sanction comme suspecte et se complaît dans la culture de l'excuse. Au nom de la surpopulation des prisons, de la prévention, de la réinsertion, on est en train de détruire l'automaticité de la sanction.

 

Les précisions apportées par François Hollande à son pacte de croissance vous rendent-elles pessimistes sur la sincérité de son « virage » ?

J'ai du mal à le croire. Il donne l'impression d'une indécision totale sur tous les sujets et zigzague en permanence. Pendant 5 ans il a combattu toutes nos réformes qui allaient dans le sens de la compétitivité. Puis, s’est fait élire sur l’affirmation mensongère que les entreprises étaient trop privilégiées et que la crise était passagère. Au détour des vœux, il aurait découvert la politique de l’offre. Comment lui faire confiance ? Bien sur il faut baisser les charges, mais il faut les baisser vraiment de l’ordre de 8 a 10% et sans aucune contrepartie. Dans ce cas, oui, je le soutiendrais dans l’intérêt de notre pays. Mais je suis pessimiste : l’espoir initial est déjà ruiné par la mécanique qui se met en place, trop de contraintes pour les entreprises et flou abyssal sur le financement. Il n’y aura rien de significatif au final. Je pense que la seule façon de forcer François Hollande à changer de politique est d’infliger une sévère défaite à la gauche aux élections municipales. L’enjeu est tout à la fois local, projet contre projet, personnalité contre personnalité, mais il est aussi national. Le message du ras-le-bol fiscal doit s’exprimer lourdement dans les urnes. C’est pour cela quetoute mon énergie est consacrée à aller soutenir et faire gagner nos candidats.

 

Etes-vous aussi pessimiste sur la réforme fiscale ?

La seule mesure qui me redonnerait espoir, ce serait une réduction inédite de la dépense publique, forte, régulière. Or, il n’y a aucune baisse de la dépense publique avec ce gouvernement. Il n’y a qu’une baisse par rapport à la hausse prévisible… Cela reste donc une hausse ! Et de plus, il ne tient pas ses engagements. L’exécution du budget 2013 est catastrophique : les recettes ne sont pas rentrées et les dépenses se sont envolées, et l’année 2014 ne s‘annonce pas plus efficace pour réduire nos déficits. Or, si on veut amorcer en France une réforme fiscale, il faut commencer par baisser la dépense publique.

Quels devraient être les axes de la réforme fiscale ?

Un impôt sur le revenu avec trois tranches, des taux de TVA harmonisés avec les grands pays européens et une hausse de TVA compensée par la baisse des charges sociales, la fin de la gratuité dans certaines politiques sociales pour y introduire la notion de responsabilité.

 

Que faites-vous de l'ISF ?

J'ai déjà dit que j'étais pour la suppression de l'ISF avec une fiscalité peut-être plus forte sur les hauts revenus, comme aux Etats-Unis ou au Royaume-Uni. On me dit que c'est impopulaire... Moi, je suis pragmatique : l'ISF, tout le monde le reconnaît même à gauche, est un outil de destruction de l'économie française. Si c’est un handicap, il faut le supprimer.

 

Que vous inspirent les critiques d’Alain Juppé ou de François Baroin qui jugent ce texte «trop libéral» ?

Je comprends leurs inquiétudes. Mais ce texte n’est pas un programme clé un main, c’est une orientation. Je défends globalement cette direction. Je pense même que sur certains points, il faut aller plus loin. Mais Il ne faut pas juger ce texte en se focalisant sur les seules mesures économiques les plus fortes. Cette première copie sera complétée par des mesures de solidarité, de soutien aux plus modestes. Mais il fallait commencer par les points les plus difficiles pour que le temps fasse son œuvre en matière de pédagogie.

 

Les réformes sociétales sont absentes du projet. L’UMP redoute-t-elle de les aborder ?

Je crois que notre pays doit se concentrer sur son redressement économique et qu’il a besoin de repères clairs qui fédèrent les tiraillements sociétaux. Sur le mariage pour tous, je pense que le Président et la majorité ont commis une faute quelques soient les convictions respectables des uns ou des autres. Notre société est fracturée par la crise et le gouvernement est venu creuser cette fracture sans préparation et sans prise en compte de l’opinion. Toujours des droits nouveaux sans jamais éclairer les citoyens sur la notion de devoirs ! Or, plus on est différents plus nous avons besoin du ciment que sont les devoirs.

 

L’UMP doit-elle s’engager à abroger le mariage pour tous ?

J’ai été le premier à dire qu’il fallait réécrire cette loi pour faire en sorte que les lignes rouges de la PMA et de la GPA ne soient jamais franchies, mais que l’abrogation pure et simple était illusoire. 

 

Pourquoi vous êtes-vous opposé à la réforme de la loi Veil sur l’IVG ?

Pas du tout parce que je prône un retour en arrière. Mais rouvrir le débat aujourd’hui, pour des motifs idéologiques qui ne vont rien changer à l’application même de cette loi, ne conduit qu’à durcir les positions. Le problème se pose également avec la législation sur la fin de vie. Il faut mesurer quel abîme s’ouvre sous nos pieds si l’on va trop loin dans ce domaine en se donnant un droit sur la vie et sur la mort.

 

L’organisation d’une primaire pour désigner le candidat de l’UMP à la présidentielle résistera-t-elle si Nicolas Sarkozy domine toujours autant les sondages ?

Je ne vois pas comment une grande famille politique moderne comme l’UMP peut aller contre l’évolution démocratique de la primaire. Qui peut être hostile au principe de donner à nos militants et aux Français le pouvoir de désigner le candidat de l’UMP ? La démocratie vaut mieux que les sondages et les négociations de couloir ! L’objectif est d’avoir un seul candidat pour représenter l’éventail le plus large de la droite et du centre. S’il n’y a pas de primaire, plusieurs candidats se présenteront au premier tour et avec le FN, en nette progression lors de la dernière élection présidentielle, il y a un risque de ne pas être qualifié au second.

 


 

Partager cet article

Publié par François Fillon
commenter cet article

commentaires

petit brigitte 05/03/2014 19:04


je soutiens une candidate ump - droite républicaine à MSA 76130 - Tête de liste C. Flavigny


je suis proche de F. Guégot ancien Maire de MSA - donc j'aimerai que vous reveniez en Normandie prochainement afin de dialoguer avec vous et votre équipe,


bien cordialement,


Brigitte - UMP - Force Républicaine - 76130 MSA

Hervé Lenormand 05/03/2014 16:25


Monsieur le Premier Ministre,


Il y a quelques mois vous avez crié au président Poutine : "bravo Vladimir !". Après les récents événements de Crimée, vous pouvez être fier de  vous.


Hervé Lenormand

jean claude 09/02/2014 14:19



Des Français quittent la France chaque année, comme on quitte un navire qui glisse vers le naufrage : c’est un fait.Alors redonnez nous l amour du pays avec des démarches courageuses contre la
folle dérive du PS qui n aime plus la France et veut détruire et la famille mais aussi la sexualité de nos enfants  .A la différence de N Sarkozy qui veut revenir mais qui n a pas d idées
, vous mr Fillon vous en avez ,alors défendez les ,mais surtout faites vous voir et entendre

jean claude 07/02/2014 23:01


avez vous lu ça ,depuis des siecles ma famille a vécu en France ,mais bientôt si je le dis je serai accusé de racsisme :


http://www.lefigaro.fr/vox/societe/2014/02/07/31003-20140207ARTFIG00274-alain-finkielkraut-une-partie-de-la-gauche-a-perdu-la-raison-et-la-memoire.php?pagination=2#nbcomments

cieslik 07/02/2014 18:11


De plus en plus de magasins ferment leurs devantures avec le désarroi que cela représente souvent pour ces hommes et ces femmes. Les rues ont
peine à se remplir pendant cette période de solde ou normalement les acheteurs se précipitent. Sur antenne 2 on invoque les grandes surfaces croyant que les français sont si naïfs. Je ne sais si
les politiques ont bien la teneur du désespoir des hommes et des femmes qui subissent de plein fouet la crise, mais surtout l’incohérence de nos dirigeants depuis trop longtemps. Il y a deux
mondes dans ce pays, tout comme avant la révolution qui se côtoient dont un a le pouvoir d’imposer sa perception souvent décalée des réalités d’un commerce ou d’une entreprise, petite ou moyenne.
La confiance est rompue et la fracture s’installe et il n’est pas rare d’entendre qu’il s’en aille… 

de Vendeuvre 04/02/2014 07:05


Monsieur,


ainsi donc vous êtes d´accord avec Valls ,Taubira,Hollande et les autres pour condamner Dieudonné sous prétexte d´antisémitisme. Je regrette de devoir vous contredire : Dieudonné n´est pas
antisémite mais antisioniste, comme de plus en plus de personnes qui considèrent que les Etats Unis et Israel imposent au monde des guerres inutiles et criminelles depuis le création de l´entité
sioniste.Je vous conseille la lecture de l´excellent livre d´Eric Rouleau " Dans les coulisses de la politique au Moyen Orient".

Jean-Marc 03/02/2014 10:00


Bon ben c 'est le debut de l année les impots repartent de plus belle... comme beaucoup d 'amis on reduit la consommation vive le bon coin et les sites ou des gens donnent ce qui les embarasse...


concernant l intelligence economique  nous sommes a la ramassse pire dans certaines boites qui sont des fleurons de nos "industries" le decissionnaires sont des types de la com placés par le
monde politique... il en resulte [de cette inculture de l ingenierie et manque de bon sens des marchés et du terrain] que bientot il ne restera plus que le tourisme et encore "Big ben nous
detrone... ah ah ah :(


tout ce que je vois autour de moi me déprime: industries, etudiants ingenieurs (que je cotoie chaque semaine),
gendarmes, commercants(j en connais un qui est bien heureux d 'avoir fermé son restaurant et "mettre sa femme au chomage" pour qu elle garde des enfants plus tard"... 


bref les politiques actuels nous grevent et nous crèvent...

RANVIAL Liliane 02/02/2014 10:14


BONJOUR , D'accord avec vous .   Il faut garder les primaires. J'espère que vous serai élu. 


Salutations respectueuses et les meilleures .

jean claude 31/01/2014 07:42


mr Fillon voici ce texte trés clair de ce que veut faire Vincent Peillon, la révolution française n’est pas terminée, Seuil (2008)"La révolution française est l’irruption dans le temps de quelque
chose qui n’appartient pas au temps, c’est un commencement absolu, c’est la présence et l’incarnation d’un sens, d’une régénération et d’une expiation du peuple français. 1789, l’année sans
pareille, est celle de l’engendrement par un brusque saut de l’histoire d’un homme nouveau. La révolution est un évènement méta-historique, c’est-à-dire un évènement religieux. La révolution
implique l’oubli total de ce qui précède la révolution. Et donc l’école a un rôle fondamental puisque l’école doit dépouiller l’enfant de toutes ses attaches pré-républicaines pour l’élever
jusqu’à devenir citoyen. Et c’est bien une nouvelle naissance, une transsubstantiation qui opère dans l’école et par l’école, cette nouvelle église avec son nouveau clergé, sa nouvelle liturgie,
ses nouvelles tables de la loi."


a mon avis le PS est devenu  1 maison de fous

jean claude 30/01/2014 21:00


croire aux menteurs ? il y a 15 jours michel Sapin niait la hausse  du chomage avec 1 sourire jaune a l assemblée , le président sentant le danger a reconnu cette hausse ,car les français ne
sont pas stupides ,  les chiffres étaient claires . même histoire avec les chiffres de la délinquance que au début  M Valls relativisaient ,maintenant les médias nous disent que non il
avait reconnu que les chiffres étaient mauvais .Les médias sont donc aux ordres de la présidence ,et pour le genre ce ne serait qu une rumeur et bien non ,je vous passe cet article qui nous cache
rien ,il y a bien 1 volonté du gouvernement de manipulation des consciences et en + des petit ,amicalement ,jc


http://www.causeur.fr/abcd-de-l%E2%80%99egalite-la-guerre-du-genre-aura-bien-lieu,26026#

jc 30/01/2014 09:57


monsieur FILLON POUR MOI VOUS ETES LE MEILLEUR REPRESENTANT DE LA DROITE car vous etes le seul qui peut rassembler les français de droite et de gauche mais il y a des conditions .lorsque nous le
peuple nous parlons ces anomalies 'ne passent pas'la premiere le nombre de députés et de sénateurs qui peut etre facilement divisé par 2 ( nous battriont encore les USA qui sont 3 fois plus
nombreux que nous) et les imposer sur tous leurs revenus indemnités comprises et supprimer la réserve parlementaire qui ne sert qu'a se faire réelire ou donner de l'argent a des syndicats? la
deuxieme arreter d'avantager certaines corporations comme les journalistes et leurs réductions d'impots non justifiées par rapport aux autres français ou les intermitants du spectacle et leurs
avantages honteux. Je pense sincérement que si ces 'anomalies'sont dénoncés dans votre programme beaucoup de personnes indécises se rallieront à vous.

Berthet Jeanne 30/01/2014 01:30


Mr Fillon,


depuis que je vous lis régulièrement sur ce blog ,parce que non inscrite sur les réseaux sociaux,je pense que vous êtes la personne la plus crédible pour nous représenter ,nous les sympathisants
de Droite,vous êtes venu dans mon département qui est le 71 mais rien de votre discours dans la presse locale,j'ignorais votre venue ,absolument pas relayée par la liste d'opposition à mon maire
communiste(absolument charmant et attentif  à tous comme je vous l'ai déjà décrit) ces personnes qui représentent la droite sont inaudibles et leur programme ? aucune idée ne m'est
parvenue,pas de message dans les boites aux lettres ,pas de  visite comme le font les autres partis,à chaque élection c'est la même chose. droite sans envergure ,je me  forge mon
opinion dans mon for intérieur et elle est indestructible,le Général de gaulle est la figure de référence!comme je voudrais que vous soyez celui qui aura ce panache et remettra la France sur les
rails! tout ce que vous nous dîtes va dans ce sens,mais parfois je vous trouve trop modéré.Voici que depuis deux jours une autre absurdité fait son apparition,la théorie des genres prônée par les
deux fous furieux du gouvernement! vous ne pouvez ne pas réagir! c'est absolument scandaleux ,l'enseignement  à l'école n'a pas a s'immiscer dans l'éducation privée des familles,ne
peut-on pas douter de la capacité intellectuelle de ces deux ministres?demander leurs démissions et dans la foulée celle de ce gouvernement  menteur ,despote ,malhonnête et de surcroît lâche
comme leur président et de plus hargneux et sournois.Je  ne peux plus les tolérer et je pense que N Sarkozy a fait une erreur en se présentant à la présidentielle,au vu de son
impopularité  ,c'était pas gagné ,vous  auriez eu plus de chances,vous avez un côté rassurant.Il ne faut pas oublier que les militants qui plébiscitent son retour sont moins nombreux
que les sympathisants,en tout cas ,pour ma part je ne le souhaite pas.Je préfère un homme posé mais ferme et impliqué à fond dans l'opposition à ce systéme socialiste complétement 
déconnecté de nos valeurs ,de nos  devoirs ,de nos droits et sans parler d'économie! ,nous allons vers un système totalitaire  comparable à celui de l'ancienne URSS ou plus
près, à celui de la Corée du Nord! quelle déchéance pour notre Glorieux pays qui rayonnait tant!quelle image négative de ce pingouin de président ,avec quelle goujaterie il s'est comporté
avec le pape François!! Je préfère m'en arrêter ici,je suis trop en colère,j'espère en vous de tout mon coeur.


Avec mes respects


Jeanne Berthet

CJ 29/01/2014 15:09


Le parti socialiste et le gouvernement à l'agonie,,,pour nous faire rire il y a mieux messieurs reprenez vous;je viens de voir que la dame representante du parti socialiste a 54% des suffrages à
Paris alors que madame NKM torpillée ,par vous messieurs les cadors  de l'UMP, ne s'en sortira pas ;bravo à vous quelle honte on parle de la capitale que vous avez bradée pour mettre en
place vos lieutenants defendre vos acquis ou pour d'autres la faire perdre à tout prix, vous appelez cela faire de la politique et bien nous nous souviendrons de vos noms le jour venu.

Dominique 29/01/2014 11:53


Bonjour Mr Fillon


La moutarde me monte au nez quand j'entends dire, dans les médias ou ailleurs, que toucher des dividendes est un péché mortel!!! Je connais une petite entreprise dont le gérant, actionnaire
majoritaire, a pris sa retraite il y a cinq ans. Pour ne pas prendre le risque de voir entrer un inconnu à la tête de la boîte, les trois salariés de l'époque ont décidé d'essayer de racheter les
parts. Emprunts aux parents, emprunts aux amis, emprunts à la banque, abaissement d'un tiers des salaires pour soulager la trésorerie de l'entreprise, avec le but d'essayer de récupérer leur
salaire antérieur au prorata de ce qu'ils pourraient sortir en bénéfice à venir.Dans ce contexte, toucher des dividendes n'est pas honteux, mais au contraire trés courageux! Si tous les
fonctionnaires acceptaient d'indexer ainsi une part de leur salaire ou de leurs avantages sur la bonne santé du budget de l'état, la France ne serait pas dans la situation ou elle est en ce
moment.Soulignons que cette petite société existe toujours malgré la crise, et que son effectif s'est augmenté depuis de deux CDI.


Pour le pacte de responsabilité de Mr Hollande, je suis sure d'une chose: lorsqu'il faut économiser, c'est simple, tout le monde se sert la ceinture en essayant de partager l'effort au mieux.
Mais lorsqu'il y a de l'argent à répartir, alors là, c'est la guerre. Chacun veut tirer le drap à soi. Formations, investissements, augmentation de salaire, restauration des marges de
l'entreprise,recherches, dividendes etc... les besoins sont partout et, s'il est distribué prématurément, le risque est grand de voir dispraître ce surplus de trésorerie comme de l'eau dans un
puit de sable. J'espère que nos dirigeants d'entreprise seront suffisamment responsables (mais je sais qu'en grande partie ils le sont) pour ne destiner cet abaissement de charge qu'à la baisse
des produits finis ou des services. C'est la seule voie possible, il me semble, pour faire repartir l'économie dans l'avenir.Et c'est en cela qu'il ne faut pas faire confiance aux socialistes qui
font croire à tout le monde que l'économie va repartir tout de suite, comme par magie, dès que l'allègement sera effectif. L'évolution de l'économie ira dans le bon sens, mais sera beaucoup plus
lente. Le tout sera de tenir bon. Croisons les doigts.


Dominique


 

christian lapaque 29/01/2014 10:49


Dans notre république c’est le peuple qui est souverain, et même si le peuple adhère à un parti
il reste souverain de là découlent naturellement les conditions d’élections internes d’un parti qui se dit républicain. Seuls les partis fascisants ou totalitaires s’affranchissent de l’avis de
leurs adhérents, ils le dictent (populisme ou catéchisme les effets sont les mêmes).


Les partis ne portent une partie de cette légimité (sont donc démocratiques et républicains) que dans la mesure ou
leurs élections internes sont loyales, tranparentes et contrôlées par des membres tirés au sort.


Il est vrai que depuis l'élection au suffrage universel le président porte aussi une part de cette souveraineté et il
faut donc éviter les conflits entre ces trois sources de légitimité en les rendants indépendantes l'une de l'autre au moins autonomes. (un peu comme aux USA)
La démocratie gagnera si le président n'est plus chef de parti,  (de gaulle lui-même s'est toujours tenu à distance du RPF) si les députés eux aussi ne sont plus inféôdés à ce président
(dissolution).


Alors les partis sortiront des basses manoeuvres de courtisans pour travailler pour la France.



N'y a t'il pas par là aussi un respect de l'héritage Gaullien.

jean claude 29/01/2014 07:12


viendrez vous a Toulouse ? ce serait  possible que je viennes  vous écouter

jean claude 29/01/2014 07:07


malgré les démentis de vincent Peillon ,le gouvernement ne met il pas en place le controle de nos enfants ?  ,comme pour l économie ils sont nul de nul ,ils attaquent les consciences pour
avoir des futurs électeurs .C est trés grave ,ça s apparente aux dictatures qui manipulent les pensées des citoyens  

bibi 28/01/2014 14:09


M fillon


j  adhere à vos propos mais n oubliait pas les seniors


ils ne sont pas tous riches ni proprietaires mais ils votent


 s ils se sentent oubliés beaucoup seront tentés par un vote vers le fn


respectueusement

pauchet 27/01/2014 19:59


Bonjour Mr Fillon,


Pourquoi ne pas venir à Lille?


Vos visites se résument aux villes facilement gagnables?


Savez vous qu'à Lille tout le monde ne vote pas pour la gauche....


Faire changer les choses est possible encore faut -il le vouloir et s'en donner la peine.Le problème des politiques est qu'ils pensent "pratique" et n'ont pas de vue à long terme ni d'idéal....


Nous vous attendons

François Fillon 28/01/2014 10:56



Bonjour


Je suis venu à Lille soutenir jean René Lecerf le 18 octobre 2013



Leclercq Carole 27/01/2014 18:53


Une fois de plus j'adhere à vos propos si lucides et si mesurés.


Il ne me semble pas que vous soyez trop libéral.


Il me semble aussi que nous soyons en France, notre pays, bien sympathique par ailleurs, difficiles à faire bouger...


C'est pourquoi je rends hommage à tous ceux qui se battent avec beaucoup de diplomatie pour faire changer cet état de fait.

Saint Pierre 27/01/2014 18:35


Bravo Monsieur le Premier Ministre. J'ajouterai que, si Nicolas Sarkozy décide de se représenter, une majorité de militants voteront pour lui et cela lui donnera une crédibilité incontournable.
De plus, il deviendra alors difficile aux autres ténors de l'Ump de faire dissidence.

gbrillaud 27/01/2014 17:19


C'est vrai que vous auriez été élu si vous aviez été notre candidat en 2012, c'est une évidence !


Alors en 2017 c'est votre tour, du moins nous l'espérons fortement...entièrement d'accord avec vos analyses sur tous les sujets évoqués dans le figaro. La liberté et la responsabilité d'abord,
les gens dans leur ensemble y sont prêts car ils s'aperçoivent bien que trop d'aide tue l'aide et l'énergie, comme trop d'impôts tue l'impôt...Un peu d'air !

Christine 27/01/2014 14:41


Bonjour Monsieur Fillon,


Depuis des années, à commencer par Jacques Chirac avec la "fracture sociale" et la "fragilité" de la société Française, on n'entend que des discours négatifs ou compassionnels. Non les Français
ne sont pas fragiles. Tous ceux qui partent à l'étranger, et ils sont nombreux, prouvent le contraire. Vous avez commencé à tenir des propos plus positifs. Il faut continuer à aller dans ce sens
là avec en plus beaucoup de pédagogie face à une gauche sectaire qui dit des énormités et qui est dans le déni de réalité. Je vous souhaite bon courage.. Bien sincèrement

Hugues MARTIN 27/01/2014 11:49


Bravo François ...

f.lizardo 27/01/2014 11:48


Il faut persister fermement dans vos positions qui correspondent bien à la situation économique et politique du pays

Cieslik Franck 27/01/2014 10:21


Permettez-moi, mais si vous vous présentiez vous auriez une large majorité car vous êtes considéré comme un homme d'équilibre, capable et avec du bon sens. Vous vous seriez présenté aux
préceédentes élections vous auriez certainement été élu. Mais on ne refera pas l'histoire... Le message de Nicolas Sarkozy ne passait plus très bien.


Pour la pression et la considération que nous avons les entreprises, nous en connaissons un "rayon" je suis chef d'entreprise (industrie). Notre pays est quand même bien faible et donc très
sectaire vis à vis des entrepreneurs. Il y a des personnes qui se permettent d'avoir des dettes énormes à l'état et qui on tout droit parce qu'il s'appelle ... , mais si vous êtes
agriculteur ou entrepreneur je vous défis d'avoir oublié quelques francs dans votre déclaration. Vous serez considéré comme un fraudeur. Commençons peut-être par faire de règles plus claires
?   Les français ont peur de leurs déclarations bien parce qu'elles sont tellement complexes, mais complexes.


Les entreprises forment la richesse d'un pays et ce ne sont pas les mesurettes avec des emplois bidons (bien qu'ils sont toujours louables) qui vont nous développer (valoriser) une
économie.  C'est là que l'on perçoit le décalage (l'égocentrisme) du pouvoir politique.  Sans doute un peu de bons sens !


Pour l'IVG c'est le bon moyen de réanimer une querelle qui a fait perdre les élections à un très bon Président Valery Giscard d'Estaing qui a été alors lâché par la droite conservatrice avec un
slogan dont je me souviens très bien. Cette réforme d'alors était cependant bien nécessaire et faisait face à la détresse morale des femmes dans bien des conditions.  Mais enfin
divisons pour mieux régner.


La crise n'est pas une fatalité, il faut seulement défendre notre pays (notre souverainté) ménager toutes possiblité de développements, donc de création d'emplois, si nous voulons rester un pays
libre. Il a tellement de choses à faire dans ce beau pays ou nous sommes. Nous sommes loin d'être défavorisés et la sauvegarde de notre environnement, l'écologie ne pourront être que des facteurs
de développements nouveaux. 


FC


 


 

Mes vidéos

Fil Twitter

Recherche