Ce site n'est plus à jour

Découvrez Fillon2017.fr
14 septembre 2012 5 14 /09 /septembre /2012 17:37

 

Depuis la rentrée scolaire, deux enseignants des académies de Bordeaux et de Poitiers ont été agressés dans l’exercice de leurs fonctions. Il est intolérable que des élèves ou des parents puissent ainsi agresser celles et ceux qui ont pour mission la transmission du savoir. Le respect des maîtres, comme l’assiduité, constituent les conditions premières de la réussite et de l’insertion des enfants.

 

Malheureusement, la violence et l’absentéisme scolaires sont deux réalités que nous devons regarder en face et auxquelles il faut s’attaquer par tous les fronts, sur le plan de la prévention comme de la répression. C’est ce que nous avons fait avec Nicolas Sarkozy de 2007 à 2012.


Eric Ciotti, qui dirige ma campagne, a été un député particulièrement en pointe en portant deux lois importantes qui ont permis de faire reculer ces deux véritables fléaux que constituent l’absentéisme scolaire et la délinquance des mineurs.

La loi du 28 septembre 2010 a instauré un dispositif équilibré et gradué pouvant aller jusqu’à la suppression des allocations familiales lorsque les parents ne font pas face à leurs responsabilités et ne mettent pas tout en œuvre pour que leurs enfants retrouvent le chemin de l’école.

Le service citoyen, que nous avons mis en place à l’initiative là aussi d’Eric Ciotti, vise à inculquer à des mineurs pouvant basculer dans la délinquance des valeurs indispensables à la vie en société telles que le respect de l’autorité et d’autrui, la solidarité, le goût de l’effort ou encore l’esprit d’équipe. 

D’autres mesures novatrices et volontaristes ont été prises au cours de ce quinquennat comme la création d’établissements de réinsertion scolaire pour accueillir des collégiens perturbateurs ou encore la mise en place de policiers référents dans les établissements les plus sensibles.

 

Le Gouvernement a envoyé des signaux contradictoires et troubles depuis sa prise de fonction. Les propos de la Garde des Sceaux, Mme Christine Taubira, ont jeté le doute sur la détermination du Gouvernement à punir les délinquants, y compris lorsqu’il s’agit de mineur. Aujourd’hui, le système éducatif en supporte les conséquences.

 

L’école doit rester un sanctuaire dans lequel personnels et enfants doivent vivre en toute sécurité et quiétude. Il y va de la permanence de notre système républicain auquel nous sommes tous attachés. C’est là , je le crois profondément, un élément essentiel du Pacte républicain auquel je suis attaché. 

 

Partager cet article

Publié par François Fillon - dans POINTS DE VUE ET TEMOIGNAGES
commenter cet article

commentaires

mercier 16/05/2014 11:02


Il faut faire démissionner copé et sa clique .Le plus tot sera le mieux

moujeotte 18/09/2012 12:07


Le Patriarcat, organisation sociale millénaire en occident, a disparu, et heureusement compte tenu de ses dérives. Le Pater Familias
n’a plus l’autorité que lui conférait la société. Aujourd’hui plus qu’hier, les individus demandent à l’Etat de palier la diminution de cette autorité faute à la société de l’avoir
remplacée.


De même le mariage homosexuel, plus dérangeant fondamentalement que l’adoption par des couples homosexuels, va faire disparaître ce
qui reste de structuration sociale basée sur la famille déjà malmenée par le divorce.


Je vieillis sans doute mais j’ai du mal à voir ce qui remplace ces deux piliers de notre vieille Europe. Quelle est notre organisation
sociale ? Est-ce l’obligation d’être comme les autres compte tenu de la médiatisation et de la publicité en obéissance à l’économie de marché ? Un peu de spiritualité permettrait peut
être à l’individu de retrouver un sens à la vie en société… et au politique, non pas de nous faire rêver, mais de redonner foi en un but permettant d’accepter les contraintes indispensables de la
vie en société ? Dur, dans une démocratie où il faut d’abord se faire élire !

gaetan 15/09/2012 12:42


De mon point de vue, rien à voir avec Mme Taubira ni au gouvernement socialiste, qui agit sur la question scolaire dans la continuité du gouvernement précédent.


Le gros problème est avant tout le modèle de société qui attend les jeunes à la sortie du système scolaire. personne aujourd'hui ne peut plus servir de modèle. C'est le point noir.


Quoi qu'il en soit, le respect physique et civil de l'enseignant doit être la règle gravée dans le marbre.
Qui touche à un représentant public, un représentant du bien commun doit en payer le prix. C'est tout.


Les colorés qui croient pouvoir envoyer leur frère ou leur père aller casser la figure au prof doivent être virés de l'institution scolaire.


Les élèves dans leur quasi unanimité veulent apprendre et construire leur avenir.


Le doute devant l'échec de la société économique est permis mais ne justifie de casser l'institution comme on tire sur l'ambulance, et encore moins de s'attaquer physiquement à ses représentants.


 

eileen 15/09/2012 09:38


L'école doit être sanctuarisée c'est une évidence, 


mais l'hôpital aussi, hospitalisée six jours, les horaires de visite ne sont pas respectés par les visiteurs. Une chambre à deux patients : un visiteur hors horaire de visite n'a pas hésité à
pénétrer dans la chambre malgré un panneau "Soins" donc "Ne pas entrer" au mépris le plus absolu de la personne en soins... quant au dimanche des familles viennent en visite avec très jeunes
enfants qui rapidement s'ennuient, pleurent et courent dans les couloirs sous l'oeil indifférent de parents idiots... A la surveillante à laquelle je faisais part de ma "suprise" la réponse qui
m'a été faite : si on refuse les visites hors horaires, les réponses sont "j'ai le droit, moi je travaille, et des insultes etc", autrement dit moi la patiente en cours de soins je devais tout
accepter pour le confort de cette visiteuse qui travaille... On marche sur la tête,  à force de laxisme, notre Etat de droit qui implique le respect de toutes nos règles de vivre ensemble,
contraignantes qqfois, est totalement délabré, tenter de le faire fonctionner n'est pas une mince affaire, il faudrait peut être que tous ces politiques qui squattent ts les plateaux télé
commencent eux par donner l'exemple... et comme ils en sont incapables au nom de la liberté de chacun, certains doivent tout simplement se taire et tout accepter de ceux sans éducation. A force
de tout tirer vers le bas nous avons atteint le plus médiocre dénominateur commun, pour ne pas stigmatiser l'autre, moi française de souche blanche catho, je dois me taire face à un français non
de souche de couleur etc... sous peine d'être traitée de racisme au bas mot.


 

cinqualbre 14/09/2012 20:22


la famille cinqualbre angers est avec vous à 100% .Nous vous apportons notre parrainage  et nous demandons à notre entourage de nous suivre.


Avec notre amical souvenir

Meunier-Berthelot 14/09/2012 19:12


ce n'est pas votre gouvernement qui en a fait un sanctuaire, vous n'avez pas de leçon à donner à V.Peillon : il poursuit une politique entamée depuis 1947 avec la plan langevin-Vallon et vous ne
l'avez pas remis en cause, au contraire, Nicolas Sarkozy a mené au pas de charge la révolution de l'institution scolaire en lieu de vie initiée par Claude Allègre

Mes vidéos

Fil Twitter

Recherche