Ce site n'est plus à jour

Découvrez Fillon2017.fr
10 septembre 2014 3 10 /09 /septembre /2014 11:17

Le déficit public annoncé pour 2014 s’avère très supérieur à celui de 2013, alors que le Président avait pris l’engagement au nom de la France de le réduire progressivement vers 3%. Ce chiffre est un grave signal donné à toute l’Europe alors que l’Allemagne se rapproche de l’équilibre et même de l’excédent.

La faiblesse de croissance n’est pas une excuse. C’est l’absence de maîtrise de nos finances publiques qui continue à faire croître notre dette et la charge pesant sur les générations futures. Cette situation hypothèque notre souveraineté en nous rendant dépendant des prêteurs sur les marchés. Ce n’est pas ainsi que nous pourrons espérer recréer une dynamique de l’investissement et de l’emploi en France.

Elle traduit une carence de volonté et une grave irresponsabilité du gouvernement au-delà des mots. L’économie française n’est pas pilotée.

Le rideau de fumée se dissipe chaque jour un peu plus : ni François Hollande, ni Manuel Valls n’assument les décisions nécessaires au redressement de la France.

Partager cet article

Publié par François Fillon
commenter cet article

commentaires

gilles 15/09/2014 17:00


http://www.liberation.fr/politiques/2014/09/15/michele-delaunay-pointe-les-elus-coinces-dans-le-tunnel_1100789


J'aime !!


En complément des parités hommes/femmes, il faudrait une véritable représentation de la société au sein de l'hémicyle et pas des pros de la politique.


Du bon sens.

Jean-Louis PETIT 15/09/2014 15:42


Les réactions des pricipaux syndicats et partis politiques aux propositions du MEDEF de ce jour montrent bien que votre stratégie politique est la seule valable Il est évident par exemple que le
SMIC n'est pas applicable à la jeunesse déscolarisée de nos banlieues et pourtant cette proposition de bon sens visant à introduire de la souplesse pour favoriser l'embauche soulève immédiatement
un tollé général, car on toucherait ainsi au fameux modèle social français qui n'a pas le droit d'évoluer Ni l'ancien Pdt, trop agité pour être constant et inspirer confiance, ni Alain Juppé qui,
comme le Pdt Chirac, évoque des réformes préparées et consensuelles, autrement dit pas de réformes, ne sont au niveau des enjeux Le réveil de l'électorat serait encore pire avec eux qu'avec le
Pdt Hollande et les espoirs mis en lui Vous seul présentez un programme authentiquement de droite qui devra être mis en oeuvre sans faiblesse dans les 6 mois suivant votre élection Les sondages
ne vous donnent pas favori mais ils se sont souvent trompés Nous sommes nombreux à vous soutenir et à faire votre campagne dans notre entourage

dom delandre 15/09/2014 10:17


AVIS DE GROS TEMPS!


Il va falloir faire le dos rond pour résister à la déferlante médiatique organisée autour du retour du fils prodigue de la république. Cela aura au moins le mérite de compter vos véritables
soutiens. Certains quittent déjà le navire craignant l'échec de votre "aventure", préférant un possible strapontin au respect de leurs éventuelles convictions.


A l'heure des chaines d'info continue, NS et ses nervis vont saturer l'espace médiatique. A vous de résister à ce tsunami, de trouver la voie que vous permettra d'exister.


C'est dans la difficulté que se révèlent les êtres d'exception, soyez de ceux-là. Ne succombez pas au discours de la facilité. Poursuivez dans celui de la vérité quitte à perdre la bataille.
Je, nous ne supportons plus le décalage entre les discours démagogiques, la réalité de la situation du pays et des actes.


Les Français malheureusement sont responsables en grande partie de cette situation, préférant les effets d'estrade et la facilité des propos aux mesures de vérité forcément dérangeantes et
mettant en cause les situations acquises totalement inadaptées à l'évolution du monde. Nous sommes gouvernés comme nous le méritons mais peut être à force de pédagogie comprendrons nous
le danger de la situation? Cela passe par des politiques comme vous.


Continuez sur la voie du courage et advienne que pourra!


fidèlement.

PAPI85 14/09/2014 17:12


IL faut supprimer les privilèges,les avantages,la fraude fiscale,les doublons d'enquètes,le aides gaspillées par les villages régions....Mais surtout pas augmanter la TVA qui appauvrierait
encore les FRANCAIS.......

Stéphanie 12/09/2014 21:48


M. Fillon,


Vous ne pouvez pas laisser Sarkozy revenir dans la course à la présidentielle. Ce n'est pas possible. De la même manière qu'Hollande, Sarozy est un psychosé qui hypnotise tout le monde par ses
gesticulations mais qui n'a pas fait le travail qu'on lui demandait lorqu'il était président. Je me demande comment tout le monde peut oublier qu'il n'a pas été réélu en 2012 et pourquoi. C'est
incroyable. Nous ne pouvons plus continuer à nous faire gouverner par des gens déséquilibrés. Il en va de la santé mentale des français !!


Bien cordialement,


Stéphanie


 

FrancoisCarmignola 12/09/2014 21:16


Après avoir dignement tué Copé, il vous faut maintenant tuer Sarkozy (sauf si vous ne le voulez plus, mon avis précédent ayant été oublié). Je le souhaite de tout mon coeur cet homme ayant fini
son temps. 


En l'absence d'une politique telle que vous l'avez définie, les heures sombres vont venir. Et il y aura de la violence. Vous seul avez les moyens de nous éviter ça. Juppé ? Sa seul excuse était
qu'il n'était que premier ministre... Vous voyez ce que je veux dire. 


 

Jean-Louis PETIT 12/09/2014 15:49


Bien d'accord avec le commentaire No 12                                            
                          Vieux gaulliste mais ne conniassant rien au milieu politique, je me demande en effet s'il est nécessaire
d'avoir un parti avec soi pour concourir et gagner                                     Il me semble que
l'UMP vous handicapera plus qu'elle ne vous aidera                               Le spectacle qu'elle donne encore
aujourd'hui est détestable, son programme inexistant, ses têtes d'affiche beaucoup trop nombreuses                          
                                  N'est-ce pas le Général qui a dit que l'élection présidentiele était la
rencontre d'un homme et du peuple ?

FrancoisCarmignola 12/09/2014 07:58


Vous avez tué et fait tuer Copé avec puissance et élégance. Au cas ou Sarkozy ne renoncerait pas (il peut encore le faire, pour éviter une contradiction majeure, similaire à celle de Balladur) il
vous faudra lui réserver le même sort. Je me réjouis à l'avance du grand coup d'épée que vous préparez en tout état de cause et vous soutiendrais ! 

dominique 11/09/2014 13:18


Complètement d'accord!! Mais alors, on fait quoi?


Faudra-t-il que nous descendions dans la rue pour obliger les politiques à bouger, à réagir? Le bateau va couler. Tout le monde le sait, tout le monde le voit et personne ne fait rien. On
continue de nous endormir avec du spectacle , avec de la com...


Sortez de cet UMP monsieur Fillon!! Osez la solitude. C'est ce qui permettra de vous voir et de vous entendre. Les socialistes ne feront jamais les réformes qu'il faut. Ils ont un esprit
grégaire, préfèrent agir en groupe, recherchent l'improbable consensus et nous font perdre un temps précieux. Si c'est monsieur Sarkosy qui s'y colle, venant de lui, les français ne supporteront
pas l'effort. J'aimerais tant vous voir aux manettes!! Nous aurions peut-être encore une chance d'éviter la catastrophe. De toute façon, si l'effort n'est pas choisi, il sera subit et ce sera
pire.


Courage, Dominique

bibi 11/09/2014 09:27


M FILLON vous avez ete le premier a dire que la france etait en faillite personne ne vous a cru et aujourd hui tout le monde s agite le comportement de laurent wauquiez ce matin sur bfm
de françoise guegot deputé de seine maritime  qui vous ont soutenus et maintenant tout le monde se met à genoux devant n sarkozy il vous reste peu de temps pour frapper un grand coup  et montrer que vous un leader  il y a longtemps que
nous nous sommes apperçu que fr hollande n etait pas a la hauteur de sa tache bon courage à vous

Bellenger Pierre 11/09/2014 09:25


Nous sommes en économie totalement Libérale. Nous n'avons pas à piloter l'économie, ce sont les forces du marché qui le font.


Si ça ne foctionne pas, c'est qu'il faut dénoncer ce système archaïque et le remplacer par ce que le Général avait mis en place à la Libération. Oui, il faut que vous ayez le courage de le faire,
vous qui vous dites gaullistes. Regardez l'Islande, elle a même eu le courage de venir le dire à Davos, et pas un homme de chez nous n'a compris, tellement nous sommes décervelés.. Seuls les
vrais gaullistes peuvent nous sortir du pétrin, au nez et à la barbe des Frontistes. Qu'attends-tu  pour redevenir le vrau gaulliste. Les UMP de ma ville l'ont déjà compris.


Très cfordialement.

alice 11/09/2014 07:05


Le rôle de l’Opposition n’est- il pas  essentiel en Démocratie ??? A ce stade, on pourrait se demander si l’acharnement à vouloir  « ELIMINER »  le PS pour des décennies& décennies serait chose souhaitable et
raisonnable… !!!???!!!…en effet, il ne resterait que La Droite  et Le F.N……. !!!!???!!!!.......à nous de choisir … !!!!.....en ce 11
Septembre 2014 une pensée très très émue pour les disparus du  WTC  & les courageux pompiers de
NYC…..!!!!         Vive
François Fillon


alice


 

Berthet Jeanne 11/09/2014 00:45


Mr Fillon,la maison France brûle,ce n'est plus un constat,c'est une catastrophe!!!que faire?Comment attendre encore la fin du mandat de ce président irresponsable? je vous l'écris sans cesse
,ses actes ,ses interventions ,ses paroles, son comportement sont ceux d'un déséquilibré,    voyez comment, se posant en victime, il répond à Mme Trierweiler
...  par médias interposés...c'est une aberration totale!!! quand on ne sait plus dissocier fonction publique et vie privée ,forcément,il est certain que le mental est atteint...alors,
l'économie française n'a pas eu, depuis Mai 2012, le moindre  espoir de fonctionner...le gouvernement n'a aucune cohésion tant il est constitué d'incapables promus
aux postes à responsabilités sur les seuls critères que connait hollande  ,promotion Voltaire et copinage...Je me demande comment allons -nous sortir de ce bourbier ? ..pas
avec N Sarkozy ,je suis Gaulliste, lui ne l'est pas...pas non plus avec A Juppé ,trop "sage"( dis-je, pour être polie)...c'est à vous et à vos amis fidèles que revient la charge  
de reprendre le flambeau .....

boutines jean claude 10/09/2014 21:58


on se pose la question comment des incapables peuvent être à la tête d'un état. 0n le voit au niveau des communes mais la présidence et le gouvernement!


Il faut se redresser et j'espère que la droite est prête,car il s'agit des français.


 

gilles 10/09/2014 19:34


Peut être, mais on ne voit pas émerger un grand projet alternatif à cette conduite gouvernementale dans le brouillard.


Alors que c'est si simple puisque le gouvernement actuel en étant coincé par la réalité politique fait une politique de droite qui le coupe de son électorat et vient de s'amputer lui même.


Mais l'UMP n'est pas le parti qui récupère la colère des électeurs malgré deux élections couperets qui ont pourtant décapité le pouvoir exécutif.


Car, au cours des semaines qui viennent comme au cours des deux années passées, chacun va se compter autour de NS, autour d'Alain Juppé, autour de B Lemaire, autour de ... on ne sait même pas si
c'est pour la présidence de l'UMP, pour la primaire, si finalement, il y en aura une.


Le seul qui ait à peu près un semblant de programme, c'est vous. Je l'ai regardé dans le détail. Il y a de l'idée, on sent que vous avez cherché à vous connecter aux problèmes du réel, mais le
fichier pdf que j'ai lu est une liste de mesures, peut être indispensables, mais il manque la grande idée fédératrice pour les relier entre elles et surtout pour les justifier.


Donc vous n'emmènerez pas les foules avec vous avec ce programme seul, sans grand projet ou idée fédératrice. Il y a eu le refus de la défaite, "la France a perdu une bataille, mais pas la
guerre...", "Elle peut vaincre en utilisant la force mécanique qui l'a aujourd'hui etc....".


Où est la votre ?


Une France créatrice de richesses ? Une France de la puissance collective ?


Quel ressort appelez vous ? vers quel horizon ?


Le sentiment que j'ai, c'est que NS face à Hollande en 2017, c'est encore le FN comme choix alternatif.


Pourquoi moi électeur dois je recommencer à choisir entre l'un ou l'autre ? Il se sera passé 5 ans pendant lequel, on aura sans cesse parler du paralysant "il reviendra ?, il reviendra pas ?"
d'une personne, sans que le grand projet alternatif soit clairement identifié.


C'est pour cela que fasse à un PS si faible, l'UMP n'engrange rien et que les voix par conséquent vont se déverser sur le FN.


Un déni de démocratie. J'aime les USA pour au moins cela. Jamais un président qui a perdu une élection présidentielle ne peut se représenter le coup d'après. C'est de l'air frais à chaque fois.


Je vois NS à un destin européen, je suis persuadé qu'avec son énergie, et même sans pouvoir exécutif réel, il arriverait à faire bouger cette puissance.


J'espère me tromper, mais je ne le vois plus de nouveau à un destin national. Il y arrivera peut être, mais il devra pulvériser les statuts de l'UMP pour en supprimer la primaire. Et vogue les
électeurs centristes ailleurs comme vogueront ailleurs les déçus du socialisme.


Ensuite, il devra convaincre des électeurs qui l'ont déjà vu une fois à l'oeuvre. Il nous ressortira encore une fois son "j"ai changé".


Le Projet, alternatif, et qui transcendent les divisions, l'idée fédératrice. Celui qui la porte, passera automatiquement devant tous les autres.


Bon courage.

gbri 10/09/2014 17:43


Entièrement d'accord, on s'enfonce toujours un peu plus...mais que faire si on doit encore subir ces gens-là pendant 3 ans ?!!

Peillon Robert 10/09/2014 17:34


Je sais que l’économie française n’est pas pilotée, c’est évident.


Ce que je ne sais pas c’est pourquoi les français ont élu président un personnage
qui n’était pas présidentiable.


J’ai bien une petite idée subjective derrière la tête mais je préfèrerai connaître celle de quelqu’un qui est plus au courrant de
l’environnement politique que moi


Pour se dépasser il faut savoir d’où l’on vient. Je ne peux pas faire grand-chose sans savoir d’où je pars et avec qui, bien que je sache où je
veux aller, votre but est le bon pour moi. Pourquoi votre but n’interpelle-t-il pas les médias ? Il faut savoir où sont les freins avant « d’être exigeant sur le idées et les valeurs
qui devront guider l’UMP » et d’autres. On dit que le peuple a toujours raison. Pourquoi il renie ce qu’il a adoré il y a 2 ans ?


Oui «tout ne dépend pas des lois, tout ne vient pas par le sommet, et il n’y a pas d’homme providentiel car en République chaque citoyen et
comptable de ses actes, mais aussi de son pays».« Il faut beaucoup de foi et d’ardeur pour militer en politique ». Des actions encourues, ce sont leurs résultats (grands ou petits,
réussite ou échec) qui font avancer. Pas d’action = découragement. En attendant un signe je fais autre chose dans d’autres domaines.

De Vos Alain 10/09/2014 17:19


Monsieur,


Dans les jours qui viennent le gouvernement Valls va tomber, le Président de la République va dissoudre l'Assemblée Nationale.


En 3 mots quel est votre programme, pour prendre en charge la France?


Si je peux me permettre il n'y a qu'une seule issue : sortir de l'Euro!


Qu'en pensez-vous aujourd'hui!

Sabine Guerry 10/09/2014 14:51


Tout le monde est d'accord sur l'analyse: l'état dépense trop: 25% de plus que ce qu'il collecte.


La question est de savoir comment réduire les dépenses. Et compte tenu de l'ampleur du déficit, il ne faut pas seulement de "maitriser" les dépenses, mais de supprimer enitièrement certaines
activités de l'état et les dépenses correspondantes.


Alors nous aimerions savoir quelles sont les activités de l'état que vous supprimeriez si vous étiez au pouvoir.


 


Merci.


S

Jean-Louis PETIT 10/09/2014 13:57


L'absence volontaire de maîtrise des déficits structurels et la technique de communication gouvernementale consistant, après avoir établi des prévisions fantaisistes, à expliquer qu'on n'y
arrivera pas à cause d'un accident de la zone EURO ou de l'Allemagne sont tout simplement suicidaires et angoissent les Français pénalisant par là-même l'investissement et la consommation  
                                                       
                                    Dans ces conditions, la dette continue d'augmenter et la perspective
de nouveaux prélèvements apparaît comme hautement probable                                      
              La réaction de l'opposition est tout à fait insuffisante                        
                            A part vous, M le Premier Ministre, aucune proposition si ce n'est des déclarations d'Alain Juppé
qui nous explique qu'il ne faut pas brusquer le pays (cela me rappelle un certain Jacques Chirac ...) et l'arrivée de "Notre Sauveur", l'ancien Président, dont la moitié des gaullistes que je
connais ne veulent plus entendre parler                                            
  La situation de la dette est tellement dangereuse à court terme que je suis à peu près convaincu qu'un prélèvement massif sur l'assurance-vie des Français finira par être mis en place (par
exemple, 30% des sommes placées) en contrepartie d'un titre de créance sur l'Etat à échéance incertaine ... ?                        
                 


 

Mes vidéos

Fil Twitter

Recherche