Ce site n'est plus à jour

Découvrez Fillon2017.fr
23 mai 2012 3 23 /05 /mai /2012 17:49

 


 

François Fillon appelle à la mobilisation pour gagner les élections législatives et empêcher que le programme de F.Hollande et du Parti Socialiste soit mis en œuvre afin de poursuivre la modernisation de notre pays qu'il a engagée avec Nicolas Sarkozy. Il rappelle que le programme de F.Hollande et du PS est dangereux pour notre pays. Le 22 mai 2012 à Paris.

 

 

"Je voudrais rendre hommage à Valérie. Le combat qu'elle va mener avec toi est un combat difficile, mais il n'y a pas de combat perdu d'avance, et la ville de Paris n'a aucune vocation à rester éternellement à gauche. C'est simplement les circonstances, c'est l'alternance. C'est peut être aussi les désunions qui ont conduit à cette situation. Il faut maintenant rassembler, il faut reprendre le combat, en se donnant des objectifs qui soient des objectifs ambitieux pour la capitale de notre pays.

 

Mais nous sommes ici pour parler des élections législatives qui vont avoir lieu dans trois semaines, et qui sont des élections très importantes. Nous avons perdu les élections présidentielles. Nous les avons perdues de peu : nous les avons perdues de moins d'un million de voix. Il y aurait un tiers seulement des bulletins blancs de ce deuxième tour de l’élection présidentielle, qui se serait porté sur Nicolas Sarkozy, il serait aujourd'hui Président de la République. Si je dis cela, c'est pour dire que François Hollande et la gauche auraient bien tort de penser qu'ils ont reçu, à l'occasion de cette élection, un soutien, une adhésion à leur programme, aux valeurs qu'ils défendent et aux idées qui sont les leurs.

Ce serait une erreur politique majeure que de le penser.

 

Quand on regarde le premier tour des élections présidentielles dans notre pays, la gauche y est minoritaire. Et aujourd'hui, si François Hollande est Président de la République, et si la gauche entend gouverner notre pays, c'est parce que nous avons perdu d'un cheveu les élections présidentielles. Mais ça n'est pas pour autant que le programme de François Hollande et du Parti Socialiste est devenu moins dangereux. Il est aussi dangereux après les élections présidentielles  qu'avant.

 

Ca n'est pas parce qu'il a gagné cette élection que les critiques graves, que j'avais en particulier moi même formulées, sur le programme de François Hollande, sont devenues caduques. Ce programme est dangereux pour notre pays, parce que nous sommes à un moment de l'histoire de France, et de l'histoire de l'Europe, où nous sommes menacés de déclin.

 

Nous sommes menacés d'être déclassés par d'immenses puissances qui sont en train de se mobiliser, qui travaillent, la Chine, l'Inde, le continent sud américain… Ces immenses puissances sont en train de se construire, et à force de travail, à force d'innovation, à force d'efforts, elles sont en train de nous dépasser. Elles sont en train de gagner la compétition économique contre les économies européennes. C'est ça l'enjeu des prochains mois. C'est ça l'enjeu historique pour lequel nous sommes tous engagés.

 

Or, le programme de François Hollande, le programme du Parti Socialiste, est un programme qui, non seulement ne permet pas à notre pays de se doter des instruments pour résister à cette compétition, pour se renouveler, pour se moderniser, pour réformer son organisation économique et sociale. Mais c'est pire, c'est un programme qui va aggraver nos handicaps. Là où il faudrait réduire le coût du travail pour être compétitif avec nos amis allemands et les pays d'Europe du nord, on va l'augmenter, on va l'accroître. Là où il faudrait réduire la dépense publique pour diminuer les déficits, et rétablir la confiance dans l'économie française, les dépenses publiques vont augmenter. Là où il faudrait stabiliser, voire réduire les impôts, dans le pays qui est le plus imposé de tous les pays d'Europe aujourd'hui, nous allons assister à une augmentation des impôts.

 

Et enfin, là où il faudrait renforcer notre pacte républicain, en particulier en défendant la notion de citoyenneté, en interdisant cette idée folle de partager la citoyenneté, de la diviser, en autorisant le vote des étrangers à certaines élections et pas à d'autres… Pour nous la citoyenneté c'est un tout. Nous avons construit la nation française, nous l'avons construit en intégrant des générations et des générations d'étrangers, qui ont apporté à la France leurs forces de travail, qui ont apporté une partie de leur culture, qui parfois ont donné leurs vies pour notre pays. Et nous les avons intégré, cela veut dire que nous les avons fait citoyens français. Nous les avons conduit à adhérer aux valeurs qui sont les nôtres, et qui sont le fruit de l'histoire de notre pays. En permettant à des étrangers de voter aux élections locales, alors même qu'ils ne sont pas citoyens français, on affaiblit le processus d'intégration. On affaiblit le pacte républicain dans notre pays…

 

Donc voilà des raisons essentielles pour se mobiliser, pour se mobiliser pour Valérie ici dans cette circonscription, pour gagner ces élections législatives, pour empêcher que ce programme ne soit mis en oeuvre, et pour poursuivre la modernisation de notre pays, que nous avions engagée avec le Président de la République.

 

Voilà simplement le sens de ma présence ici, aux cotés de Bernard Debré, aux cotés de Catherine Dumas, aux cotés de tous les élus qui sont engagés dans ce combat, qui sont engagés dans ce combat pour nos valeurs.

 

C'est un combat essentiel.

C'est un combat qui dépasse nos personnes.

C'est un combat qui dépasse l'arrondissement dans lequel nous nous trouvons.

C'est un combat historique pour assurer la survie de notre pays, la survie de l'économie européenne dans un monde où personne ne nous fera de cadeaux, et où notre sort repose sur notre travail, sur nos efforts, sur notre capacité d'innovation.

 

Notre sort est entre les mains de chacun d'entre nous. Il n'est pas entre les mains d'un pouvoir qui serait capable de proposer des solutions miracles, qui nous permettraient de franchir les obstacles sans efforts.

C'est nous qui avons notre destin entre nos mains, et puisque nous avons notre destin entre nos mains, il faut nous retrousser les manches, nous battre, faire des efforts.

 

C'est ce que nous faisons, et je suis heureux de le faire derrière Valérie Paparemborde qui incarne, elle l'a dit tout à l'heure, ces valeurs de la compétition, ces valeurs du rugby qui nous sont chères, plus que vous ne le croyez, même si je n’ai pas tout à fait le gabarit d’un rugbyman !

 

C'est en tout cas une femme qui ne renonce jamais, c'est une femme qui se bat, et je suis heureux d'être à ses côtés, aujourd'hui, pour lui apporter mon soutien"

 


Partager cet article

Publié par François Fillon - dans ACTUALITÉ
commenter cet article

commentaires

luce 26/05/2012 23:26


Bonsoir Monsieur Fillon


La France est en grand danger,  le PS nous entraîne vers un
désastre dont la France ne pourra se relever. Monsieur Sarkozy était l’homme capable de mener à bien la politique qui nous aurait protégés. Je suis très inquiète pour l’avenir. Nous n’avons pas
besoin de personnes qui ne roulent que  pour faire carrière, mais d’hommes ou de femmes responsables qui nous protègent.  Alors il faut vous rassembler en force pour gagner les législatives et nous vous soutiendrons. Je partage vos valeurs, et je vous suis reconnaissante de ce que
vous faites .Merci Monsieur Fillon pour votre courage.


cordialement

Jocelyne Ledez 26/05/2012 17:07


Bonjour Monsieur Fillon. L'UMP n'est pas ma tendance politique. Mais je tenais à vous dire sincèrement que êtes le mieux placé, de par votre expérience, votre pondération, la sérénité de vos
propos même lors de sujets difficiles ou épineux. Vraiment, ce parti a besoin d'un homme comme vous pour le représenter le plus dignement possible. Il y en a assez des petits coqs qui appuyent
sur la tête des autres pour rester à flot. Bien sincèrement à vous. J.L.


 

Francine Delobel 26/05/2012 12:20


Bonjour Monsieur, Je viens d'entendre votre discours. C'est bien la 1ère fois que j'utilise Internet pour me manifester auprès d'un homme politique, mais il me semble que cela devient
indispensable.


Pour me situer, j'ai 76 ans, et comme beaucoup de gens de ma génération, je suis une "vieille" centriste. Hélas, la vanité d'un homme a réduit ce parti à rien. Alors, je ne me rallie pas à la
droite en désespoir de cause, mais je ne peux adhérer aux partis extrêmes qu'ils soient de droite ou de gauche. Et je ne peux pas plus imaginer que la France trouve son salut dans le PS.


J'ai voté pour Nicolas Sarkozy et je reste persuadée qu'il était le mieux armé pour nous défendre. Alors maintenant vous devez gagner les législatives, alors s'il vous plait mettez vos querelles
personnelles au placard. 


Merci

MARIANE 26/05/2012 09:04


Monsieur FILLION


Vous êtes un grand homme et vous nous l'avez encore prouvé hier à Montpellier et à la Grande Motte.


La France est en danger avec Monsieur Hollande et nous avons besoin d'un grand homme pour nous soutenir depuis cette élection si angoissante.


Vous êtes aimé des Français et vous êtes le seul à pouvoir diriger l'UMP. Je travaille et travaillerai pour cet objectif jusqu'en octobre.


Ne lâchez pas les militants qui s'expriment sur votre blog car, ils ont besoin de vous.


Sincèrement

Frédéric Thomas 25/05/2012 20:59


Mr FILLON,


Suite à l'écoute de certains éditoriaux politiques, mais aussi de certains membres de votre mouvement, il me semble important que vous persévériez dans votre démarche.


Vous avez la stature d'un homme d'état et l'avez démontré dans la gestion de la crise et sur plusieurs dossiers épineux. Il est important que vous preniez le leadership afin de fédérer l'UMP mais
aussi le centre. Il me semble que vous pouvez représenter ce mouvement, qui ne doit pas oublier ces racines gauliste, et en premier lieu l'exemplarité d'un homme d'état.


Je ne suis pas addhérent UMP mais je fais parti des personnes qui attendent beaucoup de vous. Je suis exaspéré par la médiocrité des débats et de certains membres de votre parti.


J'espère que vous porterez un projet rigoureux mais aussi ambitieux qui n'oublie pas la dimension sociale. La France se gagne au centre pas aux extrèmes...


J'espère que vous saurez nous convaincre du bien fondé de votre démarche.


Très cordialement,


Frédéric


 


 


 

Isabelle 25/05/2012 17:11


Merci de ce discours qui légitimise encore une fois la présidence de François Fillon à la tête de l'UMP.


Les critiques portées contre le gouvernement actuel ne doivent pas être du "bla-bla sans consistance" comme il a fallu que l'on en entende ces derniers jours de la part de quelqu'un qui
se dit patron du mouvement de droite ! 


Ces remarques-ci sont des critiques nourries par un travail d'analyse, de réflexion allié à la pratique des affaires. François  Fillon est plus que légitime dans la conduite de l'UMP.
D'ailleurs, s'il s'était présenté à la PR, il aurait été élu.


 


 


 


 


 


 

jpmoratin 24/05/2012 08:51


Il y a ceux qui ont des ambitions pour la France et ceux qui privilégient leur carrière comme Hollande qui se croit encore patron du PS. Je vous soutiens donc

gilles 24/05/2012 08:23


Et bien voilà. Un discours ferme et tranquille sur la situation globale. Les bases sont posées, Répétez le, répétez le jusqu'à ce que les médias reprennent. la pédagogie, c'est la
répétition.


Quand à FH, il a été élu avec 2 millions de bulletins blancs, un record. Un soutien populaire étriqué qui va être pulvérisé au cours des prochains mois. Je doute que la
cohabitation soit une réponse, mais qui vivra verra.


Les journalistes attendent maintenant une guerre des chefs au sommet de l'UMP. Il serait intelligent de ne pas lancer ce débat, maintenant. Poussons les socialistes dans leur joie du côté où ils
vont tomber.

emeuric 24/05/2012 07:36


Le gouvernement actuel: Imagine un chasseur avec un fusil chargé à 10 coup, qui n'a jamais toucher d'armes de sa vie, mais qui à pour mission de tuer le gros lion qui menace de tuer sa petite
famille...


Bah, il tire dans tous les sens, blesse les membres de sa famille, demolis sa propre maison et ne touche jamais le lion!


Conclusion: le lion n'à plus qu'a finir les reste...

patriote 24/05/2012 07:30


perso je vous soutiendrai toujours meme si ecarté je ne peux a present le faire que de loin ...


je suis ecoeuré par l équipe du Meldois ...


j'espère vivement que vous conduirez l'UMP !

berthelon 23/05/2012 21:03


N oublie pas demain sur RTL sur les condamnations PS Mme Taubira et bon courage ca fait 3 personnes quand même.

m.civrais 23/05/2012 19:53


Bonjour


Mr FILLON nous n'avons qu'un regret c'est que vous n'aviez pas pris la place a SARKOZY a la candidature de la présidence car il est certains a 100 pour cent que vous auriez été élu car il faut
bien le savoir SARKOZY a détruit le pouvoir d'achat des classes les plus pauvres,nous comptons sur vous dans 5 ans


Cordialement

Jean Philippe Girard 23/05/2012 19:31


Je ne partage pas tout à fait votre propos concernant le fait qu'il n'y a plus de responsable naturel à l'UMP. En effet, vous êtes Le Responsable naturel du mouvement. Vous êtes la personne la
plus apte à emmener derrière vous les troupes de droite et du centre-droit. Beaucoup attendent que vous preniez la direction du mouvement.


bonne chance. 

Mes vidéos

Fil Twitter

Recherche