Ce site n'est plus à jour

Découvrez Fillon2017.fr
18 juin 2014 3 18 /06 /juin /2014 08:10

Discours prononcé ce matin à Londres devant la statue du Général de Gaulle à l'occasion des cérémonies commémoratives de l’appel du 18 juin 1940.

 

 

Monsieur l’Ambassadeur, Amiral

Mesdames et messieurs,

 

Certains voudraient que le temps nous libère des tragédies du passé. Mais les Français sont-ils prisonniers de leur mémoire ? Non, ils ne le sont pas, et il faut, au contraire, qu’ils en soient les gardiens.

Souvenons-nous.

Le 14 juin 1940, les armées allemandes occupent Paris.

Le 17 juin, le Maréchal Pétain commande de cesser le combat et engage les tractations de l’armistice.

Renoncement, abdication, collaboration, tout, en apparence, est en place pour anéantir notre pays. Mais le 18 juin 40, sur les ondes de la BBC, une voix ferme ranime l’espoir d’une nation brisée.

C’est la voix de Charles de Gaulle, officier rebelle, pourtant accueilli par Winston Churchill et protégé par le grand et admirable peuple britannique qui était le dernier rempart de la liberté face à la furie nazie. 

  

Rares sont les Français qui entendent le message du 18 juin, mais son souffle se propage d’écho en écho.

Au coin des rues, dans l’intimité des foyers où les rideaux sont tirés, il se dit qu’«un Général Français est à Londres, et il affirme que rien n’est perdu !».

Au fond de l’abîme, les hommes et les femmes se cherchent, et, comme toujours dans de telles circonstances, les caractères se révèlent…

Ceux qui se disaient puissants se découvrent faibles et ceux qui se croyaient humbles se découvrent plus grands que les autres. 

Au plus profond de soi-même, résister, c’est avoir tranché une question suprême: faut-il prendre le risque de mourir pour la liberté ou faut-il accepter de vivre soumis ?

Cette question où se disputent la vie et la mort, le courage et la peur, est atrocement douloureuse.

Qu’aurais-je fait en 1940 ? Chacun doit se poser la question car le jour où nous ne nous la poserons plus, alors la mémoire de la guerre et le vrai prix de la Liberté nous échapperont.

Il faut écouter les derniers témoignages des combattants et chacun doit se demander s’il aurait été, lui aussi, à la hauteur de l’évènement malgré la peur de la torture et le poteau d’exécution.

 

Dans ses premières heures, la Résistance, ne rassemble qu’une poignée de Français.

N’écoutant que leur audace, ils rejoignent Londres et s’engagent dans les Forces Françaises Libres.

Soldats, aviateurs, marins, sur leurs uniformes râpés, tous ces volontaires portent la croix de Lorraine.

Leur fougue répond au serment de Koufra : «nous ne déposerons pas les armes avant que le drapeau français ne flotte sur Paris et sur Strasbourg !». Ils tinrent parole !


En ce sinistre été 1940, d’autres s’engagent dans l’armée des ombres.

Ces résistants anonymes récupèrent et utilisent des armes qui leur sont parachutées, publient des journaux, distribuent des tracts, établissent des faux papiers, récupèrent et transmettent des informations, cachent des juifs, protègent des agents traqués, structurent des maquis.

Le 5 juin 1944, après quatre années de servitude, 200 messages filent vers les groupes de résistants. Le jour J est là ! Et voici que nos alliés débarquent en Normandie.

En quelques heures, ces «gosses» qui venaient de Londres, de Bristol, du Michigan, d’Oklahoma City et d’ailleurs, devinrent des hommes dont l’Histoire parle encore.

«La bataille suprême est engagée… C’est la bataille de France et c’est la bataille de la France !». Ce sera l’un des derniers messages du Général de Gaulle prononcé à Londres.

 

En ce 18 juin 2014, nous honorons la France combattante sans laquelle notre souveraineté et notre liberté seraient mortes.

Relisons cet Appel qui entraîna des jeunes de vingt ans à braver la mort car leur lutte serait vaine si elle ne continuait pas de nous émouvoir et de nous inspirer.

Bien sûr, l’époque actuelle n’est plus aussi tragique.

Mais les temps que nous vivons font ressurgir ce besoin de dépassement pour relancer la France.

Deux fois, en 1940 et en 1958, le Général de Gaulle a été l’acteur d’un redressement spectaculaire de notre pays.

Deux fois, la méthode fut la même : prendre les décisions qui s’imposent, rassembler les Français et les entraîner à relever les défis du monde.

Contre l’immobilisme et le populisme, sachons faire le pari gaullien de l’unité et de la remise en mouvement.

N’oublions jamais le souffle de la résistance car il nous parle d’une France qui ne capitule pas.

Ce souffle a été et il reste le fil de l’Espoir.

 

140618_LONDRES2.jpg


Partager cet article

Publié par François Fillon
commenter cet article

commentaires

dom delandre 25/06/2014 12:18


merci pour l'ajout de mes commentaires

dom delandre 24/06/2014 19:51


vous pouviez publier mon commentaire précédent même si les sources (libé) vous paraissent peu fiables! malheureusement ces infos semblent justes. Personnellement je n'en peux plus de sarko,
copé et toute leur clique. Naturellement il vous faut un appareil militant, une équipe solide autour de vous pour espérer toucher le graal, l'idéal aurait été de pouvoir vous appuyer sur FR,
mais le temps vous manque, quant aux moyens financiers!? Vous riquez probablement de devoir refuser l'héritage UMP, les finances de FR sont probablement plus saines.

dom delandre 24/06/2014 16:11


viens de lire votre interview dans l'Express, voilà un discours de combat qui affirme des valeurs fortes peut être politiquement incorrectes pour nombre de français, mais nécessaires au
redressement national!


Vous perdrez peut être quelques soutiens, en particulier le chantre du keynésianisme qui sévit réguliérement sur ce blog, mais en gagnerez probablement beaucoup d'autres. Le temps des
tergiversations, des demi mesures est révolu, rentrons de plein pied dans la compétition mondiale. Nous pouvons être nostalgiques d'une époque révolue mais le "nouveau monde"
avec ses qualités et ... ses défauts ne nous attendra pas éternellement!

dom delandre 24/06/2014 12:40


il est vraiment temps de rentrer en résistance!


http://www.planet.fr/politique-wc-hors-de-prix-budget-video-delirant-le-detail-des-depenses-de-lump-en-2012.645704.29334.html?xtor=ES-14-629133[Planet-Mi-journee]-20140624


ce que l'on veut c'est de l'humilité, de l'honnêteté, de la vertu, du courage et de l'action!


mon cher François prenez le large avant de sombrer dans cet océan de pacotille et d'immoralité!

gilles 23/06/2014 15:47


J'ai trouvé un peu palote l'intervention de X. Bertrand sur Europe 1.


A croire que vous n'avez pas d'idées. On ne peut pas dire que le gouvernement soit muet en politique étrangère. La France, c'est la France et sa voix porte, Dieu merci. Pendant les cérémonies du
6 juin, on a vu F Hollande et A Merket à l'oeuvre avec V Poutine. La Syrie et l'Irak, c'est une autre paire de manche. X Bertrand a d'ailleurs été incapable de donner une position de l'UMP
sur ce point. pas facile, il faut dire. Donc à minima, je ne sais pas ce qui est critiquable dans la position du gouvernement actuel. C'est un peu les pieds dans le tapis.


Par contre, notre jeunesse est désespérée, les entrepreneurs aussi asphyxiés par des poids morts gigantesques, nos retraités et rentiers sont arc boutés sur leurs rentes.


Le terrain de votre opposition est vaste, et on vous sent tous empêtrés. Souvenons du conseiller économique du cancidat Bill Clinton. "it is economy, stupid !" Inutile d'aller sur le terrain de
la politique étrangère. l'économie suffit largement...


Passer d'une politique de la demande à une politique de l'offre ne se décrète pas. Cela suppose tellement de remise en cause de dogme à commencer par supprimer toutes les augmentations
automatiques de salaires, de prix (péages) etc... Pendant des années, les gouvernants ont fait du déficit pour injecter des finances dans le circuit de consommation, dont 10 % puis 30 % puis 80
%s aujourd'hui partent dans des produitos grande consommation fabriqués à l'étranger, donc font tourner des usines et des emplois étrangers.


Faire une politique de l'offre, consiste à assurer du travail à chacun, non plus en subventionnant ou en finançant la consommation, mais en finançant les entreprises pour les onliger à faire
des produits aussi concurrentiels que ceux qui sont fabriqués à l'étranger, de manière à les fabriquer en France, de manière à les rendre plus rentables l'entreprise, piur qu'elles
grossissent et qu'elles créent de la richesse et pour finir créer de l'emploi. Quelle (R)évolution ! Vous voulez de la rupture, voilà de la rupture.


Le chemin est long pour y arriver. et on en est loin avec le gouvernement actuel.


Il y a là une brèche idéologique - qui explique d'ailleurs l'impuissance du gouvernement actuel sur les événements - dans laquelle non seulement, il faut vous engouffrer, mais il faut expliquer,
expliquer, expliquer. Parce que sinon, c'est ni UMP, ni PS, mais Front national.


Voilà pourquoi il faut baisser les charges sur les entreprises et tout ceux qui de l'ouvrier au patron, entreprennent et remplissent leur vie avec de l'effort, de la débtrouillardise et de
l'esprit d'entreprendre.


Pas facile, hein ?


 

bibi 22/06/2014 14:54


M FILLON


que se passe t il encore à L UMP ?


il est temps que vous  tapiez fort et qu on vous écoute


si non quittais L UMP  toujours alain juppé sité en premier en2 raffarin  vous en avez pas mare d etre la troisieme roue du carosse comme le dit m debré il est temps de monter
qui est le chef a vous de jouer respectueusement

bertin jp 22/06/2014 14:22


 


  DE Gaulle,les Le Pen,et le rabbin,


De gaulle,avait parlé d'un peuple sur de "lui et dominateur..."


Marine Le Pen,nous indique que de" nombreux juifs lui demandent


sa protection contre l'islamisme...."


Le père Le Pen.qui n'était pas d'accord avec de Gaulle en 1967,semble


maintenant regretter son engagement ancien !


Un rabbin me rappelle ce matin à l'orthodoxie du talmud:


     . L'occident place l'argent et l'égalité au centre de" ses préoccupations


        c'est-à-dire commente-t-il au centre du néant ."....,?


     .Le peuple juif se place au-dessus par" son élection divine".


 


Bref de Gaulle connait la loi juive,que méconnait Mme Le Pen!


Mme Le Pen,se prend-t-elle  pour GW BUSH!


En concurrence sérieuse avec un certain N SARKOSY!

alice 22/06/2014 13:27


Je pensais vraiment pouvoir
aller jusqu’au bout de mes rêves….j’espérais enfin  voir s’instaurer une véritable Démocratie Libérale
avec le brillant  «étonnamment raisonnable »  François Fillon…..patatras… voilà que Les
Médias annonce avec forte véhémence le retour de leur bien-aimé « Enfant Sauvage », qui  parait- il ….« s’ennuie à mourir»…rue
Miromesnil…et a donc décidé   de faire à nouveau « joujou » avec  ceux qu’il appelle  vite fait   « pov’ c.ns ». Il écrit qu’il est entrain de  « bidouiller » une grande nouveauté ……démanteler
«  SON U.M.P ». et  reconstruire « Nouvelle Façon ». .en détruisant  les pièces de
son « Légo »  trop vieilles,  usées donc  dérangeantes !!!! …Le Figaro s’enflamme et ne tarit  d’éloges,  c’est  qu’il est doué leur  « petit Génie »… !!!..un
programme, mais pourquoi donc un programme ? …des Comptes, mais pourquoi donc faire des comptes ?.... « un Jeu »..puisque les  « fans  »   permettent  à   leur « délicieux bambin »   de partir, de revenir, d’avancer,  de reculer,   de prendre, de jeter, de brûler, de casser….à sa guise ..et … « à volonté »…..…on peut  faire ce que
l’on veut, comme l’on veut, quand on le veut…..quand on est  L’ IDOLE…d’une foule aveugle. !!!! …La Politique à Droite est  donc « le  passe- temps des Riches »… « La partie de pétanque des Grands » …Le 
« Joujou du Bon petit Diable »… !!!!


Rue  Solférino
, on semble certes, avoir usé et
abusé d’Idéologie, mais, contre « vents et marées » n’y est -on pas plus  rigoureux, plus 
studieux ?  entrain  de  muer véritablement  et se diriger ostensiblement vers cette Démocratie Libérale,   à laquelle j’aspire tant ?….tout compte fait….« Flamby » lui, est loin d’être « un
Enfant Sauvage » …&  dans le fond….ma  modeste voix  ne saurait faire défaut à « l’Inénarrable Incroyable »qui se prépare « en coulisses » au
Grand Opéra Sarko . Hélas, trop  insoutenable, pour  une minuscule fourmi  d’œuvrer en faveur de la mise en scène d’  « Epouvantable Retour »…….bien trop au- dessus de mes forces et
convictions profondes… !!!………..…. qu’elle tristesse, qu’elle misère, je n’ai donc  fait qu’un rêve !!!!.... c’est pourquoi je ne cesse d’y
revenir « en boucle ».sur ce Blog.. !!!..............……alice

Cieslik Franck 22/06/2014 10:27


Un trajet avec un petit 20 m² entre Paris Lyon allez et retour coute 430 Euros de location. Avec le péage et le gasoil vous en
rajoutez 450 € …


 


Nous allons encore rajouter une éco taxe car nous avons tellement construit d’autoroutes que nous ne savons plus les
maintenir…   Là ou il y a des 2 voies nous les élargissons encore pour les passer sur 3 voies et souvent nous nous demandons
pourquoi ?


 


Nous sommes un monde insatiable et ont se demande si nos pouvoir politique nationaux et régionaux ont beaucoup de
conscience ?


 


Les Suisses ont décidé par une votation il y a 6 ans de mettre fin à l’extension des autoroutes et de favoriser le train. Ils ont
refusé le lobbying des autoroutiers.   En sommes-nous là ?


 


Leurs autoroutes sont gratuites comme dans les pays ou l’économie fonctionne plus correctement y compris beaucoup de pays de
l’Est.


 


La CSG qui était à 1 ou  2 % dans les années 1990  est aujourd’hui à environ 7,5 % sur le travail et il me semble plus de 15% sur le patrimoine. Ou allons-nous ?


 


Pour travailler après 58 ans j’ai crée une entreprise qui souffre encore de valorisation, comme beaucoup. Suite à ma
relocalisation en région parisienne les frais de transfert auprès du greffe du tribunal du commerce s’élèvent à 820 €. C’est hallucinant ce qu’il faut faire pour pouvoir travailler…   


 


Ou allons-nous ainsi ?    Voulons-nous avoir des entreprises dynamiques et
prospères ? Où bien voulons-nous vendre ce qui reste de nos entreprises aux autres ?


 


Je pense Monsieur les élus que vous n’avez depuis longtemps pas la mesure de ce qui se passe dans notre pays. Avec les affaires
politiques, bien trop nombreuses beaucoup  ne croient plus en notre démocratie et j’en fais parti comme d’autres.


 


Monsieur Fillon il est temps de remettre la démocratie dans ce pays et en tenant compte des votes bancs.  Vous n’êtes pas au dessus des autres pour décider à la place des hommes de notre pays parce que vous avez un mandat.


 


Les routes et autoroute comme le rail doivent rester publiques avec la liberté de chacun de pour les utiliser. On nous avait promis à
l’origine qu’elles seraient gratuites …


 


Je vous ferai remarquer aussi que nous sommes un des pays ou il y a le plus d’élus aux monde et comme le disait le journaliste
François de Clozet su les U S avait autant de députés que nous, ils en auraient plus de 2300 et pourtant nous n’avons pas l’impression d’être bien gouverné ???


 


Vous vous battez pour la démocratie mais la démocratie passera pas là et en ce moment nous avons vraiment l’impression qu’il a un
besoin d’un grand coup de balai dans notre pays et je ne sais comment cela peux se produire… Par une révolution encore ?


 


La petite caissière du Carrefour Market tremble pour sa place. Elle ne croit plus en nos dirigeants.  Depuis le matin, il n’y a quasiment personne aux caisses et comme elle le dit c'est stressant.  Les entrepreneurs sont débordés et en on assez de tirer le
pays dans un foutoir politique pareil, le sentiment de ce que nous faisons des fonds publiques et le peu de considération qu’ils ont.

gilles 21/06/2014 21:35


Une pause dans cette bataille pour notre survie économique : Quelle fierté de voir cette équipe jouer en construisant et en réussissant !


Ecoutez le vent de notre fierté nationale. Du travail, de la combativité, de la patience.


Quel bonheur ! Gonflez nous de fierté, notre équipe.

Cieslik 20/06/2014 21:59


Nous venons de céder ALSTOM aux américains comme nous avons vendu Jeanne d'Arc aux anglais et pour les mêmes raisons : nos petits intérets pécunaires.


Franck Cieslik

bertin jp 20/06/2014 19:36


 


LE CHANGEMENT C'EST MAINTENANT...   (F Hollande)


TOUT CHANGER, C'EST MAINTENANT......(N Sarkosy)


Hollande et Sarkosy frères siamois du changement,


Hollande et Sarkosy,frères siamois de l'anti-gaullisme,


Hollande et Sarkosy,frères siamois des médias,


Holland.e et Sarkosy,frères siamois des marchés financiers,


Hollande et Sarkosy,vrais démagogues et faux populistes,


      BREF DEUX VRAIS ENNEMIS DE LA NATION

alice 20/06/2014 12:35


……saluons  le courage et la grande sagesse de BERNARD DEBRE qui souhaite officiellement que « l’on coupe les branches mortes »… « STANDING
OVATION » pour le Professeur… !!!!....TOURNONS DEFINITIVEMENT  LA PAGE SARKOZY.....et  pour ce faire le commentaire n°8  est
 judicieux ,  bonne chose que de changer la photo du Blog…… !!!...................fiers d’être à vos
côtés François Fillon….. !!!......alice

POMPIDOU 20/06/2014 10:59


Cher François Fillon,


La commémoration de l'appel du 18 juin permet d'évincer la résistance des cheminots qui soufflent, s'essouflent un peu, mais persistent après 11 jours de grêve. Puisque le gouvernement
semble incapable de ramener un minimum d'ordre, l'UMP devrait apporter des propositions pragmatiques pour y mettre un terme.


Les triumvirats n'ont pas laissé de glorieuses traces dans l'histoire de notre pays.


Etait-ce bien opportun d'y prendre part ? 


Amoins d'accepter d'endosser le rôle du dindon, il vous faut vous démarquer et asseoir une crédibilité qui n'est pas incontestée au sein du mouvement.


Avec ma cordiale sympathie.

alice 20/06/2014 10:45


...ne vous semble t il pas que, Beaumarchais, est plus que jamais  de saison.....???...



"Feindre d’ignorer ce qu’on sait, de savoir tout ce qu’on ignore, d’entendre ce qu’on ne comprend pas, de ne point ouïr ce qu’on entend ; surtout de pouvoir au-delà de ses forces
; avoir souvent pour grand secret de cacher qu’il n’y en a point ; s’enfermer pour tailler des plumes et paraitre profond, quand on n’est, comme on dit, que vide et creux ; jouer bien ou mal un
personnage ; répandre des espions et pensionner des traitres ; amollir des cachets ; intercepter des lettres ; et tâcher d’ennoblir la pauvreté des moyens par l’importance des objets :
voilà toute la politique ou je meure !"



Le Mariage de Figaro
, Pierre-Augustin Caron de Beaumarchais  acte III, scène 5


.....sans autre commentaire........!!!.................alice

Eh, François ,Bellenger Pierre 19/06/2014 16:51


Suite du discours : Et quand le général a libéré la France avec les armées alliées, il a remis en vigueur nos instututions d'avant l'armistice, à savoir la Démocratie pour le système politique et
le Keynésisme pour le système économique, et cela nous a donné les 30 Glorieuses. Nous avons commis l'erreur de remplacet ce système économique par le monétarisme, alias la Pensée-Unique. Cette
dictature financière est incompatible avec la Démocratie, et nous a conduit à la répétition de la Crise de 1929, à savoir : la volatilisation d'une part importance de notre monnaie fait que nous
manquons à nouveau de monnaie pour consommer notre production. Mr keynes l'avait immédiatement compris en 1929. Et maintant nous sommes devant le Dilemne : dénincer le traité de Maastricht pour
revenir au Keynésisme, ou bien mourir de CRISE cardiaque, ou plutôt de crise économique  A vous de choisir !

bibi 19/06/2014 16:06


M FILLON


beaucoup de français devraient lire se discours ils comprendraient quel homme vous etes  et combien nous avons besoin de quelqu un tel que vous 

alice 19/06/2014 14:52



Pour qu’un « véritable vent de Liberté » souffle enfin à l’UMP…comme on dit en Bretagne......Qui
voit Groix, voit sa croix, Qui voit Ouessant voit son sang, Qui voit Sein, voit sa fin,........et
 moi, d’ajouter ......Qui
voit Hollande se plante  et  Qui voit  Sarko  voit La Faux
!!!!...........A
La Vie à L’Armor..........Kenavo..!!!.........alice

Auvairniton Bourgrire 19/06/2014 14:25


Un magnifique discours. La France n'oubliera jamais ses combattants et le Général De Gaulle qui nous a tant apporté aux Français en les rassemblant et en les motivant pour relever tous les
défis. 

moujeotte 19/06/2014 10:41


L'ennemi d'aujourd'hui n'est pas une nation étrangère bien identifiée. Il faut de la clairvoyance pour débusquer l'ennemi qui se cache au sein même de la démocratie, dans son parti. La lutte
n'est pas frontale. Les électeurs doivent d'abord comprendre la turpitude des uns pour enfin ouvrir les yeux sur le combat à mener. De Gaulle n'a pas fédérer autant que l'histoire le racontera
mais il a gagné.


NB SVP changer la photo du bandeau du blog : les bras croisés, le sourire sardonique, les épaules voûtées : c'est fini ! La marche vers la présidence est commencée...


 


 

PAPI 85 19/06/2014 10:22


Serez-vous capable de sauver la France,comme a fait le Général,en respectant les Français et en donnant du pouvoir d'achat ?????????

Jean-Marc 19/06/2014 08:35


Je suis fier d 'eux... combien d 'entre eux se retourneraient dans leur tombe lorsqu il verraient les mafias qui agitent certains politiques...


certains diraient mais ou est donc le service action qu on les zigouille pour raison d'etat...


Petit neuveu de resistant (mutilé) croix de guerre et Legion d 'honneur je fais comme lui je me bats pour faire developper des startup et  bientot ce sera le cas...


tous ce travail sans salaire a motiver des jeunes ingenieurs passionnés est aussi une resistance a la betise des conseillers politiques qui ne connaissent rien... et plongent l economie de notre
pays dans un marasme de plus en plus pregnant...


alors je ne sais pas mais au lieu de faire des meetings  qui ne servent pas a grand chose *  sauf  jouer une douce musique a des gens deja conquis


venez entendre/ecouter ceux qui font demain...


Levez donc comme De Gaule une armée de l ombre qui viendra  sortir  notre pays de l ornière boueuse...


*sauf s'ils  sont  mediatisés

Yves Leclercq 18/06/2014 21:51


J'avais "l'âge de raison" à cette époque, et je ressens encore l'émotion suscitée par les nouvelles de la bataille de France, de l'entrée en guerre de l'Italie, le reflux précipité d'un maximum
de troupes en instruction, risquant la capture sans combat, et casés dans les écoles de Casablanca. Je me rappelle l'armistice, le soulagement, eh oui, la rupture avec nos alliés anglais. Puis le
8 Novembre 1942, la brève résistance, le ralliement aux alliés, le front tunisien, la formation du Corps Expéditionnaire français, la campagne d'Italie.Et bien d'autres souvenirs enccore.
L'histoire a donné raison au Général de Gaulle, mais ça n'était pas évident, alors.


 

FrancoisCarmignola 18/06/2014 21:38


Les gaullistes donnent maintenant de la voix. Ainsi donc, il y a un fil, il y a un espoir et il y a une épée. 

alice 18/06/2014 19:48


Après ce magnifique discours
comment ne pas chanter avec vous,  comme les spectateurs des Proms « Rule Britannia » pour nos vaillants  amis britanniques et avoir une pensée très très  émue pour notre immense « Charlie »…… !!!


Merci François
Fillon…… !!!.......alice

gerard 18/06/2014 19:47


très beau discours.il faut se poser la question de savoir ce que l'on ferait en 1940 de sorte à perpétuer le souvenir de cet appel. il ne faut que la mémoire de la guerre et le prix de la liberté
nous échappent. cordialement.

bertin jp 18/06/2014 19:44


 


  Fil de l'espoir,Souffle de la résistance,Fil de notre histoire.....


Charles de Gaulle ,disait humblement "Je n'ai fait que pousuivre la politique


des capétiens".


J'espère que le fil interrompu de notre Histoire reprendra.


Effectivement,le vent de la résistance de tous ceux qui subissent dans


l'ombre l'humiliation de la situation actuelle sera nécessaire.


Mais pour se manifester activement,il faut qu'un espoir s'incarne.


Je  souhaite très sincèrement du succès à votre courageuse démarche,


 


 

Mes vidéos

Fil Twitter

Recherche