Ce site n'est plus à jour

Découvrez Fillon2017.fr
15 juin 2012 5 15 /06 /juin /2012 22:31

 


 François Fillon tient la dernière réunion publique à Paris le 15 juin 2012. Il remercie les militants et les sympathisants pour leur engagement et rappelle que sa première responsabilité c'est de leur donner la fierté et l'honneur de se reconnaître dans la droite républicaine. Il s'adresse à ceux qui se sont abstenus au 1er tour et à ceux qui ont exprimé un vote d'angoisse et leur rappelle que lundi il sera trop tard pour regretter d'être passé d'une majorité réformiste à une majorité illusioniste. Il sera trop tard pour s'apercevoir que le programme socialiste est trop coûteux pour désendetter la France. Il sera trop tard pour s'apercevoir qu'il est trop étouffant pour relancer l'activité economique, qu'il est trop démagogique pour sauver notre modèle social et enfin qu'il est trop laxiste pour garantir la sécurité des français. Il appelle tous les Français à aller voter pour l'UMP dimanche.

Partager cet article

Publié par François Fillon - dans ACTUALITÉ
commenter cet article

commentaires

ROUSSEL Jacques 10/07/2012 05:24


Si je pouvais rencontrer ou communiquer avec François FILLON je lui dirai comme le Général : DEBOUT LA FRANCE . Il y a beaucoup à faire dans tous les domaines et notamment en matiére d'économie
s'il y avait du suivi.Il est dommage que l'on ne consulte pas à la base les militans qui pourraient apporter un morceau de leur pierre au moulin.Mes anciennes professions m'ont permis de
découvrir beaucoup d'injustices et il faudrait peu de chose pour y remettre de l'ordre.J'ai aussi en outre admiré les prestations sur LCP de François BAROIN ET DE Valérie PECRESSE. Quant
consultera t'on la base ?

lapierre michel 02/07/2012 14:37


francois je suis de fresnay sur sarthe,et connais bien fabienne labrette,et toute léquipe de la mairie de fresnay,nous te soutiendron de tout notre coeur.


aller les bleus.


bisous a tout lump


mimi

MOUTIEN Gerard Canabady 17/06/2012 23:42


félicitations pour cette brillante élection. Toutefois, le combat pour le redressement de l'UMP a été parfaitement évoqué par François Fillon. Je viens de l'île de La Réunion, je suis agriculteur
et Secrétaire de la FDSEA-Réunion. Je voudrais rencontrer François Fillon et lui parler sur cette échéance où il doit jouer un grand rôle.

Gasy Magnifik 16/06/2012 20:50


Monsieur Fillon,


J'ai fait suivre votre message et votre blog à tous mes contacts. Je leur ai demandé aussi de vous aider à encore mieux référencer votre contenu et permettre une plus large diffusion de
l'information.


Internet doit être un lien entre nous et, je le crois, votre force politique sera plus que jamais présente dans les défis qui nous attendent dans les années à venir !

ROMAND Anne-Marie 16/06/2012 18:22


Monsieur Fillon,
Modeste prof de lettres à la retraite, je fais partie des rares représentants de la fonction publique à me revendiquer de droite, et, sans être adhérente à l'UMP, j'ai toujours voté pour les
candidats qu'elle présentait, malgré mes réticences, je l'avoue, à l'égard de la personnalité du président sortant... J'ai même "tracté" pour lui, sans états d'âme, dans les villages alentour
!
Je faisais d'ailleurs partie des quelques petites voix qui osaient affirmer que, compte tenu de la personnalité controversée de ce président, y compris dans son propre camp, la droite aurait dû
organiser des primaires, "laver son linge sale en famille", et, je l'espérais, vous porter à la candidature suprême.
Je reste d'ailleurs persuadée que vous l'auriez emporté dans ce cas, les Français s'étant plus opposés à NS en tant que tel, qu'au programme que vous avez tous deux défendu.
Hélas est survenue la malencontreuse "affaire Morano", et le lamentable piège socialiste (qui parle d'humour et de blague ?) dans lequel elle est malheureusement tombée...
J'attendais de vous, Monsieur Fillon, en réplique, une phrase de ce genre : "Madame Morano est malheureusement tombée dans un piège indigne, et je le regrette, mais cette démarche d'un prétendu
humoriste est fondée sur une usurpation d'identité, et n'a d'autre but, à 2 jours d'une élection nationale, que de discréditer autant cette personne que la droite tout entière, et par là, de
donner l'avantage à nos adversaires politiques. Je dénonce donc ce procédé déloyal, à la limite de la légalité..."
Au lieu de quoi, Monsieur Fillon, vous avez fait tomber le couperet : "On ne discute pas avec les dirigeants du FN" ! Et là, le ciel m'est tombé sur la tête ! M. Aliot n'a commis aucun crime, il
me semble, son parti n'est pas interdit, il s'inscrit dans une démarche républicaine en présentant des candidats exprimant des opinions qui ne contreviennent pas aux lois de notre pays, même si
vous ne les partagez pas, ce que je comprends ! Dans ce cas, le dialogue fait partie des modes de fonctionnement habituels d'une démocratie, et l'ostracisme dont vous avez fait preuve ressortit
plutôt des procédés du camp adverse, surtout dans ses extrêmes !
Résultats : Madame Morano vous a vertement répondu, et Monsieur Copé vous a implicitement contredit ! Encore un peu plus de divisions qui sèment la confusion et la consternation dans les rangs
des petits électeurs de la base auxquels j'appartiens... Vous avez dit "machine à perdre" ?
Et je pense aux millions d'électeurs, pas forcément "encartés" au FN, mais certainement patriotes, et désespérés de n'être ni entendus, ni représentés, et qui, peut-être, auraient glissé cette
fois dans l'urne le bulletin du candidat de la droite dite parlementaire, afin d'endiguer la "vague rose"... A présent, bafoués de la sorte, que pensez-vous qu'ils vont faire ? Moi je sais très
bien ce je ferais à leur place... Combien de voix ainsi perdues pour nous "grâce à" la rigidité de votre twitt ? Sans doute plus que celles perdues par celui de la Rochelle, et dont l'appel
malveillant à Madame Morano a constitué un magnifique contre-feu, qu'il vous appartenait de contrer à votre tour ! Hélas, vous n'en avez rien fait...
Malgré le respect que j'éprouvais à votre égard, je me permets de penser que la gauche va acquérir les pleins pouvoirs, et ce, pour longtemps... Les soutiens, c'est à votre droite que vous les
auriez trouvés, ne vous en déplaise, et il ne vous appartient pas de jeter votre mépris à la tête de 15% de l'électorat français. Car ce n'est pas en cassant brutalement le thermomètre qu'on
soigne le malade...
Croyez malgré tout, Monsieur Fillon, à mes sentiments respectueux et (encore ?) dévoués. A.M. Romand

Riviere Marianne 16/06/2012 16:36


Il est important que chacun d'entre nous poursuive la mobilisation et conseille aux abstentionnistes d'aller voter Il en va de l'Avenir et l'Honneur de la France  

Quoineaud 16/06/2012 11:34


Le vote devrait être obligatoire, sinon SANCTIONS !!!!


 


Danielle Quoineaud             72540  LOUE

MARIANE 16/06/2012 10:48


Monsieur Fillon


stop S.V.P. sur l'affaire MORENO. Elle a dit tout haut ce que tout le monde pense tout bas.


Elle s'est faite piéger par un soutien de HOLLANDE, c'est surtout sur cela qu'il faut appuyer.


Ne faites pas du COPE.

ja_pi 16/06/2012 09:10


Monsieur Fillon


en vous souhaitant d'être élu, comme pour la plupart des princpales personnalités de l'UMP, j'espère que vous formerez l'équipe de choc d'une probable opposition qui mettra un peu de sel dans une
vie politique "normale".


en écotant souvent les commentaires de la sphère économique, je me rends compte d'un phénomène assez curieux : la plupart ne tarissent pas déloges sur ce qui a été fait pendant les cinq ans de
gouvernement , et d'action de Monsieur sarkozy.


Réforme constitionnelle - " la meilleure depuis des années " dit on , l'action économique, la lutte contre la crise, et j'en passe. je le constate avec un goùt amer que vous comprendrez,mais plus
encore, je crois avoir compris que le rejet ne portait pas sur le Fouquet ou autre caractère Bling Bling, mais sur le fait que votre action, la Votre et celle de Mr Sarkozy était d'un tel niveau
qu'elle ne permettait pas le misérabilisme et la vacuité. Médias, Corps constitués, opinion publique et privée maintenant peuvent s'exprimer pour vraisemblablement le plaisir de s'entendre parler
, et de dire n'importe quoi.


ça me rappelle la tirade Cyrano, et je crains que d'ici seulement quelques semaines, ou quelques mois, nous en soyons à dire : quoi ? c'est tout ? vous auriez pu dire bien des choses en somme.


car si cela commence par prendre des mesures aussi importantes que quelques jours de plus de congés en Novembre, et que l'on débute la semaine par Lundi, alors, c'est le grand soir du grand jour,
et cela fera trembler le monde . Après une présidence et une action gouvernementale suractives, c'est tellement normalement fade , et j'espère qu'une commission ne sera pas créée pour savoir =
Lundi oui , mais à quelle heure ?


 

Mes vidéos

Fil Twitter

Recherche