Ce site n'est plus à jour

Découvrez Fillon2017.fr
22 février 2012 3 22 /02 /février /2012 17:44

Monsieur Ayrault qui n'accepte pas que l'on critique l'abstention du groupe socialiste sur le vote du mécanisme européen de solidarité, me reproche de m'être opposé à la création de l'euro en 1992, voici ma réponse lors des questions au gouvernement à l'Assemblée Nationale :

"En matière de reniements, vous êtes un expert.

Vous avez combattu à une époque avec une violence extrême dans cet Hémicycle les privatisations. Vous avez été les champions de la privatisation entre 1997 et 2002. Vous avez combattu avec la plus extrême violence le passage de 37,5 annuités à 40 en matière de cotisation de retraites. Maintenant, vous défendez 41,5 annuités comme si c’était le choix qui avait été le vôtre.

 

Vous nous parlez en permanence de taxation des revenus des plus riches. Aujourd’hui, la taxation des revenus les plus riches est de 10 points plus élevée que lorsque vous étiez vous-mêmes au pouvoir. Qui a baissé l’impôt sur le revenu en 2000 sinon le gouvernement socialiste ? Qui a allégé la fiscalité sur les stock-options sinon le gouvernement socialiste ? Alors, franchement, en matière de reniements, on n’a vraiment pas de leçon à recevoir de votre part.

 

Quant à mon vote, Monsieur Ayrault, sur le Traité de Maastricht, il y a une grande différence entre moi et vous, c’est que moi j’ai voté contre, j’ai eu le courage de mes opinions. Vous, vous vous abstenez. Qu’est-ce que cela veut dire aujourd’hui s’abstenir lorsque l’euro est menacé, lorsque la construction européenne est fragilisée ? Ou on soutient la construction européenne, ou on vote contre mais on ne s’abstient pas."

 

 

 

Partager cet article

Publié par François Fillon - dans TRIBUNES ET DISCOURS
commenter cet article

commentaires

ley 23/02/2012 10:29


Une nouvelle fois, les socialistes confirment la phrase "Faites ce que je dis, mais ne faites pas ce que je fais"!...


Quelle manque de courage et de conviction : c'est ainsi que M Ayrault et ses amis veulent gouverner la France?


Continuez à mettre en perspective les reniements deu PS, ses contracdictions et ses déclarations à but électoral : à aucun moment, ils ne se soucient de la France et des Français, de notre avenir
immédiat et plus lointain


Ayons confiance en nous, contre l'avalanche de haine et de critiques caricaturales dont nous abreuvent quotidiennement les socialistes. De fait, ils finissent par me faire peur, celle d'entrer
dans une dictature où ils auront tous les pouvoirs et où nous serons priés de nous taire, pour politiquement incorrects...

Carole TAVERNIER 23/02/2012 08:46


Bonjour Monsieur Fillon,


Vous êtes un homme très courageux pour lequel j'ai un énorme respect. J'ai eu la chance de vous croiser très furtivement et de vous serrez la main lundi soir lors de votre meeting à
Villebon-sur Yvette, malheureusement, je n'ai pas pu échanger avec vous... J'espère pouvoir le faire un jour...

Mes vidéos

Fil Twitter

Recherche