Ce site n'est plus à jour

Découvrez Fillon2017.fr
22 février 2013 5 22 /02 /février /2013 14:26

La Commission européenne vient de rendre publiques ses prévisions économiques d’hiver.

Sans surprise, ces prévisions révèlent la gravité de la situation de la France, et l’urgence d’une politique de redressement. Depuis mai 2012, je n'ai eu de cesse de mettre en garde le gouvernement contre les déséquilibres de sa politique économique et le risque de déclin. En septembre, lors de la présentation du Projet de loi de finances pour l’année 2013, je dénonçais déjà un budget de récession n’assurant ni la rigueur, ni la croissance.

La croissance a été nulle en  2012 et sera de 0,1 % en 2013. Le dérapage budgétaire est sévère : l’engagement de 3 % de déficit ne pourra pas être tenu, et on serait à 3,7 %. Ce n’est pas l’épaisseur du trait ! On ne peut pas passer par pertes et profits la crédibilité des objectifs de finances publiques, qui était un des acquis de la France !

Les prévisions pour 2013 ne sont pas bonnes, et consacrent l’échec du gouvernement à tenir ses engagements. Si rien n’est fait, les perspectives pour 2014 sont encore plus préoccupantes, car elles montrent une France en décrochage relatif par rapport à ses partenaires.

En 2014, il faut s’en féliciter, nous devrions assister à une reprise de l’économie. Mais les prévisions de la Commission sont inquiétantes pour la France, qui décroche par rapport à ses partenaires. La France aurait une croissance inférieure à celle de la zone euro : 1,2 % au lieu de 1,4 %. Notre pays est en train de perdre sa capacité à prendre le train de la reprise mondiale et européenne. La Commission le dit : la compétitivité extérieure de la France n’est pas bonne.

Si des mesures structurelles ne sont pas prises rapidement, le déficit de la France va continuer à se creuser : il atteindrait 3, 9% du PIB en 2014. Et la dette publique s’aggraverait : elle aura atteint 90 % du PIB fin 2012, et pourrait continuer à augmenter pour atteindre 95 % en 2014. Le chômage continuerait également à augmenter : 10, 7 % en 2013, et 11 % en 2014. Ces chiffres sont alarmants. On ne peut pas se résoudre à voir la France s’enfoncer dans la spirale de l’endettement, de la stagnation, et du chômage.

Il est urgent de mettre fin aux erreurs de politique économique qui étouffent la croissance à force d’impôts, et s’avèrent chaque jour plus incapables de s’attaquer réellement à la réduction des dépenses. La France doit s’attaquer à ses difficultés structurelles, restaurer ses marges de manoeuvre, et faire le choix de la croissance et de l’emploi.

 

Partager cet article

Publié par François Fillon
commenter cet article

commentaires

Dominique 26/02/2013 09:37


Ce "ratage" des 3% de déficit est d'autant moins acceptable que nous empruntons à des taux positifs (pour combien de temps?) et que, selon les économistes, et grace, je suppose, au gouvernement
précédent, nous gagnons actuellement de l'argent à chaque fois que l'on emprunte. A quoi bon si cet argent sert à financer des emplois précaires et provisoires qui n'ont pour but que de faire
baisser le chômage sous la mandature Hollande? Encore la politique de faux-semblant et d' illusion qui continue!!!

Jacques 24/02/2013 18:13


Monsieur le Premier Ministre,


vous citez la spirale de l'endettement comme premier problème et problème majeur de notre pays (et bien entendu, des autres pays d'Europe); nous en sommes bien convaincus!


Aussi, que proposez-vous pour réduire la DETTE elle-même et donc ses INTERETS qui la font enfler chaque jour?


Merci et bon courage à vous et votre équipe.

camille 24/02/2013 09:56


Monsieur le Prmier Ministre


Qui, de censé, ne souscrirait pas à votre analyse mais encore faut-il que vous soyez "audible" et comme dans nombre de commentaires précédents je pense qu'il vous faut sortir de l'ombre et cesser
de donner l'impression de ne vouloir choquer personne.


Vous devez tracer votre chemin sans vous occuper de N. Sérkozy, de JF Coppé ou des "jeunes" opportunistes qui se prennent à rêver de l'Elysée; vous avez une crédibilité qu'aucun d'entre eux n'a ;
parce que, vous, vous êtes un homme d'état qui avez excercé les plus hautes responsabilités et, comme déjà dit vous avez des résultats, bien qu'on dise.


Si, par tactique, il vous est trop tôt pour "sortir" (ce que l'on peut comprendre) faites travailler votre première ligne ; qu'ils fassent du terrain, on ne les voit jamais.


Je suis Manceau et chaque samedi sur le marché du Patis St Lazarre on voit M. Le Foll qui a oublié que la campagne électorale est passée et que c'est de la campagne profonde qu'il devrait
s'occuper, on le voit serrer les mains ; et de l'opposition RIEN. Là comme ailleurs.


Il ne suffit pas de vous exprimer sur le blog. Vous savez pertinnemment que la presse est de gauche et ne rapporte que ce qui profite à la gauche, alors il faut que vos équipes aient un plan de
communication. Il faut être présents en permanence, pas seulement au moment des élections. Crééez et entretenez un lien avec les français ; la Mutualité c'est un truc de parisien dont on n'igore
pas l'objectif mais Paris n'est pas la France et les municipales de Paris on s'en f..


C'est du quotidien que chaque français se préoccupe pour lui, ses enfants, ses petits enfants ; allez vous nous laisser entrer dans les trente "miteuses" par un gouvernement de polichinels
dirigés par une girouette?


N'oubliez pas les bonnes vieiles recettes : faites ditribuer des tracts par les militants (si l'UMP vous opprime, crééez un mouvement à votre main) ; donnez des interviews dans les journaux de
province, désolé mais tout le monde ne lit pas Le Monde et ceux qui le lisent sont en majorité vos adversaires!!


Un des commentaires dit qu'il n'y a lus d'opposition ; c'est hélas vrai ; tellement vrai que cela fait le lit du FN!!


Faites quelque chose ; vous n'êtes pas seul, mais n'ajoutez pas à notre désouevrement le découragement et le renoncement.


Votre dévoué

gallo 22/02/2013 21:44


entièrement d 'accord avec cette analyse!!!mais, mais...les mauvais génis diront" cest votre heritage..."  préparez les reponses cinglantes, car il suffit de cacher ses incompétences sur le
passé des autres...je crois que notre déficit tournait autour de 9% en 2009 pour atteindre 5,29 fin 2012  grâce à qu?  i avec une croissance de 1,7 la plus forte des pays de l ocde!
cest tout simple...  non? bon affinez mes chiffres mais on est dans cet ordre de grandeur!!!incisif à l' égard des journalistes ne l'oubliez JAMAIS

bilde 22/02/2013 21:37


Il serait temps de dire la vérité aux francais et d arreter de les leurrer avec des chiffres dans lesquels ne croient que les socialistes.  Tout était prévu depis longtemps . Nous allons
dans le mur et les classes moyennes vont encore trinquer mais après tout du moment que l on continue a faire du social en dépit du bon sens

MARIANE 22/02/2013 21:13


 


Faisons le point sur les dossiers importants pour les Français :
- ECHEC sur réduction du déficit public
- ECHEC sur prévisions de croissance
- ECHEC sur réduction de la dette
- ECHEC sur réduction du chômage
- ECHEC sur construction de logements neufs
- ECHEC sur ré-industrialisation du pays
- VICTOIRE sur la réduction du pouvoir d'achat
- VICTOIRE sur l'augmentation de la précarité
- VICTOIRE sur l'augmentation de la pauvreté


Cadeaux du président normal :
. pour 100 000 personnes, rétablissement retraite 60 ans
. embauche 65 000 fonctionnaires ministères prioritaires
. revalorisation 7 % plafond ressources CMU
. recrutement 150 000" emplois d'avenir" sur 2 ans
. rallonge de 120 000 contrats aidés public par an
. création de 100 000 "garanties jeunes3 à terme
. hausse de 2 % smic au 1er juillet 2012
. Revalorisation de 10 % du RSA d'ici 2017
. hausse 25 % alloc rentrée septembre 2012


- déplafonnement du quotient familial,
- fin de la défiscalisation des heures supp
- hausse des cotisations retraites
- maintien du gel du barême de l'IRPP donc encore une hausse d'impôt
- hausse des charges sur les emplois à domicile, donc pertes d'emplois et baisses des salaires à verser pour ceux qui travaillent dans les services à la personne
- bientôt fin de la demi part fiscal en cas d'enfant étudiant

genevieve franklin 22/02/2013 20:55


Merci pour votre courrier si réconfortant apres tant de sornettes proposées dans les médias.  Comment esperer  que suffisament de  citoyens  pourront comprendre vos
propos , pourtant  si  clairs et pondérés. Tant de personnes croient encore que les investissement 'à la Keynes'  vont nous sortir d'affaire PAR LE HAUT.   
 desespérant. ( J'espère que mes fréquentations ne sont pas représentatives!)


Je demande pardon à tous pour mon  style si pitoyable,


BON COURAGE!


 


 

petit brigitte 22/02/2013 20:39


Monsieur Fillon, n'abandonnez surtout pas, nous sommes derrière vous et très nombreux !!!


militante ump Brigitte 76130 MSA ....

petit brigitte 22/02/2013 20:37


tout à fait d'accord avec vous !!!! nous devons nous mobiliser tous !!!!


Brigitte 76130 MSA

Odile Bonnier 22/02/2013 20:24


Monsieur Fillon bonsoir,


Effectivement nous sommes très inquiets , les jours les mois passent et nous nous rendons bien compte que ce gouvernnement nous mène à grand pas vers une récession.Monsieur Fillon nous aimerions
entendre l' UMP se manisfester davantage, car aujourd' hui  on a l' impression qu'il n' y a plus d' opposition.Pour moi en tant que militante je serai présente à la mutualité mardi 26 et j'
attends avec impatience de voir quelle va- t-être votre position face à ce gouvernement. Monsieur Fillon j' ai confiance en vous , je souhaiterai vous revoir le plus rapidement possible sur le
devant de la scène.


Monsieur Fillon bon courage!!.. nous sommes avec vous.


Odile et Marc Bonnier

dubois 22/02/2013 17:56


Le gouvernement ne s'achemine pas vers la réduction de la dépense publique ni pour lui-même ni pour les collectivités locales quand il leur colle des obligations supplémentaires non financées:
coût global de l'adoption des rythmes scolaires: 600M€, excusez du peu. Ca ça fait partie des engagements non financés. 

rene fegue'ux 22/02/2013 16:23


je partage votre analyse-par ailleurs je suis militant ump isere 9eme-je suis inquiet pour le deven,ir de l ump  :  cope va essayer de s emparer de notre mouvement en septembre si vous
ne vous presentez pas.....

Didier Ball 22/02/2013 16:10


Monsieur le Premier ministre, extrait un article du Point:


Mais il n'y a pas que des critiques dans les propos de Olli Rehn. Le Pacte de stabilité prévoit en effet que les États doivent réduire leur déficit structurel (qui ne tient pas compte de l'impact
de la conjoncture) d'un point par an. "C'est le cas de la France, depuis 2009", salue-t-il.


Voilà pourquoi, et sous réserve que la France réponde à ses demandes en matière de réformes, la Commission renonce pour le moment à imposer une amende à la France pour non-respect du critère des
3 %.


Si je comprends bien c'est donc grâce à N. Sarkozy et à vous, si la France n'est pas sanctionnée ...!!!!


Je ne doute pas que le gouvernement actuel saura vous rendre hommage 

lecanu 22/02/2013 15:38


m fillon


je suis d accord avec vous mais que comptez vous faire?


et comment ? j espere que vous allez etre plus present


et que nous allons entendre votre voix regulierement respectueusement

Anicet FRONTEAU 22/02/2013 15:25


Monsieur FILLON,


 


j'apprécie beaucoup se que vous dites et faites, mais cela ne suffit pas.


il vous faut au sein de L'UMP monter une opération pour me dégager cette bande de médiocres qui défont sans se poser de questions de ce qui a été mis en place est bon ou pas, cela est tres
grave et tres préjudiciable pour l'économie, ils développent la médiocrité et ternissent l'image de notre pays vis a vis l'exterieur.


ils devraient déja commencer par supprimer la moitié des ministres qui ne servent à RIE,. pour un bon nombre sont totalement INCOMPETANTS

Mes vidéos

Fil Twitter

Recherche