Ce site n'est plus à jour

Découvrez Fillon2017.fr
20 janvier 2014 1 20 /01 /janvier /2014 12:08

En choisissant de réécrire la loi de 1975 sur l’IVG, le gouvernement fait une faute morale et politique. Faute morale car il risque de «banaliser» l’avortement qui, selon les termes de Simone Veil, devait rester «l’exception». Faute politique, car il prend le risque de diviser, une fois encore, les Français.

Partager cet article

Publié par François Fillon
commenter cet article

commentaires

Nicolas 05/02/2014 12:50


Tout à fait d'accord, mais pourquoi François Fillon s'est alors abstenu lors du vote de cette loi ? Logiquement lorsque l'on dénonce une faute, on s'y oppose, on ne s'abstiend pas ! Double
discours ?

Chrystel 23/01/2014 19:28


Pourquoi devrais être dans la misère et dans le dénuement (définition de la détresse) pour avoir le droit d'avorter.


45 ans, enceinte malgré mon stérilet, de quoi dois je justifier pour avoir le droit de dire que je ne veux pas d'autre enfant ?


Banal est il un gros mot ? Non, je crois que mon avortement était dépourvu d'originalité...


Merci Mme Veil d'avoir eu du courage en 1975 .... merci à ceux qui l'ont suivie

Professeur Claude COLETTE Besançon 23/01/2014 16:35


La seule définition juridique de la détresse se trouve dans le droit maritime. Ses signaux obligent tout navire à se détourner pour sauver "corps et biens". Ce mot était mal employé par S.Veil,
mais montrait quand même une gravité de situation permettant "une peine de mort".


 Les Socialistes montrent leur vrai visage: la lâcheté qui tue ce qui est sans défense, aux deux extrèmités de la vie, l'euthanasie étant prévue par beaucoup de nos confrères dès 1975

Alexandre VI 23/01/2014 11:12


Effectivement,la réécriture socialiste de la LOI SIMONE VEIL,risque de mettre le feu à nouveau au pays.Et tout cela uniquement pour complaîre à son électorat gauchiste,qui considère que l'IVG est
une décision libre,d'une femme à disposer de son corps;La femme de gauche ne coonsidère pas la vie comme respectable,mais uniquement liée à sa décision personnelle.On voit ainsi dans certains
milieux l'IVG devenir un moyen de contraception banalisé et dévié de son but premier.IL faut responsabiliser les populations à des actes non anodins,et laisser la détresse telle que définie était
claire.Mais les socialistes sont les rois du tout liberté et de l'égalitarisme;on ne les changera pas .Vivement l'alternance

biard 22/01/2014 10:16


je suis pour l avortement dans certaine situation,quand on voit le nombre de personnes actuellement en france qui font des enfants pour avoir des aides et qui laissent ces enfants trainer la les
services sociaux devraient avoir un regard,pour les femmes en detresses,la loi weil est une belle loi!!!!mais ce que veut faire le gouvernement actuel c est du n importe koi,a se demander si ils
reflechissent parfois !!!!cet acte pour une femme est tres difficile,ces femmes je pense devrait etre suivies apres un avortement car c est une grave blessure !!!la france par a la
decheance!!!lamentable!!!!!  

Bernard 37 22/01/2014 08:08


Les  UMP, celle de Copé, de Jupé, de Sarkozy, de...etc; et la vôtre aussi, Mr le premier Ministre, ces tendances ont choisi de soutenir la suppression de cette "détresse" de la
maman, nécessaire pour que l'acte ait lieu.


C'est une bonne décision et le Citoyen vous en remercie. Décider de ne pas garder l'enfant qu'on porte n'est JAMAIS un choix "banal". Banal, l'avortement? C'est une décision lourde, mûrement
réfléchie, parfois à deux, terriblement blessante moralement et physiquement pour la femme qui le décide.


Merci encore pour cette preuve de courage politique. Bonne journée.


 

charlotte du Plessis 21/01/2014 23:45


Bonsoir M. FILLON,


Je viens d'apprendre une fois de plus que la gauche et une grande partie de la droite ont voté l'amendement otant le mot détresse sur la loi autorisant l'avortement. Une fois de plus me voilà
déçue par la droite pour qui je vote depuis 30 ans....Ce qui m'enlève petit à petit l'envie de continuer à utiliser ma carte d'électeur.


Ma question est simple : Avez vous voté pour ou contre. Merci de votre réponse

LAVILLE Daniel 21/01/2014 22:19


Au momment ou j'entend dire que la majorité des députés UMP voteraient cet amendement, je vous remercie de perndre position contre cet amendement.


On a violé notre conscience avec le Mariage des homosexuels, on va continuer en nous disant que tuer un enfant ce n'est pas une faute  !!   Jusqu'ou irons nous dans le suicide
collectif ?


                                         
Vive la France de nos Pères.


                                                    
Vive la Patrie            Daniel Laville


                                                               
42 rue Lagassat Marmande 47200


                                                                

jean claude 21/01/2014 19:52


et aussi ,ma belle soeur enceinte de 8 semaines ,on entendait les battement du coeur de l enfant

jean claude 21/01/2014 19:50


vous avez bien fait de réagir ,comme au niveau économique ils ne s en sortent pas ,par des mauvais choix depuis l élection ,peut être par incompétence ,ils se contentent de sujet sociétal ,ou ils
pourront paraitre de gauche a leurs électeurs (euthanasie ,vote des étrangers ) ,alors il faut bien les suivre dans leurs décisions ,car il est bien possible qu ils vont faire de grosses erreurs
,même qu ils aillent trop loin pour l opinion des français .A lors la faudra pas les laisser tranquiles ,mais bon pour l IVG  merci

leslie Brebion 21/01/2014 19:21


Mr Fillion,


Le droit de disposer de son corps, pour donner la vie (choisi) ou pour mourir (choisi) ne devrait pas relever d'un clivage droite/gauche et surtout pas dans un pays se disant laïque dans lequel
un Dieu n'a rien à préempter. Ne jetez pas de l'huile sur le feu, jamais je ne laisserai quiconque décider à ma place, peu importe la loi, de ces 2 choix qui ne regarde que moi. Parfois je
souhaite même un permis d'enfanter tant je vois de situations sordides, quant à rester 6 ans dans le coma, comment pouvez-vous estimer, sérieusement, que c'est autre chose qu'une torture ?
Laissez aux personnes le choix de disposer d'aux même, sinon la prochaine étape sera de punir une femme qui ne fait pas d'enfant, pourquoi pas ???, elle n'assureait pas son devoir, son potentiel
de rerpoduction, yierkkk,

camille 21/01/2014 18:33


Le problème c'est qu'il y a trop de ministres et il faut bien qu'ils s'occupent ou émergent pour tenter de briller


Les vrais sujets de la France ne sont pas de cet ordre ; avec 3 fois moins de ministres mais des ministres au boulot sur les sujets qui brulent et on évitera ces pertes de temps, ces joutes non
vitales qui consomment de l'énergie inutilement.


J'attends de l'opposition des propositions sur ce thème ; il faut du courage !!


Bien respectueusement 

lecanu 21/01/2014 14:17


bonjour M FILLON


une erreur de plus de notre président  attention aux abbus


il devrais consacrer son énergie à des problèmes  aussi important


une fois de plus il va divisser les francais il n est plus à une bétisse pret


 

Dominique 21/01/2014 13:21


Quand on connait la portée d'une loi, qui induit l'obligation de l'appliquer pour tout citoyen sous peine d'être sanctionné, on reste réveur devant cette propension des gouvernants de faire des
lois en pagaille dès qu'ils sont au pouvoir, avec un minimum de réflexion et de discussion, juste pour profiter de l'aubaine d'avoir deux assemblées majoritaires. Des lois, en ce moment, il s'en
passe pratiquement chaque jour dans tout les domaines alors qu'on a de la peine à faire appliquer celles qui existent déjà.


Pour l'IVG, c'est bien sûr en amont qu'il faut agir, au niveau de la prévention, de l'éducation et de la responsabilisation. Déjà tout un programme!!


 


Dominique

Yves Leclercq 20/01/2014 21:22


Je n'ai pas pu lire l'ensemble de l'article consacré à ce projet gouvernemental. Je doute, comme vous, qu'il soit nécessaire. Mais, en principe, une liberté n'oblige
pas. Des ajouts ou des simplifications apportées à la Loi Weil n'augmenteront pas le nombre des IVG. De même pour beaucoup de réformes "sociétales". "Si ça leur
fait plaisir!"



nicole 20/01/2014 20:52


cher Monsieur FILLON,


l objectif de cette demarche est de mettre une loi en adequation avec la pratique .


aucune femme qui a subit un IVG le fait de gaite. c est un traumatisme.


pour autant, restons vigilents, pour que nos libertes durement acquises le restent.


il est stupide que le gouvernement perde son energie et continue a diviser sur un sujet non prioritaire.ne tombons pas dans ce piege.


bien a vous

Bernard 37 20/01/2014 19:13


Avec tout le respect dû à votre engagement, je pense que vous n'avez pas raison.


la Loi de la Grande Madame Veil  a été votée à une époque particulière. Quelques dizaines d'années avant cette loi libératrice, la morale bourgeoise catho exigeait qu'on guillotine
les "avorteuse". Heureusement   La société a évolué en trente ans et elle évoluera envore. Les femmes de France doivent conquérir des droits nouveaux.


Leur corps et l'usage qu'elles désirent en faire leur appartient et à elles seules. Il est parfaitement moral, au sens humain et républicain du terme, qu'elles choisissent, si elles le veulent,
de ne pas garder l'enfant qu'elles portent.


Des tribunaux considèrent désormais que l'exigence "forcée" de relation sexuelles conjugales est un "viol". Que dire alors d'une grossesse non désirée? Banaliser l'avortement disent ses
détracteurs, quand ils tolèrent la naissance de mongoliens et autres handicapés à vie. La vie  est une chose trop extraordinaire pour qu'on laisse les juges et les curés décider à la place
des fututres mamans. Il en va également de la "sédation terminale", comme il est d'usage de dire désormais, pour mettre fin à des agonies indignes de la médecine, indignes de l'Humanité.


Monsieur le Premier Ministre, révisez votre position, s'il vous plait.  Les 1% de Français catholiques non intégristes et encore pratiquants ne vous en voudrons pas. Ce sont les 99% des
autres qui vous en voudront de ne pas changer d'avis.


 

TANAZACQ Lionel 20/01/2014 17:23


Le gouvernement une fois de plus s'engage et engage aussi les français sur un sujet qui va les opposer. C'est devenu une habitude de nos dirigeants actuels, il y a eu le mariage pour tous qui a
fait la "une" de tous les médias. Pendant que tout le monde a les yeux tournés vers ces " gros titres", au parlement tard le soir, dans un hémicycle quasi désert on fait passer des lois qui
concerne tout à chacun et que l'on découvre après, mais c'est déjà trop tard!!!

robert 20/01/2014 16:56


il faut bien qu'il s'occupe entre ses balades en scooter et l'Elysée

EPP 20/01/2014 16:52


Diviser pour régner, c'est une constante en politique!

Pourrinet jacques 20/01/2014 16:27


Il faut aller plus loin . Au delà de la mobilisation de dimanche à laquelle il faut continuer à donner le maximum de résonnance, peut-on faire cautionner par Mme WEIL une pétition réprouvant
cette extension dangereuse.


Il va de soi que l'opposition doit se battre avec un peu plus de conviction et de mordant que ce que l'on a vu jusqu'ici  notamment pour combattre  le"mariage pour tous"

balourdet 20/01/2014 16:18


L'avortement est devenu un acte banal en France. Je ne suis pas d'accord, non pas parce que je suis un homme, mais parce que, malgré les réticences de bon nombre de mèdecins, il y en a trop^alors
que sont mis à disposition plusieurs  moyens de contraception. Mias la gauche, fidèle à son esprit anti-morale et anti-éthique, ne fait qu'ouvrir au large la porte des abbus en tous domaines

bernard 20/01/2014 15:10


Tout à fait d'accord avec votre propos. J'aurais néanmoins apprécié une prise de position plus approfondie : l'avortement doit-il rester limité aux situations de détresse ?

SUIVRE 20/01/2014 14:44


Ce n'est pas la future loi qui banalisera l'avortement. Dans les faits sa banalisation est déjà effective. Seule un enseignement approprié de la contraception, en famille et à l'école, est
capable de faire reculer l'IVG qui reste un traumatisme.

Courty 20/01/2014 14:34


Permettez-moi de ne pas être tout à fait d'accod, le gouvernement ne « prend pas le risque » de diviser les Français, il continue de le faire, avec le sectarisme qui le caractérise.

Mes vidéos

Fil Twitter

Recherche