Ce site n'est plus à jour

Découvrez Fillon2017.fr
15 janvier 2014 3 15 /01 /janvier /2014 20:43

Invité du 20H de TF1 au lendemain de la conférence de presse de François Hollande, j'ai indiqué que si le Président mettait enfin en oeuvre une politique qui soutenait les entreprises, je la soutiendrai. Mais je veux des preuves, et je les veux maintenant !

 


Partager cet article

Publié par François Fillon - dans INTERVIEWS
commenter cet article

commentaires

TRICOIRE 23/01/2014 16:12


François, comme beaucoup d'autres droitiers, je voterai pour vous SI vos amis et vous montrez l'exemple en diminuant fortement les avantages des élus et en conservant le non cumul. Sinon , je
rejoindrai le plus grand parti de France : celui des abstentionnistes ou votants blancs. Plutôt libéral façon canadienne , je pense qu'il nous faut des politiques ayant les 4 vertus chères à
Platon : prudence, justice , tempérance et force. " Bon courage " !

Thevenot 21/01/2014 15:20


Bonjour,


On peut vérifier facilement la Contrepartie de la Politique économique anti Entreprise de Hollande ... y'a qu'à constater les dégâts !


Pour l'inverse de sa Politique ... ça ne peut qu'aller mieux, mais alors, a t'on besoin de lui pour détricoter sa Politique déconomique ?


Cordialement


DT

CIESLIK Franck 20/01/2014 20:48


 


 


Selon BFM TV la France reste au point mort. Aucune confiance ne semble se dégager. Lors de son récent voyage en Hollande notre président
continu à expliquer la situation de sa compagne. On dirait que cet homme est dans un autre monde. Je ne sais pas si les français le réalisent bien ? Quelle issue ?   Allons-nous
vers un front ?


Cette hypothèse serait sans doute bien dommageable car elle ne résoudrait sans doute pas les problèmes de fond du pays.


il suffirait peut-être changer de premier ministre avec une coalition. Pourquoi ne pas mettre un chef d’entreprise comme premier
ministre ?  


Mais enfin ce n’est qu’une modeste hypothèse.


Cordialement


 


 

jean claude 20/01/2014 19:42


il y a un sujet ou la presse est silencieuse , c est le nombre de régularisation de sans papiers en 2013 , serait il si nombreux ,un ami maghrébin  m a dis qu il a une vingtaine de cousins
qui sont arrivés de Tunisie ,il y a 2 ans et n y sont pas retournés


 

jonathan 20/01/2014 12:08


je suis d'accord avec vous il faut soutenir le "pacte de compétitivité", mais il est trop faible, exige des contreparties et provient du président des promesses non tenues.


il faudra donc surveiller encore une fois cette promesse.

alice 19/01/2014 19:55


Excellente analyse de Dominique……comment
16… !!!...N’oublions surtout pas…. que nous sommes en…. "Normalie"….contrée imaginaire ensevelie sous des brumes opaques .....comme dans tous les contes...les grands sorciers et sorcières
s’y appliquent au travers de « leur magie maléfique »  à nous perdre dans les dédales d'une forêt  tortueuse et  dense couverte de ronces … où il n’y a pas plus de  chemin, mais des marécages gluants .....méfions- nous…. méfions-nous…. de la "jolie petite maison fleurant si bon le pain d'épice"...qui vient soudain
 d’apparaitre  …!!!!...on y entre uniquement pour y être dévoré…. !!!!...Espérons que comme dans
tous les contes ..un Prince,  vaillant chevalier finira par transformer cette contrée en.. «  Douce France  »   !!!....J’aime à croire qu’il se nomme François Fillon….!!!!...alice

Jean et Geneviève BONHOMME 19/01/2014 19:29


Je n’ai pas pu écouter votre intervention sur TF1, la chorale que je dirige ayant sa répétition le mercredi. Mais j’ai regardé le
compte-rendu sur votre blog. Revenez aussi souvent qu’ils voudront bien vous inviter. Même si les journalistes font « leur » synthèse en disant que vous soutenez Hollande, mais sans
préciser que vous êtes très sceptique et que vous voulez des preuves. En effet, les français sont découragés et vous avez les paroles qu’il faut pour les réconforter, car  votre vision et vos propositions sont beaucoup plus réalistes et certainement plus efficaces pour stopper notre déclin. Comment imaginer que les entreprises
vont s’engager à embaucher avant d’avoir rempli à nouveau leur carnet de commandes et cela va demander du temps car beaucoup d’entre elles sont en sureffectif, différant des licenciements en
espérant une reprise. Peut-être quelques entreprises du CAC 40 ? qui vont profiter de l’effet d’aubaine pour des postes qui étaient déjà prévus, mais sûrement pas les PME ou les artisans et
les commerçants, ceux qui créent les emplois. D’autant plus, avec un « comité de surveillance des contreparties » qui posera des exigences irréalistes et cela se soldera encore par un
échec. De plus, on ne voit pas très bien avec quoi ils vont financer les cotisations familiales patronales qu’ils disent vouloir supprimer. On commence à entendre parler que ce sera déduit du
montant envisagé pour le CICE (qui n’a rien donné), qu’on va revoir la réforme fiscale (sans doute pour en récupérer une bonne partie), etc..., comme d’habitude, l’éléphant accouchera d’une
souris, cela n’améliorera pas la compétitivité des entreprises et celles qui se seront laissées avoir seront sous la surveillance des syndicats. Il ne vous reste plus qu’à convaincre le maximum
de français dans vos visites régionales et dans vos interventions télévisées que votre vision de l’avenir est celle qu’il nous faut et nous comptons sur vous. Vous avez notre soutien et nos
remerciements

GF Boulogne 19/01/2014 15:47


Monsieur Fillon,


Vous avez raison ; les socialistes ont tout faux, 75% des français en conviennent. Mais le dire sur le ton modéré que vous employez ne me
parait pas de nature à créer une adhésion sur votre personne, ce qui est pourtant l’enjeu. L’enjeu maintenant n’est pas de dénoncer la politique d’un homme, François Hollande, mais de
disqualifier le parti socialiste dans son ensemble  aux yeux des français en dénonçant le cynisme de ses leaders. Pour s’emparer et conserver le
pouvoir ils n’hésitent pas à mentir sciemment,  adopter des mesures parce qu’elles sont populaires alors qu’ils savent qu’elles sont en réalité
néfastes, et qu’elles conduisent à terme notre pays vers l’abime.


Prenons par exemple un sujet qui a dernièrement fait l’actualité, leur position sur la vulgarisation du cannabis et demandons nous pourquoi
ils sont partisans de  son usage quand on sait que cette drogue a des effets néfastes sur les apprentissages et sur la scolarité ?


Au-delà des arguments avancés, et qui sont comme toujours avec eux fallacieux, on peut se demander si en réalité il n’y a pas une cohérence
avec leur politique en matière d’éducation. Une politique qui en supprimant la sélection n’encourage pas le travail et supprime des programmes les repères qui permettraient à notre jeunesse de
comprendre la réalité des choses. C’est que pour  être élus, nos socialistes ont besoin d’électeurs qui croient leurs bobards,  qui se laissent bercer par leurs comptes de fées et que la paresse intellectuelle détourne d’y réfléchir à deux fois, d’autant plus qu’ils ont été privés des
bases qui leur permettraient d’ en démonter les mensonges.  Tous effets que, vous en conviendrez,  la
fumette ne peut que favoriser.


Il est significatif à ce sujet de relever que, quand il s’agit de leur progéniture, les socialistes savent très bien leur inculquer des
valeurs autrement plus exigeantes que celles qu’ils promeuvent pour le reste de la population ; il suffit pour cela de regarder l’origine des admis à l’ENA ou à Polytechnique.  Et ils ont le culot de se lamenter avec Bourdieu de la reproduction des positions sociales alors que c’est eux-mêmes qui l’organisent.


Je ne comprends pas la modération des  discours de l’actuelle opposition. Il faut
au contraire dénoncer avec force ces salauds qui n’hésitent pas à plonger délibérément  notre jeunesse dans l’imbécilité pour s’accaparer le pouvoir,
au détriment du bien public qui a au contraire cruellement besoin de jeunes intelligents et  entreprenants pour surmonter les défis de la compétition
internationale. Ce sont des hypocrites qui tiennent des grands discours généreux la main sur le cœur, mais qui en réalité n’ont que mépris pour leurs électeurs auxquels ils mentent
effrontément. 


GF Boulogne

rousseau 19/01/2014 10:33


Mr Fillon ,


j'espère que comme moi vous faites la synthèse et l'analyse des commentaires publiés sur votre blog ! en clair et exprimé sous différents angles et points de vue , ras le bol général du
"hollandisme " de ses dérives , hésitations, médiocrités , frasques,etc ! un boulevard vous attend si vous continuez à féderer autour de vous des gens de droite comme de gauche
, prets à soutenir un programme commun de redressement du pays ! autant vous le dire le programme proposé sur le site de l'ump est insatisfaisant  voire obsolète , répetition du
programme de 2002 ! comme dit et écrit trés justement Yves de Kerdrel dans ses éditos , batissez nous une cathédrale ou plus éxactement ensemble batissons une cathédrale ! tout est dit ......

Pascal Laborie 19/01/2014 07:48


Au bout du compte, ne faudrait-il pas mieux déclarer la neutralité de la France, quitter l'Europe et créer une Grande Alliance Franco-Suisse?


Peut-être cela était-il d'ailleurs le but de ceux qui ont participé à la création de la confédération Helvétique il y a de çà quelques 700 ans...


Amitiés


Pascal

Dominique M 18/01/2014 19:17


Bonsoir M.FILLON, Bonsoir à tous,


Le piège est d’abord pour le Président et sa majorité. La vigilance et l’exigence de mesures concrêtes sont les conditions pour que ce piège n’entraîne pas aussi les forces de progrès dans une
spirale infernale au profit de la Gauche marxiste qui n’a pas renoncé à vilipender les entreprises et à exiger davantage de dépenses publiques.
Pour s’en prémunir, ces forces de progrès doivent aussi mobiliser largement autour d'elles.
Depuis 30 ans les entrepreneurs ont plus ou moins déserté les débats politiciens au nom de l’apolitisme. Ils se sont contentés d’intervenir à minima auprès des ministères concernés pour éviter le
pire. Parallèlement, la pensée marxiste souterraine ( cellules trotskystes et autres officines ) s’est infiltrée avec succès dans tous les domaines stratégiques: Éducation Nationale , EDF ,SNCF,
CNRS, Asministrations, mais aussi les syndicats « représentatifs », les médias et les milieux associatifs et dits culturels. La démarche est de faire croire à l’électeur qu’il est en
droit absolu d’exiger de l’État providence revenus garantis, assistance et sécurité, le
bonheur sans effort.
Ces paradigmes idéologiques ont contaminé une bonne part de la classe politique.
Pour être " élu ou réélu ", bon nombre pensent que le discours politique obligatoire serait:  justice sociale , partage des richesses , taxer les riches , redistribution , non à la sélection
au mérite , non à la réussite entrepreneuriale .
Le masque vient de tomber : F.Hollande est face à la réalité nue et les Français sont de plus en plus nombreux à voir cette réalité. Le discours marxiste s’avère être  le partage de
la pauvreté qui ne peut s’imposer qu’avec une manipulation du discours. Chacun peut la percevoir avec les éléments de langage décalés par rapport au perçu. Les richesses à partager ne
peuvent être produites que par les entreprises. Pour ne pas avoir à rendre compte de sa trahison auprès de son électorat, il va essayer de se défausser sur les « patrons cupides ».
M.Montebourg a commencé en ce sens en trouvant normal que le patronant crée non pas un million d'emplois mais deux millions! Il oublie de dire que ce qui est dit "cadeau" aux entreprises n'est
qu'une maigre ristourne par rapport aux 50milliards de nouveaux prélèvements mis en place depuis 18mois!. Les patrons français qui ont pu le faire se sont considérablement développés à l’étranger
et ils n’ont plus aucune confiance dans le système français gangréné par l’idéologie dominante. Ce sont essentiellement les adhérents du MEDEF, et leur sécurité est de faire l’essentiel de leurs
activités et de leurs profits à l’étranger. Mais les travailleurs indépendants, les TPE et les PME n’ont pas cette sécurité. Ils subissent donc à plein le cancer de l’État omniprésent, omnivore
et les dégâts de ces paradigmes qui font l’exception du modèle français. Ça risque de perdurer longtemps compte tenu des relais d’opinion qui sont en place et en face desquels aucun contrepouvoir
sérieux n'est en vue !
En conséquence , nos jeunes courageux et formés vont continuer à investir leur énergie à l’étranger (30000 par an). En contre partie, nous accueillerons de plus en plus de migrants analphabètes
(200000 par an, avec ou sans papier) et la France s’enfoncera comme le Grèce et l’ Argentine jusqu’à une période de grandes violences destructives. Peut-être un jour, nos petits-enfants
connaitront-ils la  » renaissance providentielle » de la France?
A moins que le sursaut touche de sa grâce nos élites de tous bords…
Bonne journée


 

jean claude 18/01/2014 13:39


bravo ,vous avez fait une bonne intervention ,juste 2 questions ,supprimer les taxes pour la famille ne va t il pas réduire les aides a la famille ,c est vrai que l opposition existe ,mais elle n
intéresse pas les médias , alors ne pourriez vous pas intervenir sur les Femens qui attaquent les églises ,on en parlerait

lecanu 17/01/2014 16:26


bonne prestation


mais trop aimable vis à vis de fr hollande


vos dernieres paroles pas de donnant donnant non pas étaient retenues dommage


respectueusement

gilles 17/01/2014 12:29


J'ai regardé hier "Des Paroles et des actes".


Intéressant, très intéressant. Les lignes ont été déplacées.


Cassées par le thème de la politique de l'offre, la ligne syndicale unie, M Berger violemment pris à parti par O Besancenot, que je trouve personnellement clair, mais complètement représentatif
d'une minorité dangereuse et déconnectée du monde réel.


Cassée la ligne du patronat, M Leclerc qui lui est patron dans le monde des Bisounours. Il veut donner des contreparties et veut que tout le monde en donne, car toute son organisation vit du
pouvoir d'achat des citoyens, et vu son activité, on le comprend. Donc, il veut à tout prix une contrepartie pour que personne ne perde de pouvoir d'achat et continue à alimenter ses commerces.


Sauf qu'avec une richesse créée en berne, ce n'est pas en créant des postes de services pour concurrencer Amazon et tous les sites internet qui lui font concurrence qu'il arrivera à diminuer le
chomage.


Alors que la dirigeante de l'entreprise industrielle, était d'une clarté et surtout d'un bon sens parfaitement clair. La concurrence allemande évoquée pleinement, le monde industriel et la
réalité mensuelle du carnet de commandes. Enfin du bon sens terre à terre. Et comme elle, je suis parfaitement opposé à la diminution du filet de sécurité du chomage. Eventuellement qu'on aille
visiter les régimes spéciaux et encore. Je suis même partisan pour l'amener au plus haut niveau européen. Car au delà de deux ans, il reste quoi à celui qui a le malheur d'être exclus.


J'ai vu un M Sapin très mal à l'aise pour passer son nouveau discours de l'offre, gêné voire compréhensif vis à vis de la dirigeante industrielle. Comme si brutalement, le plafond de verre
s'était effondré. Inquiétant pour notre pays, que l'aile gauche de la démocratie franchisse aussi rapidement son Rubicond. Cela prédit des heures de souffrance en perspective.


Par contre, et j'ai vu immédiatement que tout cela n'était qu'un discours. M Sapin a expliqué que l'allégement de charges des entreprises relatif aux cotisations familiales n'allait pas se
reporter sur les ménages si des emplois étaient créés.


0 financement de la mesure en réalité ? Très inquiétant. Le financement se fait uniquement par l'espérance du retour de la croissance dans l'esprit socialiste. C'est fou.


Il n'y a rien. Car des engagements, les boites du MEDEF et autres grandes surfaces en donneront car elles ont éventuellement la possibilité de faire des arbitrages globaux bien que provisoire,
mais aucune entreprise PME et notamment les industrielles ne pourront aller dans cette voie.


Et il est très probable que les socialistes après une période incantatoire de plus, lacheront effectivement, parce que les entreprises industrielles ne peuvent plus rien donner.


Et c'est là qu'on voit que la tâche est rude à celui qui va lancer la réforme. Car de facto, il devra diminuer les prestations sociales, les salaires, ou alors augmenter massivement le temps de
travail. Ce dernier point serait une possibilité pour maintenir voire augmenter les cotisations tout en maintenant les salaires et créer du résultat.


 

gilles 16/01/2014 16:41


http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2014/01/16/97001-20140116FILWWW00547-galut-ps-hallyday-doit-clarifier-sa-situation.php


Socialiste un jour, socialiste toujours.


Idéologie qui pousse au nom de la solidarité à aller imposer du confiscatoire, à jouer avec le feu en respectant pas la propriété privée, à utiliser dans leur loi l'esprit de la
privation de liberté, à aller regarder précisémement le patrimoine des autres et à faire de toute manière du nimby, une règle d'or et à inciter à la jalousie du patrimoine toujours injustifié des
autres.


Tout cela, car c'est plus facile de faire des textes de loi et des critiques de fond d'assemblée nationale  plutôt qu'à l'esprit d'entreprise et d'innover qui est exactement le
mode d'action - parce qu'il faut se remuer et agir - des socialistes et fonctionnaires de Bercy de tout poil. Ils n'ont rien inventé, les soviétiques ont poussé avant nous ce système à son
paroxysme, entrainant la passivité des hommes jusqu'à l'effondrement de leur pays qui a laissé place à un libéralisme sauvage ensuite.


Les taxes, pour les autres, pas pour moi. Les privilèges de système et faire son trou dans les corporatismes toujours plus résistants aux dépens des autres, c'est pour moi.


Voilà ce qu'est un gouvernement socialiste derrière toutes les gesticulations et aggiornamento de façade.


J'en ai vu 4 depuis 30 ans de ces gouvernements, et toujours le même mode de pensée malgré des oripeaux remis à la mode à chaque élection.


 


 

gilles 16/01/2014 15:08


http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2014/01/16/97002-20140116FILWWW00512-montebourg-reclame-au-medef-la-creation-de-2-millions-d-emplois.php


Chassez le socialisme pur et dur par la porte, il revient par la fenêtre. Posture, posture et postures... Ils n'arriveront jamais à ce qu'ils promettent.


Pour faire baisser le chomage et particulièrement celui des jeunes et des séniors, il faut


1 - faire sauter le verrou des indemnités de rupture jugées abusives par le FMI, l'OCDE, la commision européenne et les experts français basés à Bruxelles.


2- Supprimer l'indexation du Smic sur l'inflation (par conséquent de tous les salaires grilles au dessus qui en dépendent), et l'indexer sur l'augmentation du (PIB - 1%). Tant que le PIB est
inférieur à 1 %, la richesse crée ne se répartit pas dans les salaires, toute augmentation créée du chomage.


Avec cela, vous verrez combien les PME industrielles vont redresser leur trésorerie exsangue, passer le cap de la survie et paradoxalement, réembaucher dans deux ans.


Mais je pense qu'aucun politique n'aura ce courage d'affronter la vague de 18 à 24 mois de statistiques de chomage de court terme à affronter.


 

Dominique 16/01/2014 12:06


Bonjour monsieur Fillon


Je vous ai écouté et apprécié hier soir sur TF1. Aprés le volte face de mr Hollande, j'ai un moment pensé que vous seriez tenté de vous réfugier dans une opposition de principe. Heureusement,
j'ai constaté qu'il n'en était rien. Si Mr Hollande répond enfin aux sollicitations de changer de politique que vous lui envoyiez depuis plusieurs semaines, évidemment qu'il faut le soutenir!!! A
plus forte raison s'il a enfin compris que c'est la seule entreprise qui permet à un pays de s'enrichir pour pouvoir redistribuer après. Donc, OK pour aller dans le sens voulu par le président,
mais avec vous et avec personne d'autre puisque c'est votre politique. Je ne fais plus confiance à Mr Hollande mais à vous, oui. D'autant plus que je pense que ce pacte passé avec les entreprises
d'allègement de charges contre des embauches n'est pas un bon pacte et ne marchera pas. Pour embaucher, une entreprise n'a pas besoin d'argent, elle a besoin de commandes. Et l'économie réalisée
par les allègements de charges doit être entièrement utilisée à l'abaissement du coût du produit fini ou du service.Et à ce moment là seulement l'entreprise sera plus compétitive et peut-être
pourra-t-elle espérer plus de commandes, et à ce moment là seulement, l'entreprise pourra embaucher. On voit donc que pour que la boucle vertueuse soit bouclée, il faut passer par de nombreuses
étapes et que cela ne se fera pas en un jour. Votre rôle de faire passer les promesses dans la réalité sera donc difficile et attention aux pièges tendus par les socialistes!!


Bon courage Dominique

bertin jp 16/01/2014 11:58


 


       DOCTEUR JEKYLL ET MR HYDE.


Vie publique ,vie privée,cette distinction n'a pas beaucoup de sens pour un chef


d"état.


La personnalité,l'éthique se révélent dans le comportement privé  et publique.


Il y a un an s'est déployé ce magnifique rassemblement en faveur de la


famille traditionnelle et naturelle ,pour la protection des enfants face à des lois


qui prétendre imposer à la société des idéologies(théorie du genre,...),dans


les écoles au mépris de la vie privée .Est-ce du respect de la vie  des enfants?


Ce pouvoir à double visage, protégeant arbitrairement ses privilèges,


dénonçant et poursuivant ses opposants,a pris figure de mr Hollande.


Mr hollande ,Moi président,Moi Mr Homais apothicaire en politique,


Moi Docteur jekyll ,gentil et bonasse personnage pseudo provincial de


Neuilly,je dissimule le Mr hyde qui trompe en privé,qui trompe en politique,


bref qui trompe tout le monde ,tout le temps!


N'est il pas nécessaire de dénoncer cette duplicité!

gilles 16/01/2014 11:54


TOut cela c'est du vent. F Hollande vient de se mettre à dos toute l'aile centrale ainsi que l'aile gauche de son électorat. ll va faire du libéralisme rampant, continuer à surfer sur l'annonce
de son troc, mais la réalité, c'est que tout cela va être des usines à gaz, comme le CICE qui ne profite pas aux PME, ni à celles qui exportent.


Je rappelle que 2,5 x le SMIC ne permet pas de payer les guerriers dont on a besoin pour aller se battre à l'étranger, car à l'étranger, fini les 35 heures. Quand vous mettez le pied dans
l'immigration and custom hall d'un aéroport de destination, vous avez déjà un paquet d"heures au compteur.


Quand au reste, c'est usines à gaz et souffle dans le vent. Les régions, notre premier ministre dans une parfaite posture de nimby français ("Not in my backyard", chez les autres, pas chez moi),
il préfère annoncer la disparition des départements de la couronne de Paris plutôt que d'appuyer une fusion de région.


http://www.lefigaro.fr/politique/2014/01/16/01002-20140116ARTFIG00395-ayrault-dit-non-a-la-fusion-entre-la-bretagne-et-les-pays-de-la-loire.php


Parce que dans le fonds, fusionner la Loire Atlantique avec la Bretagne, ce n'était pas une si mauvaise idée que cela.


Economiquement, quoi de commun entre Nantes complètement excentrée dont les habitantes, ne rêvent que de week end à la mer de bateaux, coincée entre la Bretagne et la Vendée, et une ville comme
.... Sablé ou Le Mans plutôt tournées économiquement vers Paris et la zone Allemagne ?


 

Berthet Jeanne 16/01/2014 01:03


Bonsoir Mr Fillon,


je vous ai écouté ce soir sur TF1,mais j'ai regretté que Mr Bouleau(est-ce la bonne orthographe)ait essayé de vous piéger,de toute évidence ,on voulait que vous adoubiez Hollande,et c'est ce qui
est advenu dans les commentaires journalistiques "F Fillon soutiendra etc..." Il me semble pourtant, avec réserves? Me suis-je trompée?Je n'ai pas très bien compris le discours de F Hollande,trop
long, trop flou,j'ai très peu regardé sa mise en scène, a t-il une oreillette?lui dicte t-on les réponses,c'est l'impression qui ressort quand on l'écoute et elle est très mauvaise d'après les
commentaires diffusés sur certains sites.Mr Raffarin et Mr Borloo ont une approche différente de la votre ,je comprends que le premier ne veut pas qu'on l'oublie,mais ...on sait très bien que ce
président de pacotille est incapable de produire quoi que ce soit,sauf le fait de se faire photographier en scooter comme un gamin,et ça, qu'il en dise ce qu'il veut ,ça ne le quittera
plus.Quand aux journalistes Français présents et qui ont eu "l'honneur" de poser leur question,c'était le calme plat ,ces messieurs gauchissants ont évité de déboulonner leur idôle et on l'a
bien vu avec les louanges qui fusaient sur les chaînes et dans la presse papier.Mr Fillon,je crois  que vous serez le seul a avoir la tête sur les épaules pour dénoncer les absurdités dites
par le nouveau" social- démocrate".je ne crois pas un instant qu'il sera en mesure d'appliquer ce qu'il appelle un 2 ième tournant,encore faudrait-il qu'il y eut  un 1ier,et cette façon
de venir pleurer et admettre son échec ,n'est ce pas ?puisqu'il change de cap!Indigne d'un président ..Je vous souhaite beaucoup de courage,votre travail ne sera pas facile ,à Droite il  n'y
a pas que des opposés certains se sentent poussés des ailes et n'accordent pas leurs partitions ,ils veulent chanter, chacun tout seul,c'est bien dommage ,certains de nous autres n'apprécierons
pas.


avec mes respects


Jeanne Berthet

nous avons suivi votre intervention. rigaux 15/01/2014 21:34


nous avons suivi votre intervention. très belle prestation. vous avez trouvé les mots justes pour répondre au journaliste qui se voulait mordant.


avec tout notre soutien.

Lemoine 15/01/2014 20:52


Monsieur Fillon, bonsoir,


Merci et félicitations pour votre intervention ce soir. Entièrement d'accord avec vous malgré que je suis plutôt centriste par affinité. Je ne comprends pas Monsieur Borloo d'accorder un
satisfécit à l'actuel Président de la République. Tou ce qu'il à raconté ou dévoilé n'est que de la poudre aux yeux. Encensé par certains journalistes, nos gouvernants anesthésient le peuple avec
des réformes bidons et pondent des lois innaplicables dans notre quotidien. Comment trouver les 35 milliards d'euros qui ne seront plus payés par les entreprises ? Où sera la démocratie si l'on
regroupe des entités territoriales qui n'ont rien en commun ? Et l'éloignement des décisions et de l'administratif du citoyen. L'on veut tuer le monde rural, là où il y a de la qualité de vie
pour faire un monde où l'individu est anonyme. Que veut-on ? Renier nos origines, dilapider notre savoir faire et notre patrimoine. Voilà ce que l'on est entrain de susciter. Arrêtons
d'Américaniser notre beau pays : La France. Les Socialistes  n'ont jamais lu Bossuet qui disait : " Va visiter la ville mais vit à la campagne". Si
réforme il faut faire, il faut commencer par supprimer les Départements. Ensuite,reconsidérer les Arrondissements et rassembler des cantons ayants les mêmes
caractéristiques. Puis supprmer le Sénat et mettre Un Député, comme actuellement, par circonscription d'arrondissement, avec un Conseiller Régional par Canton. Là, l'on ferait quelques économies
et les Administrés ne seraient pas déboussolés. Faire du canton, l'entité administrative et de mutualisation des moyens de la communauté de communes, tout en gardant aux communes,  la
possibilité de développement selon leur spécificité. Notamment un développement commercial pour les PME. Voilà des sources d'emplois durables. Tout ceci sous le regard de la Sous-Préfecture qui
regrouperait, comme je l'ai dit ci-dessus, 7 à 8 Cantons de mêmes caractéristiques. Je compte sur vous Monsieur Fillon afin de préserver notre cadre de vie et de
redonner au monde Rural l'espérance qu'il est en droit d'attendre de nos dirigeants. Merci.Bien Cordialement.

RICHARD Jacques 15/01/2014 19:28


Bonjour Monsieur Fillon. Je viens de lire vos voeux pour 2014, et je veux saluer les qualités de courage et de lucidité qui en émanent. Du courage il vous en a fallu pour prendre des distances
avec la connotation démagogique que l'on prête au programme économique du Front national. Encore une fois vous avez été clair, et tant pis pour ceux qui ont tenté de vous tâcler sur ce point.


Pour la lucidité, vous avez dit tout ce qu'il fallait. Avec cependant une excessive confiance faite à M. Hollande. Vous dîtes à son sujet : "Aujourd’hui, je veux bien prendre le Président au
mot mais je ne m’en satisferai pas" .C'est encore trop aimable. Ce type est le pur produit de la génération E.N.A. Il a même accepté d'avaler le chapeau social-démocrate pour pouvoir
continuer à surfer.


Du côté de la rue Solferino, certains doivent s'étrangler. Maisattention, faut le prendre pour ce qu'il est : il croit pouvoir jouer au monarque, mais il n'est qu'un courtisan. Et bien des gens
du bon peuple, encore indulgents pour le Prince, comprendront un jour que nous sommes tous des Trierweiler.

gallo 15/01/2014 19:13


hollande a fait du hhollande


le pacte  "'un flou incroyablee 30 35 mrds!! cice va t il etre mis en place et se substituér?  une commission décidera ? et ceux qui ont miis en place leur dossier? 35 mrd en 2017?
entre temps que fait on? réduction des déficiits rien de précis de la fumée un comité de reflexion  de pilotage mensuel?? un gag oui? il n a pas de miinistres?  les regions ou les
métropoles et les départerments?? grave ce flou il va faire exploser la france dans ce contexte ce st grave

Christine 15/01/2014 16:48


Bonjour Monsieur Fillon,


Certains représentants de la "droite molle" se sont crus obligés de saluer la soi-disant social-démocratie révélée à Monsieur Hollande. J'espère que vous n'allez pas participer à ce concert. FH
s'est comporté avec une légèreté et une désinvolture inouïes depuis 18 mois, en attendant une croissance miracle qui compenserait sa politique de gribouille. Nul besoin de comité de ceci ou de
cela pour savoir que seule une réduction massive des dépenses publiques peut contribuer à ramener la croissance en France. Il a suffisamment d'analyses depuis très longtemps pour le savoir. Nous
vous écouterons et nous espérons que vous serez percutant. La comédie a assez duré. Bien sincèrement.

Bonnier 15/01/2014 16:20


Monsieur Fillon bonsoir,


C' est avec un grand plaisir que nous serons ce soir à l écoute de votre intervention.


Nous attendons beaucoup de vous , surtout de vous avoir à la tête de notre pays en 2017.


Cordialement.


Marc et Odile Bonnier.

Mes vidéos

Fil Twitter

Recherche