Ce site n'est plus à jour

Découvrez Fillon2017.fr
13 novembre 2013 3 13 /11 /novembre /2013 19:29

Invité de l'émission "Les grandes Questions"sur France 5, je débats avec Michel Onfray, Eric Naulleau, Claude Hagege, Didier Van Cauweleart et Elsa Godard sur la notion de "pensée unique".

Vidéo intégrale de l'émission :

http://www.france5.fr/emission/les-grandes-questions/diffusion-du-14-11-2013-21h40

Partager cet article

Publié par François Fillon - dans INTERVIEWS
commenter cet article

commentaires

gilles 29/11/2013 10:33


http://tvmag.lefigaro.fr/programme-tv/article/television/78512/francois-hollande-prefere-lci-a-bfmtv.html


VOilà. Je ne porte pas BFM TV comme une chaine d'info de grande qualité, mais ce que j'aime dans cette chaine, c'est qu'elle joue le rôle politique de FOx News aux USA enmoins carricatural.


Les conservateurs pendant les années CLinton s'étaient posé la question de savoir comment reconquérir le pouvoir. Un de leurs premiers passages obligés était la la maitrise ou la diffusion d'un
canal média orienté plus conservateur que les autres médias naturellement orienté microcosme médiatique à tendance humaniste donc de gauche et du type pensée unique.


BFM TV, c'est exactement cela, une note de couleur dans le paysage uniforme du microcosme médiatuque et une épine dans le pied du gouvernement socialiste.

hubert 28/11/2013 15:24


Voici ce dont la France a besoin et que François Fillon pourrait incarner :


http://www.dedefensa.org/article-la_france_en_europe_comment_passer_de_l_effacement_au_leadership_27_11_2013.html

bertin jp 25/11/2013 10:40


"L"art contemporain est peut ètre une imposture "


Mr d'Ormesson,cultivé,brillant,très cadenassé,a fait carrière dans le


"politiquement correct",comme son alter égo,François Mitterrand.


Au seuil de la vie,dépositaire des dernières confidences de l'ancien président,


Mr d' Ormesson envoie avec délectation une torpille au système !


Gràce à son audience,et dans le contexe actuel cette grenade causera quelques


dégats,mais sera vite désarmorcée par le silence médiatique.


Bref,les carriéres brillantes de nos deux personnages se terminent


dans le remords et le retour à la tradition familiale.


La secte moderniste et sa pensée unique ont fait des dégats  chez l'élite


carriériste ,mais s'inquiète-t-on de la catastrophe sociétale sur la population.


Qui parmi nos politiques dénoncera l'imposture socio-culturelle contemporaine


et sa propagande anti populiste ?

delleur gerard 24/11/2013 09:35


à propos de"grandes questions", je voudrais en tant que médecin spécialiste proposer à Monsieur François Fillion des pistes de travail pour REFORMER en profondeur la médecine libérale- Je suis
prêt à organiser une réunion en petit comité réunissant des Médecins Généralistes + Spécialistes + Sage Femme + Kinésithérapeute et Infirmiers libéraux du TERRAIN pour voir ce qui marche et
ce qu'il faut changer

bertrandlaulanne 19/11/2013 17:51


Continuez à partager vos réflexions avec les intellectuels et les Français : si nous voulons un renouveau en France, il faut convaincre les Français que les réformes difficles ne peuvent être
différées éternellement. Si les Français le comprennent, alors tout sera possible. Ce sera difficile de les convaincre mais il faut continuer ce combat sans relâche. Je vous remercie de le faire,
qui le mène ce combat sinon ? Puis-je me permettre une suggestion ? Il faut expliquer rationnellement mais il faut aussi, à mon avis, mettre un peu d'émotion, de la passion dans vos propos sinon
10 ou 15 % des Français seulement vous suivront.


J'ai bien aimé certains de vos discours de campagne qui justement montraient de l'enthousiasme. Amicalement, Bertrand L

fredi maque 17/11/2013 22:49


 


Je vois que mon commentaire n'a pas été publié.


Possible qu'il ait été un peu inélégant, et si c'est le cas on voudra bien m'excuser.


Ce que je voulais dire c'est qu'il est grand temps pour les leaders de l'UMP de sortir du cadre imposé par les socialistes comme le signifiait d'ailleurs M. Onfray. 


Je continue de penser que vous avez raté une occasion de le faire.


Mais ce n'est que l'avis d'un spectateur.


Bien à vous.

POMPIDOU 17/11/2013 11:34


Cher François Fillon,


Exercice risqué dont vous vous êtes sorti sans heurt, mais sans panache.


Que vous inspire les propos de M. Sarkozy sur la "Nouvelle Société" de Jacques Chaban-Delmas ?


Avec mes cordiales amitiés.

alice 16/11/2013 18:53


Cher François Fillon


comme le recommande St Ex :


"faites que le rêve dévore votre vie, afin que La Vie ne dévore pas votre rêve" !!!!


En avant...en avant...vers un renouveau ..!!!!.....alice

Dom DELANDRE 15/11/2013 19:41


Cher FRANCOIS FILLON


J'ai retrouvé hier soir  le FRANCOIS FILLON que j'apprécie, celui qui m'a fait adhérer à FORCE REPUBLICAINE.


Continuez dans cette voie, vous êtes tellement meilleur quand vous êtes au dessus de la mêlée, loin de ces polémiques personnelles qui ont abîmé dernièrement votre image.


Vous m'avez redonné espoir, espoir que j'avais un peu perdu. Maintenant il faut convaincre, convaincre et encore convaincre. Le chemin est long et sinueux, semé de chausse trappes. Une nouvelle
fois soyez vous même.


Respectueusement.


 

bibi 15/11/2013 18:58


bonsoir M FILLON


l émission hier soir sur france 5 était trés interessante mais on ne vous a pas beaucoup  entendu dommage//  mais aujoud hui la france est dans un tel état qu il est plus urgent de
faire quelque chose peu etre la disolutiuon de l assemblée ou la démission de fr HOLLANDE il serait grand temps que l ump se reunisse autour de vous   et vous soutienne a tres bientot j
espere sur une chaine médiatique  resptueusement

GC 15/11/2013 17:10


En regardant l'émission j'ai grandement apprécié les propos de Mr Fillon, plutôt rares dans la
bouche d'un homme politique.

Puis j'ai songé aux propos de Claudio Magris, homme politique et écrivain italien futur probable
prix nobel de littérature, lorsqu'il parle de l'accession de Silvio Berlusconi au pouvoir: "Nous ne l'avons pas vu venir, nous ne pouvions pas y croire. Notre erreur aura été, par habitude et
parfois par conviction, d'avoir négligé le Lumpenproletariat".

Mutatis mutandis c'est ce même ensemble social hétéroclite - sans conscience politique véritable
mais fatigué des éternelles rengaines des partis traditionnels - que le FN capte aujourd'hui en France. 

Comme Forza Italia il est sans vrai programme, sans vision d'avenir. Comme Forza Italia, il offre ce
qu'aucun autre parti politique français n'offre aujourd'hui: une promesse de revanche simple mais efficace sur la supériorité des élites et leur dédain traditionnel.

Pour paraphraser Franz Fanon, cette frange grandissante de l'électorat représente aujourd'hui les
damnés de la France. L'accroissement aidant de la masse des pauvres, des mécontents, des humiliés, ce qui était hier impensable - la faillite de la République - devient
possible. 

Et je songe tristement à la description de la prise de pouvoir par Benito Mussolini faite par Leon
Trotsky: " (...)le capitalisme a mis en mouvement les masses de la petite bourgeoisie affolée et les bandes d’un lumpenprolétariat déclassé et démoralisé - tous ces êtres humains,
innombrables, que le capitalisme financier avait lui-même portés au désespoir et la frénésie".

Quid des autres partis?


La droite et la gauche classique semblent désormais hors course. Le mythe gaullien a fait son temps,
il est illusoire de penser qu'il parle encore aux nouvelles générations. Mitterrand a vitrifié tous les espoirs du "petit peuple", qui n'est plus de gauche aujourd'hui.

Il faut le reconnaître: de part et d'autre, l'héritage n'est plus fertile: le Lumpenproletariat en a
soupé, de ces vieilles lunes nourricières de la pensée unique.

La tâche impossible d'un Mélenchon est de vouloir donner à ces gens une conscience politique - avec
les résultats électoraux que l'on sait. L'extrême droite n'a jamais eu besoin d'un tel argument: là où historiquement elle a été démocratiquement élue elle n'a eu qu'à souffler sur les braises du
mécontentement.

Je suis d'accord avec vous Mr Fillon: il faut croire en l''Europe et non pas faire machine arrière.
Sortir le débat politique du contexte franco-français. Eveiller les consciences à une réalité qui n'est pas circonscrite au sein de nos frontières. Donner de l'oxygène à la pensée.
Oser. 


Pourquoi pas en accordant au régionalisme la place qu'il n'a toujours pas en France. Pour briser la dynamique du repli nationaliste qui favorise aujourd'hui l'agrégation d'un Lumpenproletariat
français en pleine augmentation du fait purement mécanique de la décadence de la civilisation européenne, et partant, de son modèle économique et politique, thème que vous avez eu le courage
d'aborder publiquement hier. 



Il est trop tard pour jouer les Robespierre: Paris ne représente plus la France, Paris doit lâcher du lest pour sauver la France. Voilà un thème sur lequel le FN ne pourra jamais surenchérir.




Gageons qu'un tel débat serait assez populaire, capterait les esprits, redonnerait de la fierté et de la dignité. Qui peut être contre? Nous sommes tous d'une région en plus d'être Français. Et
cessons d'agiter les épouvantails de l'autonomie régionaliste: plus que jamais la France est soudée, pour de mauvaises raisons qui sentent le rance. Donnons-lui en de bonnes pour l'être plus
encore, avec du neuf. C'est le moment.

Dominique 15/11/2013 13:17


Un régal que ce genre d'émission dans laquelle vous tenez parfaitement votre place et un vrai bonheur que d'entendre disserter ces éminents intellectuels.


En entendant vos propos, on commence à voir se déssiner ce que pourrait devenir la France, ou le rôle qu'elle pourrait avoir, non pas dans le déclin mais plutôt, à mon sens, dans le
renouvellement futur de la civilisation européenne qui a commencé avec l'immigration actuelle. C'est ce genre de perspective qui nous manque terriblement aujourd'hui.


Je suis d'accord à 100% avec tout ce qui a été dit sur la presse en général et sur certaine presse en particulier (journal Minute) et il est grand temps de réagir face à ces outrances qui n'ont
que trop durées. Un code de déontologie devrait être obligatoire pour tout les médias.


Dominique

Henry Wallez 15/11/2013 09:39


Bonjour Monsieur Fillon,


La pensée unique...parler autrement...oui, j'ai regardé l 'émission hier soir sur France 5, j'ai aimé ! D'autant que les intervenants ont dit un certain nombre de choses vraies sur la situation
en France et notamment qui ( le ps ) a et avait favorisé l'émergence du front national dans le pays ! La dégradation évidente par les socialistes... etc  On peut se retrouver dans la
situation de 1958, où il a fallu aller chercher le Général de Gaulle pour remettre la France sur les rails, suite à la chienlit de Guy Mollet et consors, si mes informations sont bonnes ! Vous
serez prêt en temps utile car ce moment me parait inévitable ! On ne pourra pas tenir encore 3ans et demi ainsi !!! Avec du respect pour la France et les Français, Mr Hollande doit démissionner
ainsi que sa bande d'amis...


Dans cette attente, avec mon plus grand respect,


Henry Wallez


 

Arnaud de Vendeuvre 14/11/2013 23:06


Monsieur,


bravo pour votre remarque finale sur le rôle négatif des médias dans le débat politique.


J´ajouterai sa partialité dans sa présentation des évènements dramatiques de Syrie,contredite par la nouvelle politique américaine dde négociation et de conciliation.


On ne peut que s´inquiéter de la désinformation pratiquée par les médias sur les origines du conflit syrien et sur l´action du gouvernement syrien. Il semble que la pensée unique soit celle des
médias français sur cette question. On peut se demander si l´alignement de la France sur la politique israélienne n´en est pas la cause.

bertrand laulanne 14/11/2013 19:45


Cher François Fillon,


Vous avez raison, il faut faire entendre votre voix partout où c'est possible, à commencer chez les intellectuels, sans trop vous soucier des autres et des modes médiatiques qui n'ont qu'un
temps. Le but est de convaincre les Français qu'ils ont intérêt à en finir avec le déni de réalité, que c'est la réalité qui est unique et qu'il n'y a pas 36 chemins pour régler les problèmes qui
nous plombent depuis 30 ans. Continuez votre combat, vous convaincrez peut-être nos compatriotes qu'il faut arrêter d'avoir des illusions. Je suis des vôtres. Bertrand L.


 

alice 14/11/2013 13:14


......"ce n'est pas l'eau qui doit servir de miroir, c'est le peuple"..(vieux .proverbe)....
!!!..........alice


 

jc 14/11/2013 11:59


le général de Gaulle a eu le courage de démissionner quand il a vu qu'il n'etait pas suivi ;quand je lis LE POINT de ce jour page 7, pourquoi le président actuel de l'UMP n'en fait il pas autant
alors qu'il porte préjudice à son parti

moujeotte 14/11/2013 11:23


La « pensée unique » c’est aussi la pensée qui humilie le monde rural qui est au-delà du périphérique parisien. Comment
réaliser des activités périscolaires dans les écoles rurales avec le temps du transport scolaire ?


C’est aussi la paresse de beaucoup de journalistes qui ne font pas l’effort de se réapproprier l’information et font semblant de ne
pas comprendre que tu cherches à réunir tous les citoyens y compris ceux qui votent FN et Bayrou !


NB la nouvelle photo du blog : pas terrible ! Qu’en disent Alice et Cécile ?

dubois 14/11/2013 10:08


Vous saurez exprimer le ras-le-bol de Français qui n'en peuvent plus de la bien-pensance socialiste qui fait fi de l'esprit de responsabilité:principe de précaution utilisé à tout
propos, questions environnementales assaisonnées à toutes les sauces, embrigadement des jeunes avec des emplois aidés et des RSA qui les habituent à la distribution d'argent public.


Bon courage! nous sommes avec vous.

alice 14/11/2013 08:15


....nous serons tous là......!!!!....alice

LC 14/11/2013 06:41


Oui nous sommes plus que jamais à vos cotés.Je serais à l ecoute de l émission. Temps de choses sont à regler et ce n ai pas un remaniment du gouvernement ( j enleve d un coté pour mettre  
l autre);Mais d avoir le courrage de savouer vaincu. Le seul qui a eu le courrage de le FAIRE CE FUT LE general DE GAULLE , au 2éme septenat un referundum. VOILA UN GRAND HOMME.Bien a vous
cordialement votre 

Roland LE GALL 13/11/2013 22:35


Voici ce que disait Monsieur Ignace Ramonet, en janvier 1995, dans Le Monde Diplomatique, à propos de la pensée unique, je cite :


 


Englués. Dans les démocraties actuelles, de plus en plus de citoyens libres se sentent englués, poissés par une
sorte de visqueuse doctrine qui, insensiblement, enveloppe tout raisonnement rebelle, l’inhibe, le trouble, le paralyse et finit par l’étouffer. Cette doctrine, c’est la pensée unique, la seule
autorisée par une invisible et omniprésente police de l’opinion.


..........


Les moments que nous vivons semblent s'y rapprocher.


 


Bien respectueusement.

gallo 13/11/2013 22:14


grand moment! bonne préparation, de bons arguments  nous serons avec vous

gbrillaud 13/11/2013 21:50


Merci !! c'est avec grand plaisir et intérêt que nous vous écouterons, en espérant que c'est pour une fois une émission qui laisse du temps à la réflexion intelligente et qu'on ne vous coupe
pas la parole sans arrêt !

CIESLIK FRANCK 13/11/2013 21:24


Le gouvernement par son premier ministre faisait valoir à l'opposition que l'on remettait en cause la légitimité des élections et du
gouvernement. Ce n’est pas la légitimité du gouvernement que les français remettent en cause mais sa compétence à gouverner le pays.

Mes vidéos

Fil Twitter

Recherche