Ce site n'est plus à jour

Découvrez Fillon2017.fr
15 octobre 2014 3 15 /10 /octobre /2014 14:46

 

Retour sur mon intervention ce matin sur France info

 

 

L'ancien Premier ministre François Fillon a de nouveau ce matin pressé François Hollande de négocier avec l'opposition pour élaborer avant la fin du quinquennat quelques réformes majeures telles celles du code du travail, des retraites et la réduction de la dépense publique.

Puisqu'il ne souhaite pas "revenir devant les électeurs", "il faut que le président de la République accepte de regarder quelques propositions de l'opposition et qu'on se mette d'accord comme l'ont fait tous les grands pays devant la difficulté, pour soutenir ensemble, droite-gauche, un programme de réduction des dépenses publiques, d'assouplissement du code du Travail et une réforme de l'âge de la retraite", a prôné M. Fillon.

Pour l'ancien Premier ministre, le budget 2015 n'est "ni honnête ni responsable. Pas honnête parce qu'on veut faire croire aux Français qu'il y a une baisse des dépenses alors que la dépense publique augmentera de 14 milliards en 2015. Le déficit a augmenté entre 2013 et 2014, on est à 57,7% du PIB de dépense publique, c'est 1 milliard de plus qu'en 2012 et c'est le record absolu depuis cinquante ans".

Il n'est "pas responsable", a-t-il poursuivi, "parce qu'on va vers une crise financière et dans le cadre de cette perspective sombre pour l'économie européenne, la France est en train de devenir un maillon faible qui risque d'accélérer les difficultés de la monnaie européenne et de la zone euro".

M. Fillon a défendu son bilan à Matignon. "A partir de 2010, on a recommencé à baisser la dépense publique. L'Allemagne a baissé ses dépenses et est revenue à l'équilibre, la Grande-Bretagne a baissé son déficit. Le seul pays qui est reparti à la hausse, qui ne fait pas de réformes, c'est le nôtre. Ca ne veut pas dire pour autant qu'on en a fait assez (sous le précédent quinquennat, NDLR), je suis conscient de cela et c'est pourquoi je propose un programme bien plus énergique que ce que nous avons fait".

"Il faut tailler dans toutes les dépenses publiques: 110 milliards sur 5 ans sur les trois fonctions publiques. Ca passe par des mesures qui sont difficiles, le passage de la retraite à 65 ans, le retour à 39h dans l'ensemble des fonctionnaires, la diminution des fonctionnaires, l'arrêt d'un certain nombre de politiques publiques qui n'ont pas fait la preuve de leur efficacité. Mais ça, c'est en 2017, c'est loin, cela ne nous préserve pas du krash qui est en train profiler".

 

Le gouvernement n'en fait pas assez en matière d'économies dans les dépenses publiques. Il dénonce une "attitude totalement irresponsable sur le budget" et il annonce une "catastrophe financière".  
Dans ce contexte, il plaide pour une sorte d'union nationale autour des réformes les plus importantes : "Il faut que le président de la République accepte de regarder quelques propositions de l'opposition et qu'on se mette d'accord comme l'ont fait tous les grands pays devant la difficulté, pour soutenir ensemble, droite-gauche, un programme de réduction des dépenses publiques, d'assouplissement du code du Travail et une réforme de l'âge de la retraite."

Concernant les projet de loi du sur du nouveau ministre de l'Economie : "Avant de juger ses propositions, je vais attendre qu'elles soient abandonnées.  Emmanuel Macron, il a commencé par nous proposer la fin des 35 heures, c'est fini. Puis il nous dit qu'il allait faire le pacte de responsabilité à toute allure. Il n'est toujours pas en œuvre. Il a dit qu'il allait faire la dégressivité des allocations chômages, c'est abandonné…"

François Fillon a réaffirmé sa candidature aux primaires de 2016 "J'ai indiqué que je serai candidat aux primaires de l'opposition si ce sont des primaires honnêtes, si ces primaires n'avaient pas lieu je serai candidat au premier tour de l'élection présidentielle, comme ça les choses sont simples, et tout le monde est prévenu".

"Une primaire honnête c'est une primaire à laquelle tous les Français qui souhaitent participer puissent participer". "C'est une primaire où il y a deux ou trois millions de Français qui participent, à ce moment-là la primaire a un sens parce que ça devient un vrai mode de sélection du projet du candidat et du projet qui portera les couleurs de la droite et du centre."

Interrogé sur sa relative absence dans les médias en tant que potentiel compétiteur par rapport à MM. Sarkozy et Juppé, M. Fillon a jugé que "c'est le jeu des médias, ça va ça vient", ajoutant : "la seule chose qui compte c'est que je suis en tête dans les propositions de programme et dans la réflexion".

"Je pense que comme les médias sont finalement que le reflet des propositions des uns et des autres, les choses se rétabliront", a-t-il conclu.

Partager cet article

Publié par François Fillon
commenter cet article

commentaires

Anne 25/10/2014 12:04

Tout le monde a compris que 2017 sera l'enterrement de la gauche pour longtemps, si elle tient jusque-là.
A.Juppé pense (depuis longtemps déjà) qu'il lui faut rassurer pour se faire dérouler le tapis rouge par les médias, et que le reste, le vote des bêlants, suivra.
Pour l'instant çà fonctionne, tant il paraît socialo-compatible : "rassembleur", disent-ils....C'est beau.

Ah mais c'est vrai qu'un ticket Juppé/Bayrou, comme c'est excitant !! ;)

Tenez-bon Monsieur Fillon !

gilles 25/10/2014 11:16

http://www.lefigaro.fr/emploi/2014/10/24/09005-20141024ARTFIG00257-contrat-unique-meme-les-employeurs-se-mefient.php

"Pour résoudre cette équation, les économistes, comme le Prix Nobel Jean Tirole, proposent un renforcement des droits en fonction de l'ancienneté"

Ben voyons. Comme quoi, les économistes de laboratoire même prix Nobel n'ont pas toujours les pieds connectés au terrain.

Moi, je pose une question toute simple. Pourquoi l'ancienneté doit être récompensée par l'entreprise au salarié ? C'était vrai dans les années 70 où le plein emploi avait entrainé du chantage au salaire et un turn over pénalisant pour les entreprises et c'était d'ailleurs elles qui avaient proposé ce système qui avait contenté tout le monde.
En ce moment, c'est plutôt l'inverse qui devrait se produire, récompenser l'entreprise qui garde très longtemps des salariés vu la conjoncture, c'est une prouesse aujourd'hui.

Franchement, il est admis d'un côté que le code du travail ceci, cela, et de l'autre, toutes les élites de ce pays qui n'ont jamais vécu dans l'entreprise.
Il faut vraiment prendre conscience de ceci : Les indemnités de licenciement économiques, pour les entreprises notamment les PME, "c'est payer pour avoir le droit d'être pauvre".
En clair, il faut être riche pour avoir le droit d'être pauvre.
La logique du système qui prévalait, c'est qu'une entreprise qui rencontrait des difficultés puisait dans sa trésorerie (ses réserves pour parler clair) pour payer les indemnités, réserves qu'elle essayait de reconstituer ensuite dès que la crise en général momentanée était passée.
Aujourd'hui, cet équilibre déjà fragile a volé en éclat. La crise industrielle dure depuis Octobre 2008, 6 ans !
Les entreprises PME industrielles qui restent, sont exsangues car leur carnet de commandes a profondément diminué, ont toujours des structures salariées correspondant à leur ancien chiffre d'affaire d'avant 2008 donc ne leur donne plus les moyens de licencier quand elles ne sont pas dans le rouge. Pas les nouvelles qui n'embauchent que très peu, celles qui embauchent par dizaine quand la conjoncture devient favorable..

La question du contrat unique est une vaste galéjade. Il suffit de plafonner les indemnités de licenciement économique au strict minimum ou de les supprimer, et il n'y aura d'indemnité de licenciement que lorsqu'une entreprise peut prouver qu'elle est en difficulté.
Et vous verrez que le CDI est bien suffisant.

Le problème n'est pas du côté du CDI, il est du côté de la protection de l'être humain qui perd son job. C'est tout. Il faut protéger l'homme ou la femme, et pas verrouiller le poste par des moyens artificiels.
indemnisation du chomeur maintenue pour le sécuriser, Formation intensive pour le positionner en face d'offres d'emploi existantes non pourvues, et accompagnement dans la réinsertion.
Ce sont les 3 fondamentaux qu'il faut comprendre et financer, je peux effectivement comprendre qu'est là la difficulté.
Mais cela existe simplement dans d'autres pays tels que la Suède.
parce que pour l'instant, ici en France, c'est des propositions de professeur foldingue auxquelles on assiste, parce que la France est un pays de rente où les non rentiers rêvent de situations de rente et les rentiers se bouchent le nez et regarde ailleurs pour ne pas voir où est le problème.

Gaillard 24/10/2014 19:36

Bonsoir Monsieur FILLON., Monsieur le Ministre,
quel que soit le sujet du jour...c'est le seul biais que j'ai trouvé, pour vous lancer, en ces périodes du souvenir, un appel en faveur des veuves de guerre et de grands invalides.
je suis déléguée, pour les 87 veuves (Alpes Maritimes, Var, Monaco) Association de G.I.G.

Je connais particulièrement le sujet puisque je l'ai été deux fois, en 1960 avec deux jeunes enfants
jeune lieutenant de l' A.L.A.T (appelé), mort en service commandé,et en 1997, deux enfants de plus, ( engagé volontaire puis déporté-résistant-pupille de la nation). Je ne me suis jamais senti soutenue , ni aidé et j'ai dû me débrouiller seule...et combien d'exemple comme le mien....

















J'ai soigné mon époux double article 18 durant presque 10 ans( dans la phase la plus cruciale) sans l'hospitaliser, économisant à l'état de lourdes charges, d'autres on rempli ce rôle, durant presque 40 ans..... nous avons fait le sacrifice d'une vie "normale".Jeune mariée ou fiancée...et nos enfants en ont pâti eux aussi.

La moyenne d'âge des veuves est de 85 ans...nous n'en avons plus pour bien longtemps.....
certaines n'ont jamais travaillé..je côtoie leur misère et leur désespoir et à l'approche de l'hiver je pense à elle et à ce pays si peu reconnaissant.
Des mesurettes sont prises depuis quelques temps, mais ne concernent qu'une minorité, et comme les estime plus nombreuses qu'elles ne sont, (ce qui permet chaque année de faire un retour des sommes votées, dans les caisses...)
Donc à notre demande, une enquête a été faite ,diligentée par le commissaire général des armées...mais le Gouvernement n'a pas voulu la publier....car elle nous était largement favorable, à savoir que nous sommes beaucoup moins nombreuses qu'annoncé, mais il vaut mieux faire croire que le budget serait trop important pour mieux récuser nos demandes, ...curieux non?
De toute façon notre Ministre préfère la mémoire de pierre que la mémoire de chair ...et envisage dans l'avenir d'aider d'aider les veuves d'anciens combattants, "des rives de la Méditerranée" suivant son expression. Mais nous nous avons le droit à réparation et à ce titre nous sommes inscrites à la page n° 1 de la dette publique...on voudrait nous glisser dans la case "veuve d'anciens combattants" même si nos maris l'étaient,pour la plupart, les victimes civiles ne le sont pas! Nous voulons garder notre droit spécifique
Le Vote du budget aura lieu le 30 octobre au matin, l'an dernier il manquait 10 votes pour passer un amendement qui aurait pu nous satisfaire.
Cette année nous allons essayer d'en passer un autre par le biais de Madame Zanetti..mais nous ne savons toujours pas si elle .va la présenter
Nous déposerons de toute façon quelques chose.
Mais d'ici là nous voulons mobiliser le plus de députés.possible,pour cette séance, en avez vous les moyens ? Comme j'assiste à vos meetings lorsque vous venez à...Mandelieu, Cannes, et que je vous apprécie beaucoup, je voulais vous demander dans la mesure du possible votre aide. Très respectueusement...Merci aussi de précipiter le départ de M.Hollande, cela rendrait service à la France, Merci de m'avoir lu? CHG 78 ans.

Gaillard 24/10/2014 18:23

Monsieur Le Ministre . J'ai assisté à vos réunions à Mandelieu et Cannes (sous le charme)et convaincue de la nécessité de votre retour. Aujourd'hui je m'adresse à vous en ma qualité de veuves de guerre, je l'ai été deux fois (veuve )de tué 1960 , deux enfants et veuve de grand invalide..2 enfants
. Depuis plus de 10 ans je m 'investie, pour la défense du droit des veuves méprisés depuis1929 .! à l'(Association des G.I.G Alpes Maritimes, Monaco Var), 86 veuves dont je suis la déléguée.
Nous sommes les oubliées du Monde combattants! il faut savoir que la pension d'une veuve est de 600 euros, je côtoie la misère de ces personnes dont la moyenne d'âge est de 85 ans, l'une d'elle,92ans, voulait se suicider,' hiver dernier mes pensées vont vers elle alcar elle n'arrivait pas à se chauffer et à manger!
la plupart ont consacré des années aux soins de leurs époux, évitant ainsi des frais d'hospitalisation à l'état,nous avons le droit à réparation, Nous ne voulons pas être mise dans la case "veuve anciens combattants " pour une tributaire des aides de l'Onac..pour atteindre le seuil de pauvreté. nous avons un droit particulier nous demandons qu'il soit respecté! Notre sort sera décidé l, le 30 novembre, au matin au cours de séance du budget des AC, l'an dernier , il nous manquait 10 voix pour qu'il soit accepté, nous essayons de mobiliser que nous connaissons, c'est pourquoi je me permet de vous demander votre aide, car le budget qui va être voté le sera pour 2 ans!avec le moins PMI qui ne bouge plus cela devient impossible.En ces périodes de commémorations je pense à tous ceux qui ont sacrifié leur vie...sns reconnaissance pour leur famille, mon deuxième époux était pupille de la nation , au berceau, il s'est engagé volontaire, pour remercier son pays de lui avoir "payé" ses études, puis en 42/43 il est entré en résistance et a été dénoncé et déporté à Bukenwald N°41 706,, jusqu'au 15 avril 1945....notre Ministre actuel préfère la "Mémoire de pierre que celle de chaire" , et penser a ceux des rives de la Méditerranées, qu'aux Français...donc nous n'avons aucun espoir d"être entendu! aidez les je vous en prie, de tout coeur avec vous dans votre propre combat.

gilles 24/10/2014 14:40

http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2014/10/24/97002-20141024FILWWW00170-budget-ue-cameron-reclame-une-reunion.php

"I want my money back". Cela me fait bien rire.
J'emm... les anglais leur europhobie de façade quand il s'agit de participer et finalement, ils lâchent à chaque fois car de toute manière, ne plus avoir leur mot à dire sur ce qui se passe en Europe, ils ne le supporteraient pas.
Surtout qu'ils le fassent leur référendum sur l'Union Européenne, qu'ils le fassent.... Après avoir eu la la trouille avec le référendum écossais, ils vont faire à leur tour leur sécession.
yes, yes, yes.
Depuis 40 ans qu'ils sont dedans, les anglais n'ont pas arrêté de nous faire ch.....
Donc, cela va se terminer logiquement par un rabais.
Mais qu'on leur dise, une fois par toutes, à ces engliches, ces adeptes du french bashing :
Dehors, pas de soucis, eux, leur City, leur libre circulation des capitaux et leur connexions pas jolies jolies avec les paradis fiscaux....
On verra une fois dehors, si leur libre circulation des capitaux s'accomode de ne plus être dans l'Union.
J'attends ce moment avec délectation. Une fois qu'ils ne seront plus dans l'Union, ils ne pourront plus bloquer de processus et de décisions.
Et c'est d'ailleurs pour cela qu'en bon pragmatique, ils ne sortiront pas de l'Union.
Parce qu'au nom du pragmatisme, ils finiront par en adopter les codes et même l'Euro, j'en suis persuadé. Il faut simplement que les sujets de sa gracieuse majesté se fassent à l'idée.

gilles 23/10/2014 11:50

http://www.lefigaro.fr/politique/le-scan/citations/2014/10/23/25002-20141023ARTFIG00094-alain-juppe-veut-diviser-par-deux-le-nombre-de-parlementaires.php

Aux USA, il y a 500 parlementaires pour 300 millions d'habitants dit le Figaro dans l'article.
C'est vrai au niveau fédéral, mais il y en en plus des parlements locaux au niveau de chaque Etat.
Donc, c'est à relativiser fortement.

Plus généralement, oui, il faudrait diminuer le nombre de parlementaires, mais franchement, c'est un truc démagogique, car jamais cela ne passera.
Je rappelle entre autres qu'en 1969, un certain Ch de Gaulle a été soutenu du bout des lèvres pour son projet de régionalisation qui supprimait entre autres le Sénat...
Nous avons eu la régionalisation en 1981, donc davantage de fonctionnaires territoriaux et nous avons gardé le Sénat....
Quand un système de rente - revenu fixe quelque que soit le résultat économique - est régulé par ceux là même qui en profitent, que le niveau ou le principe soit justifié ou non, cela conduit toujours à l'augmentation de la rente. Un peu le principe des gravillons sur la route, qui finissent toujours par s'accumuler sur les côtés et le milieu de la route, cad jamais sur la bande de roulement, là où il le faudrait. A un moment, il y a tellement de creux qu'il faut refaire toute la route.

Bref, c'est un peu l'histoire de l'Ancien Régime, qui a augmenté les prébendes et privilèges mais n'est jamais arrivé à se réformer pour des raisons de même nature.

gilles 23/10/2014 04:50

http://www.lefigaro.fr/emploi/2014/10/22/09005-20141022ARTFIG00402-manuel-valls-relance-l-idee-du-contrat-de-travail-unique.php
Typiquement, le contrat de travail unique est encore une patate chaude qui date de 20 ans.
Notre pays n'est pas mature pour cette étape, alors qu'il y a urgence.
Personne n'a encore compris que c'est l'entreprise qui créé des emplois et plus encore, le chef d'entreprise en PME qui lors d'un besoin, va ou ne va pas prendre la décision de créer un poste.
Personne n'a compris qu'aujourd'hui, l'esprit créatif au niveau emploi des chefs d'entreprise est atteint en plein coeur.
Le chef d'entreprise n'a plus de garantie à offrir alors que tout le monde politique et social exige de lui quelque chose qu'il n'a pas.
J'ai entendu un salarié cadre me dire un jour : "Il vaut mieux avoir un bon patron dans ce pays, plutôt que d'être son propre patron".
Des centaines de milliers de chefs d'entreprise potentiels préfèrent rester salariés compte tenu du risque très bien évalué par les salariés d'ailleurs.
Je pense que cela résume la situation de notre pays sur le sujet de l'emploi.
A part les start up et les entreprises sans salariés, peu de création d 'entreprise et encore moins d'emplois.
La seule question est de savoir si ce pays a besoin de plus d'entreprises en ce moment ou plus de salariés sans entreprise...

bibi 20/10/2014 14:24


BONJOUR  M FILLON




AUJOURD HUI JE VIENS VOUS PARLER DU COMPORTEMENT DE ERIC CIOTTI  VALERIE PECRESSE ET LES AUTRES QUI DISSENT VOUS SOUTENIR FAIRE PARTI DE VOS SOUTIENS  MAIS  ANNONCENT
DANS LES MEDIATS QUI VONT VOTER N SARKOZY COMME PRESIDENT DE L UMP ET APRES QUE VONT ILS FAIRE? SEUL ERIC CIOTTI A ANNONCE QU IL CONTINURA A VOUS SOUTENIR POUR LES PRIMAIRES DE
2016    ET LES AUTRES ILS MANQUENT DE COURAGE?




 


 


 



Dom DELANDRE 21/10/2014 12:14

tout à fait ok avec le commentaire de bibi, je poste à nouveau le mien publié il y a quelques jours:

vous devez commercer à vous trouver bien seul! un à un vos pseudos soutiens se rallient au petit caporal pour l’élection à la présidence de l’UMP.
Certains assurent qu’ils voteront pour vous lors de la primaire, peut on les croire?
Il est paradoxal que vous soyez si peu soutenu par les sympathisants de droite alors que vous êtes le seul à avoir travaillé un véritable programme de rupture, avez mis en place à l’époque une équipe structurée, avez essayé de tisser un réseau de soutiens décentralisés (pas assez à mon goût).
Votre « défaite » en 2012 à la tête de l’UMP vous poursuit, cela semble avoir été la véritable rupture avec les français. Copé et sa clique ont réussi leur mauvais coup, je n’aime guère la théorie du complot mais on peut se demander si tout cela n’était pas orchestré à distance par un ancien président et ses hommes de main?
In fine espérons que les français seront plus attentifs au fond des propos qu’à la forme des discours, c’est la seule issue qui vous permette de revenir dans le jeu.

gilles 19/10/2014 13:49


J'ai la conviction que vous serez le prochain Président. Vous êtes le seul à être constant sur le même programme.


N Sarkozy est sorti du bois, il est sur le mode rock star "vous m'avez manqué" donc il sucite moins d'intérêt, sans parler des épées de Damoclès qu'il a au dessus. Je suis curieux de voir ce que
donnera l'affaire du financement de la campagne 2012 en mtière dinégilibilité. A Juppé présenté comme numéro 1 par les médias me fait penser à un chouchou choisi par le microcosme parisien. Je le
trouve surmédiatisé par les médias, un peu comme pour Balladur.


La constance dans les idées se cristallise dans les urnes. Chaque élection l'a confirmé.


Il manque un chapeau ou un socle commun à vos idées. N Sarkozy n'a pas de programme, mais il a un socle "Je suis revenu pour redonner de l'espoir". C'est vide en dessous, mais c'est un socle. Il
donne de l'espoir.


Il faut que vous redonniez de l'espoir "Derrière les nuages lourds de .... et de nos larmes, voici que reparait le soleil de notre grandeur", "Les mêmes forces qui nont submergé nous feront
vaincre demain".... vous n'avez que le choix.


Continuez à labourer comme vous le faites, un peu de synthèse sur tout cela et l'heure de la récolte arrive.

michel 18/10/2014 08:25


Cher Monsieur Fillon .....Le jour venu, le problème serait bien sûr de faire admettre à l'opinion l'inéluctabilité de réformes profondes, touchant à des intérêts collectifs et
individuels. Aucun président ne s'y est hasardé : ni Chirac, bien sûr, à peine plus Sarkozy, et fort peu Hollande. La rigueur, c'est de cela qu'il s'agit, devra être
partagée. Le soutien de l'opinion passerait par la reconnaissance d'une exemplarité absolue de la classe politique. J'espère qu'un jour vous nous ferez part de votre sentiment à ce sujet.
bien cordialement

bibi 17/10/2014 16:13


BONJOUR M FILLON COMME D HABITUDE EXELLENTE  INTERVENTION VOUS ETES  LE SEUL A DIRE LA VERITE QUAND LES JOURNALISTES VONT ILS LE
COMPRENDRE ? ET VOUS SOUTENIR  JUPPE// BAYROU IL NE MANQUAIT PLUS QUE CELA   VOUS DEMANDEZ A FR HOLLANDE DE VOUS ENTENDRE IL EST SOURD DEPUIS 3 ANS  IL NE FAUT RIEN
ATTENDRE DE LUI ET DE SON EQUIPE DE BRAS CASSES  PARCONTRE  VOUS RAPPROCHER DU PRIX NOBEL  D ECONOMIE  CELA SERAIT UNE BONNE CHOSE MAIS C EST PEU ETRE DEJA LE CAS  
BON COURAGE

MARIE Guy 17/10/2014 11:40


Monsieur François FILLON,


 


Je suis tout à fait d’accord avec les commentaires N° 10 & 15. Les politiques ne changent pas, ils regardent toujours l’avenir
dans un rétroviseur. L’on tape toujours sur les français, sans jamais se remettre en cause.


Vous voulez faire des économies, il serait bon de supprimé :


Les 680 commissions Théodule, qui ne servent à rien, ainsi que toutes les niches fiscales. Les français doivent être égaux devant
l’impôt.


La SNCF aurait du êtes privatisée depuis 23 ans
(traité
Maastricht en décembre 1991
interdisait tout monopole).


Tant qu’il y aura 577 députés, plus 350 sénateurs soit 927 parlementaires dont 90%
sont fonctionnaires, IL N’Y AURAT AUCUN CHANGEMENT.  Car ils veulent sauvegarder leurs privilèges qui se sont eux-mêmes attribués (Abandon de tous les privilèges REVOLUTION FRANCAISE 1789 Sommes-nous revenus sous un régime féodal ?) La principale
cause de la Révolution a été l'excès de l'inégalité.


Avec 100 députés soit un part ancien département serait suffisant, les lois venant de Bruxelles,
enfin sous contrôle de
Washington


Depuis 1974, les énarques ont ruinés la France, aucun budget en équilibre et
encore moins bénéficiaire. Comme l’a si bien dit Coluche « les énarques, si on leurs confié le désert, dans cinq ans, il n’y aurait plus de sable ».


La république est UNE et INDIVISIBLE tout le monde doit être soumis aux mêmes lois.


 


Fidèlement vôtre

COUTURIERN Maryse 17/10/2014 10:18


Merci de continuer à creuser votre sillon Monsieur le Premier Ministre. Nous sommes à deux ans des présidentielles et rien n'est acquis. Nous avons besoin d'une  VRAIE droite et d'un Homme
d'Etat et pas d'un star système; (même huilé, il netrompe personne).


Respectueuesemnt à vous,


Maryse Couturier

RANVIAL Liliane 17/10/2014 07:57


Vous avez raison . Mais il est vrai que les médias   ne nous parlent   que du " combat " JUPPE - SARKOSY " . Les médias ne sont pas honnêtes !!! Tous orientés .DES BOBOS
GAUCHOS qui ne veulent pas de véritables débats et de véritables choix de politiques .


Ils essaient de rendre les Français " les plus moutons possibles ."


Alors vous avez parfaitement raison : SOYEZ CANDIDAT A LA PRESIDENTIELLE ,quoique


essaient de faire les médias et certains politiques pour ne pas vous donner la parole  et


pour restreindre le choix des candidats .


RESPECTUEUSES SALUTATIONS   ET COURAGE !!!


 


 

alice 16/10/2014 21:33


Action + Réflexion+ Proposition =  François
Fillon


Il est le seul candidat qui puisse réellement redresser notre Pays. Le seul qui analyse
sans cesse la situation. Le seul qui mène des batailles.   Le seul qui ne cesse de pointer du doigt ce qui ne va pas. Le seul qui
a minutieusement  construit un grand programme. Toujours avec discrétion, toujours avec sagesse,  toujours avec distinction, et toujours pour La France avant tout. Regroupons nous, de plus en plus nombreux autour de lui,  aidons le de notre mieux à l’emporter haut la main en 2017 ….!!!!.....................alice

gbri 16/10/2014 19:29


Super interview ! l'affirmation selon laquelle vous irez au 1er tour de la présidentielle si les primaires ne sont pas honnêtes, est excellente et c'est bien vrai que tout le monde sera au
courant ! La tranparence, le travail, l'honnêteté, une ligne politique ferme et complétement novatrice...on est pour ! Merci M. le Premier Ministre. Oui le nouveau site de Force Républicaine est
très bien, agréable et facile.

Bertrand L 16/10/2014 18:32


 


Bonjour François Fillon, bonne interview encore une fois, bravo pour votre
offre de travail au gouvernement, continuez à la refaire même si ce gouvernement est inapte à prendre des décisions; montrez plus largement de quelle façon vous travaillez et préparez les
décisions de demain (quelles sont vos équipes ? qui fait quoi ? qui vous conseille ? auprès de qui prenez-vous conseil pour établir votre programme ?...), montrez qu'une équipe autour de vous
travaille; continuez à alerter les Français sur le risque majeur de crise qui nous attend. Bravo, merci et continuez. Bertrand L (Parigné le Pôlin)

Corneau 16/10/2014 18:10


Cher Monsieur Fillon,


J'apprécie beaucoup vos prises de positions franches sur la situation réelle de la France. Il faut faire de la pédagogie auprès des français avant que la situation, de l'endettement notamment, ne
sorte de notre contrôle. Je trouve votre idée d'un agenda national négocié avec la majorité excellente. Comment pourriez vous la mettre en oeuvre concrétement? Jean Louis Borloo semblait aussi
aller dans ce sens à un moment mais il n'a pas pu poursuivre. Dans une stratégie de rupture et "centriste" vous avez une très belle carte à jouer en associant les modérés du PS et les réformistes
de l'UMP-UDI. a vous de jouer...


Bon courage!

rousseau 16/10/2014 17:23


que voulez vous négocier avec un " irresponsable " entouré de " farfelus" qui a passé son temps à se contredire en permanence , à mentir sur la situation réelle du pays  et faisant le
constat de son incapacité à diriger et à gouverner , adopte , signe de son impuissance , l'attitude d'un ponce pilate " aprés  moi le déluge " puisqu'il ne se représentera pas en 2017 ? il
aura laissé derrière lui un pays en ruines et exsangue sans vision , sans projet ! bien loin de la vision "gaulliste" et des 30 glorieuses qui ont suivi . il suffit de se réferer à l'excellent
ouvrage du journaliste éric zemmour faisant le constat de la France depuis 30 ans  totalement éloigné  du politiquement correct mème si parfois excessif dans son analyse . à l'heure
actuelle,  la droite ne vaut guère mieux attendant du " candidat -providence" qu'il fasse des miracleset paralysée dans des querelles de chapelle ! nous pend au nez la forte progression du
FN qui capitalise sur les peurs et frustrations du pays en grave déclin ! on sait ce qu'il en est suivi en Allemagne à la fin de la première guerre mondiale avec la montée du national-socialisme
et son accéssion au pouvoir ! je dis d 'avance non merçi ! encore une fois entourez vous de gens issus de la societé civile et appliquez dans votre futur programme de gouvernement les
recommandations du rapport pébereau , du rapport gallois et celui de la cour des comptes . soyez d'inspiration gaullienne ou gaulliste en vous opposant avec détermination aux " diktats "
bruxellois ,retrouver une forme d'indépendance nationale   et tournez la page de l'UMP ! que vive enfin Force Républicaine pour asseoir les fondements d'un mouvement novateur,rassembleur et
résolument tourné vers l'avenir ! celui qui osera d'une manière ferme et sans hésitation sur bien des sujets , notamment sociétaux , sera le vainqueur des prochaines présidentielles ! ètes vous
réellement pret à relever ce défi immense ? 

Cieslik Franck 16/10/2014 15:18


Je suis comme beaucoup de patrons d’entreprises, une fois que j’ai payé les charges sociales et diverses, les frais de péages et de
déplacement, les frais locatifs et de tous les organismes qui se gavent sur nous, les coûts exorbitant des parkings publiques, bien, il n’y a plus rien dans la gamelle et on je me pose la
question pourquoi nous avons travaillé et comment on peu regarder l’avenir dans ce pays ?


 


Le cout de la médecine du travail environ 130 € pour une personne or que le coût d’une consultation est de 25 € il me
semble…  Oui, voilà comment on se gave sur le dos des entreprises dans notre cher pays…  Et si c’était
tout !    Pour certains c’est très facile et pour les autres ils n’ont rien à dire... qu’à subir…


 


Et pourquoi ?   Bien à cause de notre égocentricité … Pendant plus de 30 ans
nous avons méprisé les entreprises et les entrepreneurs dans notre pays, sans bien percevoir quels étaient les vrais enjeux et que c’était notre richesse.


 


Mais en France on est dans l’administration de père en fils et comme dans la politique et la droite est aussi bien que la gauche et de
cela nous n’en voulons pas, nous n’en voulons plus !!!


 


Mais enfin nous avons un pacte de responsablité, comme si les patrons n'étaient pas des hommes responsables ?  Quelle mépris
...  Je me demande qui est responsable dans ce pays ?   Peut-être ceux  qui ont endetté la France ?   Si je procédais ainsi, mon entreprise ne durerait pas deux
jours !!!!!   

Jean-Louis PETIT 16/10/2014 15:06


Je souhaite en effet que vous apparaissiez de plus en plus comme le candidat naturel de l'opposition, le seul doté d'un programme réfléchi et à la hauteur des enjeux. Le comportement de l'ancien
Pdt depuis son retour a déjà agacé tous mes amis gaullistes. Il n'a vraiment pas changé et il fait de la politique comme un conseiller général dans un préau d'école. Il n'a pas le niveau ni
surtout pas assez de suite dans les idées. Quant à A Juppé, homme respectable, il appartient au passé, déjà par son âge, 78 ans à la fin d'un éventuel mandat, et nous promet trop visiblement une
présidence consensuelle "à la Chirac" où il ne se passera rien


PS: concernant le site : Nous devrions connaître à l'avance la date des interventions de F Fillon dans la presse. C'est au moins aussi utile que
les rediffusions

Stéphanie 16/10/2014 14:48


Bonjour M. Fillon,


 


Toujours d'accord avec votre discours. Egalement avec votre souhait de primaires "honnêtes". Je ne suis pas adhérente UMP et je souhaite participer à ces primaires.


 


Cordialement,


Stéphanie 


 


PS : Vous demandiez un retour par rapport au site de force républicaine. Il est pour ma part tout à fait lisible et pratique à parcourir. Cependant, une photo de vous plus souriante pourrait être
plus avenant. Regarder dans les yeux me semble également une marque d'honnêteté.

michel 16/10/2014 14:26


L'on ne peut pas s'enchanter à l'idée du travail dominical étendu ou de l'extension de l'âge de départ en retraite. Mais, en même temps, il est tout de même rassurant d'entendre des propos
responsables, dits par un homme qui prouvé sa compétence. Quelques décennies d'apprentissage politique ont fait que les Français intuitivement peuvent sentir la démagogie. Ou pas. Et c'est ce
parfum de sincérité qui plait chez François Fillon, y compris à ceux, nombreux tout de même mes chers amis, qui n'ont pas de gène UMP ou RPR, et ont pu par exemple, être séduits,
en 2007, par FBayrou ( le seul alors à oser parler de la Dette, laquelle devait se situer à 1100 ou 1200 milliards d'euros).


Oui à l'idée de contacts entre "majorité" et opposition en vue de grandes réformes. C'est bien ce que Mr Hollande pourrait faire de mieux de son quinquennat.


Cordialement

J.Paul RIBET 16/10/2014 13:53


J'ai beaucoup apprécié votre intervention de ce matin et plus particulièrement d'avoir dit que vous vous présenteriez si les primaires ouvertes à tous ne se passent pas correstement. Je ferai
tout por que le prochain PRESIDENT se soit vous

jf lyon 16/10/2014 13:42


Je ne crois plus vraiment dans les politiques. manque de courage, carrierisme, manque de vision pour le pays. Ils tiennent tellement à nous faire du bien en permanence..... pour quel résultat !
Le pays est massacré depuis 30 ans dans tous les domaines. Le spectacle quotidien de la classe politique est pitoyable.


J'aime votre approche et votre courage M. Fillion. Continuez avec determination votre chemin. En 2017 il est fort probable que vous aurez mon vote.


JF Lyon

Marie-Luce 16/10/2014 13:30


Monsieur Fillon,


Continuez à occuper les médias pour que les journalistes parlent de votre programme.Ils n'ont que Juppé à la bouche, mais je ne sais même pas s'il a des propositions très concrètes comme vous.


En ce qui concerne la retraite à 65 ans, pourquoi ne pas adoucir le propos en évoquant la possibilité de travailler à temps partiel après 55 ans.


C'est ce que je fais et c'est super: je garde des contacts professionnels, je me sens utile, je gagne ma vie et ma conscience est en paix par rapport aux jeunes, à qui on demande beaucoup trop.


Avec mon soutien pour les primaires de 2016


Mluce


 


 

simon 16/10/2014 12:55


Bravo Monsieur FILLON, je suis une de vos fidèles et votre programme est clair, juste et sensé. je souhaite de tout coeur vous voir gagnant en 2017.


Vous êtes une personne honnête et sincère. Continuez, ne baissez pas les bras, nous avons tellement besoin de vous !


Les temps sont durs, nous n'avons pas le moral, et VOUS, vous nous avez compris .


Bien amicalement . Dany SIMON

larnicol 16/10/2014 12:31


Excellente proposition que l'Union Nationale!


Continuez votre combat par le Programme.


Cette fois(présidentielle 2017) l'état de la France est tel, que les Français choisirons le plan d'action politique qui sauvera notre pays

LC 16/10/2014 12:30


POUR MOI LE PS EST LOIN DERRIERE POUR NE PAS DIRE MORT POUR MOI. NOTRE NOUVEAU PRESIDENT SERA MONSIEUR FILLON ET PERSONNE D AUTRE. LAISSEZ LES AUTRE PARLER UMP OU PAS ILS FONT VOTRE AVENIR ET
CELUI DE LA FRANCE ET DES FRANCAIS. CORDIALEMENT

JM 16/10/2014 05:00


je ne vais pas tarder a commencer mon tour de prises de sang... en rentrant du boulot je vous ecouterai dans mon auto :)


franchement je ne sais pas sur quoi je vais reduire mes depenses mais ne comptez pas sur nous pour relancer la consommation...


mieux l an prochain je travaillerai moins trop con a travailler en plus...


ce sera pas simple mais bon on mangera des "patates"


 

marc galante 15/10/2014 22:43


Merci de nous tenir informer de vos passages mediatiques, c'est toujours un plaisir de vous ecouter.

Bonnier 15/10/2014 21:20


Bonsoir Monsieur Fillon,


 Nous ne manquerons pas de vous écouter  sur France Info.Monsieur Fillon nous comptons beaucoup sur vous pour redresser notre pays ,aujourd'hui nous sommes complément désemparés avec la
politique menée par Monsieur Hollande et son gouvernement, cette situation  n' est plus tenable .


La droite donne une très mauvaise  image aux yeux des Français , nous avons l' impression que tout le monde se disperse depuis le retour annonçé de Nicolas Sarkozy comme sauveur pour notre
pays.Mais dans un premier temps ce sera l' élection du président de l' UMP et nous espérons bien que Monsieur Bruno Lemaire va créer la surprise ,nous voulons à la tête de notre parti  une
personne sincère ,honnête.Nous n' allons pas revivre novembre 2012.Quant à vous Monsieur FILLON gardez votre ligne de conduite pour 2017 , on aimerait parfois vous entendre davantage dans les
médias .Bon courage , tenez bon,  nous sommes nombreux à vous soutenir.


Bien cordialement.Marc et Odile Bonnier.

boutines 15/10/2014 19:58


MR FILLON je ne connais le sujet pour ce jeudi, mais sachez expliquer que la SYRIE c'est fini et que maintenant c'est au tour de la TURQUIE. Pourquoi l'abbatge médiatique sur les armes chimiques
en SYRIE et surtout qui le pratiquait?


 

Charles Gancel 15/10/2014 17:12


Enfin une photo avec un VRAI sourire...


 

Mes vidéos

Fil Twitter

Recherche