Ce site n'est plus à jour

Découvrez Fillon2017.fr
2 octobre 2012 2 02 /10 /octobre /2012 18:18

Partager cet article

Publié par François Fillon - dans INTERVIEWS
commenter cet article

commentaires

PORTIER 07/10/2012 20:24


Bonjour Monsieur FILLON, Je ne suis pas du tout supporter de Coppé, mais de grâce, essayez de comprendre : si ce qu'il a dit sur le pain au chocolat est exact, il a eu raison de le dire, même si
ce n'est pas politiquement correct ! il faut arrêter de se taire au nom d'un laxisme dangereux. Je n'aime pas le pen, je n'aime pas les extrémismes, mais ça suffit ! tout ce qui empêche des
français de vivre comme des français doit s'arrêter. Alors, débarrassez vous de vos idées toute faites et écoutez les français. Je reçois régulièrement des messages que je trouve excessifs et la
colère est en train de monter. Attention !

Elisabeth Demolliens 06/10/2012 23:49


Vous êtes le seul à pouvoir représenter la continuité des idées du Général De Gaulle, la France à besoin de vous.

santamaria 05/10/2012 10:23


allez François j'espére que tu vas remporter cettte élection face à ce petit coq agressif et hypocrite de copé

gilles 05/10/2012 08:55


http://www.lefigaro.fr/entrepreneur/2012/10/04/09007-20121004ARTFIG00756-plus-value-de-cession-bercy-recule-mais-pas-trop.php


Morceau choisi : "Puis Pierre Moscovici et Jérôme Cahuzac (ministre du Budget) ont reçu les représentants des start-up et des PME de
croissance. «Nous avons eu le droit à une leçon de morale sur le thème: d'accord, on ne vous a pas consultés avant de rédiger le texte, mais vous, de votre côté, avez donné une mauvaise image de
la France à l'étranger en faisant croire que le gouvernement était contre les entrepreneurs», raconte, ironique, l'un des patrons présents."


Ils sont complètement déconnectés des réalités par pure idéologie. Même F. Mitterrand ne l'aurait pas osé. Ils sont entrain de tuer notre pays.


Je crois qu'il ne s'agit pas d'une erreur politique ni de démagogie, mais d'un crime organisé.


Obliger un chef d'entreprise à être taxé ou à réinvestir la totalité de la vente de son entreprise, c'est l'essence même de la rémunération de l'entrepreneur qui porte des risques pendant des
années de pouvoir se dire, "un jour, je récolterai le fruit de ces efforts et de ces risques."


Supprimer cette quête, c'est décourager l'entrepreneur ou pire, l'inciter à taper dans la caisse ou se servir sur la bête en l'obligeant à se verser des salaires mirobolants au détriment de la
pérennité ou des projets futurs.


La vérité est que face à l'appauvrissement général dû à l'étau achat énergie matières premières/prix de vente des produits, plutôt que de libérer l'énergie créatrice par les heures de travail,
les socialistes pensent en bon répartisseur, je pique aux riches, aux non écologistes et aux méchantes entreprises pour donner aux gentils pauvres, écolos, et fonctionnaires.


Le principal problème est que nous sommes représentés par des enseignants, fonctionnaires et avocat au Sénat et à l'Assemblée Nationale et que ce sont eux qui croient connaitre tout le
fonctionnement de la société


Comme les communistes des pays de l'Est ont eu à rendre des comptes après la chute du mur, il serait logique que les socialistes actuels pur sucre soient traduits le moment venu devant des
tribunaux.


Les 35 heures sont restés impunis, les mesures actuelles digne des soviets sont entrain de casser notre pays et le vider de sa substance innovatrice.


 

JM 05/10/2012 00:11


Prompt rétablissement ;) les trajets en voiture favorisent aussi les coliques néphretiques... une bonne perf d 'anti inflammatoire: attention a l 'estomac...


bon courage.


petite question: pourra t on imaginer au sein de  l' UMP un reseau social de soignants et ingénieurs qui orienteraient /soumettraient une modernisation du systeme de santé et prise en charge
des patients afin de reduire les couts de production des soins? etc. etc. ?


De nombreuses economies sont realisables grace a des systemes d 'informations innovants pertinents et rapides, ceci dans tous les secteurs de l etat (régalien ou non).


j 'echange avec de nombreux jeunes ingénieurs: ils ont l espoir de developper notre nation mais souvent le decisionnel souvent agé qui ne connait pas la différence entre mozilla et godzilla..; n
apprehende pas les enjeux et developpement ayant une incidence sur le developpement de nouveaux metiers et encore moins les impératifs liés a la strategie de guerre economique...


du coup souvent les ingénieurs espèrent partir soit vers les USA ou la Chine... c'est tout de meme malheureux...


Enfin bref...

morellec 03/10/2012 19:09


Bonjour,


J'apprécie vos qualités, votre droiture, votre réalisme, votre foi ... Cependant, je constate que vos convictions profondes - me semble-t-il - sont trés en retrait sur le sujet actuel
du mariage & de l'adotption pour des couples homosexuels ! Permettez-moi de vous le dire : Ne soyez pas dépendants, ni dans la surenchère vis-à-vis du discours trop médiatique,"piégeux",
 idiot et bélant de la Gauche ! Soyez vous-même, clair et serein ! Apportez-nous une garantie que le réel, le bon sens est une urgence nécessaire : aussi,  faites tout pour
exiger ou mettre en oeuvre un référendum sur le mariage & l'adoption. Merci de votre action !

gaetan 03/10/2012 18:03


http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2012/10/03/97002-20121003FILWWW00570-emploi-pas-besoin-de-flexibilite-cgt.php


Le patronaaaaaaa, les travailleuuuuuuuurs.


Ce qui prévaut, ce sont ces sales esclavagistes de patrons. Et le code du travail est là pour limer les crocs de ces dangereux contre révolutionnaires.


Encore scotchés au 19e siècle. Vraiment des tarés. complètement bouchés.


Aujourd'hui, la morale est qu'il vaut mieux être salarié, cadre, creuser son trou dans une entreprise avec un patron pas trop chiant et pantoufler. gauche droite, c'est gagnant à tous les coups.


Diriger une entreprise, il faut être fou. On pourrait imaginer que les socialistes ont évolué. En fait, ils en rajoutent une couche à chaque fois qu'ils reviennent au pouvoir. Sachant que la
droite est hyper complexée et n'ose pas revenir en arrière, on voit le résultat.


Rendez vous en Janvier, avec un taux de chomage à 11 % en croissance vers les 12.

gaetan 03/10/2012 12:00


Impossible de joindre le standard pour poser question.


Pourtant, j'avais des munitions. Je dirige une entreprise de qq dizaines de personnes qui conçoit et fabrique des machines industrielles avec un export de 40 à 80 % selon les années.


Vous dites que dans un an, l'économie se sera arrêtée. Vous rêvez. Vous n'avez pas un an. Nous sommes actuellement comme en 2008 à la même époque. Tout est entrain, MAINTENANT, de s'arrêter. A
part quelques secteurs tels que l'agro alimentaire et le luxe. Pas de quoi faire vivre une économie.


Et les socialistes font semblant de ne pas l'entendre au nom de leur idéologie de m.....


Nos agents commerciaux étrangers et concurrents ont allégé drastiquement leur structure en attendant les innovations qui leur permettront de redémarrer. Oui, ils ont mis dehors des salariés sans
pratiquement aucune indemnité. Mais ils ont instantanément préservé la pérennité de leur société et surtout ils ont maintenu les emplois qui restaient. Un chef de petite entreprise, son job,
c'est de créer des nouveaux produits et d'être chez les clients. Pas de passer des heures à faire des plans sociaux, des plans de DIF, des plans de formation, des plans de développement durable,
écologique ou de poil de c... comme disait Coluche en parlant du ministère du temps libre en 1981.


Nous en France, c'est impossible d'aller vite et on est entrain d'en crever.


En ce moment et en attendant que les innovations portent leur fruits, il faut :


1) Supprimer les indeminités de licenciement comme les allemands l'ont fait pour permettre aux entreprises de s'adapter très vite à la conjoncture. Les recommandations de l'OCDE et de la
commission européenne vont dans ce sens.


Aujourd'hui, ce sont des chèques à 6 chiffres que je suis obligé de faire pour me séparer de certains salariés. Les trésoreries des petites entreprises ne le supporteront pas, d'autant que ce
n'est pas les banques qui vont prêter. 2e effet pervers, les salariés en question le savent bien et attendent leur chèque avec passivité tout en vous regardant avec ironie "tu veux me virer, pas
de pb, je suis fatigué il est temps que je me repose et tu passes à la caisse, en attendant, je mets le b..... discrètement dans l'entreprise, petite phrase défaitiste par ci, démoralisante
par là, critique". Redoutable dans une petite boite.


3e effet pervers : Les entreprises hésitent à embaucher des cadres dont les conventions au bout d'un an de présence imposent par convention tout un tas d'épéé de Damoclès.


4e effet pervers : Ne comptez plus sur les TPE pour embaucher les plus de 50 ans.Au delà de 50 ans, et selon les conventions collectives, dans la plupart des cas (plus de 5 ans d'ancienneté par
ex), les indemnités de licenciement sont majorées de 20 %.


Ajoutons dans une entreprise de 28 personnes comme la mienne que j'ai 4 salariés protégés (délégués titulaires et suppléants). Sans surprise, ils sont dans la structure que j'ai besoin d'alléger.
4 /28 soit près de 15 % de salariés protégés. Super non ?


Et ne comptons pas sur l'inspection du travail pas vraiement favorables aux entreprises pour donner l'autorisation de licencier ses personnes même si économiquement c'est par là qu'il faut
passer.


Merci à la législation dite de modernisation sociale pondue par L jospin juste avant de partir en 2002. Vous n'avez rien fait pour la changer.


Comment imaginer un seul instant qu'une entreprise dans une économie en phase de décroissance comme cela peut arriver à s'adapter.


2) Augmenter fortement le temps de travail pour permettre aux entreprises d'être à pied d'égalité avec les entreprises allemandes.


Enfin, la crise n'est pas une crise conjoncturelle financière qui touche à sa fin. Vous (ou plutôt NS) avez perdu les élections pour avoir annoncé que "la crise était derrière nous", alors que la
crise est là pour durer.


les pays émergés ont fait monter les prix des énergies et matières premières. Ils ont constitué une épargne par leur travail à bas cout vendu à des prix plus élevés que le cout, mais que nous
avons acheté nous les pays dits "riches" au prix d'un endettement global et national. Nous avons demandé au système financier de faire tourner leur pompe pour maintenir artificiellement notre
niveau de vie moyennant une augmentation de notre endettement et ils l'ont fait, en se servant au passage (on eu besoin d'eux, donc normal). A noter qu'il a bien fallu pomper leur part qq
part, c'est à dire en pressurant les résultats de la production aux dépens des salaires entre autre.


Voilà ce que j'aurais aimé vous dire M le prochain Président. Et si vous veniez visiter notre petite entreprise, je vous en donnerais des arguments par pays, par type de secteur, pour durcir
votre discours. Parce qu'aujourd'hui, votre discours est encore trop mou. Désolé de vous le dire.


Nous sommes entrain littéralement de mourir par asphyxie. Ce ne sont pas les subventions qui nous intéressent, ni faire de l'écologie, c'est de remplir notre carnet de commandes et avec des couts
comparables à ceux de nos concurrents allemands.


C'est si compliqué que cela à comprendre par ces ayaltollahs de Bercy comme vous dites ?


 


 


 

VIRLOUVET 03/10/2012 09:15


Bonjour, M Fillon, Avez vous vu l'émission intitulée "Noire finance" hier soir sur Arte ?


ce qui me gène chez les riches, c'est la façon dont il le sont devenu et à voir cette émission, beaucoup de riche ont volé cette richesse au reste des gens qui travaillent et "qui se lève tot";
Votre gouvrnance n'est peut être pas la cause de cette ignominie mais vous n'avez rien fait contre.

marco 03/10/2012 07:49


on nous abreuve avec  mme Trierweiler : ca la com ils connaissent a gauche ...


mais c'est cuit...ca prend pas ... aucun espoir...


ce soir je pose des heures et viens vous voir dans l 'Essonne :D

Mes vidéos

Fil Twitter

Recherche