Ce site n'est plus à jour

Découvrez Fillon2017.fr
7 juin 2013 5 07 /06 /juin /2013 14:01

Revoir l'émission intégrale :

 

 

Capture d’écran 2013-06-07 à 15.00.10

 

 

 

 

 Extraits 

 


Candidature à l’élection primaire ouverte de 2016

 

J'ai été pendant 5 ans le chef du gouvernement, sous l'autorité de Nicolas Sarkozy. Je considère maintenant que je dois suivre mon propre chemin. Je veux aider mon pays à sortir du déclin. Je ne changerai rien à cet objectif que je me suis fixé.

Je pense que c'est mon devoir, avec l'expérience qui est la mienne, aujourd'hui de proposer aux Français des solutions. Cela sera à eux de choisir.

La situation en France est tellement difficile que chacun doit comprendre la difficulté de gouverner notre pays aujourd'hui. Cela ne peut pas être par envie, en tout cas pas dans la psychologie qui est la mienne.

L'élection de 2017, ça ne va pas être la revanche de 2012. L'élection de 2017 sera forcément une nouvelle élection, dans un pays qui aura profondément changé.

Il faut proposer aux Français un rassemblement, une réconciliation. Un pays aussi en crise que le nôtre, depuis aussi longtemps, n'a aucune chance de se redresser en étant divisé. 

Il faut passer à la vitesse supérieure, je pense que je peux défendre cette idée directement devant les Français.

Il ne s’agit pas de faire rêver les Français mais de leur reconstruire un avenir.

 

Nicolas Sarkozy

 

J'ai été cinq ans Premier ministre sous Nicolas Sarkozy, je pense que je peux proposer des solutions. J'ai beaucoup de respect et même de l’amitié pour Nicolas Sarkozy. Je l'ai suivi loyalement comme Premier ministre, on a un caractère différent, une vision différente de l'avenir.

Aujourd'hui, je veux conduire mon projet politique. Nicolas Sarkozy a dit qu'il voulait se retirer de la vie politique, je ne l'ai jamais entendu dire le contraire.

S'il voulait revenir dans la vie politique, il aura un projet, il y aura un débat, les Français choisiront. Nicolas Sarkozy a toujours aimé la compétition. Il y aura une confrontation d'idées, une confrontation ouverte.

L'élection de 2017, ça ne va pas être la revanche de 2012. L'élection de 2017 sera forcément une nouvelle élection, dans un pays qui aura profondément changé. La question est de savoir qui est le mieux à même pour porter un projet de redressement du pays et c'est une question à laquelle seuls les Français peuvent répondre.

Aujourd’hui, le problème de la France ce n'est pas Nicolas Sarkozy, c'est François Hollande !

 

Élection à la présidence de l’UMP

C’est une élection qui a été truquée, qui a été volée, qui s'est déroulée dans des conditions qui ne sont pas démocratiques.

C’est une situation insupportable pour quelqu'un qui est un démocrate, pour quelqu’un qui a toujours fait confiance au suffrage universel, qui s’est soumis des dizaines de fois à des processus électoraux. Elle est évidemment blessante pour moi, pour mes amis avec qui nous avons mené un combat juste mais elle était surtout insupportable pour le parti qui est le mien, pour la démocratie que nous sommes sensés faire fonctionner.

Il y a des moments dans la vie où l'on doit dire les choses. Ce qui s'est passé a blessé des militants. On m'a accusé de diviser notre famille politique. Mais je ne regrette rien. 

Aujourd’hui, Jean-François Copé est le président de l'UMP, bien entendu. Mais on ne pourra jamais effacer ce qui s'est passé sauf par une nouvelle élection.

 

Front national

C'est un parti politique que je combats et avec lequel je me refuse toute alliance.

Je considère que sur bien des aspects, le FN est à la lisière du champ républicain. Cette famille de l'extrême droite a tenté d'assassiner le Général de Gaulle. Comment est-ce que je pourrais oublier ça ? 

 J’appellerai toujours à voter contre le Front National.

L’histoire du ni-ni est un bel attrape-nigaud. Le Front républicain n'a de sens que quand la République est en danger.

Dans le cadre d'un duel gauche / FN au second tour des municipales, je conseillerai aux électeurs de choisir le moins sectaire des candidats.

 

Retraites

Il faut aller progressivement vers 65 ans comme la quasi totalité des pays européens.

Il faut ramener progressivement tous les régimes sur les mêmes conditions : même durée de cotisations, même âge de départ à la retraite, et surtout même mode de calcul de cotisations.

Je suis prêt à voter une réforme même si elle était proposée par François Hollande si elle allait dans ce sens. Mais il faut agir à la fois sur l'âge de départ et sur la durée de cotisation. C'est une erreur lorsque la majorité pense qu'on peut augmenter indéfiniment la durée des cotisations.

 

Quelques propositions économiques

- augmenter la durée légale de travail entre 35 et 39H négocié dans les entreprises et répartir les gains de cet accroissement entre les salariés et l'entreprise

- en second temps, supprimer la durée légale du travail avec obligation de négocier le temps de travail dans chaque entreprise

- baisser le nombre des emplois dans toutes les fonctions publiques, quitte à aller plus loin que le non remplacement d’un fonctionnaire sur deux partant à la retraite.

- réduire la durée d'indemnisation du chômage et la lier à la formation en reprenant à mon compte l’idée remarquable du candidat Sarkozy en 2012.

- remplacer l'ISF, impôt imbécile qui pousse les gens à délocaliser leurs investissements et rend impossible les investissements nouveaux par un impôt sur les revenus de la fortune.

- rapprocher les fiscalités allemande et française, faute de quoi on va continuer à aider l'Allemagne à développer son activité au détriment de la nôtre.

 

Immigration


Il faut réduire la politique d'immigration. La France est aujourd'hui dans l'incapacité d'accueillir dans des conditions décentes tous les gens qui veulent venir y vivre. 200.000 entrées par an, c'est trop dans un pays de situation de chômage, de crise économique, qui doit réduire sa dépense publique et qui a des problèmes de cohésion nationale.

J'avais proposé que, comme au Canada, on ait chaque année un vote du parlement sur le nombre d'immigrés, qu'on peut accueillir, les métiers qu'on veut privilégier, les régions du monde pour lesquelles on veut fixer des quotas.

  

Mariage pour tous

 

Il est totalement irréaliste de demander l’abrogation de loi ouvrant le mariage et l’adoption aux personnes de même sexe, c’est pourquoi j’ai parlé de réecriture.  Je suis réaliste : on ne pourra pas démarier les gens. En revanche il faudra revenir sur la question de la filiation, en particulier la PMA et la GPA.

 

Manif pour tous

 

Les manifestations qui ont lieu ne sont pas politiques. C'est un cri qui est sorti du fond du cœur. Ce sont des hommes et des femmes qui ont l'impression qu'on est en train de faire sauter tous les repères de leur société.

 

 

Ce que j'essaye de construire c'est une réconciliation nationale. C'est pour cela que je suis tellement sévère avec tous ces projets qui divisent les Français

Il faut mettre de côté les positions qui cérent des fractures.

A cet égard, j'aimerai qu'on engage un dialogue avec les autres formations politiques de l'opposition du centre gauche à la droite la plus républicaine.

Partager cet article

Publié par François Fillon
commenter cet article

commentaires

Lionel Bigotte 10/07/2013 19:29


Bonjour Monsieur Fillon,


 


Pourtant jeune électeur votant très à gauche, je ne puis m'empêcher d'avoir un profond respect pour l'homme que vous êtes. Un homme de principes, solide sur vos valeurs.


La vérité est que le paysage politique français gagnerait à avoir des hommes tels que vous. Le comportement parfois intolérable d'hommes et de femmes politiques de gauche comme de droite est, à
mon sens, une des raisons pour laquelle le Front National ne cesse de monter en puissance. Oui, le monde politique gagnerait véritablement des personnalités de votre tempérament. 


 


Alors, même si nous ne partagons pas les mêmes convictions, et que je suis régulièrement en désaccord avec vous dans vos analyses, je continuerai à avoir un profond respect pour l'homme que vous
êtes.


Mes respects les plus sincères

IFY 16/06/2013 23:57


Bonjour,


Petit homme que je suis


Un homme n'a qu'une parole


"Je pars, et à plus jamais", dit la main sur le coeur


Je ne reviens pas.


 

JM 15/06/2013 09:36


BONJOUR,


ca fait un petit moment que je ne suis pas passer ici...


les politiques gueant /cahuzac et les revelations a venir penchent la balance en faveur du front national ...


pire il semble que des milices se constituent afin de palier aux carences de l etat ... nombreux crs , gendarmes, policiers et autres citoyens...


pour ma part je prie pour que le ciel tombe sur la tete des tricheurs ...


je suis exhaucé...

NATALIE CHIRON 15/06/2013 02:19


MERCI DE VOS PROPOS DOMMAGE MAIS POUR NOUS IL EST TROP TARD NOUS AVONS UN CABINET DE MAITRISE D'OEUVRE DEPOT DE BILAN DANS 3 MOIS PLUS DE REVENU ET 2 ENFANTS ET POURTANT NOUS SOMMES PRET A
VOUS SUIVRE TRAVAILLE NE NOUS FAIT PAS PEUR ET DANS VOTRE CAMPAGNE CE SERA LE POINT LE PLUS DUR LES FRANCAIS VEULENT TOUT MAIS SANS CE FATIGUE GARDE LEURS ACQUIS AU DETRIMENT DE LEURS ENFANTS LE
PREMIER CRETIN QUI VA LEUR PROMETTRE MER ET MONDE ILS VONT PLONGER LA PREUVE LA PLUPART DEFENDE ENCOR M. HOLLANDE QUI PRONNE LE MARIAGE POUR TOUS POUR CACHER UN TEMPS LEUR INAPTITUDE SA GUEGUERRE
CONTRE M.SARKOSI DIGNE D'UNE COUR D'ECOLE QUI NOUS ENFONCE ENCOR PLUS CES VOYAGE A GOGO IL A GROSSIT D'AILLEURS!.....CELA FAIT UN AN QU'ON A PAS APPERCU L'OMBRE D'UN PRESIDENT NE LACHER RIEN MAIS
JE VOUS SOUHAITE BEAUCOUP DE COURAGE AU MILIEU DE TOUS CES POSEURS NOMBRILISTES

Dominique 13/06/2013 11:18


Bonjour Monsieur Fillon


Je viens de visionner l'émission d'Elise Lucet sur l'évasion fiscale.Ce reportage a le mérite de mettre à découvert la perversité d'un système que tout le monde ressent depuis longtemps comme
négatif.La France est un pays malade, de plus en plus affaibli et devient une cible de choix pour tout les "investisseurs " prédateurs venant de l'étranger qui, sous couvert de donner du travail
de sous traitant aux francais, viennent s'installer tranquillement dans le pays pour y faire leur petit beurre en payant le moins d'impots possible sur leur bénéfice.  Nos politiques
acceptent et même participent à cet état de fait en les acceuillant à bras ouverts et en les subventionnant ce qui est quand même un comble!!!


Du coup , vos propositions d'économies que je voyais comme, du point de vue de la France, aller dans le bon sens m'apparaissent maintenant, vues d'un point de vue internationnal plutôt participer
à cette naïveté d'esprit bien francaise et je redoute que vos incitations à l'effort, à la bonne entente ou à la morale soient des solutions bien faibles eu égard à l'intelligence, la rapacité et
la cupidité des financiers etrangers. Proposez nous quelque chose de crédible car le temps presse et toute notre richesse s'écoule à flots par tout les trous de notre tissu social et économique
trou de la sécu, trou des retraites de l'évasion fiscale etc.. il n'est plus temps maintenant de faire dans la dentelle...


Dominique

alice 11/06/2013 20:12


François Fillon Président..François Fillon Président..François Fillon Président...François fillon Président...François Fillon Président......car c'est Le
Meilleur d'entre tous, le Meilleur.....alice

Jérôme Sebaux 11/06/2013 17:05


Merci François pour l'espérance que vous nous redonnez, en présentant, fait devenu si rare à l'heure de l'instantanné, une vision à moyen terme globale, cohérente et non-clivante!  

JEM 11/06/2013 11:05


Merci monsieur pour toutes vos analyses fondées sur le bon sens bien souvent.


Quelques réserves cependant :


- mieux communiquer vis à vis des personnes possèdant idées différentes.

genevieve franklin 11/06/2013 09:11


Comme toujours merci pour votre courage , votre calme , votre cohérence ( tout en admettant des erreurs ) . Je viens de lire les commentaires flatteurs et reconnaissants, je m'associe à
eux bien volontiers.  En particulier , à propos de l'Europe ,une convergence avec les tarifs fiscaux allemands  me semble une idée réaliste et succeptible d'être partagée par un grand
nombre.  J'ai aussi aimé l'idée d'encourager le débat dans l'UMP - éviter les divisions, trouver des solutions inovatives et réalistes.....


Encore une fois grand merci!

Laurent Matignon 10/06/2013 20:34


Vous avez parfaitement compris ce qui se passe au sujet des "manifestations pour tous". De fait, il est primordial de cesser de faire passer l'intégralité de ces personnes pour des homophobes et
de renouer le dialogue avec eux qui ont le sentiment que l'Etat leur marche dessus.

Dominique M 10/06/2013 18:37


Bonsoir M. FILLON,


Bravo pour votre intervention. Les idées que vous prônez sont de bon sens, encore que le bon sens fasse souvent défaut aux politiques.


Permettez-moi de vous dire trois choses:


1. La situation de la France est grave sur le plan des inégalités entre les différentes catégories de Français. Et ce sont les plus favoriésées (régimes spéciaux, fonctionnaires) qui se plignent
le plus!


2. La situation de la France est grave sur le plan économique. Et même si M. HOLLANDE a annoncé la fin de la crise, il faudra encore beaucoup de temps et dénergie pour que le déclin ne s'inverse.
Dire autrechose, c'est mentir.


3. La situation de la France est grave parce que les créateurs de richesses se sentent matraqués et bafoués. Donc, sûrement pas prêts à prendre des risques sur eux-mêmes ou à démultiplier les
efforts pour faire que la situation se redresse.


Alors, 2017 paraît un horizon bien lointain. D'ici là, beaucoup de choses auront bouger et il est à craindre que les secousses vont être rudes dès 2014.


Mieux vaudrait donc d'urgence préparer un programme d'alternance avec un plan de réformes courageuses qui créent les conditions du redressement du pays.


Qu'en pensez-vous?

Catherine WATANABE 10/06/2013 12:29


Cher Mr Fillon,


J'ai suivi avec plaisir et intéret votre prestation dans "des paroles et des actes".Votre détermination à rassembler les Français et à redresser la France est tout à fait rassurante dans les
circonstances actuelles.


Vous vous préparez sans doute à vous confronter à Nicolas Sarkozy lors de la future élection présidentielle; l'ancien président semble néanmoins prétendre  à une candidature par devoir (de
vous affronter ?) mais aussi renouveler son ambition et son envie. Aprés tout, vous auriez pu vous présenter à la dernière élection présidentielle  mais vous ne l'avez pas fait par élégance
et loyauté vis à vis de lui et de l'UMP. L'échec de Nicolas Sarkozy n'a pas encore été analysé : il ne tient pas à son bilan mais à sa personne , à sa psychologie. D'ailleurs il apparait que vous
auriez fait preuve d'une capacité plus rigoureuse  à contenir les finances publiques (en dénonçant un état en faillitte) et à traverser la crise financière de 2008. Mais la politique
fiscale se décidait en dernier ressort à l'Elysée! Et Nicolas Sarkozy se préoccupait sans doute de sa réélection (d'ou l'interet d'un mandat présidentiel unique non renouvelable ?).


Par ailleurs, vous évoquez l'élection à la présidence de l'UMP :j'espére que le référendum prévu à la fin du mois au sein des militants sera organisé dans de bonnes conditions et dégagera une
tendance franche en faveur d'un nouveau vote ( ou bien d'un statu quo qui maintiendrait J-F Coppé dans l'illégitimité). Dans l'hypothèse d'un " revote"(honnète et démocratique) je souhaite
évidemment q'une majorité claire et nette apparaisse cette fois-ci !


Et qu'un esprit plus positif revienne enfin après ces épisodes kafkaiens...


D'autre part, j'adhère tout à fait à vos propositions économiques concernant la fiscalité, la compétitivité et l'immigration. Oui il faudra revaloriser le travail ( et abaisser son cout) mais
également faire en sorte que l'on puisse exister en dehors du travail ( je pense à la triste condition des femmes au foyer en France!)


Bien cordialement


Catherine WATANABE

Dominique 10/06/2013 11:22


Bonjour Monsieur Fillon


J'ai regardé votre intervention sur A2, l'ai revisionnée le lendemain en replay et en ai lu le résumé ce matin.Il  faudra de nombreux débats comme celui-là, avec le plus de débatteurs
possibles pour que vous puissiez affiner votre projet. Pour l'heure, les graines sont semées et il faut attendre qu'elles germent et qu'elles murissent dans l'esprit de chacun. Je pense que ce
débat va rester une référence et une base de travail pour les années à venir. La clarté de vos arguments tranche avec l'opacité du gouvernement actuel et est de nature à restaurer un minimum de
confiance. Vous vous êtes montré comme une personne ayant des idées claires, sachant tenir ses positions face aux contradicteurs et décidé à ne laisser personne avoir le dernier mot sur vous.
C'est bien!


Le fait que vous ne veniez pas de la sacro-sainte ENA, que vous vous soyez élévé par vous-même est plutôt une bonne chose, en ces temps de défiance du politique. Un peu d'humour et de maladresses
ou vous vous prenez un peu les pieds dans le tapis sont très sympas et détendent bien l'atmosphèrs en vous rapprochant de monsieur et madame tout le monde (j'ai adoré l'impertinent et le vote aux
municipales à un tour...) Une petite chose cependant me gène: c'est votre position par rapport au front national sous le prétexte qu'il n'est pas républicain. Je redoute que trop d'ostracisme par
rapport à ce parti soit contre productif et n'aboutisse qu'à rejeter dans la violence les plus extrèmes d'entre eux. Par contre je suis d'accord pour sanctionner très sévèrement les violences en
politique mais combattre l'exrtème droite sur le plan des idées, comme vous le faisiez déjà avec monsieur Sarkosy.


Donc bravo et au prochain débat


Dominique

JMarc Chaton 10/06/2013 09:12


Monsieur


Cette intervention a éclairé le trouble qui envahit chaque jour un peu plus le pays. La clareté des mots et la netteté des decisions à prendre pour redresser le pays confortent les classes
moyennes à vous suivre. En effet chaque jour confirme l'inquietude et l'angoisse d'un lendemain,  dans les conversations entre amis, dans les campagnes, les anciens doutent à nouveau comme
leurs parents à une epoque pas si lointaine. Cette periode de grand instabilité qui nous arrive droit dessus inquiéte, de nombreuses familles vident leurs comptes en banque. Les agressions en
ville contre de simples citoyens nous submergent, les enfants et les familles n'osent plus  sortir  apres 20h00 dans les grandes villes de France. C'est un constat terrible. 


Avec sincérité et notre plus grand respect.


JMarc Chaton

Bertrand Laulanné 09/06/2013 22:54


Bonsoir François Fillon,


Merci de vous être exprimé sur France 2. Il n'est pas courant de voir un homme politique tenir un discours de vérité. Il faut espérer que l'opinion soit prête à entendre cette vérité en 2016 et
2017. Ce n'est pas gagné d'avance, loin de là.


Je crois qu'il faut tenir ce même discours de vérité en insistant sur le fait qu'il s'agit aussi d'un discours d'espoir : les efforts sont nécessaires mais ils seront payants.


Il faudra entraîner les Français derrière vous, ce sera difficile de les entraîner seulement en leur parlant de sacrifices. 


Je suis avec vous, Bertrand L.

gaetan 09/06/2013 19:38


Hé Georges Thérosiet,


 


Bonne idée, à cela près que l'entreprise n'est pas un lieu où il y a obligation  de chiffre d'affaires.


Donc les obligations d'embauche, on rêve .....


Si on veut que les entreprises embauchent, il leur faut des commandes.


C'est aussi simple que cela.


 

Raymond Hernandez 09/06/2013 17:54


Cher Monsieur Fillon,


Je n´ai pu voir votre intervention de jeudi 6 juin que dans la nuit de samedi à dimanche, et je me joins avec joie aux réactions de soulagement et aux encouragements déjà mis en ligne
sur ce blog.


Soulagement pour notre cher pays dont, cadre expatrié depuis bientôt 30 ans, j´observe avec effroi et colère ce que je ressens comme la lente décadence sur les scènes nationale, européenne et
internationale. Soulagement de voir se présenter un homme d´Etat susceptible de redonner son rang à la France et, à nos concitoyens, le légitime espoir de s´y
épanouir dans le respect et la promotion de nos valeurs historiques.


Encouragements à l´homme Francois Fillon, à s´élever au-dessus du microcosme politicien et à assumer pleinement avec notre soutien son destin aux commandes de notre pays. A ce sujet, je
comprends et respecte votre position concernant l´UMP comme la logique qui actuellement vous anime, mais ô combien aimerais-je vous voir fonder votre propre parti - puisque parti il
doit y avoir - et vous dissocier des "factions" traditionnelles. Les Francais, j´en suis convaincu, attendent cela. Lorsque comme vous l´on aime la France et veut la servir avec abnégation
et loyauté, peut-on en effet ne pas se désolidariser de ce système politicien dont les intérêts propres (vous en avez récemment souffert) ne convergent pas toujours avec ceux de notre nation ? Je
crois que les Francais pourraient fort bien se reconnaître en Francois Fillon, sans nécessairement se reconnaître dans le parti auquel il appartiendrait. 


Je vous observe, cher Monsieur, depuis votre parcours de Premier Ministre. Ce parcours vous honore en tant qu´homme et en tant qu´homme d´Etat, et vous positionne pour les plus hautes
fonctions.


Je n´ai jamais "appartenu" ni n´adhérerai jamais à aucun parti. Mais si je peux aider Francois Fillon d´une manière ou d´une autre, cela serait un honneur. Voyons-nous, si vous le souhaitez, pour
en parler.


Bien à vous.


Raymond Hernandez


  


 

lecanu 09/06/2013 16:32


bonjour M FILLON


bravo pour l ensemble de l émission le débat pas extra mais vu votre interlocuteur qui n était pas à la hauteur   les municipales à un tour cela a bien fait rire tout le monde
à éviter une prochaine foie bon courage pour la suite à tres vite  en province respectueusement

THEROSIET Georges 09/06/2013 14:04


Bonjour Mr FILLON,Juste quelques mots pour vous soumettre une idée à propos des retraites.


1) Passer de 62 à 65 ans


2) De 62 à 65 ans la personne passe à mi-temps


3)Pendant cette période de 3 ans le chef d'entreprise a l'obligation d'embaucher une personne


4)Le chef d'entreprise ne paiera pas de charge sur la nouvelle embauche pendant 3 ans.


Dans cette proposition monsieur, nous avons une personne qui part doucement à la retraite, une personne retirée du chomage, un chef d'entreprise qui embauche à moindre coût. Je serais heureux de
savoir ce que vous en pensez.


Sincères salutations.


Georges THEROSIET 

Cieslik 09/06/2013 13:18


Les principales raisons du chômage sont liées à dévalorisation du travail et ont été marqué par la pression excessive sur les entreprises
depuis 1981.


Avant 81 les entreprises françaises avaient des moyens et pouvaient capitaliser un matelas financier qui leurs permettaient d'avoir un champ
d’action et de miser sur le moyen et le long terme, d’assurer les emplois dans les entreprises. Nous avions ainsi en Europe des entreprises parmi les plus solides.


Les 35 heures ont été le principales vecteur de désorganisation et en on signé le glas avec la désorganisation engendrée, notre difficulté à y
faire face et ceci malgré tous les efforts.


Une autre loi qui est un vecteur d’appauvrissement est la taxation sur les grandes fortunes. Il y a un anachronisme dans notre approche sans
doute liée à notre culture ; nous voulons bien avoir des investisseurs étrangers mais nous nous refusons chez à avoir des entreprises et des hommes qui ont les moyens d’investir.


Nous faisons parti de ces pays ou il y a toujours eu une pression très importante sur les hommes,  ce qui a donné la révolution (l’une des premières en son genre dans notre civilisation), révolution qui n’était rien d’autre qu’une dépression.


Nous voyons que depuis la féodalité beaucoup d’ancrages subsistent et comme dans beaucoup de pays latins, généralement plus individualistes et
toute notre difficulté est de les surmonter, de donner des objectifs au pays qui claires et valorisantes qui sont les seules possibles pour nous guider dans une voie constructive et
durable.


Nous en avons tous les atouts, mais il semblerait que nous n’ayons pas trouvé un vrai guide qui en sera le garant. Les prochaines élections,
comme toutes seront sans doute décisives.


 

gaetan 09/06/2013 09:59


Je viens de remplir ma déclaration d'impots.


Cadre, marié deux enfants ado, augmentation de 51 % de mon impot, grace à la fin de la défiscalisation des heures supp, je suis content.


Baisse du salaire net en 2012, augmentation d'impot en 2013.


Et encore, la fin de défisc. ne porte que sur les mois de Sept àDécbre 2012.


L'année prochaine au programme, ce sera sur 12 mois et pas sur 4. Avec en prime, un rabotage du quotient familial. L'année prochaine à la même époque, le mécontentement sera au top.


On va voir combien de socialistes prennent çà dans la tête.


pas mal, F Hollande, continue comme çà.


 

gaetan 08/06/2013 20:26


Ouais. Ben on voit encore l'ombre de Nicolas dont vous aurez du mal à vous défaire tant qu'il gardera le silence l'animal.


Lui, il a l'ambition. Vous, on vous sent encore dans le rôle du travailleur. Pas une honte, mais cela ne fait pas un candidat à la présidentielle.


SOuvenez vous de J Chaban Delmas, Raymond Barre. Il faut du rêve, du rêve et du rêve.


Une seule chose à faire. Prendre les instances de pouvoir, et labourer, labourer votre sillon en allant rencontrer ceux qui sont la France.


C'est ce que J Chirac avait fait en son temps.


 

cumenal 08/06/2013 19:47


Monsiuer le premier Ministre, votre clarté dans le raisonnement de la situation économique et politique de notre pays, votre vision de l' avenir , votre détermination à réaliser un projet avec
les français redonnent de l 'espoir à nous autres qui subissons jour après jour les ravages d' un an de soclalisme où la destruction sytématique  de cinq ans de  la poiltique  du
précédent gouvernement rend morose la société française très perplexe sur son avenir .. Bon courage .. Bien respectueusement. JP CUMENAL

Bousquet 08/06/2013 19:03


  Vous voulez revenir sur les 35 heures vers les 39 h, pourquoi ne pas revenir au 40 heures( 20 pour le mi-temps, 30 pour le trois-quart et 40 pour le plein temps.
Et la retraite à 65 ans.

LARDANT 08/06/2013 18:26


Monsieur Fillon bonjour,


 


J'ai lu votre projet et je suis à 150 % d'accord avec votre programme. Je compte vraiment sur vous en 2017.... Je suis certaine que vous saurez réellement redresser le pays.... et surtout
réconcilier les Français en les écoutant, sans les heurter mais avec  des paroles vraies sans démagogie.... Contrairement à tout ce que l'on entend avec ce gouvernement qui n'a aucun
scrupule, aujourd'hui,  à appliquer des mesures refusées pendant tant d'années et qui nous a conduit à  la perte du pays....


Bon courage


 


Anne

Icart jean 08/06/2013 16:37


A propos du projet concerant le plafonnement du qutient familial.


Tout à fait d'accord avec ce qu'a dit M. F. Fillon sur France 2. mais pourquoi ne pas dire les choses plus nettement : 


- le but du qf est de remédier aux inégalités liées aux charges de famille, abstraction faite des revenus de chacun. Le plafonner, c'est donc d'abord dénaturer.


- on pourrait en dire de même du déplafonnement des cotisations du régime général de sécurité soicale, régime de solidarité entre bien-portants et malades, également sans considération des
revenus.


Il y a un autre mécanisme pour remédier aux inégalités de revenus et faire de la redistribution : c'est l'impôt progressif sur le revenu. Pourquoi ne pas gérer les régimes selon leur logique
propre. Serait-ce trop simple et trop... transparent ?


Cordialement.


Jean Icart

elisabeth meyer 08/06/2013 15:53


Merci d'avoir mis en ligne votre intervention  de jeudi, car elle n'est plus disponible en replay sur le site de France 2.


Je l'ai donc suivie en toute quiétude et avec beaucoup d'intérêt.


Merci car, grâce à vous, les "gaullistes" se sentent représentés. Nous vous soutenons à fond.


 

Pavis-Rosat 08/06/2013 14:49


Cher François Fillon, merci , votre discours honnête nous encourage à ne pas perdre l'espoir de voir enfin à brêve échéance un vrai chef d'état susceptible de redresser notre pays, par des
mesures franches, efficaces , réalistes.


J'espère que nombreux seront ceux qui , comme moi, rejoindrons votre mouvement " Force Républicaine.


Françoise


 

LIEBARD 08/06/2013 12:59


Merci de votre discours de VERITE et l' espérance de votre nouvel élan politique ...


REDRESSER  LA  FRANCE .... 


Avec ma confiance et mon soutien ... m-fr Liébard +






gilles 08/06/2013 12:36


Les bases sont là.


Je lui aurai enflé la tête à coup de claques B Cazeneuve, quand il a dit le CICE et patati et patata.


J'ai fait dans l'entreprise que je dirige un P2RI lors de la récession qui ne devait durer qu'un an. même principe que le CICE et le CIR. Si vous avez les moyens de tenir un an (puisque c'est
remboursé au bout d'un an) alors à la fin de l'année, il faut remplir un imprimé (un de plus) et on vous fait un avoir fiscal dont vous pourrez avoir ou non le remborusement. Pendant ce temps là,
je ne fais pas de commercial, je ne peux pas ête chez l'expert comptable et en même temps chez les clients.


Si vous n'avez pas les moyens d'attendre un an, alors vous devez vous faire prêter l'argent, c'est là que Cazeneuve avec son préfinancement de théoricien intervient. Il faut faire un dossier
auprès d'OSéo (BPI) - je précise parce que cette construction fumeuse n'est toujours pas en route dans les faits ici bas au bout d'un an de mandature de Holande -, qui vous accorde une garantie
bancaire, garantie bancaire que vous allez présenter à une banque (ce qui la couvre en cas d'échec - et vous accorde le prêt corrspondant -


Et de nouveau, des prélèvements de commission au passage pour Oséo et pour la banque.


 


Simple, hein ? Moi j'aurai plus simple, une déduction directe sur les charges et cela n'alimenterait pas tous les parasites du système. C'est là que se construit le sentiment du tiers état. Les
banques ne financent plus rien, sauf tout ce qui est garanti par Oséo.


Les avances sur export, les PéRI, les cIR, les CICE. nul, nul et re nul.


 


J'ai l'impression d'avoir fait la p.... auprès de la banque et de la région, non pas sur la demande, mais aujourd'hui, discrètement, Oséo (BPI), la région et la banque prélèe des commissions pour
ci, commissions pour çà, et le taux d'intérêt est Euribor (taux de la BCE) + 1 point, cad que chacun s'en met dans la poche.


A contrario, je ne vois toujours pas la vision, le rêve. Par moment, on l'entrevoir "Ce n'est pas ce que je veux pour mes enfants", oui, c'est là qu'il faut aller.


L'élection présidentielle, c'est une élection les yeux dans les yeux avec les français. C'est un vote pour une espérance. Vous devez proposer un rêve, une espérance. VOus ne serez pas élu sinon.


 

michandre 08/06/2013 11:01


Prendre le clavier pour énumérer tous les points sur lesquels je suis d’accord n’a pas d’intérêt. Permettez donc, en premier lieu, deux
observations critiques (elles ne vous touchent pas exclusivement) et dont je reconnais  le caractère subalterne par rapport à tant d’enjeux que je vous souhaite de pouvoir relever.


Je suis affligé par ce que je ressens, depuis des mois, comme une absence de réaction face à des manipulations pourtant caractérisées. Certes
j’imagine combien les conditions du direct peuvent briser la spontanéité de la réplique (c’est plus aisé dans un fauteuil !) et il n’est pas non plus certain que de telles mises au point
soient toujours audibles dans un univers médiatique au service du sommaire et de l’éphémère. Deux exemples cependant :


Pt n°1 : L’accusation lancinante de votre seule responsabilité sur la dette. Il suffirait de présenter (graphiques à
l’appui) une comparaison internationale. Ca vaut pour le chômage. De même pour le commerce extérieur où la courbe s’inverse vers 2000. Idem encore /à la désindustrialisation, avec à la fois une
tendance longue et à nouveau une accentuation vers 2000 alors que F Hollande prétendait (15 février 2012 à
Rouen) que «depuis 10 ans, les dirigeants de ce pays ont abandonné toute ambition industrielle» et oubliait la
déclaration de politique générale du gvt Jospin axée, certes un peu sur les techniques de pointe, mais surtout sur le développement des «services».


Pt n° 2 : La prétendue «dépénalisation de l’homosexualité». Alors que la seule différence légale qui existait tenait aux âges retenus
pour la corruption des mineurs (15 ans / rapports hétéro ; 18 / homo). Que la gauche revendique l’abolition de cette inégalité, OK. Mais son message substantiel tend (et réussit) à imprimer
dans les cerveaux) que l’homosexualité était en soi un crime. La réalité est donc plus nuancée et le mérite relatif.


En second lieu, et certaines questions à vous posées en attestent, il  est patent que les
officines proches du PS (et peut-être d’autres ?) vont vous cibler et tout faire pour dénicher des contradictions et des prises de position discutables. Et ça arrivera nécessairement car
dans une vie …. Et cette recherche sera principalement centrée sur notre famille politique et alors relayée en boucle. Mais j’imagine que je ne vous apprends rien.

RANVIAL 08/06/2013 09:12


Clair , net et précis . Je souhaite que vous réussissiez. Cordialement.

SAINT-BLANCAT 08/06/2013 07:32


Bonjour Monsieur FILLON,


J'ai suivi avec beaucoup d'intérêt votre intervention. J'ai retrouvé l'homme d'état, calme,posé et connaissant bien ces dossiers. BRAVO!


Cependant il y a un point sur lequel il faut vous différencier. Pourquoi dès qu'il s'agit des retraites notamment les régimes spéciaux des fonctionnaires vous dites il faut le faire
progressivement! Non l'alignement en tous points doit se faire TOUT DE SUITE.


Pour nous les gens du privés vous ne faites pas dans la "dentelle". Je viens de prendre ma retraite en mars et croyez moi c'est vraiment pas terrible. Alors si vous continuez à laisser se
dégrader les retraites du privé sans que le grand nettoyage se fasse dans les régimes spéciaux, vous allez faire de nombreux mécontents.


Cette façon d'approcher ce problème donne l'impression qu'il y a deux catégories de Français. Ce qui doivent avancer, subir et se taire et les autres qui profitent.


Je que je veux Monsieur FILLON c'est de l'EQUITE!


Alors svp du courage que diable!


Votre fidèle adhérent


 

rocheteau 08/06/2013 06:45


Merci M.Fillon, une foisde plus, c'est le simple bon sens qui ressort de vos propos!

jean claude 08/06/2013 04:51


vous n avez pas peur des OGM  ? ,il y a pourtant des études qui n y sont pas favorables ,de même que les études sur les portables qui d ailleurs ne sont pas publieés en France

vauvillier georges 08/06/2013 00:43


comme toujours j'ai suivitvotre passage sur A2 concernant le mariage pour tous méme si réécri la loi ceux qui seront marié le resteront car l'effet rétroactif n'existe pas,ou bien je me trompe?
les Espagnols ont contourné le probleme en reconnaissant "le mariage religieux" la méme valeur que le civil, on se marie soit à l'eglise soit a la mairie (pour les catholiques les autres dans
leur lieue de culte)§ peut étre une solution. L'adoption elle est à proscrire, il il y a trop de danger pd'homophobie pour les enfants!! de plus nous allons nous facher avec beaucoup de pays qui
refuseront,de peur de voir leurs enfantsdans des mains dont ils ont peur

Jean-Claude Mot 08/06/2013 00:17


Quelle bouffée d'air frais hier soir


le gouvernement devrait s'inspirer de vos propositions mais....


Que de temps perdu

Konowaloff 07/06/2013 22:16


Merci. Vous m'avez quelque peu "reconcilié" avec la politique... J'ai à  nouveau envie d'y aller ! Continuez votre chemin, Monsieur le Premier Ministre. Sans vous soucier des uns et des
autres. Rien ne sera facile et les français vous en serons grés, même ceux (et surtout ceux) qui ne croient plus en rien. Ne changez surtout rien et restez vous même, c'est ce qui a fait défaut
jusqu'à aujourd'hui - le "déguisement". Merci encore.

Chanel Colette 07/06/2013 21:44


En pafaite harmonie avec vous François.

Marie Noëlle 07/06/2013 21:27


J'aiété comment dire ...rassurée par votre intervention. Dans ce méli mélo socialiste, on se sent moins seuls, moins désemparés par votre calme et votre détermination à prendre en mains
sereinement mais avec rigueur et sagesse les rennes de notre pays. N'écoutez pas les oiseaux de mauvais augure et les demandeurs de miracle, nous n'avons plus envie d'agitateurs, nous ne sommes
pas un coctail à la mode.  Restez à l'écoute du peuple, qui n'aspire qu'au bon sens. Très sincèrement, avec mon respect.

Mes vidéos

Fil Twitter

Recherche