Ce site n'est plus à jour

Découvrez Fillon2017.fr
14 février 2013 4 14 /02 /février /2013 14:35
Je m'inquiète de la légèreté avec laquelle le gouvernement a renoncé à l'objectif de déficit public à 3% du PIB pour 2013. Les conséquences sont pourtant lourdes.

Aux yeux des européens, la France démontre son laxisme budgétaire et ruine un peu plus sa relation avec l’Allemagne. Pour les investisseurs, notre pays risque de devenir le maillon faible de l’Union européenne. Pour les citoyens, c’est un engagement de plus aux oubliettes !

Le gouvernement est coupable de mener une politique économique qui n’assure ni la rigueur ni la croissance. L’absence de réformes de fond pèse sur les comptes publics et sociaux et l'augmentation massive des impôts casse toute chance de reprise. Ces erreurs ne peuvent qu'aboutir à davantage de chômage.

Je demande à François Hollande de revoir complètement sa politique économique. Pour relancer la France, il faut des réformes courageuses pour diminuer la dépense publique et favoriser la compétitivité des entreprises.

Partager cet article

Publié par François Fillon
commenter cet article

commentaires

didier 06/03/2013 10:12


je vous souhaite bon courage pour votre challenge pour la France puissiez vous puvoir vraiment arriver a inverser la chute qui date pas d hier nous sommes maintenant dans l Europe un peu
prisonnier. Vous avez plus la  carrure d un homme politique que d autres a droite plus l esprit d union des francais.


Bonne route et vive la France!


 

Michel Deprost 01/03/2013 00:04


Il faut pratiquer un langage de vérité, de clarté,  de rassemblement, sans invective, sans écarts de langage, qui rassemble évidemment au délà des clivages actuels. La pédagogie sur la
réalité, sur la situation de la France et de l'Europe, sur les efforts, mais aussi sur les atouts, doit permettre de recentrer la majorité des Français sur l'essentiel, c'est à dire la
reconstruction de la compétitivité, l'égalité des conditions d'emploi, la fin de privilèges indus.


Ce langage doit refuser les promesses, les illusions, la démagogie, et doit largement s'appuyer sur l'exemple des pays qui ont réussi en déployant des modèles de responsabilité, de dialoque
social.


Il faut ainsi réellement permettre aux partenaires sociaux de gérer des questions comme l'emploi, la compétitivité, la négociation, le système social, en les responsabilisant. Il faut donner aux
régions une capacité d'expérimentation.


Il faut que les institutions soient dépoussiérées et modernisées à l'instar de ce qui se passe dans d'autres pays; pas de cumul de mandats, limitation des mandats, sobriété, réduction du nombre
de parlementaires avec mandat unique, à 600, 400 députés et 200 sénateurs dédiés seulement au travail législatif...


Bon courage, avec l'assurance de mon soutien

Dominique 22/02/2013 10:44


Qu'a donné la visite en Inde de Francois Hollande et de son équipe d' industriels francais qui était  censée décrocher des contrats en aéronautique, et qui a du nous coûter bien cher ?Pas
grand chose, je suppose car les médias ne communiquent pas la dessus...

Marco 21/02/2013 18:03


@  Philippe BAETZ Bien d 'accord avec vous, je travaille dans un hopital privé a but non
lucratif je ne me suis jamais arreté de ma vie., pour eviter de troubler le fonctionnement des services déjà bien precaire (et passion du boulot)..bien que parfois malade avec le port d un masque
pour eviter de contaminer les patients...


une amie cadre de sante me disait qu il y avait moins d'arret  depuis ce jour de
carence... ca va etre beau dans les hopitaux publiques...


Monsieur Fillon  auriez vous un correspondant qui serait à l ecoute afin que je lui temoigne de solutions dans le domaine de
l'organisation des soins...? ma solution innovante se developpera certainement de prime abord a l 'etranger....


Merci

Philippe BAETZ 21/02/2013 11:25


J'envoie ce mail à mes amis. Nous attendons tous votre réaction


« Le gouvernement va abroger le jour de carence, institué l'an passé pour les
fonctionnaires ».


 


Une vraie honte, un abus de bien public, une forfaiture, c’est vraiment la décision de trop.


Je vous invite à voir sur le net la réaction des internautes . Unanime.


L’heure approche de l’abolition des avantages de public sur le privé. Il y a de la révolution dans l’air.


Un nouveau 1789 contre les privilèges d’une caste (5 à 7 millions ) à l’abri de tout. Et surtout dirigée et protégée par des
hauts fonctionnaires responsables et coupables de la mauvaise gestion du secteur public. Qui sont-ils ?


Je vous renvoie à l’analyse de l’IFRAP sur l’absentéisme dans le secteur public et à l’excellent livre de sa directrice Agnès
Verdier Molinier sur les fonctionnaires.


Juste après Ségolène Royal et Jean Paul Huchon au conseil d’administration de la nouvelle banque publique d’investissement,
juste avant un débat sur les retraites, j’attends la réaction de la droite. Le changement pour elle c’est maintenant.


Car, et c’est choquant, aucun parti politique ne défend violemment ces thèses de bonne gestion du secteur public. Si le NPA fait
quelques % aux élections, un parti pour a réforme du secteur public (PPRSP) devrait faire au moins 5% et peser sur le débat. Qui se dévoue ?


 


Philippe BAETZ


+ 33 6 76 87 39 95


135 avenue de Suffren


75007 Paris


 


PS : l’IFRAP informe : le service de la SS qui contrôle les arrêts maladie a réussi à échapper à ce jour de carence.
Il y a en permanence 25% de son effectif absent.

gilles 21/02/2013 11:16


Je rigole encore de la lettre du PDG de Titan. Du republican american pur sucre. Aucun patron français n'aurait osé le dire par peur de rétorsion. Mais pense la même chose tout bas.


le "mad union", les lois sociales anti croissance. Je vois le mois de Juin arriver avec désespoir, sanglé dans mon carcan de lois sociales qui empêchent les entreprises de prendre part au combat
mondial réservé aux entreprises qui ont la possibilité de réduire fortement leur cout sans être mis en danger pour leur avenir. Elles ne sont pas françaises.


Les lois sociales sont telles que des salariés demandent à être licencié plutôt que d'être mis en chomage partiel. Le système d'indemnité est tel que certains salariés commettent volontairement
régulièrement des fautes et demandent ouvertement à être licencié pour toucher les indemnités.


C'est fou que le système crée par sa nature de tels comportements destructeurs pour lui même et le financement de la solidarité dont ont besoin tant de personnes par ailleurs.


Une lourdeur telle dans notre pays le rend incapable de s'adapter.


Cela fait 30 ans que cela dure. Chaque gouvernement de droite ou de gauche a rajouté par facilité et par mlahonneteté intellectuelle, une couche de lourdeur au mille feuille.


Ce qui est intéressant, c'est de savoir comment va réagir un gouvernement socialiste face à ce mur. selon dogme ou selon nécessité ?


 


 


 


 

thizy 20/02/2013 13:38


bonjour


 


il faut virer   hollande  et ses copains , la france  a la tete des pays   du sud  , donc  pauvre!!!!


cordialement

Dominique 19/02/2013 11:36


EDF, entreprise d'Etat fait décidément parler d'elle en ce moment!!


La semaine dernière les médias communiquaient sur les avantages conséquents consentis aux salariés et cadres.  Ce matin j'apprends que les tarifs de l'éléctricité vont augmenter de 30% dans
les prochaines années.!!! C'est de la folie pure!!! Outre la facture des particuliers payable par tous, je n'ose pas imaginer le surcoût que cela provoquera dans les entreprises, hopitaux,
écoles,administrations. Surcouts évidemment repercuttés sur les tarifs de bases, payés encore une fois par nous tous. Bel exemple de gestion donné par l'Etat!!


L'Etat est de plus en plus présent dans notre société. Dans nos vies privées avec nos salaires, nos retraites, les allocations, le chomage, les impôts...dans l'entreprise lorsqu'elle est
publique, l'enseignement, l'hopital, les services, les collectivités territoriales.... Or, on nous dit que l'Etat est en faillite et on a l'impression que les socialistes au pouvoir cherchent
encore à augmenter leur influence par exemple en augmentant leur part ou en nationalisant des entreprises en faillite.Ils promettent toujours monts et merveilles, sécurité d'emploi, avantages
salariaux pour attirer les gens qui ne demandent qu'à les croire car ils n'ont plus le choix de faire autrement. En ces temps de difficules à venir, L'Etat Ne devrait-il pas au contraire entamer
une bascule vers le privé?Il ne s'apauvrirait pas car pourrait encore prélever les impots, les cotisations, les charges sociales.  Nous avons la chance d'avoir ces deux secteurs, aussi
compétents l'un que l'autre et ce serait vraiment le moment de forcer vers l'économie privée qui, à mon avis, est meilleur gestionnaire que le public et plus autonome. Il faut resister au chant
des sirènes socialiste et garder un secteur privé très fort.!!!

BODINIER 19/02/2013 00:45


Monsieur FILLON,


Ce gouvernement ne sait pas ou il va car les objectifs (non démagogiques) n'ont jamais été posé.


Chacun sait: sans objectifs , nous sommes sur de les atteindre !!


Jour aprés jour nous constatons, en colère ou désabusé,  les échecs dans tout les domaines de notre économie.


Que peut faire l'opposition dans cette chianli ?


Il est urgent que l'UMP s'organise avec des vrais pro, des gens et des femmes de bonnes volonté, honnêtes et compétents, au langage vrai, disant ce qu'il font et faisant ce qu'ils
disent....


Vient malheureusement au galop le temps ou il faudra résister et remettre de l'ordre dans les finances et la vie économique de notre pays. Redonner aux forces vives de ce pays l'élan
et les encouragements dont ils ont besoin.Sans parler des grandes réformes de la Fonction Publique auquelles il faudra bien un jour s'attaquer.... 


Tout doit être fait pour reprendre marche après marche les manettes de ce pays: Municipales, départementales, Régionales, et enfin la Présidence.


Enfin, d'une manière ou d'une autre; S'impose à la gouvernance de l'UMP, qu'elle pose clairement ses propres objectifs pour mobiliser les forces dont la France et les français ont
besoin...Là aussi, c'est un devoir de ne plus commettre d'erreurs.


Cordialement,


Jean-Luc BODINIER (Beaune-21)

camille 17/02/2013 19:22


Bien sûr Monsieur le Premier Ministre on ne peut que souscrire à votre discours responsable mais il vous faut aussi le faire avec beaucoup de mesure car, hélas, nos responsables politiques de
droite n'ont pas fait preuve de beaucoup de courage pour mener les réformes de fond quand il aurait fallu le faire et si au cours du quinquennat du Président Sarkozy vous avez initié quelques
grandes réformes, la pression de la rue et l'opportunisme électoral ont eu raison de ruptures nécessaires mais reportées aux calendes greques. Je ne citerai que la TVA sociale (bien mal nommée)
sur laquelle vous avez dû faire marche arrière, la réforme des système de protection sociales qui n'ont fait que croitre en générosité, la réforme du code du travail.


Faut-il attendre comme en Italie d'être acculé pour appeler l'homme providentiel, apolitique, pour que le courage prenne l'ascendant sur le démagogique.


Nous ne pouvons compter sur les socialistes pour faire, encore que, si l'on se souvient du virage à 180° de Mitterrand en 1983, un miracle n'est jamais impossible mais plus sérieusement que la
droite fasse son boulot d'opposition ; qu'elle explique. Il y a toute une pédagogie à mettre en oeuvre ; les français sont moins bêtes qu'on veut bien le croire, au moins ceux qui ne votent plus
parce qu'ils sont écoeurés.


C'est ceux là qui vous feront gagner mais il faut que vous soyez crédibles et que vous sortiez des sempiternelles circonvolutions qui brouillent vos discours.


Soyez courageux, dites les choses, dites ce que vous ferez, convainquez que vous le ferez mais surtout ne resortez plus N. Sarkozy. C'est bien dommage mais au delà de sa propre défaite (qui était
programmée) c'est toute la droite qu'il a écartée des responsabilités au moment où nous n'en avions pas besoin.


Comptez sur les français de bon sens ; si vous les respectez en les prenant pour les honorables citoyens qu'ils sont ils retourneront vers les urnes.


Nous savons trouver le sursaut quand le péril menace mais il nous faut des chefs qui méritent notre confiance.


 

gaetan 17/02/2013 16:22


Et vous votre programme, c'est quoi ?


parce que l'augmentation des taxes sur le capital, c'est de 2007 à 2012, qu'elle a été la plus importante. Et les 35 heures, vous avez eu aussi le temps de les tuer.


Alors vous avez réellement un programme qui revele de votre part, la conscience des enjeux pour un appel digne du 18 Juin ou vous attendez le souflle de vos électeurs pour souffler dans le même
sens ?


 


 

hyppolite 17/02/2013 10:01


Monsieur le Premier Ministre.


Plus que jamais nous avons besoin de vous .


Quand est il de cet accord Etats Unis Europe?


C'est tres inquietant.

Jacques LEVY 16/02/2013 15:57


Bonjour M. FILLON,


Il est évident, du moins pour nous, que la politique économique de M. HOLLANDE ne va pas dans le bons sens. C'est la logique socialiste qui avec notre Président se trouve renforcée par
une indécision grave.


Ne peut-on pas dire que maintenent il faut arrêter de prendre la France pour un pays riche, et de faire croire aux gens que l'on prendra l'argent aux sois-disant favorisés pour le
redistribuer aux autres. C'est un leurre.


L'être humain à besoin de travailler, d'avoir des objectifs, des projets, un sentiment d'égalité dans le traitement des divers avantages (et notamment sur les retraites, où il devient
inadmissible de voir des fonctionnaires nantis par rapport au secteur privé. Sait-on que ce sont nos impôts qui comblent le trou béant des retraites SNCF (pourquoi n'y aurait-il pas
réciprocité?)


Redonnons du travail aux individus, baissons le coût de celui-ci de manière significative. Ne vaut-il mieux pas être sûr d'avoir du boulot que quelques mois de chomâge et puis
rien.


Je compte réellement sur vous et suis prêt  à participer grandement avec vous à une prise de pouvoir sur les Copéeistes qui n'ont de cesse de vous marginaliser. Il est grand temps,
surtout si vous ne vous présentez pas aux municipales à Paris de prendre en mains votre destin et notre avenir. Créer un courant qui devienne un phare pour orienter les électeurs vers un autre
choix en 2017.


Il faut être actif sous peine de disparaitre rapidement.


Cordialement avec vous.


 

Gondard 15/02/2013 16:58


Bonjour Monsieur Fillon, j'espère que vous aller enfin vous détacher du peloton Ump, car M Copé malgré tout et toutes ses opérations de séduction en cours auprès des Français via la presse, ne
semble pas avoir si bien la "cote" que cela de tout ce que je peut lire et entendre, de plus il est peu ètre Président de l’Ump ? mais avec un gros point d’interrogation, et il ne sera pas
un allié pour vous de toute façon, et d'un autre coté M Juppé a émis l'idée que M Sarkozy se présenterait peu être en 2017, et selon un sondage BVA pour I-Télé effectué les 14 et 15 février,
seulement 35% des Français veulent que l'ancien chef de l'Etat soit candidat à la présidentielle de 2017, ce qui veut dire que 6 français sur 10 ne souhaitent pas sa candidature, tout ça pour
vous dire qu’il faut absolument qu’une autre personne se présente de la doite Ump, autrement vous allez encore courir un gros risque de vous faire devancer déjà au premier tour par la gauche et
le fn, mais n’attendez pas trop longtemps pour vous démarquer, pour ma part je ne vois que vous qui puissiez reprendre le dessus et être un présidentiable idéal, bon courage Monsieur le Premier
Ministre.

Dominique 15/02/2013 10:50


Moi, ce qui m'inquiète, c'est ce changement d'hier alors qu'avant-hier, il nous affirmait avec aplomb pouvoir tenir le cap!!! Quel crédit pouvons nous donner à ce gouvernement et quelle image à
l'internationnale?


De toute façon, il va faloir maintenant éponger les largesses consenties depuis son election et les deux années qui viennent vont être très dures.


Plutôt que lui demander quoi que ce soit, qu'il ne tiendra pas, il vaudrait mieux lui demander de s'en aller carrément. Je n'ai absolument plus confiance.

rouchet 15/02/2013 08:42


CATASTROPHIQUE!  Augmentation des déficits publics, retraite à 60 ans pour quelques uns avec augmentation des cotisations retraite pour les travailleurs,suppression de l'avantage fiscal sur
les heures supplémentaires entraînant une baisse moyenne de 40 euros  nets mensuels sur la paye avec en plus une hausse d'impôts encore les travailleurs pris pour des vaches à lait qui
découragés et inquiets ne consomment plus entraînant le marasme économique du commerce intérieur ,surtout le petit commerce des centre ville qui se meurt, pas de relance non plus de la
compétitivité des entreprises qui n'exportent plus, qui ne produisent plus. Arrêt des grands travaux prévus par Nicolas Sarkozy dont le financement était assuré par le Privé donc peu d'activité ,
prix de vente cassés, peu de rentabilité, pas de profit, donc pas d'impôts sur les sociétés pour l'Etat, car trop de charges et de taxes qui pèsent sur les entreprises, c'est une spirale
infernale qui va mettre l'économie à terre, mais plus la France sera en bas, plus elle aura du mal à remonter et le moral avec, Que de morosité! les plus courageux quittent le paquebot avant
qu'il ne coule, Angleterre, Belgique, Australie etc Malheureusement, le Capitaine veut maintenir le cap malgré la tempête, je croyais qu'il n'y avait que les imbéciles qui ne changeait pas
d'avis, il est trés urgent de donner une dynamique à la France avant qu'il ne soit trop tard, assez de blabla, Messieurs les parlementaires, des études, des statistiques, des rapports qui
vous sont remis qui coûtent très cher , il y a un temps pour tout la réflexion et l'action, et depuis le temps que la France est en crise je crois qu' il faut privilégier l' Action Positive
arrêter de défaire ce qui a été fait systématiquement à cause de clivages gauche, droite , il faut faire preuve de bon sens dans l'utilisation de l'argent public dont l' Etat et les collectivités
sont en manque, car il vous est trop facile d'avoir une mauvaise gestion avec l'argent qui ne vous appartient pas et de chercher à équilibrer les comptes en nous ponctionnant encore et encore,
nous ne voulons plus de sangsues, mais des gens responsables et qui gèrent l'Etat et chaque collectivité en bon père de famille, arrêter d'être des paniers percés s'il vous plaît, dépenser
l'argent en investissant avec retour sur investissement et et plus à fonds perdus(la France n'en a plus les moyens,) ou pour remplir vos poches personnelles ou celles de vos amis,
récemment les panneaux radars enlevés que vous voulez remettre... Arrêter de faire de la discrimination sur les patrons, sur les riches,sur Depardieu(France= Liberté) sur les gays, les
étrangers, d'opposer privé et public; patrons et ouvriers, pauvreset riches, actifs et retraités  etc Diviser pour mieux régner, ça suffit, nous avons besoin de chaque citoyenne et
citoyen pour redresser la France (France= Fraternité) et pour la France= Egalité oui à l'Egalité des chances il vaut mieux apprendre à pécher que distribuer du poisson aux gens.La division
favorise les extrêmes, rendez- vous en 2014...

Ferdinand 14/02/2013 22:00


Monsieur le Premier Ministre,


Pensez-vous que "le pilotage serré de la zône Euro et la stratégie économique concertée à imaginer" soient compatibles avec le prochain accord de libre échange USA-Europe que le Conseil Européen
devrait approuver en Juin?


M Baroso qui s'enthousiasme pour cet accord, estime en effet qu'il montrera que l'Europe dit non au protectionnisme [Elle sera bien la seule région du Monde à ne pas protéger son marché
intérieur] dans la mesure où selon la Commission le commerce qui s'exercera dans le cadre de l'accord à intervenir respectera la législation de chacun[la législation américaine est bien connue
pour son caractère protectionniste].


Toujours selon la Commission les Européens ne doivent pas avoir peur de devoir à l'avenir manger des OGM ou du boeuf aux hormones ou encore de renoncer à tout principe de précaution dans
l'évaluation des risques chimiqiues.


Quelle sera la position de l'UMP sur cet accord de libre échange et quelles actions comptez-vous engager pour faire obstacle à son approbation par le Conseil Européen?


Merci par avance et bon courage.

gallo 14/02/2013 20:14


cela  passe sous un silence médiatique complice! incroyable chappe mediatico socialiste qui s ' abat sur la France... celà fini par faire peur. mensonge et tromperie du
gouvernement  et personne ne crie au scandale

Odile Bonnier 14/02/2013 20:13


Après  9 mois de gouvernement socialiste, nous constatons un malaise très profond entre , le chomage qui explose,les promesses du président Hollande non tenues.Tous les jours et même
plusieurs fois par jour on assiste à des informations contradictoires . Par contre la réforme du mariage pour tous et tout ce qui en découle, la le gouvernement semble en avoir fait sa priorité,
et bientôt ils vont passer au votes des étrangers .Dans quelle spirale de folie sommes nous.


Monsieur Fillon nous aimerions connaitre très très vite quel va t'être votre position pour nous sortir de cette tourmente qui fait peur à beaucoup de Français. Vous avez été un excellent premier
ministe, donc nous attendons avec impatience (beaucoup de vous).Mons mari et moi nous vous renouvelons notre confiance et nous serons à vos cotés à la mutualité le 26 février.


Monsieur Fillon je vous souhaite bonne chance pour vos projets, tenez bon.


 

Jacques 14/02/2013 19:49


Certes, Monsieur le Premier Ministre,


mais que penser de la"reprise des négociations" pour "un accord de libre-échange entre les Etats-Unis et l'Europe" qui surgit tout à coup sur la scène, et enthousiasme José Manuel Barroso qui
salue une "Europe qui dit non au retour protectionnisme".


Le journal "les Echos"écrit  ce jeudi 14 février 2013: "Déjà la Commission Européenne a promis que le commerce respectera la législation de chacun, et que les Européens ne doivent pas avoir
peur de devoir manger des OGM ou du boeuf aux hormones ou de renoncer à tout principe de précaution dans l'évaluation des risques chimiques, selon la directive Reach"


Cela pose plien de questions, n'est-ce pas ?


Bon courage, à vous lire ou vous entendre.

Pierre Bellenger 14/02/2013 18:35


Notre vie en société est régie par le traité de Maastricht. Quelque soit le parti politique au gouvernement, aucun ne peut s'affranchir de ce Droit écrit, à moins de le dénoncer et d'écrire un
autre Droit.  Si, seulement, nous revenions au Droit dans lequel le Général de Gaulle a rétabli la France lors de la Libération, ce serait possible de gouverner. Car nous recouvririons la
Primauté du Politique, et notre richesse ne pourrait plus s'évanouir dans les Paradis Fiscaux, ce que permet le traité de Maastricht.


Le changement de Droit a commencé en Janvier 1973, par la loi nous interdisant de battre monnaie et d'emprunter au marché financier privé. Il s'est poursuivi en Mars 1983, lorsque le parti
so)cialiste a opté pour le Monétarisme et renié de ce fait le socialisme. La sacralisation de ce nouveau Droit date de l'entrée en vigueur du Traité de Maastricht, le 1er Janvier 1993.
L'obligation de vendre nos entreprises nationales et nos services publics nous a donné des recettes qui ont masqué pendant 15 ans notre pauvreté. Maintenant qu'il n'y a plus rien à vendra,
bonjour les vaches maiges. Les années qui viennent vont être terribles ; nous nous enfonçons dans le paupérisme.


Trouverons-nous, un Keynes français pour remettre l'économie sur les bons rails, comme après 1929. Car c'est une crise de même nature ! Mr Fillon serait-il cet Homme ? Il en a le savoir et la
taille .... et l'ombre du Général !

vauvillier georges 14/02/2013 16:49


comme vous l'avez dit et répété des le mois de juillet la catastrophe économique etait écrite ;boucher des trous par une politique fiscale démagogique et en creuser d'autre ( nous les verrons des
cette automne) est une dés constante du socialisme ,continuez mr Filon nous sommes derriére vous, chacun peut à peut ouvre les yeux; l'image de la France est sali aujourd'hui aux Indes a cause de
la situation matrimoniale de notre Président ,cela peut faire capoter nos relations économique ('Rafale),demain comme vous le dite avec l'Europpe;Le 26 Fevrier en modeste retraité que je suis les
ponctions fiscales (CSG) de Mr Holland ont eut raison de mon pouvoir d'achat je ne pourrais pas étre à Paris comme j'aurais aimé .  Mais soyez sur que ici sur le terrain en province nous
ferons le maximum pour répercuter votre message.


georges Vauvillier club initiatives et reflections 

brosse 14/02/2013 15:28


on ne pouvait s'attendre à autre chose, un gouvernement d'incapables ne peut pas faire des miracles, dommage que notre relation avec l'Allemagne soit si distendue, nous
sommes maintenant  la risée de tous les pays europeens.avec NICOLAS SARKOZY la FRANCE parlait d'une même voix et était reconnu

Franck 14/02/2013 15:10


Nous avons un gouvernement de politiciens et pas d'hommes d'état, qui amuse les médias en donnant des satisfactions aux communautarimes, au lieu de réformer en profondeur, alors qu'il n'y a que
deux choses importantes : tout faire pour l'entrepriese et les entrepreneurs , et refondre notre empilement politico administratif qui s'est aloudi de strates successives depuis Philippe Auguste,
Louis XIV , Napoléon etc....


Daniel Franck

Mes vidéos

Fil Twitter

Recherche