Ce site n'est plus à jour

Découvrez Fillon2017.fr
15 juin 2007 5 15 /06 /juin /2007 08:06

Partager cet article

Publié par Francois Fillon - dans POINTS DE VUE ET TEMOIGNAGES
commenter cet article
22 mai 2007 2 22 /05 /mai /2007 14:24
Fillon salue la "personnalité généreuse" de Pierre-Gilles de Gennes

PARIS, 22 mai 2007 (AFP) - François Fillon a rendu mardi hommage au physicien
français Pierre-Gilles de Gennes, décédé vendredi à l'âge de 74 ans, en
évoquant sa "personnalité généreuse" et "l'excellence" de son travail.
Le prix Nobel de physique 1991 "illustra par sa personnalité généreuse la
figure du chercheur", a déclaré le Premier ministre dans un communiqué.
"J'exprime la reconnaissance du gouvernement français", a-t-il encore écrit,
"pour le rayonnement qu'il donna aux travaux des laboratoires qu'il a dirigés
au CEA, à l'université d'Orsay, au Collège de France, à l'Ecole Supérieure de
Physique et de Chimie industrielle de la ville de Paris".
Pour M. Fillon, Pierre-Gilles de Gennes "a illustré mieux que quiconque non
seulement l'excellence académique de la recherche fondamentale française, mais
l'importance des liens entre celle-ci et le monde de l'entreprise pour
conforter la compétitivité de notre économie".
cs/db/swi




Partager cet article

Publié par Francois Fillon - dans POINTS DE VUE ET TEMOIGNAGES
commenter cet article
22 mai 2007 2 22 /05 /mai /2007 14:13
Pourrais je continuer à tenir ce blog? Je ne suis pas sûr d'en avoir le temps et je ne veux pas sous traiter à des collaborateurs un exercice qui n'a d'intérêt que s'il est personnel.
Je voudrais pourtant garder ce lien précieux noué depuis plus d'un an avec quelques milliers de français qui viennent régulièrement exprimer leurs désirs, leurs attentes et leurs opinions ou plus simplement lire mes contributions.
En attendant que ma réflexion débouche sur une décision je vais essayer de poursuivre cette expérience en publiant mes principales interventions publiques qui pourront servir de support au débat.

Partager cet article

Publié par Francois Fillon - dans POINTS DE VUE ET TEMOIGNAGES
commenter cet article
10 mai 2007 4 10 /05 /mai /2007 21:39

Avec beaucoup de retard, je veux tirer pour ce blog les leçons de l’élection présidentielle.

Depuis des années, les français votaient contre, contre Jospin au premier tour de l’élection présidentielle de 2002, puis contre Le Pen au second, contre le gouvernement de Jean Pierre Raffarin aux régionales de 2004 pour lesquelles j’avais parlé, à juste titre, de 21 avril à l’envers, contre l’Europe en 2005…

Ils votaient contre l’impuissance, l‘excessive prudence et la pensée unique de leurs gouvernants qu’ils soient de droite, du centre ou de gauche.

C’est parce que Nicolas Sarkozy a compris le message répété du peuple français, parce que sa campagne décriée par les « élites » a rencontré le peuple qu’il a pu rassembler une majorité aussi nette.

La participation exceptionnelle, plus de 80%, l’importance de la confiance que les français lui ont accordé, plus de 53%, et la réduction des votes extrémistes constitue une victoire historique. Une victoire historique pour la France, pas pour Nicolas Sarkozy, pas pour l’UMP, pas pour un camp. Une victoire qui ouvre une porte pour sortir de la crise de confiance qui ankylose la France depuis si longtemps. Derrière cette porte, nous savons désormais qu’il y a un chemin long et difficile qui doit être parcouru pour retrouver la réussite et les premières places. Le nouveau Président de la République dispose d’un mandat clair pour réformer, d’un mandat de changement, d’un mandat de rupture. Le premier engagement que nous devons prendre, c’est de respecter scrupuleusement cet engagement. Nous ne trahirons pas, nous ne mentirons pas, nous ne reculerons pas.

Mais cette victoire nous engage aussi à répondre aux inquiétudes et aux peurs de ceux qui ont voté pour d’autres candidats. Contrairement à ce que voudraient faire croire quelques agitateurs professionnels de l’extrême gauche et quelques citoyens abusés par la scandaleuse diabolisation de Nicolas Sarkozy, il n’y a pas deux France mais une seule. Une France qui n’est pas tirée d’affaire mais qui vient de se donner les moyens de son redressement.

Le gouvernement que Nicolas Sarkozy nommera dans quelques jours devra incarner le rassemblement des français et s’attaquer immédiatement à la résolution des problèmes les plus graves et les plus urgents auxquels font face nos concitoyens : la faiblesse du pouvoir d’achat, l’insuffisance de travail et de croissance, le déclin de notre enseignement supérieur, la violence et l’exclusion.

Ségolène Royal voulait rassembler les français autour d’elle. Ceux-ci n’ont pas cru qu’elle était capable de le faire et ils ont choisi de faire confiance à Nicolas Sarkozy. La gauche devra démontrer qu’elle ne croit pas que le rassemblement n’est possible qu’autour d’elle ! Elle devra, comme c’est le cas dans tous les pays européens, accepter de dialoguer avec le gouvernement et sa majorité pour dégager quelques consensus qui permettraient de gagner de précieuses années dans la rénovation de notre pays. Le rassemblement est possible autour de la modernisation des institutions de la 5° république, de la consolidation des régimes de retraites, de la lutte contre les dérèglements climatiques ou de la priorité à donner au co-développement pour réduire la pression de l’immigration.

C’est parce qu’elle a refusé ce dialogue sur la réforme des retraites en 2004 ou sur la question de la sécurité, qu’elle a préféré s’opposer avec obstination à des politiques que conduisaient au même moment la plupart des socialistes européens qu’elle a perdu cette élection présidentielle. Saura t elle en tirer enfin les conséquences ?

Partager cet article

Publié par Francois Fillon - dans POINTS DE VUE ET TEMOIGNAGES
commenter cet article
4 mai 2007 5 04 /05 /mai /2007 09:28

Partager cet article

Publié par Francois Fillon - dans POINTS DE VUE ET TEMOIGNAGES
commenter cet article
1 mai 2007 2 01 /05 /mai /2007 13:29

Partager cet article

Publié par Francois Fillon - dans POINTS DE VUE ET TEMOIGNAGES
commenter cet article
1 mai 2007 2 01 /05 /mai /2007 13:21

Partager cet article

Publié par Francois Fillon - dans POINTS DE VUE ET TEMOIGNAGES
commenter cet article
26 avril 2007 4 26 /04 /avril /2007 17:22

Gilles Candar professeur d’histoire me signale que le texte de Jaurès sur le patronat que j’ai publié il y a quelques semaines n’est ni complet ni exact.

Ce texte m’avait été envoyé par un internaute habitué de ce blog et je reconnais ne pas en avoir vérifié l’authenticité.

Après quelques recherches, j’ai retrouvé dans les archives de « la dépêche » l’article original intitulé « Les misères du Patronat » en date du 28 mai 1890.

Cet article dont sont extraits plusieurs passages du texte que j’avais mis en ligne est certes plus complet, plus « équilibré » mais il ne change guère de tonalité et traite le patronat dans des termes que j’aimerai voir employer par la gauche française d’aujourd’hui.


 

"Les misères du Patronat" Jean Jaurès La Dépêche du mercredi 28 mai 1890

Partager cet article

Publié par Francois Fillon - dans POINTS DE VUE ET TEMOIGNAGES
commenter cet article
24 avril 2007 2 24 /04 /avril /2007 14:18

Partager cet article

Publié par Francois Fillon - dans POINTS DE VUE ET TEMOIGNAGES
commenter cet article
24 avril 2007 2 24 /04 /avril /2007 13:53

Partager cet article

Publié par Francois Fillon - dans POINTS DE VUE ET TEMOIGNAGES
commenter cet article
24 avril 2007 2 24 /04 /avril /2007 13:39

Partager cet article

Publié par Francois Fillon - dans POINTS DE VUE ET TEMOIGNAGES
commenter cet article
23 avril 2007 1 23 /04 /avril /2007 16:37

Avec 11 450 015 voix, soit 31,18 % des suffrages exprimés, Nicolas Sarkozy réalise le meilleur score au premier tour d’une élection présidentielle depuis 1974.

Il réduit à 10% le score de l’extrême droite que la politique irresponsable de la gauche et l’insuffisante résolution de la droite avait laissé se développer jusqu’au tremblement de terre politique du 21 avril 2002.

Il ouvre la voie d’une véritable rénovation de la vie politique française et d’une transformation en profondeur de notre organisation économique et sociale si nécessaire pour nous adapter aux défis du monde.

Dimanche soir, rares étaient les commentateurs et les responsables politiques à percevoir l’importance de ce résultat. La plupart se préoccupaient de savoir quelles consignes de vote donneraient François Bayrou ou Jean Marie Le Pen, quels accords seraient passés par les Etats Majors, comme si l’élection présidentielle n’était qu’une forme atténuée de la guerre civile !

Les rescapés du Parti Communiste et des formations d’extrême gauche appelaient à « faire barrage » à Nicolas Sarkozy » et les responsables socialistes entonnaient le stupide « Tout sauf Sarkozy » qui leur avait déjà si bien réussi au premier tour ! Ils ne se rendaient pas compte qu’ils insultaient ainsi un tiers des français qui ont voté dimanche dernier et qu’ils revêtaient à nouveau les habits du sectarisme qui a si souvent caractérisé la gauche française.

Ces socialistes sont les fils de ceux qui écrivaient sur les affiches du général de Gaulle : « le fascisme ne passera pas », qui accusaient d’ « anticommunisme primaire » les hommes et les femmes qui osaient émettre des doutes sur les démocraties populaires et qui scandaient « Chirac Facho » en 1988. Ce sont des sectaires qui ne supportent pas qu’on puisse penser différemment d’eux. Ce sont des républicains qui n’aiment le peuple que lorsque le peuple vote pour eux.

Pour que le changement que les Français ont appelé de leurs vœux dimanche dernier se concrétise, il est indispensable que nous ayons un deuxième tour digne, un deuxième tour qui permette un vrai choix entre deux projets de société, entre deux conceptions de la Nation, entre deux façons de concevoir la politique. Pour que ce débat ait lieu et qu’il ne soit pas escamoté comme par le passé, il faut que la gauche accepte la dure réalité des urnes et qu’elle accepte une confrontation honnête, sans recourir aux artifices de la diabolisation qui n’a pas d’autre objet que de dissimuler les insuffisances de son programme et l’impréparation de sa candidate.

Partager cet article

Publié par Francois Fillon - dans POINTS DE VUE ET TEMOIGNAGES
commenter cet article

Mes vidéos

Fil Twitter

Recherche