Ce site n'est plus à jour

Découvrez Fillon2017.fr
13 mars 2013 3 13 /03 /mars /2013 22:31

Prise de position sur le dossier des retraites à lire dans Le Point cette semaine :

 

 

La réforme de 2010 visait à ramener les régimes de retraite à l’équilibre en 2018. L’aggravation de la crise a eu pour conséquence de creuser à nouveau le déficit. De l’ordre de 14 milliards, il passerait à 18,8 milliards en 2017 pour l’ensemble des régimes. Mais où en serions-nous si nous n’avions pas fait la réforme de 2010 ? Sans doute à 40 milliards de déficit ! Et si nous n’avions pas fait les réformes de 1993 et 2003 ! Est-il besoin de souligner que la gauche qui s’est opposée à toutes ces réformes, non seulement ne les a pas remises en cause dans leur principe, mais elle va être obligée de les poursuivre. Pour les socialistes, le temps des postures est bien fini !

 

Toutes ces réformes partaient d’un principe et d’une vérité : il faut travailler plus longtemps pour ne pas alourdir les cotisations et pour ne pas baisser le niveau des retraites. Aujourd’hui, je sens poindre une autre logique : celle des impôts et de la dégradation des pensions plutôt que celle du travail.

 

Je refuse que par manque de courage, les pensions de retraite servies par les régimes de base, comme le régime général, soient désindexées et ne suivent pas le coût de la vie. La problématique est différente pour les retraites complémentaires gérées par les partenaires sociaux qui constituent le deuxième étage de notre système. Il ne peut être question, par ailleurs, d’augmenter les cotisations qui pèsent sur les entreprises et les salariés. C’est contraire à la compétitivité des entreprises et au maintien de la consommation. La seule solution est bien d’augmenter la durée d’activité en jouant à la fois sur une hausse de l’âge légal de départ en retraite qui doit progressivement atteindre 65 ans et une augmentation de la durée de cotisation. Il n’y a pas de fatalité à ce que le niveau des pensions baisse : il faut augmenter les durées d’activité et réduire le chômage par une politique de réformes structurelles qui favorise la croissance.

 

Le développement d’un troisième étage de retraite par capitalisation est aussi nécessaire. Nous avions commencé en 2003 à l’encourager avec la création du plan d’épargne retraite populaire et le plan d’épargne pour la retraite collectif. Nous devons amplifier ce mouvement, en favorisant la mise en place, au niveau des branches professionnelles et des entreprises, de plans collectifs d’épargne longue et de retraite.

 

On parle enfin d’un système de comptes permettant à chacun de déterminer librement son âge de départ en retraite... C’est la proposition de la CFDT. Il faut l’étudier. Mais attention que cela ne serve pas de prétexte à ne rien faire !

 

Depuis vingt ans, la gauche s’est montrée impuissante et démagogique sur les retraites. Espérons pour la France que le Président de la République se révèle aujourd’hui plus courageux car l’avenir des retraites exige vérité et réforme.  

 

Partager cet article

Publié par François Fillon
commenter cet article

commentaires

munoz 08/04/2013 21:23


Les français aime les beaux parleurs et les choisissent comme président. Votre courage vous honore mais ce n'est pas très porteur ... Je pense qu'il faut une vision de la FRANCE dans 20 ans et
créer un pacte avec les français pour leurs donner une vsion et non une illusion.


On ne peut se contenter de parler de budget ou de déficit même si c'est important. Après la seconde guerre mondiale on a eu un pacte sociale à l'époque de la guerre froide et de la
décolonisation. Maintenant on doit entrer dans ce nouveau siècle et faire le lien entre le concret et le rêve . C'est le devoir du politique et c'est aussi le gaullisme.

sylvia 03/04/2013 17:33


Bonjour,


"Toute personne qui débarque en France, sans même jamais y avoir mis les pieds, peut prétendre, si elle a 65 ans, à 709 euros de retraite par mois ou même à 1 157
euros si elle vit en couple C'est :



plus que la pension moyenne de nos agriculteurs après une carrière complète,


plus que la pension de la majorité de nos commerçants et artisans,


plus que la pension de nombreux employés et ouvriers."





Est ce vrai????


Merci pour votre réponse

JeanMichel64 28/03/2013 11:11


Bien que j'approuve votre réforme de retraite, et votre édito sur LePoint pourquoi aucun mot sur les retraites du public (oubliées aucun plan aucune initiative ?) sur lesquelles rien d'important
n'a été fait par vous et ne sera fait par la gauche bien entendu pour mettre de l'égalité avec le privé - C'est une vrai bombe à retardement car le privé n'acceptera plus longtemps les avantages
que nous n'arrétons pas de renflouer avec nos impôts - Je ne voterai pour l'ump que si vous vous engagez enfin à mettre à plat tous ces régimes spéciaux qui divisent la France durablement elle
qui se veut égalitaire !!!!!

clergeau 27/03/2013 17:15


votre reforme des retraites étaient tellement imparfaite!


et les parlementaires, et le fonctionnaires, et la ncf, et la ratp


 


seuls le prive a ete touche


lamentable

gisele brillaud 19/03/2013 18:20


Toujours très intéressant de vous lire ou de vous entendre comme ce matin...d'accord entièrement avec votre discours.


Et oui vous êtes dans le bon "tempo": le travail, la réflexion, l'analyse, l'honnêteté intellectuelle, comment dire la vérité et être élu ?! Quand on voit l'exemple de Montti...on voit que ça
n'est pas simple, comment éviter la prochaine fois le front national ou le front de gauche d'ailleurs?


Comment faire admettre des idées raisonnables quand tout semble aller si mal ?


Je souhaite qu'on vous entende et qu'on vous aide à relayer vos idées.


Merci.

Evelyne Beaumont 19/03/2013 15:55


Et de plus, à quand le dégel du point d'indice des fonctionnaires ?? Je suis catégorie C  administratif de la Territoriale dont le salaire corespond presque au smic...

camille 18/03/2013 19:58


Monsieur le Premier Ministre


Je lis avec attention tous ces commentaires ; c'est la France d'en bas qui vous parle.


Elle est majoritairement pleine de bon sens et vous n'imaginez pas ce que ces messages véhiculent vers vous comme richesse.


Cela fait beaucoup à absorber mais faites vous faire des synthèses et vous verrez combien de remarques pertinentes vous sont adressées.


Il n'est pas facile de devoir corriger tant d'années de faiblesse, tant à droite qu'à gauche, qui nous ont conduits où nous sommes.


Sur ce sujet des retraites ne vous trompez pas de cible ; les retraités ne sont pas les coupables. Les gouvernements qui ont des années durant laissé faire des plans de pré-retraite de sorte que
dans l'esprit de tout un chacun la retraite était même à 55 ans ! sont les premiers responsables. Alors on commençait à détruire notre industrie (je l'ai vécu personnellement dans la mécanique,
l'habillement, l'automobile) au plus grand bonheur de ceux qu'on envoyait lézarder à 55 ans et à creuser les déficits qui nous pèsent aujourd'hui. Si vous y ajouter les décisions idiotes de la
retraite à 60 ans, les régimes spéciaux qui protègent les populations de fonctionnaires (on sait pourquoi) toutes les conditions sont réunies pour que l'on soit où l'on est.


Il faudra prendre des décisions mais ne nous trompons pas de cible et surtout soyons EQUITABLES ; cessons d'assister à ces lamentables partitions entre des populations protégées (à commencer par
le corops politique et tout ce qu'il charroit de sangsues) et des boucs émissaires, faciles à tondre, sans risque. S'il faut faire des efforts qu'on en fasse partout, à commencer par les
institutions et les administrations qui nous étouffent cyniquement.


Bon courage car il y a beaucoup à faire ; le dire n'est rien


Votre dévoué

Houillon 18/03/2013 18:29


mais quand, Monsieur Fillon, penserez vous à autre chose qu'à votre éventuelle participation à la prochaine  élection préssidentielle ?

vale 18/03/2013 13:49


F Fillon,


Ce que vous expliquez se comprend aisément. je viens vous parler d'autre chose.


Je suis stupéfaite du train de vie grandiose, qui s'est déployé à l'Elysée ces dernières années.... en mm temps, on nous parlait de crise mondiale !


Stupéfaite également par toutes les enveloppes qui sont attribuées pour soutenir des associations x ou y fondées par des sénateurs ! un notamment.


de qui se moquent on ?


payer toujours plus d'impôts mais pourquoi, pour qui ??


Mr Fillon, en 2017, il va falloir vous positionner sur ces sujets délicats et mettre un grand coup de balai dans le système ... il faut à la tête du pays, un homme fort, capable de ne plus
accepter, l'inacceptable.


alors nous pourrons faire de vraies économies, croire à nouveau aux politiques qui nous gouvernent et relancer la machine.


on compte sur vous


amicalement

Ferdinand 18/03/2013 09:36


M le Premier Ministre bonjour,


"Retraites, la vérité et la réforme" le thème de ce jour me déçoit, nous sommes loin d'autres sujets traités par vous avec panache. Finalement du moment que l'on ne désindexe pas la retraite de
base, vous estimez que l'on peut allègrement taper sur les retraites complémentaires qui ne contribueraient donc pas, si je vous suis bien, au maintien du niveau de vie.


N'avez vous donc pas intégré le fait que ce sont les retraités avec leurs retraites complémentaires qui contribuent au maintien d'une certaine activité économique, qui viennent aussi en aide à
leurs enfants au chômage?


Vous auriez mieux fait de vous pencher sur la situation de notre défense nationale, comme l'a fait M Dupont-Aignan, bien compromise par le gouvernement actuel qui verse des larmes de crocodile
sur les cercueuils ne nos soldats morts au combat tout en leur réduisant les moyens de se battre et de se défendre.


Bref! Vous pouvez mieux faire.


Bon courage M le Premier Minstre.

gilles 18/03/2013 08:51


bof !


Tout cela est de la gestion de pénurie. Les socialistes s'en sont faits leur spécialité. l'ISF, la nouvelle tranche d'imposition, la loi sur la taxation de l'énergie, la prochaine loi sur les
allocations familiales, la loi sur les heures supp, la loi sur la taxation des licenciements, la désindexation des retraites, bientôt je parie qu' on aura une loi pour les jeunes
augmenter les droits d'inscriptions dans l'enseignement supérieur .... pour les plus riches disent les socialistes.


Depuis 40 ans, les socialistes désignent un seul coupable de tous les maux du peuple socialiste,  LES RICHES, nom de Zeus.


Les socialistes ne savent résoudre les questions économiques qu'en désignant leur éternel bouc émissaire. Sans se rendre compte, qu'ils scient la branche sur laquelle eux aussi sont assis et
préparent non seulement leur prochaine déculottée électorale, mais la remontée en puissance de l'extrême droite sous la poussée de la calsse moyenne exaspérée qu'on foule aux pieds des vies de
labeur sur l'autel de la démagogie.


La seule réforme centrale avant toute autre, est d'augmenter massivement le temps de travail pour augmenter la création de richesses en attendant l'arrivée d'une énergie pas chère disponible à
volonté comme le fut le pétrole dans les années 60 et de 1986 à 2000.


Tout le reste est de la réformette à la marge.


 

WERNERT 16/03/2013 16:17


Monsieur FILLON,François FILLON,Je partage complétement votre analyse en mettant l'accent particulier sur l'augmentation de la durée d'activité(Age de départ en retraite à 65 ans et durée de
cotisation augmentée).Qu'ont fait nos plus proches voisins...?Il faut revoir notre système généreux nait aprés le traumatisme de la dernière guerre,grace à notre général de GAULLE.Alain WERNERT

Marius 16/03/2013 00:51


Dîtes clairement que vous vouez le système de retraite à point suèdois.


Je suis pour, je pense que c'est adapté à la France et que les français seraient prêts a accepter ce changement de système. Faisons-le.


Ce serait une vraie valeur ajoutée à votre projet. 


(Je vous conseille également de penser à la Flat Tax, réforme moderne et efficace économiquement de notre Fiscalité).

Gérard 15/03/2013 15:50


Monsieur Fillon,


Comment ne pas être d'accord avec vous ! A moins de n'avoir aucune notion d'arithmétique ! Il était tellement évident depuis le début des réformes faites par le gouvernement d'Alain Juppé que si
la durée de la vie se reduisait, c'est-à-dire si la durée effective de cotisation diminuait, nous irions dans le mur. Comment un système basé sur plus de 45 ans de vie active (c'était le cas lors
de la création du système après la guerre) pouvait survivre si la durée de vie active tombait à moins de 40 ans avec une longévité accrue de la population retraitée (fort heureusement d'ailleurs
car ce furent les guerres qui reduisirent celle-ci).


Mais tous les Français ont-ils compris cette situation ? Je pense qu'un énorme effort pédagogique doit être fait. Je pense que, lorsque vous étiez en charge de la politique de la France, vous
n'avez pas assez expliqué (vous, ou vos minsitres) ce qu'il en était. Il faut malheureusement rabâcher, encore et encore, car les Français ont du mal a entendre ce qui ne leur plait pas !
Peut-être l'héritage gaulois ?


En tout cas, j'ai une totale confiance en votre capacité à expliquer les réformes qu'il faudra faire et surtout j'ai une totale confiance en votre volonté à appliquer ces réformes indispensables
lorsque vous reviendrez aux affaires, ce dpnt je ne doute pas. 

lecanu 15/03/2013 14:16


vous avez intierrement raison mais il faut le crier haut et fort sur toutes les chaines de tele les radios ou son tout vos soutiens? ils doivent vous aider mais surtout ne laissez pas jf cope
vous devanser montrez qui est le chef de la droite

wanclik 15/03/2013 09:51


Quand j'ai commencé à travailler en 1968, j'avais 22 ans et je ne pensais pas à la retraite.C'était une certitude, ce serait à l'âge de 65 ans.Puis les illusionnistes sont arrivés, et ont fait
croire à leurs électeurs que travailler trop longtemps était injuste.Les illusionistes n'avaient pas pas envisagé que la vie pourrait durer plus longtemps, que les hommes soient en bonne santé,
ou en  piteux état.Le monde d'avant était plus simple, mais n'était pas meilleur.Aujourd'hui il existe des ressources techniques connues et d'autres qui sont encore inimaginables.Les
japonais ont trouvé du méthane, les américains exploitent le shiste, les brésiliens extraient du pétrole dans les fonds de l'ocean.L'équilibre mondial s'est basé sur le pétrole et la frayeur de
ne pas en avoir assez.Il est encore temps de trouver le système qui arrivera à maîtriser la finance et ouvrir de nouvelles perspectives à tout le monde.

Cahoreau 15/03/2013 08:13


Bonjour Monsieur Fillon,


Je commence ma journée amère comme beaucoup de journée aujourd'hui. Je me suis installé comme charpentire couvreur avec mon fils l'année dernière. J'attendais beaucoup du béveloppement durable,
de la politique de maîtrise des dépenses énérgétiques. Aujourd hui rien n'existe. Vous parlez de revenir sur les 35 h, j'aimerais bien aujourd'hui comme beaucoup avoir 35 h de travail dans
lasemaine c'est loin d'être le cas, reculer l'age de la retraite c'est le même. problème. Depuis le mois de mars je n'ai pas encore vendu une seule journée de travail alors 35 h - 65 ans pour moi
c'est de l'utopie. Si ça existe dans votre France dites moi où elle est, j'y vais tout de suite. Lorsque je vous écoute j'ai l'impression qu'on est pas dans le même pays. Nous sommes beaucoup à
ne avoir vos moyens de réflexion, la situation aujourd'hui m'exspère. On est balloté par des lois des réformes qui ne changent rien, on subit. La démocratie n'existe que le jour ou l'on dépose
son bulletin de vote.

Christine HOUBART 15/03/2013 01:28


Bonsoir,


Vision, vérité mais de quoi s'agit-il ?En fait faire accepter, je dirai même ingurgiter aux français le grand retour en arrière. Expliquez-moi comment il est possible de tenir des comptes sociaux
en équilibre avec plus de 5 millions de chômeurs? La réforme des réformes c'est celle de l'emploi et uniquement de l'emploi car tout ou presque dans la société en découle.


 

BODINIER 14/03/2013 23:32


Monsieur FILLON,


Vous faites bien de rappeler ces vérités. Cependant nous devons trouver les moyens de convaincre.....maintenant !


Faudra t'il attendre 5 ans pour espérer prendre enfin le chemin de la raison, du courage et de la vérité ?


Je fais un appel pour que soit dénoncé avec résonnance l'hypocrisie et la lacheté du pouvoir socialiste et la gestion lamentable du régime des retraites n'ait qu'un dossier parmi tant d'autres!


Les français attendent désespérement un homme, une équipe solide volontaire, déterminée pour donner un vrai espoir et du courage.


Vous avez courageusement mené la bataille pour préserver au mieux notre régime de retraite, à plusieurs reprises, et je me souviens en particulier de 2003. Nous devons aujourd'hui dénoncer avec
vigueur et démonstrations convaincantes l'autisme affiché de nos gouvernants actuels et proposer des solutions.  


Comment tous ces énarques (gauche et droite) aux têtes bien pleines en sont arrivés là ? La quête du pouvoir et ces avantages attachés, sans aucun doute !


Malheureusement, toutes ces lachetés et ces pietres ambitions conduisent à la montée des extrêmes et le pire arrivera inexorablement. Quel gachis !


J'attends que l'UMP montre une opposition COURAGEUSE, CREDIBLE, EFFICACE et SINCERE.


Ne soyons pas timorés; N'ayons pas peur. Oui la VERITE, la TRANSPARENCE, l'HONNETETE, conduisent in fine à vaincre le mensonge et le manque de courage. Pas de doute.


Il n'est pas possible que les français continuent à se laisser berner par l'hypocrisie, le manque de courage du discours poliique en place...... 


Bon courage, Monsieur FILLON et je vous encourage aussi à aller chercher des nouvelles forces vives de toutes générations pour vous aider à mener les batailles à venir si vous êtes effectivement
déterminé à relever une fois de plus les grands défis qui s'annoncent.


Amitiés respectueuses,


Jean-Luc BODINIER (21 - BEAUNE)

cumenal 14/03/2013 20:36


Monsieur le premier Ministre , tout ce qe vous dîtes est intéessant quant à l' avenir de notre système par réparttition mais que dire de l' égalité entre le privé et le public!!!!Il faudra que
dans vos futures propositions mettre fin à tous ses différents régimes complémentaires, il sera nécessaire qu' au nom du mot égalité de notre constitution en terminer avec le calcul grotesque
actuel de la pension actuelle  qui va défavoriser le brave artisan ou le courageux  agriculteur par rapport aux cheminots , aux conducteurs ratp ... bien respectueusement; JP CUMENAL

jean-François Chaussier 14/03/2013 20:26





Il faut faire attention  à la cohérence globale des solutions et propositions. Dans les contrats compétitivité-emploi, le gèle des salaires et
l’augmentation du temps de travail ont été la base d’un accord de raison. Dans ce contexte, l’allongement de la durée de cotisation est cohérent et concomitant avec la stagnation des pensions de
retraite. Il faut se rendre à l’évidence, la brutalité sournoise de la mondialisation exige de réduire la voilure en apportant toutefois de la souplesse et de la tolérance au dispositif en
l’indexant sur une reprise de compétitivité pour ne pas décourager la motivation des forces vives de la nation. L’autre préoccupation, tout aussi importante, est de se battre contre les inerties
de toutes sortes, les trente-cinq heures, les rentes de situation et la fonctionnarisation : c’est un vaste chantier.

pierre gallo 14/03/2013 19:18


oh combien vous avez raison...mais qui vous entend? cela devient dramatique de laisser un tel boulevard médiatique à la gauche..ou sont les vauqiuers, pecresse, bertrand??? incroyable ce silence
une idée politique  ue reflexion doit etre véhiculer non?

Claudec 14/03/2013 19:12


Comme pour la branche maladie, ne restera-t-il pas à affecter les ressources (donc les cotisations) comme elles le doivent ? Et à ne rien distraire de ce qui revient à chaque régime au profit de
tel ou tel autre ?

alice 14/03/2013 18:46


....vous avez eu non seulement la grande honnêteté d'annoncer "l'Etat en faillite" mais aussi le courage d'entreprendre la Réforme des Retraites....plus que
jamais la France et les Français ont besoin de la grande Force visionnaire  et de la Détermination Humaniste qui vous animent......!..alice


 

Pierre Bellenger 14/03/2013 18:16


Monsieur Fillon, c'et d'une logique parfaite., parce que vous oubliez que vous avez été gaulliste. Vous êtes de ceux qui ont renié les principes du Général qui avait rétabli la France dans ses
instututions : La Démocratie pour le système politique et ke keynésisme pour le système économique. La force du Keynésisme, c'était que nous avions la primauté politique, que nous. battions
monnaie. Nous nous sommes vendus aux financier p^rivés, et noue sommes maintenant leurs domestiquçes. C'est donc le paupérisme garanti pour l'état et pour les peuples.


Revenez donc au gaullisme, et la France sera fière de vous confier la gouvernance. Laissez Hollande jouer le domestique des Financiers ; il est vendu ou inconscient ; vous ne cessez de le
critiquer et vous adoptez le même système économique que lui, et ce système économique n'est pas viable ; il ne fait que crise sur crise. Keynes a eu l'intelligence et  le courage de
remettre en marche l'économie parès le crack de 1929. C'est la même crise. Soyez le Keynes de la prochine législature. ais pour cela, il faut vous positionner dès maintenant.


Bon courage.

Mes vidéos

Fil Twitter

Recherche