Ce site n'est plus à jour

Découvrez Fillon2017.fr
12 octobre 2010 2 12 /10 /octobre /2010 17:02

 


François Fillon explique que le PS ne reviendra pas sur le passage à 62 ans de l'âge légal de la retraite, parce que ce serait une folie économique et une catastrophe sociale, lors des questions d'actualité à l'Assemblée Nationale mardi 12 octobre 2010.

 

  Monsieur le Président,

Mesdames et Messieurs les députés,

Monsieur le Président Ayrault,

 

Qu'est-ce que vous proposez ? De tout arrêter ? C'est évidemment conforme à ce que le PS a toujours fait sur la question des retraites, mais ce n'est pas conforme à la notion que nous nous faisons de l'intérêt général et du sauvetage de nos régimes sociaux.

 

Vous nous proposez alors de tout renégocier, mais il ne vous a pas échappé que dans les cortèges, on entend beaucoup de revendications et qu'elles sont souvent très contradictoires. Certains veulent que l'on revienne sur l'âge légal, d'autres ne veulent pas que l’on allonge la durée de cotisation. Certains veulent que la pénibilité soit étendue à tous les métiers et d'autres, enfin, commencent à réclamer le retour des régimes spéciaux qui ont été réformés en 2007. Vous voyez bien, monsieur Ayrault, que tout ceci ne fait pas un projet solide pour sauver nos retraites.

 

Pour sécuriser notre régime de retraite par répartition, il n'y a qu'une seule solution, c'est celle de l'allongement de la durée de travail et de l'allongement à 62 ans, date à laquelle on prend sa retraite. C'est la solution qui a été choisie par tous les pays européens sans exception, et c'est la solution que préconise - je sais que cela vous dérange – le directeur du FMI que vous refusez d'entendre. Mais vous refusez de l'entendre parce que vous avez choisi la démagogie. Vous dites que nous n'avons pas l'appui de l'opinion, mais est-ce que vous pensez vraiment que vous allez obtenir son estime en la trompant comme vous le faites sur la réalité et en lui cachant la vérité ?

 

Monsieur Ayrault, un jour, les Français vous demanderont des comptes parce que les engagements que vous êtes en train de prendre sont des engagements dont tout le monde sait qu'ils sont destinés à être trahis, comme d'ailleurs vous les avez toujours trahis depuis que cette question de la réforme est sur la table du débat au Parlement. Personne ne reviendra sur le passage à 62 ans de l'âge légal de la retraite, parce que ce serait une folie économique et une catastrophe sociale. Et la vérité, c'est que secrètement, beaucoup d'entre vous le savent, mesdames et messieurs les députés socialistes. Cela vous rend d'autant plus coupables devant l'histoire.

 

Partager cet article

Publié par François Fillon - dans TRIBUNES ET DISCOURS
commenter cet article

commentaires

DIMPRE 18/10/2010 13:41



Aux mensonges et au mépris du gouvernement, un passage de la Marseillaise


" AUX ARMES CITOYENS  ,  FORMEZ VOS BATAILLONS.....à vous de décider de la suite....



CHARY 18/10/2010 11:03



Au lieu de mener une lutte contre
la réforme des retraites (qui somme
toute est inévitable)les
"syndicats" et leurs "syndiqués"
seraient plus légitimes de se
battre pour que l’on puisse avoir
un travail jusqu’à 62 ans! Il est à
noter que les plus virulents dans
ce conflit sont ceux qui ont 1)la
garantie de l’emploi 2)une capacité
de nuisance publique (donc les plus
protégés) Alors de quelle
solidarité s’agit-il?... A quand le
slogan " un travail pour tous
jusqu’à sa retraite" dans les
manifs!  Le rôle des syndicats n’est


pas de bloquer la France par ces


différentes actions qui empêchent les


Français de travailler. Sans pour autant


supprimer le droit de grève, il y d’autres


moyens de se faire entendre sans paralyser


un pays. 


Que les syndicats donc la gauche dans


son
ensemble réfléchisse aux conséquences



Jocelyne Girault 13/10/2010 17:06



Il serait important de reconnaitre que les gens désirent d'abord un changement de vie plus qu'un départ à la retraite. La perspective d'un travail répétitif dont on a fait le tour est
déprimant. 


Si il pouvait être prévu un changement de cadre ou de charge de travail en approchant de la soixantaine ceci redonnerait un intérêt à la continuation de l'activité



QUERAUD CHRISTIANE 13/10/2010 14:22



Mr le premeir ministre,


En cette période trouble de manifestations et grêves en tous genres, je m'adresse à vous afin de vous encourager et d'encourager le gouvernement dans la voie de cette réforme des
retraites ; Je pense qu'il est important en France que s'expriment tous les concitoyens mais actuellement je trouve fort dommageable que l'essentiel de l'actualité ne soit orientée que vers une
seule catégorie de citoyens : ceux qui sont contre cette réforme et qui par leur pouvoir "de preneurs d'otages" s'offrent les gros titres de l'actualité ;


Je tiens à préciser que je suis libérale dans mon activité professionnelle et que je trouve inadmissible que des corporations telles la SNCF ou l'Education Nationale (pour ne citer qu'elles) - et
qui soit dit en passant - ne sont pas les professions qui courent le plus de risques aujourd'hui - "prennent en otages" le reste de la population ;


Peut-être qu'un référendum pourrait rétablir l'équilibre entre toutes ces forces qui ne peuvent s'exprimer ! ces millions de personnes qui ne sont pas affiliées à des corporations syndicales
fortes : professions libérales, mais surtout entrepreneurs (PME PMI), professions indépendantes, commerçants, artisans quand il ne s'agit pas des retraités actuels et  demandeurs d'emploi
etc...etc... dont la parole n'est jamais prise ne compte au travers de ces grands mouvements manifestants nationaux !


Avec tous mes encouragements pour maintenir ce cap et renforcer la position prise par votre gouvernement !


Cordialement


Christiane Quéraud



gilles 13/10/2010 10:18



Il n'y a pas intérêt à ce que vous lâchiez.


Ce qui me surprend, c'est le manque d'idéologie de la majorité.


J'entends encore S. ROyal dérouler la théorie que les jeunes ne trouveront pas d'emploi car les vieux travaillent plus longtemps ?


Théorie de la pénurie, du partage du travail alors qu'au contraire, le travail crée de la richesse qui crée du travail.


Et F Baroin qui dit que le bouclier fiscal est le symbole de l'injustice ?


On croit rêver.


http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2010/10/13/97002-20101013FILWWW00285-baroin-le-bouclier-symbole-d-injustice.php



assité 13/10/2010 08:24



Diantre cher Monsieur Fillon noubliez pas les journalistes...


en effet il faudrait qu'ils arrètent de raconter des conneries et le discours sensiblerie a deux balles


 exemple: j'ecoute en rentrant du boulot Europe 1 qui va soit disant plus loin... témoignage du matin: une jeune femme qui s'exprime sur sa
volonté de poursuivre la greve... manger des pates et eventuellement aller manger  dans sa famille, le commentateur (journaliste?) précise alors avant l'expression de la jeune femme que elle
et son mari touchent à peine le SMIC a ce moment la tout le monde pleure déjà... le commentateur a sans doute oublié de préciser qu'elle dispose d'un logement de fonction? et dispose en outre de
possibilités de déplacement à très bas coût??? sans compter un excellent CE... la jeune femme evoque le départ en retraite de son père: ok mais a quelle age est il parti?


Dans le faits, la SNCF dispose de nombreux biens, notamment de logements qui sont pour la plupart inoccupés: la sncf devrait faire un audit et vendre ses logements... la plupart de ses logements
sont a proximité des gares; il serait plus intéressant financièrement de créer des zones de service ou les gens recupèrent leurs courses, il serait plus  intelligent de developper des
webcourses services liés a ces zones de récupération de courses. un service "logistique" important qui ferait gagner du temps à bon nombre de femmes qui commencent une deuxième journée en
rentrant chez elle (j'ai déjà proposer ces idées à VPécresse, jamais contacté toujours des juteux à l'UMP pour récupérer les idées des autres... il semble qu'il y ait plus de juteux a l'UMP
qu'ailleurs mentalité bien Française... Bref: vous n'auriez pas des AUchan , Leclerc and Co pour developper ça???? evidemment on peut faire mieux...


evidemment au dessus de ces zones les logements des pauvres travailleurs du Rail qui travaillent jusqu' 55 ans...


Les français sont trop heureux: assistés de tous les cotés, j'avoue lorsque j'etais étudiant apres avoir mangé une seule baguette de pain par jour (52 KG pour 1,68M) pendant 3 mois: j'ai eu
le temps de récupérer les Kg perdus lorsque j'ai profité des bourses le reste de ma scolarité...


La population n'est pas dupe d'une sorte de collusion entre les journaleux et la gauche subversive qui souhaitent rassembler une majorité de benets...


La majorité silencieuse ne s'exprime pas par peur , tous les matins a la boulangerie tous les clients sont d'accord avec moi lorsque je pousse un coup de gueule , hier beaucoup plus de client que
d'habitude! obligé de prendre des rec (recupérations) ils commencent déjà à en avoir marre: ce seront des jours en moins pour partir en "goguette" et sans doute ralentir l'economie..??


Continuer donc la grève, le tourisme recommençait juste a repartir.. c'est balot !!!



PILONERO 13/10/2010 05:11



Mr FILLON ,


Il est plus que temps de nous informer sur les possibilités de partir en retraite , parsque ras le bol de ce poser des questions sans réponses a nos ages :


né le 14 novembre 1952 , ayant commencé a travaillé a l'age de 17 ans , j'aurai 44ans de cotisations le 14 novembre 2012 . La question est toute simple , pourrai prendre ma retraite au
1 janvier 2013 ( sachant que j'avais fin 2009 163 trimestre validés et 151 trimestres cotisés ).Vous voyez comme c'est simple pour vous qui venait de pondre les lois de répondre a cette trés
courte et simple question .


Salutations


PILONERO Marc ( Grenoble )



N°6 12/10/2010 22:54



Que va-t-on faire de tous ces jeunes qui déboulent chaque année dans les rues du monde ?


En France nous subissons une politique nataliste ruineuse pour l'Etat donc absurde !


"Nos" Jeunes défilent pour leur retraite ! Pas fous nos jeunes !


Pourquoi les avoir fait émerger du néant ? Pour satisfaire l'égo d'une mère ou d'un père sans imagination dans la vie et pour bénéficier des avantages économiques et socio-culturels qu'ils
procurent ?


Ce sont ces paradigmes capitalistes, mondialistes et natalistes cupides qu'il faut foutre en l'air !


A quoi cela sert de faire émerger des générations d'êtres humains pour les transformer en soumis misérables d'un système capitaliste esclavagiste dirigé par une poignée de financiers cyniques
terroristes archi-riches qui ne se soucient même pas de l'enfer planétaire qu'ils préparent et qu'ils laisseront en héritage à leur propre progéniture !


On ne vivra pas vieux nous autres  ! La médecine fait des prouesses pour faire vivre 100 ans des êtres-légumes !


Une progéniture née aujourd'hui ne dépassera pas une espérance de vie en bonne santé de 30 à 40 ans car elle est déjà entamée dès la naissance ( cancers, allergies, dégénérescences, tabac,
alcool, drogues, malbouffe  explosent déjà depuis 20 ans à cause des pollutions de l'air, océans, terres, nappes phréatiques, lacs et rivières ravagés par les pollutions d'une surpopulation
humaine qui ne fait aucun effort pour inverser sa démographie et revoir ses modes de production et pour des raisons économiques détruit tous les écosystèmes dont il dépend !)


L'homo abrutitus : aura vécu !



Colette Garnero 12/10/2010 21:05



Monsieur le Premier Ministre


Comme toujours vous savez dire les mots justes.J'ai presque l'impression que vous êtes le seul à savoir argumenter !


Surtout ne cédez pas .


Colette Garnero



de latour 12/10/2010 21:00



monsieur le premier ministre,


Nous vous encourageons à tenir, car vous étes dans le bon chemin pour les retraites.Je suis praticien hospitalier, temps plein , je travail 70h par semaine, je suis persuader comme les autre pays
d'Europe que vous avez raison.Communiquer peut être mieux mais il faut tenir.


 


 



Michel Tempez 12/10/2010 20:42



Surtout ne cédez pas. Je ne vous cache pas que je n'ai jamais voté ni pour le RPR/UMP ni pour la gauche, donc blanc au second tour des présidentielles depuis 1995. J'avais 20 ans en 68 et j'ai
fait du stop pour aller travailler, pour moi les syndicats sont une machine à fabriquer le chômage. Pour être honnête il faut également que je précise que je suis un anti-gaulliste depuis mon
plus jeune âge (je peux l'expliquer). Merci de m'avoir écouté.  



ley 12/10/2010 20:15



merci monsieur le premier ministre, de cette réponse ferme et courageuse


je ne comprends pas que la rue et ses minorités de syndicalistes et de jeunes, prêts à se montrer sans saisir forcément tous les enjeux et inconscients qu'ils se tirent une balle dans le pied,
n'attendent pas 2012 pour voter contre l'actuel gouvernement en toute légalité et alors avec la majorité du peuple?


AUX ARMES!!!



Stisa 12/10/2010 19:53



Pourvu que le gouvernement ne cède pas à la rue et la démagogie...Je fais partie de ces gens qui ne vont pas manifester parce que rien ne justifie dans un pays comme la France que l'on bloque le
pays, que l'on empêche les gens d'aller travailler (grêve de la SNCF et autres transports publics, des rafineries), que l'on casse dans le sillage de manifestations, que l'on encourage les
collègiens et lycéens à manquer les cours pour descendre dans la rue (dans certaines régions, les 'grands' vont chercher les plus jeunes dans les établissements pour les pousser à manifester).
Surtout que cette réforme est nécessaire, que l'on ne nous propose aucune solution viable à long terme par ailleurs. L'attitude démagogique des syndicats et partis de gauche est irresponsable vu
la crise économique que nous traversons.



DEGAN Hubert 12/10/2010 18:48



Cher Monsieur le Premier ministre, Cher Ami,


Plus que remarquable intervention cet après-midi à l'Assemblée Nationale.


Enfin, un véritable duel droite-gauche. Le pouvoir doit rester tant à l'Assemblée Nationale qu'au Sénat et non dans la Rue.


Merci au nom de nos réelles forces-vives, celles qu'il importe de protéger si nous voulons protéger notre Economie chancellante du fait de la crise.


Les mesures concernant les retraites telles que proposées par votre Gouvernement sont sages, équilibrées et courageuses. La virulence de nos adversaires atteste du bien-fondé de
celles-ci.


Votre Gouvernement, via les interventions de Messieurs Woerth et Bussereau, marquera l'Histoire de notre Economie.


Vous avez notre entier soutien et notre respectueuse amitié.


Hubert DEGAN  



Mes vidéos

Fil Twitter

Recherche