Ce site n'est plus à jour

Découvrez Fillon2017.fr
7 août 2014 4 07 /08 /août /2014 12:00

En jugeant contraire à la constitution l’allégement des cotisations salariales promis par l’exécutif dans le cadre de son pacte de responsabilité, le Conseil constitutionnel sanctionne le caractère brouillon et improvisé de sa politique économique et lui rappelle les principes fondamentaux de notre contrat social.

 

En mettant en avant que des prestations contributives de sécurité sociale doivent correspondre à des cotisations salariales, le Conseil constitutionnel souligne à la fois les impératifs du financement de notre système de protection sociale et le lien entre le droit à des prestations et le versement effectif de cotisations par les intéressés. Ce lien est au cœur de notre contrat social. 

 

Au fil des mois, le pacte de responsabilité s'est dilué dans le temps, les compromis boiteux et les improvisations législatives. Le choc de compétitivité promis par François Hollande s'est enlisé. L'amateurisme fait perdre du temps à la France !

Partager cet article

Publié par François Fillon
commenter cet article

commentaires

Jean-Marie VERDI 27/08/2014 12:00


Bonjour Monsieur le Premier Ministre,


J'ai beaucoup apprécié le courage dont vous avez fait preuve en juillet 2007 en déclarant que notre pays était en faillite.....Malheureusement il n'a pas été suivi d'éffet


Soyez le digne succésseur de Raymond Barre, et Philippe Seguin


Cordialement

Maurice BERNARD 12/08/2014 15:01


Je souhaiterais faire parvenir à François FILLON un email que j'ai récemment adressé à Hervé MARITON avec qui je suis en rapport. Cet échange concerne la préparation méthodique à la future
alternance. Quelle adresse email svp?

François Fillon 26/08/2014 08:28



ffillon@assemblee-nationale.fr


merci à vous !



jp bertin 12/08/2014 13:47


 


   UN GRAND PROFESSIONNEL DE LA POLITIQUE ,


 


Conseiller de MITTERRAND,SARKOSY,HOLLANDE,


Voilà un vrai PRO !


Génie hyper connu,des arts ,de l'économie,de la religion


notre expert universel finit toujours par "cracher dans la soupe".


Normal les pros en politique ,comme  les rats quittent toujours le bateau


qui coule !!!!!


"La France est un hotel,et Hollande un làche " .....!!


Quel respect pour la France !


Que de mépris pour ses employeurs !


Qu'en pensent les AMATEURS  Sarkosy et Hollande .


Et les gaulois se font cracher dessus sans pouvoir réagir .


   QUAND CETTE HUMILIATION FINIRA-T-ELLE ?

dom delandre 11/08/2014 21:55


Je ressens de plus en plus d impatience, de doutes voire de déception à votre encontre dans les commentaires.


Le climat médiatique,  politique, "sondagier" semble de plus en plus favorable aux démagos. Il est grand temps de passer à l offensive sous peine d'être irrémédiablement distancé. 


Sans soutien médiatique, politique, socio économique vous ne pourrez vous imposer. 


Redonnez nous espoir rapidement, la situation du pays est catastrophique, prouvez nous que vous êtes à la hauteur de l homme d'état que vous revendiquez
être.


Cordialement et encore fidèle !?


 

gilles 11/08/2014 11:26


Tenez, j'en ai retrouvé une bien bonne :


http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2014/07/08/20002-20140708ARTFIG00123-la-france-deplore-moins-de-faillites-une-premiere-depuis-2008.php


Elle date de Juillet. Mais ce matin, visiblement, les sons de cloche viennent de s'alarmer.


http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2014/08/11/97002-20140811FILWWW00070-defaillances-d-entreprises-en-hausse-en-juin.php


Allez, je vous donne le truc. Le mois d'Aout est le mois des gros congés. Ce n'est pas les congés qui sont gênants, mais le fait que l'activité est moindre (ben oui, il faut des salariés pour
faire tourner les magasins, les services et les usines). Donc, moins de facturation. Moins de facturation = moins de rentrée d'argent dans les 45 jours. Et comme les entreprises sont à la peine,
traduisez pertes et trésorerie tendue. Donc pointe de défaillances pour Septembre.


Et pendant ce temps, les syndicats et le patronat viennent de s'entendre pour augmenter les barêmes de salaires. De pas beaucoup, vous me direz, mais ils ont augmenté au motif .... qu'il y a de
l'inflation. Il va falloir me dire où il y a de l'inflation, à part dans les tarifs réglementés, et les professions protégées... comme les péages d'autoroute et autres chasses gardées.


parce que partout, si vous avez l'oeil, vous verrez que les promotions et les prix cassés ont fleuri cet été. Une première, des prix en repli dans le Sud de la France. du - 20% d'activité...


soi disant parce que la météo n'a pas été bonne.... je crois plutôt que moins de monde sont partis en congés, oui.


Mais continuons, réveils douloureux.


Quand viendra le cap fixé et les moyens solides à mettre en oeuvre ?


Je vois arriver la fin de la récré avec blocage des prix et des salaires, comme en 1983...


"Le changement, c'est maintenant, le redressement, c'est maintenant, le travail, c'est maintenant, la justice c'est maintenant".


 

gilles 11/08/2014 11:13


après l'optimiste http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2014/05/23/20002-20140523ARTFIG00240-les-defaillances-d-entreprises-devraient-se-stabiliser-en-2014.php


de fin Mai...


voilà le réaliste http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2014/08/11/97002-20140811FILWWW00070-defaillances-d-entreprises-en-hausse-en-juin.php du
mois d'Aout.


Et encore, il est annoncé que l'augmentation ralentit...


Alors ???


Ce que j'en dis, c'est que toute la classe politique à défaut d'être conscient des difficultés, continue son surf sur les nouvelles du jour.


Aucune vision d'avenir.


Ce qui est intéressant, c'est de voir que les PME espagnoles sont parties à la conquête de l'export (européen), en réformant et en se restructurant.


Mais diantre ! Comment se fait il que les PME françaises ne le fassent pas ?


Quelles fainéantes ces PME françaises, hein ?


au petit détail près, qu'il faudrait leur enlever leurs menottes ainsi que les poids qu'elles ont au pied, et qu'on alourdit à chaque - soi disant - réforme du siècle négociées par les
partenaires sociaux.


les euros filent tranquillement outre Rhin, parce que dans tous les domaines concurrentiels, nous sommes plus chers que nos confrères européenns.


Quel spectacle pitoyable de voir nos hommes politiques 'agiter sur l'Irak, les impots à 75 %, au delà d'un million d'euro etc..... pendant que notre économie s'effondre.

bibi 10/08/2014 14:18


bonjour M FILLON


amateurisme oui  mais l opposition est ou?


LE RETOUR DE SARKOZY UNE CATASTROPHE PLUS PERSONNE N AURA DROIT A LA PAROLE  VOUS AURIEZ DU QUITTER L UMP EST IL TROP TARD? avez vous encore suffisamment de soutien pour le
faire  LA RENTRée va etre terrible j espere que vous serait pret

jm 10/08/2014 08:03


N est il pas temps que des soutiens militaire s soient offerts a mes frères et soeurs chrétiens d orient... 


Vu le nombre de djihadistes français la bas c est aussi se préserver pour les futures générations .


assurer en grande partie notre sécurité intérieure.

Bonnier 09/08/2014 23:18


Bonsoir Monsieur Fillon ,


La France va mal , les Français sont très inquiéts pour leur avenir , le chômage , l' insécurité  la mauvaise santé de l' économie , le monde qui bouge avec ces guerres à répétition, tous
les jours que de mauvaises nouvelles.Et malgré toutes ces tristes nouvelles nous avons un président de la République dont je n' ose même pas cité son nom tellement il m' exaspère qui lui n' a qu'
une phrase à la bouche redonner du rêve aux Français mais ce n' est pas cela que l' on attend d' un président , nous attendons et voulons des solutions pacifiques rapides et concrètes.


Maintenant nous sommes désarmés de voir que plus personne dans l' oppostion ne se manifestent  , cela est très décevant , à l' UMP les quelques informations qui sont diffusées dans les
médias sont de nous parler de la guerre des chefs,  de l' éventuel retour  de Monsieur Sarkozy ce n' est pas cela que les Français attendent.Pour ma part je ne souhaite absolument pas
le retour de Monsieur Sarkozy trop de choses plannent sur lui ce qui le discréditent .


Quand à vous Monsieur Fillon ,nous aimerions vous entendre davantage,  je fais parti de ceux  qui vous soutiennent nous attendons beaucoup de vous car vous êtes un homme politique
sincère , honnête , vous savez dire les choses posément jamais dans l' excès. J'adhère totalement à vos idées.Mon voeux le plus cher pour 2017 serait de vous voir accéder au plus haut sommet de
l' état.Aujourd'hui soyez très vigilant, présent et entourez de personnes à votre image.


Monsieur Fillon Bien à vous .Odile Bonnier.

PAPI85 09/08/2014 18:44


VOUS AVEZ AUSSI EU DES SANCTION!!!!!!!

alice 09/08/2014 13:53


“All  his
hives are down, and his purse is Grey...bye bye..California dreaming & Silcone valley……


All his curves are down  and CAC  in the Grave…bye bye..California dreaming & Silicone valley……”


……Poor Mister President
!!!!!........................................alice

helene 09/08/2014 08:50


M FILLON vous avez entièrement raison.

gilles 08/08/2014 12:42


Entre NS et vous, je suis persuadé que vous êtes le mieux placé. Question d'usure médiatique.


Cela dit, vous êtes encore bien loin de la réalité dans vos mesages.


Les statistiques du chomage vont exploser en Septembre et Octobre, pourquoi vous n'en parlez pas ?


Allez, je vous aide, à moins que comme les gouvernants de ce pays, vous soyez parfaitement au courant. Notre pays va comptabiliser en Septembre 2014, autant de défaillances d'entreprise que sur
l'année 2013. Et cette fois, nous tapons dans le dur, des entreprises de plus grosses tailles que les micro entreprises qui vont le lit habituel des liquidations judiciaires.


Et tout cela est tellement logique. un PIB qui continue de stagner, des salaires, charges et taxes qui augmentent, des contraintes additionelles.... Pendant que nos concurrents allemands ont
depuis longtemps allégé leur structure pour devenir agile. Nous ne sommes pas dans une petite crise conjoncturelle, c'est une crise de modèle économique.


Rien qu'à voir les prix cassés et les soldes sur les prestations de services et de vacances, on comprend que quelque chose de grave est entrain de se jourer. Qui l'eut cru ?


La déflation a commencé. La seule réponse est l'augmentation massive du temps de travail pour ramener dans un premier temps de la rentabilité dans les entreprises, puis de la trésorerie enfin
relancer l'investissement.


Le pacte de responsabilité, le discours de la politique de l'offre, tout cela n'est que du vent, un vague zéphir dans les actes, réduit certes à néant par le Conseil Constitutionnel, mais de
toute manière qui ne changeait pas grand chose.


Que l'on entende votre message, lourd de signification et porteur d'espoir plutôt que votre silence.


 

Jean-Louis PETIT 08/08/2014 11:52


Le parti majoritaire à l'assmblée ne se remettra pas de la gestion de F Hollande, nuisible aux intérêts du pays mais aussi illisible et hésitante ce qui est également dommageable    
                                                       
                Le FN prospère exclusivement sur les problèmes réels (ou supposés) de l'immigration, et son programme économique ne convainc même pas son
électorat particulièrement déboussolé                                            
                Et le FG s'est recroquevillé autour des nostalgiques de la Commune !                 Il y a donc un
boulevard pour la droite traditionnelle qui s'obstine pourtant à offrir un spectacle lamentable et à ne présenter aucun programme            
  Alain Juppé, homme du passé, ou Nicolas Sarkozy, homme de la division, n'ont aucune chance, même si le second semble favori parmi les sympathisants UMP Le seul programme construit,
sérieux, véritablement alternatif, c'est le vôtre      


Il nous faut élaborer des moyens de communication appropriés afin de le faire connaître dès la rentrée et ainsi prendre de vitesse les ambitions exclusivement personnelles de vos
concurrents

RANVIAL Liliane 08/08/2014 10:32


Bonjour Monsieur Le Premier Ministre ,


Vous avez raison . Je suis d'accord avec vous et je vous soutiens .


Monsieur Sarkosy revient  ? !!! Je ne pense pas que ce soit bien pour la France . La gauche va


donc rester au pouvoir et ce serait très préocupant  avec  l'extreme gauche ! Ce serait très dur pour les Français ...


Aussi , ne vous laissez pas faire par Sarkosy , continuez à vous battre pour notre pays ; PRESENTEZ VOUS A LA PRESIDENTIELLE , même si les sondages vous soit défavorables .


Les médias sont tous orientés et ne font pas leur travail honnêtement ;  Ils veulent nous imposer leurs idées avec l'accord de trop nombreux politiques ;   Or , beaucoup de gens "
en ont marre" de leur désinformation   et de leur orientation ...


Beaucoup de gens pensent comme moi et ont confiance en vous .


Alors Bonnes Vacances .  Et GARDEZ CONFIANCE . PASSEZ LE PLUS POSSIBLE SUR TOUS  LES MEDIAS( il faut les harceler )   POUR FAIRE CONNAîTRE VOTRE PROGRAMME ET VOS IDEES .


Ils nous fatiguent avec leur retour de Sarkosy et leusr critiques de Hollande .


Montrez leur que les Français peuvent vivre sans ces 2 présidents qui n'ont pas fait ce


qu'ils avaient dit pour redresser notre pays . Les Français ont besoin de politiques


honnêtes , intelligents , courageux , qui ne s'écrasent pas devant leur soit disant


Europe et devant l'Amérique et devant les pétro dollards( qui rachetent notre pays avec la


bénédiction de nombreux hommes politiques et des médias !!!! .)      QUE VA T- IL


RESTER DE LA FRANCE SI LES ETRANGERS RACHETTENT TOUT ) Je pense à Philippe


Seguin et à  DE GAULLE . EUX SE BATTAIENT POUR NOTRE PAYS .


JE SOUHAITE DE TOUT MON CEUR QUE VOUS REUSSISSIEZ et je garde l'espoir ;


COURAGE ET MERCI . LA FRANCE A BESOIN DE VOUS.


Respectueuses salutations .


Liliane Ranvial .(   Venez à Marseille  , beaucoup de gens vous y attendent .)


Gaulle . Il faut que la France redevienne


 


 

Morfalou 08/08/2014 10:04


Sarkozy, président le plus retoqué



L’ancien garde des Sceaux et ancien président du Conseil constitutionnel Robert Badinter, comme le constitutionnaliste Guy Carcassonne, l’ont tous deux rappelé ce matin : une loi instaurant
la déchéance de nationalité pour les Français d’origine étrangère reconnus coupables d’avoir porté atteinte à la vie d’une personne dépositaire de l’autorité publique, comme l’a annoncé Nicolas
Sarkozy à Grenoble le 30 juillet dernier, ne pourrait être que retoquée par le Conseil constitutionnel. En effet, elle entrerait en contradiction avec l’article 1er de la Constitution qui « 
assure l'égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction d'origine, de race ou de religion. »
Cela semble tellement évident qu’il est impossible que le président de la République — qui en tant qu'avocat a fait un peu de droit constit' pendant ses études — ou à tout le moins l’un de ses
conseillers, ne s’en soit pas aperçu avant de prononcer son discours de Grenoble. Alors quoi ? Une fois de plus, Nicolas Sarkozy joue sur l’effet d’annonce. Et peu lui importe que l’annonce
ne puisse pas être suivie d’effet : les mots pour le dire remplacent les moyens pour le faire.

C’est particulièrement flagrant lorsqu’on regarde la liste des projets de loi annoncés tambour battant par Nicolas Sarkozy, et finalement retoqués par le Conseil constitutionnel.

Ainsi de la promesse de campagne la plus emblématique du candidat Sarkozy — la déduction fiscale rétroactive des intérêts d’emprunts immobiliers : dès le 16 août
2007, les Sages la jugeaient anticonstitutionnelle, la rétroactivité entraînant « une rupture caractérisée de l'égalité entre les contribuables ».

Quelques mois plus tard, le 15 novembre 2007, au terme d’une discussion fleuve à l’Assemblée nationale, une partie de la loi Hortefeux sur l’immigration est finalement invalidée par le
Conseil : les juges constitutionnels rejettent l’amendement sur les statistiques ethniques, et réduisent la portée des dispositions sur les tests ADN.

En février 2008, la loi Dati sur la rétention de sûreté — qui permettait d'enfermer dans des centres spéciaux des criminels ayant purgé leur peine de prison, mais déclarés
toujours dangereux par des experts — est à son tour amputée : elle ne pourra pas s’appliquer pleinement de façon rétroactive, ce qui diffère son application réelle de plusieurs
années.
C’en est trop pour Nicolas Sarkozy, qui demande alors au premier président
de la Cour de Cassation, Vincent Lamanda, d’«examiner la situation née de la décision du Conseil Constitutionnel » et de faire « toutes propositions utiles d'adaptation
de notre droit ». Une tentative de contournement qui déclenche une levée de boucliers dans toute la magistrature.

Mars 2008. Plusieurs articles du projet de loi de financement de la sécurité sociale pour 2009 sont censurés par les Sages : notamment le texte qui prévoyait la suppression
progressive du régime de surpensions des fonctionnaires retraités dans certains départements et territoires d'outre-mer.

10 juin 2009 : la loi Hadopi est, pour l’essentiel, retoquée par le Conseil. Ainsi, la mesure phare, la riposte graduée, est-elle invalidée :l’abonnement internet ne
pourra pas être suspendu automatiquement au terme d’une série d’avertissements comme le prévoyait le projet. Seul un juge est habilité à prononcer pareille sanction.

6 août 2009 : le Conseil constitutionnel censure la partie de la loi sur le travail dominical accordant un statut particulier à Paris. Motif : elle privait le maire de
la capitale du pouvoir, dévolu aux maires d'autres communes, de proposer des extensions d'ouvertures.

29 décembre 2009 : la loi sur la taxe carbone, annoncée avec tambour et trompettes trois mois plus tôt, est annulée par les Sages deux jour avant son entrée en vigueur
prévue pour le 1er janvier 2010.

Février 2010 : Nicolas Sarkozy nomme Michel Charasse au Conseil constitutionnel. Une décision présentée comme un nouveau signe d’ouverture. En réalité, Charasse, exclu du PS en 2008, est un fidèle sur lequel Nicolas Sarkozy sait
pouvoir compter.

Cela ne suffit apparemment pas : saisi d’une question prioritaire de constitutionnalité, le Conseil constitutionnel vient de déclarer le dispositif ordinaire des gardes à vue contraire à la Constitution  !

Un autre aurait fini par ne plus s'y risquer. Pas Nicolas Sarkozy qui, au contraire, a choisi d'aller plus loin en proposant une loi ouvertement en contradiction avec la Constitution. Une preuve
de plus que le président est un homme de moment, de gesticulation, de verbiage. Mais pas d'action.

Morfalou 08/08/2014 09:56


http://www.marianne.net/Sarkozy-president-le-plus-retoque_a195984.html
Amateurisme vous avez dit ???

M.A 08/08/2014 09:05


Amateurisme....Amateurisme dites vous !!!!Mais de quoi parlez vous? Et vous même n'avez vous pas été un amateur en laissant le France "en faillite"???Non mais de qui se moque t on ???vous dites
que la France a perdu du temps !!!Que n'avez vous fait pendant 5 ans comme premier ministre ????franchement j'ai honte de lire un tel billet.

Bernard 37 08/08/2014 08:11


L’intervenant en 8 a raison, Mr Fillon. Faute de n’avoir pas eu le courage politique de quitter l’UMP, qui de
toute façon disparaîtra, vous laissez à Nicolas Sarkozy le soin de fonder le nouveau parti dont il deviendra le patron.


On comprend qu’il vous faille, comme à tout présidentiable, une structure de parti pour disposer des fonds et des
militants, mais vous l’aviez presque avec Force Républicaine.


Pas assez de charisme ? Pas assez de conviction ? Pas assez de « niaque » ? Pas assez
d’engagement auprès des Français de base et de souche, surtout, de ces Patriotes Français de culture et de conviction  qui en ont assez de la chienlit hollandiste et qu'il FAUT
entendre.


Ah ! Les chants grégoriens a capella de l’Abbaye de Solesmes : magnifiques ! Mais ils ne sont
peut-être pas aussi porteurs de Laïcité, de rationnel scientifique et de pragmatisme anti-obscurantisme qu’il le faudrait, non ?


Resterait la solution d’un rabibochage avec Sarko le liquidateur de laïcité versus islam…vous deviendriez de son
nouveau  parti. Mais vos distensions pourront-elles être oubliées ?


Bref ! Un anglais avait dit au XIXème siècle : «  La
différence entre l’homme politique et l’homme d’État est que le premier pense à la prochaine élection et le second à la prochaine génération ».


 De Gaulle était un de ces rares hommes d’État. Faites aussi ce choix fort, les Français Républicains, Laïques et Démocrates
vous le rendront. Pensez aux 30% de Français dégoûtés de l’UMPS, écœurés des dérives magouilles des uns, de l’incompétence criminelle des autres et qui vont porter Marine Le Pen au second tour de
2017. Agissez pour TOUS et pas seulement pour votre « famille » politique, une famille qui s’est déjà transformée en clans rivaux.  Il n’est
pas trop tard pour rassembler, mais faites vite. Merci d’avance.

Yves Leclercq 08/08/2014 06:49


On peut dire, schématiquement, que le gouvernement, à partir du niveau le plus haut, "prend ses désirs pour la réalité." Sa "théorie" l'y contraint.


Concernant les charges sociales, j'ai une idée, que je vous soumets. Que le prélèvement ne commence pas au premier euro, mais, par exemple, à partir du 51ème. Pour tous
les salaires, jusqu'aux plus élevés. Pour les salariés, le pouvoir d'achat serait augmenté de 50 euros mensuels, soit de 600 euros par ans, et la charge patronale, du pourcentage payé sur cette
somme.


Le manque à gagner pour les organismes sociaux serait compensé par une ou plusieurs décimales sur la TVA.

Jeanne Berthet 08/08/2014 00:37


Bonsoir Mr Fillon,je suis une fidèle de votre blog ,trouvant par l'intermédiaire de  celui-ci le moyen de m'exprimer,et j'use de ce privilège...l'amateurisme de ce gouvernement ,il me
semble que nous sommes déjà nombreux a vous l'avoir fait remarquer..ce n'est plus de l'amateurisme ,c'est de l'idiotie pure et simple, l'arrogance ,le mépris ,la fatuité , la récupération
des  drames humains, le déclin inexorable de notre pays sont bien les faits ,hautement méprisables ,des membres de ce gouvernement à la dérive...hollande est moqué sans concession ,lui
qui outrageait publiquement l'ancien président n'a que le retour de bâton de son outrecuidance...Mais ,devant tant de négativité ,la Droite n'est pas virulente,on attend des actions ,des projets
,il ne sort pas grand-chose , a part toujours dans les médias ,la cote de popularité de l'un ou l'autre des ténors en toile de fond...ce n'est pas suffisant,nous attendons plus,il faut
vraiment faire bouger les choses et ne pas attendre Mr Sarkozy qui peut très bien jouer sur l'indécision de l'UMP, je l'ai écrit à plusieurs fois ,son retour ne me plaît pas ,la guerre en Lybie
,l'entrée dans l'OTAN,la non suppression des 35 heures,  les réformes non mises en oeuvre , le laxime envers la justice ,le recul de notre protection ( militaires, gendarmes ,policiers
,pompiers ,tous méprisés au profit de la justice de gauche) son admiration pour les USA ne sont pas compatibles avec  ma sensibilité de Droite ...je  préfère votre détermination
obstinée mais trop discrête,ne vous laissez pas reléguer au second plan par d'autres ,trop avides et trop contents de vous accuser de sournoiseries...et surtout ne vous entourez pas de ceux et
celles trop décriés dans l'opinion publique ,choisisez bien vos soutiens...vous devriez avancer doucement mais surement...


Avec mes respects


Jeanne Berthet

jean claude 08/08/2014 00:10


il faut 1 dissolution de l assemblée en 2015 , soyez pret

BONHOMME Geneviève 07/08/2014 19:29


Rien ne nous étonne plus, c’est une habitude avec ce gouvernement que le Conseil Constitutionnel refuse certains articles des lois votées. Et pourtant on doit sûrement  payer très cher des
« experts » pour éviter ce genre de mésaventure ! Mais ce n’est pas grave, on a le temps, on va revoir la copie.


Pendant ce temps, Nicolas Sarkozy a trouvé la solution pour se présenter en 2017 sans passer par la case « primaires ». Contrairement à vous, M. Fillon, qui n’avez pas voulu endosser la
responsabilité de détruire l’UMP, ça ne le dérangera pas du tout de le modifier à son profit : il se fera élire comme Président de l’UMP, dans un premier temps, puis ensuite il le
transformera en un nouveau parti, avec l’objectif de le concevoir à son service. Qui dit nouveau parti dit nouvelles règles et ainsi, fini les primaires ouvertes ! Et on peut s’attendre à un
parti orienté encore plus « droite forte ».


Dommage, je crains que vous n’ayez raté le coche et ce serait trop tard maintenant. Espérons que je me trompe ou que les Français retrouvent un peu de lucidité. Heureusement, l’avenir réserve
parfois des surprises.


 


Bonnes vacances, M Fillon

Pradier 07/08/2014 18:59


Selon un "dit-on "


LE TEMPS C'EST DE L'ARGENT !!!

OUIOUILeclercq Carole 07/08/2014 18:26


OUI, hélas !

Balourdet 07/08/2014 17:43


L'amateurisme n'a plus de place en France. Malheureusement, on en a encore pour 3 ans sauf évènements graves et brutaux! eT  je vous trouve très timide lorsque vous employez ce terme. Ce
n'est pas de l'amateurisme. Ou cette équipe émanent du PS a L'INTENTION de démolir la France et c'est très grave, ou elle est totalement incapable et c'est à peine moins grave.


Mais, à près de 80 ans, j'ai vu évoluer cet état d'esprit des gouvernants en France, qui caressaient les minorités couteuses au pays dans le sens du poil au lieu de prendre les problèmes à bras
le corps. Les patrons des très grandes entreprises ont aussi leur part de responsabilité.


Aujourd'hui, il va falloir, pour redresser le pays, mais aussi pour y rétablir l'ordre PARTOUT, prendre des décisions pour le moins fermes, irrévocables, voire brutales. Voilà où nous en sommes
après des décennies d'atermoiements et de complicité avec la chienlit.


Ce sera la rançon de tant d'incapacité à prendre les bonnes, les vraies décisions.


J'avais cru en Sarkozy et aussi en vous, monsieur Fillon.


Malheureusement, il y a eu cette crise tant niée  par la gauche que cela en était malsain, qui n'a certainement pas permis de faire tout ce qu'il fallait faire. Mais par contre, j'étais
totalement hostile  à cette politique de "discrimination positive" qui a été une énorme erreur.


Aujourd'hui, on paie cela. En effet, si des émeutes éclataient en France, en vue de faire tomber le pouvoir, toute la classe musulmane, je dis bien toute, en profiterait pour mettre le désordre
armé dans le pays. S'il y a aujourd'hui en France un seul musulman qui n'approuve pas les agissements des extrêmistes islamiques,   hamas et compagnie, c'est certainement l'exception qui
confirme la règle.


Le problème économique ne sera probablement pas le plus difficile à régler.


Par ces propos dont je ne m'excuserai pas, je suis seulement réaliste.


Etes-vous prêt à le reconnaître?

cieslik franck 07/08/2014 14:59


 Le gouvernement de Valery Giscard d'Estaing qui voulait que notre monnaie
soit forte et qui quelque part y a réussi car ils s’en ont donnés les moyens.


Pour avoir une monnaie forte et il fallait que nos entreprises soient fortes et pour quelques soient fortes, il fallait leurs laisser le
fruit de leurs efforts en leurs permettant de le capitaliser leurs résultats (efforts)


Depuis Monsieur Miterrand, nous faisons tout le contraire et voilà à quoi nous en arrivons. Nous vendons une belle entreprise comme Alstom
aux américains, un peu comme nous avons vendu Jeannes d’Arc aux anglais, pour notre petite cupidité.


C’est bien la petite cupidité des hommes qui est le fermant de notre crise et bien parce que le travail n’est plus valorisé.  Pour faire tailler un arbre dans votre jardin, l’entrepreneur va devoir vous faire signer 5 papiers. Voilà ou nous en arrivons. Une économie ne pourra jamais
rebondir dans un tel carcan. Pour moi l'équation est impossible.


 

alice 07/08/2014 14:45


"Au clair de la Lune, President François, a perdu ses plumes, a perdu sa Voie, sa chandelle est morte, il n'a plus de  Feu, qu'il prenne vite la porte pour
l'amour de Zeus"............


alice !!!

Fabrice Tonicello 07/08/2014 14:16


bonjour Monsieur le Premier ministre,


ils sont d'autant plus nullissimes amateurs que ce n'est pas le premier "truc" qu'ils font et qui se voit censuré par le Suprême conseil...


ça ne leur sert même pas de leçons. Quid des qualifications juridiques de l'armée de conseillers d'Hollande & co....


Pendant ce temps, la voie d'eau s'élargit,   le navire gite de plus en plus,   et rendra plus complexe un remorquage en 2017.... Et si le "capitaine de pédalo" complaisamment moqué par
Mélanchon, était en réalité le "capitaine de Costa Concordia" ? Bien sûr un tel mauvais capitaine trouvera toujours une excuse...les récifs sans doute n'étant pas à leur place.


Bon été M. Le Premier ministre,  et rechargez vos batteries car la rentrée va être agitée je le crains.

bertin jp 07/08/2014 13:59


 


    AMATEURISME.........OU COMPLICITE ?


Amateurisme ......dans les lois sociétales    ?


Amateurisme.......dans l'endettement de la France   ?


Amateurisme.......dans la politique anti-russe          ?


Au contraire grand professionnalisme de politiques aux ordres 


de L'ONCLE SAM ET DES MARCHES FINANCIENS,qui peuvent nous parler


comme un banquier à ses surendettés  !


Et L'OPPOSITION ?


ON ATTEND......EN VAIN ....DEPUIS ....DES DECENNIES.


Amateurisme de HOLLANDE,certes évidemment,MAIS encore.....!


Bref nous ne sommes plus des enfants abrutis par la "com..."


la "cosom.."  et le crédit......!


Il est vraiment urgent d'élever le débat.......pour engager


LE VRAI COMBAT !

Mes vidéos

Fil Twitter

Recherche